The Beatles à Paris
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

The Beatles à Paris

on

  • 602 views

Trabalho de Grupo das Turmas, 10.º D/E - Cursos Profissionais, 2010-2011.

Trabalho de Grupo das Turmas, 10.º D/E - Cursos Profissionais, 2010-2011.

Statistics

Views

Total Views
602
Views on SlideShare
602
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
3
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

The Beatles à Paris The Beatles à Paris Presentation Transcript

  • The Beatles à Paris,1964 Trabalho realizado pelas Turmas – 10.º D / E
  •  
  • Les Beatles à l'Olympia - Paris, France http://www.waymarking.com/waymarks/WM4G6V_Les_Beatles_lOlympia_Paris_France View slide
  • Voici une vitrine qui retrace le passage des Beatles à l'Olympia - Bruno Coquatrix - , au travers de diverses affiches ! Les Beatles à l'Olympia,1964 View slide
  • Link: - OLYMPIA - Programmes actualisés http://www.olympiahall.com/web/spectacles.asp
  • PALAIS DES SPORTS Paris PORTE DE VERSAILLES 75015 PARIS 15
  • Quick Description: [FR] Les Beatles n'ont joué qu'à deux reprises en France, à l'Olympia et au Palais des Sports. Voici ce qu'un journaliste écrit sur les Beatles dans France Soir : "des vieux zazous rénové par le "yé-yé"....leur "yé-yé" est le pire que nous ayons entendu depuis quatre ans....il n'est rien qu'un public parisien puisse moins supporter que des vedettes démodées" sic Pendant qu'ils sont à Paris, ils en profitent pour enregistrer deux versions de leur hits en allemand : "sie liebt dich" et "komm, gib mir deine hand" et une première version de "can't buy me love".
  • PALAIS DES SPORTS - The Beatles - Live At Paris 1965
  •  
  • http://www.lucyintheweb.net/actu/article.php?id=1163
    • Bonsoir Paris : les Beatles et la presse française
    • Les Beatles ont été un phénomène mondial mais chaque pays a eu sa propre perception du groupe, des personnalités qui le composaient, de sa musique et de son influence sur la culture des années 60. La France n'y a pas échappé et la presse française, dans toute sa diversité, a souvent proposé à ses lecteurs des articles consacrés aux Beatles. Pratiquement tous les secteurs de la presse française, qu'ils s'adressent aux jeunes ou aux moins jeunes, voire même "réservée aux adultes", qu'elle soit musicale ou généraliste, quotidienne, hebdomaire ou mensuelle, ont a eu quelque chose à écrire sur les Beatles.
  • BIENVENUE SUR MON SITE PRESENTANT LE MYTHIQUE GROUPE DE ROCK ANGLAIS http://www.lucyintheweb.net/lucy/annuaire/site.php?id_site=315
  •  
  • Extrait de Paris Match 1964 Liverpool-sur-la-Mersey. Grand port, silos les plus importants d'Europe, cotonnades, métallurgie, produits manufacturés, Liverpool est depuis dix ans, avant toute chose, devenue la patrie du big-beat. Le beat, tous les jeunes d'outre-Manche disent que c'est la vie, le battement du maillet sur la peau de la grosse caisse, le bruit qui se transforme en pensée. C'est dans l'un de ses quatre cents clubs, « la Caverne », une vieille cave à vins dans Matthew Street, que, il y plus de cinq ans, les quatre Beatles sont entrés dans vie publique ( Extrait de Paris Match 1964).
  • « La Caverne » est constituée par trois rangées de voûtes soutenues par des piliers de briques. C'est aujourd'hui un véritable sanctuaire. Sur le plan intérieur, il y une conséquence inattendue à ce fanatisme : il n'y a pratiquement plus de teddyboy en Angleterre où, depuis deux ans, la vente de chaînes de bicyclettes correspond sensiblement nombre des bicyclettes. C'est l'effet de la musique et du rythme adoptés comme principe sacré par eux et au grand coeur. Ce rythm est à la fois très scandé e très lent, épuisant et apaisant comme la manière de danser le twist qui fait loi « la Caverne ». Extrait de Paris Match 1964
  • Vidéo The Beatles - Live At Paris 1965 Link: http://letourdumonde2011.blogspot.com/2011/07/beatles-live-at-paris-1965-enviado-por.html
