Les complications aigues du diabète sucré

9,504 views

Published on

Published in: Health & Medicine

Les complications aigues du diabète sucré

  1. 1. sucré Les complications aigues du Encadré par : Pr. Grainat.N Réalisé par : Neghmouche Ali Maha Université de El-Hadj Lakhdar de BATNA Faculté de Médecine Département de Médecine Année scolaire: « 2010/2011 »
  2. 2. PLAN DU TRAVAIL :  I) Introduction  II) Objectif  III) Epidémiologie :  Diabète sucré  Complications aigues du DS  IV) Généralités sur le Diabète sucré: 1. Définition du Diabète sucré 2. Les critères de diagnostic du Diabète sucré 3. Classification du Diabète sucré 4. Diabète sucré type I : a) Physiopathologie b) Diagnostic positif c) Evolution d) Traitement 5. Diabète sucré type II : a) Physiopathologie b) Diagnostic positif c) Evolution d) Traitement 6. Complications chroniques Les complications aigues du sucré
  3. 3. PLAN DU TRAVAIL :(SUITE)  V) Les complications aigues du diabète sucrée : V.a) La céto-acidose diabétique : 1. Définition 2. Etiologies 3. Physiopathologie 4. Diagnostic positif 5. Diagnostic différentiel 6. Complications 7. Traitement 8. Prévention V.b) Le coma hyperosmolaire : 1. Définition 2. Etiologies 3. Physiopathologie 4. Diagnostic positif 5. Complications 6. Traitement 7. Prévention Les complications aigues du sucré
  4. 4. PLAN DU TRAVAIL :(SUITE) V.c) L’hypoglycémie du diabétique : 1. Définition 2. Etiologies 3. Physiopathologie 4. Diagnostic positif 5. Traitement 6. Prévention V.d) L’acidose lactique : 1. Définition 2. Etiologies 3. Physiopathologie 4. Diagnostic positif 5. Traitement 6. Prévention  VI) CONCLUSION  VII) BIBLIOGRAPHIE Les complications aigues du sucré
  5. 5. I) INTRODUCTION : Les complications aigues du sucré  Le DS est un problème de santé publique majeur dont l’incidence augmente régulièrement.  Les complications métaboliques aiguës du DS sont responsables d’un grand nombre d’admissions dans les pavillons des urgences et les services de réanimation médicale.  La gravité de ces complications rend la connaissance de leur physiopathologie essentielle à la bonne conduite de leur traitement.
  6. 6. II) OBJECTIF :  Savoir diagnostiquer, prévenir, et prendre en sucré Les complications aigues du charge les différentes complications aigues du DS. Par tout médecin
  7. 7. III) EPIDÉMIOLOGIE :  1998 150 millions diabétiques ds le monde.(1) (2)  350 millions 2025(2)  Actuellement, 220 millions de personnes dans le monde souffrent du diabète, dont environ 3 millions en Algérie, soit 10% de notre population(2) Les complications aigues du sucré (1): Pr. M M. BELHADJ, Guide de diabétologie (2005), Comité Médical National de Diabétologie. (2): Le soir d’Algerie ,article Le diabète en débat à l’université : 30/11/2010
  8. 8. III) EPIDÉMIOLOGIE : La céto-acidose diabétique(3) :  Incidence : 4,6–8 épisodes pour 1 000 patients diabétiques.  ~ 4 à 9 % des motifs d'hospitalisation des diabétiques.  Mortalité : < 5 % dans les centres expérimentés, mais  avec l'âge. Le syndrome d'hyperglycémie hyperosmolaire (SHH) (3):  Incidence : ~ 1 %.  Mortalité : ~ 15 %. (le terrain svt altéré) L’acidose lactique(3) :  Incidence : 2 à 9/100 000 patients/an. sucré Les complications aigues du (3) Jean-Christophe ORBAN, Diane LENA, Mona BONCIU, Dominique GRIMAUD, Carole ICHAI, Complications métaboliques aiguës du diabète, URGENCE PRATIQUE - 2007 N 83.
