• Like
Rapport général session de formation   copy
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

Rapport général session de formation copy

  • 104 views
Published

 

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
104
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. WAKE UP FOR YOUR RIGHTS INTERNATIONAL SECTION AFRIQUE/AFRICAN SECTION Session de formationCible : Les organisations de la société civile RAPPORT GENERAL Novembre 2O12
  • 2. INTRODUCTIONDans le cadre du démarrage effectif de ses activités en Afrique pour lavisibilité efficiente et efficace de l’organisme Wake up for Your RightInternational, sa section Afrique a organisé le Vendredi 16 novembre 2012au centre de Documentation et d’Information Juridique de la Cour d’Appelde Cotonou une session de formation des responsables des organisations dela société civile des départements du Littoral et de l’Ouémé sur lethème :« GOUVERNANCE POLITIQUE ET MONITORING DES DROITS ECONOMIQUES SOCIAUX ETCULTURELS. QUELS ROLES ET RESPONSABILITES POUR LES ORGANISATIONS DE LASOCIETE CIVILE » NOS OBJECTIFSEn organisant cette formation Wake up Afrique visait les objectifssuivants :  Faire connaitre Wake up dans l’opinion nationale et dans l’arène des organisations internationales.  Jeter les bases de notre crédibilité en tant qu’institution capable.  Etablir des contacts pour des partenariats futurs.Esquisser la mobilisation des ONGs nationaux sous la bannière Wake up. NOS CIBLES Cet atelier de formation a été destiné aux organisations de la sociétécivile engagées dans la défense et la promotion des droits Humains. Elle a viséle renforcement des capacités des acteurs non étatiques qui s’investissent dansla promotion des droits économiques, sociaux et culturel contenus dans la Chartedes Nations-Unies et dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.
  • 3. Etaient attendus à cette formation :- 70 participants identifiés dans 35 ONG à raison de 2 par ONG (Une femme et un homme)- Les Partenaires Techniques et Financiers tels que les Ambassades des USA, des Pays-Bas, de l’Allemagne, la Banque Mondiale, le PNUD, la GIZ, la Coopération femmes Suisse ;- Les Hauts Responsables politiques tels que le Ministre de la Justice, le Haut Commissaire à la Gouvernance Concertée, le Ministère chargée de la Société Civile.- Les membres du Bureau Exécutif de Wake Up Afrique au complet  La cérémonie solennelle d’ouverture Au début de la formation, trois discours ont été présentés LE DISCOURS DU COORDONNATEUR WAKE UP AFRIQUE Dans son discours, Monsieur Adéniran CHACHA Fabrice a souhaité au nom du Président du Bureau International et au nom de l’équipe de la coordination Afrique la bienvenue aux invités de marque et aux participants. Il a ensuite présenté la situation des droits économiques, sociaux et culturels dans le monde, en Afrique et au Bénin. Il a terminé ses propos en exhortant les participants à tirer des enseignements des communications et échanges que cette formation que Wake up for Your Rights leur offre. LE DISCOURS DE MADAME LA REPRESENTANTE DE L’AMBASSADEUR DES ETATS-UNIS D’AMERIQUE Dans son allocution, la représentante de l’Ambassade des USA a souligné l’importance des questions liées aux droits économiques, sociaux et culturels en Afriques et surtout au Bénin. Elle a ensuite évoqué l’intérêt que les Etats-Unis d’Amérique accordent aux droits de l’homme. Elle a terminé ses propos en exhortant les participants à un engagement pour la promotion et la défense des droits économiques sociaux et culturels surtout au sein des populations à la base.
  • 4. LE DISCOURS DU REPRESENTANT DU MINISTRE DE LA JUSTICE DE LA LEGISLATION ET DES DROITS DE L’HOMME Le Représentant du Ministre de la justice, de la législation et desdroits de l’homme a souligné l’opportunité de cette formation pour lesorganisations de la société civile. Le Ministère de la justice a-t-ilpoursuivi est heureux de vivre des événements de ce type carl’enseignement des Droits de l’homme est une prescription de notreconstitution. Il a terminé ses propos en rapportant les félicitations deMadame le Ministre de la justice à Wake Up for Your Rights internationalpour son engagement en faveur des droits de l’homme et surtout pour lechoix opéré sur le Bénin pour abriter la Coordination Afrique. LA COMMUNICATION La communication a été donnée par Mr Guillaume ATTIGBE ExpertBéninois de renommée internationale très averti des questions des droitséconomiques sociaux et culturels.Cette communication que nous joignons à ce rapport s’est appesantie surcinq axes principaux : - La connaissance des droits économiques sociaux et culturels - Les traités et conventions internationales en matière des droits de l’homme et des droits économiques, sociaux et culturels - La questions de la jouissance de ces droits par les citoyens et les obligations des Etats - Les approches plaidoyer et lobbying - Le leadership attendu des organisations de la société civile