  • « Beatles For Sale » on Parlophone (Bruce Spizer, 2011)
    • A paraître...
    • Lors d'une interview exclusive pour Beatles News, Bruce Spizer , auteur et grand spécialiste américain des Beatles, a révélé la publication de son nouveau livre pour l'année 2011. Beatles For Sale on Parlophone, c'est son titre, sera consacré à la discographie anglaise des Fab'4. Virtual Beatles Music vous informe régulièrement sur ce futur nouvel ouvrage de référence. Vous pouvez d'ores et déjà en savoir plus, en lisant l'interview de Bruce Spizer sur BeatlesNews.com !  
  • http://www.virtua-beatles-music.net/albums-4.html
  • {Do You Want To Know a Secret} You'll never know how much I really love you. You'll never know how much I really care. Listen, Do you want to know a secret, Do you promise not to tell, whoa oh, oh. Closer, Let me whisper in your ear, Say the words you long to hear, I'm in love with you. Listen, Do you want to know a secret, Do you promise not to tell, whoa oh, oh. You'll never know how much I really care. Listen, Do you want to know a secret, Do you promise not to tell, whoa oh, oh. Closer, Let me whisper in your ear, Say the words you long to hear, I'm in love with you. Listen, Do you want to know a secret,
  • {Veux-tu connaitre un secret ?}
    • Tu ne sauras jamais réellement à quel point je t'aime. Tu ne sauras jamais réellement à quel point je tiens à toi. Ecoute, Veux-tu connaitre un secret, Promets-tu de ne pas le dire, whoa oh, oh. Plus près, Laisse-moi murmurer à ton oreille, Dis les mots que tu as envie d'entendre, Je suis amoureux de toi. Ecoute, Veux-tu connaitre un secret, Promets-tu de ne pas le dire, whoa oh, oh. Tu ne sauras jamais réellement à quel point je tiens à toi. Ecoute, Veux-tu connaitre un secret, Promets-tu de ne pas le dire, whoa oh, oh. Plus près, Laisse-moi chuchoter à ton oreille, Dis les mots que tu veux entendre, Je suis amoureux de toi. Ecoute, Veux-tu connaitre un secret, Promets-tu de ne pas le dire, whoa oh, oh. Plus près, Laisse-moi chuchoter à ton oreille, Dis les mots que tu veux entendre, Je suis amoureux de toi.
    • Je connais ce secret depuis une semaine ou deux, Personne ne sait, juste nous deux. Ecoute, Veux-tu connaitre un secret, Promets-tu de ne pas le dire, whoa oh, oh. Plus près, Laisse-moi chuchoter à ton oreille, Dis les mots que tu veux entendre, Je suis amoureux de toi. Plus près, Laisse-moi chuchoter à ton oreille, Dis les mots que tu veux entendre, Je suis amoureux de toi. Je connais ce secret depuis une semaine ou deux, Personne ne sait, juste nous deux. Ecoute, Veux-tu connaitre un secret, Promets-tu de ne pas le dire, whoa oh, oh. Plus près, Laisse-moi chuchoter à ton oreille, Dis les mots que tu veux entendre, Je suis amoureux de toi.
    • {Traduction réalisée par facebookienne}
    • (N'hésitez pas à vous inscrire pour corriger la traduction ou effectuer une autre opération)
  • {She Loves You}
    • She loves you, yeah, yeah, yeah She loves you, yeah, yeah, yeah She loves you, yeah, yeah, yeah, yeah You think you lost your love, When I saw her yesterday. It's you she's thinking of And she told me what to say. She says she loves you And you know that can't be bad. Yes, she loves you And you know you should be glad. Ooh! She said you were to know That she almost lost her mind. And now she says she knows You're not the hurting kind. She says she loves you And you know that can't be bad. Yes, she loves you And you know you should be glad. Ooh!
    • She loves you, yeah, yeah, yeah She loves you, yeah, yeah, yeah And with a love like that You know you should be glad. And now it's up to you, I think it's only fair, If I should hurt you, too, Apologize to her Because she loves you And you know that can't be bad. Yes, she loves you And you know you should be glad. Ooh! She loves you, yeah, yeah, yeah She loves you, yeah, yeah, yeah And with a love like that You know you should be glad.
