Entrepreneuriat par un sérial entrepreneur seq 1 à 3 idrac .ppt
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Entrepreneuriat par un sérial entrepreneur seq 1 à 3 idrac .ppt

on

  • 1,739 views

Objectif donner l'envie aux étudiants et aux crétateurs dans l'âme mais peu diplômés de créer leur entreprise, Ce cours est réalisé par un sérial entrepreneur 2.0 qui a plus de 15 créations ...

Objectif donner l'envie aux étudiants et aux crétateurs dans l'âme mais peu diplômés de créer leur entreprise, Ce cours est réalisé par un sérial entrepreneur 2.0 qui a plus de 15 créations d'entreprises a son actif et qui à incubé près de 80 entreprises

Statistics

Views

Total Views
1,739
Views on SlideShare
1,739
Embed Views
0

Actions

Likes
1
Downloads
44
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment
  • PROMOTING FEMALE ENTREPRENEURSHIP Women constitute, on average, 30% of entrepreneurs in the EU. They often face greater difficulties than men in starting up businesses and in accessing finance and training. The recommendations of the EU Entrepreneurship Action Plan focus on increasing women ’ s start-ups through better access to finance and the development of entrepreneurial networks
  • DOCUMENT 3
  • REFLEXION 1 L ’ humain est éclaté entre l ’ homo religiosus, politicus et economicus ce qui freine l ’ implication et l ’ engagement puisque le STATUT spécifique à chaque niveau a disparu favorisant la mutilation de l ’ humain réduit à l ’ état de ressources exploitables et manipulables. Compagnonnage = solidarité et soutien Abus du corporatisme = augmentation des droits individuels mais aussi perte des droits collectifs, pauvreté et désarroi. Pas de travail, pas de métier = pas d ’ espoir Donc revenir d ’ urgence aux vraies valeurs Employé et professionnel = résultat et faire sa job Artisan et compagnon = transformer, créer et apprendre L ’ imposition d ’ outils, de modèles et de technologies sans appropriation et sans intégration éloigne l ’ humain de sa réalité intérieure et désincarne l ’ essence du travail et du rôle REFLEXION 2 Artisan et métier = une passion dévorante une conscience aiguë de son rôle Compétence = savoir en action Le travail doit devenir une réalisation de soi et une affirmation de son humanité donc permettre de transformer l ’ aliénation en affirmation d ’ une volonté d ’ être... L ’ homme de métier est celui qui par son expérience , son talent et ses connaissances , est capable d ’ effectuer de façon autonome un travail qualifié et utile à la société. Partant de là pensez aux perceptions du travail et à tous les modèles inutiles mis sur pied par les théories de gestion... La rationalité économique a encore une fois facilité le dérapage et favorisé l ’ incompétence au détriment du gros bon sens. Les mieux placés pour répondre sont toujours ceux qui font le travail et particulièrement s ’ ils sont des artisans. REFLEXION 3 L ’ uniformisation des procédures et politiques quantitatives sans tenir compte des valeurs, des symboles et de la réalité du terrain entraîne encore une fois la dégradation du travail tout en augmentant les dangers et les souffrances tout en facilitant les dérapages par la perte de l ’ implication, du bon sens et de la responsabilité. Le dirigeant = un être de parole qui se doit de posséder son métier à la perfection et d ’ agir avec éthique puisque lors des échanges il est question du maintien de l ’ identité des acteurs. Japon et Allemagne = priorité au dialogue, au partage, au consensus, à la négociation, à la collégialité et à l ’ esprit d ’ équipe. Un bon dirigeant = une personne mature dans sa vie affective, bien dans sa peau et qui a un souci éthique très développé.
  • DOCUMENT 3 Le fait que le programme Sensibilisation à l ’ entrepreneuriat privilégie l ’ esprit d ’ entreprendre explique l ’ absence du travailleur conformiste (fait ce qu ’ on lui demande de faire, sans plus, peu ou pas d ’ initiative) comme forme d ’ engagement à considérer.

Entrepreneuriat par un sérial entrepreneur seq 1 à 3 idrac .ppt Entrepreneuriat par un sérial entrepreneur seq 1 à 3 idrac .ppt Presentation Transcript

  • MOE IDRAC v4EntrepreneuriatIntervenant Marcel Nizonsérial entrepreneurtel 06 09 36 49 24 marcel.nizon@gmail.com« Rien n’arrête une idée dont l’heure estvenue. » (Victor Hugo ).
  • Cours d’Entrepreneuriat Master 2Idrac Nantesspécialisation MOE Management OrganisationEntrepreneuriatSEQ 1 à 3par Marcel Nizon pour Idrac Nantes15 millions de Français disent avoir envie de créer oureprendre un jour une entreprise.2,5 millions de Français ont même déjà préparé leur projet,et vous ou en êtes vous ?
  • L’intervenant Marcel Nizon•  Sérial entrepreneur 2.0•  80 entreprises incubés ou coachées en 20 ans•  Ancien président du premier club de créateur en France ACREAANGERS•  Membre du jury « les entrepreneuriales à Angers•  14 entités crées en négoces & services & revendues avec plusvalue de 1.5 à 480 fois la mise initiale•  1 seule entité reprise via le tribunal de commerce de Nanterreen B to B•  Un Statut de petit business Angel avec 12 financements réalisés•  1 dépôt de bilan avec caution perso en B to C (avec perte de1/3 du patrimoine secondaire )•  Mais un bilan entrepreneurial & patrimonial très positif car ilsuffit de savoir rebondir !3
  • Un immense espoir•  Quand la créativité et lesprit dentreprise fontleur apparition, et quand de nouvellesinnovations sont introduites dans un marchéouvert, il ny a pas de limites àlaccomplissement humain•  "La limite nest vraiment que votreimagination.« Abe Reichental , CEO de 3D ​​Systems.•  La France est la 3 ème nation des hommes lesplus riches de la planète COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT4
  • Objectif : Le choc de compétitivitérecherché en France•  Susciter la créativité et la recherche auxaides publiques en France , mais pasuniquement dans le numérique•  Donner aux entrepreneurs les moyens departiciper à cette révolution de la fabricationnumérique en France ,•  Ne pas créer que son propre emploi (voirrapport Haya Fleur Pellerin sur le sujet )COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT5
  • Un immense espoir•  Rechercher de nouveaux marchés ou de nouveauxproduits ne requiert aucune connaissancespécifique en management,•  il faut du courage pour fournir un effort inhabituelde réflexion sur ses motivations, du courage aussipour cultiver limagination•  de lagilité mentale pour transformer cesopportunités en projets concrets.•  Source : Robert Papin créateur de HEC entrepreunariatCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT6
  • L’entrepreneuriat v 2.0Notre objectif : Développer la culture del’entrepreneuriat ,vous transmettre le gout durisque, de l’innovation et renforcer la mobilitéinternationale vous donner la fibre créatrice…, les outils, bref révéler en vous le goûtdentreprendre !Il se dit que la création dentreprise (et plus généralementlinnovation) est un art relevant de qualités innées et qui donc nesenseigne pas ! Eh bien aujourd’hui si , il suffit d’avoir créer !
