L'e-book, un usage émergent

1,353 views

Published on

Ceci est la version plus détaillée d'une présentation faite dans le cadre de mon master Cultures et Métiers du Web, pour le cours "Usages émergents". Cette présentation traite du marché du e-book.

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,353
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
94
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

L'e-book, un usage émergent

  1. 1. E-­‐book,  un  usage  émergent  Université  Paris-­‐Est  Marne-­‐la-­‐Vallée  Master  2  Cultures  &  Mé6ers  du  Web  Usages  émergents  Mayda  BAKRI  
  2. 2. Quelques  défini?ons  •  Un   e-­‐book   (ou   livre   numérique)   est   un   fichier   électronique   qui   con?ent   du   texte   sous   forme   numérique.   On   le   considère,   bien   souvent,   comme   le   versant   numérique   du   livre   papier.  •  Une   liseuse   (ou   e-­‐reader)   est   un   appareil   spécialisé   qui   permet   de   lire   un   e-­‐book   sans   u6liser  d’ordinateur.  •  De  gauche  à  droite  :     Kindle  (Amazon),  Fnacbook  (Fnac),  Reader  (Sony),  Nook  (Barnes&Noble)  et  iPad  (Apple).      
  3. 3. L’e-­‐book,  une  révolu?on  ?   “We  are  embarking  on  a  revolu?on  that  will  change  the  world   at  least  as  much  as  Gutenberg  did.”   Dick  BRASS  (MicrosoS)  en  1998  à  la  1ère  conférence  sur  l’E-­‐Book  En  1998,  Dick  BRASS  prédisait  que,  d’ici  2018,  90%  des  livres  seraient  des  e-­‐books.  En  2011,  nous  sommes  certes  bien  loin  du  compte,  toutefois,  force  est  de  constater  que  le  marché  de  l’e-­‐book  est  plutôt  promeeur.    
  4. 4. 966  millions  de  $   d’e-­‐books  vendus   aux  USA  (Forrester,   L’e-­‐book  représente  9%  du  CA   2010)   réalisé  par  l’ac?vité  “Edi?on”  de   Lagardère  aux  USA  (2010)  En  France,  le  coût  de  fabrica?on  d’un  e-­‐book   va  de  1  012€  à  15  185  €  selon  qu’il  s’agit  d’un  roman,  d’un  essai,  d’un  guide,  d’une  BD   ou  d’un    album.   Etude  MOTif  2010   “The  young  adults  and  the  teenagers  are   now  the  newest  people  who  are  beginning   to  experience  e-­‐readers”   St  Mar6ns’s  Press  
  5. 5. Selon  une  récente  étude…  •  10%  des  internautes  sondés  déclarent  avoir  payé  pour  acheter  des  e-­‐books.  •  L’e-­‐book  occupe  la  9ème  place  du  classement  des  achats  de  contenus  numériques.  •  Les   femmes   sont   un   peu   plus   inclines   que   les   hommes   à   posséder   un   e-­‐reader   et   à   acheter  des  e-­‐books.    •  Le  e-­‐reader  est  plutôt  l’apanage  des  gens  qui  ont  fait  des  études  supérieures.    •  Les   30-­‐49   ans   sont   les   plus   gros   consommateurs   de   e-­‐books   (soit   14%   des   personnes   qui   déclarent  avoir  acheté  des  e-­‐books).  •  Originellement   des?né   à   un   cœur   de   cible   d’âge   mur,   le   e-­‐reader   se   veut   praGque,   portaGf  et  facilitant  la  lecture.    •  Dernière  tendance  :  les  adolescents  et  les  jeunes  adultes  consGtuent  une  nouvelle  cible   car   ils   sont   de   plus   en   plus   nombreux   à   posséder   un   e-­‐reader.   On   leur   a   offert   à   l’occasion   d’une   fête   (anniversaire,   fêtes   de   fin   d’année,   fêtes   religieuses,   etc.)   On   peut   pour   ainsi   dire  que  l’image  du  e-­‐reader  a  rajeuni.  
