Your SlideShare is downloading. ×

Chrom journal8 fr[1]

183
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
183
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
5
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. ChromJournal Numéro 8 Printemps 2010 Produits novateurs pour la chromatographie ChromJournal
  • 2. 2 VWR ChromJournal Numéro 8 Printemps 2010 Cher spécialiste en chromatographie, Le 25ème anniversaire de la coopération entre VWR et Hitachi dans le cadre du développement et de la distribution de systèmes HPLC est l’occasion de faire un bilan rétrospectif, mais également de jeter un regard vers l’avenir. J’ai eu la chance de m’entretenir avec trois des personnalités à l’origine de cette aventure et d’obtenir ainsi des informations intéressantes sur les fondements et le fonctionnement de ce partenariat. La coopération entre VWR et Hitachi a débuté avec la cinquième génération de systèmes HPLC. Hitachi est devenu l’un des principaux fournisseurs de VWR et de nos clients.Au cours des dernières années, la coopération entre VWR et Hitachi s’est étendue pour couvrir également la distribution d’analyseurs d’acides aminés, de spectrophotomètres, de centrifugeuses de paillasse et de colonnes HPLC Hitachi. Nous attendons avec impatience la sortie de nouveaux produits Hitachi et l’intégration de nouvelles gammes d’instrumentation scientifique à la famille de produits VWR. Ne manquez pas de consulter les autres contributions passionnantes de ce numéro de ChromJournal, afin de découvrir les produits et applications conçus pour simplifier et sécuriser votre travail d’analyse et réduire vos coûts, tout en améliorant la qualité des résultats. L’équipe VWR de chromatographie vous souhaite d’excellentes analyses en chromatographie ! Cordialement, Wolf-Dieter Beinert Spécialiste produit chez VWR International, Darmstadt (Allemagne) Scientific Instruments & Applications Systèmes Merck/VWR-Hitachi pour l’HPLC analytique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 3-5 SCAT : des temps de rétention HPLC constants et une consommation de solvants réduite . . . . . . . 6-7 Application avec le système LaChrom Elite : préparation d’échantillons considérablement simplifiée grâce aux colonnes Chromolith® . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 8-10 Le nouveau catalogue de chromatographie de VWR est désormais disponible ! . . . . . . . . . . . . . . . 10 Préparation d’échantillons HPLC / UHPLC trois fois plus rapide grâce aux dispositifs de filtration sans seringue Whatman Mini-UniPrep . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 Seringues HPLC et CPG,VWR Collection . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 Des séparations 10 fois plus rapides à l’aide des colonnes UHPLC Purospher® STAR . . . . . . . . . . . . 13 Entonnoirs de sécurité SCAT Europe pour la collecte des solvants usagés . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 14 Nouveau piston de seringues headspace Hamilton pour système CTC PAL . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 15 Septum prédécoupé VWR Collection pour applications SPME . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 16 Editorial Rédaction VWR International Europe bvba Haasrode Researchpark Zone 3 Geldenaaksebaan 464 3001 Leuven Belgique Copyright VWR International Europe bvba Mise en page et composition Services marketing VWR Impression Stork, Bruchsal, Allemagne Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite ou copiée sans l’autorisation écrite préalable de VWR International Europe. Tirage 68 000 exemplaires Date de publication : mars 2010 En raison des volumes de vente importants des articles en promotion, il est possible que nous soyons momentanément en rupture de stock. Les conditions de vente de VWR sont applicables. Sommaire
  • 3. 3 Pour en savoir plus sur ces produits, contactez votre agence commerciale VWR locale, envoyez-nous un courrier électronique à l’adresse suivante : chromjournal@eu.vwr.com ou visitez notre site web http://eu.vwr.com/chrom. VWR ChromJournal Numéro 8 Printemps 2010 HPLC analytique S uite à la conclusion d’un accord de coopération avec Hitachi, le 4 novembre 1983, Merck a entamé la commercialisation des systèmes HPLC Merck-Hitachi en 1984. Ces systèmes de première génération sont toujours utilisés dans certains laboratoires, et continuent à faire leurs preuves ! Les systèmes HPLC Merck-Hitachi, devenus par la suite VWR-Hitachi, se sont révélés très populaires, puisqu’ils ont accaparé une part de marché considérable en un temps record. Les systèmes VWR-Hitachi sont désormais réputés dans les laboratoires du monde entier pour leur robustesse, leur technologie sophistiquée et leur capacité à fournir des résultats analytiques fiables, d’une précision et d’une sensibilité extrêmes, à toute épreuve. Pour marquer le 25ème anniversaire de la coopération entre Merck,VWR et Hitachi, ChromJournal a interrogé trois des personnalités à l’initiative de ce partenariat : les Docteurs Friedhelm Eisenbeiß (anciennement responsable de la recherche en chromatographie chez Merck), Edgar Schättle (anciennement responsable de la gestion de produits pour les systèmes HPLC chez Merck) et Reinhold Spatz (anciennement responsable du laboratoire de développement pour les systèmes chromatographiques chez Merck). ChromJournal : Dr Eisenbeiß, rétrospectivement, pour quelles raisons le groupe Merck était-il à la recherche d’un fabricant et fournisseur de systèmes HPLC ? Dr Eisenbeiß : A l’époque, l’analytique devenait de plus en plus complexe et de plus en plus orientée vers l’instrumentation. C’est pourquoi les clients ont souhaité une offre centralisée, c’est-à-dire des réactifs, des instruments, des méthodes, une assistance et un service provenant d’une source unique. Merck, l’un des principaux fournisseurs de produits chimiques et de dispositifs d’analytique, a alors repensé son approche afin de répondre aux attentes des clients tout en veillant à ne pas devenir trop dépendant envers les fabricants de systèmes analytiques. Dans le domaine de l’analytique de laboratoire, Merck avait déjà réussi la mise sur le marché d’une série de tests rapides avec des instruments simples. De plus, sa division Diagnostic avait mis en place un système commercial très satisfaisant, qui proposait de fournir au client une solution complète pour la détermination de paramètres cliniques : la chimie (kits de diagnostic), l’instrumentation et la méthode. A cette époque, Merck prospérait déjà en matière de développement de produits chromatographiques et possédait une gamme étendue de consommables de chromatographie, comprenant notamment des sorbants, des colonnes, des plaques de CCM, des solvants, des réactifs et, surtout, un savoir-faire applicatif considérable. Il était donc logique pour Merck de compléter sa gamme