E santé référence [mode de compatibilité]

  • 3,345 views
Uploaded on

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
3,345
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
4

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. INFORMATISATIONDU SYSTEME DE SANTE E-SantéModule Système d’Information en SantéJean-François PEIRONNENCHE
  • 2. Introduction 2
  • 3. La e-santé Deux définitions envisageables 1. La télé-médecine : Télé-diagnostic Télé-chirurgie Télé-surveillance 2. Un ensemble de services Web Informatifs Déclaratifs Interactifs différés Interactifs temps réel 3
  • 4. Les services Informatifs : Lecture d’informations Déclaratifs : Saisie d’informations en ligne Interactifs différés : Saisie d’informations en ligne Traitements Retours d’informations Interactifs temps réel : Résultats immédiats 4
  • 5. Services fournis Les services fournis par la cyberadministration peuvent être classés en 4 types, correspondant à des niveaux d’intégration de plus en plus poussée et donc à des 4 étapes successives d’implémentationInformation Interaction Transaction Intégration Diffusion Interaction qui Procédures à Intégration de d’informations implique des distance qui lensemble des officielles et questions / permettent services publics accessibles à réponses avec d’acquérir des à tous les tous par les individus, prestations et niveaux de Internet, dont la entreprises ou services en pouvoir et mise à jour est groupes de ligne ou de toutes les réalisée en personnes soumettre des matières, par un temps réel données guichet unique 5
  • 6. Résultats d ’enquête américainesur l ’utilisation d ’Internet dans le domaine de la santé 6
  • 7. ENQUETE SUR L ’UTILISATION D ’INTERNET DANS LE DOMAINE DE LA SANTE Imperfections Exactitude Crédibilité Disponibilité Découverte Secret Sécurité 7
  • 8. 8
  • 9. 9
  • 10. 10
  • 11. Le contexte 11
  • 12. Promotion de la E-santé Commission Européenne : 2 objectifs du programme ambitieux « e-Europe : An Information Society For All » dès 2000 carte électronique de santé pour tous les citoyens européens : accès sécurisé aux réseaux d ’information des patients, confidentialité tous professionnels de santé directeurs d ’établissement reliés à un système télématique spécialisé en matière de prévention, diagnostic et traitement Allemagne, Belgique, Espagne, Italie : démarche de modernisation du système dinformation de santé avec cartes à micro-processeur et réseaux promotion et encadrement d ’une médecine communicante : plan de soutien à l ’Internet (05/2000) label de confiance européen des sites de santé MITC du gouvernement français: Mission interministérielle de soutien technique pour le développement des Technologies de l ’Information et de la Communication dans l ’administration définition prospective de la E-santé création du GMSIH : Groupement pour la Modernisation du Système d ’Information Hospitalier : 23/03/2000 « concourir, dans le cadre général de la construction du système d ’information de santé, à la mise en cohérence, à l ’interopérabilité, à l ’ouverture et à la sécurité des systèmes d ’information utilisés par les établissements de santé membres » accompagnement fort des technologies Internet GIP CPS : démarche de sécurisation et d ’interopérabilité des échanges dans le secteur de la Santé Création des GIP CPS et DMP Création de l’ATIH, du GiE SESAM-Vitale Future Agence des Systèmes d’Information Partagés 12
  • 13. Contexte : favorable... Évolutions socio-démographiques : vers une démarche d ’auto-prise en charge promotion du droit du patient, citoyen partenaire du système de soins, acteur de sa santé, décideur Évolutions technologiques et nouveau modèle économique baisse des coûts de télécommunication, ouverture du marché ASP (Application Service Providing) : le client paye l’utilisation de l ’application (location), pas son acquisition L ’exemple américain temps limité (7 ’) consacré par le médecin au patient en consultation recherche d ’information et d ’intermédiation sur Internet : consultations, suivi avec le personnel soignant 60 millions d’internautes qui fréquentent régulièrement les 10 000 sites médicaux et/ou de santé ventes en ligne de produits de santé : 2 milliards de dollars en 1999 (50 M. pour médicaments : 25%) 1998 : 1ères pharmacies électroniques conséquences inattendues : consultations inutiles en baisse, mieux ciblées, moins de nomadisme réaction et comportement des médecins 2000 : 15% des médecins n ’ont jamais recours au Web sites favoris : portails médicaux et universitaires pour information sur maladies rares, médicaments ou renseignement sur l ’exercice de la profession risques identifiés : mauvais diagnostics, automédications inappropriées, concurrence, qualité des informations médicales Conditions en France augmentation du nombre d ’internautes français explosion des sites E-Santé français au printemps 1998 : dossier médical, recherche d ’informations santé Projet d ’organisme de certification de qualité des sites médicaux (Ministère Santé, CNOM, ANAES) dès 2000 13
  • 14. I- Tour d ’horizon des sites par acteur et objet 14
  • 15. Les acteurs du secteur santé, assurance maladie INTERNATIONAL OMS OMC ONU BM FMI CE AEM ETAT AGENCES SECURITE ENSEIGNEMENT ETUDES AMO MUTUALITE PREVOYANCE ASSURANCES SCOIALE UMP PS AFSSA OCDE FNMF CTIP FFSA UCANSS UNIV AFSSAPS CNAM ASS NAT SENAT DREES INVS FNMI MORNAY AXA ACOSS CNESS CANAM MIN SANTE MIN FIN IRDES HAS URSSAF ENA FNIM MEDERIC AGF MIN AGRI CCMSA AGRIC ENSP INSERM OPRI DGS DH DSS DGAS MUTU GROUPAMA ARCCO SC PO AFS UNRS INSEE MIN AFF SOC MG CNAF OFCE AFG IGAS HCSP C-COMPTES MGEN CNAVGIE SV GIP CPS GIP MDS GMSIH CEGETEL FT LIBERALIS CGEDIM OCT OPHIS GENE SANTE LEEM GROUPEMENTS OPERATEURS SYNDICATS LABOS PHAR MG CSMF UML FHF FEHAP SYND PHAR SYND BIO CNOM FO CGT CFDT MEDEFREGIONAL AP-HP ARH URCAM UGECAM CRAM DRASS ORS URML RESEAU DE SANTE CAISSES LOCALES AMO ETABLISSEMENTS ETAB CPAM CMR MSA DDASS MEDICO-SOC PS HOP HOP HOP CLINIQUELOCAL PUBLIC PRIVE PRIVE PSPH NON PSPH SLM OC 15
  • 16. 16
  • 17. Sites du domaine Santé Ordres et PS : www.conseil-national.medecin.fr, www.upml.fr, www.medsyn.fr Agences : www.sante.fr; anaes.fr Assurances maladie obligatoires : www.securite-sociale.fr, www.ameli.fr www.canam.fr www.ccmsa.fr, www.unrs.fr, www.assurance-maladie.fr Assurances maladie complémentaires : www.ffsa.fr, www.assurweb.com; www.fnmf.fr, www.ctip.fr Labo-Pharmaceutiques : www.snip.fr/industrie/cad1.htm Institutionnels : www.sante.gouv.fr, www.social.gouv.fr, www.finances.gouv.fr, www.internet.gouv.fr, www.atica.pm.gouv.fr, www.csti.gouv.fr, www.ccomptes.fr, www.igas.org, www.inserm.fr, www.insee.fr, score- sante.atrium.rss.fr Sociétés savantes Associations de malades Hôpitaux : hcsp.ensp.fr, www.chu-rouen.fr Réseaux de soins : www.hopitalsanstabac.org/ Dossier de santé : www.primadoctor.com, www.caducee.net Portail santé : www.egora.fr, www.33doctor.fr, www.medisite.fr, www.atmedica.fr Recherche et Université : www.umvf.prd.fr, www.broussais.fr Presse spécialisées : www.impact-medecin.fr, www.quotimed.com Banques d’informations : www.ncbi.nlm.nih.gov/PubMed Informatique de santé : www.sesam-vitale.fr, www.gip-cps.fr, www.gmsih.fr, www.cegetle.rss.fr, www.edisante.org, www.afnor.fr, www.interactive-sante.com, www.medcost.fr, www.ophis.org, www.cnil.fr, www.hon.ch 17
  • 18. Sites des Ordres Nationaux, syndicats,Unions et PS Ordre National des Médecins - www.conseil-national.medecin.fr Présentation du Conseil de lOrdre, code de déontologie médicale, adresses utiles, les contrats de médecine, guides professionnels, relations médecins-industrie, les bulletins de l´Ordre. Nombreux rapports et études notamment « Informatique et technologies nouvelles ». Projette de devenir un portail pour médecins. Annuaire électronique des médecins inscrits à lOrdre. Ordre National des Chirurgiens-dentistes - www.ordre-chirurgiens-dentistes.fr Site public de lOrdre National des Chirurgiens-dentistes. Actualités, compétences, code de déontologie, le doctorat de chirurgie dentaire, adresses utiles. Annuaire des chirurgiens-dentistes. Ordre des Sages-femmes - www.onsf.org Présentation du code de déontologie des sages-femmes, du projet de réseau de soins ville/hôpital, aide à linstallation, hyper liens avec sites médicaux non commerciaux. Offres demplois. Ordre National des Pharmaciens - www.ordre.pharmacien.fr Présentation du Conseil de lOrdre, code déontologie, le métier (formations, démographie), les entreprises, lactivité. Quelques services on line (formulaires dinscription, newsletter, documents de référence, FAQ, actualités, adresses et sites utiles). Un annuaire des 66.000 pharmaciens en exercice permet la recherche par pharmacien et par établissement. Unions des médecins libéraux : www.upml.fr; : annuaire des sites des Unions Régionales des Médecins Libéraux 18
  • 19. Sites des Ordres Nationaux, syndicats,Unions et PS www.conseil-national.medecin.fr/ 19
  • 20. Unions Professionnelles des Médecins Libéraux www.upml-pl.fr/www.upml.fr/ 20
  • 21. Syndicats des médecins 1/2 • SML - Syndicat des Médecins Libéraux - www.gie-sml.fr Actualités et écrits du syndicat. Textes importants et infos pratiques. Donne accès à l’Association pour la Formation des Médecins Libéraux et à l’Association de Gestion des Libéraux. • CSMF - Confédération des syndicats médicaux français www.csmf.org Actualités, confédération, textes officiels et dossiers CSMF, 3 revues en ligne dont le Médecin de France, newsletter. • SNJMG - www.snjmg.org Site en accès totalement libre mis en ligne le 19 octobre 1999. Le Syndicat national des jeunes médecins généralistes, fondé en 1991 propose sur son site des actualités professionnelles (revue de presse, communiqués de presse, infos), et des services comme les petites annonces, stages résidents, dossiers et guides à télécharger. Forum et lettre dinfos (24/06/01). • ... 21
  • 22. Syndicats des médecins 2/2 www.medsyn.fr/mgfrance/sommaire.htm MG-FranceSur le site du syndicat desgénéralistes : communiqués depresse, dépêches dactualité,bulletin hebdomadaire (HebdoMG), grands dossiers, le journalOsmose avec ses archives,téléchargement dutilitaires.Accès à Medsyn, le premierExtranet pour les médecins et àMG Form, association de FMC. 22
