Les médias sociaux à l’ère de la nouvelle culture médiatique
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Les médias sociaux à l’ère de la nouvelle culture médiatique

on

  • 816 views

Depuis plus d'un an, les habitudes des téléspectateurs québécois ont changé. Au lieu de regarder leur émission préférée et d'en discuter, le lendemain matin autour de la fameuse machine à ...

Depuis plus d'un an, les habitudes des téléspectateurs québécois ont changé. Au lieu de regarder leur émission préférée et d'en discuter, le lendemain matin autour de la fameuse machine à café, ils sortent la tablette numérique ou l'ordinateur personnel et passent leurs commentaires en direct, au moyen des réseaux sociaux. Sur Twitter, il n'est pas rare de voir des billets contenant un mot-clic référant au titre d'une émission populaire, de C'est juste de la TV à Un souper presque parfait, en passant par Tout le monde en parle. Le phénomène a un nom: la télévision sociale. Cette habitude n'a rien de bien nouveau: la télé fait parler depuis toujours. Ce sont les outils de communication qui ont évolué. Comment tirer profit de ses outils de communication que sont les médias sociaux? Avoir un page Facebook et un fil Twitter c’est un début mais après, comment les utilise-t-on efficacement ? Les conférenciers partageront avec les participants leurs trucs de « pros » et des exemples concrets d'utilisation des médias sociaux et du web pour promouvoir différents contenus médiatiques.

Statistics

Views

Total Views
816
Views on SlideShare
816
Embed Views
0

Actions

Likes
1
Downloads
9
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Les médias sociaux à l’ère de la nouvelle culture médiatique Les médias sociaux à l’ère de la nouvelle culture médiatique Presentation Transcript

