www.mar-traducciones.com
Le bulletin de Mar Traducciones
Volume 1, décembre 2013
Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale
Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembr...
Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale
Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembr...
Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale
Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembr...
Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale
Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembr...
Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale
Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembr...
Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale
Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembr...
Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale
Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembr...
Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale
Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembr...
Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale
Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembr...
Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale
Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembr...
Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale
Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembr...
Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale
Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembr...
Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale
Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembr...
Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale
Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembr...
Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale
Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembr...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Le bulletin de Mar Traducciones. Volume 1. 2013.

1,653

Published on

Recueil des articles mensuels publiés en 2013 dans le bulletin de Mar Traducciones.

Published in: Business
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,653
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
8
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Le bulletin de Mar Traducciones. Volume 1. 2013.

  1. 1. www.mar-traducciones.com Le bulletin de Mar Traducciones Volume 1, décembre 2013
  2. 2. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembre 2013 2 Sommaire Internationalisation et commerce extérieur 3 Se lancer à l'export : par où commencer ? 3 Le crowdlending ou financement participatif 4 Les opportunités d'affaires à l'international 4 L'internationalisation des cabinets d'ingénierie et de conseils environnementaux 5 Optimiser votre participation à des salons professionnels 6 Quels marchés allez-vous cibler en 2014 ? 7 Modification des taux de TVA en France 9 Communication multilingue 10 L'interprète professionnel, votre partenaire pour les missions à l'étranger 10 L'importance de la spécialisation des traducteurs 10 Tirez parti des réseaux sociaux professionnels 11 Facteurs clé pour la réussite d'un projet de traduction 12 Logiciels et outils informatiques 14 Évitez la fatigue visuelle avec f.lux 14 Time Zone Converter 14 Feedly 14 Les outils de stockage dans le nuage 14
  3. 3. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembre 2013 3 Internationalisation et commerce extérieur Se lancer à l'export : par où commencer ? Vendre à l'étranger ne s'improvise pas. Ne vous lancez pas à l'aveuglette. Pour bien optimiser vos ressources économiques et humaines, vous devez d'abord cerner les atouts et les faiblesses de votre entreprise et établir un plan d'action internationale, qui doit être axé sur les questions suivantes :  Où ? Informez-vous sur les marchés porteurs et en croissance de votre secteur. Connaître la situation économique et politique du pays où vous souhaitez effectuer des opérations commerciales ne suffit pas ; toutes les questions portant sur la fiscalité, les démarches à suivre auprès des administrations, les permis nécessaires, les normes juridiques, sont aussi primordiales.  Quoi ? Vous pouvez décider de commercialiser tous vos produits ou services à l'étranger, ou seulement une partie.  Qui ? Un département international devra être mis en place au sein de l'entreprise. Celui-ci peut être formé par une seule une personne ou par une équipe, à temps complet ou à temps partiel, et disposer d'un soutien externe ou pas. Il est primordial de compter sur des professionnels ayant une bonne connaissance de la langue du pays cible.  