  6. 6. Axes  marke?ng  •  Voici  les  principaux  arguments  marke6ng  visant  à  promouvoir  l’e-­‐book  et  les  e-­‐readers  :   ▫  L’e-­‐book  est  un  produit  «  eco-­‐friendly  »   ▫  L’e-­‐book  permet  la  portabilité  et  favorise  la  mobilité   ▫  L’e-­‐book  permet  un  gain  de  place  considérable   ▫  L’e-­‐book  facilite  la  lecture  •  Avec   la   montée   en   puissance   du   numérique,   le   secteur   de   l’édi/on   essaie   tant   bien   que   mal   d’éviter   de   vivre   la   même   chose   que   l’industrie   du   disque.   Les   acteurs   du   secteur   réfléchissent   à   un   nouveau   modèle   économique   et   proposent   de   nouveaux   produits   /   services  :  vente,  emprunt,  etc.    
  7. 7. Axes  marke?ng  (1/4)  •  L’e-­‐book  est  un  produit  «  eco-­‐friendly  »  :   ▫  Le   livre   numérique   ne   nécessite   plus   de   papier.   Par   conséquent,   sa   produc?on   est   censée   être   beaucoup   moins   dévastatrice   sur   notre   environnement.   C’est   l’un   des   arguments  marke?ng  en  faveur  du  e-­‐book  qui  est  mis  en  avant  par  les  entreprises  du   secteur.   ▫  Toutefois,   la   fabrica?on   des   e-­‐readers   requiert   des   minerais   précieux   –   tels   que   le   lithium  et  le  coltan  –  dont  l’extrac?on  débouche  sur  une  déforesta?on  massive.       L’e-­‐book  n’est  pas  aussi  «  eco-­‐friendly  »  qu’il  n’y  paraît…        
  8. 8. Axes  marke?ng  (2/4)  •  L’e-­‐book  permet  la  portabilité  et  favorise  la  mobilité  :   ▫  L’e-­‐book  peut  être  lu  sur  différents  supports  de  lecture,  à  savoir  :  l’e-­‐reader,  la  tablede,   le  smartphone  ou  encore  l’ordinateur.     ▫  L’u6lisateur   s’affranchit   ainsi   du   poids   que   pèsent   les   livres   qu’il   a   l’habitude   de   transporter.   Il   peut   circuler   en   étant   moins   chargé.   Il   peut   avoir   toute   sa   bibliothèque   à   sa  disposi6on  en  quelques  instants.     L’e-­‐book  peut  être  consulté  n’importe  où,  sans  nécessairement  être  connecté  à  Internet.    
  9. 9. Axes  marke?ng  (3  et  4/4)  •  L’e-­‐book  permet  un  gain  de  place  considérable  :   ▫  Les   u?lisateurs   disposent   de   moins   en   moins   d’espace   pour   stocker   leurs   livres.   Face   à   la   forte   urbanisa?on  et  aux  logements  de  plus  en  plus  pe?ts,  les  u?lisateurs  sont  amenés  à  faire  des  choix   en  terme  d’espace.  Disposer  d’e-­‐books  favorise  le  gain  de  place.  •  L’e-­‐book  facilite  la  lecture  :   ▫  La   lecture   sur   écran   pose   de   nombreux   problèmes.   Elle   est   d’ailleurs   bien   souvent   cri?quée   car   elle  soumet  l’œil  à  un  effort  considérable.  Le  texte  d’un  e-­‐book  peut  être  agrandi  à  la  convenance   du  e-­‐lecteur.  Ce  dernier  accommode  la  taille  du  texte  à  sa  vue.        
  10. 10. Le  marché  du  e-­‐ Pays   Marché  du  e-­‐book   book  dans  le  monde   1,1  %  des  ventes  de  livres    Les   Etats-­‐Unis   et   le   Japon   sont   les   pays  précurseurs  en  ma?ère  d’e-­‐book.  En  Europe,  ce  sont  l’Allemagne  et  le  Royaume-­‐ Environ  8%  des  ventes  de  livres  Uni  qui  mènent  les  troupes.  En   France,   le   marché   du   e-­‐book   représente   une  très  faible  part  du  marché  du  livre.     Moins  de  1%  des  ventes  de  livres  Le   marché   du   e-­‐book,   quelque   soit   le   pays,  reste  un  marché  embryonnaire.  Néanmoins,  les  professionnels   émeent   des   cri?ques   posi?ves   1,5%  des  ventes  de  livres  quant  à  son  expansion  dans  les  années  à  venir.    Au   Japon,   les   ventes   d’e-­‐books   devraient   0,5  %  des  ventes  de  livres  doubler  d’ici  les  trois  prochaines  années.      