  • 23. Agences 3/3 www.sante.fr 23
  • 24. Agences 1/3 Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé agmed.sante.gouv.fr L´Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS) ex Agence française du Médicament propose un bon nombre de documents consultables en ligne ou téléchargeables, comme les fiches de transparence ou les RMO, et des communiqués sur des problèmes dactualité. A découvrir le répertoire des médicaments génériques et les avis de la Commission de la transparence . 24
  • 25. Haute Autorité en Santé 25
  • 26. Agences : ATIH 3/3 26
  • 27. Portail de la sécurité sociale 27
  • 28. Assurances Maladie Obligatoires 1/4 www.securite-sociale.fr : Le site portail de la Sécu réalisé par le ministère, mais cela nest pas précisé ! En dehors dune rapide présentation de la Sécu, il na aucun contenu propre. Aussi, il donne accès, de façon intelligente, aux rubriques spécifiques des sites des caisses nationales. www.canam.fr : présentation du régime, calcul des cotisations et impôt sur le revenu, informations santé et prévention, actualités www.ccmsa.fr www.unrs.fr www.assurance-maladie.fr site portail (carte) vers les URCAM 28
  • 29. Assurances Maladie Obligatoires 2/4 www.annuaire-secu.com Le portail des agents de la Sécurité sociale : LE portail de lassurance maladie Plus de 1000 sites recencés, classés par catégories sécurité sociale : sites généraux, assurance maladie, famille, recouvrement, régimes spéciaux, mode agricole, retraite, étranger... protection sociale ressources humaines : gestion des carrières des agents administration santé Santé Publique Portails et annuaires Prévention Santé au travail établissements Professionnels de Santé Banque de données informatique de santé social documentation informations juridiques indispensables : moteurs de recherche, … presse 29
  • 30. Assurances Maladie Obligatoires 3/4 www.ameli.fr « Ameli » pour Assurance maladie en ligne : il offre sous un aspect magazine, des infos tout public. Outre l’accès à leur caisse locale, les assurés peuvent consulter leurs derniers remboursements en ligne. Ils trouveront également des conseils de prévention, des points de réglementation (tout sur les différents congés, vos droits en fonction de votre situation, les différentes prestations,...), des conseils sur l’hospitalisation. Dans la rubrique professionnels de santé, on accède à l’ensemble des tarifs des actes médicaux par professions et à des bases professionnelles (guide des équivalents thérapeutiques, CCAM, NABM). Les employeurs auront bientôt leur espace. La rubrique " connaître l’Assurance maladie » présente l’institution et des études, statistiques, communiqués de presse et autres publications de la caisse nationale. Les offres d’emploi de la caisse devraient y figurer. FAQ, base de données de formulaires téléchargeables (bien utile), moteur de recherche … www.x-mediam.cnamts.fr Extranet sécurisé destiné aux partenaires de la CNAMTS (autres caisses de sécurité sociale, organismes publics, mutuelles, syndicats mais pas les professionnels de santé) informations présentes sur le portail Intranet de lAssurance maladie Medi@m : circulaires CNAMTS, didacticiel relation clients, documents concernant la gestion du risque, lhospitalisation et le secteur médico-social, synthèses de presse (nationale et internationale), glossaire de sigles téléchargeable. 30
  • 31. Assurances Maladie Obligatoires www.ameli.fr 4/4 31
  • 32. www.ameli.fr : espace assuré 32
  • 33. Assurances Maladie Complémentaires 1/2 GEMA - www.gema.fr L´étoile du GEMA, le Groupement des Entreprises Mutuelles d´Assurances, est la porte d´entrée de tous les sites membres de syndicat professionnel. Cet ensemble de mutuelles d´assurance représente 15 millions d´assurés en France. Le site met à disposition des informations pratiques dans le domaine de la prévention. GROUPAMA - www.groupama.fr Le site national de la première mutuelle dassurance de France est devenu un outil interactif original. Carte permettant aux internautes de retrouver les agences locales. Services, devis en ligne. Assurnetsanté - www.assurnetsante.com/ Assurance santé en ligne. Choix et souscription en deux clics.Assurnetsante offre des produits sans délais dattente. Un service personnalisé est également mis à disposition. Devis gratuit. Assurweb : www.assurweb.com : Portail de l ’assurance européen : sélectionner pays, puis critères (activités). Assurweb recense plus de 10.000 sites Web concernant lassurance. les business models reposant sur les plates-formes santé ont élargi le champ concurrentiel des assureurs Doctissimo ou Médisite (information santé au grand public) sont devenus concurrents des plates-formes d’assureurs 33
  • 34. Assurances Maladie Complémentaires 2/2 Fédération française des sociétés dassurance - www.ffsa.fr Tout sur la Fédération. Intégré à la FFSA, le Centre de documentation et dinformation de lassurance (CDIA) fournit une information générale sur lassurance et son fonctionnement à destination des particuliers, des professionnels, des entreprises, des associations... 34
  • 35. Sites de l ’industrie pharmaceutique(laboratoires) 1/2 www.snip.fr/industrie/cad1.htm Des sites institutionnels, agmed.sante.gouv.fr www.aventispharma.fr internationaux www.balistrategies.com Des sites pour professionnels de www.bayerservices.tm.fr santé : accès sécurisés www.bipmed.com Information grand public sur www.gsk.fr (GlaxoSmithKline ) l ’industrie du médicament www.leem.org fabrication www.menarini.fr msd.my.yahoo.fr (MSD) : le plus connu au carrefour www.roche.fr des PS, institutions, réglementation, universités et patients www.rhumapolis.com www.servier.fr de la recherche, essais cliniques, à la production et l ’information sur les … pathologies et traitements ... www.santea.com (Sanofi-Synthélabo) 35
  • 36. Sites de l ’industrie pharmaceutique(laboratoires) 2/2Sanofi aventis informations sur organisme et ses troubles demandes d ’échantillons newsletter personnalisées petites annonces articles et cas de jurisprudence : responsabilité médicale, gestion du e-mail cabinet, droit hospitalier centre d ’information médical et information accès à Medline produit (plateau téléphonique) agenda de congrès 36
  • 37. Tendances des sites Web de l ’industriepharmaceutique (1/2)Industrie pharmaceutique : pionnière sur le Web, avec des sites institutionnels Enjeux : image et crédibilité, devoir d ’information envers les investisseurs pour les laboratoires côtés en bourseDepuis 2000 : fusion d ’entreprises, réduction et rénovation des sites ouverts au publicEnjeu marketing (vitrine de l ’entreprise) : faire connaître l ’industrie et être en contact avec la presse Budget marketing : 75% visite médicale, < 5% pour Internet Contrainte : législation sur la communication sur le médicament (limitée aux notices et packaging) photos et vidéos des activités industrielles GlaxoSmithKline (gsk.fr )Enjeu de gestion humaine (recrutement) : moyen le plus rentable pour trouver des candidats une des meilleures rubriques / juger les qualités d ’ouverture d ’esprit des e-postulants AstraZeneca, Boehringer-Ingelheim, Servier, PfizerContenus des sites informations et dossiers sur les pathologies relevant du domaine d ’expertise du laboratoire communication grand public : sites spécifiques à une communauté de patients … avec accès réservés aux PS procheveux.com de MSD-Chibret; aide à la prise en charge de patients stomisés (convatec.fr, de BMS-UPSA) Professionnels de santé, cible privilégiée : portails spécifiques... promus par les visiteurs médicaux priorité aux services pratiques (santea.com, de Sanofi-Synthélabo; bayerservices.com) : cas cliniques, téléchargement d ’outils, questions à experts, banques d ’images scanners, conseils juridiques, actualités, référentiel comme Vidal Pro, cours d ’anglais pratique, augmentation des échanges de mails et FAQ la notoriété du site fluctue avec le degré de présence des VM 37
  • 38. Tendances des sites Web de l ’industriepharmaceutique (2/2)Autre utilisation de l ’Internet par l ’industrie études de marchés et tests auprès des médecins voire gestion des essais cliniques connexion d ’ordinateurs en réseau (grid computing) pour les calculs en recherche fondamentaleContraintes de laboratoires pharmaceutiques et conséquences Organisationnelles : une gestion lourde qui nécessite une équipe ou un responsable mondialisation de l ’industrie : sites préfabriqués avec feuilles de style pour spécificités locales lourdeur de mise à jour liées à l ’étendue des services : hebdomadaire (≠ 2 jours); FAQ au lieu de mails lourdeur liée au circuit interne de validation des contenus (responsabilité réglementaire engagée) Réglementaires : interdiction par l ’AFFSAPS de créer un site « nomdumédicament.fr » (publicité) Techniques : cause de perte du trafic potentiel sécurisation : frein au développement auprès des PS (contact préalable, sauvegarde du mot de passe) les pages réservées n ’apparaissent pas dans les moteurs de recherche des sites réservés aux PS, protégés par mots de passe, jamais nommés selon la marque de leurs médicamentsConclusions et perspectives pris individuellement, les industriels ne sont pas les bons indicateurs de l ’avenir de l ’Internet médical visible ni de la communication santé contraints, pour les produits de prescription, à une communication réservée aux professionnels de santé les autres acteurs du secteurs du systèmes de soins et de la maladie ont une logique orientée patient partenariats industriels-associations de patients ou éditeurs à prévoir 38