chromatographique avec des instruments HPLC, donnant par là même un nouvel élan à l’ensemble de ses activités dans le domaine de la chromatographie. La coopération avec CAMAG (pour la chromatographie sur couche mince) en est un excellent exemple. ChromJournal : Comment la coopération avec Hitachi a-t-elle débuté ? Dr Eisenbeiß : Nous avions initialement envisagé de coopérer avec LKB, Kontron, Knauer ou Waters.Toutefois, nous avons multiplié nos visites sur les salons internationaux et nos contacts avec le groupe Hitachi se sont renforcés, puis concrétisés.A l’occasion de notre premier entretien au Japon en février 1983, j’ai eu la possibilité de découvrir ses services de développement et de production et j’ai été très impressionné par la qualité et l’éventail des instruments scientifiques de son programme. ChromJournal : Qu’est-ce qui a convaincu Hitachi de coopérer avec Merck ? Dr Eisenbeiß : En 1962, Hitachi avait déjà développé un analyseur d’acides aminés basé sur la chromatographie en phase liquide et peu de temps après, un système HPLC compact.Au moment de notre visite, Hitachi venait de lancer le système HPLC modulaire série 655A et il se trouve qu’il était à la recherche d’un partenaire compétent dans le domaine de la chromatographie afin de commercialiser ses systèmes HPLC dans le monde entier, et non pas seulement sur son territoire d’Asie orientale. Le groupe Hitachi s’est montré très intéressé par les produits de chromatographie et le savoir-faire de Merck et a annoncé qu’il souhaitait développer d’autres systèmes analytiques en partenariat avec Merck. Cela a donc donné lieu à des pour-parlers en Allemagne et au Japon, pour finalement déboucher sur la signature d’un accord de coopération fin 1983. Systèmes Merck/VWR-Hitachi pour l’HPLC analytique Les débuts de la coopération avec Hitachi
  • 4. 4 VWR ChromJournal Numéro 8 Printemps 2010 ChromJournal : Dr Schättle, Merck a commencé à commercialiser les systèmes HPLC Merck- Hitachi dès 1984. Des travaux préparatoires ont-ils été nécessaires ? Dr Schättle : A cette époque, les aspects techniques et économiques de la commercialisation d’instruments scientifiques nous étaient étrangers. Jusqu’alors, nous nous étions concentrés sur les produits chimiques, pharmaceutiques et de diagnostic. Lorsque j’ai rejoint Merck en 1982 en tant que spécialiste de la chromatographie, je possédais une grande expérience dans la commercialisation des produits HPLC, et notamment des instruments. Dans le cadre de la coopération avec Hitachi, je me suis vu confier la mise au point d’un plan d’entreprise incluant tous les éléments nécessaires à l’établissement du système HPLC Merck-Hitachi sur le marché (appareil commercial, service, laboratoires d’application, entrepôts, pièces de rechange, etc.). Il est évident qu’un gros travail préparatoire, des investissements et du personnel supplémentaire ont été indispensables. Néanmoins, concernant le produit lui-même, il n’a pas été simple de convaincre Hitachi de remplacer la couleur orange d’origine du système 655A par le bleu traditionnel de Merck, à des fins d’image de marque et de commercialisation. Les premiers instruments distribués pour l’évaluation étaient orange, et l’on en trouve sûrement encore quelques-uns au sein du groupe Merck. ChromJournal : Où la commercialisation a-t-elle commencé ? Dr Schättle : Elle a commencé en Allemagne, où nous avons embauché six représentants commerciaux en 1984. Peu de temps après, nous avons également lancé la commercialisation de nos produits en France, en Autriche et en Suisse. Environ un an plus tard, nous nous sommes attaqués aux marchés de la Scandinavie, de l’Italie, de l’Espagne et du Portugal. Depuis l’Autriche, nous avons poussé la porte des pays du bloc de l’Est (notamment de la Pologne). ChromJournal : Dr Spatz, vous avez dirigé le laboratoire de développement pour les systèmes HPLC chez Merck, mis en place pour assister les activités Merck-Hitachi. Quelles étaient les principales tâches de ce laboratoire ? Dr Spatz : Notre première mission a consisté à développer des offres adéquates pour les systèmes HPLC, c’est-à- dire à fournir des solutions complètes pour certaines analyses HPLC impliquant un instrument Merck-Hitachi, des réactifs et des colonnes Merck et des méthodes appropriées. Les applications types pour ces offres étaient, par exemple, les analyses d’acides aminés, la chromatographie ionique et la détermination de paramètres cliniques tels que les catécholamines. Toutefois, le laboratoire a rapidement contribué directement au développement technique pour prendre en charge les attentes des clients et s’adapter au caractère compétitif du marché. Il a ainsi soudainement exercé une forte influence sur le développement additionnel du système HPLC Merck-Hitachi. Les principaux aspects étudiés étaient le fonctionnement de l’instrument, l’interface utilisateur, l’amélioration des caractéristiques et, à partir de 1987, le développement de l’interface utilisateur pour le logiciel de détection à barrettes de diodes, puis le logiciel du système HPLC. Tous les nouveaux prototypes ont été scrupuleusement testés dans nos laboratoires, en particulier en termes d’applications et de performances globales.Aujourd’hui, ces activités sont prises en charge par le laboratoire d’applications HPLC chez VWR. ChromJournal : Le développement de l’intégrateur D-2000 à partir de 1984 est apparu comme votre chef- d’œuvre. Il s’agissait en réalité du premier jalon de l’influence de Merck sur Hitachi concernant le développement des instruments HPLC. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ? Dr Spatz : L’intégrateur proposé par Hitachi à l’époque ne convenait pas aux marchés occidentaux, en raison de la qualité médiocre de son interface utilisateur et de ses performances. Fort de mon expérience dans le domaine des intégrateurs et des systèmes de données chromatographiques, acquise en ma qualité de responsable du laboratoire d’applications chez Brochure Hitachi du système HPLC 655A HPLC analytique