  9. 9. L’hypoglycémie du diabétique(4) :  Incidences : DTI : le DCCT a noté un triplement du risque d’hypogly sévère chez leurs patients en insulinothérapie intensifiée et HbAc1 < 7 %. DT2 : UKPDS : (United Kingdom Diabetes Prospective Study)  Sous insuline : 1/3 patients  Hypogly modérée dont 2 % hypogly sévère 20 fois moindre que chez DT1.  frqce des hypogly sous SH :est de 20 % par an avec 0,5 % d’hypogly sévère. (4). Jean-Louis SÉLAM; Complications métaboliques aiguës du diabète sucré ; La revue du praticien 2000, 50; Endocrinologie - Métabolisme - Nutrition B 332 III) EPIDÉMIOLOGIE : Les complications aigues du
  10. 10. RAPPEL HISTO-PHYSIOLOGIQUE : Les complications aigues du sucré
  11. 11. Le mot diabète «passer à travers» IV) GÉNÉRALITÉS SUR LE DIABÈTE SUCRÉ (DS) : 1. Définition du sucré : sucré Les complications aigues du DSaffection métabolique hypergly chronique carence absolue ou relative en insuline anomalies de l’action de l’insuline complications aigues métaboliques complications chroniques dégénératives
  12. 12. IV) GÉNÉRALITÉS SUR LE DIABÈTE SUCRÉ (DS) : 2. Les critères de dgc du DS : (Selon OMS en1999) sucré Les complications aigues du DS Présence des symptômes de DS + glycémie à n’importe quel moment de la journée ≥ 2,00g/l (11,1 mmol/l) ; Glycémie à jeun ≥ 1,26 g/l (7,0 mmol/l) Glycémie à n’importe quel moment de la journée ≥ 2,00 g/l (11,1 mmol/l) ; Glycémie (HGPO) ≥ 2,00 g/l (11,1 mmol/l)
  13. 13. IV) GÉNÉRALITÉS SUR LE DIABÈTE SUCRÉ (DS) : 3. Classification du Diabète sucré : I .Diabète de type 1 II .Diabète de type 2 III .Autres types de diabètes spécifiques : ● Défaut génétique de la fonction des cellules β. ● Diabète mitochondrial par mutation de l’ADN mitochondrial. ● Défaut génétique de l’action de l’insuline. ● Diabète pancréatique. ● Endocrinopathies. ● Diabètes induits par des médicaments. ● Infections. ● Formes rares associées à une pathologie du système auto-immun, comme les anticorps antirécepteur de l’insuline. ● Autres syndromes génétiques parfois accompagnés d’un diabète. IV.Diabète gestationnel Les complications aigues du sucré
  14. 14. IV) GÉNÉRALITÉS SUR LE DIABÈTE SUCRÉ (DS) : 4. Diabète sucré type I : a) Physiopathologie : Les complications aigues du sucré Processus auto-immun :
  15. 15. IV) GÉNÉRALITÉS SUR LE DIABÈTE SUCRÉ (DS) : Amaigrissement Polydipsie Polyurie Asthénie Et parfois la polyphagie et des troubles visuels Les complications aigues du sucré b) Diagnostic positif : Hyperglycémie + glycosurie +/- cétonurie. Clinique : Biologie: Sd cardinal Sujet jeune < 40 ans ds 80% des cas
  16. 16. IV) GÉNÉRALITÉS SUR LE DIABÈTE SUCRÉ (DS) : c) Evolution : En absence de TRT : céto-acidose. Issue fatale. Avec le TRT : * Cpcs métaboliques aiguës (cétoacidose et hypogly). * À long terme: cpcs dégénératives. Ces cpcs met en jeu le pc vital et fonctionnel. Les complications aigues du sucré
  17. 17. IV) GÉNÉRALITÉS SUR LE DIABÈTE SUCRÉ (DS) : d) Traitement : Diététique Auto-surveillanceActivité physique Insuline Les complications aigues du sucré