Comment ? Allez-vous commercialiser directement vos produits ou services ou faire appel à un partenaire local ? Envisagez-vous de participer à des concours publics internationaux ? Un prescripteur peut-il vous faciliter l'entrée sur un marché ? Des formules différentes, à adopter selon les marchés. Un allié local représente un gain de temps et d'argent dans certains pays. En outre, un climat de confiance s'instaurera d'emblée auprès de vos prospects.  Quand ? Déterminez le temps que vous allez consacrer à la prospection, aux promotions, aux voyages. Planifiez bien les actions à suivre et déterminez les circuits que vous allez utiliser (annonces, réseaux sociaux, foires et salons, plaquettes, site Internet, etc.).  À qui ? Cernez et ciblez votre clientèle. S'agit-il d'un distributeur, d'une entreprise, du consommateur final, de l'administration ?  Combien ? Quantifiez les ressources économiques que vous pouvez y consacrer, bien sûr, mais pensez aussi au temps ! Internet regorge de ressources pour saisir des données sur des secteurs et des marchés concrets et se faire une idée d'un pays. Cependant, n'hésitez pas à consulter la chambre de commerce de votre commune, les organismes publics en charge de la promotion du commerce extérieur et les cabinets-conseils spécialisés dans ce domaine. Des spécialistes vous aideront à établir un diagnostic précis de votre potentiel et à cibler les marchés pour accélérer vos ventes à l'export. Concernant les langues, votre partenaire linguistique vous aidera aussi à cerner vos besoins en matière de communication
  4. 4. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembre 2013 4 écrite (plaquettes, brochures, site Internet, etc.) et orale (réunions, voyages d'affaires, etc.). Le crowdlending ou financement participatif Créé au Royaume-Uni au début des années 2000, le crowdlending est une source de financement alternatif par rapport au système bancaire. Ce service met en relation les entrepreneurs ou les sociétés souhaitant financer leur projet et les investisseurs particuliers. À la différence du crowdfunding et des business angels, deux systèmes où les investisseurs interviennent dans les prises de décisions au sein de la société, le crowdlending permet à l'entrepreneur d'obtenir un prêt bancaire à des conditions compétitives tout en conservant le contrôle total de son entreprise. Comme s'il effectuait une demande de prêt bancaire traditionnel, l'entrepreneur présente son projet, accompagné du dossier financier complet, et est soumis à une analyse de solvabilité. Si son dossier est accepté, il peut alors présenter son projet aux investisseurs, qui lui proposeront éventuellement leur soutien financier. Lorsque le financement aura été accepté par l'entrepreneur, un crédit sera souscrit auprès d'un organisme bancaire. Chaque investisseur récupérera son capital à un taux d'intérêt intéressant. Le financement participatif est un système sécurisé : l'investissement est plafonné, il garantit le capital des investisseurs et le remboursement du crédit est exigé même si le projet n'aboutit pas. Nous vous invitons à consulter une liste d'entreprises qui pratiquent le crowdlending dans plusieurs pays. Les opportunités d'affaires à l'international L'Institut espagnol du commerce extérieur (ICEX) a créé un nouveau service adressé aux entreprises qui souhaitent connaître les opportunités commerciales sur les marchés internationaux qui requièrent des produits et services espagnols. L'ICEX fournit les informations suivantes :  Demandes d'importateurs, de distributeurs ou d'utilisateurs finaux étrangers ;  Opportunités d'investissement et de privatisations ;  Concours dans les domaines du BTP, de l'énergie et des services dans des pays industrialisés ;  Opportunités d'affaires avec un financement multilatéral. Adressé aussi bien aux exportateurs qu'aux investisseurs, l'accès au service se fait par le biais d'une inscription gratuite. Il comprend aussi une section d'achat de cahiers des charges, pour les entreprises qui souhaitent participer à des concours publics internationaux.
