• Like
  • Save
La veille de Né Kid du 02.06.11 : la neutralité du net
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

La veille de Né Kid du 02.06.11 : la neutralité du net

on

  • 584 views

 

Statistics

Views

Total Views
584
Views on SlideShare
447
Embed Views
137

Actions

Likes
0
Downloads
8
Comments
0

1 Embed 137

http://nekid.fr 137

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    La veille de Né Kid du 02.06.11 : la neutralité du net La veille de Né Kid du 02.06.11 : la neutralité du net Presentation Transcript

    • 2 juin 2011 L’actualité & les innovationsdu marketing et dela communication par
    • Point de vue : La neutralité du net
    • L’actu mise à nu
    • Twitter et Facebook dans les médias : de la publicité clandestine ?• Le CSA a publié une décision stipulant que les chaînes de TV qui parlent de Twitter et de Facebook leur font de la publicité clandestine.• Ces mentions sont faites en général pour diriger les téléspectateurs vers des pages Facebook ou des fils Twitter (consacrés aux médias, aux émissions ou à certains journalistes).• On devrait donc voir apparaître dans le PAF un bouquet de synonymes elliptiques évoquant les deux réseaux sociaux stars sans jamais les citer.• A noter : pour le moment la décision du CSA semble ne concerner que le média télévision et que les réseaux sociaux (parler d’iPhone ou d’Android pour une application reste légal).
    • Les Français et les centres des villes• Une étude TNS Sofres pour Carrefour Property révèle que 81% des Français vivant dans une agglomération >20 000 habitants apprécient leur centre-ville.• 48% des sondés estiment que le centre- ville est pratique pour faire ses courses, 25% le privilégient pour l’achat de vêtements/chaussures, de produits culturels (22%), de produits de beauté (20%) et de produits alimentaires (18%).• Pourtant, 62% déclarent que le Web a modifié leurs habitudes d’achat : – 42% ont déjà cherché sur Internet des informations sur un produit avant d’aller l’acheter en magasin. – 23% d’entre eux ont essayé un article en magasin pour l’acheter sur Internet plus tard.
    • Les annonceurs et la créativité• Les résultats de l’étude Créativité, source de compétitivité de l’AACC montre que la créativité est la principale compétence attendue d’une agence de publicité : – 82% des annonceurs considèrent que les agences de pub sont « créatives ». – 77% considèrent que la créativité est plus importante qu’avant. – 56% pensent qu’elle est un outil stratégique pour construire leur marque.• 52% attendent que leur agence de pub comprennent les enjeux stratégiques de l’entreprise.• Fait intéressant : pour 59% d’entre eux, la valeur de la créativité est jugée selon les résultats business.• Selon l’étude, les annonceurs n’attendent plus seulement de leurs agences de bonnes campagnes mais de véritables partenaires.
    • L’œil de Né Kid sur la créativité des agences de publicité• Cette enquête sur les attentes des annonceurs vis-à-vis de leurs agences de publicité doit avoir comme un arrière-goût pour ces dernières.• En effet, nombreuses sont celles qui prétendent offrir à leurs clients une valeur ajoutée plus large que la simple créativité, du savoir faire digital à l’accompagnement business en passant par le brand content.• Or moins de 50% des annonceurs leur demandent de travailler sur les cibles, la réflexion marketing ou la construction de la marque. Et elles sont donc confinées à la vieille excellence créative…• Cela dit, tant par leur structure et leur mode de fonctionnement très axé sur les messages que par leur attachement quasi obsessionnel aux récompenses créatives, il est logique qu’elles attirent largement ce genre de réaction.• D’autant que cette double focalisation, ainsi que le lien à la stratégie, limite pas mal leur capacité à voir les problèmes de communication de façon vraiment intégrée. Pour le moment du moins…
    • L’image de la semaine :
    • POINT DE VUE :C’est quoi, la neutralité du net ?
    • La Neutralité du Net ou « Net neutrality »• Depuis le chantier lancé par NKM il y a un an au récent e-G8 en passant par les récentes déclarations de Stéphane Richard - PDG d’Orange – sur la fin de l’Internet mobile illimité, on entend de plus en plus fréquemment parler dans les médias de la « neutralité du net » en écho aux craintes de saturation du réseau.• A l’écoute de tous les débats enflammés online et offline, la veille de Né Kid est partie mener l’enquête pour vous.• C’est quoi la neutralité du net ?
    • Une déclaration des droits de l’homme du net• Popularisé par Tim Wu en 2003, la neutralité du net soulève une problématique intimement liée au futur d’Internet.• La neutralité du réseau est un des principes fondateurs de l’internet : elle stipule que chacun doit avoir accès aux contenus et applications disponibles online librement et sans distinction d’origine, de revenus, etc.• En outre, l’internet est considéré comme étant un bien collectif mondial.
    • Deux solutions pour l’avenir• Si la question de la neutralité du net est actuellement si débattue, c’est que le web se trouve à un tournant historique.• Accusant une observation exponentielle, les fournisseurs d’accès à internet (FAI) ont de plus en plus de mal à garantir un service fiable et égal au plus grand nombre. Deux solutions s’offrent à eux : – Engager des investissements colossaux pour augmenter les capacités de l’internet, – Restreindre l’accès au web.
    • Problème : internet est un no man’s land législatif• Que doivent faire les FA I? C’est toute la question que soulève la net neutralité.• Problème : aucune contrainte ne pèse sur les épaules des FAI.• Il n’y a pas ou peu de lois sur le fonctionnement du web (ex : la propriété intellectuelle), tout y est géré selon une éthique floue, appliquée à leur manière par les pays du monde (cf. cas de censure un peu partout).• De fait, rien n’interdit officiellement les FAI de limiter l’accès au web.
