L'éducation aux médias - Impliquez-vous !

4,481
-1

Published on

Ce présentation fait parti du programme Impliquez-vous ! -- un programme d'éducation aux médias regroupant un ensemble de ressources offertes gratuitement aux éducateurs pour les aider à comprendre et transmettre à leurs élèves les véritables enjeux reliés aux médias. Ce programme éducatif comprend un livret, une présentation PowerPoint et un guide d'accompagnement comprenant les documents d'accompagnement à distribuer.

0 Comments
5 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total Views
4,481
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
5
Actions
Shares
0
Downloads
86
Comments
0
Likes
5
Embeds 0
No embeds

No notes for slide
  • Notes à l’animateur : La présentation L’éducation aux médias - Impliquez-vous ! fait partie d’un programme de sensibilisation qui inclut cet atelier PowerPoint, un guide du présentateur avec documents d’accompagnement et un livret d’accompagnement. L’ensemble est téléchargeable gratuitement à <www.semaineeducationmedias.ca> Les flèches (  ) indiquent quand cliquer sur la souris pour faire apparaître texte ou images à l’écran.  (Diapo suivante)
  • Une bonne partie de l’information contenue dans cette présentation est tirée du livret L’éducation aux médias - Impliquez-vous ! , dont la réalisation a été rendue possible grâce à la collaboration des organismes suivants : Réseau Éducation-Médias Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants Association for Media Literacy Canadian Association of Media Education Organizations  (Diapo suivante)
  • Le but de cet atelier est de donner aux enseignant(e)s un aperçu de ce qu’est l’éducation aux médias et de leur offrir un point de départ pour commencer à l’intégrer dans leurs cours et activités scolaires.  Nous commencerons par un survol de l’environnement médiatique des jeunes,  puis nous répondrons à la question « Qu’est-ce que l’éducation aux médias ? »,  nous examinerons ensuite les approches éducatives de l’éducation aux médias, y compris ses concepts clés et un modèle pour la déconstruction des produits médiatiques,  finalement, nous passerons en revue différents moyens pratiques d’intégrer l’éducation aux médias dans un grand nombre de cours.  (Diapo suivante)
  • Commençons par une activité de réchauffement qui illustre la puissante influence des images médiatiques sur nos esprits. Cet alphabet a été créé à partir d’éléments de logos de marques connues. Combien en reconnaissez-vous ? Les médias, bien sûr, ne se réduisent pas aux images de marques qu’ils diffusent. Il reste qu’ils nous les rendent familières dès le plus jeune âge. Des bébés sont déjà capables à six mois de se faire une représentation mentale de logos et mascottes de marques. La loyauté à une marque peut être établie dès l’âge de deux ans et, au moment de commencer l’école, la plupart des enfants reconnaissent des centaines de logos .  (Diapo suivante)
  • Les médias peuvent avoir une puissante influence sur les jeunes, qui passent souvent plus de temps en interaction avec eux qu’avec leurs parents, enseignant(e)s ou même amis.  Inconsciemment, cette accumulation de messages contribue à former leurs perceptions de ce qui est normal et important, à la mode ou amusant, effrayant ou répugnant.  (Diapo suivante)
  • Les jeunes Canadiens sont de grands consommateurs de médias. En 2003, la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants a mené un sondage national auprès de plus de 5700 élèves, de la troisième année du primaire à la quatrième secondaire, sur l’utilisation qu’ils faisaient des médias. L’enquête a dévoilé les résultats suivants :  75 pour cent des jeunes regardent la télé tous les jours ;  près de la moitié (48 pour cent) ont leur propre télé ;  60 pour cent des garçons de la troisième à la sixième année du primaire jouent presque quotidiennement à des jeux vidéo ou d’ordinateur ;  42 pour cent des jeunes regardent des vidéos ou des DVD plusieurs fois par semaine.  (Diapo suivante)
  • Les élèves canadiens sont également parmi les plus branchés du monde. En 2005, un sondage du Réseau Éducation-Médias a interrogé plus de 5200 élèves sur leur utilisation des médias numériques et révélé les faits suivants:  94 pour cent ont un accès Internet à la maison, à haute vitesse dans la majorité des cas ; 37 pour cent ont leur ordinateur personnel branché sur Internet* ;  41 pour cent ont un baladeur MP3 ;  22 pour cent ont une webcam sur leur ordinateur. (* Vingt pour cent des élèves de la quatrième année du primaire ont leur propre accès, un nombre qui grimpe à 51 pour cent en cinquième secondaire. C’est d’autant plus significatif que les élèves avec un accès personnel à Internet passent deux fois plus de temps en ligne que ceux qui partagent le branchement avec leur famille.)  (Diapo suivante)
  • Cette nouvelle génération peut à peine se souvenir de l’époque où courriel, messagerie instantanée, musique en ligne, webcam, message texte et cellulaires ne faisaient pas partie de la vie quotidienne. Alors que beaucoup d’adultes ont du mal à s’adapter aux nouvelles technologies, enfants et adolescents les adoptent naturellement, soit intuitivement, soit en imitant leurs pairs. Ils sont capables d’en utiliser sans effort plusieurs à la fois et évoluent dans un univers complexe de sons, d’illustrations, de textes et d’images. Ces nouvelles technologies leur ont donné soudainement pouvoir et indépendance. Ils gèrent, créent et distribuent l’information, et y ont accès comme ils veulent et quand ils veulent.  (Diapo suivante)
  • De leur interaction avec les médias, les jeunes tirent une grande part de leur connaissance du monde et de leur perception d’eux-mêmes et des autres.  Pour bien maîtriser ce riche environnement médiatique, ils ont besoin de développer un savoir, des valeurs, une pensée critique et toute une gamme d’habiletés à gérer communication et information. Autrement dit, ils ont besoin d’une éducation aux médias.  (Diapo suivante)
  • La littératie médiatique est généralement définie comme la capacité de rechercher, analyser, évaluer et créer des produits médiatiques, un processus qui permet de devenir un consommateur actif, plutôt que passif, des médias.  (Diapo suivante)
  • La littératie médiatique peut inclure les capacités suivantes :  savoir reconnaître préjugés et stéréotypes, et faire la différence entre la violence telle que dépeinte dans les médias et celle dans la vie réelle ;  (Diapo suivante)
