• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Comment socialiser votre site grâce à Facebook?
 

Comment socialiser votre site grâce à Facebook?

on

  • 5,258 views

 

Statistics

Views

Total Views
5,258
Views on SlideShare
5,213
Embed Views
45

Actions

Likes
2
Downloads
137
Comments
0

2 Embeds 45

http://www.scoop.it 44
http://beta.agorapulse.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Comment socialiser votre site grâce à Facebook? Comment socialiser votre site grâce à Facebook? Document Transcript

    • LES ÉDITIONS DE LA CRÉMERIE PRÉSENTENT VIRALITÉ, CONNAISSANCE CLIENT, PERSONNALISATIONCOMMENT SOCIALISER VOTRE SITE GRÂCE À FACEBOOK 4 AVRIL 2012
    • PréambuleBonjour à tous,La présence des marques dans les réseaux sociaux est devenue pour tous unincontournable. Notre dernière parution que vous pouvez retrouver sur notre pageFacebook a connu un grand succès car elle permettait aux marques de mieuxappréhender les nouveautés de Facebook. Encore merci de vos gentils mots etencouragements qui ont accompagné cette publication.Au-delà de cette présence sur les réseaux sociaux, il est clé aujourd’hui de fairevivre cette expérience sociale sur les sites web et les applications mobiles pourbénéficier tant du potentiel de viralisation des réseaux sociaux, que de l’empreintesociale que les clients véhiculent désormais avec eux.Les dernières actualités sont la preuve de l’efficacité d’une telle stratégie. DailyMotion et The Guardian en sont le meilleur exemple. Grâce à leurs applicationsopengraphées, ils enregistrent une hausse impressionnante du trafic vers leur site.L’application Facebook Dailymotion a été téléchargée plus de 22 millions fois, etgénère 6 millions de vues supplémentaires par jour. The Guardian, lui a vu sonapplication « social reader » être installée plus de 8 millions de fois et comptepour 30% de son trafic, redonnant ainsi un nouveau souffle à la presse en ligne.Nous avons écrit cette nouvelle publication dans le but de partager ensemble lesméthodes efficaces pour socialiser un site web. Nous avons utilisé les expériencesque nous vivons avec nos clients, les résultats de nos activités de veille pour pré-senter ces méthodes.Aller plus loin avec vous dans cette socialisation de vos sites e-commerce grâce àdes innovations marketing et technologiques, c’est notre mission chez Milky ! Alorscontactez-nous vite pour découvrir ensemble ces nouvelles opportunités.Bien à vousPierre MatuchetFondateur & Directeur général, Milky © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 2
    • SommairePréambulePartie 1 : MIEUX CONNAÎTRE POUR MIEUX VENDRE > 4 1. Optimiser votre connaissance client > 7 2. Le marketing de recommandation comme levier de vente additionnel > 9 3. Personnaliser l’expérience client > 13Partie 2 : VOTRE CLIENT, VOTRE MEILLEUR COMMERCIAL ? > 15 1. Inciter le client au partage grâce aux plugins sociaux > 17 2. Viraliser ses actions > 30 3. La boucle virale > 34Partie 3 : LE MOBILE, UN POINT DE DÉVELOPPEMENT STRATÉGIQUE > 36 1. Faciliter l’inscription et le partage > 38 2. Fidéliser l’utilisateur à l’application > 42 3. Facebook Credits, une nouvelle façon de faire le lien entre votre application et Facebook > 43 Partie 4 : WIPOLO, UNE APPROCHE SOCIALE ABOUTIE > 45 1. Inciter au partage > 47 2. Viraliser les actions > 48 3. Optimiser la connaissance client > 52 4. Le marketing de recommandation comme levier de vente additionnel > 53 5. Personnaliser l’expérience client > 54Partie 5 : ÊTES-VOUS PRÊTS ? > 56 1. La checklist > 57Contact Connaissance client Visibilité Marketing personnalisé
    • Partie 1MIEUX CONNAÎTRE POUR MIEUX VENDRE
    • Le plugin Facebook Connect est un des éléments majeurs dont doit disposer un siteaujourd’hui. Il s’agit du bouton qui permet de lier le compte Facebook d’un utilisa-teur au site d’une marque. Ainsi, implémenter un « Facebook Connect » sur un sitetiers permet de créer une connexion entre l’univers du site et l’univers de Facebook,c’est à dire d’exporter «l’identité Facebook » de l’internaute- cf les données de votreOpengraph.Ainsi, chaque action de l’utilisateur sur le site est répercutée soit sur son ticker, sonNewsfeed ou sa Timeline.En effet, le plugin « Facebook Connect » est un élément majeur de l’utilisationde l’Opengraph puisqu’il est devenu le véritable sésame vers les données desutilisateurs. Une fois le Facebook Connect accepté, l’utilisateur autorise a minimal’accès à son nom, sa photo de profil, son genre, ses réseaux et sa liste d’amis,pour lesquels vous pouvez récupérer les mêmes informations.Différents niveaux d’autorisations sont possibles, dont celles par exemple d’envoyerdes emails, de publier sur le mur de l’utilisateur ou encore d’accéder à toutes lesinformations du profil.Mais au fait l’Opengraph, c’est quoi ?L’Opengraph est le protocole représentant les données gravitant autour de l’uti-lisateur, qu’il s’agisse de son propre compte, d’une fan page ou bien encore d’uneapplication sur Facebook. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 5
    • L’ensemble de vos données Facebook contenu dans l’Opengraph se nomme leSocial Graph : l’empreinte numérique de l’utilisateur Facebook. Celui-ci seraenrichi au fur et à mesure des actions des utilisateurs sur Facebook et les sites open-graphés.Aujourd’hui plus de 150 millions d’internautes interagissent avec Facebook surdes sites externes grâce au Facebook Connect et en février dernier Facebooka généré plus de trafic que Google sur le site d’informations britannique TheGuardian.En effet, mettre en place un Facebook Connect sur un site d’actualités comme parexemple The Guardian permet de créer une interaction entre le site et la commu-nauté de la plateforme pour viraliser ainsi les contenus et générer du trafic vers lesite tiers. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 6