  • 39. Sites institutionnels 1/2 www.sante.gouv.fr, www.social.gouv.fr sites de promotion et information sur Internet promotion et information sur Internet; rapports, articles, portails vers autres sites du gouvernement, actualités, petites annonces, dossiers thématiques, outils à télécharger, textes réglementaires www.internet.gouv.fr et www.atica.pm.gouv.fr www.csti.pm.gouv.fr (Conseil stratégique des Technologies de l ’Information, non mis à jour depuis 11/2002) www.finances.gouv.fr = www.minefi.gouv.fr , le portail des sites Internet du Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie www.fnors.org : Le site de la Fédération nationale des 26 observatoires régionaux de la santé propose le panorama des travaux des ORS et laccès à la base SCORE-santé et ses 400 indicateurs sanitaires et sociaux. score-sante.atrium.rss.fr : Base de données comportant 400 indicateurs sanitaires et sociaux pour les 22 régions de France à disposition des décideurs, des professionnels de santé et du public. Un outil particulièrement adapté au caractère évolutif des données que la FNORS recueille auprès de lINSEE, la Santé, lINSERM et lAssurance maladie . www.invs.sante.fr Institut de Veille Sanitaire L´Institut de Veille Sanitaire ex Réseau National de Santé Publique contient la version électronique du Bulletin épidémiologique hebdomadaire avec accès sur 2 ans darchives et le tableau de bord des maladies à déclaration obligatoire, la lettre Prévalence et quelques logiciels pour épidémiologistes. Liens vers des programmes de surveillance européens : EuroHIV, EuroTB, EPIET, Eurosurveillance, Apheis. ... 39
  • 40. www.sante.gouv.fr 40
  • 41. Sites institutionnels 2/2 INPES www.cfes.sante.fr/ : site de santé publique lInstitut national de prévention et déducation pour la santé qui sest substitué au CFES est une institution de santé publique dont la mission est daider la population à choisir des modes de vie et des comportements qui préservent et améliorent la santé. Le site offre une présentation de linstitution, ses publications, base de concepts, informations autour des thèmes de lalcool, du tabac, du SIDA, des drogues, de la nutrition, de lhygiène de vie. Sommaires de la revue La santé de lhomme. Baromètre santé 2000, fiches téléchargeables, catalogue de documents disponibles. 41
  • 42. Sociétés savantes 1/2 Société Française de Santé Publique (SFSP) ( www.sfsp-publichealth.org) : société savante regroupant des médecins libéraux généralistes participant depuis 30 ans à la recherche médico économique. Elle s’occupe de dix " grands chantiers " de santé publique, parmi lesquels la réduction de l’alcoolisme, l’entente des toxicomanes, l’accompagnement du grand-âge ou l’évolution des dépenses de santé. La SFSP propose sur son site différentes publications et annonce ses principaux rendez-vous, colloques et autres commissions permanentes. Société Française de Médecine Générale www.sfmg.org Société savante, la SFMG est en ligne pour faire partager aux médecins généralistes "le plaisir de comprendre". Sur ce site sobre de présentation, le visiteur trouve bien sûr une présentation de cette société née en 1973 pour promouvoir et développer la recherche fondamentale en médecine générale. Il a aussi accès aux résultats concrets de son travail : le dictionnaire de médecine générale, fruit dune collaboration avec la CNAM pour le développement dun dossier informatisé et aujourdhui intégré dans plusieurs logiciels, les recherches de lobservatoire de médecine générale qui recueille des données issues de lactivité des généralistes. Apport des sites des Sociétés Savantes liens : institutions, académies et sociétés, presse, Formation médicale : Banque dImages et Cas laboratoires pharmaceutiques... cliniques, Cours et Ateliers, bonnes pratiques Fiche Information Patients médicales Dossiers thématiques Recherche : bourses et prix, études en cours et Actualités appels à collaboration, sites de la recherche Agendas Référentiels : Publications, recherches Services : petites annonces documentaires et Textes Juridiques 42
  • 43. Sociétés savantes 2/2 Sociétés savantes reconnues par le CNOM, ayant un site Internet Société Française dAllergologie et dImmunologie Clinique Société Française dAnesthésiste-Réanimation Collège Français des Anesthésistes-Réanimateurs Société Française de Biophysique et de Médecine Nucléaire Société Française de Cardiologie Académie de Chirurgie Société Française de Dermatologie Société Française de Chirurgie Orthopédique Société Française de Chirurgie Plastique, Reconstructrice et Esthétique Collège Français de Chirurgie Vasculaire Société de Chirurgie Vasculaire de Langue Française ALFEDIAM - Diabète et Maladie Métaboliques Société Française dEndocrinologie Société Nationale Française de Gastro-Entérologie Société Française de Gynécologie Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français Société Française de Médecine Générale Société Nationale Française de Médecine Interne Société Française de Pédiatrie Société de Pneumologie de Langue Française Société Française de Radiologie Société Française de Rhumatologie Association Française dUrologie 43
  • 44. Associations de patients 1/2 www.associations-et-sante.net :annuaire des associations de patients, familles 44
  • 45. Associations de patients 2/2 www.prevention-allergies.asso.fr/ • sites parfois difficiles à trouver • qualité et ergonomie très variables • services et valeur ajoutée plus ou moins élaborés • traitements et conseils • explications • calendriers des évènements • articles et photos • liens • petites annonces amsao.free.fr 45
  • 46. Établissements de soins, Hôpitaux 1/2 Tout sur les établissements de soins est recensé sur Internet, ou presque : annuaires, agences régionales de lhospitalisation, agences nationales et fédérations, principaux CHU, établissements gérés par les Ugecam… le CHU de Rouen : 1er hospitalier à sêtre lancé sur Internet, une référence en matière de site francophone médical. www.chu-rouen.fr 46
  • 47. http://doccismef.chu-rouen.fr 47
  • 48. Établissements de soins, Hôpitaux 2/2 Www.ap-hp.fr 48
  • 49. Réseaux de soins Objectifs : mobiliser les ressources sanitaires, sociales et autres, sur un territoire donné, autour des besoins des personnes. assurer une meilleure orientation du patient, favoriser la coordination et la continuité des soins qui lui sont dispensés et promouvoir la délivrance de soins de proximité de qualité. plusieurs types de réseaux de soins réseaux ville-hôpital réseaux inter-hospitaliers réseaux de soins libéraux Uni-médecine ( www.uni-medecine.net/ ) : société spécialiste de la mise en œuvre et la gestion des réseaux de santé - Moins de trente minutes pour réaliser votre site internet - Une bibliothèque de maquettes médicales - insertion de forums et de formulaires sur le site - Une mise à jour facilitée par un outil de gestion en ligne ( accès 24h / 24h ) - Le référencement initial du site sur les principaux moteurs de recherche - Un hébergement sur des serveurs sécurisés plate-forme daccès sécurisé et gratuite, offrant des services : actualités, banques de données, dossier médical partagé et surtout système de télé-expertise. Belle illustration de ce que peuvent réellement apporter les NTIC au milieu médical. 49
  • 50. Portails et Annuaires de sites Santé 1/4 Des centaines de sites … et du mouvement disparition de Medisite, le repositionnement dAtmédica au sein dun réseau, mise en liquidation judiciaire de c- votre-santé.com, sites non mis à jour… mais une audience qui monte Annuaire des associations de santé Réalisé par les Editions Bernard Tricot, cet annuaire de 9500 adresses et contacts donne la possibilité dinterroger la base par différents critères comme les spécialités médicales, le département ou par nom, sigle ou mot-clé. Existe aussi en version papier. CISMeF-p Annuaire de sites médicaux francophones à destination des patients et de leurs familles créé par le CHU de Rouen. A partir dune trentaine de thèmes, il regroupe à la fois les adresses Internet de sites dassociations de patients et des documents rédigés à leur intention par des institutions ou des sociétés savantes. Le CISMeF recense sans exception tous les Webs francophones spécialisés (environ 9.000 ressources). Classement par spécialités et par pathologies inspiré du thesaurus de Medline. 20 % des sites indexés sont dorigine canadienne. PROMEDICAL "Guide" des meilleurs sites médicaux et paramédicaux par spécialité, commentés et validés par un comité scientifique. Centralise un maximum dinformations courantes utiles : de lagenda de congrès aux petites annonces, en passant par les offres demplois. Promedical offre à ses membres un espace de travail collaboratif en ligne. GeneRique.net Moteur de recherche documentaire en médecine. Propose une sélection classée par rubriques des 1243 sites les plus représentatifs de lInternet médical du moment. 50
  • 51. Portails et Annuaires de sites Santé 2/4C@ducéeLe pionnier Caducee.net (ouvert en 97) est unoutil dinformation et déchange pour lesprofessionnels de la santé : 16000 sitesmédicaux répertoriés par thèmes, ce véritableportail de la santé permet par exemple des ’informer grâce à ses dossiers et sesdépêches.Racheté par la société dédition de logicielshospitaliers ID9Prima (e-dossier médical, fortepublicité sur site). 51
  • 52. Portails et Annuaires de sites Santé 3/4 C-votre-santé Site santé grand public créé par lancien ministre de la Santé, Michèle Barzach. Il propose un service dinformation et des services sur la santé, la prévention et les questions sociales. Un centre dappel fonctionne 7j/7 pour ceux qui nont pas Internet. Annuaires dadresses. Fournit une assistance santé en ligne (carnet de santé, services de renseignements personnalisés). Bilan au 28/01/03 : liquidation judiciaire de la société. DOCTISSIMO Portail leader du Web santé grand public créé par le Dr Claude Malhuret et Medcost offrant un large contenu de plusieurs milliers de pages. Encyclopédie médicale, guide des médicaments, atlas du corps humain, newsletter. Un accès "club" permet de poser des questions aux experts. Traitement de linformation sous forme magazine. • MedHermes Cible les médecins. Très axé sur les actualités professionnelles et médicales, il propose une revue de presse quotidienne adressée à 13.000 médecins. Petites annonces, agenda, dossiers, informations locales.... • Medportaltv "La chaîne santé" est un portail destiné aux professionnels ainsi quau grand public. Services en ligne (formation en ligne, e-commerce, dossier médical, production vidéo), actualité et dossiers, annuaire de sites, services personnalisés • SantéWeb Un site réalisé par des médecins et dédié à linformation du grand public : recherches dinformations sur les différents termes médicaux, maladies et dossiers spéciaux. Un site sobre qui comporte une base de données très riche dinformations claires et accessibles par moteur de recherche. Réponses aux questions santé de patients par des spécialistes. Ne semble plus mis à jour.. 52