  • 5. 5 Pour en savoir plus sur ces produits, contactez votre agence commerciale VWR locale, envoyez-nous un courrier électronique à l’adresse suivante : chromjournal@eu.vwr.com ou visitez notre site web http://eu.vwr.com/chrom. VWR ChromJournal Numéro 8 Printemps 2010 Spectra Physics, j’ai pu convaincre le groupe Hitachi des avantages du projet sans trop de difficultés. Je lui ai proposé des caractéristiques (des arguments clés de vente) qui lui permettraient de largement devancer ses concurrents. Hitachi ne s’est pas fait prier et a immédiatement alloué les ressources nécessaires pour concevoir cet intégrateur à la pointe de la technologie en un temps record (un an). L’intégrateur qui a alors vu le jour (le D-2000) présentait des caractéristiques inégalées en termes de capacité de stockage pour les chromatogrammes, d’insertion de références calculées et, enfin et surtout, de rapport qualité/prix. A la conférence de Pittsburgh de 1985, le D-2000 a réellement impressionné les spécialistes des sociétés concurrentes.Techniquement, ses performances n’ont pu être égalées par les modèles des autres marques qu’environ quatre ans plus tard. Pour Hitachi et Merck, le nouvel intégrateur a été un succès phénoménal pendant de nombreuses années. Le D-2000 a en outre servi de référence pour le développement des modèles ultérieurs et, par la suite, des logiciels de données de chromatographie. ChromJournal : Les systèmes HPLC Merck-Hitachi sont entre- temps devenus les systèmes HPLC VWR-Hitachi. Pouvez-vous nous en dire un peu plus ? Dr Spatz : En 2000, Merck a acquis le groupe VWR International, l’un des plus grands fournisseurs et distributeurs mondiaux d’équipement de laboratoire. L’ensemble des activités de commercialisation de produits de laboratoire de Merck a alors été intégré à VWR, y compris le système HPLC Hitachi. Lorsque Merck s’est séparé de VWR International en 2004, les systèmes Merck-Hitachi sont devenus les systèmes VWR-Hitachi. De nombreux employés de Merck, qui avaient connu la coopération initiale avec Hitachi, ont suivi leurs produits chez VWR. ChromJournal : Merci infiniment de nous avoir accordé cet entretien. Cet entretien a été réalisé par : Dr Wolf-Dieter Beinert, Spécialiste de l’équipe VWR de chromatographie Le système HPLC Merck‑Hitachi 655A (configuration à gradient haute pression) avec le dispositif de support Merck Auto-Fix II pour cartouches HPLC (image issue d’une brochure Merck de 1984). L’intégrateur Merck‑Hitachi D-2000 (reproduction d’un article de GIT de 1985).
  • 6. 6 500 520 540 560 580 600 620 640 660 680 0 5 10 15 20 Masse(g) Jour Flacon A (g) Flacon B (g) VWR ChromJournal Numéro 8 Printemps 2010 Des temps de rétention HPLC constants et une consommation de solvants réduite ! Un test simple a été réalisé pour comparer l’utilisation des bouchons d’éluants « ouverts sur l’atmosphère » par rapport à celle des bouchons de sécurité SafetyCap SCAT Europe. Un mélange test de trois HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques) ont servi à établir une comparaison sur 20 jours des chromatogrammes. Un mélange eau / acétonitrile à faible débit (pour réduire la consommation de solvant) a été choisi pour la phase mobile. Le test a clairement révélé que, sans l’utilisation de systèmes fermés de distribution des solvants tels que les bouchons de sécurité SCAT Europe, les temps de rétention peuvent ne pas être fiables, même après une période relativement courte. De plus, des solvants volatiles onéreux risquent d’être gâchés. Conditions des tests Flacon A : ce flacon a été fermé avec un bouchon de sécurité SCAT SafetyCap (590-0506) parfaitement compatible avec le filetage pour flacon en verre GL45 standard. Flacon B : ce flacon a été fermé avec un bouchon comportant un trou de 10 mm de diamètre dans la partie en plastique, soit une zone « ouverte sur l’atmosphère » d’environ 0,785 cm2. Procédure Au début du test, les deux flacons ont été remplis d’un mélange identique eau / acétonitrile (20/80 m/m)• Le flacon A étant considéré comme le flacon de référence, un chromatogramme du mélange des trois HAP• (benzo(a)pyrène, benzo(ghi)pérylène et indéno(1,2,3-cd)pyrène) a été acquis pour établir une comparaison. Après l’obtention du chromatogramme de référence, les deux flacons ont été stockés à température ambiante• sous une hotte, pour permettre un léger flux d’air au-dessus. L’analyse du mélange test a été répétée après neuf et 20 jours.• Système HPLC Système HPLC VWR-Hitachi LaChrom Elite® équipé d’un détecteur à barrettes de diodes et contrôlé par le logiciel EZChrom Elite TM a été utilisé. Les conditions d’utilisation de la pompe isocratique avec la phase mobile pré- mélangée ont été définie. Colonne HPLC : Merck Superspher® 100, RP-18e (5 µm), 125 x 2 mm Débit = 500 µl/min Résultats Comme il était à prévoir, le flacon A n’a pas présenté de changements de poids significatif, prouvant l’absence de fuite de vapeur de solvant (voir le tableau 1). Le flacon B a présenté une perte significative de liquide par évaporation. La composition eau / acétonitrile dans la phase vapeur peut avoir changé avec le temps du fait de la formation d’azéotropes par les mélanges d’eau et d’acétonitrile. Tableau 1 : Variation du poids des flacons sur une période de 20 jours Jour Flacon A (g) Flacon B (g) 0 666.44 673.59 9 666.22 650.85 20 665.26 609.12 Fig. 1: Représentation graphique HPLC analytique
  • 7. 7 Minutes 0,5 1,0 1,5 2,0 2,5 3,0 3,5 4,0 4,5 5,0 5,5 6,0 6,5 7,0 7,5 8,0 mAU 0 200 400 600 800 1000 1200 1400 1600 1800 2000 2200 2400 1,07 2,29 3,45 4,77 1,07 2,32 3,51 4,86 1,15 DAD-CH1 265 - 390 nm 10 µl PAH-Mix Retention Time DAD-CH1 265 - 390 nm 2009 05 29 Bottle B Reps Retention Time DAD-CH1 265 - 390 nm 2009 06 18 PAH Mix Bottle B Retention Time Benzo(ghi)perylene Indeno(1,2,3,c,d) pyrene Day 0 Day 9 Day 20 2,88 4,52 6,39 Benzo(a)pyrene Pour en savoir plus sur ces produits, contactez votre agence commerciale VWR locale, envoyez-nous un courrier électronique à l’adresse suivante : chromjournal@eu.vwr.com ou visitez notre site web http://eu.vwr.com/chrom. VWR ChromJournal Numéro 8 Printemps 2010 La perte importante d’acétonitrile par rapport à l’eau, provenant des flacons « ouverts sur l’atmosphère », a été révélée par les résultats chromatographiques ; voir fig. 2. Après le stockage du flacon de solvant avec une phase mobile pré-mélangée « ouverte sur l’atmosphère », une variation significative du temps de rétention des composés tests a été observée. Celle-ci rend totalement impossible l’identification des composés basée sur le temps de rétention. Si l’on suppose un « comportement linéaire » sensiblement similaire de l’évaporation des solvants HPLC volatiles en dehors d’un mélange d’éluants, il devient évident que même après une journée d’utilisation des flacons de phase mobile non étanches, l’utilisateur peut s’attendre à des changements dans les temps de rétention. Conclusion L’utilisation de flacons de solvants autres que ceux à fermeture étanche pour les éluants HPLC pré-mélangés pose un risque clair d’évaporation incontrôlée des solvants, entraînant probablement une incidence sur les temps de rétention. L’utilisation de bouchons de sécurité SCAT empêche totalement de telles évaporations incontrôlées et préserve en outre l’air de votre laboratoire d’une contamination par des composés toxiques. Tableau 2 : variation du temps de rétention sur des périodes de 9 et 20 jours Jour 0 Jour 9 Jour 20 Composé 1 2.29 2.32 2.88 Composé 2 3.45 3.51 4.52 Composé 3 4.77 4.86 6.39 Fig. 2 : chromatogrammes après 9 et 20 jours de stockage du flacon B La parfaite adéquation ! Plus jamais ça !
