Ecrire pour le web v1
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Ecrire pour le web v1

on

  • 21,875 views

Rédiger sur le Web - Cours d'écriture Web du Centre de formation des journalistes 2010 - Eric Mettout

Rédiger sur le Web - Cours d'écriture Web du Centre de formation des journalistes 2010 - Eric Mettout

Statistics

Views

Total Views
21,875
Views on SlideShare
15,555
Embed Views
6,320

Actions

Likes
37
Downloads
889
Comments
6

55 Embeds 6,320

http://www.netpublic.fr 1372
http://blogs.lexpress.fr 1331
http://blogs.iutlaroche.univ-nantes.fr 662
http://www.scconseil.fr 521
http://crisedanslesmedias.hautetfort.com 460
http://www.journalatelier.fr 194
http://www.conseilsmarketing.com 171
http://www.coupdoeil.eu 171
http://coursanneescolaire20112012bacprosmr1.blogspot.fr 167
http://redactionplurimediaforse.wordpress.com 141
http://www.scoop.it 138
http://webmarketing-bruno-tison.blogspot.com 134
http://citizenl.fr 113
http://webmarketing-bruno-tison.blogspot.fr 99
http://formationsew.wordpress.com 94
http://spiralconnect.univ-lyon1.fr 84
http://www.geeksandcom.com 82
http://www.simpleweb.fr 77
http://coursanneescolaire20112012bacprosmr1.blogspot.com 58
http://communicants.hautetfort.com 44
https://twitter.com 26
http://www.expressroulartaservices.fr 24
http://alsagora.blogspot.com 18
http://www.journalatelier.net 18
http://veille.agence-limite.fr 17
http://wysiwis.kilian.im 17
http://fondation-communication.over-blog.com 15
http://www.netvibes.com 7
http://coursanneescolaire20112012bacprosmr1.blogspot.be 6
http://journalatelier.fr 6
http://www.pearltrees.com 5
http://paper.li 5
http://www.netemploi.fr 5
http://strategieplurimedia.wordpress.com 4
http://www.twylah.com 4
http://webmarketing-bruno-tison.blogspot.be 3
http://webcache.googleusercontent.com 3
http://nlmsocialnet.com 3
http://www.google.fr 2
http://alsagora.blogspot.fr 2
http://fr.slideshare.net 2
https://twimg0-a.akamaihd.net 2
http://a0.twimg.com 1
http://www.diigo.com 1
http://translate.googleusercontent.com 1
http://gc.atelier-buz.com 1
http://springpad.com 1
http://spiral.univ-lyon1.fr 1
http://slides.diigo.com 1
http://wildfire.gigya.com 1
More...

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel

15 of 6 Post a comment

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Ecrire pour le web v1 Ecrire pour le web v1 Presentation Transcript

