Matinee taux-de-service-ecr-sig-présentation-si g-26102010

  • 1,374 views
Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
1,374
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3

Actions

Shares
Downloads
24
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Le taux de service en linéaireEtude Shopper + Baromètre ECR SymphonyIRI Group (vague Eté 2010)Mardi 26 octobre 2010 - Aéroclub de FranceMatinée ECR organisée par M. Xavier HUA – Délégué General ECR France
  • 2. Nos objectifs pour cette matinée1. Répondre à l’attente d’ECR France de mettre en lumière les faits marquants de la rupture en linéaire2. Quantifier et illustrer les enjeux pour les marques et les magasins Historique baromètre DOOS ECR France (vague Eté 2010) Etude Shopper sur les reports et substitutions d’achat3. Participer aux actions correctrices à venir!!!2 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 3. Agenda 1 Pour démarrer…quelques chiffres clé PGC & Shopper 2 Méthodologie : Baromètre ECR & étude Shopper Ruptures Le taux de service (90%) ne s’améliore guère depuis 3 ans… 3 Un enjeu financier de 6.6% de CA 4 En pratique, le shopper peut reporter son achat ou substituer… 5 Quelles différences selon les marchés (marques) & enseignes ? 6 Quelles actions prioritaires demain ?3 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 4. Un CA PGC en 2010 (CAM P8 HM+SM) qui est en ligneavec l’historique CA PGC (Md €) et évolution valeur (%) en HM+SM 73,2 74,6 66,2 65,6 60,8 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 +4,1% +4,5% +3,2% +2,8% -1,8% -0,8% +2,2% +2,2% +2,7% +2,5% +2,7% Moyenne depuis 2000 CA +2,2% = Prix +1,6% x Vol +0,6% Inflation & valorisation4 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 5. 2010 (+2,4%) confirme 2009 (+2,2%), le volume se tienten HM+SM. Attention volume P8 : +0,0% et P9 : +0,3%... CA PGC (Md €) et évolution valeur (%) en HM+SM 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 +4,1% +4,5% +3,2% +2,8% -1,8% -0,8% +2,2% +2,2% +2,7% +2,5% +2,7%5 Prix : +0,3%4 Inflation: -0,1% Valorisation: +0,4%3210-1 CA +2,2% Moyenne-2 depuis Prix +1,6% 2000-3 Vol +0,6%5 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 6. Une activité promotionnelle toujours soutenue en2009 et 2010% CA PGC en Promotion en HM+SM 17,3% 17,7% 17,4% 18,0% 18,0% 16,2% 16,6% 15,0% 15,0% 14,4% 14,5% 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 Une progression régulière du CA réalisé en promotion (MEA+prospectus, MEA, Prospectus, quantité gratuite en rayon, réduction de prix) Des MDD nettement moins promues que les Marques Nationales % CA en Promotion MDD : 10,9% (2007), 11,1% (2008), 12,1% (2009) 11,0% (2010) % CA en Promotion MN : 21,1% (2010)6 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 7. Contexte PGC et place de la rupture7 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 8. Le shopper en 2010 (moyenne 5 dernières années) 2005 - 2010 Le shopper est une 74% « shoppeuse » de shoppeuses Temps passé en rayon 63s Nb de produits différents achetés 1.4 produits par catégorie8 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 9. Un contexte difficile • 2010 marque une détérioration de la relation entre les shoppers et lunivers des PGC : 2008-09 2010 Sentiment de Sentiment d MEFIANCE ARNAQUE "On nous gruge !" • Des explications multiples : influence des medias, promotions complexes, écarts croissants de prix, packagings trompeurs....9 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 10. Les 5 commandements du shopper en 2010 Changer de magasin Préparer plus ses courses Sentiment d Se recentrer sur lessentiel ARNAQUE Dans les rayons, aller droit au but Tester les produits10 