  • 5. LA REACTION DES PARTICIPANTS Les Questions et contributions Au terme de la communication, les participants ont eu l’opportunitéde poser des questions d’éclaircicement. Ces questions ont essentiellementconcerné la capacité et la volonté réelle des Etats africains à respecterles droits économiques, sociaux et culturels des populations Ils ont voulucomprendre la raison pour laquelle les violations des droits économiquessociaux et culturels n’entrainaient pas des suites pénales.Aussi, les participants ont fait beaucoup de contributions qui ont enrichiles débats et les échanges. Ils ont souhaité que d’autres modules soientprogrammés pour l’an 2013. LA CEREMONIE DE CLOTURE  L’allocution du Secrétaire Général Afrique Le Secrétaire Général Afrique Monsieur MOUMOUNI M. Aboubakary afélicité les participants tout en les exhortant à s’engager avec Wake upfor Your Rights international, il a présenté la vision de Wake up for YourRights international pour l’Afrique. Il a annoncé la création prochainesous le Leadership de Wake up, du réseau des organisations de la sociétécivile du Bénin et la Coalition Africaine des Peuples pour les Droitséconomiques sociaux et culturels. (Le CAP-DESC)  L’allocution de clôture du Coordonnateur Afrique L’allocution de clôture a été prononcée par le CoordonnateurAfrique. Mr Adéniran Fabrice CHACHA a remercié les participants au nom duBureau international pour leur assiduité et surtout pour l’attentionsoutenue avec laquelle ils ont suivi la communication. Il a par la suiteréaffirmé l’engagement de Wake up for Your Rights au coté desorganisations de la société civile africaine pour la défense et lapromotion des droits économiques, sociaux et culturels.  La remise des certificats de participationLa cérémonie de clôture s’est achevée avec la remise des certificats departicipation et la photo de famille.L’animation a été assurée par le jeune Saxophoniste Béninois David Sax
  • 6. CONCLUSION Cette formation initiée par le Bureau Afrique s’est déroulée dansla concorde et la paix. Du point de vue de la participation, on a noté unengouement des organisations de la société civile pour les questions desdroits économiques sociaux et culturels. Du point de vue de la qualité dela communication, les participants ont exprimé leur entière satisfaction. L’équipe de Wake up Afrique a réussi cette mission, il s’engage àmieux faire les prochaines fois. Wake up Afrique suggère que les actions nese limitent pas à la promotion des droits mais qu’elles s’oriententdavantage vers des actions concrètes sur le terrain et direction despopulations africaines. Dans cette optique, Wake up Afrique espère lesoutien du Bureau International pour son programme eau et assainissementet son programme accès à l’éducation. Au lendemain de cette session de formation Wake up for your Rightss’est fait connaitre dans l’arène des organisations internationales. Wake up Afrique a déjà sous lui trente-cinq organisations nongouvernementales qui s’organisent en réseau sous la bannière Wake up. La question qui se pose aujourd’hui est celle-ci : Wake Up va-t-elle pouvoir assumer cette image ? Cela reste un défi que tous ensemble nous sommes capables de relever
  • 7. WAKE UP FOR YOUR RIGHTS INTERNATIONAL SECTION AFRIQUE/AFRICAN SECTION Session de formationCible : Les organisations de la société civile RAPPORT FINANCIER Novembre 2O12
  • 8. INTRODUCTION Le présent rapport financier concerne strictement la session de formation organisée ce jour 16 Novembre 2012 à Cotonou au Centre de Documentation et d’Information Juridique de la Cour d’Appel). Il retrace toutes les dépenses effectuées pour la parfaite réussite de la toute première sortie et du premier contact avec la masse de Wake Up Afrique. Cette session a pu se dérouler grâce à la mobilisation des ressources internes et externes suivantes : - Ressources internes (Wake Up Afrique : 5 730 $ soit 2 865 000 F CFA - Ressources externes (Wake up International : 1000$ soit 500 000 F CFA I DEPENSES EFFECTUEES (en francs CFA) N° Rubriques quantité Prix MontantD’ordre Unitaire I TRAVAUX PREPARATOIRES 1.1 Préparation et distribution des 50.000 courriers 1.2. Confession de banderoles 02 35 000 70.000 1.3. Impressions des Attestations 100 1 200 120.000 1.4. Achat Kits pour les participants 100 1 000 100.000 1.5. Communication (cartes de recharges 100.000 téléphonique 1.6. Fourniture de bureau et photocopie 1 100 000 100.000 1.7. Location salle de formation (100 1 118 000 118 000 places) 1.8. Carburant pour divers déplacements 50.000 Sous-total 1 658.000 II ENTRETIEN DES COMMUNICATEURS 2.1. Honoraires de l’Expert Consultant 1 550 000 550.000 2.2. Honoraire de l’imprésario 1 300 000 300.000 2.3. Honoraire de l’animateur 1 400 000 400.000 Saxophoniste 2.4. Honoraires du service « sécurité » 2 25.000 50.000 2.5. Honoraires des hôtesses 6 10.000 60.000 Sous-total 2 1360.000
  • 9. III ENTRETIEN DES PARTICIPANTS3.1. Cocktails amélioré pour Officiels 200.0003.2. Restauration des participants 100 3.500 350.000 Sous-total 3 550.000IV COUVERTURE MEDIATIQUE4.1. Golfe TV 1 230.000 230.0004.2. Presse écrite « la Nation » 1 20.000 20.0004.3. Presse écrite « le Matin » 1 20.000 20.0004.4. Presse écrite « la fraternité » 1 20.000 20.0004.5. Presse écrite « la Nouvelle Tribune » 1 20.000 20.0004.6. Reportage Vidéo et Photographie 1 100.000 100.0004.7. Achat de 10 journaux par presse 40 300 12.000 Sous-total 4 422.000V PRODUCTION DE RAPORT ET DISTRIBUTION DE SUPPORT DE FORMATION AUX PARTICIPANTS5.1. Production de support de formation 150 2.500 375.000 Sous-total 5 375.000 TOTAL 3.365.000 TOTAL en Dollars 6730 USD