La Veille de Né Kid du 25 11 09 : le low-cost
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

La Veille de Né Kid du 25 11 09 : le low-cost

on

  • 889 views

 

Statistics

Views

Total Views
889
Views on SlideShare
809
Embed Views
80

Actions

Likes
0
Downloads
3
Comments
0

2 Embeds 80

http://nekid.fr 79
http://www.slideshare.net 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

La Veille de Né Kid du 25 11 09 : le low-cost Presentation Transcript

  • 1. 25 nov 2009 L’actualité & les innovations de la communication vues par les juniors de
  • 2. Idées , Point de vue : Tendances & L esprit L’esprit low-cost Innovations : Codes barres artistiques
  • 3. L’actu mise à nu
  • 4. Murdoch défie Google g • La nouvelle fait jaser la sphère médiatique depuis q q q p quelques j jours : Rupert Murdoch menace de blacklister Google afin de lui interdire la publication de ses contenus, notamment dans Google News. • Propriétaire de nombreux titres de p presse (The Wall Street Journal, le ( Times, The Sun, la chaîne de télé Fox News...), Rupert Murdoch souhaiterait monétiser ses contenus en ligne. • Une stratégie difficile à mettre en place si Google donne accès aux informations gratuitement…. • Le bras de fer est engagé. Reste à voir si on peut vivre sur Internet sans l’appui de Google. g
  • 5. George consacré aux Effies Award g • Non content de ravir les fans de la saga « What else? » grâce à un nouveau film g lancé il y a quelques jours, George Clooney vient de remporter le prix Effie, récompense préférée des marketeurs (et la plus haïe des créatifs…). • Après être passé à deux doigts du sacre il y a 2 ans (la campagne contre les ( p g violences conjugales avait été couronnée), l’agence McCann a enfin été récompensée pour cette réussite. • Pour rappel, le lauréat 2008 était Lowe pour le gilet jaune de la Sécurité Routière avec Karl Lagerfeld. Un travail qui a fait parler de lui récemment suite aux révélations de CB News sur le trucage de l’image : le styliste de Chanel n’aurait jamais enfilé le gilet…
  • 6. TF1 et Canal se séparent p • Afin de renflouer ses caisses, la Une a décidé de vendre à Vivendi sa participation dans Canal +. ti i ti d C l • Celle-ci, issue de la fusions TPS- CanalSatellite, sera utile à TF1 qui , q ressent fortement la crise : audience d’octobre historiquement basse (25% de part de marché), remous au sein de la rédaction à la suite du départ précipité d’Axel Duroux il y a quelques semaines… • Vivendi a par ailleurs affirmé son désir de racheter les parts de M6 et Lagardère, actionnaires de 5,1 % et g , , 20 % de la chaîne respectivement. • Cette décision de TF1 (et celle à venir de M6) était attendue depuis la fusion TPS/CanalSat.
  • 7. L œil L’œil de Né Kid sur Murdoch • Le personnage est peu sympathique mais il pose une bonne question : pourquoi les médias n’auraient-ils pas le droit de disposer de leurs contenus ? Et quelle est la légitimité de Google à les mettre à disposition de tous ? • Ce virage à 180° du magnat australien, qui veut tout faire payer, montre sa déception vs le modèle publicitaire. Tant que le flux naturel d audience d’audience de ses supports suffit à absorber la demande en pub, le surcroît apporté par Google ne lui sert à rien… • Mais le vieux renard semble avoir une autre idée derrière la tête. Selon des rumeurs du moment, il serait en discussion avec Bing, le moteur de recherche de Microsoft. Dans l’idée de rétablir l’équilibre concurrentiel avec Google pour relancer la demande et en tirer des bénéfices sonnants et trébuchants ? L avenir dira L’avenir le dira, mais une chose est sûre : Murdoch ne se bat pas pour la morale !...
  • 8. L’image de la semaine
  • 9. POINT DE VUE : L esprit low cost L’esprit low-cost
  • 10. Le low cost, concept élastique mais séduisant… • Qu’il soit synonyme d'achat malin, de business model innovant ou d’argument marketing, le low cost est désormais partout : secteur alimentaire, tourisme, téléphonie mobile ou encore communication... p • Les définitions classiques présentent le low cost comme un modèle économique visant à optimiser les coûts dans q p l’optique de proposer des prix attractifs, de vendre plus. • De notre côté nous l’envisagerons ici comme une notion g beaucoup plus vaste et empirique, relevant d’un choix stratégique venant bouleverser fondamentalement à un moment donné la valeur d un produit ou d un service par d’un d’un rapport à un prix de référence sur le marché.