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 11. En 2010 plus que jamais, la rupture est critiquéepar les shoppers • La rupture : une insatisfaction (ponctuelle ?) qui sajoute à un sentiment de méfiance généralisée Vs les PGC Une rupture de moins en moins bien acceptée • Une rupture dautant plus critiquée que 2010 est caractérisée par une plus forte prédétermination à lachat : 2005-09 2010 Prédétermination marque PGC 41% +11 pts 52% Des achats plus préparés, plus figés labsence du produit recherché est source de frustration11 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 12. Perception des shoppers12 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 13. Quelles sont les attentes des shoppers ? Quelles sont vos attentes concernant les rayons ? 1. Visibilité des prix 43% 2. Des rayons toujours pleins 28% 3. Choix 24% 4. Promotion 22%13 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 14. Agenda 1 Pour démarrer…quelques chiffres clé PGC & Shopper 2 Méthodologie : Baromètre ECR & étude Shopper Ruptures Le taux de service (90%) ne s’améliore guère depuis 3 ans… 3 Un enjeu financier de 6.6% de CA 4 En pratique, le shopper peut reporter son achat ou substituer… 5 Quelles différences selon les marchés (marques) & enseignes ? 6 Quelles actions prioritaires demain ?14 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 15. Baromètre ECR ? Un observatoire du taux de service en linéaire : – Méthodologie Daily Out Of Stock (DOOS) de SymphonyIRI Group, développée en partenariat avec ECR France – Analyse des ventes quotidiennes par magasin des références consommateurs – Sélection des catégories 61 catégories réparties dans – 4 Départements : Epicerie, Liquides, DPH, PLS Poids Fixe – 10 Rayons : Epicerie sucrée et Epicerie Salée, BRSA et Eaux, Spiritueux et Champagnes, Bières, Hygiène, Entretien, Frais non Laitiers, Crèmerie, Surgelés/Glaces Pour l’ensemble des références représentant 80% du CA d’une catégorie soit près de 4 000 références consommateurs étudiées – Sur le circuit HM (1 700 HM) – 4 vagues de 13 semaines par an Hiver / Printemps / Eté / Automne15 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 16. Baromètre ECR ? Un observatoire du taux de service en linéaire : – Référence consommateur un regroupement d’EANs qui correspondent pour un shopper au « même » produit exemples : – Catégorie Eaux Plates Natures : EAN de la réf PET 1,5L X1 et EAN de la ref PET 1,5L x 6 – Catégories Colas : EAN de la ref PET 1,5L et EAN de la ref PET 1,5L dont 15% gratuit. – Quelque soit le type de marques Marques Nationales (MN) MDD Autres Marques16 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 17. Baromètre ECR ? Eligibilité – Seules les références/magasins/jours nommés ayant des ventes unités médianes d’au moins 3 unités par jour sont retenues Elles sont éligibles pour intégrer le baromètre ECR. – Jours nommés : lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi par opposition aux jours datés (ex : lundi 20 juillet 2009).17 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 18. Baromètre ECR ? Ventes normales – Pour chaque référence consommateur, dans chaque magasin, chaque jour nommé, – un niveau de ventes normales est calculé (algorithme reposant sur la médiane, des indices de trafic et de saisonnalité) – en unité et en valeur.18 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 19. Baromètre ECR ? Ventes Ventes anormalement nulles basses pour Ventes anormalement Rupture un samedi basses pour un mardi complète Rupture Rupture partielle partielle Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi = Ventes normales19 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 