  • ...savoir « lire entre les lignes » d’une pub de malbouffe et  comprendre la différence entre divertissement et marketing en ligne ;  (Diapo suivante)
  • ...se questionner sur les relations que peuvent entretenir entre elles les industries de la mode, de la musique, du cinéma et des sports, et se poser également la question de leur impact sur l’estime et l’image de soi ;  (Diapo suivante)
  • ... comprendre comment sont construits les bulletins de nouvelles, qu’est-ce qui fait une manchette et les problèmes rencontrés par les journalistes des quotidiens pour faire face à des échéances très serrées ;  (Diapo suivante)
  • ... être capable de créer des produits médiatiques pour une cause politique ou sociale.  (Diapo suivante)
  • L’éducation aux médias est un outil essentiel pour aider les jeunes à maîtriser les médias. C’est un processus d’enseignement et d’apprentissage qui aboutit à des connaissances et à des habiletés, à une littératie médiatique de l’élève.  (Diapo suivante)
  • L’éducation aux médias comprend les points suivants :  l’apprentissage pratique de techniques de production ;  la prise de conscience de la manière dont chaque média spécifique véhicule son message ;  une pensée critique sur l’influence et les grands enjeux des médias .  (Diapo suivante)
  • Le Canada s’est montré un pionnier et un leader mondial dans l’éducation aux médias. À la fin des années 1980, l’Ontario est devenu la première juridiction au monde à rendre obligatoire l’éducation aux médias dans les cours de lettres, en grande partie grâce à la collaboration des enseignant(e)s du secondaire avec l’ Association for Media Literacy. En 1999, l’éducation aux médias est devenue obligatoire dans les programmes scolaires partout au Canada.  (Diapo suivante)
  • Même s’ils comprennent que développer chez leurs élèves la littératie aux médias est d’une importance essentielle, certains éducateurs peuvent le voir comme une tâche presque insurmontable, qu’elle soit entreprise de manière formelle ou non. Les enseignant(e)s n’ont pourtant aucune raison d’avoir peur. Voici pourquoi: Tout d’abord, l’expérience des médias est partagée et appréciée par tous les élèves. Pour eux, c’est un thème stimulant et pertinent, sur lequel ils ont tous une opinion et dont ils aiment discuter. Et ils adorent le pouvoir que leur donne la prise de conscience que toutes les productions médiatiques - fictions ou documentaires, bulletins de nouvelles ou publicités - sont construites selon un point de vue particulier et dans un but spécifique. En tant qu’enseignant(e)s, vous savez que des élèves intéressés et motivés sont la garantie d’un apprentissage efficace.  (Diapo suivante)
  • Les médias sont une réalité de notre époque que nous partageons presque tous. Même si les jeunes sont plus familiers avec certains d’entre eux (comme Internet et les jeux vidéo), il est tout à fait possible qu’enseignant(e)s et élèves aient certaines expériences médiatiques en commun.  (Diapo suivante)
  • L’éducation aux médias est basée sur le principe du questionnement. Elle ne se préoccupe pas de donner les bonnes réponses, mais plutôt de poser les bonnes questions. En voici quelques exemples:  Quel est le public cible d’un produit médiatique et pourquoi ?  De quel point de vue une histoire nous est-elle racontée ?  Comment les conventions et les codes particuliers à un genre affectent-ils ce que nous voyons, entendons ou lisons ?  Comment des publics différents vont-ils interpréter la même production médiatique ?  De qui la production sert-elle les intérêts ? L’enseignant(e) en tant qu’animateur dans un processus d’apprentissage centré sur l’élève n’est pas seulement le modèle accepté dans l’éducation aux médias, mais celui adopté par la nouvelle pédagogie critique.  (Diapo suivante)
  • Autrefois considérée comme une « activité distrayante » ou un « supplément », la littératie médiatique est maintenant intégrée au c œ ur des programmes scolaires de chaque province et territoire du début du primaire à la fin du secondaire. En introduisant cours et activités en relation avec l’éducation aux médias dans leur classe, les enseignant(e)s sont en mesure de combler beaucoup de besoins et d’attentes de leurs élèves.  (Diapo suivante)
  • Enfin, l’éducation aux médias est multidisciplinaire et peut s’intégrer facilement dans beaucoup de domaines d’enseignement (français, santé et société, arts visuels, etc.). Nous en verrons des exemples plus tard dans la présentation.  (Diapo suivante)
  • Les concepts clés de l’éducation aux médias sont utilisés par la majeure partie des éducateurs qui se préoccupent de médias ou de culture populaire. Ils fournissent la base théorique de tous les programmes d’éducation aux médias et donnent aux enseignant(e)s un cadre et un langage communs. Les concepts clés suivants sont tirés de l’ Ontario Media Literacy Resource Guide.  (Diapo suivante)
  • Les médias sont des constructions Tout produit médiatique est soigneusement construit, créé dans un but spécifique, d’un point de vue particulier, et utilise des formes et des techniques qui lui sont propres.  Le travail de l’éducation aux médias est de déconstruire ces produits pour en révéler les différents éléments et d’explorer les choix et les facteurs qui les sous-tendent. En outre, chaque média a sa grammaire propre et reconstitue la réalité à sa manière. Ainsi, les impressions et les messages seront différents selon qu’un même événement sera rapporté par tel ou tel média.  (Diapo suivante)
  • Chaque public a son interprétation particulière. Nos attitudes, connaissances et expériences de vie influencent la manière dont nous percevons les médias. Chacun de nous a sa manière propre d’interpréter ce qu‘il voit et entend.  L’éducation aux médias amène à comprendre comment des facteurs comme l’âge, le sexe, l’origine ethnique ou le statut social affectent la façon dont nous interprétons les médias.  (Diapo suivante)
  • Les médias ont des impératifs commerciaux. La plupart des produits médiatiques sont le fait d’une industrie et doivent donc faire un profit. En outre, ces industries appartiennent à un puissant réseau de corporations qui influence le contenu et la distribution. Ces questions de contrôle et de propriété des médias sont d’une importance majeure dans la compréhension des médias, du fait qu’un nombre relativement petit d’individus contrôle ce que nous regardons, lisons ou écoutons dans les médias.  (Diapo suivante)