  18. 18. Les complications aigues du sucréIV) GÉNÉRALITÉS SUR LE DIABÈTE SUCRÉ (DS) :
  19. 19. IV) GÉNÉRALITÉS SUR LE DIABÈTE SUCRÉ (DS) : 4. Diabète sucré type II : a) Physiopathologie : sucré Les complications aigues du
  20. 20. IV) GÉNÉRALITÉS SUR LE DIABÈTE SUCRÉ (DS) : b) Diagnostic positif : ☻ Généralement, asymptomatique. ☻ Dgc : MEE gly à 2 reprises selon les critères déjà cités. ☻ Découvert lors: Lors d’un bilan systématique : 75 % des cas.  Facteurs de risque  Dans le cadre d’un dépistage masse, ou à la médecine du travail. Devant une pathologie spécifique ou non :  Par une cpc dégénérative : 5 à 30 % des cas  Des cpcs non spécifiques, infectieuses ou cutanées …  Rarement par un Sd cardinal ou coma hyperosmolaire (chez le sujet âgé) ou une décompensation cétosique (sans acidose habituellement) sucré Les complications aigues du
  21. 21. IV) GÉNÉRALITÉS SUR LE DIABÈTE SUCRÉ (DS) : c) Evolution : * Cpcs métaboliques aiguës (cétoacidose, coma hyper- osmolaire, hypogly et acidose lactique). * À +/ long terme : cpcs dégénératives. Ces cpcs déterminent le pc vital et fonctionnel. Les complications aigues du sucré
  22. 22. IV) GÉNÉRALITÉS SUR LE DIABÈTE SUCRÉ (DS) : Diététique Activité physique ADO +/- Insuline Lutter contre Obésité Auto-surveillance d) Traitement : sucré Les complications aigues du
  23. 23. IV) GÉNÉRALITÉS SUR LE DIABÈTE SUCRÉ (DS) : Les complications aigues du sucré ADO Insulino-sensibilisateurs Biguanides Glitazones Insulino-sécréteurs SH Glinides Inhibiteurs de l’absorption intestinale du glucose Inhibiteurs des alpha-glucosidases
  24. 24. BiguanidesSH Les complications aigues du sucré IV) GÉNÉRALITÉS SUR LE DIABÈTE SUCRÉ (DS) :
  25. 25. IV) GÉNÉRALITÉS SUR LE DIABÈTE SUCRÉ (DS) : 7. Complications chroniques : Microangiopathie Macroangiopathie Susceptibilité aux infections Les complications aigues du sucré
  26. 26. IV) GÉNÉRALITÉS SUR LE DIABÈTE SUCRÉ (DS) : YEUX ( Rétinopathie) Les complications aigues du sucré Cœur et circulation coronarienne (Maladie coronarienne) Reins (Néphropathie) Cerveau et circulation cérébrale (Maladie cérébro-vasculaire) Membres inférieurs (Maladie vasculaire périphérique) Système nerveux périphérique (Neuropathie) Pied diabétique (Ulcère et amputation)
  27. 27.  En rapport avec la maladie «DS» :  Céto-acidose  Coma hyperosmolaire  En rapport avec son traitement :  Accident hypoglycémique  Acidose lactique V) LES COMPLICATIONS AIGUES DU DIABÈTE SUCRÉ: Les complications aigues du sucré Décompensations hyperglycémiques
  28. 28. V) LES COMPLICATIONS AIGUES DU DIABÈTE SUCRÉ: Céto-acidose diabétique Urgence hyperglycémique Les complications aigues du sucré DT1DT2
  29. 29. V.A) LA CÉTO-ACIDOSE DIABÉTIQUE : 1. Définition : (Selon DCCT) DCCT = « Diabetes Control and Complications Trial Research Group » Les complications aigues du sucré Hyperglycémie (>2,5 g/l) Cétonémie positive ou cétonurie ≥ ++ PH veineux < 7,25 ou artériel < 7,30 ou (HCO3 -) < 15 mEq/l traitement médical non ambulatoire
