Sun Tzu résumé par michel bruley
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Sun Tzu résumé par michel bruley

on

  • 1,149 views

iRésumé du livre de Sun Tzu intitulé l'Art de la Guerre, aussi connu sous le nom des 13 chapitres, qui est le plus ancien livre de stratégie connu (Vème siècle avant JC).

iRésumé du livre de Sun Tzu intitulé l'Art de la Guerre, aussi connu sous le nom des 13 chapitres, qui est le plus ancien livre de stratégie connu (Vème siècle avant JC).

Statistics

Views

Total Views
1,149
Views on SlideShare
1,149
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
6
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft Word

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Sun Tzu résumé par michel bruley Sun Tzu résumé par michel bruley Document Transcript

  • SUN TZUL’ART DE LA GUERRE Résumé par Michel Bruley Directeur Marketing Teradata Aster EMEA www.decideo.fr/bruley
  • Avant proposIl y a vingt-cinq siècles, dans la Chine des “ Royaumes Combattants ”, était rédigé le premiertraité de “ L’Art de la Guerre ”.Sur son auteur, SUN TZU, l’Histoire ne fournit que quelques traits biographiques et peut-êtresont-ils mêlés de légende.Originaire du Royaume de CH’I, il serait passé au service du Roi de Wu et en auraitcommandé les armées avec un constant succès.Son ouvrage “ L’Art de la Guerre ”, d’une concision admirable et toujours perceptible malgréles adjonctions des commentateurs, a été et demeure au centre de la pensée militaire extrême-orientale. Au Japon, où il a été connu au plus tard au VIIIe siècle de notre ère, il a inspiré,après les guerriers féodaux, les officiers de l’armée impériale et Pearl Harbor a été uneapplication de sa maxime fondamentale : “ Tout l’art de la guerre repose sur la duperie ”.Au contraire de CLAUSEWITZ, SUN TZU ne voit pas dans la grandiose batailled’anéantissement le sommet de l’art du stratège. Si l’on peut détruire l’ennemi, l’on se jette surlui ; mais la “ duperie ”, c’est à dire la guerre totale du mensonge, peut faire mieux encore. Ellepeut dénaturer les réflexes de l’adversaire de telle sorte que celui-ci se trouve paralysé au jourdécisif : “ Ainsi ceux qui sont experts dans l’art de la guerre, soumettent l’armée ennemie sanscombat. Ils prennent les villes sans donner l’assaut et renversent un Etat sans opérationsprolongées ”. MAO TSE TUNG, disciple de SUN TZU, a écrit : “ Il faut dérouter ceux quiconduisent l’ennemi, les égarer, si possible leur faire perdre la raison ”.La pensée de SUN TZU a franchi les âges et les continents. J’ai fait le résumé ci-après, à partirde la version de “ L’Art de la Guerre ” publiée par le général américain Samuel B. Griffith.Compilation - 17 - Sun Tzu 2/10