  • Ecrire Web CFJ – 2010 Eric Mettout
  • Sommaire
    • Ecrire un TEXTE pour le Web
    • Ecrire un ARTICLE pour le Web
    • Ecrire avec des LIENS
    • Ecrire en DIRECT
    • Les nouveaux FORMATS
    • Ecrire pour et avec les RESEAUX SOCIAUX
    • Ecrire avec la COMMUNAUTE et les INTERNAUTES
    • Ecrire un BLOG
    • Ecrire avec des DONNEES
    • Le marketing n’est pas mon ennemi
    • Les liens utiles
  • 1. Ecrire un TEXTE pour le Web
    • Ecrire court, dense et structuré
    • Les 5 W (what, who, when, where, why) et les 2 H (how, how much)
    • La pyramide inversée : du synthétique vers l’exhaustif
    • La « long tail » (longue traîne) : savoir faire long et pour longtemps
    • L’editing (surtitre, titre, chapô, intertitre, images…)  explicatif vs incitatif
  • 1.1 - Court, dense, structuré
    • Physiquement, rien ne contraint les longueurs sur Internet - la place n’est pas un problème. En revanche, on sait que la vitesse et la capacité de lecture sont moins grandes sur un écran que sur le papier . Deux possibilités, dès lors:
    • Faire des papiers plus courts , plus percutants, aussi factuels et « dégraissés » que possible, pour profiter à plein du « temps de cerveau disponible ».
    • Travailler la forme , la structuration des articles, la structuration de l’information, son rythme. On peut la segmenter, découper, pour tenir compte de cette attention particulière de l’internaute. A cet effet, les intertitres, les images, les animations, le chapitrage, les liens, les dossiers… sont autant d’outils à utiliser. De même, il est bienvenu de ne pas dépasser une idée par paragraphe.
    • (source: http://www.useit.com/alertbox/percent-text-read.html )
  • 1.2 - Les 5 W
    • L’internaute lit plus vite et est moins attentif sur écran.
    • Il faut donc lui donner le plus vite possible ce qu’il vient chercher: what, who, where, when, why .
    • C’est une règle intangible, que renforcent encore les contraintes liées aux moteurs de recherche: entre le surtitre, le titre, le chapô et, au pire, le premier paragraphe, le lecteur doit savoir quoi, qui, où, quand et pourquoi sur l’événement traité par l’article. On peut y ajouter les deux H: how et how much, comment et combien .
    Ecrire pour Google : - Quand ils scannent des contenus, les moteurs de recherche attribuent une note différente aux mots clés en fonction de leur place dans l’article – les plus importants sont en haut. Un bon référencement doit en tenir compte. - Quand ils affichent ces contenus, les mêmes moteurs de recherche s’arrêtent généralement au chapô, au mieux au premier paragraphe. Leurs lecteurs doivent savoir de quoi il s’agit et être « accrochés » dès cet instant.
  • 1.3/4 – La pyramide inversée (et la long tail)
    • Le principe est simple – et ne s’applique pas seulement au Web, mais il y est encore plus essentiel: les informations clés (5W + 2H) sont en début d’article, et plus on descend dans l’article, plus on entre dans le détail et l’accessoire. Ce principe oblige à hiérarchiser , à structurer les informations fournies, à réfléchir sur leur importance relative. (source: http://www.contentme.fr/ecriture-en-ligne/principes-redaction/pyramide- inversee )
    • NB: l’information accessoire est importante. Elle est importante parce que c’est elle qui fait la différence. Elle est importante parce que c’est elle qui, en grande partie, fait la «  long tail  », la longue traîne, ces contenus peu consultés mais longtemps et dont l’addition fait l’essentiel de l’audience d’un site Internet. Autrement dit: mieux vaut 50 articles lus chacun 50 fois en six mois que deux articles lus 2500 fois pendant une semaine
    • (source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Longue_tra%C3% AEne
  • 1.5 – L’Editing
    • Le titre: informatif plutôt qu’incitatif. « Compétition acharnée au Festival du film de Cannes » vs « Du sang sur la Croisette » « La Nano, la voiture la moins chère du monde, arrive en Inde » vs « Sortie embouteillée pour la Nano low cost » 
    • Le chapô: il doit reprendre les principaux mots clés de l’article, pour séduire les moteurs de recherche et y être lus correctement. Et toujours: informatif plutôt qu’incitatif. Rappel: entre surtitre, titre et chapô, on doit tout savoir des 5W .
