Your SlideShare is downloading. ×
La veille de Né Kid du 09.06.11 : les Makers
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

La veille de Né Kid du 09.06.11 : les Makers

819
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
819
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
7
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. 9 juin 2011 L’actualité 
& les innovations 
du marketing et de la communication par
  • 2. L’actu 
 Point de vue :
 Idées , 
mise à nu : 
 Qui sont les Tendances &D é-règlements makers? Innovations :
Médiamétriques Pick n’ Play
  • 3. L’actu mise à nu
  • 4. Twitter et ses actifs •  Le nombre de membres de Twitter venant de passer la barre des 300 millions, un article paru dans Business Insider (daté du 4 avril 2011) indique que ses membres actifs seraient bien moins nombreux… (21 millions).•  Garant  de la relation client chez Twitter, Josh Elman estime en effet qu’un membre est actif à partir du moment où il suit au moins 30 comptes (et qu’1/3 de ces comptes le suivant en retour).•  Lorsque l’article a été publié, Twitter comptait environ 280 millions de comptes. En clair, il n’y aurait que 8% des utilisateurs à être actifs sur Twitter…
  • 5. Dé-règlement médiamétrique •  Dès septembre prochain, Médiamétrie redresse son panel Mediamat accusé de surévaluer la part des abonnés CanalSat dans le calcul des audiences TV quotidiennes.•  Ainsi 2% des abonnés au satellite seront reventilés pour corriger cette surévaluation qui nuirait à un certain nombre de chaînes, notamment celles de la TNT.•  En effet, en surévaluant le nombre de foyers abonnés à CanalSat, Mediamétrie sous-estimerait la part d’audience des chaînes de la TNT qui , de ce fait, ne parviendraient pas à générer des recettes budgétaires en ligne avec leur « vraie » part d’audience. •  Un effet domino aux conséquences financières significatives qui s’explique en partie par la fusion des deux bouquets CanalSat & TPS.
  • 6. La publicité personnalisée est-elle inefficace? •  Contrairement à une idée largement répandue, une étude du MIT montre que sur internet, la publicité personnalisée n’est pas forcément plus efficace que la pub générique. •  Comme le prouvent plusieurs expériences, l’efficacité de la personnalisation des messages est étroitement liée au contexte de réception.•  Quand la personne est dans une phase de butinage sans idée précise d’achat, un message personnalisé peut l’irriter.•  A contrario, si elle est sur le point de passer à l’acte, le message personnalisé peut déclencher un achat.
  • 7. L’œil de Né Kid sur la 
 publicité personnalisée •  L’étude du MIT, qui ne repose que sur des expériences in-vivo, a le mérite de poser les bonnes questions.•  En effet, pour quelques actions bien ajustées qui justifient le recours au re-targeting ou à un ciblage comportemental, combien échouent par manque de subtilité et excès d’intrusivité ?•  En réalité, la publicité personnalisée repose sur le principe de la lampe d’Aladin : faire apparaître comme par miracle des offres ciblées sur l’écran de ceux qui s’intéressent à un sujet. •  C’est une tactique qui ne fonctionne, avec des offres de prix essentiellement, que sur ceux qui sont en recherche utilitariste en phase finale.•  En revanche elle hérisse tous ceux qui ont la désagréable impression de se faire pister et jeter des sucres comme de vulgaires chiens savants. •  D’ailleurs les pros du digital feraient bien de se méfier : à force de chercher à transformer les gens en chiens de Pavlov répondant (de moins en moins…) mathématiquement à des stimuli, eux-mêmes pourraient un jour être remplacés par des modèles et des machines..
  • 8. L’image de la semaine : 
Le rédacteur de cet article paru dans Le Figaro devait rêver de ses vacances… 

  • 9. POINT DE VUE :
Qui sont les Makers ?