  • Tous les médias véhiculent des messages idéologiques. Ouvertement ou non, les grands médias sont porteurs de messages idéologiques, de notions de valeur, de pouvoir et d’autorité. En éducation aux médias, reconnaître ce qui est exclu est souvent plus important que voir ce qui est présent.  (Diapo suivante)
  • Tout média a une forme esthétique qui lui est propre. Chaque type de média a sa propre grammaire et technologie ainsi que sa propre façon de recréer la réalité. Alors, le même événement, rapporté par tel ou tel média, pourrait créer des impressions ou des messages différents.  (Diapo suivante)
  • Le Triangle d’études médiatiques est un modèle pratique pour déconstruire les les produits et messages des médias. Ce modèle à multiples perspectives a été développé par Eddie Dick pour le Scottish Film Council.* Les côtés du Triangle représentent trois grands domaines conceptuels, qui peuvent chacun se prêter à des questions pour déconstruire un produit médiatique et ses messages . Les flèches bidirectionnelles soulignent l’interdépendance de ces différents aspects des médias.  Le côté Produit fait référence à la production médiatique à déconstruire.  Le côté Public désigne tous ceux qui regarderont, liront ou écouteront cette production médiatique.  Le côté Production traite de tout ce qui est entré en jeu dans la fabrication même du produit. (*Ce modèle est fourni sous forme de document d’accompagnement dans le guide de l’atelier.)  (Diapo suivante)
  • Pour illustrer l’application de ce modèle, nous avons choisi une production médiatique populaire, l’émission de télévérité de Donald Trump intitulée The Apprentice. Comme il a déjà mentionné, l’éducation aux médias consiste non pas à donner des réponses, mais à poser les bonnes questions. L’analyse et la déconstruction de The Apprentice permettent de poser aux élèves une série de questions dans les trois champs identifiés sur le Triangle d’études médiatiques. (Note au présentateur : si vous en avez le temps, lisez à haute voix les réponses aux questions énumérées sur les neuf prochaines diapos. Si le temps vous est compté, référez les participants au document d’accompagnement Modèle d’éducation aux médias : Déconstruire The Apprentice pour prendre connaissance des réponses.)  (Diapo suivante)
  • Commençons par le champ Produit en posant les questions suivantes.  De quel genre de produit médiatique s’agit-il ? Magazine, vidéo, t-shirt, affiche ? The Apprentice est une émission télévisée du réseau NBC.  Quelle histoire nous raconte-t-il ? L’émission suit les mésaventures de 16 candidats à un poste dans la compagnie de Donald Trump. Les concurrents sont éliminés un à un par Donald Trump. Le dernier en lice gagne le poste.  De quel type ou catégorie d’histoire s’agit-il ? C’est une émission de téléréalité.  (Diapo suivante)
  • Suit-il une formule ? Oui. Chaque semaine, deux équipes de concurrents s’affrontent dans un exercice de vente ou de marketing. L’équipe gagnante est récompensée tandis que les perdants rencontrent Donald Trump et son conseil d’adminstration pour expliquer leur défaite. À la fin de chaque épisode, un membre de l’équipe perdante est renvoyé.  Quelles conventions utilise-t-il ? Les conventions habituelles des émissions de téléréalité: - Le confessionnal – les participants parlent directement à la caméra pour exprimer leurs points de vue ; La tâche – les participants s’affrontent dans une compétition où les vainqueurs sont récompensés ; L’épreuve de force – le suspense de The Apprentice repose sur une lutte à finir entre des participants qui savent que l’un d’entre eux sera éliminé.  (Diapo suivante)
  • À quoi ressemblent les personnages ? Certains sont-ils stéréotypés ? Chaque saison commence systématiquement avec huit femmes et huit hommes dans la vingtaine et la trentaine. Généralement bien éduqués, avec une expérience des affaires, ils incarnent des rôles stéréotypés semblables à ceux qu’on retrouve dans les téléromans : le méchant, le flirt, la tête brûlée, l’Américain typique, etc.  De quelles valeurs fait-on la promotion ? Celles des grandes corporations, qui mettent l’accent sur le pouvoir, l’argent et le prestige. Dans l’univers de The Apprentice, le bonheur se résume à posséder le meilleur en toutes choses.  Comment ? Ces valeurs sont présentes chaque semaine dans le prologue de Donald Trump avant l’épreuve et renforcées par les critères utilisés pour juger les participants. L’équipe gagnante est celle qui réussit à aller chercher le plus d’argent ou à mener la meilleure campagne de marketing.  (Diapo suivante)
  • Quel point de vue ces valeurs représentent-elles ? Celui de l’animateur, Donald Trump, qui exprime ses raisons de considérer qu’un individu a réussi ou non et qui décide qui renvoyer à la fin de chaque épisode.  Mes valeurs sont-elles représentées ? Les réponses seront diverses.  Pourquoi oui ou pourquoi non ? Là aussi, les réponses seront diverses. Certains diront peut-être que d’autres valeurs, comme l’honnêteté, la compassion, la loyauté ou la créativité, ne sont pas représentées ou seulement superficiellement.  (Diapo suivante)
  • Voici maintenant quelques questions concernant le public:  Quel est le public cible de ce produit médiatique ? L’émission vise à rejoindre les 18 à 49 ans, soit une grande partie de la population adulte.  À quoi le reconnaît-on ? L’observation des annonces diffusées durant les pauses publicitaires d’une émission est une bonne manière d’identifier son public cible. Dans le cas de The Apprentice, on voit aussi des placements de produits, et chaque épreuve est commanditée par une grande marque.  Comment et pourquoi ce produit plaît-il à son public cible ? Les réponses seront diverses, mais l’émission joue essentiellement sur le désir de réussite professionnelle et financière de son public, en utilisant les formules et conventions populaires de la téléréalité, en incluant un élément de compétition et en se servant de Donald Trump, qui incarne le rêve américain de faire fortune.  Ce produit médiatique me plaît-il ? Les réponses seront diverses.  (Diapo suivante)