    • Les intertitres: ils servent à être structurer les contenus et à être mieux lus par les moteurs de recherche. Là aussi, privilégier l’informatif à l’incitatif. Structurer l’information: des paragraphes courts, une idée par paragraphe - voire une « idée » par article, quitte à segmenter l’original et à utiliser des encadrés ou, mieux, des liens ( dans l’article lui-même ou dans des sommaires attachés ) vers d’autres articles annexes.
  • 2. Ecrire un ARTICLE pour le Web
    • Des photos (les règles de droit, le story-telling en images…)
    • Des vidéos (en faire, en trouver, les insérer…)
    • Des infographies interactives
    • Les commentaires: sur le Web, un article n’est jamais terminé
  • 2.1 - Des photos
    • La photo est l’élément multimédia le plus immédiat et le plus souple. Elle illustre les articles, donne lieu à des diaporamas, éventuellement sonorisés, a sa place dans les Web documentaires…
    • Elle provient de plusieurs sources : - L’auteur de l’article lui-même. Rendu possible, notamment, par la généralisation des téléphones portables-appareils photos.
    • Des photographes rémunérés , par le titre, par une agence, au forfait, à la commande…
    • Le monde du libre et du « Creative common » (celui de Flick’r en particulier, le site de partage de photos le plus connu), moins libre et moins commun que ce qu’il paraît.
    • Se souvenir
    • 1. Que ce n’est pas parce qu’un image est sur Internet qu’elle est libre de droit.
    • 2. Que ce n’est pas parce qu’une image est sous licence creative common que vous pouvez l’utiliser sans restriction.
    • (source: http://blogs.lexpress.fr/nouvelleformule/2010/02/02/internet_les_photographes_et_l/ )
  • 2.2 - Des vidéos
    • La vidéo est l’autre élément plurimédia le plus immédiat – mais pas nécessairement le plus souple et le plus facile à utiliser.
    • Plusieurs sources:
    • L’auteur . Les standards de qualité de la vidéo en ligne ont autorisé la mise en ligne de vidéo prises de caméras lambda ou de téléphones portables.
    • Des producteurs , JRI, en agences ou indépendants.
    • La production maison , type plateau.
    • Les sites de partage de vidéo ( Daily Motion et You Tube sont les deux plus utilisés), dont les produits sont le plus souvent « embeddables », facilement intégrables. Inconvénient: c’est à prendre tel quel ou à laisser. NB: la vidéo est devenue monnaie courante sur le Web. Elle n’a pas encore trouvé sa place, ni développé sa propre langue en matière d’information. En user avec sagesse et modération.
  • 2.3 - Des infographies
    • Un format typiquement Web, souple, interactif, animé, amusant – à condition d’utiliser les bons outils. Le flash en est un, d’une grande richesse graphique et interactive, mais il est lourd à réaliser et nécessite le plus souvent un renfort technique.
    • Le Web offre des outils gratuits , beaucoup plus accessibles, pour s’en occuper soi-même: Google maps (pour la géolocalisation), Dipity (pour les chronologies), Pearl Trees (pour les arborescences), Many Eyes (pour la visualisation de données)…
    • Point commun ? Ils sont à la portée de n’importe qui. Et sont compatibles sans plus de difficulté avec pratiquement tous les outils d’édition – de blog notamment.
  • 2.4 - Sur le Web, un article n’est jamais terminé…
    • … tant que n’a pas été posté le dernier commentaire . Autrement dit, sur le Web, un contenu, c’est un article (une vidéo, un diaporama…), les commentaires qui y sont associés et, le cas échéant, les réponses des journalistes aux remarques qui leur sont faites ou aux questions qui leur sont posés.
    • Un pas plus loin, les commentaires peuvent aussi donner lieu à des articles spécifiques.
  • 3. Ecrire avec des LIENS
    • Des liens: sept par article. Internes/externes: « Plus vous faites sortir vos internautes de vos pages, plus ils y reviennent »
    • Contextualiser: sommaires, dossiers, mini-sites, archives… Relier les contenus entre eux
  • 3.1 – 7 liens par article
