Your SlideShare is downloading. ×
0
Cfj   l'info en lignelexique4
Cfj   l'info en lignelexique4
Cfj   l'info en lignelexique4
Cfj   l'info en lignelexique4
Cfj   l'info en lignelexique4
Cfj   l'info en lignelexique4
Cfj   l'info en lignelexique4
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Cfj l'info en lignelexique4

275

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
275
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. L’information sur Internet Quelques termes clés (les nouvelles compétences des journalistes Web)
  • 2. Le lexique de l’info en ligneBimédiaQualifie une rédaction polyvalente, composée de journalistes capables dans l’absolu de travailler selon lesbesoins pour un même titre sur différents supports. On en parle beaucoup, on l’aperçoit beaucoup moins.(voir Newsroom)Blog et blogosphèreUn exercice très particulier, qui, pour les journalistes qui le pratiquent, change le rapport à l’écriture et,surtout, à leur « communauté » - leurs lecteurs mais également leur « univers de concurrence », qu’ils utilisentcomme caisse de résonance, source, vivier d’experts…Crowdsourcing, UGC, participatif, journalisme citoyen, wiki…Littéralement « la foule comme source », les internautes comme fournisseurs de contenu. Ils sont utilisés pourproduire (UGC, User generated content), pour vérifier (sur Wikipedia, par exemple, mais également sur lessites d’information, où ils sont appelés à corriger des informations erronées), pour aider à l’enquête (lesarticles participatifs, comme les pratique le Huffington Post), voire pour les susciter. Quel rôle, dès lors, pour lesjournalistes professionnels? C’est l’un des enjeux majeurs de leur évolution.Curation (et curator)« Vous n’y échapperez pas en 2011: Un digital curator est un aiguilleur qui analyse, trie et distribuel’information du Web en fonction des destinataires. Il n’est pas seulement un veilleur mais il peut en posséderles qualités et les méthodes pour être plus efficace.Rien de neuf sous le soleil donc, le curator ne fait qu’appliquer le fameux cycle du renseignement : collectede l’information, analyse et diffusion. »Source: Adverbe.com
  • 3. Le lexique de l’info en ligneData journalismeOu comment transformer les bases de données en outil et leur contenu en matériau journalistique. Lesenjeux ? Les contenus (potentiellement inépuisables), leur consultation (la visualisation), la plasticité (àchaque lecteur sa lecture), le participatif (des bases évolutives, alimentées par leurs lecteurs).Source: Quatre voies du data-journalismeDésintermédiationUn effet collatéral de la généralisation d’Internet: les lecteurs ont techniquement un accès direct àl’information. Quelle rôle, dès lors, pour les « média-teurs » que nous sommes? C’est notre avenir qui sejoue là. (voir Infobésité)Les forçatsLe terme est né d’un article caricatural du Monde consacré aux journalistes des sites d’information, les« Forçats du Web ». Représentatif de la vision tronquée de quelques journalistes « traditionnels » sur cenouveau média.Source: Les Forçats du WebFPE (ou HPM): Front page editor (ou Home page manager)L’un des plus importants et indispensables nouveaux métiers du journalisme en ligne. Le FPE, l’éditeurde page d’accueil, a un triple rôle: gérer l’entrée sur le site, en renouvelant très régulièrement la« home page » et en la hiérarchisant; optimiser la présence d’un site sur les moteurs de recherche, enagissant sur cette même home page, en modifiant les titres, les chapôs, les photos, etc. ; veiller surl’actualité et activer au besoin les journalistes ou les services. On les compare souvent au secrétairegénéral de la rédaction. Maillon indispensable de la chaîne hiérarchique.
  • 4. Le lexique de l’info en ligneGestion de projetUn journaliste Web écrit de moins en moins d’articles et gère de plus en plus de projets éditoriaux. Ladifférence? Des produits multiformats (texte, vidéo, photo, infographies…), des intervenants multiples(développeurs, partenaires extérieurs, référenceurs…) pour des contenus plus complexes à mener àbien. Ces nouvelles compétences relèvent en grande partie du marketing.Gestionnaire de communauté(ou community manager)Une autre pièce maîtresse du journalismesur Internet. C’est lui qui gère lescommentaires, les commentateurs et,de manière plus générale, la communautéattachée à un média en ligne. Sonobjectif: la faire grandir, la contrôler,la faire « produire », en tirer lemeilleur profit. Ses outils: les commentaires,les réseaux sociaux (Facebook, Twitter) et,de plus en plus, des outils propriétaires,développés à la demande.
  • 5. Le lexique de l’info en ligneHyperlocalUne tendance lourde aux Etats-Unis, encore embryonnaire en France: le pari de l’information à côtéde chez vous, voire géocalisée. Les sites Internet de la PQR y sont naturellement très sensibles.InfobésitéUn néologisme apparu au Canada en 2006, pour qualifier la surabondance d’information numérique.« Trop d’info tue l’info ». C’est, selon les points de vue (et leur capacité à s’adapter), une chance ouun danger pour les journalistes.Investigation en ligneLe journalisme d’investigation ne peut plus se passer d’Internet, où sont stockées, plus ou moinsprofondément, un nombre considérable d’informations plus ou moins confidentielles – etextrêmement appétissantes. Les trouver requiert une bonne connaissance de la géographienumérique et un minimum de savoir-faire.Journalisme ShivaComme le dieu du même nom, le journaliste Shiva a plusieursbras, qu’il utilise à remplir les tâches de nature différente quilui sont confiées: enquêter, écrire, filmer, photographier, existersur les réseaux sociaux, éditer, gérer des partenariats, relire,bloguer et, bien sûr, faire le café.Journalisme de liensLes liens hypertexte sont indissociables d’Internet. On n’écrit pasun article sans y glisser des liens, qui font office d’encadrés,sourcent les informations, les crédibilisent et rendent service à l’internaute. Certains articles sont uniquement composés de liens.Drudge Report, aux Etats-Unis, est un site à succès qui recense et hiérarchise des liens sur tous lessujets.
  • 6. Le lexique de l’info en ligneMarketing et analyse d’audienceLes outils mis à leur disposition permettent aux journalistes de connaître, pratiquement en temps réel,les audiences de leurs articles – et d’agir sur ces audiences. En maîtrisant ces outils et les techniquescorrespondantes, ils sont plus à l’écoute de leurs lecteurs et optimisent la diffusion de leurs articles – surles moteurs de recherche, les agrégateurs de contenu, les réseaux sociaux.NewsroomLa salle de rédaction du futur, où desrédacteurs en chef installés dans unetour de contrôle centrale passentcommande, dans les formats les plusadaptés, à des journalistes Shiva posésdans un gigantesque open-space. Onen parle beaucoup, en voit beaucoupmoins (voir Bimédia).Personal brandingL’individu devient sa propre marque,le journaliste aussi fort, crédible et réputéque son média.Plurimédia(mash up, Web documentaires)Cette écriture mêle (mash up) les formats, texte,vidéo, photo, infographie, liens hypertextes…Elle est à son apogée dans les Web documentaires,produits sophistiqués et interactifs, proches de la qualité télévisée.
  • 7. Le lexique de l’info en ligneSources:Olivier Le DeuffBenoît RaphaëlMark S. LuckieCeux qu’il faut lire:Jeff MignonBenoît RaphaëlJeff JarvisPaul BradshawEric SchererPhilippe CouveAFP-MediaWatchErwan GaucherFrancis PisaniRoy GreensladeCédric MotteJean-Marc ManachSur LinkedIn:Formation et journalisme multimédiaJournalists and journalismLes observateurs des médias

×