  • 53. Portails et Annuaires de sites Santé 4/4• 33docavenue Site santé grand public créé par le groupe JBB Santé qui se veut "la première adresse patients-médecins". En plus du traditionnel comité scientifique, le site joue linteractivité en proposant un comité de lecteurs. Base de connaissance, dialogue, conseils médicaux gratuits sous 48 h, quelques tests, des services comme le mémo médical. Les forums portent sur les principaux sujets de discussion du moment. Carnet de santé en ligne.• 33docpro.com Après le lancement de son site grand public, les éditions JB Baillère Santé mettent en ligne une version destinée aux professionnels de santé. Ce portail a pour vocation dinformer et de former les PS dans le cadre de la FMC. Il propose divers types de fiches pratiques, un accès aux archives des publications de léditeur, des forums de fonctions de partage du savoir- faire, une lettre quotidienne et un fond documentaire. La dimension pratique est là : gestion de cabinet, annonces, bureau virtuel, service davocats en ligne.• Notredocteur.com Actualité santé, lettre hebdomadaire, possibilité de personnalisation. L’avis médical reste bien entendu gratuit et il est délivré en 72 heures. Les services du Club Premium (payant) se développent. 53
  • 54. Portails et Annuaires de sites Santé :Egora.fr Nouvelle version en 09/2002 : portail professionnel leader, accessible sur inscription et réalisé par France Telecom, navigation simplifiée Plusieurs newsletters hebdomadaires pour les professionnels de santé. Contenu personnalisé, par profession. Lettre dinformation mensuelle et 15 lettres thématiques par spécialité médicale. Actualités (brèves), services pratiques, modules de formation etc. 12 000 articles et nombreux dossiers (les principales pathologies). Bases de données sur les médicaments, les intoxications. Petites annonces de remplacement, emploi, cession ou immobilier Résultats : 60.000 inscrits médecins, chirurgiens-dentistes, infirmiers, kinésithérapeutes, pharmaciens 40.000 visites mensuelles Perspectives e-formation, e-visites, newsletters personnalisées (communication one-to-one), petites annonces, questions à experts Appartient au groupe France Telecom qui développe des offres sectorielles santé : avec Axilog, société de logiciels médicaux messagerie sécurisée 54
  • 55. E-Santé.fr : portail de santé grand publicexemple de partenariats : Azur-GMF/SMAP Enjeux des groupes dassurance français et belge Azur-GMF et la SMAP faire face à la banalisation des offres dassurance, améliorer la fidélisation de leur clientèle et le recrutement de nouveaux comptes Résultats d ’expériences antérieures d ’Azur-GMFacquises par le jeu des reprises et partenariats site dassurance santé e-Sante.com et du Webzine e-Sante.net, sites disparus : e-Sante.com intégré au site dassurance en ligne du groupe Azur-GMF: Reflex-assurance.com (assurance auto, habitation et santé) e-Sante.net sest fondu dans le portail e-Sante.fr, au contenu plus large. E-Sante.fr : portail santé à vocation européenne (marque déposée en 1998, site créé en 04/2002) S.A. au capital de 10 millions d ’€, financée pour moitié par Azur-GMF et par la SMAP Objectif actuel du portail santé : augmenter l ’audience de l ’assureur Contenu , entièrement gratuit : 15 articles hebdomadaires de e-Sante.net + des milliers de pages de guide pratique et des bases de données (maisons de retraite, médicaments). Production externalisée : actualités médicales en ligne, articles médicaux et de santé quotidienne produits spécialement pour e-Sante par les médecins de Agora.fr, portail à destination des PS réalisé par France Télécom. raisons économiques, mais aussi, en tant quassureur, pour des questions dimpartialité et de crédibilité logique d ’externatlisation également appliquée à la réalisation de la plate-forme technique, à sa maintenance et à lhébergement des bases de données : pris en charge par LIle des Médias. Services payants (45 euros /an) : la rubrique « Le club » gérée en interne du groupe Azur-GMF pour des réponses plus précises à des problèmes liés à la santé, au social ou au droit (plate-forme téléphonique) cartes durgence, contenant des informations médicales sur le porteur : service externalisé à la société belge Life-Badge. Résultats : 1 million de pages vues (source interne), dont 30% pour l ’affiliation nombre dadhérents au Club ou d ’abonnés au Newsletters : non communiqués Pas encore rentable (5 personnes) objectif : générer 80 % des revenus via le Club, 20% par la publicité en ligne. Point mort envisagé dans quelques années. 55
  • 56. 56
  • 57. Recherche, Université,Formation www.inserm.fr LInserm est le site générique de lInstitut National de la Santé et de la Recherche Médicale. Il offre de nombreuses informations, des liens Web ainsi quun moteur de recherche spécialisé. Établissement public de caractère scientifique et technologique, lINSERM contribue par la recherche à mieux connaître et à améliorer la santé de lhomme. 57
  • 58. Sites de formation médiale continue(FMC) 1/2Université Médicale Virtuelle - www.umvf.orgFrancophone créer un grand portail d ’enseignement médical francophone à distance destiné à la formation initiale et continue des étudiants et des professionnels de santé et à la recherche médicale et scientifique utiliser les solutions tehnologiques pour répondre aux besoins spécifiques pédagogiques de la cible favoriser la e-formation dans les facultés de médecine étape fondamentale : mise en place d ’un plan national de formation des formateur au « e-learning » développer un volet d ’information médicale de qualité destinée aux patients, familles et associations de patients, grand public 58
  • 59. Sites de formation médicale continue(FMC) 2/2 Ouvert sous le giron du réseau medsyn, l ’extranet des médecins, le site MG Form propose des informations pratiques sur lidentité de lassociation et sur les formations relevant de la Formation Professionnelle Conventionnelle. Inscriptions en ligne • www.medsyn.fr/mgform/ 59
  • 60. Apport d ’Internet dans les FMC FMC, Formation Médicale Continue définie dans les ordonnances du 24 avril 1996 consacre lobligation pour le médecin de prouver sa formation en accumulant des équivalents- heures (EqH) que seules peuvent lui attribuer des actions validées en amont par le CNFMC (Conseil National de Formation Médicale Continue) ou les CRFMC (Conseils Régionaux de FMC). interactivité (navigation libre, questionnaires personnalisés…), contenu pédagogique (utilisation dimages, de son, de vidéo…), facilité de mise à jour (bases de données en ligne) validation des points réalisée en ligne, directement et en temps réel, grâce à linterfaçage avec une base de données des résultats Perspectives développement des « e-FMC » ? axes de développement : couplage avec laboratoires et essais cliniques ? 60
  • 61. Banques d ’informations 1/3 BDSP La Banque de Données en Santé Publique est une énorme base de données, véritable mémoire de la santé publique depuis 1980, qui permet en quelques secondes de se constituer une bibliographie complète et à jour sur à peu près nimporte quel thème. Interrogation de la base et accès aux références documentaires libres, le reste sur abonnement préalable. Annuaire critique de sites en santé publique (28/11/01). Euro HIV Site du centre européen pour la surveillance épidémiologique du Sida. On y trouve beaucoup dinformations notamment le profil épidémiologique de la maladie par pays (10/06/01). HOSMAT Cest une base de données sur les dispositifs médicaux. Rubriques sur lassurance qualité et des bonnes pratiques dans le domaine de la santé, la vigilance sanitaire. Le TIPS sera bientôt disponible mais avec un accès payant (10/06/01). HYDRO-NET Banque de données sur le thermalisme. Le site observe le Net et tente de regrouper en un tout homogène les informations concernant le thermalisme, la thalassothérapie, lhydrologie et la climatologie. Nombreux liens sur le sujet. Listes des stations par région (13/12/01). 61
  • 62. Banquesd’informations 2/3 MEDLINE MEDLINE est une la base de données bibliographiques de la National Library of Medicine (États-Unis). qui couvre tous les domaines médicaux de lannée 1966 à nos jours : plus de 11 millions de références issues de 4 300 périodiques, principalement en langue anglaise. Accès gratuit par PubMed. Accès par www.Caducee.net Tableau récapitulatif des bases de données de la NLM (extrait) 62
  • 63. Banques d ’informations 3/3 ORPHANET La première banque de données européenne sur les maladies rares et les médicaments orphelins. Ce site sadresse aussi bien aux patients quaux médecins et aux chercheurs. Il a été mis sur pied par un groupe de travail de la mission française sur les médicaments orphelins sous les auspices de lINSERM et grâce au financement de lAssurance maladie. Il répertorie actuellement 3.465 maladies et donne des informations sur plus de 950 dentre elles, ainsi que sur 185 associations de malades. Bientôt le site sétoffera dun glossaire et pourrait étendre sa base à lUnion européenne (11/06/01). SCORE-santé Base de données comportant 400 indicateurs sanitaires et sociaux pour les 22 régions de France à disposition des décideurs, des professionnels de santé et du public. Un outil particulièrement adapté au caractère évolutif des données que la FNORS recueille auprès de lINSEE, la Santé, lINSERM et lAssurance maladie (14/10/00). TOX-IN Base de connaissance sur les intoxications humaines aiguës, les plus sévères et les plus fréquentes. Centre-Anti-Poisons du CHU de Grenoble. Le site éditeur est le serveur Egora. On y trouve un index thématique et alphabétique, des actualités, la liste des centres anti-poisons et centres de toxicovigilance francophones (10/06/01). Alpes Med - Faculté de Médecine de Grenoble Le site de la faculté de Grenoble propose laccès à de nombreuses bases de connaissances médicales 63
  • 64. Moteur de recherche spécialisé 64
  • 65. Informatique de santé2008 65