  • Qu’est-ce qui me plaît et me déplaît dans ce produit ? Réponses diverses. Certains apprécieront peut-être l’aspect téléréalité et les conflits entre participants. D’autres n’aimeront pas les valeurs corporatives de l’émission ou la personnalité de Donald Trump.  Dans quel but les gens regardent-ils ce produit médiatique ? Essentiellement pour se divertir, mais certaines écoles de commerce s’en servent dans leurs cours.  Qu’est-ce que je changerais au produit pour le rendre plus intéressant ? Réponses diverses, y compris les suivantes : changer la formule ou le format de l’émission ; y ajouter une participation du public ; donner aux spectateurs plusieurs moyens d’intervention, par exemple par téléphone cellulaire ou par Internet.  (Diapo suivante)
  • Voici quelques questions concernant la production:  Qui est à l’origine de ce produit médiatique et dans quel but ? The Apprentice est une production de Mark Burnett (surtout connu pour l’émission Survivor ) et de Donald Trump. L’émission est produite pour NBC dans le but de vendre de la publicité grâce à la présence de nombreux spectateurs.  Comment peut-on influencer la production de ce type de produit ? Réponses diverses, y compris peut-être les suivantes : - refuser de le regarder ; écrire aux commanditaires et producteurs de l’émission ou à NBC ; participer à des environnements en ligne dédiés à l’émission, sites de fans, babillards et blogues.  (Diapo suivante)
  • Comment ce produit est-il distribué ou vendu au public ? Qui en tire profit ? L’émission est diffusée à la télévision. NBC en achète les droits à la compagnie de production, qui fait un profit. Le réseau vend ensuite des minutes publicitaires pour en tirer à son tour des revenus. Les profits dérivés incluent les DVD des émissions des saisons précédentes, le marchandisage et le jumelage de produits, les placements de produits et la publicité sur le site Web de The Apprentice . Après la diffusion originale, on pouvait acheter les différents épisodes sur iTunes .  Comment le produit a-t-il été réalisé ? La vie en commun et les expériences vécues par les concurrents sont enregistrées avec un magnétoscope de façon à ce qu’ils puissent les commenter. L’enregistrement est ensuite coupé et édité de manière à remplir un créneau d’une heure.  (Diapo suivante)
  • Quelles techniques de production a-t-on utilisées ? En voici quelques-unes : travail caméra à la main pour intensifier l’impression de réalité ; trame musicale comique ou dramatique ; juxtaposition de plans pour donner plus de relief aux intrigues secondaires, pour annoncer de futurs conflits ou mettre en évidence un événement auquel il sera fait allusion par la suite.  À quelles règles et lois est soumis ce produit médiatique ? La durée d’un créneau d’une heure est de 60 minutes, y compris les pauses publicitaires. Les producteurs doivent acquérir les droits d’utilisation de toutes les images ou musiques sous copyright. L’émission doit respecter les normes de la radiotélédiffusion au Canada. (Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, le CRTC, est l’organisme officiellement chargé de veiller au respect de ces normes par l’industrie.)  Comment créer moi-même un produit médiatique similaire ? De nos jours, l’équipement numérique bon marché et la possibilité de distribuer soi-même ses productions sur Internet permet de produire facilement des vidéos potentiellement capables de rejoindre un public de masse.  (Diapo suivante)
  • Nous venons de voir que le Triangle d’études médiatiques peut servir à déconstruire une émission comme The Apprentice , mais vous pouvez l’appliquer à une grande variété de médias, de la simple publicité de chaussures à des produits plus complexes comme un débat politique télévisé, et même un centre commercial.  (Diapo suivante)
  • Après cette étude de modèles de déconstruction et d’analyse des médias, passons à l’application pratique et aux différentes manières d’introduire en classe l’éducation aux médias .  (Diapo suivante)
  • Les discussions et projets liés aux médias se prêtent bien à de multiples objectifs d’apprentissage, comme regarder, écouter, réfléchir, écrire, organiser ses idées, exprimer ses opinions, s’engager socialement et politiquement , et développer une pensée critique.  (Diapo suivante)
  • On n’est jamais trop jeune pour commencer à s’éduquer sur les médias. Plusieurs des sujets traités par l’éducation aux médias, tels stérétotypes sexuels, publicités de malbouffe, image de soi et violence, sont essentiels à un sain développement, et leur étude peut être enclenchée dès le primaire.  (Diapo suivante)
  • La plupart des provinces et territoires se sont fixé des objectifs d’éducation aux médias. Étude des médias et cours de français ont beaucoup de choses en commun, y compris l’appréciation esthétique, l’examen des genres et l’utilisation du langage et des symboles.  (Diapo suivante)
  • L’éducation aux médias joue un rôle essentiel dans le développement personnel. Les enseignant(e)s peuvent traiter des représentations des médias et de leur rôle dans la formation de l’identité culturelle. Ils peuvent également explorer les possibilités qu’offre Internet pour la recherche d’informations, entre autres sur des sites non censurés et qui offrent une solution de rechange aux grands médias d’information. Les élèves ont aussi l’occasion d’apprendre à reconnaître préjugés, désinformation et propagande dans les contenus en ligne.  (Diapo suivante)
  • De bons choix de vie et des relations personnelles saines sont essentiels à la santé des jeunes. Les médias et la culture populaire sont une bonne occasion de discuter des publicités de malbouffe, de la consommation d’alcool et de tabac, de la sexualité et de l’image de soi, de la violence dans les médias et de la représentation de la diversité ethnique, sociale et culturelle.  (Diapo suivante)
  • Les élèves peuvent comparer la représentation de la famille à la télévision aux vraies familles de la vie réelle.  (Diapo suivante)
  • Les cours de technologies de l’information et des communications, qui se concentrent traditionnellement sur l’enseignement technique, peuvent élargir leur champ d’études à la recherche et à l’évaluation de l’information, à la bonne utilisation des citations et à une attitude critique sur des problèmes comme la protection de la vie privée, le respect du copyright, les droits de propriété intellectuelle, le plagiat, et les impacts sociaux, culturels et économiques des technologies.  (Diapo suivante)
