Your SlideShare is downloading. ×
0
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

La Veille De Né Kid Du 05.06.09 : la presse et le web

996

Published on

Cette semaine dans la veille de Né Kid : …

Cette semaine dans la veille de Né Kid :

Actus :

· Les Français, ces pessimistes…

· Bing, le concurrent de Google made in Microsoft

· Le divorce d’AOL et Time Warner

Point de vue : Comment la presse crée de la valeur à l’heure du Net et de l’info gratuite

Et toujours les tendances, idées et innovations dénichées cette semaine…

Bonne lecture

Published in: Technology, News & Politics
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
996
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. 4 juin 2009 L’actualité & les innovations de la communication vues par les juniors de
  • 2. Le pessimisme français et la crise… • La dernière étude Ipsos observe le ressenti des européens et des américains face à la crise. • Les Français sont les plus pessimistes d’Europe. Leur inquiétude a augmenté ce dernier mois, passant de 72 à 80% *. • La consommation française résiste pourtant un peu mieux au contexte que dans le reste de l’Europe. Ipsos enregistre une hausse de 0,3% de la consommation des ménages durant le premier trimestre 2009. • Les dauphins de la frilosité européens sont les Italiens et les Allemands. • Le trio s’était déjà illustré en 2002 lors du baromètre européen face à la consommation concomitant à l’arrivée de l’euro. * Source : Ipsos
  • 3. Et « Bing » ? • Bing, le nouveau moteur de recherche de Microsoft, souhaite augmenter le pouvoir de décision de l’internaute en triant de manière Cliquez sur l’image pour voir plus pertinente le résultat des requêtes. le spot Microsoft espère ainsi changer les méthodes de recherche sur Internet… mais surtout augmenter sa part du gâteau publicitaire. • 50% des revenus de l’internet proviennent en effet des moteurs de recherche, notamment via les liens sponsorisés. On comprend dès lors que Microsoft réaffirme sa présence sur le secteur, trusté par Google. • Sur le marché français, 82% des recherches passent par Google*; ce dernier détient plus de 91% du marché publicitaire du search français. • Les 80 M$ investis Bing ne seront pas de trop pour défier Google, qui prépare lui aussi sa « révolution » via des recherches sémantiques. * Source : Comscore et XiTi 2008
  • 4. Time Warner vend AOL • Née en 1985 à l’aurore du Web, la marque AOL va redevenir indépendante. Sa filiation avec Time Warner datant de 2000 prendra fin au troisième trimestre 2009. • Gouffre financier pour Time Warner, AOL aura manqué le tournant du haut débit. Il ne faut toutefois pas assimiler la prise d’indépendance d’AOL à une mort annoncée. Le marché attend beaucoup de son nouveau patron, Tim Armstrong, ex-dirigeant de Google. • Si certaines activités de la marque se portent mal (fournisseur d’accès par exemple), Platform-A, la régie d’AOL, se porte plutôt bien et revendique pas moins de 28 millions de visiteurs unique par mois en France.
  • 5. L’œil de Né Kid sur AOL • La séparation d’AOL et Time Warner nous ramène aux heures glorieuses de l’avant bulle, époque à laquelle les grands acteurs de l’entertainment prirent la pleine mesure du potentiel offert par le web. • Force est de constater que la tendance à l’intégration sous une même entité des acteurs du divertissement – créateurs, producteurs et diffuseurs – trouve ici en l’occurrence un joli contre-exemple. • Les turbulences économiques traversées par l’économie mondiale invitent à la rationalité. Les entreprises se recentrent sur leur cœur de métier. eBay cherche ainsi à se séparer du logiciel de téléphonie par internet Skype malgré sa bonne rentabilité. • Peut-être Time Warner n’a-t-il jamais été très à l’aise avec cette méga-fusion qui avait révolutionné son mode de fonctionnement…
  • 6. L’image de la semaine
  • 7. Gratuits NOUVELLES SOURCES D’INFO (agrégateurs de news et autres)