20. Lexique Baromètre ECR Les Taux de ruptures exprimés en %1. TRQC: Taux de Ruptures Quotid. Complètes (%) C Part des observations en Ruptures Complètes 100 * Observations en Ruptures complètes / Observations éligibles2. TRQP net: Taux de Ruptures Quotid. Partielles net (%) P Part des observations en Ruptures Partielles 100 * Observations en Ruptures partielles / Observations éligibles20 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 21. Lexique Baromètre ECR Les enjeux exprimés en € (= pertes de CA liées aux ruptures) et en % – L’Enjeu est une valorisation en CA des ruptures complètes et partielles, pour chaque référence, chaque jour et chaque magasin • En Rupture Complète, les ventes sont nulles, l’Enjeu correspond au CA des Ventes normales • En Rupture Partielle, les ventes sont anormalement basses, l’Enjeu correspond au CA x Ventes normales – les Ventes réalisées – Enjeu en euros (€) Somme des enjeux en Ruptures Complètes et/ou Ruptures Partielles nettes – Enjeu relatif (%) Poids de l’enjeu vs le CA normal 100 * Enjeux / Ventes normales en CA dans les observations éligibles21 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 22. Méthodologie étude Shopper Ruptures Total PGC et départements : 38 000 shoppers observés et interrogés face à loffre depuis 2006 Lecture sur 26 catégories de produits (plusieurs études) HM et SM - toutes enseignes Question posée : – « Si aujourd’hui, vous n’aviez pas trouvé le produit que vous venez d’acheter, qu’auriez-vous fait ? » Vous auriez acheté un autre produit dans ce rayon substitution Vous auriez acheté un produit d’un autre rayon substitution Vous auriez remis votre achat à plus tard dans ce magasin achat plus tard Vous auriez acheté ce produit dans un autre magasin achat ailleurs22 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 23. Agenda 1 Pour démarrer…quelques chiffres clé PGC & Shopper 2 Méthodologie : Baromètre ECR & étude Shopper Ruptures Le taux de service (90%) ne s’améliore guère depuis 3 ans… 3 Un enjeu financier de 6.6% de CA 4 En pratique, le shopper peut reporter son achat ou substituer… 5 Quelles différences selon les marchés (marques) & enseignes ? 6 Quelles actions prioritaires demain ?23 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 24. Le taux de service ne s’améliore guèredepuis 3 ans… Un taux de service de 90% et stable (-) 90,1% 89,8% 89,7% 89,6% CAM Eté Fin CAM Eté Fin CAM Eté Fin Eté 2010 2008 2009 201024 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 25. Le taux de service ne s’améliore guèredepuis 3 ans… Le résultat Eté 2010 confirme la tendance : plus de 10% de ruptures – Des ruptures d’au moins une journée : 7,1% – Des ruptures en cours de journée : 3,3% 10,3% 10,4% 10,2% 9,9% TRQ Total 3,2% 3,2% 3,3% 3,3% TRQ PartiellesTRQ Complètes 7,0% 7,1% 7,1% 6,6% CAM Eté Fin CAM Eté Fin CAM Eté Fin Eté 2010 2008 2009 201025 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 26. Le taux de service ne s’améliore guèredepuis 3 ans… Chaque résultat saison confirme la tendance d’une stabilité – lente détérioration 10,3% 10,5% 10,3% 10,4% 10,1% 10,1% 10,3% 10,2% 9,8% 10,0% 9,7% 9,6% TRQ Total 7,2% 7,0% 7,3% 7,1% 7,1% 6,9% 6,9% 7,0% 6,7% TRQ 6,4% 6,5% 6,5% Complètes 3,3% 3,3% 3,5% 3,2% 3,3% 3,3% 3,2% 3,3% 3,1% 3,0% 3,2% 2,9% TRQ Partielles 8 09 0 07 08 08 09 09 10 08 09 10 00 01 20 20 20 20 20 20 20 20 20 20 2 2 er er er ne é ne é ne é ps ps ps Et Et Et iv iv iv m m m om m om H H H te te te to t t in in in Au Au Au Pr Pr Pr26 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 27. Un enjeu financier qui progresse depuis 3 ans La valorisation du taux de rupture de 10,4% correspond à 6,6% d’enjeux relatifs (Eté 2010) 6,6% 6,6% 6,4% % Enjeux Global 6,2% % Enjeux en Ruptures 2,2% 2,3% 2,2% Partielles 2,2% % Enjeux en Ruptures Complètes 4,4% 4,3% 4,3% 4,0% CAM Eté CAM Eté CAM Eté Eté 201027 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary. Fin 2008 Fin 2009 Fin 2010