  • 66. Informatique de santé 1/8 Sites techniques relatifs à linformatisation du système de santé partage sécurisé de dossiers médicaux mutualisation des équipements spécialisés, échange dimagerie médicale, travail déquipe en réseau, gestion commune de lurgence médicale, partage des connaissances et des bases de données, feuilles de soins électroniques... … Les applications des nouvelles technologies dans le monde de la santé ne manquent pas. Annuaires• MED’HITECH Le guide annuaire national de linformatique et des NTIC dans le secteur de la santé est destiné aux professionnels de santé et aux spécialistes Sesam-Vitale. Il recense les acteurs principaux du domaine, les sociétés, les institutions et les partenaires régionaux. Les réponses aux principales questions que lon se pose sur le sujet, lactualité du secteur et un glossaire complètent le site. Très pratique. Version papier 2002-2003 distribué à 60.000 exemplaires (8/05/02). 66
  • 67. Informatique de santé 2/8 Organismes publics • Le CNDA Le Centre National de Dépôt et dAgrément. Cest un établissement du CTI SUD, centre informatique du régime général de la Sécurité sociale. On y trouve la liste des logiciels de télétransmission agréés par professions de santé et par société. Il complète le serveur minitel 3614 CNDA. • Le GIP-CPS Présentation du groupement dintérêt public, des cartes des professionnels de santé et du système dinformation. Actualité du déploiement, F.A.Q., résolution interactive des problèmes. Annuaire des porteur de cartes CPS (2/12/01). • GIE Sesam-Vitale Le GIE a mis en ligne le 27 février 2002 une nouvelle version de son portail Internet. On y trouve toujours les informations générales sur le système et la liste actualisée des produits Vitale. Des rubriques spécifiques existent pour les éditeurs et industriels ainsi que pour les professionnels de santé. Tableau de bord mensuel départemental et moteur de recherche, listes des bornes Vitale, des codes des organismes destinataires, des correspondants des caisses (8/03/02). • GMSIH 3/02/03 - Groupement pour la Modernisation su système dInformation Hospitalier. Présentation, actualités (lettre trimestrielle dinformation), projets, études et publications télévchargeables. • C.N.I.L. Le site de la Commission nationale de linformatique et des libertés permet la déclaration dun site en ligne et de consulter les sites déjà déclarés. Il offre une attraction inédite : la mise en évidence, en direct, de la récupération des infos émises par lordinateur de linternaute, à linsu de ce dernier. Intéressants dossiers thématiques sur la santé, Sesam-Vitale, lutilisation du numéro de S.S. 67
  • 68. www.sesam-vitale.fr 68
  • 69. www.gip-cps.fr 69
  • 70. www.gmsih.fr 70
  • 71. Informatique de santé 3/8 Associations, pages perso, clubs • GIPSIM Nouvelle association dacteurs, éditeurs, experts et industriels ayant pour vocation dêtre un espace dexpertise et de propositions dans le domaine de linformatique du système de santé. Newsletter et quelques publications de Y. Motel, président du GIP (18/03/02) • CYBERMED Site spécialisé dans les sciences de linformation et de la communication en médecine. Présentation de lHôpital Broussais, du futur hôpital européen Georges Pompidou. Cyberprévention, liens, nouveautés, recherche possible sur le serveur. • Les Médecins Maître-Toile Francophones La construction de lInternet médical par et pour les médecins. Portail des sites (8/07/02) • Cyberdoc des Alpes Site dinformatique médicale réalisé par le Dr Perrin. Un dossier télétransmission particulièrement complet avec de nombreux renseignements pratiques et comparatifs. Intéressante rubrique téléchargement. (19/11/01) • MASEF Le regroupement des Médecins Auteurs de Sharewares et Freewares vous proposent plus de 300 logiciels médicaux à destination des professionnels de santé. Chaque utilitaire est rapidement présenté et accompagné dans la mesure du possible de captures décran (8/07/02). • AMGIT Web Site de lassociation de généralistes focalisé sur la télétransmission et animé par le Dr J-Jacques FRASLIN. 30 rubriques traitent des cartes santé, du RSS, de la maintenance... Lex site de référence sur Sesam-Vitale nest plus actualisé. 71
  • 72. Informatique de santé 4/8 e-dossier médical• AXicare Ce "Portail Centré Patient" donne laccès à un dossier patient multimédia destiné aux établissements de soins et aux réseaux de soins, accessible à travers un simple navigateur Web (17/06/01).• PrimaDoctor ID9 Prima, société de conception et dédition de progiciels à destination des établissements de soins, a lancé début 2001 le site PrimaDoctor, destiné à promouvoir le concept du e-dossier médical. Le dossier, qui peut être anonyme, est alors accessible depuis nimporte quel ordinateur connecté dans le monde. Cette solution concerne donc dans un premier temps les personnes qui voyagent régulièrement. Une cible que vise également le site Travhealth. Surtout, en parallèle, lobjectif de la société est de vendre le concept de e-dossier médical aux établissements de soins en complément des progiciels. Ce site se veut donc avant tout une preuve du savoir-faire de la société pour convaincre les professionnels de la santé dutiliser la solution du e-dossier médical (5/02/01) Entreprises e-santé• Consult on-line Éditeur de progiciel, spécialisé dans lassurance maladie et la mutualité. Actualité du secteur, annuaire de liens, ensemble des normes utilisées dans le domaine de lEDI Santé téléchargeables. Dossiers thématiques (4/07/01).• Basil Stratégies 14/01/03 - Propose une newsletter gratuite sur le-santé dans le monde : « Silbers Net ». 72
  • 73. Dossier de santé : e-dossier médical (1/2) Définition d ’après www.Primadoctor.com, offre de solutions informatiques de ID9PRIMA, spécialiste des systèmes d’information santé présent dans plus de 800 établissements publics et privés en France. Fonctionnalités du dossier médical disponible sur Internet accès sécurisé, depuis tout lieu : sécurité et de confort psychologique , traduction on-line système d’alerte par e-mail pour différents items du suivi médical (rappels de vaccination, etc…) site (pôle) authentificateur central mutualisant tous les secteurs du domaine de la santé média dans la relation patient-médecin outil de prévention et de suivi médical aucun risque de perte, multi plate-forme, indépendant de toute configuration matérielle et sans maintenance sans risque de perte (historique des modifications) mis à jour par le patient ou son médecin, avec son accord Perspectives : e-dossier médical généralisé, unique, administré par des tiers de confiance ? 73
  • 74. Dossier de santé : e-dossier médical (2/2) www.primadoctor.com 74
  • 75. GIP DMP 75
  • 76. Informatique de santé 5/8 EDI, Télémédecine• EDISANTÉ EDISANTE est lassociation française des acteurs de la Santé (dont les organismes sociaux) qui travaillent au développement et à la promotion des échanges de données informatisées (EDI). Voir aussi, pour compléter le sujet, le site de lAFNOR qui traite, en particulier, de la normalisation des informations de santé.• EDIFRANCE Association qui a pour vocation de sensibiliser et de promouvoir lEDI auprès des entreprises et des organismes nationaux. Présentation dEDIFACT. Liens utiles (22/04/01).• TELEMEDECINE CATEL 2/02/03 - Le site du Club des acteurs de la Télémédecine, qui comprend 260 adhérents, présente succinctement le monde de la télémédecine. Espace abonnés.• Cartographie des applications de télésanté - Télémédecine 2000 en France Cette cartographie réalisée par le ministère de la Solidarité (DHOS) concerne lensemble des types dapplications de télésanté : la téléconsultation, la téléexpertise, la télésurveillance à domicile, la téléchirurgie, les réseaux de soins utilisant les technologies de linformation et de la communication, la téléformation... Base proche de lexhaustivité pour le secteur public, mais plus parcellaire quant aux initiatives privées mais qui constitue une mine dinformations. Présentation interactive très soignée (16/01/01).• Télémédecine et e-s@nté 5/10/02 - Ce site créé par lAssistance Publique Hôpitaux de Paris décrit plus de 50 réseaux utilisant la télémédecine, dont 23 sont coordonnés par lAPHP. Appels à projets, documentation, réglementation, agenda, congrès, liste de diffusion. 76
  • 77. Télé-médecine 1/3 La Télé-médecine à l ’Assistance Publique Hôpitaux de Paris prestations de soins à distance, basées sur les moyens de communication actuels transmission de données et dimages médicales dans un environnement garantissant leur confidentialité, traçabilité et intégrité 52 applications de Télé-médecine. 40 spécialités sont actuellement concernées. 28 établissements de l’Assistance Publique La Télémédecine est entendue dans le sens de Prestations médicales délivrées par un médecin dans les domaines diagnostique, thérapeutique ou préventif, à l’aide d’applications télématiques. Téléexpertise : Avis donné par un médecin à un autre médecin de la même spécialité ou d’une spécialité différente Téléconsultation : Avis donné par un médecin à un patient. Télésurveillance : Surveillance par un médecin de paramètres enregistrés au domicile du patient. Télédiagnostic : Diagnostic posé par un médecin nayant pas réalisé personnellement lexamen; (exemple: interprétation à distance dexamens radiologiques/diagnostic anatomo-pathologique sur la base dimages télétransmises). Téléassistance : Réalisation à distance d’un acte chirurgical, d’un examen radiologique ou anatomo- pathologique grâce à la télécommande des appareils médicaux. 77
  • 78. Télé-médecine 2/3 Extrait de la cartographie de la télé-médicine de l ’Assistance Publique Hôpitaux de Paris 78
  • 79. Télé-médecine 3/3 79