  5. 5. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembre 2013 5 Les chambres de commerce et d'industrie et les organismes de promotion des affaires à l'international sauront vous conseiller sur les opportunités d'affaires à l'étranger dans votre pays. L'internationalisation des cabinets d'ingénierie et de conseils environnementaux Fin mai, nous avons assisté à un congrès sur l’internationalisation des cabinets d’ingénierie et de conseils environnementaux organisée par le département du territoire et de la durabilité du Gouvernement catalan et ACC1Ó, organisme de promotion et de développement des entreprises catalanes à l’étranger. Lors de la première intervention, les conférenciers ont présenté le catalogue des services pour les entreprises de ces secteurs. Ils ont souligné qu’il est important de tirer parti de l’expérience des entreprises qui ont déjà entamé un processus d’internationalisation et de créer des synergies et des actions conjointes pour réussir à l’étranger. Lors de la deuxième intervention, ils ont parlé des opportunités d’affaires sur les marchés internationaux, en insistant sur les pays les plus importants selon les zones géographiques. L’Amérique latine est le territoire où se développent le plus grand nombre de projets internationaux. Les principaux marchés se trouvent au Mexique, en Argentine, en Uruguay, au Pérou, au Brésil et au Chili, en particulier dans les secteurs de l’environnement, des énergies renouvelables, des infrastructures et des smart cities. Concernant l’Europe, les pays les mieux classés sont le Royaume Uni, le Danemark, la Pologne, la Roumanie, la Bulgarie et la Croatie, qui rejoindra l’Union européenne en juillet 2013. Sur le continent asiatique, les opportunités se concentrent dans le domaine des énergies renouvelables en Chine, au Japon et en Inde. Finalement, l’Australie, un pays aux dimensions continentales, a aussi été mentionnée. Au cours de la troisième et dernière intervention, les conférenciers ont défini les stratégies d’internationalisation pour le secteur de l’environnement. Ils ont notamment parlé du projet d’internationalisation groupée. L’objectif de ce programme est le développement d’une culture de coopération entre les entreprises, afin d’exécuter un business plan international qui leur permette d’accéder à de nouvelles opportunités sur de nouveaux marchés, spécialement dans le cadre des concours publics internationaux. Ce programme permet aux entreprises de concevoir des offres plus attrayantes et originales, car ils présentent un projet complet qui regroupe le savoir-faire et l’expertise de chaque entreprise. Par la même occasion, les risques et les coûts sont réduits, ce qui suppose un gain pour toutes les entreprises participantes. Tous les intervenants ont souligné que l’internationalisation est devenue un besoin. Toutefois, la coopération entre les entreprises est nécessaire pour accéder à de nouveaux marchés et capter de nouveaux clients. La conjonction des compétences et des capacités permet à chaque entreprise
  6. 6. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembre 2013 6 partenaire d’atteindre de nouveaux objectifs et de franchir avec énergie le cap vers les marchés extérieurs. Pour en savoir plus :  Banque mondiale  Banque interaméricaine du développement (IDB)  International Federetion of Consulting Engineers  European Federation of Engineering Consultancy Associations Optimiser votre participation à des salons professionnels En 2011, la Fédération Foires, salons, congrès et événements de France (FSCEF), la Chambre de commerce et d’industrie de Paris (CCIP) et Ubifrance ont publié le guide Les salons professionnels internationaux en France : un passeport pour l’export dans lequel ils exposent huit raisons de participer à des salons : 1. Prospecter 2. Accroître ses ventes 3. Fidéliser sa clientèle 4. Présenter de nouveaux produits 5. Développer des partenariats 6. Renforcer l’image et la notoriété de l’entreprise 7. S’informer sur le marché 8. Mobiliser ses équipes, notamment ses forces de vente. Toutefois, une stratégie bien définie, une bonne préparation de l’équipe qui sera sur place, ainsi que des communications et des questions commerciales sont nécessaires afin de mettre toutes les chances de votre côté. Voici quelques points clé pour optimiser votre participation à des salons professionnels. Préparation en amont 1) Rassembler des informations  Consulter des annuaires de salons, d’organismes ou de chambres de commerce.  S'informer sur les éditions précédentes : nombre de visiteurs et d’exposants, prix des stands, présence de la concurrence.  Il est recommandé de participer d’abord à ces événements en tant que visiteur pour évaluer la qualité du salon et déterminer si elle répond à vos attentes. 2) Élaborer un devis, organiser et former l’équipe  Évaluer les frais (stand, personnel de l'entreprise et collaborateurs externes, hébergement, transports, indemnités, matériel de promotion, traductions, interprétations, etc.).  Nommer le responsable de la coordination de l’événement. Il se chargera de l’affectation des tâches et supervisera l’équipe.  Préparer un dossier : planning détaillé, devis, documents modèles, fiches, compte-rendus des réunions, communiqués, etc.