  • 28. Un enjeu financier important On applique l’enjeu actuel de 6,6% (Baromètre ECR CAM 2010 fin Eté) au CA réalisé en HM sur le total PGC (InfoScan Census®) CA PGC en HM (CAM à fin P8 2010) = 45,32 Md € Enjeu Ruptures PGC en HM (DOOS) = 2,99 Md € Enjeu Ruptures PGC pour 1 HM (DOOS) = 1,72 Million € En pratique, le shopper peut effectuer un achat de substitution (un autre produit dans ce rayon, un produit d’un autre rayon), acheter plus tard ce même produit dans le magasin, acheter ailleurs ce même produit.28 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 29. Agenda 1 Pour démarrer…quelques chiffres clé PGC & Shopper 2 Méthodologie : Baromètre ECR & étude Shopper Ruptures Le taux de service (90%) ne s’améliore guère depuis 3 ans… 3 Un enjeu financier de 6.6% de CA 4 En pratique, le shopper peut reporter son achat ou substituer… 5 Quelles différences selon les marchés (marques) & enseignes ? 6 Quelles actions prioritaires demain ?29 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 30. Impact des ruptures sur lachat30 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 31. Quel comportement face à la rupture ?source 38 000 shoppers 44% de ventes perdues le jour de lachat dans le magasin concerné31 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 32. Quel comportement face à la rupture ?source 38 000 shoppers • 56% substituent 47% autre marque 9% même marque • 44% reportent leur achat 32% achèteront ce produit la fois daprès 12% achèteront dans un autre magasin32 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 33. Quel niveau de perte pour le magasin et lamarque ? La rupture est plus dommageable à la marque quau magasin• Perte pour le magasin : 12%....a minima – Un cumul de rupture dangereux pour limage et la fidélité au point de vente. – 32% déclarent acheter le produit la prochaine fois dans ce magasin...mais : • 5,4 enseignes fréquentées en moyenne (source Kantar) • 1/3 des shoppers ici interrogés ne sont pas dans leur magasin principal • …ce même produit sera peut être encore en rupture la prochaine fois!• Perte pour la marque : 47%....a minima33 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 34. Un enjeu financier important Enjeu Ruptures PGC en HM (DOOS) = 2,99 Md € 6,6% CA annuel HM 12% de pertes pour le 47% de pertes pour la magasin à minima marque à minima Total HM: 359 millions € Total Marques: 1,4 Md € 1 HM : 206 k€ (0,8% CA) 1 marque : 3,1% CA34 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 35. Peu dévolution de comportement depuis 2005…source 38 000 shoppers Substitution Achat + tard Achat ailleurs 57% 59% 56% 55% 56% 54% 33% 35% 33% 32% 29% 29% 15% 13% 12% 11% 11% 10% 2005 2006 2007 2008 2009 201035 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 36. Peu de différences de comportement entre enseignes source 38 000 shoppers Substitution Achat + tard Achat ailleurs 12% 11% 13% 11% 12% 12% 12% 12% 14% 15% 20% 36% 29% 22% 32% 32% 33% 30% 30% 32% 33% 30% 28% 14% 64% 57% 60% 58% 58% 56% 55% 55% 55% 56% 52% 50%36 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 37. Lien entre lâge et le comportement face à larupture source 38 000 shoppers Substitution Achat + tard Achat ailleurs 66% 59% 57% 52% 50% Plus on est âgé, plus l’achat est remis à plus tard dans le même magasin fidélité 39% à la marque et au magasin 34% 29% 27% 22% 14% 14% 13% 12% 11% - 25 ans 25 - 34 ans 35-44 ans 45-54 ans + 55 ans37 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 38. Agenda 1 Pour démarrer…quelques chiffres clé PGC & Shopper 2 Méthodologie : Baromètre ECR & étude Shopper Ruptures Le taux de service (90%) ne s’améliore guère depuis 3 ans… 3 Un enjeu financier de 6.6% de CA 4 Heureusement, le shopper peut reporter son achat ou substituer… 5 Quelles différences selon les marchés (marques) & enseignes ? 