  • 10. Les Makers •  Cette semaine, la veille de Né Kid s’intéresse aux makers, une intrigante communauté.•  Ce mouvement se trouve à la croisée de multiples tendances : le tribalisme, le DIY (Do It Yourself), le crafting, le hand-made, le localism, le steampunk, le hacking, le crowd- sourcing, l’impression en 3D, l’open-source, le bricolage...•  Si la presse commence à se faire l’écho de ce phénomène, la veille de Né Kid a souhaité ouvrir le bal.
  • 11. Qui est le Maker ? •  Le maker s’adonne à la fabrication personnelle : il créé des objets. •  Ils ne sont pas des experts mais des amateurs, des electronic hobbyists, qui adorent bricoler des objets technologiques.•  Le maker crée à partir de rien ou en détournant des objets existant.•  Typiquement, le maker est le type qui passait sa jeunesse à démonter et remonter tout ce qui lui tombait sous la main.
  • 12. Une tendance venue de l’ouest •  Les makers sont une communauté qui a pris son essor sur la côte ouest des USA, à San Francisco.•  San Francisco étant composé d’une population provenant d’horizons variés (comme beaucoup d’autres villes côtières), elle brasse de multiples influences. •  Ce n’est pas un hasard si on trouve en sa périphérie la Silicon Valley (la Mecque de la création hi-tech) ou quelques-unes des meilleures universités mondiales (Stanford ou Berkeley).
  • 13. Une communauté facilitée 
 par un magazine •  Si le bricolage et l’artisanat ont toujours existé, les makers doivent leur nom à un magazine qui a joué le rôle de caisse de résonnance pour leur hobby.•  Distribué aux USA depuis une dizaine d’années, Make Magazine est une revue intégralement dédiée à la fabrication personnelle.•  L’ouverture d’esprit et le cosmopolitisme des San franciscains a fait le reste : le phénomène a pris de l’ampleur depuis quelques années et se répand actuellement dans le monde entier.
  • 14. Le web, facilitateur de rencontres •  L’arrivée d’un magazine spécialisé et du web ont donné une impulsion au mouvement et ont facilité le regroupement des makers.•  En quelques années, plusieurs centaines de makers californiens ont pu se réunir autour de leur passion pour la créativité.•  Les premières manifestations de ces rencontres ont donné lieu à des foires (les Makers Faires) où les participants exposent leurs réalisations et font des rencontres, sous l’œil des badauds (la dernière Maker Faire de SF a réuni des dizaines de milliers de personnes).
  • 15. Une communauté qui a ses lieux •  Les Makers Faires ayant reçu un accueil plus qu’encourageant, la communauté a continué à se formaliser autour d’espaces de travail mutualisés : les makerspaces.•  Ces lieux aux dimensions variées (de l’appartement à l’entrepôt désaffecté) servent d’atelier aux makers qui y échangent conseils ou outils et profitent des machines qu’ils ont acheté en coopérative.•  Le plus connu des makerspaces est situé dans le centre de SF : c’est Techshop.
  • 16. Des amateurs assez pros…•  Les machines présentes dans les makerspaces peuvent parfois atteindre des dimensions assez énormes.•  En effet, le système coopératif des makerspaces leur permet d’acquérir de grosses machines inabordables pour chacun individuellement.•  De ce fait, les objets fabriqués par les makers profitent des technologies industrielles de prototypage assez pointues.
  • 17. Le partage, une notion prégnante •  Au-delà d’une solidarité sans faille, c’est surtout le partage qui caractérise la communauté des makers.•  Le web leur permet de se retrouver, de communiquer et d’échanger des informations, voire des plans de fabrication d’objets.•  Construits de manière collaborative avec des outils open-source, les projets peut recevoir la contribution de chacun grâce à une vision de la propriété industrielle aménagée.