  • Plan•  Seq 1 Atouts & ÉchecsSeq 2 Responsabilité du dirigeant & ADNSeq 3 Créer, Reprendre Ou Intraprendre ?Seq 4 (deuxième diaporama ) LesFinancementsSeq 5 Business Model & Business PlanSeq 6 Vous accompagner CommentMonter Votre DossierCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT8
  • A quel âge créer son entreprise ?•  Actuellement, la très grande majorité desingénieurs qui créent des entreprisestechnologiques, le font à 35-40 ans, plutôtquà 25-30 ans.•  Mais le fait que les nouvelles créationsdactivité reposeront de plus en pluslargement sur ces nouvelles techniquesdevrait, dune manière ou dune autre,favoriser la prise de risque par la génération YCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT9
  • Quelles sont vos motivations ?Quel concept ?Création ou reprise ?
  • Les attentes du créateurCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT11
  • Un haut responsable à l’entrepreunariat :•  Le rapport haya•  La Ministre Fleur Pellerin a notammentdéclaré : (...) de quelles attentes plus profondesles entrepreneurs me font-il part une phrasesimple : “Simplifiez-nous la vie et permettez-nous d’évoluer dans un environnement pluspropice à l’esprit d’initiative!”.•  Le risque de l’entrepreneur est fiscalementde moins en moins rémunéréCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT12
  • les motivations qui poussent à entreprendreCREATION REPRISE INTRAPRENEURIATBESOINS D’ AUTONOMIECOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT13
  • AutonomieCREATION REPRISE INTRAPRENEURIATETRE SON PROPRE PATRON LIMITER LESEFFETS parfoisPERVERS DE LAHIERARCHIECOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT14
  • 2 raisons essentielles qui poussent àentreprendreCREATION REPRISE INTRAPRENEURIAT1 BESOINS D’ AUTONOMIE2 CRÉER DE LA VALEURCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT15
  • CRÉER DE LA VALEURCREATION REPRISE INTRAPRENEURIATè Valeur financière &patrimoniale pour lesfondateursè Valeur sociétale pour lesparties prenantesè Création d’emploiè Lutte contre l’exclusionè Protection de l’environnementè Développement territorialè Faire carrièreè Augmenter sonniveau de motivationè Contribuer plusclairement à lacréation de valeur del’entreprise ou l’onn’est salariéCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT16Ne pas se limiter à son emploi et un résultat net de 0,1 % qui n’interesse personne
  • 3 raisons qui poussent à entreprendreCREATION REPRISE INTRAPRENEURIAT1 AUTONOMIE2 CRÉER DE LA VALEUR3 TENACITE ALLER AU BOUT DE SES IDEESCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT17La création de valeur est moins fonction du territoire, du capital oudu travail que des idées et/ou des innovations que les membres de l’équipe peuvent porter.
  • Aller au bout de ses idees1 CREATION 2 REPRISE 3 INTRAPRENEURIATINNOVATIONCREATIVITECLAIRVOYANCEESPRIT VISIONNAIRECOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT18
  • 4 raisons qui poussent à entreprendreCREATION REPRISE INTRAPRENEURIAT1 AUTONOMIE2 CRÉER DE LA VALEUR3 ALLER AU BOUT DE SES IDEES4 UN ETAT D’ESPRITCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT19
  • Les attentes en accompagnementdu créateurCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT20
  • UN ETAT D’ESPRIT :Des compétences et des valeurs1 CREATION 2 REPRISE 3 INTRAPRENEURIATè Des compétencesè è Des valeursè Capacité à Convaincreè Le travailè Capacité à Mobiliser è L’abnégationè SAVOIR ETRE :Charisme et leadershipETRE PASSIONNE … MAIS NE PAS TOUJOURS REVERCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT21
  • 22L’ International ? Une démarche a prioriplus facile pour les èlèves ingénieurs•  Préparer individuellement chaque PME de forte croissance àl’export ou à l’exploitation d’actifs à l’étranger•  Is de 35 % dans l’OCDE et de 25 % au USA !•  (34 démocraties de lEurope, de lAmérique du Nord et de l Amériquelatine ainsi que du Pacifique.)•  500 entrepreneurs français dans la silicon vallée …•  .sa réalisationLe rachat d’une entrepriseexistanteLa création du siègeForme juridique selonle droit commercial, social et fiscal du pays
  • 23S’épanouir à l’International ?Valoriser la compétitivité hors prix, comme ledesign, l’image, la marque, la propriété́intellectuelle, etc.synthèseAvantages Inconvénients*Commercial*Administratifs*Logistiques*FinanciersCroissance 2013 en chine 8 %ou Afrique 5 % France 0,5 %*Coûts fixes relativementimportants*Dépendance vis-à-vis dupays d’accueil*Engagement au minimum àmoyen terme
  • Trois approches•  - La dimension « conceptuelle » : pourquoientreprendre ? Des témoignages, visites, études decas présentent les différents aspects de la créationdactivité. démystifier un acte à la fois banal etpassionnant.•  - La dimension « instrumentale » : comment fait-onpour entreprendre ?, le savoir-faire du créateurdactivité. Le mot clé est « enseignement ».•  - La dimension « expérimentale » : peut être la pluscréatrice de valeur ? et si on le faisait !COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT24Préciser quel segment dans votre dossier
  • Itinéraire pédagogique séquence 1 à 4•  4 équipes de 5 élèves ,chacune avecun projet qui converge au bout de 5 à 6mois vers un dossier comprenant : 1business modèle & 1 business plan & 1pitch oral générateur de 4 ECTS autravers des cours sur de 6 mois surl’analyse financière, les ratios, lejuridique, les crises de gouvernance &l’entrepreneuriatCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT25
  • Quatre étapes dans la créationdentrepriseCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT26
  • 4 Segments Pour Votre ProjetA.  - « Entreprises employeuses », créées avec un salariéau moins. (Souvent demandeur d’emploi)B.  - « Entreprises de croissance », destinées à dépasser10 salariés à terme.C.  - « Entreprises de forte croissance », destinées àdépasser 50 salariés à terme.D.  - « Entreprises de très forte croissance », > 250salariés à termeCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT27
  • Dynamique :le cycle de vie de l’entrepriseTempsEmergenceDémarrageCroissanceMaturitéDéclin???NaissancePosition = f (expérience, taille du marché,volume de production, ressources disponibles, ...)Le deuxième tourde table
  • Une idée Un businessplanUne vision tactique oustratégiqueUn BusinessmodelUne opportunitéd’affairestPremier tourde table !Votre cheminement de 6 mois à 2 ans
  • Envie d’entreprendre par pays et vous ?504848474239373733333130303029292928282624212120191816010203040506070LVPLLTELUSITIECMTEEFIEUPTCZUKLUESSKFRHUSISENLDKDEBEATpercentSource: Flash Eurobaromètre 192,Quel est le degré denvie de devenir indépendant au cours des5 années à venir ?