  • 8. 8 VWR ChromJournal Numéro 8 Printemps 2010 Application de LaChrom Elite Une préparation d’échantillons considérablement simplifiée grâce aux colonnes Chromolith® Exemple : détermination de l’amertume d’une bière avec une durée d’analyse totale réduite de 80% « La bière est une boisson aqueuse fermentée, à base d’amidon et brassée à partir d’eau, d’orge et de houblon. C’est le houblon qui confère à la boisson son arôme et son amertume, notamment à la bière blonde. Il contribue à stabiliser la mousse mais peut également être responsable d’un désagréable « goût de lumière », dû à la dégradation des composants qui en dérivent. Des extraits de houblon contenant des acides iso-alpha réduits (acides rho-iso-alpha-, tétrahydro-iso-alpha et hexahydro-iso-alpha) sont souvent utilisés dans les brasseries du monde entier pour obtenir des produits stables à la lumière, avec de la mousse et une bonne tenue de celle-ci. Les brasseurs peuvent tirer parti de ces mélanges en acides iso-alpha réduits pour créer des bières suivant différents profils gustatifs. La méthode HPLC représente actuellement le seul outil d’analyse pour le contrôle du dosage du houblon et de l’amertume dans les bières brassées avec des acides iso-alpha réduits. La bière se décompose lorsqu’elle est exposée à la lumière, laissant apparaître une odeur de sulfure. Il faut donc la stocker dans des bouteilles vertes ou brunes, afin de d’empêcher la lumière de passer à travers le verre. Ce phénomène est dû à la vulnérabilité des acides iso-alpha à la lumière. La décomposition qui en résulte entraîne la formation de ce que l’on appelle le « goût de lumière ». Le mécanisme de la formation de cette odeur désagréable a été confirmé par l’indentification claire de 3-méthylbut-2-ène-1-thiol dans les bières exposées à la lumière. Le seuil olfactif du thiol est si faible que même des concentrations très réduites (quelques ppb) peuvent totalement gâcher la qualité d’une bière. » (1) Fig. 1 : système LaChrom Elite® Fig. 2 : décomposition des acides iso-alpha L’activation des isohumulones par les UV entraîne une scission selon une réaction de type Norrish I, qui produit une paire de radicaux acyle et cétyle. La perte de monoxyde de carbone du radical acyle qui s’ensuit et la recombinaison du fragment résultant avec un radical thiol fournissent du 3-méthylbut-2-ène-1-thiol, un thiol malodorant. HPLC analytique
  • 9. 9 Pour en savoir plus sur ces produits, contactez votre agence commerciale VWR locale, envoyez-nous un courrier électronique à l’adresse suivante : chromjournal@eu.vwr.com ou visitez notre site web http://eu.vwr.com/chrom. VWR ChromJournal Numéro 8 Printemps 2010 Cette application est basée sur la publication originale d’Alexis Bolívar et de Mónica Gasparri (2). Elle décrit une méthode HPLC rapide et entièrement validée pour l’analyse de routine d’acides iso-alpha réduits dans la bière dans un temps d’analyse de six minutes et une procédure de préparation considérablement simplifiée par la mise en oeuvre d’une colonne Chromolith® d’un diamètre interne de 4,6 mm au lieu d’une colonne à silice particulaire. Dans l’application d’origine, les acides iso-alpha et les acides hexahydro-iso-alpha se coéluent. La brasserie Polar (située à Caracas, au Venezuela) utilise uniquement des bouteilles en verre blanc et aucun acide iso-alpha. Elle n’a donc pas besoin d’une séparation parfaite des paires de pics critiques H3/I1 et H5/I2 (voir les Fig. 6a et 6b). Dans de nombreuses régions du monde, les brasseries utilisent du verre brun ou vert pour embouteiller leurs bières. C’est pourquoi dans le cadre d’une approche plus générale, il était nécessaire d’obtenir une séparation totale entre les isomères d’acides iso- alpha réduits et les isomères d’acides iso-alpha.Afin de réduire le débit de 3 ml à 1,5 ml et d’économiser du solvant, une colonne Chromolith® d’un diamètre intérieur de 3 mm a été utilisée, plutôt qu’une colonne Chromolith® de 4,6 mm. Séparation des acides iso-alpha et des acides iso-alpha réduits au sein des produits de brasserie à l’aide de la colonne Merck Chromolith® Fig. 3 : colonne Chromolith® Fig. 4a : procédure de préparation d’échantillons complexe à l’aide d’une extraction en phase solide lorsque des colonnes à silice particulaire sont utilisées. Les colonnes de particules peuvent être bloquées facilement par la matrice d’échantillons naturels. Fig. 4b : si des colonnes Chromolith® sont utilisées, seule la filtration est nécessaire pour la préparation d’échantillons. La structure de pores de la colonne Chromolith® (avec ses mésopores de 130 Å et ses macropores de 2 µm) explique sa grande robustesse, qui permet l’injection directe d’échantillons naturels à matrice chargée. Fig. 5 : images au microscope électronique à balayage montrant la structure de pores d’une colonne Chromolith®. Cette structure de pores unique permet d’injecter des échantillons naturels, comme la bière, directement sur la colonne, sans aucune préparation.
