Your SlideShare is downloading. ×
0
Mobilis 2008 - TR5 : Quel business model pour le véhicule du futur ? Exemple de l’autopartage
Mobilis 2008 - TR5 : Quel business model pour le véhicule du futur ? Exemple de l’autopartage
Mobilis 2008 - TR5 : Quel business model pour le véhicule du futur ? Exemple de l’autopartage
Mobilis 2008 - TR5 : Quel business model pour le véhicule du futur ? Exemple de l’autopartage
Mobilis 2008 - TR5 : Quel business model pour le véhicule du futur ? Exemple de l’autopartage
Mobilis 2008 - TR5 : Quel business model pour le véhicule du futur ? Exemple de l’autopartage
Mobilis 2008 - TR5 : Quel business model pour le véhicule du futur ? Exemple de l’autopartage
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Mobilis 2008 - TR5 : Quel business model pour le véhicule du futur ? Exemple de l’autopartage

1,347

Published on

Support utilisé lors de la table ronde 5 : "Les modèles économiques des nouvelles mobilités" lors des rencontres Mobilis 2008 (Belfort 18&19 nov 08). Intervenant : Jean-Baptiste Schmider …

Support utilisé lors de la table ronde 5 : "Les modèles économiques des nouvelles mobilités" lors des rencontres Mobilis 2008 (Belfort 18&19 nov 08). Intervenant : Jean-Baptiste Schmider (Auto'trement)

Published in: Automotive
1 Comment
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,347
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
24
Comments
1
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Quel business model pour le véhicule du futur ? Exemple de l’autopartage
  • 2. Définition de l’autopartage
    • Un réseau de véhicules accessibles 24h/24 pour la durée souhaitée (1H min) dans des stations de proximité
  • 3. Concrètement, comment ça marche ?
    • Chaque adhérent dispose d’une carte personnelle qui lui permet d’accéder aux véhicules
    • Il réserve son véhicule par téléphone ou internet et se rend directement au parking (sans formalités) et ramène son véhicule au point de départ
    • Il reçoit une facture détaillée de ses déplacements à la fin du mois (=2 € /H+0,3 € /km)‏
  • 4. Auto’trement en Alsace
    • Création 2001 : 3 véhicules
    • 60 véhicules, 1400 abonnés, 25 stations
    • Course médiane : 4H et 35 kms : 20 €
    • Course moyenne : 6H et 50 kms : 30 €
    • Soutien au lancement : Equilibre économique
  • 5. 10000 utilisateurs en France Autopartage Provence Marseille Alpes Autopartage Grenoble Autolib’ Lyon Auto’trement Strasbourg-Mulhouse Paris : Caisse Commune Mobizen Okigo Modulauto Montpellier AutoComm Bordeaux City’Roul Rennes Lilas Autopartage Lille Marguerite Nantes Otolis Poitiers
  • 6. L’autopartage dans le monde
    • Depuis 20 ans, l’autopartage se développe fortement en Europe et en Amérique du nord :
      • 200’000 utilisateurs aux Etats-Unis
      • 100’000 utilisateurs en Allemagne
      • 80’000 utilisateurs en Suisse
    • L’autopartage répond à un besoin, est viable économiquement, et présente un intérêt collectif
    • Il est cependant loin de son potentiel, reste fragile, et doit en général être soutenu pour se développer
  • 7. Potentiel de l’autopartage
    • Agglomérations > 100000 habitants (ou réseau de villes)
    • Potentiel 2 à 5% population urbaine (Zurich 4%)
    • Complément de l’offre transports et stationnement
    • Usages occasionnels locaux ou intermodaux
    • Véhicules standard et conventionnels (pas d’infrastructures ni de développement véhicule)
    • Remplacement de la propriété du 1er ou 2nd véhicule
    • Innovation service avec maîtrise des coûts via technologies et responsabilité usager

×