Coaching réseaux sociaux ECAM Strasbourg

1,971 views

Published on

Published in: Investor Relations
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total views
1,971
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
6
Actions
Shares
0
Downloads
29
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Coaching réseaux sociaux ECAM Strasbourg

  1. 1. COACHING AUX RESEAUX SOCIAUX 14 Septembre 2012 à 14hIntervenant : Max SCHLEIFFER – BRAND/BOOMERANG www.maxschleiffer.com
  2. 2. LES RESEAUX SOCIAUX EN CHIFFRES L’importance des réseaux sociaux dans la communication d’aujourd’hui, vue en chiffres.Savez-vous comment, vous étudiants, utilisez les réseaux sociaux ? En 2012, 95% des étudiants et jeunes diplômés sont inscrits surFacebook. Ce chiffre est bien plus important que le taux dinscription pour Twitter, atteignant seulement les 16%. Enfin, 53% des répondants sont inscrits sur LinkedIn ou Viadeo selon létude de JobTeaser. Près de 24% des étudiants utilisent les réseaux sociaux poursinformer sur les entreprises. Lusage de ces plateformes est donc plus privé que professionnel. Selon une étude de lArces, plus de 76% des étudiants suivent lactualité de leur université ou de leur grande école sur les réseaux sociaux. Pourquoi ce phénomène doit-il est pris en compte aujourd’hui ?  Une école qui veut s’adresser aux futurs bacheliers, étudiants doit savoir comment faire  Un étudiant qui veut s’attirer la bienveillance des recruteurs et employeurs doit savoir comment trier parti des réseaux C’est ce que nous allons voir à présent !
  3. 3. 1ère PARTIE : FACEBOOK > Différences entre pages, profils et groupes Le profil FacebookUn profil Facebook est l’ensemble de pages créées par un individu à titre personnelsur Facebook lorsqu’il crée un compte.Un exemple de profil Facebook :
  4. 4. La page FacebookLes pages Facebook sont l’équivalent des profils pour les entreprises, personnalitésou association qui désirent avoir une présence durable sur Facebook. La page estpublique et permet à quiconque de venir la suivre et recevoir vos actualités.La création d’une page Facebook permet de recruter des fans alors que celle d’unprofil permet de se constituer des amis. Une page peut être gérée par plusieursprofils en même temps.Un exemple de page Facebook :Dans le langage courant on parle généralement de page Facebook, mais dans lecadre du vocabulaire "officiel" de la plateforme, une page Facebook est réservée àune marque ou à une entreprise. De plus, un profil est limité à 5000 amis, sur unepage, le nombre de fans qui peut s’y abonner est illimité.A noter que posséder un profil est nécessaire pour créer une page Facebook.
  5. 5. Il peut y avoir plusieurs types de pages Facebook :Alors qu’un profil Facebook répond aux CGU (conditions générales d’utilisationhttps://www.facebook.com/policies/ ) une page Facebook répond à des règlesspécifiques (https://www.facebook.com/page_guidelines.php )