  30. 30. V.A) LA CÉTO-ACIDOSE DIABÉTIQUE : 2. Etiologie : ♣ Déficit absolu en insuline : (DT1) • Cétoacidose révélatrice (30%) • Arrêt accidentel de l’insulinothérapie  dysfonctionnement stylo à insuline  pompe à insuline • Arrêt volontaire de l’insulinothérapie +++ • Causes médicamenteuses : rare (Diazoxide, Pentamidine, Hydantoine, Tactrolimus…) Les complications aigues du sucré
  31. 31. V.A) LA CÉTO-ACIDOSE DIABÉTIQUE : 2. Etiologie: (suite) ♣ Déficit relatif en insuline : • Infections +++ • IDM • AVC • Traumatismes • Chirurgie • Grossesse non surveillée • Medts : CTC, ß-mimétiques, agents adrénergiques… • Path endocriniennes : Hyperthyroïdie, Hypercorticisme, Phéochromocytome ♣ Cause indéterminée: 25 % des cas Les complications aigues du sucré
  32. 32. Carence en insuline Excès en hormones hyperglycémiants V.A) LA CÉTO-ACIDOSE DIABÉTIQUE : Les complications aigues du sucré 3. Physiopathologie : Baisse de captage du glucose Néoglucogenèse Glycogénolyse HYPERGLYCEMIE Glycosurie Polyurie osmotique Perte eau + Na+ + K+ DESHYDRATATION Lipolyse Ac.gras libres Cétogenèse HYPERCETONEMIE CETONURIE ACIDOSE METABOLIQUE
  33. 33. sucré Les complications aigues du - Ketonuria Pré-comaCétoacidose V.A) LA CÉTO-ACIDOSE DIABÉTIQUE : Clinique S.DH2O Hypo T Gly cap 4. Diagnostic positif :
  34. 34. Les complications aigues du sucré Biologie • Gly veineuse •Gaz du sg • Ionogramme sanguin: N+, K • Trou anionique :N-(Cl+HCO3) • Osmolarité • FNS: leu, hte •Bilan rénal, hép • Protides, Amylasémie • ECG • Hémoculture,prélevts locaux. N+ c = N+ m + 1,6mmol/l*(gly en g/l-1) K+ c = K+ m – 1 mEq par 0,1 point de pH < 7,4 Osmolarité = 2 (Na + K) + glycémie (mmol) + urée (mmol) V.A) LA CÉTO-ACIDOSE DIABÉTIQUE :
  35. 35. 5. Diagnostic différentiel : o Autres comas diabétiques o Cétonurie de jeûne 6. Cpcs : o ACD : collapsus, hypoK, IRF o TRT : hypogly, hypoK, œdème cérebral Les complications aigues du sucré V.A) LA CÉTO-ACIDOSE DIABÉTIQUE :
  36. 36. Les complications aigues du sucré 7. Traitement : USI Réhydratation Insulinothérapie Correction des déficits électrolytiques ACD + TRT étio V.A) LA CÉTO-ACIDOSE DIABÉTIQUE :
  37. 37. Apports: 6-8 l/24 h. La 1/2 en 6 h. si pH < 7: 250-500 ml de bicarbonates isotonique à 14 ‰ en 1/2h. si pH > 7:  1 litre sur 1 heure.  1 litre sur 2 heures.  1 litre sur 3 heures  1 litre toutes les 4 heures.  SSI(9 ‰ )  Qd gly < 2.5 g/l : (G5%) + 4 g/l de NaCl Réhydratation : Les complications aigues du sucré V.A) LA CÉTO-ACIDOSE DIABÉTIQUE :
  38. 38. Insulinothérapie :  Posologie d’IO : 0,1 UI/Kg/h ~ (5-10 UI/h) IV/PSE.  Pas PSE : bolus IVD : 10 U/h jusqu’à disparition de l’acéturie.  Maintenir la gly avec G10% si besoin.  Disparition cétose: inj s/c d’IO ttes les 3 ou 4 heures, la dose étant adaptée en fonction de la glycémie capillaire Les complications aigues du sucré V.A) LA CÉTO-ACIDOSE DIABÉTIQUE :
  39. 39.  Si K , nle ou modérément  : 2-4 g/l (pas + de 2 g/h)  Si signes d’hyperk à l’ECG (l’apport reporté de 2 à 3 h) et en fonction de l’ionogramme et ECG. Apport potassique: Les complications aigues du sucré V.A) LA CÉTO-ACIDOSE DIABÉTIQUE :