  • 8. Un nouveau rapport à l’information • La dernière décennie a vu apparaitre de nombreux nouveaux acteurs qui ont modifié notre rapport à l’information. • L’essor du journalisme amateur – avec Internet (vécu comme espace de partage et de gratuité) et les blogs –, l’arrivée des gratuits ont contribué à ancrer l’habitude d’un accès gratuit, voire d’un droit à l’information. • Les grands groupes de presse souhaitant profiter de l’essor du web ont alors du tenir compte de cette nouvelle donne. • Mais la transposition pure et simple de leur modèle économique du papier vers le web a montré ses limites. • Il avait en effet été conçu pour permettre, grâce à la publicité, la vente de l’information à un prix faible mais non sa gratuité.
  • 9. Un retour en arrière difficile • Quitter Internet – comme il a pu se murmurer dans les salles de rédaction – est cependant difficilement envisageable. • En effet, Internet est devenue la première source d’information quotidienne pour 45% des Français*. • Et il existe bien des synergies entre le papier et le web, comme le prouve la perte d’audience du site du Seattle Post (-25%) depuis que ce dernier s’est replié exclusivement sur le web. • Par ailleurs, faire payer un contenu jusqu’alors accessible gratuitement – et toujours disponible gratuitement via d’autres sources d’information – demeure risqué. • Ainsi, si le New York Times envisage de limiter de nouveau sa consultation en accès gratuit, des sites payants comme Mediapart suivent le chemin inverse, faute d’avoir atteint le succès escompté. *Forrester Research 2008 (80% des 55% de Français utilisant le web)
  • 10. La fin de la gratuité… ou d’un modèle de gratuité ? L’avenir du modèle actuel fait ainsi débat : R. MURDOCH E. SCHMIDT « Nous sommes au coeur « Si j'étais impliqué d'un débat décisif sur la dans l'aspect valeur des contenus et il numérique d'un est devenu évident journal, j'essaierais que, pour de nombreux avant tout de journaux, le modèle actuel comprendre ce que ne fonctionne pas. Toute veut mon lecteur […]. la pensée d'autrui n'aurait Ce sont en fin de donc aucune compte des activités valeur, pourquoi les de consommation, et recherches ne seraient pas entièrement moteurs de si vous mettez en gratuits, sans rémunération en publicités, pour rogne suffisamment de lecteurs, vous la beauté du geste ? » n'en aurez plus. Si vous les rendez heureux, vous en aurez plus rapidement. Nous essayons vraiment de penser de cette façon » Si la presse ne peut pas revenir sur la gratuité de l’information, il lui faut donc trouver des moyens plus efficaces que la publicité pour en diminuer le coût.
  • 11. A nouveau média, nouveau modèle économique • La presse essaie aujourd’hui d’inventer des formes de création de valeurs propres au média Internet. • Et non plus simplement d’y transposer le modèle économique d’un média précédent (ici, le papier)… • … comme c’est souvent le cas lors de l’apparition de nouveaux médias – par exemple avec le jeu vidéo, qui s’est structuré en reprenant le modèle de l’industrie musicale (éditeurs type Electronic Arts et Activision-Blizzard, qui jouent le rôle de majors pour des studios de développeurs indépendants). • Petit aperçu des pistes explorées par les acteurs de l’information pour créer différents types de valeur grâce à ce média.
  • 12. Tirer profit de la redéfinition des valeurs • Le Christian Science Monitor a pris le parti d’arrêter sa parution quotidienne pour devenir un hebdomadaire. • L’actu’ chaude demeure accessible gratuitement sur le site et via des newsletters. • L’hebdomadaire, payant, se concentre davantage sur des réflexions de fond, tournées vers l’international. • Ce parti pris entend profiter, pour créer de la valeur, du besoin croissant de guides et de critiques face à la profusion d’informations sur le web. • Enfin, il exploite plutôt habilement les différences d’usages selon les medias (temps court de l’actu’ sur le Net VS temps long de l’analyse).
