1
Source: http://www.denishirst.fr/fr/2010/05/questce-votre-web-communauté-sur-twitter-.html                                ...
Une communauté ?         En trois points, une définition de Bruno Boutot:• Les membres font quelque choseensemble, avec au ...
Communication organisationnelleJ’ai besoin d’une communauté... Qu’est-ce que je fais ?Crédits photo: Marc Dietrich Source:...
Même fonction... Différentes appellations !                                              5
« Le gestionnaire de communauté nest pas - en     premier - au service de lentreprise qui lemploie; pour être efficace et s...
http://kimauclair.ca/blog/ebook-gestionnaire-de-communaute-quebec/                                                        ...
Communication organisationnelle               Community manager : les mots-clés...          Simple Buzzword ?          Méd...
Description de tâches (type) d’un animateur de communauté•   Rédiger des contenus (billets sur les blogues, commentaires, ...
Profil (type) d’un animateur de communauté•   Posséder une vision claire des lieux à investir, des outils à utiliser, des  ...
Principaux rôles de l’animateur d’une communauté de pratique                                                              ...
Les trois harmoniques d’un bongestionnaire de communauté ?  Cohésion – Engagement mutuelSensibilité - Écoute active de cha...
Les communautés de pratiques     Définition : Un modèle d’organisation       basé sur la participation qui vise       essen...
Les communautés de pratiques                       Autre définition :  Communities of practice are formed by people who eng...
Les communautés de pratiques     •     Le domaine : Les personnes qui composent           une CdeP ont un même domaine    ...
Stades du développement d’une communauté      de pratique selon Wenger (1998)                                           16
1- Stade du potentielIl sagit de la CdeP à ses débuts alors que chaque participantdécouvre le groupe et l’environnement vi...
2- Stade de l’unificationLa communauté a décidé de se rassembler : elle compte unnombre suffisant de participants actifs, el...
3- Stade de la maturitéEn général, quelques mois après sa création, la CdeP est enphase de croissance : elle commence à co...
4- Stade de la dispersionIl y a moins dinteractions au sein de la CdeP, mais celle-cicontinue dexister en tant que centre ...
5- Stade de la transformation ou de la disparitionLa communauté peut changer de forme lorsque les participantsont le senti...
Source : Martin Comeau, http://www.jepersevere.com/evolution-dune-communaute-numerique-avoir-les-nerfs-solides/           ...
Upcoming SlideShare
Loading in …5
×

Diapositives du cours #11 (hiver 2012)

2,346 views
2,296 views

Published on

Le cours « Communication organisationnelle » de la Faculté d'éducation permanente de l'Université de Montréal com1500g

Published in: Education
1 Comment
1 Like
Statistics
Notes
No Downloads
Views
Total views
2,346
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
9
Comments
1
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Diapositives du cours #11 (hiver 2012)

