Presentation Echanges Electroniques
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Presentation Echanges Electroniques

on

  • 1,659 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,659
Views on SlideShare
1,651
Embed Views
8

Actions

Likes
0
Downloads
21
Comments
0

1 Embed 8

http://www.slideshare.net 8

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Presentation Echanges Electroniques Presentation Echanges Electroniques Presentation Transcript

  • Echanges électroniques Echanges électroniques
  • Commerce électronique B to B : outils et solutions pour les petites et les grandes Echanges électroniques entreprises Régis ASTIER Olivier DAGNAS
  • Définitions ? Le commerce électronique correspond à l’ utilisation des nouvelles technologies de l’ information dans les relations d’affaires ? Le B to B (Business to Business) concerne Echanges électroniques les échanges électroniques professionnels entre deux ou plusieurs entreprises ? Trois composantes : – Les données – Les messages – Les réseaux
  • Echanges électroniques B to B ? Contexte – 100% des membres d’ ECR France savent émettre ou recevoir le message commande en EDI Echanges électroniques – Pour autant, 50% des commandes ne sont pas échangées en EDI, % stable depuis 97 ? Objectif – Identifier et expliciter toutes les solutions de commerce électronique pour faciliter les échanges entre : ? PME–PMI et grandes entreprises, ? de l’ industrie et du commerce
  • Mise en œ uvre de l’ EDI par les adhérents d’ ECR France Messages échangés en EDI par les par les industriels distributeurs Best of répondants répondants Commande (ORDERS) 100% 100% Avis d’ expédition (DESADV) 52,8% 80% Echanges électroniques Facture (INVOIC) 84,9% 60% Avis de paiement (REMADV) 5,7% 20% Informations partenaires (PARTIN) 3,8% 20% Informations produit (PRODAT) 30,1% 30% Informations tarifaires (PRICAT) 5,7% 20% Etat des ventes (SLSRPT) 9,5% 20% Etat d’ inventaire (INVRPT) 73,6% 70% Accusé de réception (RECADV) 7,5% 20%
  • Mise en œ uvre de l’ EDI-EFI par les adhérents de Gencod EAN France Nbre d’ entrep. pratiquant l’ EDI-EFI Distributeurs et grossistes 215 Fabricants 4515 Prestataires 40 Echanges électroniques Nombre de sites utilisateurs Environ 12 000 Secteurs d’ activité des fabricants EDI-EFI % sur total adhérents Epicerie sèche et liquide 1135 12,7% Produits frais et surgelés 1059 21,2% DPH 190 15,1% Bricolage 1745 19,8% Textile 386 23,8% Total général 4515 17,6%
  • Les outils du commerce électronique B to B ? Le minitel ? Le courrier électronique (email) ? L’EDI intégré Echanges électroniques ? L’infogérance ? L’extranet ? Les places de marché ? Le web EDI – dans la relation « petit client – grand fournisseur » – dans la relation « petit fournisseur – grand client »
  • La mise en œ uvre des catalogues électroniques en France Echanges électroniques Jean-Luc DESTOOP François FERRY
  • Les multiples facettes de la fiche produit Echanges électroniques logistique magasin tarifs consommateur informatique
  • Les bénéfices attendus ? Gains distributeurs – Diminution des litiges prix – Gains administratifs de saisie ? Gains industriels Echanges électroniques – Standardisation / automatisation de l’ envoi des informations produits ? Gains mutuels – Mise en marche des nouveaux produits accélérée – Fluidité de la chaîne d’approvisionnement / disponibilité en linéaire ? Montant des gains – A minima 0,7 pour 1000 du CA
  • Objectifs et principes de l’ alignement de données ? Objectifs de l’ alignement de données – Aligner les données en permanence sur les produits référencés entre systèmes d’ informations – L’alignement se fait sur les données statiques : descriptives, logistiques, multimédia, cahier des Echanges électroniques charges, … ? Principes de l’ alignement de données – Les données de l’ industriel sont extraites du SI de l’ industriel et stockées à un seul endroit – L’ industriel est propriétaire des données et de leur qualité – Elles sont diffusées aux distributeurs sélectionnés par l’ industriel – La diffusion des créations, modifications se fait dans un temps très court