6 Quelles actions prioritaires demain ?38 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 39. Résultats baromètre ECR39 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 40. Les grands rayons à travailler en priorité Surgelés- Surgelés-Glaces en n° puis Epicerie Salée et DPH 1 Poids / Enjeu Global 28,9% PdM CA 20,6% 23,4% 21,8% 18,3% 18,9% 13,0% 9,3% 10,0% 9,1% 8,2% 8,6% 6,4% 3,5% EPICERIE EPICERIE LIQUIDES DPH CREMERIE FRAIS NON SURGELES SALEE SUCREE LAITIERS LS GLACESContribution40 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 41. Peu d’évolution depuis 3 ans… • Poids / Enjeu global des ruptures (€) Priorité 6,0 6,0 5,7 SURGELES n° 1 8,0 8,5 8,9 GLACES FRAIS NON LAITIERS LS 26,3 25,5 24,9 CREMERIE 16,1 15,7 15,6 LIQUIDES 9,8 9,6 9,8 DPH n° 3 20,6 21,2 22,0 EPICERIE SUCREE EPICERIE 13,2 13,4 13,1 n° 2 SALEE CAM Fin Eté 2008 CAM Fin Eté 2009 CAM Fin Eté 201041 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 42. Ruptures selon les marchés (été 2010) Taille des bulles = Enjeu relatif global (%) 4,0% Limonades Saumon Boissons au thé 3,5% BAFP Riz 3,0% Aliments Bières de luxe Humides chiens Enjeux RP net % Essuie 2,5% Humides chats tout 2,3% 2,0% Plats cuisinés français 1,5% Anisés Lessives Poissons surg. 1,0% Secs Chats Plats Papier toilette Shampooing cuisinés 0,5% Gels Douches surgelés Aliments Secs Chiens 0,0% 0,0% 2,0% 4,0% 6,0% 8,0% 10,0% 12,0% 14,0% 16,0% 18,0% 4,3% Enjeux RC %42 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 43. Marchés DPH (été 2010) 4,0% 3,5% 3,0% Mouchoirs Enjeux RP net % Essuie tout 2,5% 2,0% Gels Douches 1,5% Lessives Papier toilette 1,0% 0,5% Shampooing 0,0% 0,0% 2,0% 4,0% 6,0% 8,0% 10,0% 12,0% 14,0% 16,0% 18,0% Enjeux RC %43 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 44. Marchés Crèmerie (été 2010) 4,0% Pates fraiches salées et fromages fondus 3,5% Crèmes fraichesFromages Frais 3,0% Lait LC Enjeux RP net % 2,5% Beurres 2,0% Desserts Frais Pates molles 1,5% Yaourts 1,0% Oeufs Pates pressées 0,5% 0,0% 0,0% 2,0% 4,0% 6,0% 8,0% 10,0% 12,0% 14,0% 16,0% 18,0% Enjeux RC %44 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 45. Marchés Liquides (été 2010) 4,0% Limonades Jus de fruits BAFP 3,5% Boissons au thé EGN 3,0% EPN Limes Enjeux RP net % Colas 2,5% Sodas Tonics /BAFG 2,0% Bières spéciales Bières de luxe 1,5% Anisés 1,0% 0,5% 0,0% 0,0% 2,0% 4,0% 6,0% 8,0% 10,0% 12,0% 14,0% 16,0% 18,0% Enjeux RC %45 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 46. Marchés Epicerie Sucrée (été 2010) 4,0% 3,5% Biscuits Tablettes de choc Patisserie 3,0% patissiers indus indiv Confiserie de sucre Enjeux RP net % 2,5% Sucres Confiserie de chocolat 2,0% Pain de mie Cafés hors dosette 1,5% Solubles Viennoiserie indus Céréales Café dosettes 1,0% 0,5% 0,0% 0,0% 2,0% 4,0% 6,0% 8,0% 10,0% 12,0% Enjeux RC %46 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 47. Marchés Epicerie salée (été 2010) 4,0% Thons appertisés 3,5% Champignons Aliments 3,0% Graines salées Humides chiens Riz Extrudés et Tuiles Enjeux RP net % 2,5% Haricots Humides chats 2,0% verts Huiles Pates 1,5% alimentaires alimentaires Plats cuisinés français 1,0% Aliments Secs Chats Aliments Secs Chiens 0,5% 0,0% 0,0% 2,0% 4,0% 6,0% 8,0% 10,0% 12,0% 14,0% 16,0% 18,0% Enjeux RC %47 