  11. 11. Quel  modèle  économique  ?  •  Un   des   principaux   freins   à   l’expansion   du   marché   du  e-­‐book  est  la  quesGon  du  modèle  économique.    •  Peurs  des  éditeurs  :     ▫  voir   les   plateformes   comme   Amazon   imposer   leur   prix   de  vente.     ▫  la   cannibalisaGon   de   la   rémunéraGon   de   certains   acteurs  de  la  chaîne  du  livre.  •  Les  auteurs  sont  les  grands  gagnants  du  passage  du   livre  papier  au  e-­‐book  (leur  part  du  gâteau  passerait   de   8   à   15%)…   notamment   au   détriment   des   libraires   (de  36  à  27%  du  prix  de  vente  du  livre).    
  12. 12. •  Les   e-­‐books   peuvent   être   achetés…   mais   ils   peuvent   également   être   empruntés   en   bibliothèque,  comme  pour  les  livres  papier.  Les  bibliothèques  ont  également  leur  rôle  à  jouer   dans  l’expansion  du  marché  du  e-­‐book.    •  Récemment,   l’éditeur   américain   HarperCollins   a   décidé   que   ses   ?tres   détenus   par   des   bibliothèques  ne  pouvaient  pas  être  empruntés  simultanément  par  plusieurs  usagers.  Enfin,   au  bout  de  26  emprunts,  la  bibliothèque  devra  racheter  l’e-­‐book  à  l’éditeur  pour  avoir  le  droit   de  poursuivre  ses  services  de  prêt.  Cee  décision  est  loin  de  faire  l’unanimité  dans  le  milieu.    
  13. 13. Freins  juridiques  D’un  pays  à  l’autre,  les  lois  protégeant  les  œuvres  varient.  Par  exemple,  au  Japon,  les  éditeurs  ont  le  droit  de  reproduire  des  livres  imprimés.  Les  par?culiers  ont  également  le  droit  de  copier  des  e-­‐books  pour  leur  usage  personnel.  Bookscan   est   une   société   japonaise   qui   emploie   120   personnes,   spécialisée   dans   le   «   book  scanning   ».   Bookscan   transforme   les   livres   papier   des   par?culiers   en   e-­‐books   compa?bles   avec   le(s)   support(s)   choisi(s)   par   les   clients   (smartphone,   tablee,   e-­‐reader).   Au   Japon,   une   soixantaine  de  sociétés  de  ce  genre  ont  été  créées  depuis  l’an  dernier.         L’exemple  de   Bookscan  
  14. 14. Bibliographie    •  Wikipédia  –  Comparison  of  e-­‐book  readers  :    hp://en.wikipedia.org/wiki/Comparison_of_e-­‐book_readers  •  In  Cramped  Japan,  the  iPad  is  the  home  library  :  hp://www.businessweek.com/magazine/content/11_08/ b4216033233882.htm  •  E-­‐book  Timeline  :  hp://www.guardian.co.uk/books/2002/jan/03/ebooks.technology  •  Le  livre  électronique  :  mirage  technologique,  désastre  écologique  hp://www.amisdelaterre.org/Le-­‐livre-­‐ electronique-­‐mirage.html  •  Etude  du  MOTif,  avril  2010  :  Combien  coûte  un  livre  numérique  ?  hp://www.lemo?f.fr/fichier/mo?f_fichier/151/ fichier_fichier_coa.t.du.livre.numa.rique_syntha.se.pdf  •  Modèles  économiques  d’un  marché  naissant  :  le  livre  numérique,  Françoise  Benhamou,  Olivia  Guillon  (2010)  hp:// www2.culture.gouv.fr/culture/deps/2008/pdf/cp-­‐livrenumerique-­‐2010-­‐2.pdf  •  Etat  du  marché  du  livre  numérique  dans  le  monde  :  hp://www.idboox.com/etudes/etat-­‐du-­‐marche-­‐du-­‐livre-­‐ numerique-­‐dans-­‐le-­‐monde/  •  Publishers  Limits  Shelf  Life  for  Library  E-­‐books,  par  Julie  Bosman,  14/03/2011,  Ny?mes.com  hp:// www.ny?mes.com/2011/03/15/business/media/15libraries.html                

×