  • 11. Low cost : high value • Les raisons qui peuvent pousser les marques à adopter une stratégie low cost sont nombreuses : augmenter les volumes, contrer la concurrence, suivre le marché, se rapprocher des attentes des consommateurs, de leur pp , pouvoir d’achat, etc. • Histoire de sortir un peu de la grisaille actuelle et des p g préjugés sur le low cost, nous avons décidé cette semaine d’aborder cette notion comme porteuse de nouvelles valeurs positives pour les marque, les marchés et les consommateurs. • Voici 6 bonnes raisons (toujours avec l œil décalé de Né l’œil Kid) de considérer que le low cost peut générer de la valeur.
  • 12. 1. Rebooster le secteur et stimuler la concurrence • Proposer le produit le moins cher incite la concurrence à être plus compétitive, p p , stimule le changement et peut dynamiser l’ensemble d’un secteur. • Les hard discounteurs ont appliqué hard-discounteurs cette recette en transformant les supermarchés en véritables entrepôts où le consommateur peut trouver des produits à des prix « défiant toute concurrence »… Une révolution qui a fait frémir la grande distribution il y a 10 ans mais qui – en l’ayant poussée à réagir – couvre aujourd’hui moins d’un cinquième du marché. q • Si bien les acteurs classique de la distribution ont intégré force gammes low cost, premiers prix ou autres « marques repères »…
  • 13. 2. valoriser le reste de sa gamme • En poussant à la comparaison entre moins bien et plus cher, principe vieux comme le monde, la grande distribution applique ce concept : entre un produit de grande marque jugé trop cher et un premier prix, il sera plus facile d’orienter le choix vers une marque de d orienter distributeur considérée alors comme la référence de bon rapport qualité / prix. • Dans l automobile, proposer un modèle ou l’automobile même une marque low cost permet de revaloriser la catégorie tout en créant un nouveau segment au détriment de l’occasion. • Renault vient d’annoncer un accord avec le groupe indien Bajaj, pour produire une voiture « ultra low cost » à partir de 2012, p tandis que, selon la rumeur, PSA planche sur des prototypes baptisés M3 (Peugeot) et M4 (Citroën) à l’horizon 2011. General Motors, Ford et Toyota prévoient également d’élargir d élargir leurs gammes vers le low cost dès 2010.
  • 14. 3. Développer son offre • Posséder une crédibilité low cost p permet de développer de nouveaux pp domaines d’activité ou des partenariats intéressants. • Particulièrement prisée des services services, cette techniques a par exemple permis à easyJet d’étendre son offre – avec des succès divers – à des services associés du type easyHotel ou easyCar. • Pour les marques existantes, descendre en gamme permet de proposer des produits d’appels qui viendront conquérir de nouveaux consommateurs. • C’est ce que proposent des marques de luxe en proposant des articles comme des porte-clés ou des foulards… p abordables mais pas low cost !
  • 15. 4.Impliquer le consommateur • Parfois, en cherchant à réduire leurs coûts, notamment ceux liés à la main , d’œuvre, certaines marques impliquent le consommateur dans le processus de production du bien ou du service. Ou comment une démarche low cost rejoint l’image… • L’exemple le plus illustre est celui d Ikea, L exemple d’Ikea précurseur du meuble en kit. Se rendre dans un Ikea, en plus d’être assimilé à une ballade du dimanche, ajoute à la pêche aux bonnes affaires la satisfaction d’avoir monté soi-même sa bibliothèque. Très habile ! • Dans l’alimentaire, les restaurants self- service du type flunch ou les cafétérias Casino reposent aussi sur ce concept concept.
  • 16. 5. Améliorer ses produits • Parfois, à vouloir réduire certains coûts, on améliore par la même occasion ses p produits. C’est le principe du « Less is more » prôné par certains architectes depuis la révolution du Bauhaus . • Dépouillées, épurées, les marques misant sur le retour à la simplicité sont plébiscitées, d autant plébiscitées d’autant plus si elles proposent des packaging plus écolo, plus pratiques et plus économiques. • C’est par exemple le cas pour les gels douche, les soupes ou encore le sucre qui sont de plus en plus proposés sous la f l forme de « d pack », ces sachets d doy k h t plastifiés souple avec bec verseur. Une tendance maligne qui allie la baisse des coûts et la volonté d’être plus « green » ».