  • L’éducation aux médias peut également contribuer à former des citoyens informés et engagés. Les enseignant(e)s peuvent inciter les élèves à explorer les enjeux suivants : la représentation des pays en développement dans les médias d’information et la manière dont la recherche du sensationnel peut alimenter notre vision occidentale d’une population du tiers - monde toujours impuissante et victime ; l’accès démocratique aux nouvelles technologies.  (Diapo suivante)
  • Ils peuvent également les faire réfléchir sur les relations suivantes entre médias et politique : discussions sur les campagnes de propagande des partis ; styles médiatiques des politiciens ; influence des propriétaires des médias sur la présentation des nouvelles politiques.  (Diapo suivante)
  • Les arts offrent toutes sortes d’ouvertures à l’éducation aux médias.  En arts visuels, on peut étudier photographie et cinéma en tant que formes d’art et de moyens de communication journalistique. La manipulation numérique et les effets spéciaux ouvrent tout un nouveau champ de créativité, en même temps que l’occasion de discuter des enjeux moraux que soulève l’altération photographique.  Les cours de musique peuvent aborder des questions comme les valeurs véhiculées par la musique populaire, sa représentation des sexes et sa culture de la célébrité. Les élèves peuvent également explorer la manière dont l’industrie, par ses campagnes de promotion et de distribution, peut décider du succès ou non d’un artiste. Ils peuvent aussi créer et produire leur propre musique, de la bande de son au vidéoclip.  (Diapo suivante)
  • Les stéréotypes sont légion dans les médias préférés des jeunes. Dans le cadre de la lutte contre le racisme, les élèves peuvent étudier la manière dont les médias représentent les différents groupes sociaux et comprendre ainsi comment fonctionnent les stéréotypes dans la culture populaire, quels facteurs les favorisent et comment ils peuvent influencer nos perceptions.  (Diapo suivante)
  • L’éducation aux médias peut également ouvrir une porte vers la réussite aux élèves en difficulté scolaire. Des enseignant(e)s expérimentés en éducation aux médias rapportent que des élèves habituellement silencieux en classe s’animent et participent aux discussions sur les médias. Les élèves avant tout visuels peuvent se montrer excellents dans l’environnement enrichi offert par l’étude des médias. Les élèves enthousiastes à l’idée de créer un scènario écrit ou dessiné ne réalisent peut-être pas qu’ils apprennent en même temps à organiser leurs idées, à écrire et à communiquer. L’éducation aux médias bénéficie également aux jeunes qui apprennent mieux quand ils peuvent « mettre la main à la pâte », en leur donnant l’occasion de créer leur propre produit médiatique.  (Diapo suivante)
  • Nous allons maintenant passer à différentes suggestions pour vous aider à intégrer en classe l’éducation aux médias. Tout d’abord, gardez en tête les conseils suivants: Restez positif ! Aborder le sujet sous un jour négatif n’aidera pas vos élèves, bien au contraire, à développer une pensée critique. Évitez de moraliser. Les jeunes rejettent les messages quand ils ont l’impression qu’on leur « prêche la bonne parole » au lieu de leur donner les moyens d’arriver à leurs propres conclusions.  (Diapo suivante)
  • Il est important de rester au courant des derniers développements de la culture médiatique des jeunes. Une bonne manière de savoir quels médias ils fréquentent régulièrement est de commencer l’année scolaire par un court sondage. Demandez à vos élèves de faire une liste de leurs « Favoris » : émission de télé, livre, film, jeu vidéo, musique, site Web, etc.  N on seulement cela vous permettra de mieux les connaître, mais cela vous donnera des indications inestimables pour orienter vos cours d’éducation aux médias.  (Diapo suivante)
  • Pour vous familiariser avec les médias des jeunes, visitez leurs environnements favoris.  À la télévision, regardez les émissions suivantes: Chaînes de musique (MusiquePlus et MTV) Émissions d'information sur le show-business (ex : Flash) Sports (RDS) Dessins animés (Teletoon et Vrak)  Dans votre communauté, allez examiner les environnements suivants, qui tous pourraient donner lieu à une expédition sur le terrain avec vos élèves pour un exercice de déconstruction semblable à celui d’un produit médiatique: Magasins indépendants de musique et de vidéos Boutiques de vêtements mode ou vintage Magasins de bandes dessinées Centres commerciaux  Sur Internet, explorez les environnements suivants : Messageries instantanées (MSN Messenger et Yahoo Messenger) Sites de réseautage social (Piczo et MySpace) Logiciels et sites de partage de fichiers (YouTube et Kazaa) Sites Web préférés des jeunes (voir le document d’accompagnement, Liste des 50 sites favoris des élèves canadiens)  (Diapo suivante)
  • Quand un événement retient l’attention des médias, profitez de toute l’excitation et de tous les débats qu’il provoque pour en parler en classe, l’analyser et le déconstruire.  (Diapo suivante)
  • Les couloirs et les classes de nos écoles peuvent également susciter de bonnes occasions de discussion. Les corporations savent que les écoles sont un endroit privilégié pour faire la promotion de leurs marques et produits.  Selon une étude sur le mercantilisme dans les écoles du Canada, réalisée en 2006 par la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants, un tiers des écoles, que l’on retrouve surtout au secondaire, acceptent des publicités à l’intérieur ou sur le terrain de leur établissement.  Sensibilisez vos élèves à cet enjeux en organisant dans votre école une « journée sans logos »  ou faites à travers l’école une « chasse » à l’esprit mercantile en demandant aux élèves de faire la liste des logos de marques en évidence, y compris les distributrices de boissons gazeuses et le matériel éducatif commandité.  (Diapo suivante)
  • Utilisez événéments et célébrations annuelles pour aborder des enjeux médiatiques spécifiques. Par exemple,  un événément comme la Journée de la Terre peut servir à montrer quand et comment les questions environnementales sont mises en vedette ou, au contraire, ignorées par les grands médias. Des activités en classe à l’occasion de la Journée sans achat peuvent sensibiliser les élèves à leurs habitudes de dépenses et à l’impact de la consommation de masse sur la culture mondiale et l’environnement. Des discussions à propos de la Journée sans télé peuvent servir de point de départ à un examen par les élèves de leurs propres habitudes télévisuelles. Le début de l’année scolaire, Noël et les remises de diplômes sont autant d’occasions idéales pour étudier les messages des médias liés à ces événements, particulièrement les incitations mercantiles à la consommation.  (Diapo suivante)