    • 1.1. OPTIMISERVOTRE CONNAISSANCE CLIENTCôté utilisateur, puisque près de 80% des internautes sont connectés sur Face-book lorsqu’ils surfent sur internet, l’expérience est donc simplifiée en pré-rem-plissant les différents champs lors de l’inscription, ce qui fait gagner du temps etpermet d’éviter la multiplication d’adresses email et de différents mots de passepour accéder à son compte clientCôté marque, l’inscription se fait d’un seul clic, le Facebook Connect permet defaciliter l’inscription, et de ce fait de fortement diminuer l’abandon de panieret d’améliorer votre taux de conversion si présent sur un site e-commerce. Eneffet, selon, une infographie récente réalisée par Monetate, 75% des achats enligne échouent car le visiteur abandonne son panier généralement découragé parle remplissage du formulaire. Ainsi, 40% des visiteurs préfèrent créer un comptevia un “social login”dont 60% préfèrent Facebook. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 7
    • De ce fait un des fondamentaux du e-commerce est de mettre en place un pro-cessus d’inscription et de paiement le plus court et simple possible.L’inscription par un « Facebook Connect » facilite donc en un seul clic l’inscrip-tion.L’autre bénéfice marque est d’avoir également accès aux données démogra-phiques des utilisateurs du Facebook Connect.Ainsi le site de The Guardian a par exemple réalisé grâce au Facebook Connectque la tranche d’âge la plus active sur son site était la tranche d’âge des 18-24ans, chose plutôt rare dans le secteur de la presse.Source : http://www.currybet.net/D’autre part, vous pouvez également savoir combien d’utilisateurs utilisent Face-book Connect, et comment ils interagissent avec votre site (lecture, Like, partage,comment). Le stockage de ces informations relatives à l’Opengraph offre la capa-cité d’approfondir la connaissance client et permet ainsi une approche ultra ciblée.Cette connaissance client vous permet donc de personnaliser le contenu pro-posé à vos clients et de leur proposer des produits en lien avec leurs intérêtsprésents sur leur Social Graph.Ainsi sur le site Burberry, des produits féminins ou masculins vous seront proposésselon votre genre sur Facebook. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 8
    • 1.2.LE MARKETING DE RECOMMANDATIONCOMME LEVIER DE VENTE ADDITIONNEL Grâce au Social graph – l’empreinte numérique de l’utilisateur - Facebook est aujourd’hui devenu le point névralgique de la recommandation sociale. Sa richesse de contenus et sa gigantesque communauté amplifient la résonance des recommandations des membres auprès de leur cercle d’amis. En effet, les consommateurs sont de plus en plus influencés par l’avis de leurs amis, impact qui s’est intensifié et confirmé avec le succès du bouton « Like ». Selon une étude récemment publiée par Power Reviews, plus de 50% des inter- nautes achetant sur internet estiment que les avis de leurs amis influencent leurs décisions d’achats. L’intérêt du Facebook Connect est qu’il peut également filtrer les données/produits via un système de recommandation sociale. Ainsi, le classement se fait en fonction de votre réseau relationnel, c’est le social com- merce. Une inscription via un Facebook Connect permet effectivement d’importer les données Facebook – un objet liké par exemple - de l’utilisateur sur des sites externes à la plateforme. Ainsi, mettre en place une bonne socialisation de votre site avec un Facebook Connect vous permet de générer du trafic, de la viralité autour de vos produits et de votre marque, de recruter des fans, grâce aux plugins sociaux et à l’Open- graph V2, et enfin d’animer votre communauté et de générer de l’engagement et de l’interaction. Vous pouvez connaître également les articles achetés par les utilisateurs – ou ceux étant populaires parmi leurs amis – ainsi que les recommandations de produits qu’ils ont réalisé. En effet, le marketing de la recommandation est un levier bien plus puissant que le marketing classique puisqu’il intègre l’univers de votre client à l’univers de votre marque. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 9
    • Ainsi sur AirBnB, sur chaque fiche d’appartements proposés, le plugin Facebookconnect permet d’afficher les amis ou réseau Facebook communs entre l’utili-sateur voulant réserver un logement et l’auteur de l’annonce.Cette mise en avant de connaissances communes rassurent donc l ‘utilisateur. Iln’est plus face à des inconnus mais face à des amis d’amis. Quand on sait que90% des internautes font confiance aux recommandations de leurs amis, inté-grer ce plugin Facebook connect est alors une stratégie gagnante pour rassu-rer et fidéliser les utilisateurs.Une fois le logement réservé, l’utilisateur a également la possibilité de partager saréservation sur sa Timeline. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 10
    • Ciné Mur, un site de critiques cinéma a également intégré à son site un FacebookConnect afin de permettre aux utilisateurs de partager avec leurs amis les filmsqu’ils ont vus ou désirent voir.Ainsi lorsqu’il se connecte, l’utilisateur peut apercevoir les films que ses amisrecommandent ou même déconseillent.En effet, sur chaque fiche film il est possible d’indiquer à sa communauté d’amissi vous avez vu ce film, si vous désirez le voir, et si vous l’avez aimé ou non.L’avis de vos amis apparaît également, ainsi que celle de la communauté Ciné-Mur.L’utilisateur peut également choisir de publier son action sur sa Timeline. Dansce cas, un message apparaît également dans le Newsfeed de ses amis. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 11