  • 17. 6.Développer le Social Business pp • Lorsque Franck Riboud, patron de Danone, rencontre Muhammad Yunus prix Nobel de Yunus, la paix 2006 et fondateur de la Grameen Bank, ils lancent ensemble un plan contre la malnutrition, proposant un yaourt aux plus démunis, qui l’achèteront à un prix proportionnel à leurs moyens. • Muhammad Yunus s’est également associé à g Adidas pour lancer en 2010 un projet-pilote pour développer et commercialiser des chaussures de sport au Bangladesh à un prix abordable pour la population pauvre pauvre. • C’est aussi le cas de l’association « One Laptop per Child » qui propose des ordinateurs portable low cost (100 dollars) destiné aux enfants des pays en développement. Ce projet est financé par des entreprises comme eBay ou Google. p y g
  • 18. Jusqu’ou ira-t-on dans le low cost ? • L’émergence et le succès – pas systématique – du low cost donne des idées à des secteur où il n’est pas forcément attendu. • Ainsi on ne s’étonne pas de voir des agences de communication ou des médias discounter fortement leurs services, par exemple en promettant une diffusion et une visibilité massive via des « packages » fondés sur des fonds de tiroir ou des coûts marginaux. • Comme quoi, même dans les services BtoB, la notion de low cost prend ses marques…
  • 19. Conclusion • Au début du mois, les journalistes Bruno Fay et Stéphane mois Reynaud ont porté un regard résolument plus critique que notre vision dans leur livre : "No Low Cost". • Ils énumèrent les dérives de ce modèle économique (qu’ils appellent Low-Cost 2.0) de plus en plus répandu, dénonçant cette « logique folle de réduction des coûts au détriment de la qualité des produits, des conditions de travail des salariés, d lité d d it d diti d t il d l ié des emplois, de la santé et de la sécurité des consommateurs ». • Notre approche du low cost montre sa capacité à faire bouger pp p g des secteurs ensommeillés en créant de la valeur au-delà de l’argument prix. Nous sommes conscients que cette notion, dans son principe, privilégie avant tout une logique court-termiste et sera attaquée à son tour par des initiatives qui remettront au centre le sens, le plaisir de l’usage ou autre, illustrant la nature cyclique de nos envies et de nos motivations. A suire…
  • 20. Idées, tendances & innovations
  • 21. Service après abonnement Cliquer sur l’image pour voir la vidéo • Voici une idée qui pratique sans fard l’autodérision. En effet lorsque vous souhaitez vous désinscrire de la newsletter de Groupon (une entreprise dédiée aux coupons collectifs de p ( p p réduction), on vous réserve un message spécial…
  • 22. Le journal de votre naissance Cliquer sur l’image pour voir la vidéo • L’INA poursuit le développement de son offre audiovisuelle en ligne. Sa dernière innovation ne manque di i ll li S d iè i i pas d’intérêt puisqu’elle vous propose une compilation des moments forts de l’actualité du jour de votre naissance.
  • 23. Esquire augmenté Cliquer sur l’image pour voir la vidéo • La revue américaine Esquire proposera à ses lecteurs du numéro de décembre une animation en réalité augmentée, qui illustre les progrès réalisés dans cette technologie. t h l i
  • 24. Adresses web • Slide # : Punish Derick > http://www groupon com/new- http://www.groupon.com/new york/unsubscribed • Slide # : Journal de votre naissance > http://www.ina.fr/communaute/journal • Slide # : Esquire en réalité augmenté > http://www.youtube.com/watch?v=LGwHQwgBzSI htt // t b / t h? LG HQ B SI (…) ( )
  • 25. Au sommaire Clin d’œil… la semaine prochaine p Depuis D i son lancement en Les mascottes 2007, la veille de Né Kid à « spoté » plus de p p 350 tendances et innovations Cette veille n° 106 a été écrite par p Karine Haucolas, Xavier Modin et Jean Allary 45 euros dans la cagnotte ilétrismme
  • 26. Merci et à la semaine prochaine www.nekid.fr +33 1 43 38 15 48