  • Industriel Distributeur I I M N W N M 2 Q T Catalogue Catalogue O T 2 Data Pool Data Pool M U E R E M Core Item Data Core Item Data K G A G Alignement de données P L R Retailer Specific Target Market Retailer Specific Target Market F R P U I A Security L A U Security S T T O T S H E I W I H E O O D N N Fire wall Fire wall
  • Catalogues électroniques + Réseau = Echanges électroniques Un réseau de catalogues électroniques ? Publier une fois envoyer à tous ? Souscrire une fois recevoir de tous
  • La stratégie française pour un réseau de catalogues électroniques ? Le standard, que le standard ! ? Mise en œ uvre locale du modèle international EAN/UCC sur la synchronisation des données Echanges électroniques ? Les produits de grande consommation au démarrage ? Participation de tous les prestataires de services (via un processus de certification) ? Développement d’ réseau intégré au réseau un global international
  • Les premiers résultats ? Mise en place du réseau de catalogues – 10 catalogues déjà interconnectés Echanges électroniques – Près de 1000 industriels ont commencé un test de chargement des données dans un catalogue – 70 000 fiches produit – 4 distributeurs ont annoncé leur interconnexion ? Implication active de tous les distributeurs et des principaux industriels français
  • Agenda de l’ atelier ? B to B : outils et solutions pour le commerce électroniques – Synthèse des recommandations du groupe de travail : Régis ASTIER (CARREFOUR) et Echanges électroniques Olivier DAGNAS (L’ OREAL) ? Fiche produit et catalogues électroniques – Synthèse des recommandations du groupe de travail ECR France-Gencod EAN France : Jean-Luc DESTOOP (AUCHAN) et François FERRY (COLGATE PALMOLIVE) – Témoignage : Didier CHAUGNE (LUCIE) et Jean-Jacques HENAFF (Jean HENAFF)
  • Rendez-vous de suite ? Salle MEUDON B Optimisation logistique ? Salle MEUDON C Rendez -vous Echanges électroniques Rendez- Retour après la pause dans l’ auditorium 16h00 précise
  • Deuxième table ronde ? Jean-Pierre BLANC, MALONGO ? Jacques-Edouard CHARRET, CASINO ? Michel GALLO, SYSTEME U ? Alain GRAS, Cabinet de Renaud DUTREIL Table ronde ? Nathalie MESNY, CARREFOUR ? Alain ROULEAU, FEEF ? Victor SCHERRER, ANIA Animée par Yves PUGET, LSA
  • Synthèse des « ateliers ECR » par les coprésidents d’ ECR France Synthèse des ateliers Michel GALLO Hubert PATRICOT
  • L’ engagement des DG : Synthèse des ateliers L’exemplarité
  • Les principes de base de la charte ECR (1) (1) 1. Nous engageons formellement nos deux entreprises dans une démarche commune d’ accélération de la mise en place des pratiques ECR - Nous nous engageons à y consacrer les ressources nécessaires de décision - Nous considérons, chacun, ce projet comme un projet Synthèse des ateliers d’entreprise, stratégique et majeur 2. Nous décidons, dans nos deux entreprises, de faire de l’ ECR un enjeu de Comité de Direction - En nous assurant que cette stratégie soit au cœ ur des priorités de l’ organisation 3. Nous nous engageons à identifier les opportunités d’amélioration de nos pratiques du point de vue de l’intérêt et de la valeur apportée au consommateur final et à mesurer les enjeux et les progrès que nous réaliserons sur ces dimensions Charte ECR CCE / Système U
  • Les principes de base de la charte ECR (2) 4. Nous nous engageons sur les objectifs communs suivants : cf les indicateurs de performance - Soutenus par des plans d’ actions - Suivis lors de réunions régulières 5. Nous adoptons une déontologie et une convention sur le mode de partage des informations et des données indispensables Synthèse des ateliers dans le cadre des projets ECR déterminés ensemble 6. Nous déclarons notre volonté d’ identifier et de traiter les points bloquants en commun 7. Nous nous assurerons en interne, comme vis-à-vis de notre partenaire, que ceux qui s’ engagent dans cette démarche soient gagnants 8. Nous nous engageons à travailler sur des CGV / CGA en ligne avec la réalité économique et la démarche ECR Signature DG Système U Signature DG Coca-Cola Entreprise Michel GALLO Hubert PATRICOT