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 48. Ruptures selon les marchés (été 2010) Face à la moyenne (enjeux ruptures en PGC = 6,6%), une large dispersion des ruptures selon les marchés (offre) et les besoins & usages Rupture Complète Enjeu RC Rupture partielle Enjeu RP Plats Cuisinés surgelés 16,7% Boissons aux F Plates 3,3% Lessives généralistes 15,4% Aliments humides Chiens 3,2% Aliments humides Chiens 14,1% Thés glacés 3,2% Poissons surgelés 13,8% Limonades 3,1% Shampoings 12,5% Jus de Fruits 3,0% Total PGC 4,3% Total PGC 2,3% Beurres 1,6% Aliments secs Chats 1,2% Eaux Plates Nature 1,5% Lessives généralistes 1,0% Colas 1,3% Plats cuisinés surgelés 0,9% Essuie Tout 1,1% Shampoings 0,9% Papier Toilette 0,3% Aliments secs Chiens 0,9%48 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 49. Marchés DPH (été 2010) 1. Les marchés DPH illustrent l’importance de l’usage et de l’offre 16,4% Enjeu global faible pour les marchés indispensables 1,0% 14,4% Enjeu ruptures complètes élevé pour les marchés à offre large (variétés) 0,9% 10,1% 1,5% 15,4% 13,5% % Enjeux Global 4,7% 3,5% 8,6% % Enjeux en Ruptures 2,4% Partielles 1,8% 2,4% % Enjeux en Ruptures 1,5% 2,2% Complètes 1,1% 0,3% S UT TE ES R ES G IE ET TO H IN ST P C O PA IL LI U IE PO TO O A SU EN D ER AM R ES S EN S E EL SH IR PI G G PA O ES H UC IV O SS M LE49 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 50. Marchés DPH (été 2010) 1. Les marchés DPH illustrent l’importance de l’usage et de l’offre • Enjeu global faible pour les marchés indispensables 258 • Enjeu ruptures complètes élevé pour les marchés à offre large (variétés) 213 156 153 138 143 Nbre refs 27 30 13 Nbre refs en linéaire 4 13 4 MOUCHOIRS PAPIER TOILETTE ESSUIE TOUT GELS DOUCHES SHAMPOOINGS GENERALISTES LESSIVES50 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 51. Marchés Crèmerie (été 2010)2. Les marchés Crèmerie illustrent l’importance des flux tendus (cf DLC UF) Globalement des marchés Crèmerie peu « rupturistes » sauf le Lait LC 4,0% Pates fraiches salées et fromages fondus 3,5% Crèmes fraichesFromages Frais 3,0% Lait LC Enjeux RP net % 2,5% Beurres 2,0% Desserts Frais Pates molles 1,5% Yaourts 1,0% Oeufs Pates pressées 0,5% 0,0% 0,0% 2,0% 4,0% 6,0% 8,0% 10,0% 12,0% 14,0% 16,0% 18,0% Enjeux RC %51 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 52. Des Ruptures moins importantes en Crèmeriequelque soit l’enseigne, et assez homogènes 6,1% 5,8% 5,6% 5,6% 5,3% 5,1% % Enjeux Global 4,8% 4,8% 2,1% 2,2% 2,6% 2,4% 2,2% 2,2% % Enjeux en Ruptures 2,2% 2,2% Partielles 4,0% % Enjeux en Ruptures 3,4% 3,2% 3,3% 2,9% 3,1% Complètes 2,6% 2,7% 7 3 6 5 2 8 1 4 ne ne ne ne ne ne ne ne ig ig ig ig ig ig ig ig se se se se se se se se En En En En En En En En52 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 53. Dispersion par enseigne 13,1% 8,2% 7,8% 6,9% 7,7% 6,4% 6,0% 5,6% 6,1% 5,0% 5,2% 5,6% 5,4% 4,3% 4,8% 4,5% 4,0% 4,1% 4,8% 4,6% 3,3% 3,5% 4,0% 4,0% 4,0% 3,8% 3,4% 2,9% 3,0% 2,0% BEURRES FROMAGES PATES OEUFS CREMES PATES YAOURTS DESSERTS PATES LAIT LC FRAIS MOLLES FRAICHES ET PRESSEES FRAIS FRAICHES UHT SALEES ET FROMAGES FONDUS53 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 54. Marchés Epicerie salée (été 2010) 4,0% Thons appertisés 3,5% Champignons Aliments 3,0% Graines salées Humides chiens Riz Extrudés et Tuiles Enjeux RP net % 2,5% Haricots Humides chats 2,0% verts Huiles Pates 1,5% alimentaires alimentaires Plats cuisinés français 1,0% Aliments Secs Chats Aliments Secs Chiens 0,5% 0,0% 0,0% 2,0% 4,0% 6,0% 8,0% 10,0% 12,0% 14,0% 16,0% 18,0% Enjeux RC %54 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 55. Marchés Epicerie salée (été 2010) 3. Les marchés