  • •  23 millions de PME en Europe–  2/3 du total de l’emploi privé–  80% des nouveaux emplois (67% du total dela population active)–  99% de toutes les entreprises–  58% de la valeur ajoutée–  92% emploient moins de 10 personnesLes PME un moteur essentielde l’économie européenneCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT31
  • Les précieux atouts dont la Francedispose avec 26 000 PME•  - Des grandes entreprises qui se donnent les moyens d’innover, dontplusieurs leaders mondiaux ( Ex l’aéronautique, du spatial, du TGV, dunucléaire et de la défense)•  - Des dispositifs publics incitatifs (auto-entrepreneur, mesures ISF-PME) ERASMUS ENTREPRENDRE ;•  - Un fort soutien aux dépenses privées de R&D (crédit impôt recherche4 milliards )•  - Une orientation politique claire en faveur de l’innovation ; OSEOInnovation•  - Un bon niveau de formation initiale notamment scientifique ;•  - Une recherche scientifique souvent en tête du peloton mondial ;•  Mais les PME achètent peu de prestations externes en matièrede R&D et d’innovation un fcs ? :•  Une idée originale associée à des compétences de marketing ou dedesign COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT32
  • Constat : le nombre de créations dentreprises est endiminution depuis 10 ans (source rapport haya)•  1 200 000 Français auraient un projet précis decréation dentreprise (APCE)•  1997, 271 000 créations dentreprises, dont 167 000créations ex nihilo, 58 000 réactivations et 46 000reprises dentreprises existantes•  2011 : 80 000 créations (presque la moitié desnouveaux emplois lont été dans le domaine desNTIC ) mais 60 000 dépots de bilan•  La probabilité de créer une entreprise serait divisée par 2 silon a acquis un diplôme denseignement supérieur !COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT33
  • Quel secteur ? Quelle taille ?COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT34
  • Erasmus pour les jeunes entrepreneurs•  Offre à de « nouveaux » entrepreneurs la possibilité de travaillerjusqu’à six mois aux côtés dun dirigeant expérimenté dune PME,établi dans un autre pays de l’Union européenne.•  Permet léchange dexpériences entre nouveaux entrepreneurs etchefs dentreprise chevronnés.•  Facilite laccès à de nouveaux marchés et la recherche departenaires commerciaux potentiels.•  Encourage et active la constitution de réseaux de relation daffairesà travers lEurope.•  Permet à des entrepreneurs expérimentés détablir de nouvellesrelations commerciales et de découvrir et saisir les opportunitésoffertes dans dautres pays de lUnion européenne.COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT35
  • Comment ça fonctionne ?361 – 6 months stayabroadNew entrepreneurgoing abroad to learnfrom an experiencedentrepreneurEuropean Commission in cooperation with a European level SupportOffice (SO) and intermediary organisations (IOs) at national / regionallevelcoordinationsupportmatchingPractical inductionLearning on the job, exchange ofexperience, market access,networking, intercultural learningExperienced hostentrepreneurestablished in anotherEU country
  • Promouvoir les femmes entrepreneurs, unenécessitéle Larousse valide enfin le terme "entrepreneuse",•  Au cœur de la stratégie de Lisbonne et repris par Europe 2020 :assurer que la proportion des femmes dans lemploi actifdépasse 60% dici 2010•  Le potentiel entrepreneurial des femmes constitue une sourcede croissance économique et de nouveaux emplois sous-estimée•  Les femmes constituent, en moyenne, 30% des entrepreneursdans lUE (36% pour les start-ups, 20% dans lindustrie)•  Elles font souvent face à de plus grandes difficultés que leshommes dans la création dentreprises et dans laccès auxfinancements et à la formationCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT37
  • L’échec du créateurLe réseau entreprendre a accompagnébénévolement 560 entreprises en 2011 et assurepar son accompagnement sur 2 ans un taux depérennité́ de 84% à 5 ans.