  40. 40. Ttes les h :  Gly cap  Cétonurie  Conscience  FR  Pouls  TA  Diurèse Ttes les 4 h :  Ionogramme sanguin  Gaz du sg  ECG. La surveillance: Les complications aigues du sucré V.A) LA CÉTO-ACIDOSE DIABÉTIQUE :
  41. 41. 8. Prévention :  Auto-surveillance.  Education. Les complications aigues du sucré V.A) LA CÉTO-ACIDOSE DIABÉTIQUE :
  42. 42. V) LES COMPLICATIONS AIGUES DU DIABÈTE SUCRÉ: Coma hyperosmolaire diabétique Urgence hyperglycémique Les complications aigues du sucré DT2
  43. 43. V.B) LE COMA HYPEROSMOLAIRE : Hyperglycémie  6 g/L Osmolarité plasmatique  350 mOsm/l ou Na c > 155 mEq/l Absence d'acidose (pH  7,30, HCO3- > 15 mEq/L) Absence cétonémie notables 1. Définition : Les complications aigues du sucré
  44. 44. 2. Etiologie: Les complications aigues du Terrain Sujet âgé Causes DH2O Causes hypergly • Infection • AVC • corticoïdes • Soif non perçue • Diarrhées •Vmsts •Diurétiques sucré V.B) LE COMA HYPEROSMOLAIRE :
  45. 45. Les complications aigues du sucré 3. Physiopathologie : Insulinémie Hypergly Plyurie osm Déficit hydrique DEC Hyperosmo IRF Collapsus Trbs neuro Pas de cétose Diurétiques Apports hydriques insuffisants Stress, agression Néogly Glyco V.B) LE COMA HYPEROSMOLAIRE :
  46. 46. Les complications aigues du 4. Diagnostic positif : Clinique S. DH2O globale S. neuro Pas d’odeur acétonique Pas de resp du Kussmaul • Gly cap > 6 g/l • CU : Glu sans acétonurie sucré V.B) LE COMA HYPEROSMOLAIRE :
  47. 47. Biologie • Gly veineuse • Osmolarité > 350 mosm/l • Gaz du sang : pH > 7,30 sucré Les complications aigues du V.B) LE COMA HYPEROSMOLAIRE :
  48. 48. 5. cpcs :  Collapsus  Œdème cérébral  HypoK  Thromboses vasculaires V.B) LE COMA HYPEROSMOLAIRE : Les complications aigues du sucré
  49. 49. 7. Traitement :  Apports : 8-12 litres /24 h  La ½ en 12 h, L’autre ½ en 24 h 1 litre sur ½ heure 1 litre en 1 heure 1 litre en 2 heures, puis 1 litre / 3 heures  SSI 2 à 3 premiers litres, puis  SS à 4.5 ‰  SG(5%) si gly < 2,5 g/l Réhydratation : V.B) LE COMA HYPEROSMOLAIRE : Les complications aigues du sucré
  50. 50. Insulinothérapie :  Posologie d’IO : (5-10 UI/h) IV/PSE.  Pas PSE : bolus IVD : 10 U/h.  Qd la gly cap = 2.5 g/l  l’IO sc ttes les 4 h. Apport potassique: IDEM à ACD + TRT étio V.B) LE COMA HYPEROSMOLAIRE : Les complications aigues du sucré
  51. 51. Cliniques ttes 2h Pouls TA Conscience  Diurèse Gly cap ECG Biologiques ttes 2h :  Ionogramme sanguin La surveillance: Les complications aigues du sucré V.A) LA CÉTO-ACIDOSE DIABÉTIQUE :
  52. 52. 8. Prévention :  Auto-surveillance.  Education V.B) LE COMA HYPEROSMOLAIRE : Les complications aigues du sucré
  53. 53. 1. Définition : Triade de Whipple Symptômes hypogly Résolution signes gly  NL Gly <0,5 g/l Les complications aigues du V.C) L’HYPOGLYCÉMIE DU DIABÈTIQUE :sucré
  54. 54. Facteurs de risque :  Ancienneté du DS.  Existence d’Antcds d’hypogly sévères.  Mauvaise perception de l’hypogly.  Taux d’HbA1c < 6 %. 2. Etiologie: Les complications aigues du V.C) L’HYPOGLYCÉMIE DU DIABÈTIQUE :sucré
  55. 55. Causes d’hypogly :  Activité physique augmentée ou inhabituelle.  Repas insuffisant ou sauté. Surdosage. Associations médicamenteuses: Bactrim*, AVK, AINS, , IEC… IR I hép Gastroparésie diabétique. V.C) L’HYPOGLYCÉMIE DU DIABÈTIQUE : Les complications aigues du sucré