  • PRÉSENTATION« Les médias sociaux à l’ère de la nouvelle culture médiatique » Mario Asselin Opossum, apprentissage et technologies http://carnets.opossum.ca/mario www.marioasselin.com 27 mars 2012 Rencontres cinématographiques de Québec Offert par le Conseil de la culture de Québec et Chaudière-Appalaches 1
  • Mes intentions de communication... Démontrer l’ampleur des usagesDécrire la nature des changements en train de s’opérer... Illustrer ce que pourrait être unfonctionnement « en communauté » 2
  • 3
  • 4
  • Enquête du Céfrio (printemps 2009) Enquête NETendances (mars 2010)« De grands adeptes des TI » « L’explosion des médias sociaux »• 84 % des 12-24 ans possèdent un lecteur • 78  % des internautes ont fréquenté de type MP3 (un iPod, par exemple) le contenu d’au moins un média• 57 % un téléphone cellulaire social, que ce soit un réseau social, un conventionnel blogue ou un micro-blogue• 5 % un cellulaire intelligent (comme un • La participation des internautes dans BlackBerry ou iPhone) les réseaux sociaux est passée de 34 % en 2009 à 48 %• 91 % des jeunes ont accès à Internet haute vitesse à la maison • Arrivée massive des 35-54 ans sur les réseaux sociaux 5
  • Une nouvelle génération L’enquête du Céfrio... «GÉNÉRATION C»Les jeunes de 12-24 ans: •De grands adeptes des TI •Les filles jasent, les gars jouent Communiquer, créer, collaborer! •La télé et le sport délaissés •Au travail... stabilité, salaire et Je gazouille flexibilité donc je suis? •Internet: source d’information •Les profs: c’est pas leur truc... Source : Le site du Céfrio... http://bit.ly/47zVDt 6
  • Une nouvelle génération délèves L’enquête de l’Institut TNS SOFRES... «GÉNÉRATION C»Les jeunes de 8-17 ans:• Près de 20% des moins de 13 ans ont uncompte sur un média social numérique Communiquer, créer, collaborer!• Les parents sont assez peu associés à cettepratique• Les enfants et les adolescents livrent leursidentités et beaucoup d’informations Je clavardepersonnelles donc je suis?• Un tiers des enfants ont été choqués ougênés par des contenus• Conscients des risques, ils ne savent pasforcément s’en préserver Source : Le site de la CNIL... http://liens.opossum.ca/8uuz 7
  • NETendances 2011 Évolution de lutilisation dInternet au QuébecSource : http://www.cefrio.qc.ca/fileadmin/documents/Publication/NET_1-MediasSociaux_finalavecliens_.pdf 8
  • NETendances 2011 Évolution de lutilisation dInternet au QuébecSource : http://www.cefrio.qc.ca/fileadmin/documents/Publication/NET_1-MediasSociaux_finalavecliens_.pdf 9
  • NETendances 2011 Évolution de lutilisation dInternet au QuébecSource : http://www.cefrio.qc.ca/fileadmin/documents/Publication/NET_1-MediasSociaux_finalavecliens_.pdf 10
  • NETendances 2011 Évolution de lutilisation dInternet au QuébecSource : http://www.cefrio.qc.ca/fileadmin/documents/Publication/NET_1-MediasSociaux_finalavecliens_.pdf 11
  • Le levier de la publication Web au service de la construction de lidentité numérique 12 12
  • Les médias sociaux à l’ère de la nouvelle culture médiatique La théorie de la «Longue Traîne» de Anderson...Source: Chris Anderson, http://www.longtail.com/the_long_tail/2005/03/index.html et Wikipédia, http://fr.wikipedia.org/wiki/Nouvelle_économie13 13
  • Source : http://www.mediassociaux.fr/2012/02/20/panorama-des-medias-sociaux-2012 14
  • 15
  • Artistes-entrepreneurs sur Facebook 16
  • Les médias sociaux à l’ère de la nouvelle culture médiatique 17 17
  • Lapprenant comme participant à la construction de contenu - Colloque Contenus numériques - 4-5 février 2010, Université du Québec 18 18
  • Les médias sociaux à l’ère de la nouvelle culture médiatique 19 19
  • Les médias sociaux à l’ère de la nouvelle culture médiatique Source: http://pygmalionnumerique.com/2010/02/blogue/identite-numerique/etude-humoristes-quebecois-et-medias-sociaux 20 20
  • Les médias sociaux à l’ère de la nouvelle culture médiatique Les blogues : les avantages... Favorisent la conversation Le référencement accru Facilitent l’édition du contenu Déconcentrent la production du contenu Augmentent les habiletés sociales Ouvrent les portes d’une pratique artistique à la communauté Augmentent le sentiment d’appartenance Sont faciles à gérer et responsabilisent Et on ne parle pas des impacts sur le marketing... 21
  • J’affirme mon identité... 22
  • Les médias sociaux à l’ère de la nouvelle culture médiatique Identité numérique La somme des traces que je laisse lors de mes interactions, interventions et publications sur Internet ou grâce à Internet. http://webo-id-numerique.wikispaces.com 23 23
  • PRÉSENTATION Quelques mots-clés...GoogliserPortfolio numériqueAdresse IPNom de domaineHypertexte 24
  • La croissance de certains médias sociaux...Source : http://www.searchenginejournal.com/the-growth-of-social-media-an-infographic/32788/ 25
  • La croissance de certains médias sociaux...Source : http://www.searchenginejournal.com/the-growth-of-social-media-an-infographic/32788/ 26
  • La croissance de certains médias sociaux...Source : http://www.searchenginejournal.com/the-growth-of-social-media-an-infographic/32788/ 27
  • La croissance de certains médias sociaux...Source : http://www.searchenginejournal.com/the-growth-of-social-media-an-infographic/32788/ 28
  • http://kimauclair.ca/blog/ebook-gestionnaire-de-communaute-quebec/ 29
  • Même fonction... Différentes appellations ! 30
  • « Le gestionnaire de communauté nest pas - en premier - au service de linstitution qui lemploie; pour être efficace et signifiant, il doit agir de façon à bien servir les intérêts des membres de sa communauté ! » 31
  • Source : http://rossdawsonblog.com/SocialMediaStrategy_French.pdf 32