  • She Loves You
    • {Elle t'aime} Elle t'aime, yeah, yeah, yeah Elle t'aime, yeah, yeah, yeah Elle t'aime, yeah, yeah, yeah, yeah Tu penses que tu as perdu ton amour, Quand je l'ai vue hier. C'est à toi qu'elle pense Et elle m'a demandé quoi dire. Elle dit qu'elle t'aime Et tu sais que ça ne peut pas être faux. Oui, elle t'aime Et tu sais que tu pourrais être ravi. Ooh! Elle a dit que tu savais Qu'elle a presque perdu la tête. Et maintenant elle dit qu'elle sait Que tu n'es pas d'un mauvais genre.
    • Elle dit qu'elle t'aime Et tu sais que ça ne peut pas être faux? Oui, elle t'aime Et tu sais que tu pourrais être ravi. Ooh! Elle t'aime, yeah, yeah, yeah Elle t'aime, yeah, yeah, yeah Et avec un amour comme ça Tu sais que tu pourrais être ravi. Et maintenant c'est à toi, Je pense que c'est juste. Si je pouvais te blesser, aussi, S'excuser pour elle Parce qu'elle t'aime Et tu sais que ça ne peut pas être faux. Oui, elle t'aime Et tu sais que ça pourrait te rendre ravi. Ooh! Elle t'aime, yeah, yeah, yeah Elle t'aime, yeah, yeah, yeah Avec un amour comme ça Tu sais que tu pourrais être ravi.
    • {Traduction réalisée par facebookienne}
  • {When I'm 64}
    • Will you still need me, will you still feed me, When I'm sixty-four. Every summer we can rent a cottage, In the Isle of Wight, if it's not too dear We shall scrimp and save Grandchildren on your knee Vera, Chuck & Dave Send me a postcard, drop me a line, Stating point of view Indicate precisely what you mean to say Yours sincerely, wasting away Give me your answer, fill in a form Mine for evermore Will you still need me, will you still feed me,
    • When I'm sixty-four.
    When I get older losing my hair, Many years from now. Will you still be sending me a valentine Birthday greetings bottle of wine. If I'd been out till quarter to three Would you lock the door, Will you still need me, will you still feed me, When I'm sixty-four. You'll be older too, And if you say the word, I could stay with you. I could be handy, mending a fuse When your lights have gone. You can knit a sweater by the fireside Sunday mornings go for a ride. Doing the garden, digging the weeds, Who could ask for more.
    • Quand je serai aussi vieux que je perdrais mes cheveux Dans beaucoup d'années d'ici là. Continueras-tu à m'envoyer pour la Saint Valentin Un bonne bouteille de vin. Quand je rentrais à trois heures du matin Bloquerais-tu la porte ?
    • Auras tu encore besoin de moi, me feras-tu encore à manger, Lorsque j'aurai Soixante-quatre ans ? Tu deviendras vieille toi aussi, Et si tu dis le mot, Je pourrais rester avec toi. Je pourrais t'aider à changer un plombs, Quand tes lumières seront parties, Tu peux tricoter un pull au coin du feu Dimanche matin, partir te promener à cheval. Faire le jardin, retourner les mauvaises herbes, Qui en demanderai plus ?
    • Auras tu encore besoin de moi, me feras-tu encore à manger, Lorsque j'aurai Soixante-quatre ans ? Tout les étés nous pourrons louer une petite maison de campagne, Sur l'île de Wright, si ce n'est pas trop cher Nous économiserons et mettrons de côté Nos petits-enfants sur tes genoux Vera, Chuck et Dave
    • Envoie moi une carte postale, écrit moi un mot, Par rapport à ton point de vue Indique précisément ce que tu as l'intention de dire Tes " sentiments distingués" c'est pas utile Donne moi ta réponse, en bonne et dut forme Mienne à tout jamais. Auras tu encore besoin de moi, me feras-tu encore à manger, Lorsque j'aurai Soixante-quatre ans ?
    • {Traduction fournie par ptitesantardeDon't hesitate to register sign up to correct these translation or submit any other contribution ;-
    {Lorsque j'aurai Soixante-quatre ans ?}
  • SITE OFFICIEL DU PROGRAMME À L’OLYMPIA 2011 http://www.olympiahall.com/web/spectacles.asp