  7. 7. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembre 2013 7  Définir les objectifs commerciaux : ventes, captation de prospects, démonstrations, etc.  Créer et mettre à jour le matériel de promotion. Veiller au design, aux matériaux mais aussi aux contenus. Rédiger, traduire ou adapter le cas échéant.  Envoyer les invitations à vos clients et les inviter à un événement que vous organiserez à l’occasion du salon (cocktail, présentation, dîner, etc.) Les avertir suffisamment à l’avance pour qu’ils puissent programmer leur agenda et confirmer leur assistance. Au cours de l’événement  Même s’il faut être aimable avec tous les visiteurs, il ne faut pas perdre de vue les objectifs commerciaux pour se concentrer sur les clients importants et les actions rentables.  Regrouper des informations très détaillées sur les contacts obtenus et les commandes passées.  Élaborer des présentations soignées, qui attirent l’attention de vos interlocuteurs, pour stimuler les rapports commerciaux.  Prendre des rendez-vous pour connaître personnellement des abonnés de vos réseaux sociaux, des prescripteurs et des clients. C’est une bonne occasion pour établir de nouvelles synergies et opportunités d’affaires.  Contacter la presse spécialisée et obtenir un entretien pour donner de la visibilité à notre entreprise.  Faire un tour dans le salon, visiter d’autres stands et prendre des notes sur les activités de la concurrence pour vous inspirer, mais aussi pour renforcer vos atouts et analyser vos faiblesses.  Prendre des photos et créer des événements sur les réseaux sociaux pour renforcer votre présence. Après le salon... Évaluation et suivi  De retour au bureau, organiser une réunion avec toute l’équipe qui a participé au salon pour évaluer votre participation, la réalisation des objectifs, les réussites et les erreurs commises, afin d’en tirer des conclusions pour les prochains salons.  Une semaine après le salon, contacter les clients et les personnes que vous y avez rencontrés.  Utiliser le matériel que vous avez rassemblé pour les communications d’entreprise : un billet pour le blog, un bulletin, une galerie de photos de l’entreprise, un communiqué de presse, etc. Une parfaite organisation avant, pendant et après le salon vous assurent une bonne optimisation de votre assistance et des ressources humaines et financières investies. Quels marchés allez-vous cibler en 2014 ? La fin de l’année est un bon moment pour planifier votre stratégie export pour 2014. Informez-vous, analysez vos atouts et
  8. 8. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembre 2013 8 vos faiblesses et élaborez une estimation des ressources dont vous aurez besoin. Les experts de BPI France ont identifié quatre étapes pour établir une bonne stratégie d’exportation. Première étape : le diagnostic export Dans cette phase, l’entreprise doit réunir des informations sur le marché cible (économie, politique, culture, société, etc.), évaluer les risques (change, impayés) ainsi que son potentiel d’exportation (formation et compétences de l’équipe, adaptation à la demande étrangère). Deuxième étape : choix du pays cible et étude de marché L’étude de marché, réalisée par un expert en commerce international, doit inclure une description de la situation du marché et une proposition pour réussir l’action commerciale. Les chambres de commerce, les missions économiques, Ubifrance, les VIE et les cabinets de conseil à l’export vous aideront à cibler les marchés ayant un fort potentiel pour vos produits ou vos services. Troisième étape : choix de l’action commerciale Afin de réussir à l’international il faut identifier et éviter les contraintes liées à l’export : rédiger un contrat de vente à l’international, connaître les différents types de facturation (facture pro forma, facture commerciale et facture consulaire ou douanière), prendre en considération les aspects concernant la logistique et le transport (transitaires, modes de transport, assurances, etc.). N’oubliez pas non plus les questions relatives à la douane (déclaration d’échange de biens pour l’UE, document administratif unique pour les pays en-dehors de l'UE, carnet ATA, dédouanement export et import) et aux Incoterms. Quatrième étape : le financement du développement international La mobilisation des créances générées à l’étranger, l’avance en devises export, l’affacturage pour les opérations d’exportation et les crédits de prospection commerciale sont les différentes formules de financement existantes auxquelles vous pouvez avoir recours pour financer votre développement à l'étranger. Les paiements existants peuvent être réglés par virement international, par chèque, par lettre de change ou par crédit documentaire. Il ne faut pas négliger le risque de change en raison de la fluctuation des cours des devises. Si les risques de non-paiement sont une réalité à l’intérieur de notre territoire, ceux-ci augmentent au-delà de nos frontières. Il est donc conseillé de bien s'assurer : l’assurance-crédit limite les risques de non-paiement, alors que l’assurance prospection permet de s’assurer contre le risque d’échec commercial après une action de prospection. Finalement, n’oubliez pas les aides à l’export que l’État et les organismes publics ont établi afin d’aider les entreprises à commercialiser leurs produits et leurs services à l’étranger.