  56. 56. Sujet normal Baisse de la glycémie Réduction de la captation cérébrale de glucose • Arrêt de la sécrétion d’insuline • Sécrétion de glucagon • Sécrétion de catécholamines  Pas d’hypoglycémie, respect du glucostat 3. Physiopathologie : V.C) L’HYPOGLYCÉMIE DU DIABÈTIQUE : Les complications aigues du sucré
  57. 57. Chez le diabètique • Taux d’insulinémie élevé • Diminution de la sécrétion du glucagon (// évolution du DS) • Sécrétion retardée et réduite des catécholamines • Neuropathie autonome  Désensibilisation de la réponse cérébrale à l’hypoglycémie = dérèglement du glucostat cérébral Mauvaise perception de l’hypoglycémie et déficit de contre-régulation V.C) L’HYPOGLYCÉMIE DU DIABÈTIQUE : Les complications aigues du sucré
  58. 58. S dysautonomiques ou neurovégétatifs : • S. adrénergiques : palpitations, tremblements et anxiété. • S. cholinergiques : sueurs, sensation de faim et paresthésie. S neuroglucopéniques : trbs de concentration, difficultés à parler, incoordination motrice, sensation d’ébriété ; S non spécifiques : comme une fatigue brutale, des céphalées, troubles de la vision, irritabilité, une sensation de froid, , pâleur, yeux fixes. 4. Diagnostic positif : V.C) L’HYPOGLYCÉMIE DU DIABÈTIQUE : Les complications aigues du sucré
  59. 59. Toute manifestation anormale survenant chez un diabétique doit être considérée comme une hypoglycémie jusqu'à preuve du contraire Les complications aigues du V.C) L’HYPOGLYCÉMIE DU DIABÈTIQUE :sucré
  60. 60. 5. Traitement : • 2 à 4 amp de G30 % suivie d’une perfusion de G5 ou 10 % pd 24 -48h (DT2). • 1-2 amp de 1 mg de glucagon IM ou SC (DT1). • Glucagon CI chez DT2 (stimulation de l’insulinosécrétion) V.C) L’HYPOGLYCÉMIE DU DIABÈTIQUE : Les complications aigues du sucré
  61. 61. ² Les complications aigues du 6. Prévention : Education du patient V.C) L’HYPOGLYCÉMIE DU DIABÈTIQUE :sucré
  62. 62. Les complications aigues du 1. Définition : Acidose métabolique lactatémie > 5 mmol/l pH artériel 7.35 V.D) L’ACIDOSE LACTIQUE :sucré
  63. 63. 2. Etiologie: Etats de choc (cardiogéniques, hgiques ou septiques). Anémie sévère. Intoxication à l’oxyde de carbone. Insuff resp. Insuff hép. Insuffisance rénale. Alcool. Certains médicaments : •Biguanides. •Médts nephrotoxiques : AINS, diurétiques, IEC … V.D) L’ACIDOSE LACTIQUE : Les complications aigues du sucré
  64. 64. Les complications aigues du  Blocage de la captation de lactates par le foie.  Diminution de l’élimination de lactates par le rein.  Hyperproduction d’acide lactique. 3. Physiopathologie : V.D) L’ACIDOSE LACTIQUE :sucré
  65. 65. Les complications aigues du sucré Biguanides:  inhibent la néoglucogénèse hépatique.  provoquent une hyperproduction de lactates par l’intestin la constitution d’une acidose lactique induite par les biguanides nécessite l’accumulation du produit dans l’organisme, à l’occasion d’une insuffisance rénale. V.D) L’ACIDOSE LACTIQUE :