  • 18. Un terrain d’intervention illimité •  Les makerspaces fabriquent de tout : –  Des gadgets tels que la célèbre « TV- B-Gone », une télécommande universelle pour téléviseurs, –  Des accessoires de modes et des bijoux, –  Des œuvres d’art ou des meubles, –  Des machines industrielles telle la Markerbot, une imprimante 3D en kit, –  Des sculptures géantes parfois exposée à Burning Man (une fête où 50 000 personnes se réunissent dans le désert dans un esprit « Mad Max »). •  Les makers n’ont pas de limite sinon celle de leur imagination et de leurs moyens…
  • 19. Le making, une activité lucrative ? •  Si l’esprit des makers est a priori non-marchand, certains makers vivent de leurs talents.•  Certains profitent des makerspaces pour prototyper des produits en vue de les commercialiser.•  L’entreprise DodoCase est un exemple marquant de makers entrepreneurs. •  Élaborées dans les makerspaces, leurs coques d’iPad et d’iPhone au design inspirés des Moleskine connaissent un succès retentissant (chez les geeks).
  • 20. Les makers essaiment dans le monde •  Les makerspaces ont inspiré d’autres lieux de travail, comme les FabLabs@School.•  Ces petits makerspaces dédiés aux enfants proposent une vision de l’éducation reposant sur la philosophie des makers.•  Mieux, ces petits ateliers s’exportent partout dans le monde y compris dans les pays émergents où leurs outils/machines jouent un rôle très important auprès des populations locales, pas toujours bien équipées.
  • 21. Et en France ? •  La France n’est pas épargnée par l’exportation des makers dans le monde.•  Le site HackableDevices est la première instance à parler des makers en France. •  En plus de faire connaître la communauté, il permet aux makers français de s’approvisionner en matériel afin de réaliser leur projet.•  Un projet de makerspace est même en route en Ile-de-France et est en phase de levée de fonds.
  • 22. La philosophie du « faire » •  Au-delà de leurs réalisations concrètes, les makers sont animés d’une vision particulière des choses.•  En créant, les makers se réapproprient le monde. •  En apprenant à maîtriser leur environnement, ils cherchent à comprendre le fonctionnement des choses et s’opposent à la passivité et aux flux sans âme.•  C’est cette pro-activité qui les inspire et leur insuffle leur créativité sans borne.
  • 23. Idées, tendances & innovations
  • 24. Pick n’ Play Cliquer sur l’image pour voir la vidéo •  McDonald’s frappe fort avec une campagne interactive réalisée en Suède. Un grand panneau d’affichage interactif permet aux passants de jouer avec leur smartphone sur un écran afin de gagner une réduction chez McDonald’s.
  • 25. OECD Better life index Cliquer sur l’image pour voir le site •  L’herbe semble toujours plus verte chez le voisin. Idée reçue que l’index Better Life de l’OCDE vous propose de tester : choisissez vos critères discriminants (santé, éducation, travail, …) afin de savoir dans quel pays il vous serait le plus agréable de vivre (n’oubliez pas de faire un détour par les fiches pays, très bien renseignées).
  • 26. The places to be •  Impossible de se rappeler du nom de ce restaurant devant lequel vous êtes passés il y a une semaine et que vous vous étiez promis d’essayer plus tard?•  C’est en partant de ce constat que l’application Matchbook a été créée : tous vos bons plans sorties seront désormais sauvés sur un site de « bookmarking de restaurants ».
  • 27. Adresses web•  Slide #24 : McDo > http://www.youtube.com/watch? feature=player_embedded&v=7u0ij9D5S4Y•  Slide #25 : OCDE > http://www.oecdbetterlifeindex.org/•  Slide #26 : Matchbook > http://www.matchbookit.com/
  • 28. Clin d’œilLa semaine prochaine : Le ménage à 3 devient tendance ? Peut-être, avec la stratégie conçue Les animaux par Né Kid pour la société de service à domicile SweetHome. Unde compagnie quiz amusant vous convaincra qu’il faut être 3 pour faire un bon ménage ! Cette semaine sur le blog : La communication intégrée, c’est comme une peinture + La 
 revue de presse de 
 Né Kid – week 23 La veille #182 a été écrite par Charlie Guérin, Anne Rivoallan et Jean Allary. 100€ 
 dans la cagnotte ilétrisme
  • 29. , c’est La veille de Né Kid r Twitter
toute la semaine su /Naked_Parishttp://twitter.com Merci et à la 
 semaine prochaine www.nekid.fr +33 1 43 38 15 48