  9. 9. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembre 2013 9 Pour en savoir plus :  Se lancer à l’export : par où commencer ?  Le guide de l’export de BPI France  Veille documentaire sur l’export et l’internationalisation  Les incoterms Modification des taux de TVA en France La taxe sur la valeur ajoutée (TVA) concerne deux types d’opérations, la livraison de biens et la prestation de services, réalisées en échange d'un paiement. Pour les biens, la TVA est exigible lors de la livraison de ceux-ci ; pour la prestation de services, la TVA est exigible au moment de l’encaissement du prix et du débit, c’est à dire à la facturation. Dans le but de financer le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE), le gouvernement français a décidé de modifier les quatre taux de taux de TVA existants à partir du premier janvier 2014. Taux super-réduit  Ce taux, actuellement à 2,1 %, est maintenu.  Il s'applique aux journaux et aux revues périodiques d’intérêt général, aux médicaments remboursés par la sécurité sociale et à certains spectacles. Taux réduit  Il devrait être réduit de 5,5 % à 5 %.  Il s'applique sur les aliments de base et les boissons non alcoolisées. Taux intermédiaire  Ce taux passera de 7 % à 10 %.  Il concerne les biens et les services des secteurs de la restauration, de l’hôtellerie et des transports publics, ainsi que les médicaments non remboursables par la sécurité sociale. Taux normal  Il passera de 19,6 % à 20 %.  Ce taux affecte tous les biens et les prestations de services non soumis aux taux réduits. Les changements des taux de TVA n’auront pas d’effets sur la livraison de biens, puisqu’il faut prendre la date de livraison comme référence en ce qui concerne l’exigibilité de la TVA. C’est à dire, pour un bien livré en décembre 2013 et payé à partir du premier janvier 2014, le taux applicable sera celui en vigueur le jour de la livraison. Concernant les prestations de services, le taux de TVA applicable dépendra de la date du paiement. Si le service est payé en 2013, il faudra appliquer le taux de TVA de 2013. Pour les paiements effectués en 2014, le nouveau taux sera appliqué. Pour en savoir plus :  La hausse de la TVA en janvier 2014, Documentissime.
  10. 10. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembre 2013 10  Hausse de la TVA : les biens et services touchés et ceux qui seront épargnés, Capital.  Les taux de TVA en vigueur en France et dans l’Union Européenne, Centre de Documentation Économie- Finances. Communication multilingue L'interprète professionnel, votre partenaire pour les missions à l'étranger Vous envisagez de visiter un salon international ou de partir en mission de prospection à l'étranger ? Outre les préparatifs habituels, si vous ne maîtrisez pas la langue du pays en question, vous devrez faire appel aux services d'un interprète professionnel.  Pour parfaire son travail, l'interprète doit bien connaître votre entreprise et les produits que vous commercialisez. Mettez à sa disposition des brochures, des glossaires, des compte-rendus, etc., pour qu'il se documente et prépare sa mission dans les meilleures conditions.  Organisez une ou plusieurs rencontres préparatoires et informez-le du sujet des réunions prévues et des détails logistiques : lieu et contexte où se dérouleront les rencontres (salon, bureau du client, déjeuner ou dîner d'affaires), nombre d'intervenants, horaires, durée, etc. Il pourra ainsi mieux préparer ses prestations et organiser l’événement.  Si des négociations ou des échanges se sont déjà produits, informez-le aussi.  