  • 10. 10 VWR ChromJournal Numéro 8 Printemps 2010 Fig. 7a : Injection de 50 µl de bière Heineken La bière Heineken contient des acides iso-alpha et de petites quantités d’acides tétrahydro-iso- alpha. Colonne : Merck Chromolith® Performance RP-18e, 100-3 mm Température de la colonne : 25°C Eluant A : tampon tétrabutylammonium hydroxide (pH 6,8) Eluant B : 80% d’acétonitrile/ 20% de tétrahydrofurane, pré-mélangés Elution isocratique : 65% A / 35% B, mélange géré par la pompe Débit : 1,5 ml/min Longueur d’onde : 254 nm (référence : 350 nm) Résumé Dans le cadre de cette application, une séparation de référence des acides iso-alpha et des acides iso-alpha réduits a été réalisée dans un temps d’analyse de 11 minutes. Il est possible d’injecter 50 µl d’échantillon de moût et de bière directement dans la colonne Chromolith® de Merck, sans aucune préparation des échantillons.A l’inverse, si on utilisait des colonnes à silice particulaire conventionnelles, une préparation des échantillons longue et compliquée serait indispensable avant l’analyse HPLC normale. Grâce aux colonnes Chromolith®, les brasseries peuvent réduire leurs coûts d’environ 60% et diminuer le temps nécessaire à la mesure de l’amertume de leurs bières d’environ 86%. Références : 1) Fundamentals of beer and hop chemistry, Denis De Keukeleire, Université de Gand - Faculté des Sciences Pharmaceutiques - Laboratoire de Pharmacognosie et Phytochimie, Gand (Belgique, Quimica Nova, 23(1): 108-112, 2000 2) Alexis Bolívar, Mónica Gasparri et Carsten Zufall, Corporative Quality, Innovation and Development Department, Cervecería Polar C.A., Caracas, Venezuela ; J.Am. Soc. Brew. Chem. 64(1):39-46, 2006 Fig. 6a : Echantillon : solution témoin contenant des acides iso-alpha et des acides iso-alpha réduits Les conditions de l’application d’origine (1) ont été transférées sur la colonne Merck Chromolith® Performance RP-18e, 100-3 mm Eluant A : tampon tétrabutylammonium hydroxide (pH 6,8) Eluant B : acétonitrile Elution isocratique : 59% A / 41% B, mélange géré par la pompe Débit : 1,5 ml/min Temps d’analyse : 6 min Fig. 6b : Echantillon : solution témoin contenant des acides iso-alpha et des acides iso-alpha réduits Si l’on ajoute 20% de tétrahydrofurane à l’acétonitrile, il est même possible de séparer les deux paires de pics critiques H3/I1 et H5/I2. Eluant A : tampon tétrabutylammonium hydroxide (pH 6,8) Eluant B : 80% d’acétonitrile/ 20% de tétrahydrofurane, pré-mélangés Elution isocratique : 65% A / 35% B, mélange géré par la pompe Débit : 1,5 ml/min Temps d’analyse : 11 min Fig. 7b : 50 µl de bière Heineken, superposition avec la solution témoin Le nouveau catalogue de chromatographie de VWR est désormais disponible ! Des solutions de chromatographie exceptionnelles, pour la prise en charge de toutes vos tâches analytiques ou préparatives. Un large éventail de grandes marques d’instruments, d’accessoires et de consommables de chromatographie. Pour commander votre exemplaire gratuit, rendez-vous dès maintenant sur le site http://eu.vwr.com/chrom. HPLC analytique 0.0 0.5 1.0 1.5 2.0 2.5 3.0 3.5 4.5 5.0 5.5 6.0 Minutes 120 140 160 180 200 220 240 260 mAU H5 / I2 D4 T1 T2 Time: 5,99614 Minutes - Amplitude: -0,021mAU -20 0 20 40 60 80 100 4.0 H3 / I1 D3 D2 D1 H1 0 1 2 3 4 5 6 7 9 10 Minutes mAU H5 D4 T1 T2 Time: 10,9925 Minutes - Amplitude: -0,03775 mAU 160 180 140 120 0 20 40 60 80 100 8 H3 D3 D2 D1 H1 I2 I1 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Minutes 0 20 40 60 80 100 120 140 mAU I1 I2 T1 T2 Time: 11,0236 Minutes - Amplitude: --mAU 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 Minutes 0 20 40 60 80 100 120 140 mAU I1 I2 T1 T2 Time: 11,0236 Minutes - Amplitude: --mAU
  • 11. 11 Pour en savoir plus sur ces produits, contactez votre agence commerciale VWR locale, envoyez-nous un courrier électronique à l’adresse suivante : chromjournal@eu.vwr.com ou visitez notre site web http://eu.vwr.com/chrom. VWR ChromJournal Numéro 8 Printemps 2010 Préparez vos échantillons HPLC / UHPLC trois fois plus vite grâce aux dispositifs de filtration sans seringue Whatman Mini-UniPrep Les dispositifs de filtration sans seringue Whatman Mini-UniPrep™ permettent d’éliminer rapidement et facilement les particules des échantillons et offrent une confirmation visuelle de la filtration de tous les échantillons analysés. Au lieu d’utiliser une seringue, un filtre pour seringue, un vial et un septum, utilisez simplement un Mini-UniPrep et réalisez la même manipulation en quelques secondes seulement. En raison des exigences spécifiques liées à la préparation d’échantillons dans les applications chromatographiques, celle-ci peut prendre beaucoup de temps lors des activités quotidiennes en laboratoire. La protection des colonnes pour les applications HPLC est toujours conseillée et devient de plus en plus importante avec les nouveaux instruments Ultra HPLC. Grâce aux particules de taille réduite et aux pressions plus élevées, les colonnes permettent d’obtenir des résolutions accrues des composants séparés.Toutefois, la propreté de la préparation d’échantillons est essentielle. Motivé par une volonté d’amélioration et d’innovation permanente,Whatman a tenu compte de ces nouvelles exigences et créé toute une gamme de filtres Mini-UniPrep. Votre laboratoire bénéficie ainsi d’économies Préparation des échantillons 3 fois plus rapide considérables en termes de temps et d’argent, car il n’est plus