  • Quoi faire? (ou les facteurs de succès d’une intégration dans les médias sociaux dans le B2B)1. Connaître son audience en ligne et ses comportements surles médias sociaux2. Assigner une place et un rôle aux médias sociaux dans leplan de marketing3. Savoir comment utiliser adéquatement des approchessociales afin d’engager les clients existants envers la marque etfidéliser les clients actuels envers la marque ou le produit Source : http://www.adviso.ca/blog/2010/01/18/medias-sociaux-et-b2b-un-bon-melange/ 33
  • Description de tâches (type) d’un animateur de communauté• Rédiger des contenus (billets sur les blogues, commentaires, etc.).• Assurer une présence sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, linkedin, etc.).• Animer certains lieux de la blogosphère en proposant du contenu, en répondant aux questions, en suscitant des échanges entre membres, etc.• Recenser les individus/groupes sur le web pouvant être intéressés par ma communauté, les mettre en valeur et participer à la mise en place d’actions de recrutement de membres en ligne.• Renforcer la cohésion de la communauté (lancer des sujets permettant de susciter le débat ou le partage dexpérience, veiller à la qualité des réponses et des critiques).• Gérer lhistorique et larchivage des informations concernant la communauté sur le web.• Rechercher de nouveaux médias sociaux qui permettraient délargir laudience.• Analyser de façon permanente laudience.• Collaborer avec le service des communications pour corriger les problématiques et faire le suivi en ligne.• Sensibiliser les membres de la communauté qui sont contributeurs de contenu sur le web à faire attention au référencement, aux mots clés... 34
  • Profil (type) d’un animateur de communauté• Posséder une vision claire des lieux à investir, des outils à utiliser, des investissements à mettre en place et être capable de proposer et déployer une véritable stratégie de communication Web bidirectionnelle.• Acquérir une excellente connaissance de la communauté : environnement socioculturel des membres (langage, codes « sociaux », jargon...), acteurs clefs (personnalités influentes, blogueurs reconnus...), plateformes de discussion, etc.• Capacité à maîtriser des techniques de veille et de recherche permettant de fournir de linformation, de susciter le débat et danalyser les retours.• Facilité à mettre en place des évènements en ligne permettant de fédérer les membres de la communauté.• Savoir travailler en équipe avec des personnes aux compétences diverses (travailler avec des courriels, Skype, la vidéoconférence, etc.).• Maîtriser parfaitement le français écrit et savoir écrire/parler en anglais pour des échanges (plus souvent informels). 35
  • Les médias sociaux à l’ère de la nouvelle culture médiatique Sur le Web... où est le signal ? Comment fuir le bruit ? # 1 : Utiliser les bons outils pour votre veille. On va de moins en moins sur des sites Web; on s’abonne à des fils de nouvelles et on utilise des «apps» (ou des clients) pour les médias sociaux # 2 : Repérer les influenceurs de votre domaine. Présentez- vous à eux et soyez en contact avec leurs réseaux. # 3 : Prendre quelques minutes par jour pour réseauter; on construit sa communauté avant d’en avoir besoin! # 4 : Peur de manquer quelque chose d’important ? Si c’est vraiment important et que vous êtes bien réseauté, l’information se rendra jusqu’à vous ! # 5 : Un peu de respect... Le bruit des uns est le signal des autres ! Le défi : adopter une posture d’apprenant...Source: http://recit.org/index.php?blog=1&title=aux_abris_les_tbi_sont_parmi_nous&page=1&more=1&c=1&tb=1&pb=1&disp=single 36 36
  • Les médias sociaux à l’ère de la nouvelle culture médiatique Proportion du contenu généré par un animateur de communauté20% : Partager une trouvaille liée à sa ligne éditoriale15% : Relayer un contenu en provenance d’un membre de lacommunauté15% : Intervenir dans les espaces numériques des membres dela communauté15% : Répondre à une sollicitation ou donner un feedback suiteà une mention15% : Échanger sur un sujet hors de sa ligne éditoriale sans «setirer une balle dans le pied»15% : Autopromotion ou message de l’organisation5% : Modérer des contributions de membres de la communauté Le défi : de «one to many» à «many to many»... 37 37
  • Indicateurs de présence d’une structure de partage de connaissances entre individus membres d’une communauté de pratique1. Les membres ont développé un langage commun parfois spécialisé. (Langage)2. Les membres fréquentent les lieux communs où de linformation sur la communauté est disponible. (Information)3. Les membres sollicitent de l’aide. (Appel à tous)4. Les membres offrent de l’aide ou répondent aux demandes d’aide. (Rendre service)5. Les membres échangent sur leurs pratiques professionnelles. (Pratiques)6. Les membres ont développé un sentiment dappartenance à la communauté et il leur arrive de le qualifier. (Appartenance)7. Les membres sont capables déchanger des points de vue divergents. (Argumentation) 38
  • Indicateurs de présence d’une structure de partage de connaissances entre individus membres d’une communauté de pratique8. Les membres cherchent des moyens de contribuer à documenter la pratique professionnelle au bénéfice de la communauté de pratique. (Réflexion)9. Il y a émergence de marques de reconnaissance des contributions individuelles de certains membres à la communauté. (Remerciements)10. Les membres témoignent entre eux des bons et mauvais coups liés au fonctionnement de la communauté. (Fonctionnement)11. Les membres remarquent une certaine convergence dans les actions en les régulant selon les normes et les attentes de la communauté au bénéfice des membres. (Régulation, recherche de buts communs)12. Le leadership dans la communauté est de plus en plus distribué. (Leadership)13. On observe assez régulièrement des manifestations de générosité au bénéfice dun ou des membres dans la communauté. (Générosité)14. Un nouveau membre de la communauté se sent bien accueilli lors de son arrivée dans la communauté. (Accueil) 39
  • PRÉSENTATION 40