  6. 6. Le groupe FacebookC’est historiquement le premier des 2 outils sur Facebook. Les groupes ont étécréées pour permettre à un ensemble de membres de communiquer entre eux. Lemaitre mot ici, l’ECHANGE. C’est une sorte de place publique à accès limité, qui permet à ses membres deséchanges aussi denses que sur un tchat ou un forum, sur une thématique précise.On peut y envoyer toute sortes de pièces jointes, comme dans un email.La communauté peut être ouverte ou fermée et est dotée d’un ou plusieursadministrateurs qui en assurent la modération.Une exemple de groupe Facebook :
  7. 7. Les différences entre profils, pages et groupesPAGE OU GROUPE : QUELLES DIFFÉRENCES ?Les pages et les groupes ont de nombreux point communs : ils présentent chacun unmur d’actualité et des espaces Photos et Vidéo, permettent d’inviter des membres etde créer des évènements.Mais quelques différences les séparent.Les publicationsQuand vous êtes administrateur d’un groupe, vous ne pouvez que publier deséléments en votre nom personnel, et non en tant qu’administrateur du groupe. Dansune page en revanche, vos publications apparaissent signés de la page même ; lavoix officielle en quelque sorte. D’autre part, les publications des pages sont reprisespar défaut dans les fils d’actualités des abonnés, ce qui n’est pas le cas pour lesgroupes (il faut se rendre sur la page du groupe pour les lire).Les notificationsDans un groupe, les administrateurs peuvent envoyer des messages aux membres.Sur une page, ce sont les fans qui peuvent envoyer des messages et non l’inverse.Les statistiquesLes pages disposent d’un outil statistique qui permet d’analyser la fréquentation.Rien de tel du côté des groupes.PROFIL OU PAGE : QUELLES DIFFÉRENCES ?Les statistiques et publicitésComme les groupes, les profils ne peuvent en bénéficier.L’ajout d’ami/invitation à devenir fanLes pages disposent d’un système d’envoi d’invitation par email ou de listes d’amisFacebook. Seuls les amis d’un administrateur peuvent être invités. Pour augmenterbeaucoup son nombre de fan, il faudra le plus souvent recourir à la publicité. Lesprofils peuvent envoyer ou accepter des demandes d’amitiés.MessagerieUne page ne peut que recevoir des messages, elle ne peut pas en envoyer à sesfans. Un profil peut envoyer un même message à tous ses amis.ON NE PEUT PAS UTILISER UN PROFIL POUR COMMUNIQUER EN TANT QUE PERSONNEMORALE. SEULES LES PERSONNES PHYSIQUES ONT DROIT A UN PROFIL PERSONNEL.PREFERER DES GROUPES RESREINT PLUTOT QUE DES PAGES PUBLIQUES POUR LESCONVERSATIONS.
  8. 8. > 4 réflexes à avoir pour mettre en avant son école sur son profil Créer un évènement-clé visible sur votre timelineIl indique à vos amis un moment charnière, important pour vous, et sera mis en avantpar rapport aux autres statuts Mettre une photo de lécole en couvertureUne image vaut mille mots. Pour revendiquer votre appartenance à votre école et larendre visible de tous, créez une couverture de profil aux couleurs de votre école. Lacouverture est l’élément visuel le plus important.
  9. 9. Renseigner votre établissement et votre cursusCes informations sont affichées publiquement, à la vue de toutes les personnes quipassent sur votre profil (y compris des recruteurs). Pourquoi s’en priver ?Partager régulièrement sur votre mur des statuts de la pageLes partages, plus encore que les « J’aime » permettent de diffuser au-delà d’unepage Facebook, les informations qui s’y trouvent.