  • 2013 La fin du fichier banque de France desgérants en dépôt de bilan ( grâce à Fleur Pellerin )COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT39
  • Bilan 2012 des échecs en création•  Vous ne pouvez créer restauration outransport les + vulnérables•  Les entreprises de 1 à 5 salariés ontconnu une année 2012 «compliquée»,avec 26.500 procédures collectives sur60 000, soit 10% de plus quen 2011.•  Les PME de plus de 50 salariésaffichent, à linverse, une «vulnérabilitéessentiellement concentrée sur lepremier semestre». COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT40
  • 550 000 créations 2013 inclusauto entrepreneurCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT41
  • Une sanction excessive de léchecen France•  Léchec de lentrepreneur est trèssévèrement sanctionné•  En diminuant les cautions sur les biens personnels des petitsentrepreneurs•  La non-réussite de son entreprise doit être considérée commepossible statistiquement et vécue avec sérénité (à linstar dunedéfaite sportive).•  Failcon, la conférence parisienne qui met fin au tabou del’échec•  la Silicon Valley, un lieu où léchec fait partie du parcours normaldun entrepreneur.COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT42
  • Les causes des défaillancesdentreprises nouvellement crées•  - la stratégie, de financement des besoins immobilisés à 3 ans insuffisante•  - linexpérience de lentrepreneur.•  Les erreurs de stratégie sont principalement :•  -la compétitivité du produit•  -le potentiel du marché surestimé•  -le marché nexiste pas ou le Time to Market est sous-estimé•  - le délai de pénétration de nouveaux produits sur le marché est mal évalué•  -difficultés daccès au circuit de distribution traditionnelle.•  -Choix erroné dans les canaux et/ ou méthodes dattribution•  -mauvais positionnement marketing 4P mauvaise politique de communication.•  - Insuffisance des fonds propres•  -charges d exploitation mal contrôlées cout fixes /cout variable•  -manque daptitude et/ou de compétences du nouveau dirigeant•  -manque de soutien moral et affectif de la part de la famille de lentrepreneurCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT43
  • Le taux déchec et les syndics•  Seulement 9 à 10 % des entreprises ayantdéposé leur bilan font lobjet dun plan decontinuation au tribunal de commerce•  Parfois seul le fonds de commerce CAD l’actifest au coeur du processus de reprise•  Les syndics des rapaces prédateursdépeceurs aux rémunérations excessives quivendent les actifs 5 à 10 % de leurs valeursbilancielle pour leur seul profit capitalistique44COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT
  • Les passifs•  La garantie de passif•  Les passifs latents•  Les arnaques du vendeurExemple Comment racheter une dette de 1 M€ pour1 € ?•  Les arnaques de l’acheteurCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT45
  • Le rapport haya•  C’est actuellement la meilleure étude demarché ,et de préconisations , sa lectureest obligatoire avant de présenter votredossier au jury et comité d’engagement dumois de mai.•  vous le retrouverez sur drop box,COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT46
  • Taux de survie de créationdentreprise à cinq ans•  Commerce 46 %•  industrie agroalimentaire 49 %•  services aux particuliers 49 %•  services aux entreprises 50 %•  transport 62 %•  source INSEE enquête 2007COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT47
  • Création faillite et transfert d’entreprises (1)•  Dès 2006, la Commission européene a commencé à travaillersur la simplification des procédures, la réduction du temps etdu coût pour créer une entreprise en Europe:•  en 2002 moyenne UE: 24 jours et 830 €•  en 2009 moyenne UE: 8 jours et 417 €•  Faillite et 2ème chance:–  Des milliers d’emplois ne sont pas créés en Europe parce qu’onne donne pas une 2ème chance aux entrepreneurs faillis ou parceque les gens s’abstiennent de créer leur entreprise par peur de lafaillite,–  Conférence FAILCON failure conférence sur « l’échec « chezMicrosoft 1400 présents cette année !COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT48
  • Se planter, la meilleure façon de réussir !•  Si vous avez une capacité de résilience suffisante•  Les managers français ont encore du mal à voir ceux quichutent sous un jour favorable.•  Pourtant, échouer signifie être allé de l’avant et avoiracquis une expérience précieuse.•  Aux Etats-Unis, l’échec a tellement bonne presse quecertains entrepreneurs de la côte ouest se sont fait unefierté de raconter publiquement leurs loupés dans desmagazinesCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT49
  • Création et transfert d’entreprises•  Soutien à un transfert d’entreprises plus efficace et plus effectif–  1/3 de toutes les entreprises de l’UE devront faire l’objet d’un transfert depropriété dans les 10 ans à venir–  Jusqu’à 690.000 entreprises et 2,8 millions d’emplois en jeu par an–  Etude récente montre qu’actuellement 35% des entreprises ne sont pastransférées à cause d’un système inefficace, ce qui représenterait 150.000entreprises et 600.000 emplois•  Nous ne devons pas perdre des entreprises viables à cause deproblèmes liés à leur transfert. :þ  Restructuration/ changement du statut légalþ  Simplification pour les petites Sociétés anonymesþ  Principe légal de continuitéþ  Impôt sur les successions•  Degré de mise en œuvre:–  Anciens EM: 60%–  Nouveaux EM: 45%COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT50
  • SWOT de l’écosystèmed’innovation françaisCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT51
  • Votre plus grand capital est virtuelprotégez le !•  Voir annexe INPI en PDF•  Enveloppe soleau l’idée le business modèle•  Tribunal de commerce : le sigle logo•  INPI le nom de société•  AFNIC site internet•  Brevets•  Ressources humaines clauses de confidentialités,d’investissement formation, de concurrence déloyale,business modeleCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT52