Epicerie Sucrée illustrent la moindre rupture des MDD face aux Marques Nationales 9,7%% Enjeux Global 8,3% 7,2% 6,6% 5,5% 5,1% 4,9% 4,2% ES ES ES ES D D D D D D D D IR LE IR IL M M M M TU TA TA SA EN EN ET ES M M ES IN LI LI A A D A R U S ES G TR TE IL EX PA U H55 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 56. Marchés Epicerie salée (été 2010) La moindre rupture des MDD s’observe au sein de toutes les enseignes (indice % Enjeux des MDD / Total de la catégorie Pâtes alimentaires) 63 52 51 44 40 37 29 28 17 M 4 7 8 2 1 5 3 6 H e e e e e e e e gn gn gn gn gn gn gn gn i i i i i i i i se se se se se se se se En En En En En En En En56 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 57. Résultats Shopper57 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 58. Quelles différences par catégorie ?58 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 59. Différences par départementssource 38 000 shoppers Substitution Achat + tard Achat ailleurs 12% 12% 12% 9% 16% 29% 27% 32% 34% 35% 60% 62% 56% 54% 49% TOTAL DEPARTEMENTS DPH EPICERIE LIQUIDES FRAIS59 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 60. Un univers Liquides caractérisé par plus desubstitution, en particulier les eaux et bières Substitution Achat + tard Achat ailleurs 3% 3% 1% 3% 12% 12% 9% 7% 10% 14% 10% 13% 11% 16% 16% 28% 26% 15% 27% 32% 35% 30% 41% 28% 90% 89% 86% 84% 65% 69% 60% 56% 52% 52% 48% 49%60 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 61. Lépicerie sucrée : plus homogène, mis à part les dosettesde café, au plus fort taux d"achat ailleurs" Substitution Achat à plus tard dans ce magasin Achat dans un autre magasin 5% 7% 9% 12% 12% 12% 12% 12% 11% 19% 25% 26% 32% 34% 35% 43% 34% 33% 38% 37% 70% 64% 56% 54% 53% 54% 55% 53% 50% 44% PGC Epicerie Biscuits Céréales PCP Poudres Café tor. Café dosettes Conf de Chocolat sucrés chocolatées chocolat tablettes61 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 62. Un univers épicerie salée homogène Substitution Achat à plus tard dans ce magasin Achat dans un autre magasin 12% 12% 4% 10% 9% 11% 10% 29% 31% 29% 26% 32% 34% 44% 60% 60% 60% 64% 56% 54% 52% PGC Epicerie Huile Ketchup Riz Dog Food Cat Food62 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 63. Un univers DPH marqué par un plus forttaux de report Substitution Achat à plus tard dans ce magasin Achat dans un autre magasin 5% 12% 9% 11% 16% 13% 28% 29% 25% 32% 35% 44% 67% 64% 62% 56% 49% 43% PGC DPH Gels douches Shampooings FRAIS Fromage63 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 64. Différences entre catégories• Quels éléments structurels aux catégories pour expliquer un plus fort niveau de substitution ? 1. Faible prédetermination marque : 50% de substitution chez les prédéterminés, 61% chez ceux qui ce décident face à loffre Ex : Fromages 2. Plus de substitution sur les marchés « indispensables », les marchés avec marques plus nombreuses / moins différenciées (?) Ex : Eaux embouteillées, biscuits... 3. Plus de substitution sur les catégories de variétés Ex : Gels douche, boissons aux fruits... 4. De multiples formats au sein de la même marque Ex : eaux embouteillés, bières....64 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 65. En cas de substitution, même marque ou autre marque ?65 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 66. En cas de substitution, 84% des shoppers achètent un produit dune autre marque Une fidélité / un attachement à la marque mis à mal par les ruptures en magasin La rupture comme moyen de modifier ses habitudes dachat...sous la contrainte66 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 67. Report sur la même marque Comportement face à