  10. 10. > Que poster sur la page fan ? Y a t’il des règles ? :(Les commentaires agressifsLes commentaires avec des fautes d’orthographeLes photos obscènes ou sans rapport avec l’établissementLa divulgation d’informations confidentiellesLes demandes d’informations HS :)Les commentaires faisant suite à un sujet lancéLes critiques constructivesLes billets de blogLa création et le partage d’évènementsDes messages privés aux admins de la page pour des interrogations spécifiques
  11. 11. > Un lieu d’expression sans limite : le groupe. Différence groupe privé et publicBien utilisé, un groupe Facebook peut servir dans la communication entre étudiants.faciliter l’échange de données et même le travail d’équipe !Un groupe Facebook permet de :- dialoguer avec membres d’un cercle fermé, identifié par leurs pairs (dans le casd’un groupe privé), mais aussi avec ceux que la cause intéressent (dans le cas d’ungroupe public)- d’inventer ensemble : une problématique, une question posée au préalable sur lapage Facebook peut donner lieu à des idées nouvelles, qui seront approfondies surle groupe;- Pour un groupe public, d’attirer de nouveaux membres facilement (Un bouton –fort bien placé en haut de la page du groupe, à droite du titre – permet à toutepersonne intéressée de “Rejoindre” le groupe).- Remplacer l’email. Moins formel, d’un nombre de caractères illimité, le post laissésur le groupe est plus facile d’accès et immédiatement visible de tous les membres,via une simple notification sur les profils des membres.Les différences entre groupes privés et publics se font souvent sur la nature ducontenu échangé, et la typologie de la communauté (bande de potes ou BDE del’école).  Sur un groupe public qui pourrait être celui du BDE de l’ECAM Strasbourg, on pourrait voir une série de billets/réponses d’étudiants répondant aux questions nombreuses des nouveaux ou futurs étudiants. Ce groupe se modère tout seul entre étudiants de la promotion supérieure, et est destinée aux nouveaux, à qui ils passent le flambeau les années suivantes.  Sur un groupe privé qui s’intitulerait par exemple « Journées d’intégration ECAM Stras EU», on aurait au contraire des membres, triés sur le volet qui pourraient tchatter, échanger des photos, des impressions d’une journée d’intégration, sans aucun contrôle extérieur.
  12. 12. > La géolocalisation avec l’outil « A Proximité » (smartphone uniquement)La fonction "A Proximité" n’est pas aussi connue que d’autres, car elle ne peuts’utiliser que depuis l’application Facebook pour smartphone. Mais c’est aussi uneforme de communication, et elle est d’une efficacité redoutable : elle n’a besoin qued’une puce GPS de téléphone pour fonctionner !En un clic, on peut signaler où on se trouve, en se basant sur une liste d’endroitssuggérés à proximité. Si l’endroit n’est pas indiqué, on peut toujours l’ajouter !La géolocalisation est de plus en plus mise en avant dans les relations entreinternautes, avec cette nouvelle amélioration de Facebook : Find Friends Nearby,qui permet à Facebook de vous indiquer la présence d’amis à proximité.Veillez à votre vie privée avant tout ! Réglez vos paramètres de confidentialité , et nediffusez jamais d’informations sensibles publiquement !Pour ceux qui sont intéressés de régler leurs paramètres convenablement, sereporter au lien ci-dessous dans la partie pratique : http://schlf.fr/confidentialite
  13. 13. 2ème PARTIE : TWITTERTwitter est un réseau social conçu pour des échanges sociaux et / ou professionnelsau quotidien dans le monde entier. Il permet après création d’un compte gratuit dediffuser des informations selon les centres d’intérêts, loisirs, l’actualité de saprofession ou toutes autres préoccupations… Le site propose aux utilisateursd’échanger textuellement une « information » sous formes de messages courts de140 caractères appelés « tweets », et, même d’y joindre du contenu multimédiascomme des photos, des vidéos ou des liens externes. > Inscription, prise en main S’inscrire prend 2 minutes, l’apprivoiser est plus long 1. Facile: Nom complet, Adresse e-mail & Mot de passe et "Sinscrire sur Twitter"
  14. 14. 2. Vérifier votre nom, email, mot de passe et choisissez votre "Nom dutilisateur". Si vous avez 4 coches verts, vous pouvez créer votre compte !
  15. 15. 3. Vous êtes arrivé sur votre compte Twitter. Un guide vous accompagne durant les premières étapes. Vous lavez deviné, il suffit de cliquer sur "Suivant" et de se laisser guider étape par étape. (en 60s chrono).Les trois prochaines étapes concernent la façon dont vous aller remplir votre compteTwitter en fonction de vos centres d’intérêts, vos amis présents sur le réseau social, etvotre description personnelle.
  16. 16. 4. Sélectionner des compte à suivre ‘actualités, divertissement, people, humour, etc. Plusieurs catégories vous seront proposées. Vous avez le droit de sauter l’étape pour y revenir plus tard.