  • Donnez aux jeunes le contrôle des médias, au sens propre. Il se sentiront plus forts et autonomes s’ils peuvent voir leurs propres productions, entendre leur propre voix et projeter leurs propres points de vue. Les encourager à créer des productions médiatiques simples (affiches, reportages photo, présentations de diapos ou scénarios dessinés) est une bonne manière de les amener à réfléchir aux relations entre produit médiatique, producteur et public. Quand ils s’attaqueront à des productions audiovisuelles plus compliquées (publicités, bulletins de nouvelles, messages d’intérêt public, émissions pour baladeur), ils comprendront la planification et le déroulement d’une production médiatique mieux que dans n’importe quel livre.  (Vidéo suivante)
  • En plus de développer leur capacité à créer des produits médiatiques et à réfléchir sur les contenus et enjeux des médias, les jeunes ont besoin d’être sensibilisés à l’importance de faire entendre leur voix en tant que citoyens et consommateurs de médias informés. Instruisez vos élèves des mécanismes en place au Canada pour porter officiellement plainte sur le contenu d’un média. Il est tout aussi important de les encourager à s’exprimer publiquement pour appuyer la production de divertissements de bonne qualité et de publicités positives.  (Diapo suivante)
  • Les stéréotypes négatifs des jeunes dans les médias peuvent être combattus si les élèves s’engagent activement dans la promotion de représentations plus positives et équilibrées. La Trousse médias pour les jeunes du Réseau Éducation-Médias a été conçue pour aider les élèves à comprendre le fonctionnement de l’industrie de l’information et le pourquoi des stéréotypes, et pour leur montrer également comment avoir accès aux médias pour faire entendre leur voix et leurs griefs.  (Diapo suivante)
  • Les parents ont un rôle important à jouer, aussi bien pour aider leurs enfants à mieux comprendre les médias que pour faire la promotion de l’éducation aux médias à l’école et dans la communauté. Encouragez les parents à entreprendre les démarches suivantes:  s’informer davantage sur l’influence des médias sur les enfants et les adolescents ;  discuter avec les jeunes de ce qu’ils voient et entendent, des jeux qu’ils pratiquent, et découvrir ce qu’ils préfèrent et pourquoi ;  faire la promotion auprès des enseignant(e)s et des associations de parents d’élèves des avantages d’intégrer l’éducation aux médias aux programmes scolaires ;  identifier des professionnels des médias dans sa communauté et les inviter aux réunions d’école et de parents ;  organiser un atelier ou une soirée d’information pour sensibiliser les parents aux enjeux des médias.  (Diapo suivante)
  • Les enseignant(e)s peuvent activement promouvoir l’éducation des médias en adhérant à l’association pour l’éducation des médias de leur province. (La liste des associations est fournie sous forme de document d’accompagnement dans le guide de l’atelier.)  Pour plus d’informations sur l’éducation aux médias et la manière dont vous pouvez vous impliquer, visitez les sites Web suivants, qui vous fourniront des informations courantes et des ressources : Réseau Éducation-Médias, <http:// www.education-medias.ca> ; Quinzaine Éducation-Médias <http://education-medias.conseil-cpiq.qc.ca >; Association des annonceurs responsables en publicité pour enfants , <http://www.cca-kids.ca>. (Des ressources visant à appuyer l'éducation aux médias sont fournies de document d’accompagnement dans le guide de l’atelier. )  (Diapo suivante)
  • L'éducation aux médias - Impliquez-vous !

    1. 1. Association canadienne des organisations des m é dia é ducatifs
    2. 2. Association canadienne des organisations des média éducatifs
    3. 3. L’éducation aux médias : Impliquez-vous ! <ul><li>Jeunes et médias </li></ul><ul><li>Qu’est-ce que la littératie médiatique ? </li></ul>4. Applications pratiques : a) Intégration dans les cours b) Prêt, partez 3. Approches éducatives
    4. 4. ABC des marques
    5. 5. Les médias exercent une puissante influence sur les jeunes. Les messages des médias contribuent à former leurs perceptions de la réalité.
    6. 6. <ul><li>75% regardent la télé tous les jours </li></ul><ul><li>48% possèdent leur propre télé </li></ul><ul><li>42% regardent plusieurs films vidéo par semaine </li></ul><ul><li>60% jouent quotidiennement à des jeux vidéo </li></ul>
    7. 7. <ul><li>94% ont accès à Internet à la maison </li></ul><ul><li>41% ont un baladeur MP3 </li></ul><ul><li>22% ont une webcam </li></ul><ul><li>37% ont leur propre ordinateur branché </li></ul>
    8. 8. À l’ère du numérique, les jeunes ont un accès mondial à l’information et au divertissement. Les jeunes maîtrisent facilement les nouvelles technologies et savent manipuler en même temps sons, illustrations, textes et images. Ils gèrent, créent et distribuent de l’information. Le Web Message texte Cellulaires avec appareil photo interactivité Jeux vidéo en réseau babillards BLOGUES webcams Sites Web personnels MP3 Cybermagazines courriel Messagerie instantanée Bavardoirs
    9. 9. Ils ont besoin de développer savoir et valeurs, pensée critique et outils de gestion de la communication et de l’information. En interagissant avec les médias, les jeunes s’informent sur le monde, eux-mêmes et les autres.
    10. 10. <ul><li>la capacité de rechercher, analyser, évaluer et créer des produits médiatiques; </li></ul><ul><li>un processus de transformation en consommateur actif, plutôt que passif, des médias. </li></ul>La littératie médiatique est :
    11. 11. Reconnaître préjugés et stéréotypes. Faire la différence entre violence dans les médias et vraie violence.
    12. 12. Lire « entre les lignes » d’une publicité de malbouffe. Distinguer le divertissement du marketing.
    13. 13. Se questionner sur la relation entre les médias de divertissement et l’image de soi.
    14. 14. Comprendre comment sont construits les bulletins de nouvelles.
    15. 15. Créer des produits médiatiques à la défense d’une cause.