  • 13. Réinvestir le partage d’information • Le Wall Street Journal profite d’un lectorat particulier. • En accord avec ce dernier, le journal a donc pu conserver une partie premium payante – qui pourrait même s’étendre. • Mais ses lecteurs ont la possibilité, notamment grâce à un plugin Facebook, de faire partager gratuitement ces articles à leurs contacts. • Il s’agit ainsi d’une forme de subvention croisée, via les utilisateurs, à la manière de l’échantillonnage. • Le journal bénéficie de la force de la recommandation par les paires, tout en permettant à ceux qui partagent les articles payant d’être valorisés par ce geste.
  • 14. Echanger du travail • A défaut d’exiger une contrepartie financière, les médias peuvent générer une autre forme de création de valeur via leurs utilisateurs. • Rue89 et StreetReporters proposent tous deux aux internautes d’aider leurs journalistes pour diminuer les coûts de production. • Il est ainsi possible de soumettre un sujet, de voter pour un autre, de suggérer un angle de traitement… voire de prendre soi-même en charge sa réalisation. • La marque média en profite en outre pour instaurer une relation privilégiée avec ses utilisateurs – qui lui permet au passage de mieux cerner leurs attentes.
  • 15. Interactivité et synergies web-papier • RFID, mobile-tags, QR codes… • Ces solutions entendent mettre à profit le version web du média pour redynamiser les ventes du papier. • Amusement permettait ainsi, au possesseur de sa dernière édition, d’accéder à du contenu exclusif en ligne (jeux, vidéos) grâce à la puce radio présente dans le magazine. • En mai, le magazine Wired avait proposé un jeu de piste sur Internet (ARG) dont le journal papier était la clef.
  • 16. Développer la marque média • Des titres comme Le Figaro développent des services « lifestyle », autour de leur marque. • Si l’info sur le web reste gratuite, leurs sites proposent de plus en plus d’offres annexes : voyage, immobilier etc. • Le journal opte ainsi pour une stratégie du coût marginal nul : il lui est plus simple d’offrir l’info que de la faire payer ; mais il espère en retour générer des retombées financières sur d’autres produits. • L’information sert alors de vitrine, son coût étant compensé par la vente des services qu’elle suscite. • Une stratégie issue de l’industrie du luxe, où les pièces uniques de haute couture – aux coûts de production conséquents – sont compensées par le prêt-à-porter.
  • 17. Marque média, production de contenu et licensing - AVIS D’EXPERT pour la veille de Né Kid P.KUPFERMAN, Rédacteur en chef adjoint - La Tribune « Internet impose de nouveaux modèles. L’avenir de la presse passe désormais par la création de groupes plurimédias avec des rédactions multi- formats. Cela suppose une séparation entre la fonction de « producteur de contenus » et celle de « présentateur » qui met en scène des infos qu’il choisit, un peu comme en radio. Les contenus ainsi produits sont utilisés au sein du groupe, mais aussi vendus à l’extérieur. Pour avoir une marque média rentable sur le net, il faut proposer autre chose que les pure players comme Yahoo ou Google, entre autres dans le domaine du service. Par exemple des contenus personnalisés à la demande. Il ne faut pas oublier que le média presse produit ses propres contenus, mais sert pour ainsi dire d’agence de presse gratuite aux médias audiovisuels. La plupart des grands scoops ou les infos sexy viennent de la presse. Sa disparition appauvrirait les autres médias, mais on peine à monétiser ce rôle clé. Indirectement les contribuables et les annonceurs alimentent ce système… qui les sert aussi : paradoxalement, pour être visible en audiovisuel, les annonceurs doivent financer la presse. Sans presse, leurs retombées RP s’effondreraient ! Inutile de dire que le modèle économique précis n’est pas évident. »