  • 80. Informatique de santé 6/8 • Santesurf 19/09/02 - L´intranet des professionnels de santé de CEGEDIM. Offre, outre un accès Internet, une messagerie sécurisée, un accès au concentrateur TELEPHARMA pour télétransmettre les factures aux organismes sociaux. Le réseau est en cours de constitution, sorte de maillage de la planète médicale, reliant labos, médecins, hôpitaux, mutuelles... Santenet accepte les FSE pour les télétransmettre aux caisses. 30.000 abonnés. • RESOPHARMA Laide à la gestion électronique du Tiers Payant pharmacie reste le service majeur proposé par Résopharma. C est ainsi une passerelle vers le RSS grâce à un réseau tiers agréé par le ministère. Aujourdhui, Resopharma permet au pharmacien de transmettre, en une seule communication, lensemble des factures pharmaceutiques aux 2.500 organismes de protection sociale conventionnés. Lofficine reçoit, en un seul retour, lensemble des décomptes électroniques de règlement. • Vitaclic 3/02/03 - Après le Minitel, 2(AI), premier concentrateur au service des auxiliaires médicaux, propose une nouvelle offre sur Internet qui permet à des auxiliaires médicaux de créer, transmettre, archiver leurs feuilles de soins en ligne. Ce service préfigure une logique de diffusion et de mise à jour différente des logiciels actuellement présents sur le marché, un nouveau modèle économique, celui de la location dapplication hébergée, et enfin, le concept dhébergement de services en ligne dans le monde de la santé pour les feuilles de soins et la facturation dans un premier temps. Homologation pour la FSE en cours (mai 2003). • webFSE 2/02/03 - Concentrateur pour la télétransmission des feuilles de soins électroniques, ALMASanté est le spécialiste depuis 10 ans de la transmission de données informatiques. Formule tout compris sur abonnement (avec téléchargement du logiciel de télétransmission). 10.000 télétransmetteurs. Tableau de bord personnalisé avec le détail des historiques, la gestion des tiers payants avec impression automatique des relances. 80
  • 81. Informatique de santé 7/8 Les réseaux de la télétransmission • CEGETEL RSS 2/02/03 - Tout ce que lon veut savoir sur le Réseau santé social (découverte, fonctionnement, conditions daccès, intérêt). Propose un service de remplacements et des modules de FMC et de veille sanitaire. 52.000 abonnés. • Wanadoo Santé 5/12/02 - Les professionnels de santé qui ne souhaitent pas s´abonner au Réseau santé social pour télétransmettre leurs feuilles de soins peuvent désormais recourir à Wanadoo Santé. Entrée de gamme de loffre France Telecom. Revendique 61.000 utilisateurs. • CEGEDIM Entreprise dont le métier de base est la collecte des données médicales auprès des praticiens pour les revendre sous forme de statistiques aux laboratoires. Grosse activité dans le domaine de la santé : EDI avec EDIPHARM, Observatoire épidémiologique THALES, Traitements statistiques dinformations concernant les ventes de spécialités pharmaceutiques avec le CEGERS , gestion encaissement ou décaissement avec le Centre du Titre Interbancaire de Paiement, lopérateur de la carte Santé Pharma. • LIBÉRALIS Portail conçu par les URM qui permet aux inscrits daccéder aux études et aux actions menées par les Unions ainsi quà un certain nombre de services... Accès à Liberalis Primo permettant de consulter les statistiques relatives à lactivité des télétransmetteurs. 1000 médecins abonnés et 800 télétransmetteurs (8/12/01). • MEDSYN LIntranet du syndicat MG-France est le seul à être agréé et ainsi raccordé au RSS. Le bouquet de services offert à ses abonnés est très varié : des forums animés, de la formation on line, de lachat électronique, le téléchargement de mises à jour logicielles... Côté formation en ligne les pages Web de Medsyn traitent de linformatique et de lInternet. Revendique aujourd´hui 2.000 abonnés. Concentrateur agréé, il permet la télétransmission par le système FSE PRO à travers le serveur ATOS. 1.350 médecins télétransmettent (12/03/01). 81
  • 82. www.medsyn.fr, Extranet pour lesmédecins MEDSYN LIntranet du syndicat MG-France. Le bouquet de services offert à ses abonnés est très varié : des forums animés, de la formation on line, de lachat électronique, le téléchargement de mises à jour logicielles... Côté formation en ligne les pages Web de Medsyn traitent de linformatique et de lInternet. Concentrateur agréé. 82
  • 83. www.medsyn.fr, Extranet pour lesmédecins • Cible visée : Les médecins en premier lieu puis l’ensemble de la communauté médicale • Accès actuel par " Global Extranet " de France Télécom (Intranet sécurisé) Serveur mail, news, carnet d’adresse • Fourniture d’Outlook express PC ou MAC, d’une adresse type " p.dupont@medsyn.fr " et d’un mot de passe • Formation en ligne à partir du CD d’installation (exclusivité MEDSYN). • Mails ; Messagerie Forums; News • Système d’alerte intégré Forum (spécial Informations importantes) • Annuaire ; Carnet d’adresses en ligne : enrichissement professionnel à l ’étude (Spécialités, consultations, Hobbies …) • Consultations de premier niveau et de deuxième niveau personnalisé Fiscales : réponses fournies par France-AGA® (Groupe de news) Juridiques Médicales : Réponses fournies par le service juridique de MG France. Foire aux Questions ; Techniques informatiques Médicales (partenariat en discussion avec les sociétés savantes) Autres services • Concentrateur de Télétransmission sintercalant entre le professionnel et les Caisses de Sécurité Sociale : délivrance dun Accusé de Réception Technique au professionnel, réémission des lots jusquà réception des ARL et larchivage des lots pendants 3 mois; suivi en ligne des lots Publicité : Pas de publicité produit, ni pour des médicaments ou des produits remboursés par l’AM. • Présence de bandeaux avec liens sur le site de l’annonceur en dehors du site MEDSYN. Conditions d’accès : 145 F TTC par mois sur prélèvement bancaire 83
  • 84. Envolée des MMT (Médecins-Maîtres-Toile) Progression constante des sites des médecins maîtres-toile 3 millions de pages vues par mois MMT : association née à l ’initiative de pionniers de l ’Internet médical pour communiquer leur passion pour l ’outil de partage de l ’information www.mmt-fr.com : site portail d ’accès à tous les sites MMT + liste de discussion la plus grande association de webmestres francophones tous domaines d ’activité confondus associe experts en Web médical, animateur de site syndical, reconnaissance officielle bonnes relations avec la Direction Générale de la Santé Business Model : recherche de la rentabilité autant, ou moins, que du service rendu travail bénévole majoritairement, en parallèle de la pratique médicale gros portails attirent la publicité (Esculape; Femiweb) sites créés par des médecins, constitués en société, à service payant (abonnements) (allergie.fr) Typologie des sites très ciblés professionnels de santé, avec outils à téléharger gros du trafic : visites du grand public, avec mails de patients bon référencement des sites MMT sur les moteurs de recherche évolution du omportement des patients : s ’informer et participer aux décisions de santé les concernant Difficulté principale : actualisation des sites 84
  • 85. Informatique de santé 8/8 Teletransmission - solutions autonomes• MEDITRANS 2/01/03 - La solution de télétransmission des FSE par Minitel. Site plus actualisé.• Sephira 3/02/03 - Propose Intellio, le premier terminal portable qui permet de créer et transmettre en toute simplicité les feuilles de soins électroniques, en étant informatisé ou non.• Saficard 3/02/03 - Propose Ingenico avec le logiciel Ingenius. Forums, magazines• 0et0.com Ce site réalisé par Richard Wild offre des actualités, un formidable trombinoscope de "grandes gueules" du Net dans le domaine de linformatique médicale et une plate-forme de forums et de listes de discussion. OetO propose aussi aux médecins d’héberger leurs forums. Plate forme "actualité Internet santé".• MEDCOST Magazine de la société de conseil en systèmes dinformation médicaux. Nous donne de précieuses informations sur léconomie de la santé, le PMSI, les réseaux de soins (annuaire des réseaux) et lInternet médical (8/07/02). ... 85
  • 86. Webzine : medcost.fr 86
  • 87. II- Analyse de problématiques autour de la E-Santé 87
  • 88. Apport du Web pendant la consultationmédecin-patient Pré-requis : connexion rapide Numéris ou permanente (ADSL, câble) Enjeux : accessibilité et actualisation permanente gain de temps, service au patient, meilleure qualité de la pratique médicale Exemples de connexions Web pendant la consultation médicale Informations précises, récentes, actualisées sur les vaccins à envisager pour un voyage à l’étranger sites consultables, abonnement à liste de distribution régulière Équivalences médicamenteuses étrangères Identification des maladies rares : description précise et associations de malades (Orphanet), site d ’accueil Annuaire des confrères, spécialistes, heures de consultation et coordonnées A venir : accès à des bases de données permettant de vérifier les traitements de référence Cf. Association des Médecins Maîtres-Toile : www.mmt.fr.com 88
  • 89. Tiers éditeurs/fournisseur/opérateur technologique : risques de dilution des responsabilitésInformatique médicale : amélioration des conditions de prise en charge sanitaire et administrative +rationalisation de l ’information obligations liées au fonctionnement du système d ’information de l ’Assurance Maladie, gestion du cabinet médical relation médecin-patient : assistance au diagnostic et/ou à la prescription; solution de bio-monitoring gestion sécurisée des dossiers médicaux : conservation et archivage, accès directsObligations professionnelles et déontologiques non levées cf. Code Santé Publique et Art.69 Code de Déontolgie Médicale : « l ’exercice de la médecine est personnel : chaque médecin est responsable de ses décisions et de ses actes. »Responsabilité du praticien du fait d ’une défaillance technique ou d ’une non-conformité du logiciel ? Responsabilité du fait d ’autrui; utilisation du logiciel au titre de l ’exécution des prestations PS Application de la jurisprudence : médecin « gardien » des moyens (autre PS ou logiciel) qu ’il utilise (position du CNOM) Cf. nouveau régime d ’indemnisation des accidents médicaux : loi du /03/2002 et art. L.1142-1 et suiv. du Code Santé Publique Responsabilité du PS engagée en cas d ’endommagement des données ou communication à des tiers non autorisés dans le cadre de transfert de données via le réseau.Responsabilité du prestataire qualité et conformité des prestations : conception, édition, distribution, maintenance obligation de conseil en tant que spécialiste du domaine PS profanes en SI, logiciels novateurs à faibles déploiements risques potentiels pour les patients finaux : perte de données, dysfonctionnements, bogues, défaut du référentiel médical intégréRelation juridique de type contractuel entre PS et prestataire recours du PS possible à l ’encontre du prestataire attention à porter à la rédaction du contrat de fourniture de solution informatique : prévenir risque de dissolution des responsabilités 89