la rupture : 56% de substitution + 44% de report 16% des substitutions seulement sur la même marque…35%30%25%20% moyenne PGC 16%15%10%5%0%67 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 68. Marque nationales Vs Marques denseignes quelles différences ?68 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 69. Un écart limité entre MN et MDD 56% de substitution au total PGC 53% sur les 64% sur les marques marques nationales denseigne69 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 70. Agenda 1 Pour démarrer…quelques chiffres clé PGC & Shopper 2 Méthodologie : Baromètre ECR & étude Shopper Ruptures Le taux de service (90%) ne s’améliore guère depuis 3 ans… 3 Un enjeu financier de 6.6% de CA 4 Heureusement, le shopper peut reporter son achat ou substituer… 5 Quelles différences selon les marchés (marques) & enseignes ? 6 Quelles actions prioritaires demain ?70 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 71. Connaître les références à surveiller 25 1ères références = 8% des Enjeux 40 refs : 10% Enjeux globaux CA des 60 catégories de produits 193 refs : 25% Enjeux Rkg 25 ref les plus rupturistes en Enjeu Global (€) 727 refs : 50% Enjeux 40,0% 2 500 000 ENJEU GLOBAL NET 35,0% ENJEU GLOBAL NET RELATIF 2 000 000 30,0% 25,0% 1 500 000 20,0% 1 000 000 15,0% 10,0% 500 000 5,0% 0,0% 0 RE RE ES ES S E s) LC LC LC LC LC LC LC LC LC XE XE S S S S S S S UR SE LA LA LA LE LE LE LE te TU U IR R LU LU IT T T T T T IT IT IT et NI AI CO CO CO AT T IA IA IA IA I I I I I TA LA LA LA LA LA LA LA LA LA os NA NA E E NT A EC C EC C N EN D D (d PE PE S E ES ES SP ES SP ES S IF S IM IM S S RE IE IT AT AT S ER S ES S ES AL AL EU EF ER E E RE PL PL BI BI ER R ER ES ES RR AZ AP IE E X X BI BI BI IL IL B G TO U U HU U EA EA X H S U EA E F CA71 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary. Catégories des references
  • 72. Connaître les magasins à travailler Dispersion Enjeu Global Relatif (%) - Cumul 20aine de ref-Eté 201025,0% 2% des magasins (7) : 10% des Enjeux de cette catégorie 7% des magasins (23) : 15% des Enjeux20,0% 19% des magasins (63) : 50% des Enjeux15,0%10,0%5,0%0,0% 1 11 21 31 41 51 61 71 81 91 101 111 121 131 141 151 161 171 181 191 201 211 221 231 241 251 261 271 281 291 301 311 321 331 Magasins72 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 73. Ce quil vous faut savoir pour comprendreles 13 principales causes de Rupture Univers Distributeur Processus Conjoint Univers Industriel Fréquence et moment de Capacité linéaire non adaptée Rupture industrielle réapprovisionnement du à la rotation du produit linéaire Gestion défaillante ou Méconnaissance du Problème de livraison absence de réserve au processus entrepôts niveau du point de vente dapprovisionnement du PDV Fréquence de Gestion des références Colisage inadapté réapprovisionnement promotionnelles, standard et magasin par les entrepôts nouveaux produits Système automatisé de Problème de synchronisation réapprovisionnement mal Supply Chain adapté Anticipation des pics de ventes Prévisions inadaptées au contexte (Publicité, effet canicule...)73 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.
  • 74. MERCI DE VOTRE ATTENTION Frédéric NICOLAS Frédéric BASSETO Directeur Shopper Insights Directeur Analytics & Shopper Knowledge SymphonyIRI Group SymphonyIRI Group Tel : 01 30 06 22 18 Tel : 01 30 06 23 83 Mobile : 06 73 51 68 18 Mobile : 06 12 72 29 25 frederic.nicolas@SymphonyIRI.com frederic.basseto@SymphonyIRI.com 4 rue André Derain, 78244 Chambourcy Cedex, 4 rue André Derain, 78244 Chambourcy Cedex, France France www.SymphonyIRI.fr www.SymphonyIRI.fr74 Copyright © SymphonyIRI Group, 2010. Confidential and Proprietary.