nécessaire d’avoir recours à plusieurs consommables lors de la préparation des échantillons. Pour les clients utilisant des septa pré-percés, Whatman propose des Mini-UniPrep avec ce type de fermeture. Pour les clients qui souhaitent protéger les échantillons de la lumière, il existe des Mini-Uniprep ambrés. Pour maximiser le rendement de la préparation d’échantillons,Whatman a développé le compresseur 6 positions. Il permet de traiter 6 Mini-UniPrep en même temps et de réduire le risque de fatigue manuelle. La membrane filtre est placée au bas du vial, avec un bouchon/septum à l’autre bout. En appuyant sur l’unité filtrante lorsque l’échantillon est placé dans le godet, une pression positive force le filtrat à entrer dans le Simplicité Placez l’échantillon non filtré dans le godet. Nouveauté Compressez l’unité filtrante dans le godet à échantillons. Le filtrat propre remplit le vial. Commodité La forme du Mini-UniPrep s’adapte parfaitement aux passeurs d’échantillons standards. vial. L’air s’échappe par les orifices de ventilation jusqu’à ce que le cran de blocage soit atteint, ce qui assure une fermeture étanche à l’air. En quelques secondes, le Mini-UniPrep peut être placé dans votre passeur d’échantillons pour une injection ultérieure. Le compresseur 6 positions vous rend la tâche encore plus facile. Pour vérifier la disponibilité des vials ambrés ou des septa pré-percés, contactez votre service client VWR local. Avantages du Mini-UniPrep : réduit le temps de préparation des échantillons et améliore• l’efficacité réduit les coûts• réduit les déchets de laboratoire• protège les colonnes, dans la mesure où la filtration• se fait dans le vial permet d’obtenir une confirmation visuelle de la filtration• de l’échantillon Flexible : conçu pour être adapté aux passeurs d’échantillons• compatibles avec les vials de 2 ml Flexible : disponible avec un large choix de membranes• Spécifications techniques Dimensions Equivalent en taille aux vials de 12 mm x 32 mm Matériaux de fabrication Boîtier et bouchon : polypropylène Milieu de filtration : tel que spécifié Septum : Silicone/PTFE Capacité de filtration 0,4 ml Force nominale nécessaire pour la compression Approximativement 8 psi (0,6 bar) Température de fonctionnement maximale 120° F (50 °C) Choisissez la bonne membrane de filtration Mini-UniPrep Echantillons Mini-UniPrep adaptés Liquides riches en particules Microfibres de verre (GMF) Echantillons aqueux/organiques, de pH 3 à 10 Nylon (NYL) Non spécifiques/échantillons à base de solvants Polypropylène (PP) Solutions chimiques corrosives Polytétrafluoroéthylène (PTFE) Echantillons biologiques nécessitant des membranes à faible affinité pour les protéines Polyéthersulfone (PES) Solvants aqueux/organiques – membranes à faible rétention non spécifique Fluorure de polyvinylidène (PVDF) Solvants aqueux/organiques – débit et capacité de charge élevés Polypropylène (dp PP) Solvants aqueux/organiques – membranes à faible rétention non spécifique Cellulose régénérée (RC) Préparation d’échantillons
  • 12. 12 VWR ChromJournal Numéro 8 Printemps 2010 VWR a le plaisir de vous présenter les nouvelles seringues de chromatographie de VWR Collection. Cette nouvelle gamme de seringues VWR facilitera prélèvement et distribution de liquide dans vos activités de laboratoire. VWR propose diverses seringues pour la préparation d’échantillons manuelle ou automatisée ou pour l’injection d’échantillons dans des systèmes HPLC ou GC. Ces seringues offrent une précision et une exactitude extrêmes, pour un excellent rapport qualité/prix. Consommables pour chromatographie Seringues HPLC et CPG VWR Collection Voici l’une des gammes de seringues de chromatographie VWR Collection : Modèles avec piston super-élastique Les modèles avec piston super-élastique sont des seringues de nouvelle génération, équipées d’un piston en alliage de nickel et titane avec une résistance accrue à la flexion et aux produits chimiques. Caractéristiques du piston super-élastique : Description Code art. Microseringue 10 μl, aiguille fixe Std. 549-0199 Microseringue 100 μl, Luer lock étanche au gaz 549-0539 Microseringue 10 μl Jauge Agilent 7673A 549-0567 nouvelle gamme ! Flexibilité exceptionnelle grâce à un alliage Ti-Ni spécial qui se plie sans se déformer Le piston est tout simplement élastique ; il reprend sa forme d’origine (voir Fig. 1). - Le piston peut être enroulé dans une bobine de 16 mm de diamètre. - Attention : la super-élasticité diminue si la température est inférieure à -10°C et elle disparaît si elle est supérieure à 200° C. Excellente résistance chimique• - L’alliage Ti-Ni robuste est plus résistant aux solutions acides, alcalines et salines que l’acier inoxydable classique. (voir Fig. 2) • Précision et reproductibilité - Le niveau de précision et de reproductibilité de l’injection est de ± 1%. Compatible avec les passeurs Agilent et les vannes HPLC Rheodyne. Le piston super-élastique offre aux seringues une durée de vie remarquable. Figure 1 Figure 2