    16. 16. « C’est l’enseignement et l’apprentissage d’un savoir sur les médias. Son aboutissement est la littératie médiatique – les connaissances et habiletés acquises. » (David Buckingham) L’éducation aux médias Source : Media Education: Literacy, Learning and Contemporary Culture
    17. 17. <ul><li>L’apprentissage pratique de techniques de production </li></ul><ul><li>La prise de conscience de la manière dont chaque média spécifique véhicule son message </li></ul><ul><li>Une pensée critique sur l’influence et les grands enjeux des médias </li></ul><ul><li>Source : Ontario Media Literacy Resource Guide </li></ul>L’éducation aux médias comprend :
    18. 18. <ul><li>Le Canada est un leader mondial dans le domaine. </li></ul><ul><li>En 1988, l’Ontario a été la première juridiction au monde à rendre obligatoire l’éducation aux médias dans ses cours de lettres. </li></ul><ul><li>Depuis 1999, l’éducation aux médias fait obligatoirement partie des programmes scolaires partout au Canada. </li></ul>L’éducation aux médias au Canada
    19. 19. Qui peut enseigner l’éducation aux médias ? Vous le pouvez ! Les médias sont un sujet qui excite et intéresse les élèves. 1
    20. 20. Les médias sont une expérience partagée de tous qui permettent aux enseignant(e)s et aux élèves de trouver un terrain commun. Qui peut enseigner l’éducation aux médias ? Vous le pouvez ! 2
    21. 21. L’éducation aux médias, ce n’est pas donner les bonnes réponses, mais poser les bonnes questions. <ul><li>Quel est le public cible d’un produit médiatique et pourquoi ? </li></ul><ul><li>De quel point de vue est-il traité ? </li></ul><ul><li>Comment certains éléments affectent-ils ce que je vois, entends ou lis ? </li></ul><ul><li>Comment des publics différents vont-ils même production? </li></ul><ul><li>De qui la production sert-elle les intérêts? </li></ul>Qui peut enseigner l’éducation aux médias ? Vous le pouvez ! 3
    22. 22. La littératie médiatique est au c œ ur des programmes de chaque province et territoire du début du primaire à la fin du secondaire. Qui peut enseigner l’éducation aux médias ? Vous le pouvez ! 4
    23. 23. L’éducation aux médias est multidisciplinaire et peut s’intégrer à beaucoup de domaines d’enseignement. Qui peut enseigner l’éducation aux médias ? Vous le pouvez ! 5
    24. 24. Les concepts clés de l’éducation aux médias fournissent la base théorique de tous les programmes d’éducation aux médias et donnent aux enseignant(e)s un cadre et un langage communs. (Association for Media Literacy)
    25. 25. Les médias sont des constructions Tout produit médiatique est créé dans un but spécifique, d’un point de vue particulier, et se sert de formes et techniques qui lui sont propres. L’éducation aux médias déconstruit ces produits médiatiques en explorant le comment et le pourquoi de leur fabrication. Source : Ontario Media Literacy Resource Guide
    26. 26. Chaque public a son interprétation Notre propre expérience de vie tient un rôle dans notre réaction aux médias. L’éducation aux médias nous aide à voir comment les facteurs individuels affectent l’interprétation. Source : Ontario Media Literacy Resource Guide
    27. 27. Les médias ont des impératifs commerciaux L’industrie des médias appartient à un puissant réseau de corporations qui exerce son influence sur le contenu et la distribution. Source : Ontario Media Literacy Resource Guide
    28. 28. Tous les médias véhiculent des valeurs et des messages idéologiques Les médias sont porteurs de notions de valeur, de pouvoir et d’autorité. Source : Ontario Media Literacy Resource Guide
    29. 29. Tout média a une forme esthétique qui lui est propre Chaque type de média a sa propre grammaire et sa façon à lui de recréer la réalité.
    30. 30. Source : Media Studies K-12 DRAFT © Toronto District School Board Triangle d’études médiatiques Public Produit MESSAGES <ul><li>technologie </li></ul>Production <ul><li>codes & pratiques </li></ul><ul><li>finances </li></ul><ul><li>contrôle </li></ul><ul><li>propriété </li></ul><ul><li>distribution </li></ul><ul><li>légalité </li></ul><ul><li>dénotation </li></ul><ul><li>connotation </li></ul><ul><li>marchandise </li></ul><ul><li>codes </li></ul><ul><li>genre </li></ul><ul><li>valeurs </li></ul><ul><li>intertextualité </li></ul><ul><li>psychologie </li></ul><ul><li>niveau scolaire </li></ul><ul><li>sexe </li></ul><ul><li>culture </li></ul><ul><li>fonction sociale </li></ul>
    31. 31. Triangle d’études médiatiques Public Produit Production
    32. 32. <ul><li>De quel produit médiatique s’agit-il ? </li></ul><ul><li>Quelle histoire nous raconte-t-il ? </li></ul><ul><li>De quel type ou catégorie d’histoire s’agit-il ? </li></ul>
    33. 33. <ul><li>Suit-il une formule ? </li></ul><ul><li>Quelles conventions utilise-t-il ? </li></ul>
    34. 34. <ul><li>À quoi ressemblent les personnages ? Certains sont-ils stéréotypés? </li></ul><ul><li>De quelles valeurs fait-il la promotion ? </li></ul><ul><li>Comment ? </li></ul>
    35. 35. <ul><li>Quel point de vue ces valeurs représentent- elles ? </li></ul><ul><li>Mes propres valeurs sont-elles représentées ? </li></ul><ul><li>Pourquoi oui ou pourquoi non ? </li></ul>
    36. 36. <ul><li>Quel est le public cible de ce produit médiatique ? </li></ul><ul><li>À quoi le reconnaît-on ? </li></ul><ul><li>Comment et pourquoi ce produit plaît-il à son public cible ? </li></ul><ul><li>Ce produit médiatique me plaît-il ? </li></ul>
    37. 37. <ul><li>Qu’est-ce qui me plaît et me déplaît dans ce produit ? </li></ul><ul><li>Dans quel but les gens regardent-ils ce produit médiatique ? </li></ul><ul><li>Qu’est-ce que je changerais au produit pour le rendre plus intéressant ? </li></ul>
    38. 38. <ul><li>Qui est à l’origine de ce produit médiatique et dans quel but ? </li></ul><ul><li>Peut-on influencer la production de ce type de produit ? </li></ul>
    39. 39. <ul><li>Comment ce produit est-il distribué ou vendu au public ? Qui en tire profit ? </li></ul><ul><li>Comment a-t-il été réalisé ? </li></ul>
    40. 40. <ul><li>Quelles techniques de production a-t-on utilisées ? </li></ul><ul><li>A quelles règles et lois est soumis ce produit médiatique ? </li></ul><ul><li>Comment créer moi-même un produit similaire ? </li></ul>
    41. 41. Le Triangle d’études médiatiques peut s’appliquer à une grande variété de produits des médias, d’une simple publicité de chaussures à des produits plus complexes comme un débat politique télévisé. Public Produit Production
    42. 42. L’ é ducation aux m é dias en action
    43. 43. Les discussions et projets liés aux médias se prêtent à de multiples objectifs d’apprentissage : <ul><li>regarder </li></ul><ul><li>écouter </li></ul><ul><li>réfléchir </li></ul><ul><li>écrire </li></ul><ul><li>organiser ses idées </li></ul><ul><li>exprimer ses opinions </li></ul><ul><li>s’engager socialement et politiquement </li></ul><ul><li>développer une pensée critique </li></ul>
    44. 44. Commencer jeune Beaucoup des sujets traités par l’éducation aux médias sont essentiels à un sain développement, et leur étude peut être enclenchée dès le primaire.
    45. 45. Étude des médias et cours de français ont beaucoup en commun: appréciation esthétique, examen des genres et utilisation du langage et des symboles. Français
    46. 46. Développement personnel L’étude de la société peut facilement inclure les représentations des médias, leur rôle dans la formation de l’identité culturelle et les questions soulevées par l’utilisation d’Internet dans les recherches.