  66. 66. 4. Diagnostic positif : Clinique: Les prodromes : Crampes asthénie sévère. Douleurs abdominales et thoraciques. Phase confirmée: Il existe des signes d’acidose métabolique : Hyperventilation (sans odeur acétonique de l’haleine). Tachycardie. Trbles de conscience +/- importants. Collapsus et avec parfois trbles du rythme dus à l’hyperk V.D) L’ACIDOSE LACTIQUE : Les complications aigues du sucré
  67. 67. La biologie :  Acidose métabolique intense (pH < 7.35 mais le plus souvent pH < 7, réserve alcaline < 10 mmol/l).  Hyperlactatémie > 7 mmol/l, jusqu’à 30 mmol/l.  Trou anionique (Na+ + K+)-(HCO– 3 + Cl–) augmenté, jusqu’à 50 mmol/l.  Cétose absente ou discrète. V.D) L’ACIDOSE LACTIQUE : Les complications aigues du sucré
  68. 68.  Glycémie variable (élevée, normale, voire abaissée).  Hyperkaliémie fréquente.  Insuffisance rénale franche.  Metforminémie plasmatique > 5 mg/l (normale 1 à 2 mg/l). Les complications aigues du sucré V.D) L’ACIDOSE LACTIQUE :
  69. 69. Les complications aigues du sucré  Assurer une bonne ventilation.  Restaurer l’hémodynamique sans recourir aux drogues vaso-constrictrices aggravant l’hypoxie tissulaire.  Assurer une diurèse suffisante par de fortes doses de LASILIX. 5. Traitement : V.D) L’ACIDOSE LACTIQUE :
  70. 70. o Alcalinisation par le bicarbonate iso-osmotique (14 ‰) 1- 2 litres en 1 à 2 heures, afin de relever le pH au dessus du seuil critique de 7,20 (correspondant à un taux de bicarbonates de 10 mmol/l). o Epuration extra-rénale par hémodialyse ou dialyse péritonéale permettant une alcalinisation puissante sans surcharge volémique, une élimination de lactates, et une épuration partielle des biguanides. Les complications aigues du sucré V.D) L’ACIDOSE LACTIQUE :
  71. 71. 6. Prévention :  Respect des CI des biguanides : insuff rénale, hépat, hypoxie, sujet très âgé.  Arrêt des biguanides avant un examen avec produit de contraste et 48h après (risque de néphropathie aux produits de contraste avec tubulopathie aiguë et insuffisance rénale entraînant une accumulation du biguanide), et de manière générale, avant toute procédure risquant d’entraîner une insuffisance rénale fonctionnelle (intervention par exemple). V.D) L’ACIDOSE LACTIQUE : Les complications aigues du sucré
  72. 72. VI) CONCLUSIONS :  Malgré l’amélioration de la prise en charge du diabétique, les complications métaboliques aiguës du diabète restent relativement fréquentes.  La physiopathologie des décompensations hyperglycémiques est très proche et les bases fondamentales de leur TRT sont presque similaires.  l’hypoglycémie est la plus fréquente des complications aiguës du diabète. Mais c’est aussi la moins grave en terme de mortalité.  Enfin, L’acidose lactique liée à la metformine reste une pathologie peu fréquente lors d’une utilisation normale. En cas de non-respect des contre-indications on expose le patient à un risque plus important de développer cette pathologie au pronostic sombre et dont le traitement repose sur l’épuration extra-rénale. Les complications aigues du sucré