  • 13. 13 Pour en savoir plus sur ces produits, contactez votre agence commerciale VWR locale, envoyez-nous un courrier électronique à l’adresse suivante : chromjournal@eu.vwr.com ou visitez notre site web http://eu.vwr.com/chrom. VWR ChromJournal Numéro 8 Printemps 2010 Les colonnes UHPLC Hibar® HR Purospher® STAR RP-18E de Merck, disponibles en deux tailles de granulométrie (2 µm et 3 µm) sont idéales pour les applications rapides, comme l’analyse et le criblage à débit élevé, le contrôle des processus, les contrôles qualité, le développement de méthodes et le couplage LC/MS. En accélérant le processus de séparation de près de 90%, ces colonnes offrent des performances, une résolution et une stabilité hors du commun. Des séparations 10 fois plus rapides à l’aide des colonnes UHPLC Purospher® STAR Description Code art. Hibar® HR 30-2.1 Purospher® STAR RP-18E, 2 µm 1.50645.0001 Hibar® HR 50-2.1 Purospher® STAR RP-18E, 2 µm 1.50646.0001 Hibar® HR 30-2.1 Purospher® STAR RP-18E, 3 µm 1.50650.0001 Hibar® HR 50-2.1 Purospher® STAR RP-18E, 3 µm 1.50651.0001 Des séparations plus rapides et une consommation de solvants réduite Lorsqu’elles sont utilisées avec des instruments UHPLC, toutes les colonnes UHPLC Hibar® HR Purospher® STAR RP-18E de Merck permettent d’obtenir des applications 10 fois plus rapides, tout en conservant une forme de pic excellente. Les utilisateurs peuvent également constater une réduction de leur consommation de solvants allant jusqu’à 84,5%. Non seulement ces colonnes sont incroyablement efficaces, mais en plus, leurs performances sont telles qu’un seul type de colonne suffit pour la plupart des applications. Une résolution élevée assurant la flexibilité des méthodes Lors d’applications ultra-rapides, l’utilisation de particules de 5 µm, par exemple, peut réduire la résolution des pics critiques. Pour y remédier, Merck propose un matériau de colonne adapté aux analyses rapides sur une base de particules de silice de 2 et 3 µm. Comme le sorbant est très pur, les applications conduisent toujours à une symétrie des pics optimale. Une stabilité à la température et au pH remarquable, pour un éventail d’applications encore plus large Les colonnes UHPC Hibar® HR Purospher® STAR RP-18E 2 µm restent stables à des pressions maximales de 600 bars et peuvent être utilisées avec des éluants alcalins d’un pH de 10 au maximum.
  • 14. 14 VWR ChromJournal Numéro 8 Printemps 2010 C onformément aux objectifs de SCAT Europe en matière de qualité, de sécurité et de fonctionnalité,VWR propose maintenant des entonnoirs de sécurité « SafetyFunnel ». Idéals tant pour les laboratoires que pour les zones de production et de stockage, les entonnoirs de sécurité, avec couvercle, tamis en acier inoxydable et mise à la terre, sont spécialement conçus pour les espaces réduits. Une sécurité à toute épreuve ! Les sources d’inflammation sont évitées par le PE-HD électroconducteur, qui offre une parfaite protection contre les charges électrostatiques. Avec le conteneur à déchets électroconducteur de 10 litres à contrôle de niveau mécanique, la hauteur totale atteint seulement 49 cm. Disponibles avec différentes tailles de filetage, les entonnoirs SafetyFunnel s’adaptent à tous les conteneurs à déchets standard. Ils peuvent également équipés, grace à un adaptateur spécial, les fûts. Simples à installer et à retirer, les entonnoirs possèdent un diamètre de 20 cm. L’association du tamis en acier inox et du système de ventilation antiprojection simplifie la mise au rebut de grandes quantités de déchets liquides. La vue en coupe ci-contre explique les détails fonctionnels de l’entonnoir. Il est indiscutable que SCAT Europe met tout en œuvre pour réduire l’émission de vapeurs dangereuses au sein du laboratoire. Les produits de SCAT Europe sont distribués par VWR. Outre les entonnoirs de sécurité SafetyFunnel ,VWR propose toute la gamme de dispositifs de SCAT Europe, notamment les bouchons de sécurité pour flacon de collecte SafetyWasteCap, les bouchons de sécurité SafetyCap et la gamme des produits ignifuges. Ces produits protègent votre personnel, vous font économiser de l’argent et améliorent vos opérations. Entonnoirs de sécurité SCAT Europe pour la collecte des solvants usagés Consultez nos promotions sur le Chrom Shop ! Consommables pour chromatographie
  • 15. 15 Pour en savoir plus sur ces produits, contactez votre agence commerciale VWR locale, envoyez-nous un courrier électronique à l’adresse suivante : chromjournal@eu.vwr.com ou visitez notre site web http://eu.vwr.com/chrom. VWR ChromJournal Numéro 8 Printemps 2010 Son joint monté sur ressort améliore les performances des analyses headspace Grâce à ce nouveau système de scellage, le piston offre une meilleure étanchéité• sur toute la gamme de températures, de 40 à 150 °C. Sa durée de vie est trois à cinq fois supérieure à celle des seringues headspace• actuellement sur le marché.* * La durée de vie varie en fonction des conditions d’application. Nouveau piston de seringues headspace Hamilton pour système CTC PAL Avec ce piston inédit, Hamilton définit une nouvelle norme pour les seringues headspace. Ce nouveau modèle de piston breveté est optimisé pour accélérer les analyses en headspace. Les instruments CTC sont pré-équipés des seringues HAMILTON. Vous pouvez demander un exemplaire du catalogue de seringues HAMILTON à VWR brevet en attente PAL est une marque déposée de CTC Analytics AG l Suisse Description Cdt. Code art. Modèle 1001 ;Volume 1000 µL ; Jauge 23 ; CTC (23/51/5) 1 pièce 549-1324 Modèle 1002 ;Volume 2500 µL ; Jauge 23 ; CTC (23/51/5) 1 pièce 549-1325 Modèle 1005 ;Volume 5000 µL ; Jauge 23 ; CTC (23/51/5) 1 pièce 549-1326 Modèle 1001 ;Volume 1000 µL ; Jauge 26 ; CTC (26/51/5) 1 pièce 549-1327 Modèle 1002 ;Volume 2500 µL ; Jauge 26 ; CTC (26/51/5) 1 pièce 549-1328 Modèle 1005 ;Volume 5000 µL ; Jauge 26 ; CTC (26/51/5) 1 pièce 549-1329