    • La neutralité, problématique complexe• Si les FAI n’ont aucune contrainte officielle, ils ne peuvent pas faire l’impasse sur le poids incroyable qu’a pris internet dans nos vies ces dernières années : – Culturel : nous vivons un âge d’or de la culture grâce à un accès quasi illimité à des gigatonnes de contenus, – Économique : pour ne citer que cet exemple, une étude COE-Rexecode a encore récemment montré qu’internet était responsable d’un quart de la croissance française, – Politique : celui qui privera ses concitoyens du web se met en danger.
    • Pas de loi = far west !• L’absence de règlementation et d’instances de décision fortes ouvre un boulevard aux FAI.• Face aux enjeux commerciaux du net, la soft law du principe de neutralité du net fait pâle figure.• D’autant plus qu’il est régulièrement bafoué, à plusieurs niveaux : – A l’égard des émetteurs, – A l’égard des récepteurs, – A l’égard des contenus.
    • La non neutralité des récepteurs• Dans ce cas, les FAI peuvent assurer un meilleur service à certains privilégiés.• Exemples : – le Canada propose des accès bridés à un seuil compté en Giga Octets. L’internaute est surtaxé pour ce qu’il dépasse (comme pour le poids d’un bagage dans les avions), – Vodafone offre en Espagne des accès 3G+ permettant de surfer plus rapidement que les autres.
    • La non neutralité des émetteurs• Dans ce cas, les FAI peuvent favoriser le fonctionnement de certains services au détriment d’autres.• Exemples : depuis 2007, le FAI américain Comcast ralentit volontairement le peer-to-peer (réseau de partage de fichiers entre internautes souvent utilisé pour le piratage) au prétexte qu’il congestionne le réseau et pénalise le surf des non utilisateurs de « P2P ».
    • La non neutralité des contenus• Dans ce cas, les FAI peuvent limiter voire carrément bloquer certains sites.• Exemples : – En France, SFR propose des forfaits mobile sans Skype (téléphonie par IP) ou ne permettant laccès quà certains sites Internet (Google, Youtube), – Apple refuse les contenus pornographiques sur iTunes. – Sans parler des entreprises pays où l’accès à certains sites est prohibé : Facebook, Linkedin, Google…
    • Les arguments pour la neutralité du net• Comme dans chaque débat, il y a des arguments pour et contre…• Les pro-neutralité considèrent que: – La non-neutralité provoquerait un « internet à deux vitesses » où seuls des élus ont accès au web : les plus riches par exemple. Internet doit donc rester accessible à tous, quel que soit le mode d’accès. – La neutralité favorise la libre concurrence en donnant l’opportunité aux entreprises d’exister online (ce qui pourrait être plus compliqué si les FAI faisaient la pluie et le beau temps de manière autoritaire). – La neutralité fait écho à la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen et au droit à l’information.
    • Les arguments anti neutralité du net• Du côté des pourfendeurs de la neutralité, on invoque la saturation des tuyaux : s’obstiner à défendre l’accès universel aux contenus pourrait pénaliser les internautes,• Le déploiement de nouveaux réseaux est très coûteux et ne peut être supporté par les abonnements des consommateurs.• D’autres marchés de commodités sont passés au décompte (électricité, gaz, eau), pourquoi pas le web? On ne paierait que ce qu’on consomme.
    • Internet, problématique durable• Aujourd’hui on peut encore se permettre d’interroger la neutralité du net mais qu’en sera-t-il demain ?• Ne risque-t-on pas d’être pris par le temps ?• Inscrit dans un écosystème énergétique, le réseau doit être considéré à la fois comme une ressource rare et comme une source de rejets : 2 recherches sur Google = une bouilloire d’eau chauffée au gaz, soit 15 grammes de CO².• Faudrait-il rebaptiser la neutralité du net par un sobriquet plus citoyen ?
    • Idées, tendances & innovations
    • Aspirateur de poche• Electrolux innove en mobilité : la marque d’électro- ménager vient de lancer un aspirateur… sur iPhone.• iVac permet donc de nettoyer le cybersespace… Mystère mystère.
    • Vols organisés Cliquer sur l’image pour voir le site• Socialflights, c’est le covoiturage, version jet privé.• Le site américain propose aux excédés des retards et de l’inélasticité des grandes compagnies de se regrouper à travers le site pour faire du « co-jeting ». Chic.
    • Get the denim beat ! Cliquer sur l’image pour voir la vidéo• M.Jeans - marque de jeans exclusivement dédiée aux hommes de grande taille - a demandé à l’artiste Andrew Huang de composer une chanson à partir de… 1000 jeans. Connu pour réaliser des chansons « sur-mesure », l’artiste a donc accouché d’un morceau rythmé au denim.
    • Adresses web• Slide #23 : iVac > http://itunes.apple.com/fr/app/ivac/id433382958?mt=8&af fId=1627328&ign-mpt=uo%3D4• Slide #24 : Co-jetting > http://socialflights.com/• Slide #25 : Mr. Jeans > http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedd ed&v=lgHKH5UwGK8
    • La semaine prochaine : Clin d’œil Naked hérite d’un nouveau CEO, basé pour la première fois à New Les York. Un signe des temps ? http://www.brandrepubli c.com/bulletin/brandrep« Makers » ublicnewsbulletin/article /1071900/steve-gatfield- takes-helm-naked/ Cette semaine sur le blog :L’amour dans les linéaires ; La revue de presse de Né Kid – week 22 ; Marcin Jakubowski : Open-sourced blueprints for civilization La veille #181 a été écrite par Charlie Guérin, Anne Rivoallan et Jean Allary. 100€ dans la cagnotte ilétrisme
    • Merci et à lasemaine prochainewww.nekid.fr+33 1 43 38 15 48