    • Ce chiffre n’a naturellement aucun sens! Il dit simplement qu’ on ne fait pas un article sur le Web sans l’enrichir de liens. Ils ont plusieurs utilités:
    • Ce sont des encadrés en ligne , ils ouvrent vers un supplément d’information, que vous n’auriez ni le temps, ni l’espace, ni les compétences pour ajouter à votre papier.
    • Ils crédibilisent votre information , la sourcent.
    • Ils captent l’internaute , en l’incitant à rester sur le site.
    • Ils fidélisent l’internaute , qui sait qu’en visitant votre site, il trouvera les ressources supplémentaires nécessaires à la bonne compréhension du sujet qui l’intéresse.
    • Ils peuvent vous faire de bons amis , qui sont censés vous le rendre, sur les sites que vous promouvez ainsi.
    • Trois trucs à retenir:
    • Les liens internes à votre site, c’est bien; les liens internes ET externes à votre site, c’est beaucoup mieux.
    • Un lien que l’internaute peut trouver en tapant une requête simple sur Google est souvent superflu. L’exemple type: une fiche Wikipédia.
    • Pour économiser du temps, gardez en mémoire les sites que vous rencontrez au fil de vos recherches en ligne. Ce sont vers eux que vous ferez pointer vos liens.
  • 3.2 – Contextualiser
    • Autre manière d’ajouter du contenu au contenu, les sommaires – et plus largement la contextualisation des articles . La porte d’entrée d’un site n’est en effet pas, le plus souvent, la page d’accueil mais les pages de contenu . Il est donc important de signifier à l’internaute qu’il y a sur le site d’autres informations susceptibles de l’intéresser. La fabrication d’un sommaire relève du travail d’écriture.
  • 3.3 – Les liens comme article
    • Les liens sont aussi un format : un article peut n’être fait que de liens (comme ici, à droite, le Monde sur la crise financière); mieux, des sites Internet se sont construits autour de ce concept éditorial – comme ici à gauche le plus célèbre d’entre eux, Drudge Report , une sélection, par une équipe de journalistes, de liens pertinents sur les questions d’actualité. Lors de l’élection américaine de 2008, Drudge Report a réuni plus d’internaute que le New York Times .
  • 4. Ecrire en DIRECT Les outils du «  live-blogging  », ou comment suivre un événement en temps réel. C’est l’une des forces de l’information en ligne – et l’une des raisons de son succès: la réactivité, renforcée par la souplesse et l’impact des réseaux sociaux. Avec Twitter , Facebook , Flick’R , Daily Motion … et des outils plus spécifiques, comme CoverItLive , le Web réinvente le direct.
  • 5. Les nouveaux FORMATS
    • Qu’est-ce qu’un « mash up »
    • Google map, Google earth, Dipity, Pearltree, Many Eyes… Présenter l’information différemment
    • Les Web-documentaires
  • 5.1 – Mélanger les formats
    • Qu’est-ce qu’un « mash up »?
    • Comme son nom l’indique. Il réunit et mélange, sur un même thème, des formats différents, des « écritures » différentes, texte, photo, vidéo, animations, interactivité… Moins sophistiqué qu’un Web Documentaire, plus souple et à la portée technique d’un journaliste multimédia.
    • C’est aussi une ergonomie adaptée au sujet : géographique, temporelle (comme ci-dessous), arborescente…
  • 5.2 – Ils mélangent les formats
    • Longtemps cantonnés à des réalisations lourdes, fruit du travail commun d’un journaliste, d’un graphiste et d’un développeur, les mash ups se sont démocratisés , avec l’arrivée d’outils beaucoup plus accessibles. Parmi les plus répandus, Google Map (géolocalisation), Dipity (chronologies), Many Eyes, tableau public (visualisation de données), Pearltrees (arborescences)…
  • 5.3 – Le Web documentaire
    • C’est la rolls de la production multimédia, mélange sophistiqué, au standard de qualité élevé , de photo, de texte, de vidéo, d’infographie et, pour les meilleurs, d’interactivité. Parmi les réussites du genre, Le Corps incarcéré , The Price of sex , EPIC , Gaza- Sderot , Prison Valley …
    • Comme toutes les rolls, le Web documentaire a le défaut de ses qualités: il est très cher. Et donc, encore rare, sinon confidentiel.
    • Le spécialiste mondial est le New York Times, les deux Français sont LeMonde.fr et Arte.tv.
  • 6. Ecrire pour et avec les RESEAUX SOCIAUX