  17. 17. 5. Si vous choisissez dimporter vos contacts, Twitter vous demandera de taper le mot de passe de votre boite mail. Si aucun de vos amis, n’utilise à votre connaissance Twitter, vous pouvez sauter cette étape.
  18. 18. 6. Votre compte créé, vous pouvez à tout moment le modifier. Les options se trouvent dans la barre noire en haut à droite, il faudra ensuite cliquer sur « Paramètres ».Les Paramètres permettent entre autres de modifier le mot de passe, la bio, le nom utilisateur, lepseudo, de publier ses mises à jour Twitter sur son mur Facebook, de protéger ses publications,de modifier l’avatar et l’image de fond, ainsi que les couleurs du texte. Alors, facile ? On continue alors !
  19. 19. > Qui suivre ?Pendant longtemps, le problème de Twitter a été en France, sa faible communauté, et le peude comptes intéressants à suivre. Quand on s’inscrivait, on se demandait : mais qu’est ceque je fous là ? On trouvait au début que des geeks, des informaticiens. Et puis on a eu desstars, des hommes politiques, et puis des journalistes, des journaux, des entreprises, desgens normaux, puis des jeunes. Et plus récemment, des écoles ! Différence entre abonnements et abonnés sur TwitterAlors que sur Facebook il existe une vraie réciprocité, sur Twitter, on est pas obligé de suivrepour être suivi, et un compte que l’on suit ne s’abonne pas forcément au nôtre.  Quand un utilisateur n’est pas abonné à vous, et que vous êtes abonné à lui. Vous voyez ses mises à jour, il ne voit pas les vôtres.  Quand un utilisateur vous suit et vous non, c’est l’inverse. Il voit vos mises à jour sur sa timeline, mais vous ne voyez aucune de ses activités.  Pour vérifier si quelqu’un vous suit, il vous suffit de consulter votre onglet « Abonnés » (followers en anglais) : https://twitter.com/followers Vous pouvez aussi être alerté par email. Ces comptes « poubelles » à ne pas suivre  Les utilisateurs avec un faible compteur de tweets et plein d’abonnés (mass follow)  Les utilisateurs avec zéro abonné et un compteur ouvert (spam, robot)  Les utilisateurs anglophones avec une visage de femme sexy (spam)Pour ne plus être embêté par un utilisateur, cliquer sur « Report as Spam » ou « bloquer » Ces comptes à suivre  Des comptes en rapports avec votre thématique parmi les comptes suggérés, ils en diront long sur vous (autant que votre description)  Des blogs ou sites d’actualités que vous lisez  Le futur compte Twitter de l’ECAM Strasbourg Europe !  Des professionnels et des entreprises de la région (Strasbourg)Pour trouver facilement un grand nombre d’utilisateurs, soyez curieux : regardez quelscomptes suivent vos premiers abonnés, et utilisez le moteur de recherche intégré !https://twitter.com/i/#!/search
  20. 20. > Le langage propre à Twitter : LT, RT, hashtag... tu mexpliques ? La terminologie couranteIl vous arrivera de voir des termes en anglais (ainsi que des mots un peuétranges) et vous vous demanderez probablement ce qu’ils signifient.Voici donc un court lexique portant sur la terminologie Twitter. Des liensvers des lexiques plus complets vous sont proposés un peu plus bas, lebut étant de vous familiariser avec les termes de base de Twitter et nonde vous donner une liste exhaustive qui ne vous servirait à rien à cestade-ci : tweet : un message Twitter (maximum de 140 caractères) direct message (ou DM) : un message privé envoyé à l’un de vos abonnés (il n’est pas possible d’envoyer de messages privés à des gens qui ne sont pas abonnés à vos tweets) follower : un abonné following : les comptes auxquels vous êtes abonné(e) retweet (ou RT) : l’équivalent du partage pour un tweet pertinent twittos : les gens qui utilisent Twitter hashtag : mot clé précédé d’un signe #, publié dans un tweet. Le hashtag est une étiquette qui permet de regrouper ensuite les messages autour d’un thème, d’un lieu ou d’un événement. On le voit de plus en plus autour de programmes TV. Trending topics : sujets les plus abordés sur Twitter Quelques évènements sociaux nés sur TwitterFollow Friday (FF) : habitude prise par de nombreux utilisateurs deTwitter, le vendredi, de recommander à leurs followers des personnes àsuivre. Un tweetFollow Friday est composé du hashtag #FF et de lamention d’une ou plusieurs personnes.FF Back : tweet envoyé en remerciement d’un Follow Friday. Un FFBack est composé du hashtag #FFBack suivi des adresses des comptes àremercier.Live tweet (LT) : couverture en direct d’un évènement (concert,conférence, débats, salon, meeting, émission de télévision) sur Twitter,par ses intervenants, participants ou spectateurs.