    47. 47. Santé et consommation Les thèmes reliés aux médias peuvent inclure la promotion de la malbouffe par la publicité, la consommation d’alcool et de tabac , la sexualité et l’image de soi, la violence dans les médias et la représentation de la diversité ethnique, sociale et sexuelle.
    48. 48. Famille Les élèves peuvent comparer la représentation de la famille à la télévision à leur réalité dans le monde de tous les jours.
    49. 49. Technologie Les cours de technologies de l’information et des communications peuvent inclure techniques de recherche et d’évaluation, protection de la vie privée, plagiat, et impacts sociaux, culturels et économiques des technologies.
    50. 50. Les élèves peuvent explorer la représentation des pays en développement dans les médias d’information et la manière dont la recherche du sensationnel peut alimenter la vision d’une population du tiers-monde toujours impuissante et victime. Mondialisation et citoyenneté
    51. 51. Ils peuvent également examiner les relations entre les médias et la politique : <ul><li>discussions sur la propagande ; </li></ul><ul><li>styles médiatiques des politiciens ; </li></ul><ul><li>propriété des médias et angles des comptes rendus politiques. </li></ul>Mondialisation et citoyenneté
    52. 52. Arts Arts graphiques : Le produit médiatique comme une forme d’art et de communication, les manipulations numériques et les effets spéciaux. Musique: Messages de valeurs, représentation et culture de la célébrité dans la musique populaire ainsi que l’influence de l’industrie sur la popularité des artistes.
    53. 53. <ul><li>Multiculturalisme et programmes de lutte contre le racisme </li></ul>Les élèves peuvent apprendre le fonctionnement des stéréotypes dans la culture populaire, les facteurs qui les favorisent et comment ces représentations influencent nos perceptions.
    54. 54. L’éducation aux médias peut également être une porte ouverte pour les élèves qui ont des difficultés scolaires. Enseignement alternatif
    55. 55. Évitez de moraliser Restez positif
    56. 56. Mes favoris : Sebastien Mes favoris : Emmanuelle Magazine: aucun Livre : Amos et daragon Film : Le retour de Superman Émission de télé: Les Simpson Jouet : pointeur laser Game: Grand Theft Auto Musique : Les Trois Accords Chanson: American Idiot Marque : Nike Aliment : pizza et sucre Intérêts: transports Aspiration : posséder une compagnie d’aviation Magazine : Filles Livre : Léonis: Le talisman des pharaons Film: Les Boys Émission de télé : Star Académie Jouet : mon petit ours en peluche Jeu : The Sims 2 Musique: K-maro Chanson : American Idiot Marque : La Senza Girl Aliment : pizza Intérêt : musique Passe-temps : Devin  Aspiration : devenir avocate Une bonne manière de savoir quels médias fréquentent vos élèves est de commencer l’année scolaire avec un court sondage.
    57. 57. Familiarisez-vous avec les médias des jeunes À la télévision <ul><li>chaînes de musique </li></ul><ul><li>émissions de divertissement </li></ul><ul><li>sports </li></ul><ul><li>dessins animés </li></ul>Dans la communauté <ul><li>magasins de disques et de vidéos, </li></ul><ul><li>de vêtements mode ou vintage </li></ul><ul><li>et de bandes dessinées </li></ul><ul><li>centres </li></ul>Sur Internet <ul><li>messageries instantanées </li></ul><ul><li>sites de réseautage social </li></ul><ul><li>sites et logiciels de partage de fichiers </li></ul><ul><li>Sites Web favoris des jeunes </li></ul>
    58. 58. Quand un événement retient l’attention des médias d’information, profitez de toute l’excitation et des débats qu’il provoque pour en parler en classe, l’analyser et le déconstruire.
    59. 59. <ul><li>Mercantilisme dans les écoles </li></ul>Les couloirs et classes de nos écoles peuvent aussi susciter de bonnes occasions de discussion. <ul><li>Journée sans logos </li></ul><ul><li>Chasse aux exemples de mercantilisme </li></ul>
    60. 60. Utilisez événements et célébrations annuelles pour aborder des enjeux médiatiques spécifiques <ul><li>Journée de la Terre : Examinez quand et comment les problèmes environnementaux sont mis en vedette ou ignorés par les grands médias. </li></ul><ul><li>Journée sans achat : Sensibilisez vos élèves à l’impact de la consommation de masse sur la culture mondiale et l’environnement. </li></ul><ul><li>Semaine sans télé : Une bonne occasion pour les élèves de répertorier et d’examiner leurs habitudes télévisuelles. </li></ul><ul><li>Occasions spéciales : Le début de l’année scolaire, Noël et les remises de diplômes sont autant d’occasions de parler consommation et esprit mercantile. </li></ul>
    61. 61. La création de contenus donne aux élèves un aperçu de la planification et du déroulement d’une production médiatique.
    62. 62. Instruisez les élèves des mécanismes en place disponibles pour porter plainte officiellement ou soutenir la production de médias de bonne qualité.
    63. 63. Les élèves peuvent combattre les stéréotypes négatifs des jeunes dans les médias en faisant la promotion de représentations plus positives et équilibrées.
    64. 64. Les parents sont des partenaires importants <ul><li>Approfondissez votre connaissance des médias </li></ul><ul><li>Familiarisez-vous avec les médias de vos enfants </li></ul><ul><li>Exprimez-vous auprès des enseignant(e)s et des associations de parents </li></ul><ul><li>Invitez des professionnels des médias </li></ul><ul><li>Organiser un atelier ou une soirée d'information pour les parents </li></ul>
    65. 65. Comment les enseignant(e)s peuvent agir Joignez-vous à l’association pour l’éducation aux médias de votre province. Pour en savoir davantage sur l’éducation aux médias, visitez les sites Web suivants : <ul><li>Réseau Éducation-Médias, http:// www.education-medias.ca </li></ul><ul><li>Quinzaine Éducation-Médias, http://education-medias.conseil-cpiq.qc.ca </li></ul><ul><li>Association des annonceurs responsables en publicité pour enfants, http:// www.cca-kids.ca </li></ul>
    66. 66. Pour plus d’information, contactez : Réseau Éducation-Médias www.education-medias.ca 1-800-814-5818 [email_address] Cet atelier a été produit par le
    1. A particular slide catching your eye?

      Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

    ×