    • L’utilisateur fait donc de la recommandation sociale en indiquant à son réseauavoir aimé le film Bellflower. Les amis de l’utilisateur seront par conséquent poten-tiellement tentés de cliquer sur le message apparaissant sur leur Newsfeed afind’en savoir plus sur ce film. L’utilisateur ayant en moyenne un total de 135 amis,la recommandation sociale permet donc de viraliser le contenu de CinéMur etde générer du trafic sur son site.Ce même mécanisme sur un site marchand permet de gagner en notoriété,viraliser les contenus, et acquérir de nouveaux prospects. Pour aller encoreplus loin, nous pourrions également imaginer un site e-commerce intégrant unerecommandation de produits sélectionnés en fonction des intérêts de l’utilisa-teur et de ses amis. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 12
    • 1.3.PERSONNALISER L’EXPÉRIENCE CLIENT C’est donc à une véritable personnalisation et socialisation du web à laquelle nous assistons. Intégrer l’Opengraph sur un site tiers permet de socialiser l’expérience utili- sateur en important son univers – son social graph : ses recommandations de produits, ses intérêts et ceux de ses amis – à l’univers de votre marque. Ainsi Ebay propose sur son site des idées de cadeaux pour vos amis en fonction de leur profil Facebook. Amazon, qui fut un acteur précurseur dans la recommandation sociale, informe ses clients des dates d’anniversaire de leurs amis et leur proposent des suggestions de cadeaux en fonction de leurs centres d’intérêts. Etsy reprend le même principe sur son site en intégrant le Facebook Connect et en proposant des idées de cadeaux pour les amis de l’utilisateur en fonction des produits ayant été likés par ceux-ci. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 13
    • L’expérience de navigation devient donc user-centric et les contenus se person-nalisent de plus en plus.Enfin le site e-commerce Cdiscount a lui aussi intégré un Facebook connect etpropose donc un contenu personnalisé à ses utilisateurs.Une fois enregistré au site via le « Facebook Connect », le site vous push descontenus adaptés en fonctions de vos intérêts sur Facebook.Ainsi si l’utilisateur est un passionné de cinéma et notamment du réalisateur espa-gnol Pedro Almodovar le contenu approprié est automatiquement mis en avantsur le site.L’utilisateur peut également indiquer vouloir un objet lorsqu’il se trouve sur une ficheproduit en cliquant sur le bouton « Je le veux ! ». L’information est alors répercutéesur son ticker et Newsfeed ainsi que celui de ses amis.. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 14
    • Partie 2 VOTRE CLIENT,VOTRE MEILLEUR COMMERCIAL ?
    • De nos jours tout le monde peut s’exprimer sur le web, l’internaute existe en fonc-tion de ses interactions. L’ego-branding est un phénomène exacerbé aujourd’hui,l’internaute a le pouvoir d’influencer ses amis, de devenir une référence dans undomaine. Sa meilleure récompense sera d’être liké, commenté, twitté, par sesamis en quête d’avis fiables.Pour les marques, ce nouveau dialogue multidirectionnel est une réelle opportu-nité, elles ont désormais à leur disposition des alliés de taille pour se promouvoir.Toute une armée de potentiels commerciaux est prête à partager avec sa commu-nauté les produits qu’elle aime et qui plus est gratuitement ! Et ces commerciauxsont susceptibles de renvoyer cette communauté vers des plateformes e-commerce.Ainsi, pour permettre à l’internaute de prêcher la bonne parole, les marques sedoivent de socialiser leurs sites. Différentes méthodes s’offrent à elles : en plus duFacebook Connect, elles doivent inciter au partage grâce à la mise en place deplugins sociaux sur leur site, et dans un deuxième temps, viraliser leur contenugrâce aux applications Opengraph. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 16
    • 2.1.INCITER LE CLIENT AU PARTAGE GRÂCE AUX PLUGINS SOCIAUX Dans un premier temps, afin de faciliter le partage de contenus aux internautes, il est nécessaire de doter sa page internet de différents plugins sociaux. Ces boutons représentent la première ouverture vers une diffusion des produits sur les réseaux sociaux et donnent la possibilité à votre marque de s’inviter dans le discours parallèle qui s’y tient. Ils permettent de créer des passerelles entre votre site et les réseaux sociaux et de vous immiscer dans ce bouche à oreille naturel. De plus, ils intègrent parfai- tement les deux concepts cités précédemment : l’ego-branding, le fait de s’exposer sur les réseaux sociaux, et la recommandation. En effet, dans le processus de préachat, les plugins sociaux s’inscrivent dans le marketing de recommandation puisqu’ils permettent à l’internaute de deman- der conseil à son entourage. De plus dans l’action post achat, ils permettent de jouer sur le personal branding de l’individu désireux d’informer sa communauté de sa « cool attitude ». © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 17
    • Les plugins FacebookFacebook propose de nombreux plugins afin de permettre à la plateforme d’ali-menter ses utilisateurs par de nouvelles activités qui ont lieu sur le web, en dehorsde Facebook. Le web devient alors lui même un objet, une action comme uneautre de Facebook. Plugin Like (ou Recommander)Un partage simplifié pour l’utilisateurIl s’agit du plugin social le plus connu de Facebook. Grâce à ce bouton l’inter-naute informera très facilement ses amis qu’il aime un site ou tout objet de celui-ci :un processus de recommandation ultra-simplifié.Une visibilité accrue pour la marqueLe plugin Like permet également d’augmenter considérablement la visibilité de lamarque et le trafic vers son site.En effet, à la suite d’un Like, la mention de la marque et/ou du produit ainsi qu’unlien vers sa page internet apparaîtront à différents endroits sur le Facebook desamis de l’utilisateur (sur leur page d’actualité, dans leur ticker, voire dans un ongletdédié sur la Timeline de l’utilisateur qui a liké). © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 18
