« Place du Tertre » : un espace de vie à retrouver au cœur de l’île.

  • 270 views
Uploaded on

 

More in: News & Politics
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
270
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Interpellation au conseil communal du 26 mars 2012 « Place du Tertre » : un espace de vie à retrouver au cœur de l’île. 22 mars 2012Nombreux sont les Liégeoises et Liégeois qui se souviennent avec un brin de nostalgie de la « Placedu Tertre » installée, jusque 1993, dans l’arrière-cour de l’ancienne glacière Koelmann. Pour lesfêtes du 15 août, elle était le havre de paix, avec ses terrasses, ses parasols, ses peintres dudimanche et ses artisans. Elle rappelait le jumelage entre la République Libre d’Outremeuse et laCommune libre de Montmartre.L’ancienne glacière a aujourd’hui rejoint un musée bruxellois – fuite de notre patrimoine – etforme, avec l’arrière-cour, un immense parking de près de 2000 m², le tout dans un état dedélabrement avancé…Cet espace mérite que l’on s’y intéresse sérieusement. Il mérite de l’ambition.En front de voirie, il pourrait accueillir deux appartements (un bureau au rez) sous lesquels unaccès vers l’arrière serait préservé. Dans la profondeur, tout en se limitant aux zonesactuellement bâties, six maisons unifamiliales pourraient être construites. Au cœur de cet îlot, laplace sur laquelle donne l’impasse des jardins, une ou deux maisons et la sortie de secours duMusée Tchantchès, serait préservée, de même que quelques emplacements de parking réservésaux riverains.La Place du Tertre, revitalisée, aménagée et rendue publique, permettrait la réouverture del’impasse des jardins qui mènerait de la rue Surlet à la rue de Pitteurs.Ce projet est envisageable, il mêlerait logements, espaces vert et public, animations, commerce ouprofession libérale. Cette mixité des fonctions est, à notre sens, une garantie du bien-vivre enville. Ce type de projet est, pour nous, une des voies d’un urbanisme attractif et respectueux deshabitants.Au bout de l’impasse des jardins, une potale, mais aussi une porte sur laquelle est inscrit « Fermépour toujours ». Nous ne pouvons nous rallier à cette idée et nous aimerions connaître, Monsieurl’Echevin, vos intentions pour redynamiser et redévelopper cet endroit. Michel Péters Elisabeth Fraipont Fernand Deschampheleire Conseillers communaux -1-