  • Des chantiers prioritaires pour le développement de la catégorie (1) développement catégorie (1) AUGMENTATION LOGISTIQUE DU TAUX DE SERVICE EN LINEAIRE Synthèse des ateliers •Baisser les ruptures sur les références lourdes de la catégorie •Maximiser le taux •Respect de de service l’ assortiment industriels ? préconisé entrepôts U •Identifier les raisons • et le taux de des ruptures et service entrepôts U mettre en place des ? magasins plans d’ actions
  • Des chantiers prioritaires pour le développement de la catégorie (2) OPTIMISER THEATRALISATION L’ EFFICACITE DE L’ OFFRE FOND PROMOTIONNELLE DE RAYON Synthèse des ateliers •Théâtralisation des promotions •Améliorer le taux •Faire du rayon d‘exécution TG Boissons sans alcool une destination au sein des liquides où l'acheteur a envie de rester et d'acheter
  • Des objectifs sur la catégorie partagés 2001 CAM 2002 P10 est. 2003 est. 2004 est .2005 Indicateurs catégorie HM+SM* CA HM+SM Catégorie Soft Drinks en M€ Indice d'évolution CA Catégorie HM+SM (%) Volume HM+SM Catégorie Soft Drinks en Millions de litres Indice d'évolution Volume Catégorie (%) Indicateurs Système U sur la catégorie* CA Système U sur les Soft Drinks en M€ Indice d'évolution CA Système U sur les Soft Drinks (%) Pdm Valeur de Système U sur les Soft Drinks 100% HM+SM Synthèse des ateliers Evolution de la Pdm Valeur de SU sur les Soft Drinks Pdm Valeur de Système U sur les PGC+Frais LS Evolution de la Pdm Valeur de SU sur les PGC+Frais LS Rentabilité au mètre linéaire Suivi de la masse de marge Indicateurs CCE sur la catégorie* CA CCE HM+SM en M€ Indice d'évolution CA CCE HM+SM (%) CA CCE chez Système U en M€ Indice d'évolution CA CCE chez Système U (%) Indicateurs spécifiques par chantier ECR Augmentation du taux de service en linéaire Taux de service en linéaire** % de magasins réimplantés (toutes forces de vente industriels) Logistique Amélioration du taux de service Industriels--> entrepôts U Amélioration du taux de service Entrepôts U --> magasins U Optimiser l'efficacité promotionnelle Pdm valeur promo U = Pdm valeur totale U sur les Soft Drinks Théâtralisation de l'offre fond de rayon Evolution CA des magasins habillés vs magasins témoins Nb de magasins habillés * Source : Nielsen ** Source : IRI-Secodip
  • La diffusion des meilleures pratiques ECR ~90 adhérents ~175 Entreprises ECR France participants des PGC aujourd’ hui Synthèse des ateliers
  • Synthèse des ateliers 2004
  • Remerciements à tous les intervenants industriels et distributeurs et à nos partenaires
  • Remerciements Eva ALCAIDE (AUCHAN) ; Régis ASTIER (CARREFOUR) ; Maël BARRAUD (INFLUE) ; Jean-Pierre BARJON (LORINA GEYER) ; René BIOTTI (CORA) ; Jean-Pierre BLANC (MALONGO) ; Alain BLOND (CASINO) ; Vincent BURGER (SOLINEST) ; Christian CARRERE (SYSTEME U) ; Jacques-Edouard CHARRET (CASINO) ; Didier CHAUGNE (LUCIE) ; Benoît CORNU (CASINO) ; Olivier DAGNAS (L’OREAL) ; Grégory DEBUCHY (CARREFOUR) ; Nicolas DE LAVIGERIE (METRO) ; Christian DELESALLE (AUCHAN) ; Jean-Luc DESTOOP (AUCHAN) ; François FERRY (COLGATE PALMOLIVE) ; Gérard FERRY (CORA) ; Benoît FEYTIT (METRO) ; Vincent FONTAINE (HAYS Logistique) ; Michel GALLO (SYSTEME U) ; Pierre GEORGET (Gencod EAN France) ; Alain GRAS (Secrétariat d’ état aux PME, au commerce, à l’ artisanat, aux professions libérales et à la consommation) ; Elisabeth GRAVELAT (NESTLE France) ; Mélanie HEDOUIN (CARREFOUR) ; Jacques JOUANNEAU (SYSTEME U) ; Frédéric LE BRETON (CARREFOUR) ; Richard LEBRETON (BONGRAIN) ; Dominique LEMELLE (Gilbert LEMELLE) ; Bertrand MARY (UBF) ; Nathalie MESNY (CARREFOUR) ; Hubert PATRICOT, (COCA COLA) ; Christian PELISSON (PANZANI) ; Stéphane PREMEL (PROVERA) ; Yves PUGET (LSA) ; Alain ROULEAU (FEEF) ; Jean-Louis SCHOCKERT (BFC) ; Claude SENDOWSKI (MONOPRIX) ; Gérard SERRE (YOPLAIT) ; Laurent SELLAM (CORA) ; Victor SCHERRER (ANIA).
  • Vous retrouverez les présentations des ateliers dès demain après-midi sur www.ecr-france.org Prochaines conférences ECR : 8ème Conférence ECR Europe : Bruxelles mai 2004 3ème Conférence ECR France : Paris novembre 2004