    • Il existe plusieurs sortes de plugins “Like” : • Le Like classique • Le Like avec le compteur de fans • Le Like avec les photos des internautesAinsi, sur le site du voyagiste Ecotour.com il est possible dans le header d’aimer(liker) la Fanpage du site.Les amis de l’utilisateur verront dans leur ticker cette activité. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 19
    • Plugin CommentUne expérience utilisateur enrichieLe bouton « Commenter » requiert plus d’engagement que le simple bouton « Like». Il permet à l’utilisateur d’enrichir son expérience sur un site puisqu’il aura la pos-sibilité de commenter directement sur celui-ci si sa session Facebook est ouvertesans avoir à créer de compte-client. Ceci est possible grâce l’enregistrement descookies.Création d’une interaction sociale sur le site de la marqueIl permet donc à la marque de créer une véritable interaction sociale sur son site,d’instaurer le dialogue avec ses clients et d’enrichir son contenu. De plus, grâce àl’utilisation des identifiants Facebook qui correspondent généralement à la réelleidentité de l’internaute, on peut donc constater une modération naturelle des com-mentaires se mettre en place.Les sites d’informations, comme le Journal du Net ont recours à ce plugin pourenrichir les articles. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 20
    • Sur le site The Kooples, l’internaute a la possibilité, après avoir « liké » un articlede poster un commentaire. Ce commentaire sera visible dans le ticker et le fild’actualités de ses amis.Visibilité du commentaire dans le fil d’actualités des amis de l’internaute :Visibilité du commentaire dans le ticker des amis de l’internaute : © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 21
    • Plugin EnvoyerIl permet au client d’envoyer par message privé un contenu provenant d’un siteà un ami ou à l’ensemble d’un groupe. Votre contenu partagé de cette façon estdiffusé de manière très ciblé et qualifié puisque ce sera l’internaute lui-même quiaura choisi les personnes susceptibles d’être intéressées et offrira ainsi une visibilitémaximum à votre contenu.Le site The Kooples utilise ce plugin et permet donc d’envoyer le contenu à undestinataire en message privé.Voici ce que le destinataire recevra dans ses messages privés : © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 22
    • Plugin LikeboxAugmenter le nombre de fans sur sa Fan page sans perdre du trafic sur son siteLa Likebox permet à l’internaute d’aimer la Fan page de la marque directement àpartir du site internet de celle-ci. Ainsi, le site ne redirige pas l’internaute sur un siteextérieur et ne perd pas de trafic.De plus la fonctionnalité Facepile qui peut se coupler sur différents pluginscomme le bouton Like, la Like box, le Facebook connect, le Facebook login (ect.) permet également d’afficher la photo des amis de l’utilisateurs ayant déjà euune interaction avec le plugin auquel il est couplé.Cette fonctionnalité permet donc d’humaniser le site et de donner confiance àl’utilisateur puisqu’il peut voir que ses amis y sont déjà présents.En moyenne, l’intégration d’un Facepile permet de générer 25% de clics sup-plémentaires par rapport à un plugin classique. Plugin Activity FeedDu côté utilisateur, il permet d’avoir une vision globale des activités de ces amis.En plus d’afficher les dernières interactions réalisées par les autres internautes surle site, ce plugin permet d’aller plus loin dans la personnalisation en affichant enpriorité les interactions de ses amis. Il joue donc un rôle important dans le marke-ting de recommandation. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 23
    • Sur CNN, une fois connecté, l’internaute aura donc une vision globale des activi-tés des ses amis sur le site.Pour les marques, ce plugin permet d’augmenter le temps passé sur son site.En indiquant les articles les plus consultés, la marque peut, chez l’utilisateur, sus-citer un nouvel intérêt pour certains produits qu’il n’était pas venu consulter enpremier lieu, et donc viraliser ses contenus mais aussi augmenter le temps passésur son site. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 24
    • Recommandation BoxPlus rarement utilisé, et jouant pourtant pleinement sur le pouvoir de recommanda-tion, ce plugin affiche à l’internaute, le contenu que ses amis ont recommandé ouliké. Il donne ainsi une caution de valeur aux produits proposés. Plugin SubscribePetit dernier des plugins sociaux lancé par Facebook, il permet de souscrire auxactualités publiques Facebook d’une personne. Proposer ce plugin pour une marquepeut être intéressant pour s’abonner aux contributeurs du site de la marque, ouencore à ses ambassadeurs qui communiquent fréquemment sur celle-ci.Pour le moment il est surtout utilisé sur les sites d’informations qui proposent auxinternautes de s’abonner aux actualités Facebook de leurs journalistes, comme parexemple le site du magazine économique Forbes. 15 k © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 25
    • L’activité sera retransmise sur la Timeline de l’utilisateur avec la mention du site au-quel le journaliste contribue. Plugin LivestreamCe plugin peut s’avérer particulièrement utile lorsqu’une marque lance sur son site unévènement en temps réel, par exemple un lancement de produits, un défilé de modeou un événement corporate. Il va permettre aux visiteurs de commenter et d’échan-ger en direct, comme sur un chat.Ainsi, lors de la retransmission de la conférence annuelle de Facebook, il était pos-sible de commenter en direct. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 26
