Your SlideShare is downloading. ×
0
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Le livre numerique en afrique
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Le livre numerique en afrique

1,581

Published on

1 Comment
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,581
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
1
Actions
Shares
0
Downloads
24
Comments
1
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. "De lactualité et de la pérennité du livre en Afrique, dans unenvironnement dominé par les NTIC". ? Par Dr. Moustapha MBENGUE enseignant – chercheur EBAD – UCAD moustapha.mbengue@gmail.com
  • 2. Pourquoi s’interroger ? Soit on veut avoir une vision stratégique (Développer ce qui existe : ou aller ? comment y aller ? avec qui, quoi ? quand ? ) Soit on est dans un réflex de survie (se sauver ou périr) 2
  • 3. Hier au début de l’Internet Opérer un retour réflexif ◦ Annonces de cassandres : la mort des bibliothèques donc la fin du livre 3
  • 4. Aujourd’hui (De l’actualité) La multiplication des technologies mobiles L’informatique embarqué Les téléphones portables Les tablettes et autres liseuses Mais aussi l’ordinateur avec les nouveau modes de connexion à l’internet (wi fi ; Wi max, clé internet) etc. 4
  • 5. Aujourd’hui (De l’actualité) Une dématérialisation du support ◦ Du livre papier au livre électronique Une démultiplication des supports de lecture ◦ De la bibliothèque à la tablette numérique ◦ Sans oublier l’internet et les disques amovibles Une démultiplication des espaces de lecture (le livre embarqué) 5
  • 6. Aujourd’hui (De l’actualité) Le développement des TIC a fortement impacté à la fois le processus de création et de diffusion de livre. Mais aussi Le livre lui-même 6
  • 7. Exp. Circuit classique du livre ConsomAuteur Editeur Diffuseur Bibliothèque mateurs Consommateurs Chaîne IndépendantsAuteurs Editeurs Grossistes Libraires Club de Principaux livres intermédiaires Boutique en ligne 7
  • 8. La nouvelle filière du livre ConsommateursAuteurs Éditeur Boutique e électro ebooks ligne nique 8
  • 9. Exemple de Stephan King Détenteur d’une maison d’édition Propose aux internautes de télécharger les deux premiers chapitres de « the plant » Exige des 75% des internautes de payer Le premier jour 33000 téléchargements Pour 75 % de paiement Un contrat s’établit ainsi « payer et l’histoire continue » Par la suite, selon l’auteur seul 46% de paiement L’auteur suspend l’expérience 9
  • 10. Pour le cas de l’Afrique Ajouter à toute les mutations internationales ◦ Le problème de l’accès (c’est quoi l’accès ?) ◦ L’accès préféré à la possession ◦ Les faibles moyens dont disposent les acteurs du livre (auteurs, éditeurs, distributeurs, bibliothèques…lecteurs aussi) ◦ Les bibliothèques désaffectées ◦ Les jeunes ne « lisent » plus 10
  • 11.  Alors un double défi pour l’Afrique L’Existance (De l’actualité) La subsistance (De la pérennité) 11
  • 12. DE l’ACTUALITE DU LIVRE EN AFRIQUE A l’HEURE DES TICPour une bibliothèque électronique Africaine 12
  • 13. Quelques bonnes pratiques◦ Nouvelle Editions Numériques Africaines◦ Un projet de bibliothèque numérique au Burkina◦ Le projet WordReader au Kenya◦ Le projet de PALM (Développement de l’édition numérique en Ouganda)◦ Aluka : Digital library of scholarly resources www.aluka.org  Références 112 955  Collections104  Contributeurs114  Pays représentés31◦ HINARI (www.who.int/hinari domaine médical, sponsorisé par l’OMS)  8500 Revues  7000 e-books  Plus de 100 pays 13
  • 14. Au Sénégal (d’après le blog senbibdoc, Antonin B. Diouf http://antoninbenoitdiouf.com/) Collection de la BUCAD Collection de l’EISMV Collection de l’IOS : bibliothèque numérique de l’Institut d’Odontolo-Stomatologie de l’Université Cheikh Anta Diop. Collection de l’ISRA : Collection de l’UGB Collection du PTCI : Programme de troisième cycle interuniversitaire d’Economie de Dakar.. Biens culturels africains par l’IFAN 14
  • 15. L’avenir du livre numérique en Afrique Ma conviction : Le livre vivra qu’il soit numérique ou sur papier Cependant : La nécessité d’un changement dans les approches et dans la stratégie. ◦ A la fois  L’Etat  Pour les auteurs  Pour les bibliothèques  Pour les éditeurs et les diffuseurs  Mais aussi pour le lecteur 15
  • 16. De la pérennité du livre 16
  • 17. Pour les Etats L’électricité L’infrastructure L’équipement L’éducation ou la rééducation à la lecture Les accords sur les licences territoriales qui font monter les prix ; limitent les importations ; confèrent des monopoles aux oligopoles (Google édition; Amazon, Apple) Réduire les délais sur la protection des œuvres des disparus pour qu’elles puissent appartenir au domaine public 17
  • 18. Pour l’auteur Savoir s’adapter ◦ On écrit pas de la même façon sur le web  La lecture n’est plus séquentielle  Le meilleur n’est plus pour la fin  Savoir accrocher dès le début (roman)  Pour l’écriture savante (concision et précision) on ne lira pas tout ◦ Multiplier les ateliers d’écritures ◦ L’existence d’abord, la subsistance après 18
  • 19. Pour l’éditeur et le diffuseur Opérer un changement au niveau des 4P du marketing mixte - Produit - Prix - Place - Promotion 19
  • 20. Pour l’éditeur et le diffuseur Produits : Opérer un choix pour exceller dans son domaine : livre « savant » ou livre « plaisant » ou ludique. Papier e-book Bien choisir sa cible et surtout miser sur la qualité du produit, pour apporter une valeur ajoutée. Proposer des Prix accessibles (livre numérique moins cher) ou pratiquer le Print on Demand Mais ne pas avoir peur de l’écrémage 20
  • 21.  Pour la Place (le marché) ◦ Développer des compétences en webmarketing; ◦ Mettre en place une industrie de distribution en Afrique capable de résister aux oligopoles (Google, Amazon, Apple). ◦ Investir le web 2.0 (être présent sur les réseaux sociaux) se regrouper en communautés (éditeurs et diffuseurs). Pour la Promotion : ◦ Au-delà des circuits on line (portails, réseaux sociaux surtout ) mettre à profit les circuits classiques off line (TV ; radio; foires et salons) Multiplier les espaces de rencontre et de débat autour du livre 21
  • 22. Pour les bibliothèques Surmonter l’obstacle de la fracture numérique ; Donner au lecteur la possibilité de choisir son support ; Se muer graduellement en bibliothèque hybride ; Faire des bibliothèques des co working space (tiers lieux) ou cohabitent à la fois (les livres, les auteurs, les éditeurs, les diffuseurs et les lecteurs); Multiplier les ateliers d’écriture « numérique » 22
  • 23. Le livre ne mourra pas Mais il sera aussi numérique en Afrique puisque qu’on ne peut pas vivre en autarcie. Il nous faut, en même temps qu’elles existent en version papier, écrire notre histoire, notre culture, notre façon d’être dans les formats et les tendances du monde pour nous conformer à l’universalité du cyberespace tout en restant nous-mêmes.Pour une « intelligence collective » africaine. 23
  • 24. L’ESPOIR EST PERMIS  Merci de votre attention 24

×