  21. 21. > Que poster ? En tant qu’étudiant ou blogueurUn étudiant peut publier sur Twitter une veille sur un sujet qui lui est cher, ainsi que lesbillets de son blog personnel. Les billets d’humeur sont appréciés, et les articles plustechniques (sous la forme de ressources documentaires) sont très prisés. Un compte Twitterpeut servir de vitrine à un étudiant pour montrer l’étendue de son savoir et de sa curiositédans son domaine, ce qui peut être ensuite remarqué des recruteurs. En tant qu’entrepriseLes publications d’une institution sur Twitter sont souvent identiques à celles que l’on trouvesur Facebook. Article de blog, publications, présentation des formations et desévènements… à une différence près : sur Twitter, l’information instantanée a plus de valeur,et un impact plus grand.De plus, on voit sur Twitter tout ce qu’il se dit sur un sujet, ce qui n’estpas possible sur Facebook qui est plus cloisonné.Un établissement peut ainsi faire vivre ses portes ouvertes en postant des photos, et desmessages textes résumant ce qu’il se passe à l’instant T, recueillir des impressionsdirectement depuis le réseau social d’autres personnes y étant ou comptant y aller.
  22. 22. 3ème PARTIE : BLOGGING > Que publier sur un blog décole ? Une rubrique « Ressources » vitrine du savoir-faireCette rubrique peut être tenue par les étudiants et les professeurs pour partager unsavoir-faire, une spécialité, des compétences acquises ou enseignées, à travers desdocuments mis en ligne (PPT, Prezi, vidéos, photos, comptes rendus PDF, etc.) oudes billets de blogs détaillés.Le but : montrer à des professionnels que l’école dispense un enseignement dequalité, valorisant pour les futurs diplômés. Une rubrique « Vie étudiante & Témoignages »Le cœur d’une école ce sont ses étudiants. Cette rubrique est là pour donner laparole à tous ceux qui le souhaitent, sous diverses formes (tribune, témoignages,reportage photo), et montrer l’école directement à travers les yeux des étudiants.Le but : partager un vécu, avec d’autres étudiants, des parents et des futursaspirants aux métiers d’ingénieur. Une rubrique « Agenda/Evènements »Cette rubrique mettra en avant les grandes dates du calendrier de l’école :conférences, ateliers, Journées portes ouvertes, gala, dates d’examens…Le but : montrer le dynamisme de l’école, informer les parents et étudiants, faire lapromotion des évènements ouvert au public. Une rubrique « News & Bons Plans »Les publications d’un blog d’école ne se limitent pas à parler de l’école. Mais de cequi se passe tout autour.Il peut être intéressant de partager des actualités, des évènements organisés dans larégion, et des bons plans pour les étudiants (ex : carte culture).Le but : informer, faire le lien entre des évènements extérieurs et l’école
  23. 23. Quelques exemples de blog http://blogs.supinternet.fr http://www.esad-reims.fr/blog http://www.stabiloblog.com http://blogesgpole.comCe ne sont que quelques exemples…
  24. 24. > Des outils pour faciliter la publication Vous l’avez remarqué, la version web de WordPress est une vraie usine à gaz. Difficile de s’y retrouver du premier coup. Et si il y avait plus intuitif ? Publier depuis Word http://schlf.fr/blog-sur-word Publier depuis votre boite mail http://schlf.fr/blog-par-email Logiciels sous Windows et Mac : Windows Live Writer et Mac Journal “PC ou Mac ?”Pas besoin de choisir, il existe deux logiciels aussi complets que la version web, qui permettent publier plus simplement, que ce soit sur Mac ou PC.