Prévoyez les interventions de l'interprète lors de la planification des réunions. Veillez aussi à respecter des pauses pour qu'il puisse se désaltérer et se restaurer, et qu'il soit bien préparé et concentré à chaque événement. Le prix de la prestation des services d'interprétation est calculé sur la base de la durée de la mission (une ou plusieurs journées) et le lieu où se dérouleront les réunions. Il doit aussi inclure les coûts de transport et d'hébergement ainsi que les frais d'annulation si l’événement devait être suspendu. L'interprète transmettra fidèlement vos idées et vous révélera les nuances du discours de votre interlocuteur, grâce à sa connaissance parfaite des subtilités linguistiques et culturelles. Ce sera donc votre partenaire idéal pour les réunions d'affaires en petit groupe et lors de négociations face à face pour conclure un accord commercial. Nous vous conseillons de lire aussi la brochure, « Interprétation, faire les bons choix », éditée par la Société française des traducteurs. L'importance de la spécialisation des traducteurs Confier vos textes d'entreprise à un logiciel de traduction automatique peut s'avérer dangereux. Il n'est pas conseillé non plus qu'un professionnel traduise des contenus dans une langue
  11. 11. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembre 2013 11 qui ne soit pas sa langue maternelle, et il doit se centrer sur ses domaines de spécialisation. Quelle que soit sa formation universitaire, un bon traducteur poursuivra sa formation tout au long de sa vie professionnelle, puisant des informations utiles dans toutes sortes de sources : revues, formations, congrès et, bien sûr, son travail quotidien. Il n'a pas besoin d'atteindre un niveau de formation tel qu'il puisse exercer la profession de son domaine de spécialisation (bien que de nombreux traducteurs aient une double formation, technique et linguistique) ; il lui suffira de comprendre et de savoir interpréter le vocabulaire spécifique des textes à traduire pour utiliser la terminologie et le jargon du public auquel ces textes sont adressés. Pour parfaire ses connaissances, rien de tel que de pouvoir consulter des spécialises de son domaine de spécialisation, avec lesquels il peut résoudre d'éventuels problèmes de compréhension linguistique. Le tandem formé par un linguiste et un spécialiste est, sans aucun doute, voué au succès, car il permet d'associer une rédaction de qualité et le jargon spécialisé. Contrairement à ce que l'on pourrait croire, un traducteur professionnel fait part de ses doutes à son client. S'il ne comprend pas une phrase ou une expression où s'il hésite entre deux expressions, il en parlera à son client et à ses collègues pour savoir quel est la meilleure solution compte tenu du contexte. Tirez parti des réseaux sociaux professionnels Bien qu’il n’y ait rien de mieux que les échanges personnels, les réseaux sociaux professionnels représentent actuellement un forum idéal pour se présenter, élargir son réseau de contacts et partager des connaissances avec d’autres professionnels. Avec 160 millions d’utilisateurs dans le monde et 4,4 millions en France, LinkedIn, créé aux États-Unis, est le réseau professionnel le plus populaire. Viadeo, d’origine française, compte 50 millions d’utilisateurs dans le monde et 7 millions en France. Finalement, Xing, d'origine allemande, possède environ 13 millions d’utilisateurs dans le monde, et est très populaire dans les pays germaniques (l’Allemagne, l’Autriche et la Suisse). En raison de sa popularité, nous centrerons ce bulletin sur LinkedIn, même si les conseils indiqués sont applicables aux autres réseaux. Nous pouvons tirer profit de ce réseau social professionnel à travers trois voies : 1) Le profil personnel Il est essentiel de mettre à jour notre profil et de l'enrichir de tous les renseignements possibles afin que nos contacts sachent bien ce que nous faisons et que d’autres professionnels puissent nous contacter à travers eux. Une photographie, un bon résumé bien rédigé, des informations recueillant nos compétences et notre expérience, des présentations, des vidéos, etc.