  • 90. Recommandations du CNOM surl ’exercice médical sur Internet Engagement de la responsabilité professionnelle du médecin intervenant sur Internet. Engagement contractuel du prestataire indispensable. Le médecin est responsable de la sécurité et de la confidentialité des données de santé personnelles qui lui sont confiées par le réseau Internet. Intervention d ’un tiers dans des conditions connues du praticien et le respect du cadre légal et réglementaire. Respect des principes déontologiques pour toute information, conseil ou avis d ’ordre général donné par le médecin sur Internet identification du praticien et authentification par le patient ou usager personnaliser la contribution du médecin, initiale ou complémentaire, nécessite une relation clinique préalable avec le patient dans la chaîne de soins Les dispositions du code de Santé Publique s ’appliquent : art. L.4113-9 : exercice médical sur site, sans en être promoteur unique, s ’effectue sous contrat soumis au Conseil Départemental art. L.4113-6 : respect du cadre légal pour toute étude, y compris sur Internet 90
  • 91. Internet dans les essais cliniques : définition(expérience américaine) 1/5 recrutement des patients ( www.centerwatch.com/) renseigner les patients sur les protocoles en cours et à venir remplir un formulaire électronique pour être informés régulièrement des nouveaux essais qui les concernent réduire le coût global d’un essai clinique le quart de la durée d’un essai est consacré au recrutement des patients L’utilisation du Web comme support d’information et la création de bases de données patients devraient améliorer la rapidité et la qualité du recrutement. Informer les patients sur leurs droits ( www.cc.nih.gov/) charte : droit au juste soin, droit de connaître les risques et les éventuels effets secondaires du traitement, droit de s’adresser directement au responsable de l’étude, etc. recrutement des médecins investigateurs exemple : www.pharmatech.com - s’adresse à la fois aux patients et aux investigateurs développer une base de données des centres investigateurs (médecins chargés du recueil d’informations) utilisant déjà l’Internet atout considérable lors de la mise en place d’un nouvel essai constituer rapidement un panel de centres investigateurs, directement opérationnels pour un recueil on line, en sélectionnant les médecins par centre d’intérêt (cardiologues intéressés par les implications des traitements hypocholestérolémiants, par exemple). recueil informatique des informations par l’investigateur à partir d’une interface Web reliée à la base de données. La liaison entre le cahier de recueil des données électronique et le SGBD permet d’alimenter directement la base. 91
  • 92. Internet dans les essais cliniques : définition(expérience américaine) 2/5 communication sur des essais déjà réalisés ( www.oncolink.org/) publier les résultats d’essais cliniques atteindre l’ensemble des acteurs : CROs, sponsors, investigateurs, Agences du Médicament, patients www.oncolink.org/ : référence en cancérologie, développé par lUniversité de Pennsylvanie patients : calendrier des essais à venir et dépôts des candidatures chercheurs : compte-rendus d’essais déjà bouclés et informations régulières sur les résultats des essais échange dinformations entre les différents partenaires dun essai clinique : patients, les chercheurs, les organismes dEtat et les laboratoires des essais en cours et des centres de recherche clinique impliqués dialogues par mail mise en ligne dinformations pratiques (liste des protocoles, centres de recherche) rôle fédérateur les laboratoires et les prestataires proposant des services en liaison avec les essais cliniques peuvent communiquer sur une page mise à leur disposition 92
  • 93. Internet dans les essais cliniques : traduction(expérience américaine) 3/5 développement doutils de gestion des essais cliniques transferts des données via l’Internet ou non : Bulletin Board System (BBS) : service accessible par micro-ordinateur et modem. Indépendants de l’Internet, les BBS ressemblent au minitel. recueil d’informations sur un Cahier de recueil des données électronique avec un stockage des données sur le disque dur de l’investigateur. Leur transmission vers la base de données est ensuite réalisée via l’Interne une série de formulaires à remplir, reliés à une base de données alimentée en temps réel. Cahier de recueil des données envoyé par l’Internet au format PDF aux centres investigateurs, puis rempli, au gestionnaire de lessai pour intégration automatique des données dans la base randomisation de l’essai : répartition aléatoire des patients au sein des groupes d’étude recueil d’informations en ligne : solutions intégrées Internet/Intranet pour la gestion des essais cliniques. IBM commercialise ainsi un outil de gestion des essais en ligne, ClinWare. PHT (Personal Health Technologies, www.phtcorp.com ) propose un outil personnalisé de gestion des essais cliniques où le patient est associé directement au recueil des informations par le biais d’un système de stylo électronique. solutions génériques et outils “clé en main” manque de souplesse. ergonomie des cahiers de recueil en ligne / logique de navigation propre à lessai possibilité pour le laboratoire dintégrer dans le protocole des modules de FMC validante ciblés développement doutils ad hoc et de sites propres à chaque essai solution la plus adaptée. gestion administrative : dématérialisation des procédures administratives reconnaissance de la valeur juridique de la signature électronique 93
  • 94. Internet dans les essais cliniques : traduction(expérience américaine) 4/5 autres approches et perspectives Support de FMC : le laboratoire promoteur pourrait associer à l’essai clinique des modules de FMC Sélection des patients : exploitation de bases de données patients, classées par pathologies, pour la constitution de panels ad hoc Monitoring des patients à domicile Equipement spécifique à domicile requis, qui préfigure le développement de la domotique médicale Télémaintenance des différents postes informatiques (médecins, A.R.C., patients). via l’Internet Utilisation de la vidéophonie Télépaiement des investigateurs automatisation du processus de rémunération des centres investigateurs par le laboratoire promoteur (diminution des risques et allégement des procédures administratives). Support d’observance du traitement et fiabilisatin des résultats des essais cliniques pilulier électronique paramétré par carte à puce et contrôlé par un serveur Web Conclusion essor important prévisible des utilisations d ’Internet dans les essais cliniques outils de recueil de données et de gestion amélioration de la qualité des essais cliniques tout en diminuant leur durée réduction substantielle du temps de développement des molécules enjeu fort dans un contexte actuel de concurrence internationale. 94
  • 95. Avantages des essais cliniques sur Internet pour le laboratoire promoteur 5/5 outil universel s’affranchir des contraintes liées à l’utilisation de solutions propriétaires garantir l’interopérabilité des différents systèmes informatiques. Serveurs Unix ou Windows NT, PC ou Macintosh, tous les types de machines sont reliés entre eux grâce à l’utilisation du protocole Internet (TCP/IP). gestion en direct de lessai informations saisies par linvestigateur, stockées et consultables en temps réel par le laboratoire, exploitables en direct suivi par tableau de bord des inclusions ajustements de lessai en temps réels en fonction de la date fixée pour la fin de létude, les délais et la quantité de travail des différents centres investigateurs gain de temps qualité des informations (fiabilité des outils Internet) saisie optimisée grâce aux contrôles en ligne, erreurs de ressaisie éliminées communication avec les investigateurs proposer aux médecins différents outils daide à la pratique médicale : modules de FMC validante, assistance au diagnostic et à la prescription, guide des RMO, annuaire des médicaments génériques, etc.Conclusion : essais cliniques en ligne : une des applications les plus récentes dont le développement devrait s’accélérer maîtrise des outils Internet par les professionnels de santé, des praticiens à lindustrie formation aux outils Internet indispensable 95
  • 96. Les 4 C de la e-santé : un modèle e-santé venu des USA débuts de lInternet Santé : du brochureware au reality show : les grandes institutions de la santé américaine, NIH, FDA, les universités et facultés médicales, les associations à but non-lucratif un site statique. La seconde génération de lInternet Santé… définie par les banquiers en 1997 : pour désigner les sociétés santé point-com, introduites en bourse, ou destinées à lêtre 4 C comme : Contenu, Commerce, Connectivité, Care. 96
  • 97. Les 4 C de la e-santé : un modèle e-santé venu des USA C comme Contenu, non spécifique à la santé. C comme Commerce, non-spécifique à la santé. une commission sur chaque transaction. Le Commerce est partage en deux : commerce dentreprise à entreprise (B2B ou business-to-business), tel Medibuy, et le commerce envers le consommateur (B2C ou business-to-consumer), à lexemple de PlanetRx.com. C comme Connectivité , également un concept ancien (en termes Internet) mise en relation des praticiens, des payeurs, et des patients, avec notion de pourcentage sur chaque transaction (il ne sagit pas de vendre des biens), qui concerne un aspect du dossier électronique. concept théorique du Réseau Santé Social en France. C comme Care (soins) : comment on peut soigner en ligne ? fort axe de développement. De nombreux entrepreneurs ambitionnent dy réussir ; aucune entreprise ny est parvenue complètement. concept du « disease management » de seconde génération. suivi des patients, de manière mixte, rendez-vous physiques et virtuels, à travers des systèmes de monitoring à distance. La Californie a été lEtat pionnier à travers la création de communautés médicales de toutes sortes. Sociétés californiennes privées : diabeteswell.com, et lifemasters.net : systèmes performants de suivi des patients a distance. 97