  • 16. IJ-VTD03/2010 Votre Partenaire de Distribution Européen Allemagne VWR International GmbH Hilpertstrasse 20a D - 64295 Darmstadt Tel.: 0180 570 20 00* Fax: 0180 570 22 22* E-mail: info@de.vwr.com *0,14 €/Min. aus d. dt. Festnetz, Mobilfunk max. 0,42 €/Min. Autriche VWR International GmbH Graumanngasse 7 1150 Wien Tel.: 01 97 002 0 Fax: 01 97 002 600 E-mail: info@at.vwr.com Belgique VWR International bvba Researchpark Haasrode 2020 Geldenaaksebaan 464 3001 Leuven Tel.: 016 385 011 Fax: 016 385 385 E-mail: customerservice@be.vwr.com Danemark VWR - Bie & Berntsen Transformervej 8 2730 Herlev Tel.: 43 86 87 88 Fax: 43 86 87 90 E-mail: info@dk.vwr.com Espagne VWR International Eurolab S.L. Ronda Can Fatjó, nº 11 Edifici Tecnopark, 3 Parc Tecnològic del Vallès 08290 Cerdanyola del Vallès (Barcelona) Tel.: 902 222 897 Fax: 902 430 657 E-mail: info@es.vwr.com Finlande VWR International Oy Pihatörmä 1 C 1 02240 Espoo Tel.: 09 80 45 51 Fax: 09 80 45 52 00 E-mail: info@fi.vwr.com France VWR International S.A.S. Le Périgares – Bâtiment B 201, rue Carnot 94126 Fontenay-sous-Bois cedex Tel.: 0 825 02 30 30 (0,15 EUR TTC/min) Fax: 0 825 02 30 35 (0,15 EUR TTC/min) E-mail: info@fr.vwr.com Hongrie Spektrum-3D Ltd. A VWR International Company Simon László u. 4. 4034 Debrecen Tel.: (52) 521-131 Fax: (52) 470-069 E-mail: info@spektrum-3d.hu Irlande VWR International Ltd Orion Business Campus Northwest Business Park Ballycoolin Dublin 15 Tel.: 01 88 22 222 Fax: 01 88 22 333 E-mail sales@ie.vwr.com Irlande du Nord VWR International Ltd A10 Harbour Court, 7 Heron Rd Sydenham Business Park Belfast BT3 9HB Tel.: 028 9058 5800 Fax: 028 9080 7812 Email: sales@ie.vwr.com Italie VWR International s.r.l. Via Stephenson 94 20157 Milano (MI) Tel.: 02 332 03 11 Fax: 800 152 999 E-mail: info@it.vwr.com Pays-Bas VWR International B.V. Postbus 8198 1005 AD Amsterdam Tel.: 020 4808 400 Fax: 020 4808 480 E-mail: info@nl.vwr.com Portugal VWR International - Material de Laboratório, Lda Edifício Neopark Av.Tomás Ribeiro, 43- 3 D 2790-221 Carnaxide Tel.: 21 3600 770 Fax: 21 3600 798/9 E-mail: info@pt.vwr.com Norvège VWR International AS Haavard Martinsensvei 30 0978 Oslo Tel.: 0 2290 Fax: 815 00 940 E-mail: info@no.vwr.com Royaume-Uni VWR International Ltd Customer Service Centre Hunter Boulevard Magna Park Lutterworth Leicestershire LE17 4XN Tel.: 0800 22 33 44 Fax: 01455 55 85 86 E-mail: uksales@uk.vwr.com Suède VWR International AB Fagerstagatan 18a 163 94 Stockholm Tel.: 08 621 34 00 Fax: 08 621 34 66 E-mail: info@se.vwr.com Suisse VWR International AG Lerzenstrasse 16/18 8953 Dietikon Tel.: 044 745 13 13 Fax: 044 745 13 10 E-mail: info@ch.vwr.com Rendez vous sur www.vwr.com: vous y trouverez les dernières nouveautés et offres spéciales et les coordonnées de votre partenaire VWR. A vec la technique SPME, la fibre risque fortement de se plier ou de rencontrer des difficultés pour pénétrer le septum. Pour faciliter la pénétration, nous avons tout d’abord réduit de moitié environ l’épaisseur du septum du bouchon à sertir (qui était de 3 mm, ce qui représente la norme pour les bouchons à sertir headspace de 20 mm).Toutefois, afin de compenser cette perte d’épaisseur et de garantir un sertissage efficace, nous avons changé le col à sertir du flacon. Ce changement, qui a permis de résoudre les problèmes de pénétration de la fibre SPME, a nécessité l’utilisation de flacons sur mesure pour la SPME, entraînant des coûts supplémentaires et une difficulté pour les utilisateurs. Les flacons headspace avec filetage de précision ont permis d’améliorer les techniques headspace et SPME, grâce à un système compatible avec les deux applications. L’épaisseur du septum utilisé dans les bouchons à vis magnétiques de ces flacons est comprise entre 1,3 mm et 1,6 mm seulement, ce qui renforce la protection de la fibre SPME. Cela a en outre permis d’éliminer le risque de flacons mal sertis et, par là même, de garantir la reproductibilité des résultats d’analyse. Le filetage de précision spécial pousse fermement le septum contre le rebord en verre pour sceller le flacon et assurer l’étanchéité au gaz. La technologie de septum prédécoupé offre un niveau de protection supplémentaire pour la fibre SPME. La couche de silicone est découpée en forme d’étoile et la stratification PTFE reste intacte. Dans la mesure où la partie en silicone représente la majorité de l’épaisseur totale des septa, l’aiguille peut facilement pénétrer dans la fente en étoile, et ce dans la plus grande partie de l’épaisseur. La stratification PTFE intacte préserve à 100% l’intégrité de l’échantillon, évitant toute contamination par le matériau en silicone. Outre la pénétration simplifiée qu’offre un septum prédécoupé, l’utilisateur bénéficie également d’une très faible fragmentation de la fibre pendant le processus de pénétration (ce qui est très important pour la SPME). La forme étoilée de la prédécoupe procure à l’aiguille une zone cible élargie et laisse au septum suffisamment d’espace pour s’écarter pendant la pénétration. Flacons VWR Collection avec septum prédécoupé pour applications SPME Nouveau flacons headspace avec filetage de précision Description Cdt. Code art. Flacon à vis 10 ml 46 x 22,5 mm, clair 100 548-0247 Flacon à vis 20 ml 75,5 x 22,5 mm, clair 100 548-0248 Flacon à vis 10 ml 46 x 22,5 mm, ambré 100 548-0552 Flacon à vis 20 ml 75,5 x 22,5 mm, ambré 100 548-0553