Interpellation au conseil communal du 17décembre 2012                                    Le 101 bientôt aux abonnés absent...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Le 101 bientôt aux abonnés absents ?

378 views
343 views

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
378
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Le 101 bientôt aux abonnés absents ?

  1. 1. Interpellation au conseil communal du 17décembre 2012 Le 101 bientôt aux abonnés absents ? 14 décembre 2012Le service « Interventions » communément appelé « 101 » de la Police de Liège fait face, depuis plusieurs années, àune charge de travail grandissante.Le tableau ci-dessous montre l’évolution de la charge de travail depuis 2009.Année 2009 2010 Var 2011 Var Var 2012 2012 Var Var Var 2009/2010 2009/2011 2010/2011 (11mois) (projection) 2009/2012 2010/2012 2011/2012Nombre 46393 48803 5,19% 54529 17,54% 11,73% 48275 52.664 13,52% 7,91% -3,42%dinterventionsSi l’on se concentre sur les types d’interventions qui nécessitent le plus de charge de travail (effractions, accident deroulage, coups et blessures, dégradations volontaires, etc.), l’augmentation s’élève à 14,2 % entre 2010 et 2011(dernières statistiques complètes).La charge de travail 2012 semble stagner, voir pourrait même un peu de réduire, mais subit toujours la hausseimportante connue entre 2009 et 2011. Les conséquences de la Loi Salduz sur le temps d’intervention se faisantd’ailleurs à peine sentir.Une analyse de la capacité du service intervention a été menée récemment. Les conclusions relèvent des situationscritiques nécessitant des renforts en termes de personnel.Aujourd’hui, le service Interventions est constitué de 8 séries de 16 inspecteurs de Police. Sur ces 128 agents, 64 ontatteint le nombre maximal d’heures de prestation de nuit (400). Une dizaine de policiers sont au-delà de ladérogation (tacitement accordée…) de prester 480 heures de nuit. Ces agents ne peuvent dès lors plus travailler lanuit, reportant ainsi la charge de travail nocturne sur un nombre de collègues qui se réduit de jour en jour. Lesagents opérationnels des commissariats de quartier sont dès lors appelés en renfort, ce qui réduit leurs prestationsdans les quartiers !Sur base des éléments qui me sont connus, le nombre d’équipages devrait être relevé à 20 agents par série pourfaire face à l’accroissement de la charge de travail.Aujourd’hui, le personnel d’intervention est au bout du rouleau et des menaces de grève se font entendre.Comment comptez-vous répondre à la détresse de ces agents avant qu’ils ne passent à l’action ?Je vous remercie. Michel Péters Conseiller communal -1-

×