    • Facebook, Twitter, Delicious… des sources, mais aussi des supports et des diffuseurs.
      • Comment écrire en 140 caractère
      • Comment utiliser Facebook et sa communauté pour diffuser un article – et l’enrichir !
  • 6.1 – Ecrire avec Twitter
    • Ecrire en 140 caractères? On est apparemment bien loin du journalisme. Quelques exemples récents, et spectaculaires, démontrent pourtant que sur Twitter aussi, on peut être journaliste.
    • Nous avons vu plus haut que Twitter était un formidable instrument de live blogging – souple, rapide, nomade, plurimédia, il permet de couvrir des événements en temps réel.
    • Quelques catastrophes naturelles lointaines et, surtout, les manifestations iraniennes de l’après-présidentielle ont donné plus d’ampleur, et de profondeur, au phénomène.
    • Twitter pose certes de nombreuses questions (on se souvient du rôle qu’il a joué dans la diffusion de la « rumeur »). Savoir l’utiliser à bon escient, comme source mais également comme support d’écriture est l’un des enjeux du journalisme sur Internet.
  • 6.2 – Ecrire avec Facebook
    • Pour les journalistes, Facebook est avant tout un outil d’affichage et de réseau : on y fait connaître son travail, on le diffuse, on soigne ses contacts – ces seuls exercices nécessitant déjà, à la fois une bonne connaissance de l’outil et de ses mécanismes et une véritable écriture.
    • Moins connu, sur Facebook, on enrichit , comme ici par exemple, en appelant aux réactions. De ce matériau, mieux maîtrisé que sur les sites eux-mêmes, où l’adhésion au projet est moins nécessaire, on tire de nouveaux articles, revue de commentaires ou de questions – qui appellent des réponses, d’experts ou de journalistes, qui alimentent de nouveaux contenus et motivent de nouveaux angles et traitements.
  • 7. Ecrire avec LA COMMUNAUTE/ LES INTERNAUTES
    • Pourquoi un journaliste doit savoir gérer ses commentaires
    • Comment un journaliste peut utiliser ses commentaires :
      • Comme source
      • Comme contenu
    • Le crowdsourcing ou « tous journalistes »
  • 7.1 – Savoir gérer et utiliser les commentaires
    • Sur Internet, un article n’est jamais fini – avant que le dernier commentateur n’ait posté son dernier commentaire. D’où l’attention qu’il faut porter aux commentateurs comme à ce qu’ils écrivent. Savoir gérer ses commentaires, c’est:
    • modérer , autrement dit supprimer quand il le faut les messages indésirables – voire les commentateurs indésirables;
    • valoriser les commentaires et les commentateurs qui enrichissent le sujet;
    • répondre aux questions posées par les internautes – réponses directes ou indirectes: les « revues de commentaires » ou les « questions des internautes – réponses d’expert » sont d’autres manières de traiter ces questions.
    • NB: dans les rédactions Internet, des équipes de journalistes, « gestionnaires de communauté », sont souvent chargés de la modération. Ils sont aussi là pour inciter les autres journalistes à ne pas perdre ce contact privilégié avec les lecteurs.
  • 7.2 - Tous journalistes?
    • Le «  crowdsourcing  » est un barbarisme, inventé il y a quatre ans par le journal Wired. Il consiste à faire appel aux internautes pour enrichir et compléter une enquête, voire l’initier – un processus qui nécessite une gestion serrée de la communauté. Aux Etats-Unis, les champions du genre sont Spot.us et, surtout, le Huffington Post , mais d’autres titres y ont recours: le NY-Times ou, en Grande Bretagne, le Guardian en sont de grands consommateurs. En France, Le Post fait figure de pionnier, mais d’autres sites d’information, en particulier 20Minutes. fr ou Le parisien. fr , à travers son extension communautaire, You, en sont également friands. Une agence de presse, Citizen Side , adossé à la très sérieuse AFP, propose même de recevoir et commercialiser les images, photos et vidéos, d’internautes.
  • 8. Ecrire sur mon BLOG
    • Quelle écriture (la loi du « Je », quelques règles, la nétiquette, les commentaires…)
    • Je suis journaliste, à quoi ça me sert?
    • Gérer ma communauté
  • 8.1 – Comment