    • Les commentaires réalisés en direct pouvaient être également retransmis sur sur laTimeline de l’utilisateur en autorisant le plugin à publier sur Facebook.Les commentaires sont également diffusés dans le fil d’actualités des amis de l’utili-sateur, ce qui permet de viraliser l’événement et le faire connaître à sa communauté. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 27
    • Les Plugins Facebook : Bénéfices utilisateur / Bénéfices marque Plugin TwitterViraliser un actualitéCe plugin permettra de partager du contenu sur son compte Twitter en seulement140 caractères. Pour les marques, il est surtout performant pour viraliser une actua-lité. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 28
    • Plugin Google +Une influence sur le référencementMême si le réseau Google + n’a pas l’ampleur de Facebook et ne dispose pasdu même pouvoir de viralisation, il reste néanmoins important pour la socialisationde votre site. De par son lien plus qu’étroit avec le moteur de recherche du mêmenom, il joue un rôle dans le référencement de celui-ci. L’algorithme de Google prendde plus en plus en compte l’interaction humaine, un plugin Google + permettra dequalifier votre contenu et de le faire remonter dans les résultats de recherche.Ainsi si nous devions résumer en cinq points, les plugins sociaux sur votre sitepermettent de : • Enrichir l’expérience des clients et leur social graph • Humaniser et personnaliser votre site • Augmenter la connaissance client • Augmenter la visibilité de la marque et le trafic vers votre site • Viraliser votre marque et vos produitsLa liste de plugins sociaux disponibles aujourd’hui est considérable, chaque réseausocial développant lui-même sa panoplie. Afin d’éviter d’avoir un site surchargéet d’affecter l’ergonomie de celui-ci, il est nécessaire de choisir ceux qui peuventrépondre le mieux à vos besoins et s’adapter à vos produits.De plus, pour une efficacité maximale, une réelle réflexion sur leur position survos pages internet est à mener. Toujours est-il que le pouvoir de ces boutons n’estplus à prouver en matière de viralisation des actions sur un site et donc de visibilitéde celui-ci sur les réseaux sociaux. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 29
    • 2.2. VIRALISER SES ACTIONSVous l’aurez compris, les plugins sociaux sont le premier pas vers une viralisationde votre marque et de vos produits en permettant aux utilisateurs de communiquersur leurs préférences. Grâce à ces boutons et aux interactions qu’ils entraînentsur votre site, vous déportez sans effort votre communication sur les réseauxsociaux, le canal le plus puissant aujourd’hui et multipliez ainsi votre audiencede manière exponentielle : tout ce qui se passe sur votre site est retransmis auxcentaines d’amis de vos consommateurs (135 en moyenne).Viraliser les expériences d’achatAu-delà de la viralisation des préférences de vos clients, l’enjeu est également deviraliser leurs expériences d’achat. Une fois que votre client a effectué son achat,vous lui donner la possibilité de le partager grâce à la mise en place d’un pluginen fin de processus d’achat. Pour la marque, c’est la promesse de générer à lafois du trafic et de la conversion. Les chiffres en sont la preuve : • Pour Ticket Master un partage génère 5,3 $ de ventes additionnelles • Pour Event Brite, il génère 2,5 $ (source : AgoraPulse) • Pour Voyages-sncf.com chaque post génère 2,1 visites et un CA de 8 euros (source : Voyages-sncf.com)Ce plugin est aussi l’occasion de mettre en place des incentives commerciaux,en offrant des réductions aux clients qui auront partagé et qui auront permis degénérer des ventes supplémentaires grâce à ses amis. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 30
    • Opengraph V2, une nouvelle façon de partagerL’Opengraph V2 permet d’aller encore plus loin en facilitant toujours plus le partage.Automatiser le partagePour continuer dans la socialisation de votre site, avec l’Open Graph, Facebookvous donne la possibilité de créer des applications sociales (V2) qui représententaujourd’hui une véritable mine d’or pour les marques pour plusieurs raisons.Alors qu’auparavant, un certain engagement était nécessaire de la part de l’internautepour qu’il partage (il devait cliquer sur le bouton Like) aujourd’hui grâce aux applicationsV2, le partage se fait de façon automatique, on parle de « frictionless sharing ».Ainsi à chaque fois qu’un internaute consulte un article, une fiche produit sur votre sitece contenu, grâce à une autorisation unique, qui sera publié sur sa Timeline, dans leticker de ses amis et dans leurs actualités. La viralisation de votre contenu est doncmaximale.L’Open Graph a notamment largement profité aux éditeurs de vidéos, comme Daily Mo-tion, dont l’application opengraphée a déjà été installée par 22 millions d’internautes etgénère plus de 6 millions de visites par jour vers le site. Les sites d’informations sont euxaussi les grands gagnants de l’Open Graph. Au mois de février par exemple, le site dujournal anglais The Guardian, attribue 30% de son trafic à l’application.Ainsi, sur Pinterest, une application Opengraph V2, à chaque fois qu’un utilisateur« épingle » ou commente un article, cette activité est automatiquement transmise sursa Timeline Facebook. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 31
    • Créer des verbes d’actions contextualisés en fonction du siteL’Opengraph V2 offre également une nouvelle fonctionnalité très intéressante pourles marques : les nouveaux verbes d’action. Il est désormais possible de choisir lesverbes d’actions que l’on veut voir liés aux objets de notre site. Pour cela il est néces-saire d’éditer sa propre application Facebook.Ainsi, plus qu’un simple bouton Like, le plugin social peut-être contextualisé enfonction du site. Là encore cela va permettre de générer plus de trafic vers les sitespuisque ces nouveaux boutons seront moins ambigus qu’un Like et donc beaucoupplus incitatifs. Pour un site internet e-commerce on peut ainsi penser à des verbescomme “désire” cet objet, “possède” cet objet qui s’appuieront encore plus surl’egobranding et le levier de recommandation. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 32
