Your SlideShare is downloading. ×

Wb jim kim remarks french

124

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
124
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Jim Yong Kim, Président du Groupe la Banque Mondiale Transcription du discours enregistré le 9 Octobre Le Sommet 2013 Partenariats contre la pauvreté | Manille, Philippines | 9-11 octobre 2013 Bonjour et bienvenue aux participants du Sommet Partenariats contre la pauvreté. C’est un honneur de pouvoir m’adresser à vous aujourd’hui. Vous avez consacré vos vies à aider les pauvres et nous partageons un objectif commun : éradiquer l’extrême pauvreté. Il y a tout juste 6 mois, les 188 gouvernements membres du Groupe la Banque Mondiale ont approuvé nos deux objectifs. Premièrement, éradiquer l’extrême pauvreté d’ici 2030 et deuxièmement d’accroître les revenus des 40% d’individus les plus pauvres dans le monde. Ces deux objectifs sont à présent le but fondamental et la fondation morale de notre institution. Plus d’un million d’individus vivent dans l’extrême pauvreté. Nous devons les sortir de celle-ci, sans délais, quelles que soient les circonstances, quel que soit l’endroit. Dans quelques jours, nous présenterons à notre conseil d’administration notre nouvelle stratégie, qui nous a forcé à aligner notre façon de travailler avec nos deux objectifs. Cela veut dire que nous allons modifier notre structure, à la recherche d’une plus grande efficacité et que nous allons explorer des idées audacieuses qui auront les impacts les plus importants sur les individus pauvres et vulnérables. C’est la première fois que la stratégie du Groupe la Banque Mondiale regroupera toutes nos unités sous un seul et même plan. Pour faire de cette vision audacieuse une réalité, nous devrons tous travailler ensemble, que ce soit la société civile ou nos partenaires des secteurs public et privé. Les nombreuses organisations impliquées dans la Campagne du Sommet du Microcrédit et le projet 100 Millions apportent une contribution essentielle à ces objectifs. Nous attachons beaucoup d’importance à votre dévouement à aider ceux qui n’ont pas accès aux services financiers. Depuis des années, votre partenariat avec le Groupe la Banque Mondiale et CGAP a été fructueux grâce au partage de connaissances et au suivi du progrès de l’inclusion financière. Les services financiers, tels que l’épargne et les paiements, peuvent avoir un impact sur la réduction de la pauvreté. Nous avons besoin d’élargir l’accès des citoyens aux services financiers afin d’atteindre nos objectifs. C’est pourquoi nous sommes engagés à nous rapprocher de 2,5 milliards d’adultes qui sont actuellement exclus du système financier. 1
  • 2. Lorsque qu’une famille a accès à quelque chose d’aussi simple que des paiements par téléphone mobile ou un compte épargne, elle peut obtenir des services tels que l’accès à l’eau, l’électricité et l’éducation. Au Groupe la Banque Mondiale, nous croyons que l’accès universel de base aux services financiers est à notre portée, grâce aux nouvelles technologies, données, modèles d’entreprises et réformes ambitieuses. Nous continuerons à fournir un service de conseil en matière de politiques ainsi qu’une assistance technique pour les réformes légales et régulatrices. Nous travaillons actuellement avec les autorités de plus de 70 pays et avec près de 900 banques et autres institutions financières. Pour éradiquer l’extrême pauvreté, nous devons aider les individus où ils sont. Cela veut dire que nous devons nous rendre auprès des personnes vivant dans les circonstances les plus difficiles dans le monde, comme dans les États fragiles et affligés par des conflits. Des partenariats entre les prestataires de microfinance et ceux fournissant des services essentiels peuvent assurer que les pauvres ont accès aux services dont ils ont besoin. Cela renforce la résistance à la vulnérabilité et leurs permet de profiter de ces opportunités pour s’échapper de la pauvreté. Nous avons hâte de travailler avec chacun d’entre vous sur un programme commun d’accès au crédit et aux services financiers pour tous. En travaillant ensemble, nous pouvons contribuer à créer des emplois nécessaires pour sortir des millions d’individus de la pauvreté, pour donner aux femmes les mêmes opportunités de gagner leur vie et de se construire une épargne et pour assurer que les gains faits par les personnes pauvres dans les prochaines années sont durables. Ensemble, nous pouvons atteindre une étape importante dans l’histoire de l’humanité. Un monde libre, réellement libre de l’extrême pauvreté. Un grand merci. 2

×