    • Il n’existe pas UNE écriture pour les blogs , mais autant d’écritures que de blogs, espaces par essence personnels, qui répondent aux règles de ceux qui les tiennent - y compris pour les journalistes, qui, notamment, se livreront à cet exercice avec toute la rigueur à laquelle les tient leur profession. Quelques lignes de force, malgré tout (qui ne demandent qu’à être négligées…):
    • Le règne du « Je ». C’est souvent lui qui fait la différence. Un blogueur est autorisé, voire encouragé à se mettre en scène, voire à donner son avis, si tant est, au moins pour un journaliste, qu’il est autorisé, etayé, argumenté.
    • Une écriture plus « libre »: libre de sa longueur, libre de son style, libre de son ton, libre de sa périodicité.
    • Le rapport au lecteur. Plus encore que sur un site d’information, il faut soigner ses internautes, leur répondre, les inciter à intervenir, à revenir, à créer une communauté.
    • S’intégrer à la communauté , plus grande, de ceux qui traitent des mêmes sujets que vous. Pour entretenir votre réseau dans ce domaine et élargir votre audience.
    • Se faire plaisir . Sans lui, vous ne tiendrez pas longtemps…
  • 8.2 – Pourquoi, pour qui
    • Le blog renouvelle le journalisme : ton, transparence, longueurs, rapport au lecteur – et au « relecteur » - engagement… tout ça est inhabituel pour un journaliste. Et lui fait du bien.
    • Pour soigner sa « marque ». Le « personal branding » devient une garantie, comme peuvent l’être les marques média. Pourquoi pas vous (ou votre blog).
    • Par souci marketing. Avec un blog, vous savez qui vous lit, à quel moment et dans quelle quantité.
    • Pour soigner votre communauté. Vous êtes un spécialiste: avec un blog, vous le faites savoir, vous étendez et confortez votre réseau, lui donnez des gages, entretenez vos contacts, vous alimentez à de nouvelles sources…
  • 9. Ecrire avec des DONNEES (le data journalisme)
    • Comment et où récupérer les données
    • Comment les structurer
    • Comment les visualiser
  • 9.1 – Où les trouver
    • Partout où vous le pouvez, en particulier auprès des services publics ( Légifrance , le Journal officiel, la Cour des comptes…) – malheureusement bien moins ouverts en France à la problématique de « l’open data » que chez les Allemands, les Scandinaves ou les Anglo-saxons.
    • Autre souci français, les délais . Les chiffres officiels, démographiques, politiques, économiques… sont souvent publiés avec un important décalage.
    • Les autres sources sont privées , et dépendent de la bonne volonté de leur propriétaire: instituts de sondage, rapports d’activité, publications scientifiques…
    • Enfin, n’hésitez pas à fouiner sur Internet, dans les journaux, dans les archives, et à rassembler vous-même des données disparates , qui prendront toute leur valeur une fois réunies et visualisées.
    • Comme dans un article, l’important, c’est l’angle . Le reste relève de votre travail d’enquête.
  • 9.2 – Comment les montrer Le financement des partis politiques français (LEXPRESS. fr )
  • 9.2 – Comment les montrer Le financement des partis politiques français (LEXPRESS. fr ) La carte des soldats anglais morts en Afghanistan ( DataBlog - Guardian. co . uk ) Comment ils passent leurs journées( NYTimes )
  • 9.2 – Comment les montrer La pollution par pays( GoodPlanet .info) Les victimes de Madoff ( NYTimes )
  • 10. Le marketing au service des journalistes
    • Structurer/hiérarchiser pour être plus efficace et plus lisible
    • Attirer : être repéré et affiché par Google, les flux RSS, les réseaux sociaux, les lecteurs nomades…
    • Conserver : la Une, c’est l’article
  • Les sites qu’il faut avoir vus
    • Ecrire
    • Règle des 5 W et 2 H — MaBulle ™
      • Beet .TV: Long form journalism on the Web is "not working ," TIME. com Managing Editor
    • ContentME • La pyramide inversée : la base de l’écriture web
      • Ecrire pour le Web en 2010
    • Le live
    • COVERITLIVE.COM - List Live Events
    • [live- blogging ] #23sept : plus de manifestants et plus de manifs ! » Article » OWNI, Digital Journalism
    • Live- blogging : mode d’emploi ! « Le blog de Julien Brasseur
    • Microblogging sur lepost . fr