    • Le site de recette, Marmiton dispose de son verbe d’action « Je cuisine cette recette ».Pour résumer en quelques points l’Opengraph : • Permet le partage automatique des actions réalisées sur votre site • Accroit le partage de vos produits et donc leur visibilité • Facilite la conversion © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 33
    • 2.3. LA BOUCLE VIRALE Lorsque l’utilisateur réalise une action, celle-ci est stockée par Facebook et pu- bliée. Une fois l’action publiée celle-ci s’affichera si l’action est pertinente pour les amis de l’utilisateur. Si l’action s’affiche, celle-ci est cliquée par les amis de l’utilisateur qui réalisent à leur tour la même action qui est elle-même republiée, ré-affichée et re-cliquée par leurs propres amis. Ces différentes étapes représentent la boucle virale.Publication affichée Publication cliquée Web ?% Auto Mobile ?% Perte de viralité ?% login ?% ?% ok ?% iOS no ok ErreursAction publiée Mode Action réalisée ?% privé Android Votre site Si l’implémentation de Facebook est mal réalisée, on remarque des fuites dans la boucle virale ce qui représente des opportunités de viralité en moins. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 34
    • Il y a 3 risques de fuites dans la boucle virale : • Le login • Le mode privé • Les erreurs de publicationsLe loginLa première fuite dans la boucle virale intervient lors du login.En effet si l’utilisateur n’est pas automatiquement loggé sur Facebook au sein de votresite, la boucle est cassée et on observe une perte de viralité. Il faut donc mettre enplace un système de création de compte automatique grâce à un Facebook Connect etd’auto-login lors des futures connexions.Le mode privéIl faut aussi toujours proposer à l’utilisateur un système alternatif de partage privé aucas où celui-ci ne souhaite pas partager ses actions. En effet sans ce double choixl’utilisateur risque de prendre peur et ne pas vouloir activer le Facebook Connect, doncde ne pas utiliser l’application du tout.La désactivation du mode de partage doit également être simple et facile d’accès,mais il est également possible de rappeler régulièrement à l’utilisateur qu’il peut réactiverle mode partage en lui expliquant à nouveau les avantages que cela lui procure. Le plusimportant est de bien mettre en avant des contenus pertinents et personnels pour l’utilisa-teur, qui encourageront les interactions et lui feront comprendre les bénéfices à utiliser lebouton Facebook Connect.Les erreurs de publicationLa dernière fuite dans la boucle virale possible réside dans les erreurs de publication. 15à 50 % des actions de publications échouent aujourd’hui en raison de différents bugstechniques d’où l’importance de concevoir une implémentation optimisée.Les Best practices :- Yahoo fait de la pédagogie sur son site en expliquant en vidéo les bénéfices du boutonFacebook Connect et du partage social avant de l’activer.- Lorsque l’on visite le site Pinterest, une pop-in apparaît pour pousser au FacebookConnect. Grâce au bouton auto-login l’utilisateur est automatiquement connecté au sitesi déjà connecté sur Facebook. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 35
    • Partie 3 LE MOBILE,UN POINT DE DÉVELOPPEMENT STRATÉGIQUE
    • Le rachat inattendu d’Instagram par Facebook pour la somme de 1 milliard dedollars nous confirme que le mobile est un point de développement stratégiqueaujourd’hui.Les applications mobiles prennent de plus en plus de valeur puisque les utilisa-teurs sont connectés en quasi-permanence de leurs téléphones portables et leurstablettes.Près de 430 millions d’utilisateurs accèdent également à Facebook via un mobileet environ 58 millions d’utilisateurs ne se connectent qu’à partir d’un écran mobile(téléphones et tablettes confondus). De plus, les études montrent que les utilisa-teurs mobiles sont en moyenne plus engagés que ceux qui se connectent viale site internet. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 37
    • 3.1.FACILITER L’INSCRIPTION ET LE PARTAGE Les mobinautes représentent un vivier d’utilisateurs encore sous exploité mais cela est en passe de changer. En effet, il est désormais possible de se connecter en un clic via Facebook Connect sur mobile. La plupart du temps l’inscription sur une application mobile est un obstacle, car l’usage du mobile est différent du web. L’écran plus petit, rend certaines démarches plus compliquées, or sur le mobile, tout doit être instantané et rapide. Grâce au Facebook Connect, l’inscription est donc simplifiée et reste immédiate et permet de tirer partie des fonctionnalités de l’API Facebook : Opengraph 2.0, Facebook Credits, etc. En effet, les applications mobiles sont elles aussi de plus en plus nombreuses à être opengraphées. Une fois connecté à l’application via Facebook Connect, le partage des actions se fait automatiquement sur le compte Facebook de l’utili- sateur ce qui permet donc de gagner en viralité. Les dernières applications mobiles comme Pinterest, FoodSpotting ou encore Dia- mond Dash bénéficient par exemple de ce système et sont également opengraphé pour une viralité maximum. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 38
