Biodiversité definitivo final

  • 731 views
Uploaded on

Presentacion power point para saber lo que representa la biodiversidad en nuestro planeta

Presentacion power point para saber lo que representa la biodiversidad en nuestro planeta

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
No Downloads

Views

Total Views
731
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
20
Comments
0
Likes
1

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide
  • Le concept de diversité biologique, ou biodiversité , englobe la variété des formes de vie existantes, les rôles écologiques qu’elles remplissent et la diversité génétique qu’elles renferment. La biodiversité vient de la diversité génétique, celle des espèces et de la diversité des écosystèmes Diversite genetique: La diversité génétique est la variation de la quantité d'information génétique des individus, des populations, des espèces, des assemblages ou des communautés. Diversite des especes: L'estimation pratique du nombre total d'espèces sur la terre est de 12,5 millions, toutefois, le nombre total d'espèces qui pourraient exister varie de 5 à 100 millions. Diversite des ecosystemes: Un écosystème est formé de l'ensemble des réalités vivantes et non-vivantes d'une région donnée. Les écosystèmes comprennent une combinaison unique d'animaux, de plantes, de micro-organismes et de caractéristiques physiques qui définissent une zone.
  • Sans ses bact é ries intestinales, l ’ homme ne peut pas survivre longtemps, car il ne peut plus absorber sa nourriture. Sans l ’ interaction des diff é rentes esp è ces entre elles, la vie sur terre serait impossible. Il faut que les plantes et les champignons fabriquent de la biomasse à partir des mati è res min é rales. Il faut des animaux qui s ’ en nourrissent et d ’ autres qui se nourrissent d ’ animaux. Il faut des êtres vivants qui remplacent les morts et permettent la continuation et le renouvellement de la vie.
  • Responsabilite humaine: L’homme exploite les ressources naturelles car il doit se nourrir, se loger, se chauffer, se déplacer, donc l’homme par son action rompt ces équilibres fragiles de l’écosystème. Déforestation: Plus de 50 % des forêts originelles de la planète ont été détruites et, sur les forêts subsistantes, seule une petite fraction est aujourd’hui protégée efficacement. Pour 400 millions de personnes, les forêts constituent une source de subsistance et de revenus. disparition des especes Sous l'action de l'Homme, une espèce disparaît tous les trois ans Peche intensive: La pêche industrielle et intensive épuise les ressources halieutiques des océans et des mers,  menace la survie des espèces de poissons, l'emploi des pêcheurs et la sécurité alimentaire mondiale. Agriculture intensive: L’agriculture intensive, première cause de déclin de la biodiversité, Ce mode de production assure un rendement des cultures important, ce qui permet de nourrir une population mondiale toujours plus nombreuse ; mais il met en péril la biodiversité et la santé humaine , en étant responsable de la pollution des sols , des nappes phréatiques et cours d'eau souterrains Aquaculture intensive Elle débute dans les 1950. Elle consiste Actuellement elle fournit 40% des poissons, mollusques et crustacés consommés mais participe à l’épuisement des réserves de poissons dans les mers.
