Your SlideShare is downloading. ×
0
Présentation1
Présentation1
Présentation1
Présentation1
Présentation1
Présentation1
Présentation1
Présentation1
Présentation1
Présentation1
Présentation1
Présentation1
Présentation1
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Présentation1

86

Published on

skch

skch

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
86
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1.  Présentation; Définition; L’histoire; Appellations; Rites et traditions islamiques;
  • 2. Le jour de Aïd el-Kebir constitue un jour de fête dans la tradition prophétique musulmane. En effet dès lannonce de la vision de la nouvelle lune (cela signifie la fin du mois précédent et le début du suivant selon le calendrier lunaire), les musulmans glorifient la grandeur de Dieu par letakbir comme suit :Allah akbar, Allah akbar,laa ilaaha illa Allah wa Allah akbar, Allah akbar wa lillahi al-hamd (Dieu est le plus grand, Dieu est le plus grand, il ny a pas dautres divinités à part Dieu et Dieu est le plus grand, Dieu est le plus grand et à Lui seul Lui la Louange).
  • 3.  LAïd al-Adha (en arabe fête du sacrifice »), appelé aussi Aīd al-Kabīr ( la grande fête » principalement au Maghreb, par opposition avec lAïd el- Fitr appelé aïd el-seghir, ou petit aïd), est la fête la plus importante de lislam. Elle a lieu le 10 du mois de dhou al-hijja, le dernier du calendrier musulman, après waqfat Arafa, ou station sur le mont Arafat. Il marque chaque année la fin du hajj.
  • 4. L’Aïd el-Kebir est nommé la Tabaski au Sénégal(son origine) et dans les autres pays dAfrique delOuest francophone (Guinée, Mali, Côte dIvoire,Bénin, Burkina Faso, Togo, Niger, Cameroun) et parexemple au Nigéria. En Afrique du Nord, il est appeléTafaska chez les maghrébins de tradition Amazightandis que les autres Berbères, arabophones, utilisentle nom arabe. En Turquie, il est appelé KurbanBayramı[2] et dans les Balkans, Kurban Bajram.Autrefois les Morisques réfugiés en Afrique du Nordappelaient cette fête Karnéré, le terme disparaît peuà peu au profit de la dénomination arabemajoritairement en vigueur au Maghreb, il est parfoisnoté sous la graphie européanisée de Carnere parde nombreux voyageurs étrangers.[
  • 5. Cette fête commémore la soumission dIbrahim(Abraham dans la tradition juive) à Dieu, symboliséepar lépisode où il acceptait dégorger son fils Ismaël1sur lordre de Dieu ( celui-ci envoyant au derniermoment un mouton par lentremise de larchangeGabriel pour remplacer lenfant comme offrandesacrificielle. En souvenir de cette soumission totaledIbrahim à Dieu, les familles musulmanes sacrifientun mouton ou un bélier, mais parfois dautresanimaux comme des vaches ou des chèvres, enlégorgeant, couché sur le flanc gauche et la têtetournée vers La Mecque, après la prière et le sermonde laïd.
  • 6. Le jour de Aïd el-Kebir constitue un jour de fête dans latradition prophétique musulmane. En effet dès lannonce dela vision de la nouvelle lune (cela signifie la fin du moisprécédent et le début du suivant selon le calendrier lunaire),les musulmans glorifient la grandeur de Dieu par le takbircomme suit : Subhana Allahi wa el Hamdoulilahi wa la illahaillal Allahou , Allah ou Akbar, Allah ou Akbar, Allah ou Akbarwa lillahi al-hamd ( Gloire à Dieu, la louage appartient àDieu, il ny a pas dautres divinités à part Dieu et Dieu est leplus grand, Dieu est le plus grand, Dieu est le plus grand, ,Dieu est le plus grand et à Lui seul Lui sied la Louange). Ilsdoivent le prononcer autant quils peuvent dans lesmosquées, dans les maisons et les marchés. Les hommes leproclament à haute voix tandis que les femmes le font à voixbasse, depuis la veille jusquà la prière du lendemain, jour defête.
  • 7. Le matin très tôt, les musulmans mangent un nombreimpair de dattes selon la sunna, puis après sêtre purifiéspar les ablutions et sêtre parés de leurs plus beauxvêtements, ils se rendent au lieu de prière (à lextérieur). Ilsprient deux unités de prière et écoutent le sermon delimam qui les exhorte à craindre Dieu et à multiplier lesactes dadoration et de dévotion et à les parfaire afinqu’ils récoltent le succès au jour de la Résurrection. Enfin,l’imam égorge sa bête (mouton, chèvre, vache,chameau...)au nom de Dieu, sur le lieu de sacrifice ensuiteles fidèles laccomplissent à leur tour. Lislam incite lescroyants à remercier Dieu pour ses bienfaits, et à partagerla viande avec les plus pauvres dans un esprit derecueillement et de fraternité...

×