  12. 12. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembre 2013 12 Si nous souhaitons contacter des utilisateurs étrangers, il est préférable de créer notre profil dans différentes langues, car chaque utilisateur effectue des recherches dans sa langue maternelle. Cette fonctionnalité est intéressante pour les professionnels et les entreprises qui offrent leurs services à des clients étrangers ou qui souhaitent s’implanter ou engager des relations commerciales dans d’autres pays. 2) Les groupes professionnels Il est conseillé de participer activement dans des groupes, afin d’être à jour concernant nos centres d’intérêts, d'approfondir nos connaissances, de démontrer notre expertise dans un domaine en particulier et d'être en contact avec les utilisateurs qui partagent les mêmes intérêts. 3) Les pages d’entreprise Les pages d’entreprise sont aussi une excellente voie de promotion de notre activité professionnelle, aussi bien pour les indépendants que pour les entreprises. Une description qui accroche, des catalogues de nos services ou de nos produits, des présentations, nos coordonnées, attireront l’attention des abonnés. Comme sur notre profil personnel, il est recommandé de partager des contenus avec les abonnés, pour apparaître fréquemment dans leurs mises à jour. Cette section peut aussi être créée en plusieurs langues ; c’est très pratique pour ceux qui souhaitent s'implanter à l'international et contacter des clients et des fournisseurs étrangers. L'exploitation de ces trois voies nous permet de mettre en place une stratégie de prospection et de réseautage de qualité, mais il faut faire preuve de persévérance. Envoyer des demandes de recommandation et en rédiger pour nos contacts nous aide à renforcer notre réputation, à partager des informations utiles pour notre réseau, démontre notre volonté de partager des connaissances et d’aider les autres. Envoyer des invitations accompagnées d'un message personnalisé est un signe de respect pour la personne que nous souhaitons contacter. Il ne faut pas oublier que, même s’il s’agit d’un outil d’échanges virtuels, l’objectif est de connaître personnellement nos contacts afin de consolider la relation que nous avons établie avec eux. Pour en savoir plus :  Le guide complet de l’utilisateur LinkedIn  Comment développer votre réseau sur LinkedIn  Le blog de LinkedIn (en anglais)  Le centre d’aide de LinkedIn. Facteurs clé pour la réussite d'un projet de traduction Un projet de traduction est constitué de trois étapes : la traduction, la révision et la relecture. En fonction du délai de livraison, du format et du volume à traduire, nous disposerons de plus temps à consacrer à chaque étape pour mener à bien le projet.
  13. 13. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembre 2013 13 Le format Certains formats demandent un travail plus poussé pour restituer la même mise en page au client. C’est notamment le cas des plaquettes, des catalogues et des sites Internet (format PDF, html, Indesign, etc.). Le volume Traduire n’est pas un travail à la chaîne ; plus le texte est long, plus nous devrons consacrer du temps à l’exécution du projet. Face à un planning serré, il faudra faire intervenir plusieurs traducteurs pour diviser le texte en plusieurs parties et respecter la date de livraison. La cohérence du style et de la terminologie peuvent être mises en cause, car on pourra consacrer moins de temps aux révisions et aux relectures. Les professionnels impliqués Un traducteur professionnel (expert dans son domaine d’activité et qui traduit exclusivement vers sa langue maternelle) traduit 2 000 à 3 000 mots par jour, qu’il révisera le lendemain pour peaufiner le style et unifier la terminologie avant de livrer son travail. Un correcteur professionnel corrige de 500 à 1 500 mots par heure : il compare le texte source et la traduction pour vérifier qu’il n’y a pas d’omissions ni d’erreurs de sens, puis relit uniquement la traduction pour réviser le style. Il effectuera une dernière relecture pour détecter les éventuelles coquilles. Le chef de projet, très réactif, s’occupe de résoudre les doutes qui surgissent au cours de l’exécution du projet, facilite l’accès à des ressources terminologiques à ses collaborateurs et effectue la dernière relecture avant la livraison au client. Si les textes vont être mis en page sous un autre format (par exemple, des plaquettes, des catalogues ou des sites Internet), il effectuera une relecture après la mise en page. Les conditions idéales Dans le meilleur des cas, nous disposons du temps suffisant pour que trois professionnels interviennent à la bonne exécution du projet : un traducteur prend en charge les documents à traduire, qui sont révisés par la suite par un correcteur et, finalement, le chef de projet effectue une dernière relecture avant la livraison au client. De ce fait, nous rendons un projet cohérent : le style des textes et la terminologie sont unifiés et tous les professionnels impliqués dans l’exécution du projet ont le temps de parfaire leur travail et contribuent à la satisfaction du client. N’hésitez pas à nous demander conseil concernant vos projets de traduction ou de correction. Nous faisons notre possible pour nous adapter à votre planification, tout en sachant que notre