  • Quotas de peche Ces quotas de pêche définissent pour chaque espèce de poisson des seuils de capture, fixant la limite du nombre de poissons autorisés à être pêchés. Ils sont calculés de manière à permettre aux réserves de poissons de se renouveler et aux pécheurs de poursuivre leur activité. Des études scientifiques sont effectuées pour évaluer l'état des stocks de poissons et leur capacité de renouvellement . Aquaculture bilogique contrôle de l'impact environnemental procédures d'élevage naturelles sans utilisation d'hormones et d'antibiotiques intégration d'un ensemble de plantes naturelles dans la gestion de l'élevage aquacole pas d'utilisation de fertilisants non-biologiques (uniquement valable pour les éleveurs de carpes) pas de pesticides ni d'herbicides synthétiques nourriture et fertilisant certifiés par l'agriculture et la pêche biologique critère biologique de la durabilité des sources de viande de poissons absence d' OGM dans les stocks et la nourriture densité de stockage limitée restriction de la consommation d'énergie (par ex. en ce qui concerne l'oxygénation) préférence pour les médecines naturelles activité dans des installations biologiques approuvées Alimentation biologique des produits chimiques de synthèse ; le respect des animaux : le choix de races du terroir, une alimentation issue de l'agriculture biologique et l'interdiction d'utiliser certains médicaments le respect du consommateur à travers la vente d'aliments sains et contrôlés. La teneur faible, voire nulle, en produits toxiques résultant de l'emploi de pesticides ou d'insecticides a été démontrée par de nombreuses analyses effectuées sur des produits issus de l'agriculture biologique. Leur richesse supérieure en nutriments a également été prouvée.
  • Quotas de peche   Ces quotas de pêche définissent pour chaque espèce de poisson des seuils de capture, fixant la limite du nombre de poissons autorisés à être pêchés. Ils sont calculés de manière à permettre aux réserves de poissons de se renouveler et aux pécheurs de poursuivre leur activité. Des études scientifiques sont effectuées pour évaluer l'état des stocks de poissons et leur capacité de renouvellement.
  • Elle est une activité alternative à l’aquaculture intensive. L'exploitation est contrôlée régulièrement par un organisme certificateur. La production se fait en plus petites quantités.   Objectifs: • contrôler de l'impact environnemental • Élevage naturelle sans utilisation de produits artificiels: sans utilisation d'hormones et d'antibiotiques nourriture et fertilisant certifiés par l'agriculture et la pêche biologique absence d' OGM dans les stocks et la nourriture préférence pour les médecines naturelles   
  • Le reboisement est une opération qui consiste à restaurer des zones boisées ou des forêts qui ont été supprimées ou détruites. Le reboisement s’oppose à la régération puisqu’il est le résultat d'une intervention humaine.   Objectifs • Stabiliser les sols érodés par la déforestation ou pollués. • Créer de <<forets de protection>>, c’est à dire, des réserves naturelles, des parcs urbains, des jardins botaniques, etc.
  • L'agriculture biologique est un mode de production qui a pour objectif de rapprocher au maximum des conditions naturelles de vie des animaux et des plantes. 31 millions ha dans le monde.   Objectifs • Préserver les sols • Assurer Equilibres naturels entre proies et prédateurs  • Lutter contre les parasites
  • L’agriculture de précision était utilise toutes les ressources modernes de la technologie (photographie aérienne, cartographie des parcelles pour optimiser l’apport des engrais, guidage des outils au laser, logiciels de gestion, etc) pour pouvoir approter les éléments nutritifs aux plantes au plus près de leurs besoins.   Objectifs • Réduire la quantité d’angrais et de pesticides • Transformer des principales plantes annuelles en plantes vivaces dont les racines peuvent absorber plus d’eau  
  • Alimentation biologique   Changer notre alimentation pour une alimentation biologique aide à préserver la biodiversité: consommer plus de fruits et legumes et moins de viande, achetter des produits avec les differents labels, etc.   Objectifs: • Respect de la terre par la non utilisation de produits chimiques de synthèses • Respect des animaux : le choix de races du terroir, une alimentation issue de l'agriculture biologique et l'interdiction d'utiliser certains médicaments  • Respect du consommateur à travers la vente d'aliments sains et contrôlés. La richesse supérieure en nutriments de ces aliments a également été prouvée.   Au total le marché du Bio croît de 10% chaque année depuis 1990,