  1. 1. 1
  2. 2. Source: http://www.denishirst.fr/fr/2010/05/questce-votre-web-communauté-sur-twitter-.html 2
  3. 3. Une communauté ? En trois points, une définition de Bruno Boutot:• Les membres font quelque choseensemble, avec au moins un lieuprincipal d’activités communes;• Un « membre » a une identitéstable; Je gazouille• « Guide de participation » clair et donc je suis?système de « signal auxmodérateurs » (flag)... Source : eBook, « Le gestionnaire de communauté au Quebec » 3
  4. 4. Communication organisationnelleJ’ai besoin d’une communauté... Qu’est-ce que je fais ?Crédits photo: Marc Dietrich Source: http://www.masternewmedia.org/online_marketing/social-media-marketing-smm-smo/online-marketing-strategies-tools-10-ways-social-media-marketing-20070525.htm 4 4
  5. 5. Même fonction... Différentes appellations ! 5
  6. 6. « Le gestionnaire de communauté nest pas - en premier - au service de lentreprise qui lemploie; pour être efficace et signifiant, il doit agir de façon à bien servir les intérêts des membres de sa communauté ! » 6
  7. 7. http://kimauclair.ca/blog/ebook-gestionnaire-de-communaute-quebec/ 7
  8. 8. Communication organisationnelle Community manager : les mots-clés... Simple Buzzword ? Médiateur de conversations ! Catalyseur (fait que les choses arrivent) Web participatif Influent, (mais ne veut pas d’autorité) Accueil - accueil - accueil Cible le sentiment d’appartenance Levier de business ou service à la clientèle ? Il recrute sur dautres lieux; fait-il du braconnage Web ?Source (image et quelques éléments de contenu: http://www.paperblog.fr/2823353/community-manager/ 8
  9. 9. Description de tâches (type) d’un animateur de communauté• Rédiger des contenus (billets sur les blogues, commentaires, etc.).• Assurer une présence sur les réseaux sociaux (Twitter, Facebook, linkedin, etc.).• Animer certains lieux de la blogosphère en proposant du contenu, en répondant aux questions, en suscitant des échanges entre membres, etc.• Recenser les individus/groupes sur le web pouvant être intéressés par ma communauté, les mettre en valeur et participer à la mise en place d’actions de recrutement de membres en ligne.• Renforcer la cohésion de la communauté (lancer des sujets permettant de susciter le débat ou le partage dexpérience, veiller à la qualité des réponses et des critiques).• Gérer lhistorique et larchivage des informations concernant la communauté sur le web.• Rechercher de nouveaux médias sociaux qui permettraient délargir laudience.• Analyser de façon permanente laudience.• Collaborer avec le service des communications pour corriger les problématiques et faire le suivi en ligne.• Sensibiliser les membres de la communauté qui sont contributeurs de contenu sur le web à faire attention au référencement, aux mots clés... 9
  10. 10. Profil (type) d’un animateur de communauté• Posséder une vision claire des lieux à investir, des outils à utiliser, des investissements à mettre en place et être capable de proposer et déployer une véritable stratégie de communication Web bidirectionnelle.• Acquérir une excellente connaissance de la communauté : environnement socioculturel des membres (langage, codes « sociaux », jargon...), acteurs clefs (personnalités influentes, blogueurs reconnus...), plateformes de discussion, etc.• Capacité à maîtriser des techniques de veille et de recherche permettant de fournir de linformation, de susciter le débat et danalyser les retours.• Facilité à mettre en place des évènements en ligne permettant de fédérer les membres de la communauté.• Savoir travailler en équipe avec des personnes aux compétences diverses (travailler avec des courriels, Skype, la vidéoconférence, etc.).• Maîtriser parfaitement le français écrit et savoir écrire/parler en anglais pour des échanges (plus souvent informels). 10
  11. 11. Principaux rôles de l’animateur d’une communauté de pratique 11
  12. 12. Les trois harmoniques d’un bongestionnaire de communauté ? Cohésion – Engagement mutuelSensibilité - Écoute active de chacun des membres Connaissance - De ce qui est rassembleur... 12
  13. 13. Les communautés de pratiques Définition : Un modèle d’organisation basé sur la participation qui vise essentiellement à améliorer une pratique et qui se traduit nécessairement par la collaboration. • Engagement mutuel • Entreprise conjointe • Répertoire partagéSource : Travaux de Thérèse Laferrière, groupe Tact, Université Laval 13
  14. 14. Les communautés de pratiques Autre définition : Communities of practice are formed by people who engage in a process of collective learning in a shared domain of human endeavor. They are groups of people who share a concern or a passion for something they do and learn how to do it better as they interact regularly. La particularité des communautés de pratique c’est la réunion de trois éléments: • Le domaine • La communauté • La pratiqueSource : de Etienne Wenger et Jean Lave (1991), puis développée par Wenger (1998) 14
  15. 15. Les communautés de pratiques • Le domaine : Les personnes qui composent une CdeP ont un même domaine d’intérêt en commun; • La communauté : ces personnes s’engagent dans des activités conjointes liées à ce domaine, qui leur permettent d’apprendre les unes des autres et de bonifier leurs connaissances et compétences individuelles; • La pratique : les participants d’une CdeP désirent partager leurs expériences personnelles en lien avec leur pratique, poser des questions, exposer un problème, trouver une réponse ou une solution, etc.Source : de Etienne Wenger et Jean Lave (1991), puis développée par Wenger (1998) 15
  16. 16. Stades du développement d’une communauté de pratique selon Wenger (1998) 16
  17. 17. 1- Stade du potentielIl sagit de la CdeP à ses débuts alors que chaque participantdécouvre le groupe et l’environnement virtuel dans lequel ilagira. Les interactions se mettent en place, souvent autour dunpremier thème commun. À ce moment crucial, la CdeP fait faceà un premier défi : celui de se doter d’une cohésion autourd’objectifs communs qui légitiment et suscitent la participationdu plus grand nombre. L’animateur doit chercher à montrer auxparticipants que leur réunion et leurs échanges ont une valeur, ilfait en sorte qu’ils apprennent à se connaître et qu’ils identifientdes intérêts communs. La première étape consiste donc à seprésenter, en commençant par l’animateur. Viennent ensuite leséchanges sur la forme que prendra la communauté (normes decomportement, critères de participation, objectifs à atteindre,etc.). Là encore, l’animateur se devra d’engager la discussion etd’encadrer son développement. 17
  18. 18. 2- Stade de l’unificationLa communauté a décidé de se rassembler : elle compte unnombre suffisant de participants actifs, elle a identifié sesintérêts, son modus operandi, ses normes de coopération et ellecompte sur une première base de connaissances communes. Ilest important que des activités maintiennent une dynamique departicipation que tous considèrent utile, car la CdeP est encorefragile. Afin que l’unification se concrétise, lanimateur proposedes activités structurantes sur les thèmes qui ont reçu uncertain écho. 18
  19. 19. 3- Stade de la maturitéEn général, quelques mois après sa création, la CdeP est enphase de croissance : elle commence à contribuer à lévolutionde la pratique de ses membres (expertise collective liée audomaine). « Le principal défi à ce stade consiste à clarifier lefocus, le rôle et les frontières de la communauté » (Bareil, 2004,p.25). La CdeP est en effet dotée d’une véritable identité ; sesmembres sont mieux organisés et créent de nouvellesconnaissances. 19
  20. 20. 4- Stade de la dispersionIl y a moins dinteractions au sein de la CdeP, mais celle-cicontinue dexister en tant que centre de connaissances etdexpertise. On remarque moins d’échanges de groupe, à partdans certains cas bien précis où les participants auront envie deconnaître le point de vue des personnes qu’ils estiment. À cestade, lanimateur et les participants sentent qu’ils doiventsinvestir plus fortement pour perpétuer la dynamique de laCdeP, alors que les membres ont tendance à se disperser. 20
  21. 21. 5- Stade de la transformation ou de la disparitionLa communauté peut changer de forme lorsque les participantsont le sentiment davoir fait le tour des questions concernantleur pratique. Cest le moment où les anciens membres laissentle leadership aux nouveaux qui désirent lassumer. Lanimateurpeut faciliter cette période de transition, en bâtissant sur lesacquis précédents. Parfois, la CdeP arrive à sa fin et nest pluscentrale pour les membres, elle disparaît petit à petit tout endemeurant un élément identitaire pour eux, une partie de leurexpérience. 21
  22. 22. Source : Martin Comeau, http://www.jepersevere.com/evolution-dune-communaute-numerique-avoir-les-nerfs-solides/ 22

×