  • SEQUENCE DEUXLa responsabilité du dirigeantDonner un sensTransmettre un ADNL’ esprit entrepreunarial
  • La responsabilité pénale•  Distributions fictives de dividendes•  Emprunt personnel & La sté se portecaution ce qui est interdit ,nantissement des parts autorisé•  Fraude fiscale abus de biens sociaux(affaires Botton, Bernard Tapie)•  Recours les peines peuvent êtreaggravées en appelCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT54
  • La responsabilité personnelle desdirigeants•  Responsabilité limitée aux apports si pas decaution en SA SAS SARL•  Pas de poursuites si pas d’abus de bienssociaux possibilité de repartir•  Cotation banque de France sur les dirigeants•  Le C.A. peut être poursuivi en comblement dela dette•  Attention à la séparation des patrimoinesCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT55
  • La responsabilité civile & de droitcommun des dirigeants•  Droit des sociétés•  Violation des dispositions légales &complémentaires•  Violation des statuts•  Faute de gestion•  Fisc & URSSAF demandent le registre desassemblées•  Attention ! si défaut de paiementcondamnation personnelle du dirigeantCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT56
  • COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT57L’entrepreneur•  IL axe son énergie sur l’innovation et lacroissance•  Crée une entreprise ou met au point uneinnovation dans une entreprise qu’il aacquise (exemple machine a laver devientvoiture électrique à Lyon)•  Multiples facettes, métier complexe quidoit évoluer de leader à manager
  • Caractéristique de l’homme de métiertraditionnel (artisan auto entrepreneur)•  Nécessité de penser par soi-même•  Sentiment d’appartenance•  Qualité du travail•  Éthique: parole et dialogue•  Le respect du client•  Dimension affective du travail•  Imagination, perspicacité, souci du détail•  Dépassement et le désir de faire bien leschoses•  Transmission des valeurs professionnelleset morales•  Miser sur les connaissances personnellesCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT58
  • Transformation du métier dans lesdébuts du managementAu cours des dernières décennies, les organisations1.0 ont uniquement été préoccupés par:•  Finance•  Rendement•  Productivité•  Profits•  Efficacité•  OptimisationOn a dépossédé l’employéde son travail.COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT59
  • L’Artisan contre le TechnocrateMÉTIER•  Un sens à la vie de lapersonne•  Intégration sociale•  Protection contre lapuissance de l’ÉtatARTISAN•  Métier…= Globalité= Implication= Responsabilisation= QualitéTAYLOR•  Déqualification etdémotivationFAYOL•  Étroitesse d’esprit etdépersonnalisationDouble évolution+ de complexité, d’enrichissement,+ de mécanisation et robotisationVSSource: Matériel pédagogique Gilles Saint-PierreCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT60
  • Leçons et réflexions sur donnerun sens à sa vie1.  Revenir d’urgence aux vraies valeurs sur le sens dutravail (bien accomplir sa tâche, transformer, créer etapprendre)2.  Compétence = savoir en action3.  Le dirigeant = un être de parole qui se doit deposséder son métier à la perfection et d’agir avecéthiqueSource: Matériel pédagogique Gilles Saint-PierreCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT61
  • Défis d’aujourd’hui en entrepreneurialEst-ce possible d’être un homme(femme) de métier aujourd’hui dans lesGME ??? Si oui, comment???COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT62
  • Le management réflexif dansl’entreprise•  Développer des capacités pour:– Lire la situation globalement (analysesystémique ),– Effectuer des synthèses,– Faire des combinaisons/associations,– Comprendre et agir intelligemment,– Faire face à plusieurs logiques,– Identifier les perspectives managériales lesplus appropriées pour vous– Créer un climat propiceSource: Matériel pédagogique Gilles Saint-PierreCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT63
  • L’esprit entrepreneurial…•  L’esprit d’entreprendre, c’est une mentalité quiconduit à prendre des initiatives, à relever desdéfis et à devenir acteur de son propre avenir.•  L’esprit d’entreprendre se distingue de l’espritd’entreprise par le fait que les actions poséesne visent pas nécessairement la création d’uneentreprise ou la recherche de profits. Ellesvisent plutôt à améliorer la qualité de vie ou larichesse collective.64COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT
  • COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT65un rêve… qui après une idée devient une vision,•  … qu’on communique et partage•  … avec enthousiasme et détermination,•  … et transformée en actions•  … permet de bâtir…et devenir peut-être réalité!L’esprit entrepreneurial…
  • COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT66L’esprit entrepreneurial c’est aussi…•  PLONGER parfoisinconsciemment– … tout ne peut pas être attaché– … mesurer ses risques– … apprendre à nager
  • COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT67L’esprit entrepreneurial c’est aussi…•  OSER avec une dosed’inconscience !– … ne pas avoir peur du changement– … être moteur de ces changements– … n’avoir pas peur des erreurs– … mais savoir corriger ses erreurs!– ... Courage & ténacité ! Et le droit à l’erreur !
  • COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT68L’esprit entrepreneurial c’est aussi…•  VENDRE– … convaincre et entraîner– … mobiliser– … créer des liens forts avec sonéquipe
  • COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT69L’esprit entrepreneurial c’est aussi…•  LA FETE !– … vivre les p’tits bonheurs d’ atteindreles objectifs fixés la signature d’un grosdossier …– … et partager la passion– … la fierté n’est pas de l’orgueil– … savoir-faire et savoir-être
  • COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT70L’esprit entrepreneurial…c’est aussi… toujours…•  CONTINUER…– … une tranche à la fois– … travail, travail, travail proche de 70 hpar semaine au début …mais 8semaines de congés au bout de 5 ans– … ne pas lâcher !
  • COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT71L’esprit entrepreneurial…c’est aussi… vouloir…•  LAISSER SES TRACES comme unhomme politique …•  FAIRE SA MARQUE!•  Ne pas quitter son employeur etintraprendre .. En GME
  • En final : Revendre son entreprise ?•  Marc Simoncini entame une nouvelle vie avec les55 millions d’euros que lui rapporte la vente de 70 %de sa participation dans Meetic. Il réinvestit sonargent dans le fonds Jaïna Capital qui prend desparticipations dans de très jeunes entreprises. Il lancele site de vente de lentilles sur internet Sensee.•  Il est , l’un des co-investisseurs du groupedinformations pour jeunes Melty, créé par AlexandreMalsch.•  IL crée l’Ecole européenne des métiers del’Internet avec Jacques-Antoine Granjon, le fondateur de Vente-privée.com et Xavier Niel, le fondateur de Free.COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT72
  • Si revente vous devez•  Valorisé vos parts•  Préparer un traité de reprise•  Envisager les scénarii fiscaux•  Accompagner le repreneur 2 ans•  Accompagner les salariés•  Ce n’est pas qu’ une question d’argentCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT73
  • LE JURIDIQUE•  LA REPARTITION DU k•  Un seul capitaine cad 50,1 %•  Pas de 50/50•  La minorité de blocage•  Les parts en industriesCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT74
  • Sequence 33 scénarii1 Création d’entreprise2 Reprise d’entreprise3 Intrapreunariat
  • Séquence 3•  Créateurs dentreprises•  Créateurs dactivités ? (chap 4intrapreneur )•  Intrapreneuriat (Tout élève-ingénieur doit désormaissavoir quil aura au cours de sa carrière, dans uncadre ou un autre, à créer une activité nouvelle)•  Développer l’entreprise mais comment ?•  Anticiper Le deuxième tour de table à 3ansCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT76
  • Leader Créateurs et ManageursRepreneurs partagent un point commun•  Etre sans cesse remis en question dans leursmoyens comme dans leurs finalités•  Dimportantes mutations, liées auxbouleversements de linformatique et du digital,et des attentes de leurs consommateurs et du« e management »•  Cols bleus et cols blancs constituent le lieu parexcellence de conflits entre deux dimensions quihantent et structurent la vie administrative et laproduction économiqueCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT77
  • Chap 2 La repriseSi vous êtes plus managersgestionnaires ou techniciens quecommercial et si vous disposez d’unetrésorerie confortableAlors la reprise est pour vous ,,Le coût d’une reprise est en général plus important que celui d’une création, lacession d’activité tiendra compte du développement potentiel de l’entreprisecédée. Cependant, le risque est inférieur à une création
  • chap 2 la reprise d’entreprise?Etude critique de 3 protocolescontractuels de reprise par MarcelNizonProdware sté cotéepuis OGI&Infocob IFRS )
  • Reprendre avant ou après dépôt debilan ?•  Avant : pas de perte de notoriété mais ,,nécessité de trouver la juste valeur del’actif et du passif (cf méthode patrimonialeou DCF direct cash flows actualisés)•  Après : pas de reprise du passif mais ,,•  Les compétences rares, les actifs deproduction, les relations avec le syndic, ladélégation de signature etc,,COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT80
  • Situation de reprise dentreprise•  Il faut distinguer le transfert de propriété et le transfert dedirection, l’affect est très présent•  Cette fois le taux de survie moyens à six ans est de•  79 %•  Besoins : souvent un fort besoin dindépendance lestechniciens et ingénieurs souvent piètre commerciauxpréfèrent les reprises à la création.•  Les clauses de garantie de passif et les« cadavres dans les placards » sont monnaiecouranteCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT81
  • Rachat de Fonds de commerceou parts sociales ?•  Reprise sans risque de l’actif•  exemple Prodware OGI on vends unebranche d’activité à une autre entité.•  Mais pas la balance clients pas derisques•  Rachat de parts sociales lesconséquences …COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT82
  • Etes-vous prêt pour la reprised’entreprise?•  La sélection des bonnes affaires•  La procédure des premiersdiagnostics•  L’évaluation de l’entreprise cédée•  Le déroulement du financement•  La dernière étape : de repreneur àchef d’entreprise•  100 jours afin de devenir réellement lenouveau chef de l’entrepriseCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT83
  • La valorisation de la reprise•  PME Méthode non actualisée•  GME Méthode actualisée (DCF) ou valeurboursière ?•  La valeur de l’entreprise pour l’acheteurest fonction de sa trésorerie & de votremotivation (ne vendez pas trop tard ! ) etest essentiellement psychologique•  Il faut mieux vendre à une personnemoraleCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT84
  • Le banquier Responsable ou coupable ?•  Prêt bancaire, love money, crédit vendeur,prêt d’honneur ou à taux zéro, etc.•  Il est à savoir que les banques exigentdes garanties au repreneur en cas dedéfaillance de la société entre autres lacaution personnelle, la caution des parts…•  La responsabilité n’est plus dans ce caslimitée aux apports ….COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT85
  • CHAP 3 INTRAPRENDREL’intrapreneuriat reste encore un concept relativement méconnu.Quels sont les enjeux et les modalités de lessaimage ?Quels sont les avantages de ce mode dorganisation des projetsinnovants ?Peu de choses semblent aujourd’hui validées empiriquement dans lalittérature sur ses éléments constitutifs, ses FCS ..Distinguer les différentes formes d’intelligence collective, comprendrel’importance du capital informationnel dans les dynamiques dechangement organisationnel en mode lean startup, tel semblent êtreles principaux FCS du concept « d’intraprise »Introduire la concurrence sur les marchés internes par la mise en placed intraprises , tel sont les modèles développés par IBM dans lesannées 1980 (Ibm France diffusion pour lancer le PC ) et par Googleaujourd’hui
  • Chap 3 Intraprendre•  Pour changer, de paradigme , innover un vecteurpotentiel d’innovations stratégiques s’offre ici•  La démarche s’avère d’une redoutable efficacité , elle :•  Décloisonne les métiers et les départements,•  Elle apprend à fonctionner dans des collectifs nonhiérarchiques,•  Elle met en mouvements et en créativité sous défispermanent•  Elle polarise sur des finalités de service et de valeurajoutée pour ses clients•  Son management est de type horizontal•  C’est une entreprise 2.0 !
  • La stratégie intrapreneuriale•  Chaque firme tend à développer une approche de l’intrapreneuriat qui lui est propre,•  Les premières basent leur stratégie intrapreneuriale quasi exclusivement sur leur d‘entreprise,•  Tournée vers l’ innovation, sans Développer d’ autres formalismes que ce soit en termes deméthodes, d’outils ou de procédures,•  Entreprises récolteuses d’idées 2.0 génération Y :•  D ‘autres entreprises répondant à ce critère d ‘ intrapreneuriat intégré mettent quant à elles EnŒuvre Des dispositifs concrets, traduits au travers D ‘outils et de procédures explicites, pourappuyer davantage leur approche , exemples :•  Des sessions de formations, des séminaires ou encore des concours à l’innovation en vue dedévelopper l’ esprit intrapreneurial des membres•  L’intrapreneuriat y apparaît en outre impulsé par des pratiques de GRH plus adaptées.Alors à l’embauche n’oubliez pas de tester l’ADN de votre boite sur ces critères, quel critèresfinanciers vous sont proposés si vous décidez d’intraprendre ?