    • Facebook Connect vous permet également d’être redirigé après le clic sur uneapplication en étant déjà authentifié grâce à votre ID Facebook.De plus, via le principe de bookmark, quand un utilisateur mobile cliquera sur lelien de votre application, il sera directement redirigé sur celle-ci s’il la possèdedéjà, ou bien sur l’App Store ou Google Play (anciennement nommé AndroidMarket) selon le téléphone utilisé.Afin de réduire la fragmentation numérique mobile entre les différents systèmesd’exploitation mobile, Facebook cherche aujourd’hui à développer les applica-tions en HTML5 afin de contrer ce problème de compatibilité. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 39
    • Ainsi sur l’application d’écoute en ligne SoundCloud, toutes les actions se pu-blient de manière automatique sur la Timeline en « frictionless sharing » aussi biensur l’application mobile que sur le site web. Intégrer les mécaniques de partageau sein des applications mobiles va donc permettre de viraliser leurs usages. Exemple 1 : SoundCloundDans le cas de SoundCloud, le mobile et le social ont été pensés en amont de lacréation de l’application. L’application intègre donc parfaitement bien ces deuxnotions. Exemple 2 : OasisD’autre part, la célèbre marque de boissons fruitées Oasis, vient de sortir elle-aussi une application mobile, basée sur le partage de photos personnalisées. Vial’application, les utilisateurs ont ainsi la possibilité d’intégrer à leurs photos lesfameux personnages fruits et de les partager à leurs communautés Facebook,mais aussi Twitter et Foursquare. Ce partage est simplifié grâce au FacebookConnect. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 40
    • La communauté de l’internaute a aussi son rôle à jouer puisqu’en recueillant leslikes de ses amis, il accumule des points et débloque des nouveaux personnagesqu’il pourra mettre en scène dans ses prochaines photos. Il s’agit ici d’appliquerles principes de gamification pour inciter l’utilisateur à augmenter l’engoue-ment de ses amis sur le post, dans le but de le viraliser d’avantage.La géolocalisation est elle aussi de la partie, puisqu’il est possible d’ajouter unelocation à la photo mais aussi de découvrir les photos qui ont été réalisées auxalentours.Avec une telle application, la marque Oasis s’assure un maximum de visibi-lité en combinant habilement les grands acteurs d’aujourd’hui : les réseauxsociaux et le mobile. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 41
    • 3.2.FIDÉLISER L’UTILISATEUR À L’APPLICATION Sur la version mobile de Facebook, tout est conçu pour inciter l’internaute à revenir sur l’application. Les applications déjà installées sont accessibles très faci- lement à partir du menu comme nous le constatons sur l’image. De plus, le système d’invitation à utiliser l’application est également mis en avant. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 42
    • 3.3. FACEBOOK CREDITS, UNE NOUVELLEFAÇON DE FAIRE LE LIEN ENTRE VOTRE APPLICATION ET FACEBOOK Une fois l’inscription simplifiée c’est une véritable stratégie de monétisation que Facebook cherche à mettre en place via ses Facebook Credits, dans le but de développer un véritable écosystème à la manière d’iTunes et Google Play. Jusqu’alors les Facebook Credits, la monnaie virtuelle de Facebook, s’utilisaient principalement pour acquérir des biens virtuels sur des jeux ou des applications au sein même de Facebook. Dorénavant les Facebook credits sortent de la sphère Facebook pour rejoindre le monde réel. En effet, les Facebook Credits sont devenus tellement populaires chez certains internautes que des marques lancent des incentives visant à ré- compenser l’achat par le gain de Facebook Credits. Aujourd’hui, les usages principaux sont les jeux en ligne sur Facebook mais il est important de noter que leur usage s’élargit avec de la vidéo à la demande par exemple, ou encore la musique. Les avantages pour les marques internationales sont intéressants puisqu’ils permettent entre autres d’offrir un même service aux clients sans se préoccuper de la conversion monétaire. Bazando est un des premiers sites de shopping non américain à avoir signé avec Facebook pour récompenser ses clients de leurs achats avec des Facebook Cre- dits. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 43
    • Pour le mobile, Plink, un programme de fidélité dans le secteur de la restaura-tion rapide, permet de gagner des Facebook Credits en utilisant sa carte decrédit référencée sur l’application après inscription. Ainsi, en consommant dansles restaurants partenaires, l’utilisateur récolte des Facebook Credits.Là où le potentiel des Facebook Credits repose, c’est dans la capacité du SocialGraph à connecter des utilisateurs à un lieu et des produits. Ainsi nous pouvonsimaginer qu’une personne faisant un checkin sur Facebook dans son magasinpréféré à partir de son mobile se verrait recevoir instantanément une offre promo-tionnelle.Le mobile offre de nouvelles dimensions plus locales, en interaction avec l’envi-ronnement de l’utilisateur. Il est donc plus personnalisé et plus local que le web,il permet un engagement immédiat. Pour assurer le succès de vos applications, ilest désormais primordial d’intégrer Facebook à votre roadmap mobile afin devous assurer une source de trafic supplémentaire et une viralité accrue grâceaux nouvelles fonctionnalités de partage de l’Opengraph. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 44
    • Partie 4WIPOLO, UNE APPROCHE SOCIALE ABOUTIE