  14. 14. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembre 2013 14 réactivité et le respect de vos délais de livraison sont les deux facteurs auxquels vous accordez le plus d’importance. Pour en savoir plus :  Traduction, faire les bons choix (plaquette éditée par la Société française des traducteurs, en collaboration avec diverses associations de traducteurs professionnels).  Travailler avec des professionnels : un facteur de réussite. Logiciels et outils informatiques Évitez la fatigue visuelle avec f.lux F.lux est une application gratuite qui régule l'intensité lumineuse de l'écran de l'ordinateur, des téléphones portables et des tablettes. Dès que le soleil se couche, f.lux réduit la luminosité de l'écran, évitant ainsi la fatigue oculaire. Son utilisation est conseillée pour les professionnels devant travailler le soir ou la nuit. Vous pouvez la désactiver à tout moment pour voir les couleurs réelles. Time Zone Converter Sachez à tout moment l'heure qu'il est dans un autre pays, même si c'est à l'autre bout de la planète, grâce à Time Zone Converter. Ce convertisseur fonctionne comme les convertisseurs de devises, mais avec les heures. Feedly Google a décidé de fermer Reader, l’agrégateur de contenus qu'il a créé pour lire les mises à jour des sites Internet. Heureusement, il existe des outils alternatifs, comme par exemple Feedly. À la différence d'autres lecteurs de flux RSS, Feedly vous permet de synchroniser votre compte Google et d'exporter très rapidement vos liens. Feedly vous permet de configurer la visualisation des flux sous différents formats (liste, magazine, titres, etc.). Cet agrégateur de contenus vous permet aussi de créer des listes thématiques et de personnaliser les couleurs. Cet outil est assez intuitif : deux heures suffisent pour s'y familiariser. Voici deux articles qui traitent de la fermeture de Google Reader et des différents agrégateurs de flux RSS disponibles sur le Net :  Google met les internautes en colère en annonçant la fin de Reader.  Fermeture de Google Reader. Le grand gagnant est Feedly. Les outils de stockage dans le nuage Dropbox et Google Drive sont deux des logiciels les plus connus pour stocker et partager des fichiers dans le nuage. Leur principal avantage est l’accès facile aux fichiers de différentes
  15. 15. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembre 2013 15 plate-formes et la synchronisation de nos fichiers avec les différents dispositifs où l’application est installée. Ces logiciels sont très utiles, notamment si nous voyageons fréquemment, si nous utilisons plusieurs dispositifs (PC, ordinateur portable, mobile, tablette) ou si nous travaillons en équipe et que tous les membres doivent accéder facilement et rapidement à la documentation. La fonction de synchronisation, activée grâce à une connexion Internet, nous permet de travailler avec des fichiers toujours à jour et de partager des dossiers avec d’autres utilisateurs. Il suffit de créer un compte et de configurer le logiciel sur tous les dispositifs sur lesquels nous souhaitons accéder à l’application. Ce geste représentera la fin des copies sur des dispositifs USB et des copies de sécurité non mises à jour !
  16. 16. Nous communiquons efficacement votre projet à l’échelle internationale Le bulletin de Mar Traducciones | Volume 1, décembre 2013 16 Newsletter Chaque mois nous publions un bulletin dans lequel nous abordons différents sujets concernant la communication multilingue, le commerce extérieur et l’internationalisation et des ressources informatiques utiles pour les sociétés et les indépendants. Si vous souhaitez vous abonner à notre bulletin, veuillez nous contacter à newsletter@mar-traducciones.com. Site Internet et réseaux sociaux Nous vous invitons à découvrir tout ce que nous pouvons faire pour voussur notre site Internet. Nous partageons aussi des articles et d’autres ressources sur notre blog et les réseaux sociaux. www.mar-traducciones.com |Le blog de Mar Traducciones | Twitter | Facebook | ScoopIt! © Martine Fernández Castaner | Mar Traducciones, 2013.

×