  • Quotas de peche Ces quotas de pêche définissent pour chaque espèce de poisson des seuils de capture, fixant la limite du nombre de poissons autorisés à être pêchés. Ils sont calculés de manière à permettre aux réserves de poissons de se renouveler et aux pécheurs de poursuivre leur activité. Des études scientifiques sont effectuées pour évaluer l'état des stocks de poissons et leur capacité de renouvellement . Aquaculture bilogique contrôle de l'impact environnemental procédures d'élevage naturelles sans utilisation d'hormones et d'antibiotiques intégration d'un ensemble de plantes naturelles dans la gestion de l'élevage aquacole pas d'utilisation de fertilisants non-biologiques (uniquement valable pour les éleveurs de carpes) pas de pesticides ni d'herbicides synthétiques nourriture et fertilisant certifiés par l'agriculture et la pêche biologique critère biologique de la durabilité des sources de viande de poissons absence d' OGM dans les stocks et la nourriture densité de stockage limitée restriction de la consommation d'énergie (par ex. en ce qui concerne l'oxygénation) préférence pour les médecines naturelles activité dans des installations biologiques approuvées Alimentation biologique des produits chimiques de synthèse ; le respect des animaux : le choix de races du terroir, une alimentation issue de l'agriculture biologique et l'interdiction d'utiliser certains médicaments le respect du consommateur à travers la vente d'aliments sains et contrôlés. La teneur faible, voire nulle, en produits toxiques résultant de l'emploi de pesticides ou d'insecticides a été démontrée par de nombreuses analyses effectuées sur des produits issus de l'agriculture biologique. Leur richesse supérieure en nutriments a également été prouvée.
  • Quotas de peche Ces quotas de pêche définissent pour chaque espèce de poisson des seuils de capture, fixant la limite du nombre de poissons autorisés à être pêchés. Ils sont calculés de manière à permettre aux réserves de poissons de se renouveler et aux pécheurs de poursuivre leur activité. Des études scientifiques sont effectuées pour évaluer l'état des stocks de poissons et leur capacité de renouvellement . Aquaculture bilogique contrôle de l'impact environnemental procédures d'élevage naturelles sans utilisation d'hormones et d'antibiotiques intégration d'un ensemble de plantes naturelles dans la gestion de l'élevage aquacole pas d'utilisation de fertilisants non-biologiques (uniquement valable pour les éleveurs de carpes) pas de pesticides ni d'herbicides synthétiques nourriture et fertilisant certifiés par l'agriculture et la pêche biologique critère biologique de la durabilité des sources de viande de poissons absence d' OGM dans les stocks et la nourriture densité de stockage limitée restriction de la consommation d'énergie (par ex. en ce qui concerne l'oxygénation) préférence pour les médecines naturelles activité dans des installations biologiques approuvées Alimentation biologique des produits chimiques de synthèse ; le respect des animaux : le choix de races du terroir, une alimentation issue de l'agriculture biologique et l'interdiction d'utiliser certains médicaments le respect du consommateur à travers la vente d'aliments sains et contrôlés. La teneur faible, voire nulle, en produits toxiques résultant de l'emploi de pesticides ou d'insecticides a été démontrée par de nombreuses analyses effectuées sur des produits issus de l'agriculture biologique. Leur richesse supérieure en nutriments a également été prouvée.