  73. 73. VII) BIBLIOGRAPHIE: 1) Pr. M. BELHADJ, Guide de diabétologie (2005), Comité Médical National de Diabétologie. 2) Le soir d’Algérie, article : Le diabète en débat à l’université, 30/11/2010 3) Le citoyen quotidien Algérien, article : Journée mondiale de lutte contre le diabète / Attention au cholestérol, 14 Novembre 2010, N. Allouche 4) André Grimaldi, Traité de diabétologie, 2° édition 2009. 5) Braunwald, Fauci, Kasper, Hauser, Longo, Jameson, HARRISSON; Les principes de la médecine interne, 15° édition 2002. 6) L. Perlemuter, J-L Selam, G. Collin de l’Hoert, Abrégés : Diabète et ses maladies métaboliques, 4° édition 2003. 7) P. Fischer- Ghaanassia, E. Ghanassia, Endocrinologie Nutrition, 4°édition. 8) Jean-Louis Selam, Cétoacidose diabétique, EMC-CONSULTE 2004, Traité d'Endocrinologie-Nutrition : 10-366- H-10 (1998). 9) Jean-Michel Race, Alfred Penfornis, Marc Legrelle, Coma hyperosmolaire du diabétique, EMC-CONSULTE 2004, Traité d'Endocrinologie-Nutrition : 10-366-H-30 (1998) 10) Pierre-Jean Guillausseau, Marie Virally-Monod, Dominique Tielmans, José Timsit, Hypoglycémies de l'adulte, EMC-CONSULTE 2004, Traité d'Endocrinologie-Nutrition : 10-364-E-10 (1998). 11) Jean-Daniel Lalau, Acidose lactique chez le sujet diabétique-CONSULTE 2004, Traité d'Endocrinologie- Nutrition : 10-366-H-50 (1998). 12) Jean-Louis SÉLAM; Complications métaboliques aiguës du diabète sucré ; La revue du praticien 2000, 50; Endocrinologie - Métabolisme - Nutrition B 332 Les complications aigues du sucré
  74. 74. 13. Gérard RAVEROT, Diabète sucré de types 1 et 2 de l’enfant et de l’adulte: 11-233, La Collection Hippocrate 2005. 14. Jean-Christophe ORBAN, Diane LENA, Mona BONCIU, Dominique GRIMAUD, Carole ICHAI, Complications métaboliques aiguës du diabète, URGENCE PRATIQUE - 2007 N° 83. 15. Sylvie Tenoutasse, Thierry Mouraux, Harry Dorchy, L’acidocétose diabétique: diagnostic, prise en charge, prévention, Dossier: Urgences en diabétologie, Percentile l. Vol 13 . N°3 . 2008. 16. F. Duron & Coll. Endocrinogie, DCEM1 - Examen National Classant, 2006 – 2007, Université Pierre et Marie Curie. 17. Pierre Yves BENHAMOU, Diagnostic positif et étiologique du diabète (233f) Corpus Médical – Faculté de Médecine de Grenoble. Fév 2005. 18. J.-C. Orban *, D. Lena, M. Bonciu, D. Grimaud, C. Ichai, http: //www-sante.ujf-grenoble.fr/SANTE. 19. M. Rodier, Définition et classification du diabète, Médecine Nucléaire - Imagerie fonctionnelle et métabolique - 2001 - vol.25 - n 2. 20. http://www.chups.jussieu.fr/polys/diabeto/POLY.Chp.8.html. 21. http://www.chups.jussieu.fr/polys/diabeto/POLY.Chp.9.ht 22. http://www.chups.jussieu.fr/polys/diabeto/POLY.Chp.7.html 23. http://www.sebtaran.free.fr/...4/Complications_aigues_du_diabete.ppt Les complications aigues du sucré VII) BIBLIOGRAPHIE:
  75. 75. REMERCIEMENT DIEU Jury Mon encadreur Réa médicale MES PARENTS Mes chères amies Mes invités Service de
  76. 76. Rêvez ce que vous voulez rêver.
  77. 77. Allez là où vous souhaitez aller.
  78. 78. Cherchez à être ce que vous désirez être.
  79. 79. Car la vie est unique et il n’existe qu’une possibilité de faire la chose que nous voulons faire.
  80. 80. Merci...

×