  • 98. Facteurs clés de succès de site e-santépasser du « marketing classique » au e-businessimpliquer la Direction dans le projetun nouveau modèle à intégrer, avec peu d’expériencerapidité du chargement de la page d’accueil : < 8 secondessimplicité de la navigation : Où suis-je ? D’où je viens ? Où puis-je aller ?valeur ajoutée du site pour l’utilisateur : Fonctionnalité bien faite, rapide, et pratique Moteur de recherche Liste de liens modèle économique et viabilité financière Base de données bibliographique actualisation des donnéestest du 5 sur 5 : accès 7j/7, 52 semaines/an Premier coup d’œil (J’y fais quoi ? Comment ?) simplicité de navigation Suivre des conventions de bonne navigation être recensé par les moteurs de recherche Contact entreprise efficace respect des qualité de sites Internet Des raisons pour revenir respect de la déontologie Exigences éthiques du Net-Médical associer le maximum d ’acteurs du secteurrecommandations pratiques référence en la matière : « Guidelines for Medical and Health Information Sites on the Internet » de lAmerican Medical Association ( pubs.ama-assn.org/ama_web.html) Contenu Publicité et le Sponsoring Protection de la vie privée et confidentialité des données E-commerce applicables à tous les sites web de lAMA, ainsi quaux sites associant le nom de lAMA. 98
  • 99. Éthique des sites e-santé 1/2 Des principes internationalement partagés 4 domaines concernés les conditions dexercice de la médecine sur le web la forme et la présentation des contenus la protection des données personnelles le comportement commercial 3 principaux codes 1996 : 1er code déthique e-santé : Health On the Net, HONcode ( www.hon.ch ) 1ère charte de qualité orientée vers les éditeurs de données 1er site ayant eu comme objectif didentifier des sites santé fiables. le code HON comporte 10 principes. 1997 : NetScoring : www.netscoring.com 2000 : e-Health Code of Ethics : www.ihealthcoalition.org conseils de bon sens pour œil critique sur les lectures médicales, tout public 05/2000 : lassociation « Hi-Ethics » (www.hiethics.org) publie 14 principes publiés (www.hiethics.org/Principles/index.asp) 2001 : URAC : www.urac.org 2002 : EU Quality Criteria : MedCircle (www.medcircle.org) Enjeux des labels e-santé : contribuer à la santé publique par une information fiable contribuer à l ’éducation des patients apaiser les professionnels irrités par le libre accès à l ’information des patients ? Résultats : de plus en plus de chartes, labels, codes… peu connus et utilisés des internautes 99
  • 100. Éthique des sites e-santé 2/2 code déthique international de la e-santé : mai 2000www.ihealthcoalition.org/ethics/ehcode.html 1- Candeur : Fournir toutes informations qui, si elles étaient connues, auraient un impact soit sur la compréhension du consommateur, soit sur lutilisation du site, voire sur lachat dun produit ou dun service. 2- Honnêteté : Être authentique. 3- Qualité : Fournir de linformation médicale véridique, facile à comprendre, et à jour. 4- Consentement éclairé : Respecter le droit de lutilisateur de déterminer si ou comment des informations personnelles peuvent être collectées, utilisées ou partagées avec un tiers. 5- Vie privée : Respecter lobligation de protéger les données personnelles de lutilisateur. 6- Professionnalisme dans la prestation de soins en ligne :Respecter les obligations fondamentales envers les patients et les clients. Et : informer et éduquer les patients et clients concernant les limites de la pratique de la e-médecine. 7- Assumer la responsabilité du choix des partenaires : Sassurer que les sites et organismes avec lesquels on passe des accords méritent quon leur fasse confiance. 8- Responsabilisation : Fournir la possibilité réelle aux utilisateurs de faire part de leurs réactions (feedback) concernant le site. 100
  • 101. Critères de qualité des sites WEB santéNetscoring Critères de qualité applicables aux sites Web consacrés à la santé Commission européenne (décembre 2002) transparence et honnêteté, obligation de référence, protection des données et de la vie privée, actualisation des informations, responsabilité et accessibilité. Cibles sites dinformation, sites destinés aux transactions entre fournisseurs de services sites dinformations sites utilisateurs www.netscoring.com Grand Public : permettre la notation des sites Professionnels : conseiller la mise en œuvre d ’un site Mise en œuvre de ces critères contrôlée par la Commission dans le cadre du plan daction Europe 2005. Dans le cadre du programme de santé publique de lUE : possibilité dadopter un système de labels communautaires de qualité pour désigner les sites agréés par lUE. europa.eu.int/information_society/eeurope/ehealth/index_en.htm 101
  • 102. www.hon.ch 102
  • 103. Projet Français de promotion de la qualitéen e-santé initiative du Ministère de la Santé du Conseil de l ’Ordre des Médecins groupe de réflexion associant des professionnels de Santé, usagers, acteurs directs principe : créer une structure indépendante (association loi 1901), espace d ’échanges et de dialogues à dimension expérimentale (mesure de services rendus) missions : échanges et concertations veille sur le développement réel de l ’e-santé : ses usages et ses risques élaboration des référentiels pour accréditation des sites élaboration de marqueurs pour qualifier les informations santé développement de coopérations européennes et internationales en accord avec recommandations européennes plus récentes (Commission européenne 29/11/2002) formation des usagers pédagogie auprès des promoteurs de sites assurance qualité réflexion sur un marquage de confiance européen sur la base du référentiel élaboré avec l ’Association Française de l ’Assurance Qualité 103
  • 104. Conclusion : synthèse et perspectives 104
  • 105. Contenu « traditionnel » des sites E-santé Présentation de l ’auteur, organisme, institution Présentation des services sites, payants ou gratuits Glossaire Annuaire, portail vers d ’autres sites, adresses utiles Relations médecins-industries ou médecins-patients Codes de déontologies Articles, rapports et études sectoriels ou thématiques Rubrique recrutement FAQ et questions à experts Mails, forums, abonnement à des newsletters Textes réglementaires Agenda des évènements du domaine Services pratiques : conseils juridiques, téléchargement d ’outils, petites annonces 105
  • 106. Échanges médecin-patient et E-Santé : une réalité encoreanecdotique avec beaucoup de freins Contexte favorable : évolution socio-démographique et développement des NTIC augmentation du nombre d ’internautes dans le grand public : 30% des foyers français baisse des prix de souscription aux connexions à haut débit affichage par le gouvernement d ’une volonté de faire évoluer la « société numérique » des patients de plus en plus informés, prêts à participer aux décisions de santé qui les concernent 40% des internautes ont recherché sur le web des informations relatives à leur santé 75% des patients ayant accès à Internet ont une adresse e-mail : 70% sont prêts à recevoir des informations médicales 80% des médecins sont internautes présentation régulière par la presse médicale papier des sites Web réalisés par l ’industrie pour les médecins Expérimentations : quelques constats d ’échec 1ères tentatives d ’avis médicaux en ligne par des sites commerciaux : décevantes inexactitudes scientifiques (ex: automesure tensionnelle) ; médecin exclu du conseil donné Fermeture de nombreux sites (Cvotresante…) Difficultés rencontrées techniques : les moins nombreuses et les plus faciles à résoudre (sécurisation des échanges, actualisation) coût et financement organisationnelles : mode opératoire, responsabilités… sont des facteurs structurants contenu du message, degré de confidentialité, responsabilité de l ’émetteur du message intégration aux pratiques des médecins actuelles : organisation et rémunération des messageries sécurisées développées, accessibles, mais peu exploitées disponibilité du médecin pour traiter sa messageries (5 ’/mail) et correspondre sans rémunération avec ses patients réglementation : responsabilité du e-médecin, limitation de la communication des laboratoires pharmaceutiques,... 106
  • 107. Des acteurs et des besoins différents Les acteurs concernés ont des besoins et compétences distincts acteurs de l ’Internet autorités de Santé Exemple de E-Sante.fr informaticiens France-Telecom, médecins, Agora.fr, fournisseurs de contenus assureurs Azur-GMF et SMAP, annonceurs plate-forme téléphonique, médecins services à la carte (partiellement payants), patients santé et social... … L ’environnement est contraignant Exemple des essais cliniques réglementation exigeante laboratoires, patients, recherche d ’équilibre ou gains financiers professionnels de santé, caractéristiques intrinsèques du Web université (recherche et formation), simplicité et gratuité, actualisation, ... institutions (réglementation), e-monitoring et domotique, éditeurs, réseau... Perspectives et atouts : plus d ’intégration des acteurs et technologies Associer les patients à la réflexion Développer la collaboration entre sociétés savantes, facultés et cliniciens Cibler le service au patient Adapter la réglementation aux adaptions technologiques et sociales 107
  • 108. Définition de la E-santé Correspondances avec la définition prospective faite par la MTIC Pour le patient accès à des services de qualité à domicile télé-médecine télé-assistance, télé-surveillance, télé-consultation, forums, télé-diagnostic, centres d ’appels suivi des dossiers médicaux e-dossier médical services aux populations spécifiques associations de patients, réseaux de soins prévention sites de prévention, institutionnels information et sensibilisation webzines, sites institutionnels, MMT, hôpitaux... Pour le praticien télé-formation, formation initiale e-formation formation, information, veille universités, laboratoires, institutionnels gestion des compétences et réseaux sites professionnels réseaux de professionnels de santé réseaux de soins télé-chirurgie, télé-expertise télé-médecine forums sites professionnels, universités, laboratoires Pré-requis du système réseaux ville/hopital réseaux Telecom sécurisation standards terminaux fixes et nomades (multimedia) Une évolution rapide… points d ’accès 108