    • Journalisme de liens
    • DRUDGE REPORT (journalisme de liens)
    • Drudge devant NY Times
    • Journalisme de liens: le monde. fr
    • Qu'est-ce que le journalisme de liens ? - novövision
    • Alltop - Top Music News
    • Data Journalisme
    • Datablog | News | guardian. co . uk
    • How Different Groups Spend Their Day - Interactive Graphic - NYTimes . com
    • http://94.23.234.141/atlas/index. php
    • Investigate your MP's expenses
    • Searching the Madoff List - The New York Times
    • Du contenu roi aux données reines » Article » OWNI, Digital Journalism
    • ActuVisu . Visualisation de l'information. Faites parler les données.
    • Apports et limites du data journalism - Journalistiques
    • 7 études de cas en data journalism et visualisation de données « Database journalism
    • Data. gov
    • Opening up government data | data. gov . uk
    • État des lieux de l’OpenData en France « Regards Citoyens
  • Les sites qu’il faut avoir vus
    • Weddoc
    • Le corps incarcéré - Société - Le Monde. fr
    • The Price of Sex : Women Speak | The Price of Sex
    • http:// idorosen . com / mirrors / robinsloan . com / epic /
    • Prison Valley – un webdocumentaire sur l'industrie de la prison
    • Gaza Sderot - La vie malgré tout
    • Mash Up
    • La poudrière du Caucase russe
    • Fondamentaux media marketing | Régie publicitaire presse & web | EXPRESS ROULARTA SERVICES
    • pearltrees > parti_socialiste > Affaire Woerth - Bettencourt > Affaire Woerth : «Ça pue et nous n’avons pas à nous en réjouir» -
      • Les cas de grippe A dans le monde - L'EXPRESS
    • dipity / officialtomcruise
    • The Easy Rider Road Map : An interactive guide to the movie's journey . - - Slate Magazine
    • Qui a dit: "Être viré d'un gouvernement, ça peut mener loin: regardez François Fillon !"? - pierre- alain sur LePost . fr
    • Les réseaux sociaux
    • Top 7 Twitter Tutorials on YouTube
    • Twitter is Not a Conversational Platform - O'Reilly Radar
    • Iran : la révolution en 140 caractères ou moins ? - Le Blog de Netpolitique
    • Sur Twitter , on se suit sans trop comprendre- Ecrans
    • Du bon usage de Twitter dans le nouvel écosystème de l'information | Rue89
    • Tweets In The News: 11 Memorable News- Making Tweets
  • Les sites qu’il faut avoir vus
    • Les blogs
    • Blogs et journalisme | Diner’s room
    • Blogalaxie /10-Pourquoi bloguer ? - Transnets - Blog LeMonde . fr
    • Comment le blog renouvelle le journalisme
    • Blog et journaliste, la grande incompréhension
    • La méthode Kerviel | La belle et la bête
    • A quoi ça sert de bloguer pour un journaliste? | Samsa news
    • Les commentaires et le crowdsourcing
    • Le Huffington Post fête ses 5 ans » Article » OWNI, Digital Journalism
    • Dati : répondre aux commentaires
    • Spot.us - Story: The Return of the Hooverville : Car and Tent Cities on the Rise in San Francisco
    • YOU - infos, réactions, témoignages, actualités, photos, vidéos
    • Manager une communauté
    • Crowdsourcing the World Cup at the Boston Globe - Editors Weblog
    • http:// www . poynter . org / column . asp ?id=101& aid =186404& utm _source=& utm _ medium =& utm _ campaign =
    • Comment participer aux enquêtes européennes de LEXPRESS. fr - L'EXPRESS
    • Un homme agressé dans un bus: la vidéo qui sème le trouble sur le web - LePost . fr
    • "L'identité nationale, ce ne sont pas des valeurs partagées mais contestées" - L'EXPRESS Charte des commentaires - L'Express
    • Polémique : Les internautes en colère contre Betancourt - L'EXPRESS
    • Les sites qui innovent
    • 17. Spot US
    • Home on GetGlue
    • BuzzFeed
    • OWNI, Digital Journalism » Home »
    • Breaking News and Opinion on The Huffington Post
    • Les sites qui pensent
    • Chouingmedia
    • Roy Greenslade : US j- school prof's seven laws of journalism | Media | guardian. co . uk
    • demain tous journalistes ?
    • La Social Newsroom
    • BuzzMachine
    • Media Strategy and Innovation with Jeff Mignon and Nancy Wang
    • AFP- MediaWatch
    • Samsa ⎮ nouveaux médias
    • Journalistiques
    • ActuVisu Blog