    • Wipolo, le réseau social spécialisé dans le travel disponible sur web et mobile,est très certainement aujourd’hui l’un des exemples les plus aboutis de socialisationde site, ce qui lui a d’ailleurs permis de voler la vedette aux plus gros acteurs duweb en remportant le Hackaton à l’occasion du F8 en septembre dernier.La plateforme a pour vocation d’être un service social permettant aux inter-nautes d’interagir avec leurs amis pendant toutes les différentes étapes duvoyage : avant, pendant et après.Le concept de base de Wipolo a d’abord permis de concentrer les informationsconcernant les réservations de voyages (billets d’avion, nuits d’hôtel, tickets detrain etc.) en forwardant tout simplement l’email de confirmation de réservation àune adresse email Wipolo qui extrait les informations importantes et les centralisesur le compte Wipolo de l’utilisateur.Dans un second temps, Wipolo a décidé de partir à l’assaut du Social Travel enintégrant un Facebook Connect, des plugins sociaux Opengraph V2 et en implé-mentant les fonctionnalités Facebook au plus profond de son site.Ainsi, une fois connecté sur son profil Wipolo en 1 seul clic grâce au pluginFacebook Connect, l’utilisateur peut entrer en contact avec ses connaissancesFacebook, partager avec eux du contenu relatif à ses voyages, et découvrirceux de ses amis.En effet, Wipolo a bien compris que la dimension émotionnelle et inspiration-nelle du voyage est en fait l’un des thèmes de partage favoris sur Facebook. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 46
    • 4.1. INCITER AU PARTAGEChaque utilisateur dispose au sein du site d’un profil personnel à la manière deFacebook. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 47
    • Les fonctionnalités de Facebook sont implémentées au cœur du site. On re-trouve ainsi un fil d’actualités à la manière du newsfeed Facebook permettantd’avoir en permanence une vision globale des actions de ses amis sur le site, afinde pouvoir les commenter et interagir avec eux.Différents push similaires à ceux présents sur Facebook se trouvent également surWipolo :Ainsi tout est fait sur le site pour inciter au partage sur Facebook, ce qui permetune viralisation de toutes les actions. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 48
    • 4.2. VIRALISER LES ACTIONSEn effet, grâce au Facebook Connect, toute l’activité de l’utilisateur au sein deWipolo se répercute donc sur Facebook. L’utilisateur peut également tagger unde ses amis sur un voyage prévu ou déjà réalisé. Dans ce cas le voyage seraviralisé également sur la Timeline de l’ami accompagnateur.Ensuite les personnes participant au voyage peuvent se rendre sur la fiche duvoyage qui récapitule les différentes étapes du projet. Leurs amis peuvent égale-ment se rendre sur la fiche afin d’en savoir plus sur la destination choisie. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 49
    • Des informations relatives à des voyages passés ou futurs, des recommandations,des actions sur des plugins Opengraph V2 comme «J’y ai été», «Je veux y aller»sont autant d’activités possibles au sein de Wipolo qui se répercuteront sur laTimeline de l’utilisateur et le ticker ou le Newsfeed de ses amis.Ainsi sur cet exemple, l’utilisateur peut actionner le bouton « Je veux y aller » pourindiquer à ses amis Facebook son intention de voyager à Los Angeles. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 50
    • L’action est répercutée sur le fil d’actualité interne de Wipolo :Et sur le profil Facebook de l’utilisateur afin que tous ses amis – même ceux n’étantpas membres de Wipolo – puissent réagir sur son action. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 51
    • 4.3.OPTIMISER LA CONNAISSANCE CLIENT Grâce au Facebook Connect, Wipolo personnalise donc la navigation de chaque utilisateur puisque le contenu est pushé en fonction de l’Opengraph de chacun. La connaissance client est donc optimisée puisque Wipolo a accès au Social Graph de tous ses membres (en fonction des autorisations données à l’inscription) ce qui lui permet de pusher des contenus en fonction des intérêts de chacun et de permettre à ses partenaires – Go Voyages, Good Planet et Mondial Assistance - de mettre en place un ciblage ultra précis. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 52
    • 4.4.LE MARKETING DE RECOMMANDATIONCOMME LEVIER DE VENTE ADDITIONNEL La recommandation est également mise en avant sur le site puisque sur chaque fiche ville apparaissent les noms de vos amis prévoyant d’y aller, ceux y ayant déjà séjourné, ainsi que leurs checkins. Ainsi pour préparer son séjour à San Fran- cisco l’utilisateur sait déjà à quels amis il peut demander conseil. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 53
    • 4.5.PERSONNALISER L’EXPÉRIENCE CLIENT Wipolo offre également la possibilité de compléter les voyages créés en propo- sant des hôtels, locations de voitures, etc… et prélève une commission sur chaque opération. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 54
    • Grâce à la connaissance de ses membres, c’est un véritable « Travel Graph »que Wipolo semble vouloir monétiser. Au long terme on peut imaginer un pushpublicitaire personnalisé pour chaque membre selon leurs destinations favorites ouleurs voyages prévus.Wipolo est donc un site nativement social : il a été conçu pour exploiter Face-book de la meilleure manière possible. D’une part pour récupérer les informationsdu social graph et les transformer en une expérience de social travel inédite, etd’autre part pour viraliser l’ensemble des activités sur le site.Pour les sites qui n’ont pas été nativement construit de manière sociale, l’enjeu estdonc d’intégrer la couche sociale dans leurs SI, un défi qui rapportera beaucoup,autant à l’expérience utilisateur qu’aux marques. © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 55
    • Partie 5ÊTES-VOUS PRÊTS ?
    • La checklist !Plugins sociauxFacebook ConnectOpengraph V2Personnalisation de l’expérience utilisateur...Vous n’êtes pas encore au point, appelez Milky ! © COPYRIGHT MILKY SOCIAL MEDIA INNOVATION 56
    • 123, RUE SALVADOR ALLENDE 92000 NANTERRE • 01 47 74 94 58 • WWW.MILKY.FRPierre Matuchet Anne-Servane Lasserre Romain LibeauDirecteur Général Senior Consultant Directeur Business Developement pierre@milky.fr anne-servane@milky.fr romain@milky.fr Rédaction : Marylène Durieu et Anna Jannic