  • La notion de recentrage métiercontemporaineAujourd’hui, paradoxalement on recherche à nouveaules mérites des métiers:•  Qualité totale•  Créativité•  Souci du client•  Éthique de travail•  Fidélité•  Esprit d’équipe•  Partage•  Collaboration•  Motivation•  Initiative•  Les attentes de la generation YCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT89
  • Les FCS de l’intrapreneuriat……L’esprit métierdans l’organisation 2.0 et la génération Y•  Le processus d ’ensemble plutôt que les opérations en elles-mêmes•  L’esprit d ’équipe plutôt que Groupe la somme d ’individus•  L’échange direct et le dialogue plutôt que trop d’ écrits et des ordresnon argumentés•  La négociation, le consensus et l ’adhésion plutôt que l’obéissance etl ’exécution•  La personne ressource plutôt que une charge supérieur-superviseur-contrôleur•  Les relations horizontales-transversales plutôt que verticales-hiérarchiquesVers une ré-appropriation du travailpar ceux qui le font.COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT90
  • Un fcs : l’entreprise doit êtreapprenante dans sa culture
  • Les changements à apportermanager une entreprise apprenanteLe management nest pas un Décaloguede techniques et de recettes !Ruptures à faire:•  Changer la mentalité des acteurs•  Éthique et loyauté.•  Responsabilité globale et à long terme.(rse )•  Penser en terme collectif et sur le long terme•  Comprendre la logique du fonctionnement de façonglobale, systémique et complexe.(stakeholders)Source: Matériel pédagogique Gilles Saint-PierreCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT92
  • Identifier les contradictions dusystème 1.0 vs attentes des Y1.  Pouvoir sans partage(séparation de lartisan de son travail) =subdivision/spécialisation.2.  Perte du sens du travail(le système impose loutil…).3.  Coupure avec la nature(loi du profit vs biologie/écologie)4.  Séparation producteur/possesseur vstravailleur/locataire(humain étranger à lui-même)COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT93
  • De l’entreprise pyramidale versl’intelligence collective•  Jusquà maintenant, les organisations se sont essentiellementdéveloppées à partir dun modèle darchitecture sociale verticale(qualifié de pyramidale) caractérisé́ par lautorité hiérarchique, ladivision du travail, le contrôle•  Le contexte IT a imposé la mise en œuvre dautres formes degouvernance qui réconcilient les impératifs de compétitivité et decoopération.•  Dun coté le modèle de la société industrielle, porté par letaylorisme, dont le principe est pyramidal et hiérarchique, et delautre coté le modèle delère informationnelle, aux modes depensée systémique, qui relève de lintelligence collective
  • Le modèle d’organisationapprenanteLe modèle 2.0Le modèle 1.0 souvent dépassé
  • Chap 4 Projet dentreprise à finalitésociale•  Lentreprise à finalité sociale peut choisir desmêmes formes juridiques une entreprise àfinalité capitalistique SARL, SA SAS,) il suffit dele préciser dans le pacte dactionnaires.•  Le Chabada ANGERS une mission dintérêtgénéral porté sur la diffusion de musique et despratiques artistiques locales.•  La société AGEPLA basé à Nantes salariés àtemps partiel pour complément dactivité•  Former aux métiers de l’informatique desjeunes issus de familles très pauvresCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT96
  • Les valeurs et les acteurs del’économie sociale et solidaire•  1,8 MILLIONS DE SALARIES EN France (incluscoopératives )•  La Direction Régionale du Travail, de l’Emploi et de laFormation Professionnelle (DRTEFP) porte des dispositifs desoutien à la création•  la liberté d’adhésion ;•  - la gestion démocratique avec le principe « une personne, unevoix » ;•  - l’indépendance à l’égard des pouvoirs publics ;•  - la solidarité ;•  - la non redistribution individuelle des profits ou redistributionlimitée ;•  - la primauté de la personne et de l’objet social sur le capital.COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT97
  • L’intrapreneur social•  Quel est le lien entre un garage solidaire redonnant uneseconde vie aux véhicules de GrDF, le Réseau AdeccoInsertion•  Toutes ces initiatives ont été développées par desintrapreneurs sociaux qui, au sein de leur entreprise,mobilisent les ressources pour monter des projets àvocation sociale ou environnementale.•  Ces initiatives innovantes, qui cherchent à répondre àdes enjeux de société de l’intérieur de l’entre- prise, sontencore peu nombreuses et souvent méconnues. Ellespeuvent pourtant avoir un fort impact social.