  25. 25. Client sous Mac : 32€Lien de téléchargement : https://www.marinersoftware.com/products/macjournalClient sous Windows (gratuit)le meilleur client WYSIWYG sur PC. Gratuit, très intuitif et simpleà paramétrer, il est livré avec Windows Essentials ou letéléchargement de Windows Live Mail et Windows LiveMessenger.Lien de téléchargement : http://download.live.com/writer
  26. 26. Pour les plus branchés : l’application WordPress sur iPad!L’application WordPress pour iPad est gratuite et permet de gérer les publicationsdes billets depuis la tablette. Permet aussi de rédiger des billets depuisl’iPad, d’ajouter des images d’une photothèque ou via un copier / coller. Envie d’essayer ? Rejoignez l’atelier blog !
  27. 27. 4ème PARTIE : 3 OUTILS UTILES POUR LE FUTUR PROFESSIONNEL…Quelques outils utiles pour étudiant qui veut être vu et se faire bien voir sur le web… > LinkedIn et Viadeo, principes de base Pourquoi sinscrire sur un réseau social professionnel ?De plus en plus de recruteurs 2.0, il ne suffit plus d’aller sur CadresEmploi, Monster, etc.(70% des offres d’emploi sont cachées et accessible uniquement via le bouche à oreille, leréseautage)On ne postule pas avec son profil Facebook !Avoir une vitrine professionnelle qui peut être suivie et mise à jour dans le tempsAméliorer son identité numérique et faire disparaître les Skyblogs honteux (tapez votrenom sur Google) Viadeo ou LinkedIn ?LinkedIN compte plus de 4 millions de membres en France. Il présente des fonctionstelles que la recommandation entre les différents membres du réseau, le contact dunmembre ou encore lajout dun membre.Viadeo avec plus de 6 millions de membres est très certainement la référence desréseaux sociaux professionnels en France. Sur les mêmes modalités que LinkedIn,Le gros atout de Viadeo, en plus d’être leader en France, ce sont ses hubs et sesgroupes, moteurs de conversations, de connexions entre professionnels et dediffusions d’offres d’emploi.
  28. 28. Comment tirer profil de Viadeo et LinkedIn ? Bien remplir son profil La photo est très fortement recommandée. Il est toujours plus agréable et engageant de pouvoir associer un visage à son interlocuteur. Le texte de présentation est indispensable. En quelques phrases, vous devez présenter brièvement votre situation professionnelle, votre spécialité et vos ambitions. L’idéal est de rédiger cela dans un style personnel. Attention à ne pas écrire un roman : quelques phrases suffisent. Les mots clés (Viadeo) doivent être choisis avec soin. Ils vous permettent d’indiquer des compétences mais aussi des secteurs d’activité. Ils aident les utilisateurs (et notamment les recruteurs) à trouver votre profil via le moteur de recherche. Il ne faut donc pas hésiter à les multiplier. Les specialities (LinkedIn) ont un rôle un peu différent puisque LinkedIn recommande d’en choisir un nombre limité. Ils permettent d’indiquer vos compétences sur votre profil. Expériences professionnelles, formations… : il est indispensable de remplir ces champs. Vous pouvez adopter un style plus rédigé que dans un CV. Entrer en contact / étendre son réseau Tout l’intérêt de Viadeo et de LinkedIn est d’entrer en contact avec d’autres professionnels. Mais multiplier les contacts ainsi est tout simplement inutile, voire contre-productif. Arborer une liste de plusieurs centaines de contacts n’est pas une fin en soi. De surcroît, de telles pratiques occultent l’objectif du networking : communiquer et s’échanger des informations. Avec qui, pourquoi et comment entrer en contact ? Des anciens collègues ou camarades de classes. Des professionnels avec lesquels vous avez travaillé. Un responsable dans une entreprise qui vous intéresse.
