Suivi du conseil communal du 27 février 2012
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

Suivi du conseil communal du 27 février 2012

on

  • 520 views

 

Statistics

Views

Total Views
520
Views on SlideShare
520
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Suivi du conseil communal du 27 février 2012 Document Transcript

  • 1. Suivi du conseil communal de la Ville de Liège du 27 février 2012 28 février 2012Motion relative à la position de la Ville de Liège au sujet de la réforme de la procédure doctroi deslicences darmes.Le MR, alarmé par l’avant projet de décret portant réforme de la procédure des licences d’armes, avaitdéposé un projet de motion.Retravaillé par les chefs de groupes, notamment la cheffe de groupe socialiste que je remercie pour sacontribution positive, un consensus s’est dégagé sur un texte qui demande au gouvernement wallon d’êtreattentif aux intérêts à la fois de sa politique – on ne peut pas lui demander l’impossible – mais aussiéconomiques, commerciaux, éthiques et d’emploi du secteur.Le conseil communal de Liège appelle également à la poursuite de la concertation avec le secteur.Voici le texte adopté par le conseil à l’unanimité.Considérant que le 9 février 2012, le Gouvernement wallon a approuvé en première lecture l’avant-projetde Décret relatif à l’importation, à l’exportation, au transit et au transfert de produits liés à la Défense. Cetavant-projet est actuellement à l’examen au Conseil d’Etat ;Considérant l’évolution du texte depuis sa première adoption par le Gouvernement wallon en avril 2010 etnotamment l’abandon du principe de l’accord préalable ;Considérant les propositions damendements émises par lindustrie et les différentes organisationsreprésentatives des travailleurs tout au long de la procédure mais plus spécialement dans son documentenvoyé aux autorités wallonnes le 8 février 2012 ;Considérant que le secteur de la sécurité et de la défense comptabilise dans le bassin liégeois 30entreprises employant près de 3.000 travailleurs et générant 4.600 emplois indirects, à la fois pour destravailleurs qualifiés et non-qualifiés, mais aussi pour des entreprises de travail adapté (Ateliers JeanDelcour par exemple) ;Considérant également l’importance du secteur en termes de recherche et développement, en Wallonie engénéral, et en région liégeoise en particulier ;Considérant qu’il importe de ne pas affaiblir la position concurrentielle du secteur, notamment enimposant, dans certains cas, une licence d’exportation préalable à la production de matériel ;Considérant l’impact que le commerce des armes peut avoir sur l’ensemble de la politique extérieure de laWallonie ;Considérant que le secteur ne peut être isolé et fragilisé sur la scène européenne et internationale ;
  • 2. Considérant limportance davancer dans une réforme qui puisse conjuguer les contraintes économiques etcommerciales, diplomatiques et éthiques propres à l’action des autorités wallonnes ;Considérant les délais dans lesquels doit intervenir la transposition de la directive 2009/43/CE duParlement européen et du Conseil du 6 mai 2009 simplifiant les conditions de transfert de produits liés à ladéfense dans la Communauté européenne.Le Conseil communal de Liège : - Prend connaissance de l’état de l’avancement de la procédure de réforme des licences d’exportation d’armes ; - Appelle le Gouvernement wallon à poursuivre le travail effectué jusqu’à présent pour aboutir à une réforme qui prenne en compte les intérêts légitimes de sa politique, mais aussi les préoccupations économiques, commerciales, éthique et d’emplois dans le secteur ; - Souhaite dès lors que lors des prochaines étapes d’adoption du texte, la concertation puisse être poursuivie activement avec le secteur Michel Péters Conseiller communal