  • Les mondes de l’économie et dusocial sont indissociables•  L’intrapreneur social, porteur de lavision sociale de l’entreprise faitprogressivement évoluer le référentield’analyse de la performance vers descritères pluridi- mensionnels, intégrantdes considérations économiques, maisaussi sociales et environnementales,
  • Intrapreneur-Intrapreneur social-entrepreneur
  • Laccompagnement desentrepreneurs sociaux•  France active, boutique de gestion, ouvre-boîte 44,•  France initiatives réseau,•  AdIE,•  Programmes « permis d’entreprendreautrement du réseau nationalentreprendre.•  Créactiv’ NantesCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT101
  • Votre projet de création degréd’avancement ?•  http://www.creer-mon-business-plan.fr/evaluation-de-projet/completer-mon-evaluation?formule=inscription•  Un progiciel de business plan gratuit souswindows limité à 4 produits ou DA•  Cap alpha de Montpellier•  Les tableaux Excel du site de l’APCE
  • Chapitre 5LES FCS DU CREATEUR
  • Quels sont les FCS du créateur ?•  Plus tôt leader que manager,,•  Maitriser à minumum les KPI’s de sonentreprise et l’unité d’œuvre EX : Aloanbre de visiteurs en prorata des attractionset du budget & de la pertinence du planmédia•  T D A vous maintenant,,COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT104
  • Les Fcs du créateur•  La ténacité , Ambitieux Le besoind’autonomie, horreur de la hiérarchie , ne pasavoir quelqu’un au dessus de nous•  Créer de la valeur, du patrimoine•  L’envie de réussir par ses propres moyens•  Avoir un bon réseau•  S’entourer de personnes ayant descompétences différentes•  Savoir s’entourer des meilleursCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT105
  • Les facteurs clés de succès•  L’ expérience du métier et dumanagement•  Lidéal est de faire ses erreurs chez lesautres et den tirer un enseignement poursoi•  Accompagnement via des associationsdincubations des clubs de créationdentrepriseCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT106
  • Les Fcs du créateur•  Ne pas avoir peur des risques : « Selancer avec une petite dosed’inconscience »•  Avoir 6 mois de vie ou les ASSEDIC carau début car on ne peut pas se payer lespremiers mois•  Rester humble•  L’humain avant le résultat financierCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT107
  • Les Fcs du créateur•  Être un leader visionnaire plus tot queun manager gestionnaire•  Avoir du charisme•  Avoir de l égo mais pas trop !•  Savoir déléguer•  Savoir convaincre•  Savoir mobiliser une équipe•  Savoir communiquer avec son banquierCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT108
  • Les Fcs du créateur•  Savoir allouer les ressources•  Courage et abnégation•  Capacité de travail La persévérance•  Créativité•  Le courage (surmonter la peur de l’échec)•  Ne pas écouter les autres sinon le projetne se réalisera pasCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT109
  • Les Fcs du créateur•  Avoir des compétences dans le domainedu projet (60 % des entreprises déposentle bilan lorsque le leader n’a pas lescompétences nécessaires au projet)•  Etre déterminé dans son projet•  Avoir confiance dans ses collaborateurs etune conviction dans son projetCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT110
  • Les facteurs clés de succès•  Adhérer à une associations d’entrepreneurs•  Accepter un premier échec•  Savoir tirer profit de ses erreurs•  Savoir définir un Business Model adapté ouinnovant•  Relever des défis et savoir être acteur de sonavenir•  Différenciation (nécessaire pour développer sonbusiness par rapport à la concurrence)COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT111
  • PROFIL TYPE DEL’INTRAPRENEUR SOCIAL•  l’engagement, la prise d’initiative,•  la sollicitude, la persévérance,•  la discrétion et un bon sens del’humour.•  Tout comme les entrepreneurs sociaux,les intrapreneurs sociaux font preuve decourage et d’une grande sensibilité pourles problématiques sociales.
  • LE PROFIL ENTREPRENEURIALdes acteurs de l’innovation•  La capacité de résilience pour rebondir en casd’échec•  Le profil entrepreneurial se caractérise par lesqualités entrepreneuriales acquises ouconsolidées auxquelles s’ajoute la capacité àrecourir à des stratégies appropriées à lasituation et à utiliser les ressources nécessaireslors d’expériences entrepreneuriales.•  Test sur votre profil et capacité• 113COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT
  • L’expérience professionnelle et lesdiplômes : les atouts•  trois fois sur cinq le créateur occupait le même secteur dactivitéquil occupait auparavant.•  Ainsi en 2007 60 % des entreprises sont toujours actives lorsque lecréateur a au moins 10 ans dexpérience dans le métier.•  Le taux de survie nest que de 51 % lorsque le métier du créateurest différent de son expérience passée.•  Les causes principales davortement des projets de créationdentreprise :•  Accident, maladie, décès, disparition dun être cher etc.COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT114
  • Une réalité financière à considérer•  L’accès au financement se complique (il l’étaitdéjà en fait! Mais ce n’est plus 70/30 mais 50/50entre capitaux propres et emprunts)–  La recherche de fonds propres est prioritaire–  La relation banque – entreprise doit être plusprofessionnelle–  Les banques doivent aussi revoir leur moded’appréciation du risque–  La création de la BPI ? En 2013 pas forcément plussimple ?COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT115
  • Une réalité financière à considérer•  Le pilotage financier est souvent insuffisant et considérécomme un mal nécessaire par le leaderè Le manager financier doit être un modérateur et pas unopposant systématiqueè Le financier n’est que la traduction de difficultés opérationnelles :la vision financière est simplement le révélateur des faiblessesou de l’inadaptation de votre modèle économique (80 % desdéfaillances sont dues à un problème opérationnel) marge surcout variable ?è Dans le cas de la reprise d’entreprise d’ une mauvaiseappréciation du prix de cession ou de la gouvernance future peutcondamner un projetCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT116
  • La communication avec le banquier•  Je viens en costume cravate•  Je transpire la transparence et génère de la confiance•  Quelle est la délégation financière plafonnée dubanquier ?•  Je maitrise les ratios financiers de base•  Je demande un découvert quand je n’ en ai pas besoinet sans caution si possible !•  Le banquier n’est pas un homme de marketing•  Mais Il vous envoie au tapis pour un seul chèque sansprovisions ! Alors préférez une traite si vous êtes un peu juste …COPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT117
  • La réussite du projet entrepreneurial suppose demobiliser toutes les parties prenantes•  Comment faciliter l’accès à des financements?–  Les collectivités, l’état (BPI –FSI-OSEO UBIFRANCE CDC ets)–  Le capital risque (ex : CM-CIC capital finances )–  Les banques emprunts classique–  Les investisseurs•  Comment faciliter l’implantation?–  Mesures fiscales (exo taxation capital< taxation travail–  Formalités administratives (voir rapport pour Fleur Pelerin•  Comment assurer le développement?–  Anticiper l’avenir à 5 ans, la succession et la transmission–  La reprise à qui ? Ses Enfants ? personne morale ou physique–  La répartition du capital l’entreprise , son mode de gouvernance•  Quels outils mobiliser pour formaliser le projet ? des cours demanagement adaptés aux contextes de l’entrepreneuriat•  Les réseau entreprendre, les entrepreunarialesCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT118
  • En synthèse : Les théories & FCSentrepreneurials de Marcel NIZON•  « L’argent est le plus grand commun diviseur »•  La seule table qui n’est pas bancale est à 3 pieds•  « Sur un bateau 1 seul capitaine pas de 50/50 »•  Vous n’avez q’une seule compétence intégrez les 2autres dans le staff ou les associés externesCOPY LEFT MARCEL NIZONIDRAC NANTESENTREPREUNARIAT119Commercial/marketingGestion /FinancesTechnicienProduction