  29. 29. Demander une recommandation Les recommandations apportent une valeur non négligeable à votre profil. A qui demander une recommandation ? La valeur d’une recommandation est bien sûr proportionnelle au statut de la personne qui la rédige. Ainsi, on demande en règle général une recommandation à son supérieur. Toutefois la recommandation peut également venir d’un ancien collègue qui occupe désormais un poste à responsabilité. Attention toutefois, il faut éviter de s’échanger les recommandations. Comment demander une recommandation ? En règle générale, on demande une recommandation lorsque l’on quitte son poste (en bons termes évidemment). Mais rien n’interdit de le faire par la suite. Adhérer à des groupes/hub Viadeo et LinkedIn proposent également les groupes de discussion et autres hub. Ces derniers permettent à une communauté de se constituer autour d’intérêts professionnels communs : métier, secteur d’activité, thème voire entreprise. Leur fonctionnement s’apparente à celui d’un forum : chaque membre peut engager un sujet ou participer à une discussion lancée par un autre membre. Chacun peut ainsi partager son expertise. Outre qu’elle participe à une bonne veille métier, l’adhésion à ces groupes permet de se faire connaître auprès des professionnels de son secteur –de se faire un nom. Ne pas multiplier les présences sur trop de réseaux sociaux, n’en retenir qu’un ou deux, car chaque réseau demande du temps pour apporter ses fruits. Ne pas demander à n’importe qui de devenir votre ami, seulement vos connaissances professionnelles. Un dossier complet pour débuter avec Viadeo Décryptage des fonctions-clés sur Viadeo, aide à la création de votre profil, conseils dutilisateurs et dexperts… De quoi dynamiser facilement votre réseau sur Viadeo ! http://schlf.fr/tutoriel-viadeo
  30. 30. > Un outil pour créer un CV numérique : DoYouBuzzDoYouBuzz a été lancé il y a 4 ans par deux Nantais. Ce site, qui n’est pas un rival deViadeo ou LinkedIn, est un complément d’une efficacité redoutable. Les avantages de DoYouBuzz  On peut s’inscrire, comme sur Viadeo ou LinkedIn, sans être en recherche d’emploi  Le site permet de créer un CV complet, modifiable, et partageable sur tous ses réseaux, emails, etc.  Interface claire, enrichie, plus complète qu’un CV rédigé sous Word.  Ce CV en ligne peut être relié à une adresse web personnalisée de type : Yannick- saugeon.fr  Idéal pour se démarquer, car en première page de Google quand on tape un nom. DoYouBuzz est utilisé par 50 000 demandeurs d’emplois. Et vous, avez-vous mis en ligne votre CV ?