  • 18. Marques média et intégration • Nombreuses sont donc les pistes pour assurer la rentabilité en ligne, sans toutefois qu’un modèle unique puisse émerger. • La création de communautés de marques et de services – autour d’un esprit commun – ne se fait pas sans dépenser de l’argent, du temps et/ou de l’énergie… qu’il faudra aussi compenser. • Elle demande également à veiller à la cohérence interne de l’offre avec l’identité de marque et les attentes consommateurs. • D’où l’importance de stratégies intégrées, afin de créer des « marques fortes, […] des plates-formes » comme les désignait récemment Franz-Olivier Giesbert.
  • 19. Marques média, débat public et société • On peut cependant craindre que le développement de telles activités ne tende à détourner de plus en plus la presse de son rôle citoyen d’information et d’animation du débat d’idées. • On retrouvait déjà cette critique du temps de l’émergence de l’advertainment, certains grands groupes média (dont NewsCorp, avec MTV) s’étant alors engouffrés dans la brèche des services annexes. • D’où les Etats Généraux de la presse, lancée par le gouvernement, afin d’éviter le déclin d’une presse d’analyse nécessaire à l’animation de l’espace public.
  • 20. L’e-paper, 2ème révolution digitale ? • Après le web, ce nouveau support pourrait bien bouleverser à son tour l’économie de la presse. • Sony (Reader), Amazon (Kindle) et autre Google s’intéressent de prêt à ce marché prometteur. • Quelques mois après son introduction, le Kindle représente ainsi 10% des ventes de livres en Amérique du Nord. • Encombrement réduit, impact écologique moindre: le livre électronique présente bien des atouts pour l’utilisateur… • … et pour les marques média, qui pourront diminuer les coûts d’impression et de transport. • Reste à savoir dans quelle mesure il saura séduire les fidèles des éditions papiers autant que ceux qui ne jurent plus que par le web.
  • 21. Et la veille de Né Kid dans tout ça… • C’est une vitrine de la marque Né Kid qui peut susciter ensuite d’autres services (payants) à ceux qui partagent notre vision. • C’est donc de l’information gratuite et utile pour vous… • … et qui a vocation à subsister comme telle grâce à la valeur que vous nous aidez à générer ailleurs, afin de compenser son coût en temps humain. • Dans le cadre de cet échange de bons procédés, nous réfléchissons à différentes formules pour lesquelles nous avons besoin d’un peu d’interactivité avec vous. • Aidez-nous en répondant à notre questionnaire sur l’évolution de la veille ! Cliquez sur le lien hypertexte ci-dessus pour accéder au questionnaire et laisser vos suggestions
  • 22. Joobili.com : choisir le voyage après les dates Cliquez sur l’image pour accéder au site • Joobili est un site de voyages en ligne qui renverse les critères de recherche traditionnels. • Plutôt que de choisir en fonction d’un endroit, Joobili vous propose une destination en fonction des événements locaux qui s’y déroulent : festivals, expositions, carnavals, fêtes...
  • 23. Diesel Denim Factory Cliquez sur l’image pour voir la vidéo • Diesel lance sa Diesel Denim Factory. Un pop-up store où il sera possible de personnaliser son jean grâce a des graphistes de renom. • La personnalisation reste un bon levier pour les marques qui souhaitent développer une relation de proximité avec le consommateur. • Cette initiative permet par ailleurs de découvrir les produits qu’aimerait voir apparaître le consommateur. • La personnalisation a déjà été expérimentée par la marque via sa gamme parfum, elle rencontra un joli succès en ligne.
  • 24. Charlie’s Burger, le restaurant sans domicile fixe Cliquez sur les images pour tenter votre chance • Charlie’s Burger est un anti-restaurant mobile de Toronto qui ne se définit uniquement par sa communauté de clients. • Pour trouver le restaurant, laissez votre e-mail sur le site : ce dernier nous enverra des indications sur le lieu et l’heure du prochain service. • Le Charlie’s Burger de Toronto reprend ainsi la mécanique des flash- mobs pour générer un sentiment d’appartenance à une communauté exclusive.
  • 25. Merci et à la semaine prochaine www.nekid.fr +33 1 43 38 15 48

×