Transcript

  • 1. Biodiversité Momo Zubiría Nerea Vadillo, 3ème A
  • 2. Biodiversité D iversité génétique D iversité des especes D iversité des ecosysthèmes Marin Forêt Agriculture Autres
    • 9 672 d’ oiseaux
    • 22 000 de poissons
    1,7 milllions d’especes (mais 12,5 millions sont estimés) )
    • 350 000 de plantes
    • 1,575 millions d’animaux
    • 4 327 de mammifères
    • 1 037 000 d’ insectes
    • 4 000 d’ amphibiens
    • 1 156 000 d’ artropodes
    • 4 000 bactéries
    Chaque année, environ 10 000 espèces sont découvertes de nouvelles, dont dix seulement sont des vertébrés. Bio => Vie, Monde Diversité => Varieté Variété du monde vivant Variation de la quantité d'information génétique des individus, des populations… le nombre total d'espèces qui pourraient exister varie de 5 à 100 millions. Les écosystèmes comprennent une combinaison unique d'animaux, de plantes…
  • 3. Quels biens nous apportent elles? Alimentation Santé Industrie Pharmaceutique Du bois Textile Tourisme Energie Notre bien-être Protection contre l’érosion et assurance de l’avenir de la forêt Exploitation des ressources naturelles
  • 4. 1 200 dans la Péninsule Ibérique. Problèmes Géneraux A cause de ses nécessités, l’homme rompt les équilibres fragiles de l’écosystème Destruction et surexploitation de certains milieux Marin Spécifiques Pêche intensive Elle épuise les ressources halieutiques des océans et des mers, et menace la survie des espèces Forêt Déforestation Plus de 50 % des forêts originelles de la planète ont été détruites Agricuture Agriculture intensive C’est le responsable de la pollution des sols, des nappes phréatiques et cours d'eau souterrains et de la disparition des nombreux milieux Alimentation Aquaculture intensive Elle fournit 40% des poissons, mollusques et crustacés consommés mais participe à l’épuisement des réserves de poissons dans les mers La consommation d’espèces surexploitées, la surconsommation de produits venant de la production animale, le transport de produits exotiques ou le gaspillage de la nourriture, nuisent la biodiversité RESPONSABILITÉ HUMAINE UNE ESPÈCE DE FLORE OU DE FAUNE DISPARAIT CHAQUE 20 MINUTES
    • Sur les 40169 espèces répertoriées sur Terre, 16306 sont menacées d'extinction.
    • 25% des mammifères
    • 11% des oiseaux
    • 33% des amphibiens
    • 50% des tortues aquatiques
    • 60 000 des 350 000 végétaux
    Par les cultures, l’élevage, la chasse ou la pêche, l’Homme exploite les ressources alimentaires de la Terre afin de subvenir aux besoins d’une population mondiale en constante augmentation .
  • 5. Solutions Préservation de toutes les variétés Création de parques nationaux
    • En France
    • Neuf Parcs Nationaux
    • 8% du territoire français
    • 7 millions de visiteurs par an
    • En Espagne
    • Neuf Parcs Nationaux
    • 43 118 ha
    • plus de 10 millions de visiteurs par an
    • Proteger les especes en danger
    • Mieux gerer les ressources et le patrimoine
  • 6. Solutions Marin Quotas de pèche Préservation de toutes les variétés Créaion de parcs nationaux
    • Renouvellement des espèces
    • État de stock des poissons
  • 7. Solutions Marin Quotas de pèche Préservation de toutes les variétés Création de parcs nationaux Aquaculture biologique
    • Élevage naturelle sans utilisation de produits artificiels
    • Contrôle de l'impact environnemental
  • 8. Solutions Marin Quotas de pèche Forêt Reboisement Préservation de toutes les variétés Création de parcs nationaux Aquaculture biologique
    • Stabilisation des sols érodés ou pollués
    • Création de <<forets de protection>>
  • 9. Solutions Marin Quotas de pèche Forêt Reboisement Agriculture Agriculture biologique Préservation de toutes les variétés Création de parcs nationaux Aquaculture biologique
    • Préservation des sols
    • Equilibres naturels entre proies et prédateurs
    • Lutte contre les parasites
  • 10. Agriculture de précision Solutions Marin Quotas de pèche Forêt Reboisement Agriculture Agriculture biologique Préservation de toutes les variétés Création de parcs nationaux Aquaculture biologique
    • Réduction des angrais et des pesticides
    • Transformation des principales plantes annuelles en plantes vivaces
  • 11. Agriculture de précision Solutions Marin Quotas de pèche Forêt Reboisement Agriculture Agriculture biologique Préservation de toutes les variétés Création de parcs nationaux Aquaculture biologique Alimentation biologique
    • Respect de la terre
    • Respect des animaux
    • Respect du consommateur
  • 12. Solutions Marin Quotas de pèche Forêt Reboisement Préservation de toutes les variétés Création de parcs nationaux Aquaculture biologique Agriculture Agriculture biologique Agriculture de précision Alimentation biologique
  • 13. BIODIVERSITÉ Biens Destruction Surexploitation Consommaton alimentaire Agriculture intensive Déforestation Pêche et aquacultue intensives Parcs nationaux Quotas de pêche et aquacultue biologique Reboisement Agriculture biologique ou de précision Alimentation biologique Notre faute; Notre responsabilité