  31. 31. > Un outil bien utile pour partager ses travaux détudiants : SlideShareSlideshare vous permet de partager facilement vos présentations Power Pointavec les internautes. Un support susceptible de démultiplier votre notoriété surle web si vous publiez des contenus mettant en avant votre expertise. Exemples de présentation Slideshare Une démonstration
  32. 32. Une étude de casAussi : Articles de presse, mémoires, thèses, modes de fonctionnement,démonstrations, chartes d’usages, etc. Les avantages de Slideshare  Enrichissant/Inspirant : C’est une plateforme avec un contenu riche et varié. C’est le Youtube des présentations Power Point. Toujours utile pour vos inspirer vos futures présentations.  Viralité : Un contenu bénéficie du trafic sur Slideshare et est facilement exportable sur un blog/site, envoyé par email, et peut même être téléchargé. Les publications sont souvent vues des centaines, des milliers de fois.  Statistiques : elles sont indiquées pour chaque document partagé : nombre de visionnages, de sites sur lesquels il a été partagé, nombre de téléchargement, etc.  Constructeur de notoriété : un étudiant qui partage un mémoire très pertinent aux yeux de la communauté peut rapidement être propulsé au rang de personne très recommandable professionnellement.  Application LinkedIn pour afficher ses présentations PPT sur son profil.
  33. 33. POUR ALLER PLUS LOIN : QUELQUES LIVRES ! (Un livre coûte une vingtaine d’euros, le savoir n’a pas de prix)FANELLI-ISLA, Marc. Le Guide pratique des réseaux sociaux, juillet 2012 (2ème éd), Dunodcoll « Efficacité professionnelle » , 214 pages.URL : http://goo.gl/DhP8DL’ouvrage propose en 214 pages de faire le point sur l’utilisation de services en ligne (ou viamobile) avec un large panorama de médias sociaux passés en revue : Facebook, Twitter, Google+,LinkedIn, Viadeo, Tumblr, Instagram… et d’outils annexes pour gérer les réseaux sociaux ainsiqu’un cadrage de gestion de projet utile pour travailler avec efficacité en utilisant ces plateformes.DUPIN, Antoine. Communiquer sur les réseaux sociaux, 2011, Fyp Editions, coll. « Entreprendre »,178 pages.URL : http://goo.gl/1tZqNCe livre est lun des plus récents et le plus pertinent pour ce qui touche au Community Management.BERTRAND-JAUME, Clémence. Les réseaux sociaux et l’entreprise, Paris, Editions Démos, coll. «Les pratiques », mai 2012, 120 pages.URL : http://goo.gl/PCJbpL’auteur, chef de projet Internet et intranet s’intéresse aux réseaux sociaux / médias sociaux dupoint de vue d’une analyse portée sur les réseaux sociaux traditionnels, des modes relationnelsexistants et des interactions possibles avant de proposer un exposé des médias sociaux en ligne dansla dimension de l’attente des internautes.ABRAM, Carolyn et al. Les réseaux sociaux pour les Nuls, Editions First, coll. « Pour les Nuls »,février 2012, 388 pages.URL : http://goo.gl/8mpm7Livre de Carolyn Abram, Laura Fitton, Michael E Gruen et Leslie Poston est paru dans sa versionfrançaise en février 2012. Il s’agit en fait de 2 livres en 1 traitant de Facebook et Twitter, d’abordpubliés en anglais, rassemblés, actualisés, traduits et francisés pour les exemples, outils… En 388pages, un large panorama des 2 réseaux sociaux en ligne et d’une utilisation de ceux-ci en modestratégique.BLADIER, Cyril. La boite à outils des réseaux sociaux, Paris, Dunod, février 2012, 192 pages.URL : http://goo.gl/aiC6RUn livre de Cyril Bladier (dirigeant d’agence de communication) préfacé par Loic le Meur, sérialentrepreneur du web social (créateur d’une plateforme de blog et d’un outil professionnel pourréseaux sociaux). Cet ouvrage se présente sous la forme d’un ensemble de fiches pratiques ets’intéresse au phénomène des médias sociaux en facilitant leur découverte et leur prise en maindans un objectif professionnel : quels outils utiliser pour partager des documents, recruter, vendre,utiliser la géolocalisation, etc.
  34. 34. Tout est dit ou presque… WE NEED YOU !Plus d’informations sur les modules de formations ? CONTACTER BRAND/BOOMERANG Nous écrire : 25, rue des JUIFS 67000 STRASBOURG ou info@brandboomerang.com

×