La Deuxième Guerre mondiale
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

La Deuxième Guerre mondiale

on

  • 5,123 views

Présentation PowerPoint de la Deuxième Guerre mondiale préparée par M Marc-André Patry de l'Académie Dunton (CSDM).

Présentation PowerPoint de la Deuxième Guerre mondiale préparée par M Marc-André Patry de l'Académie Dunton (CSDM).

Statistics

Views

Total Views
5,123
Views on SlideShare
5,112
Embed Views
11

Actions

Likes
1
Downloads
318
Comments
0

1 Embed 11

http://momaury.wordpress.com 11

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

La Deuxième Guerre mondiale La Deuxième Guerre mondiale Presentation Transcript

  • La Deuxième Guerre mondiale ( 1 er  septembre 1939 au 2 septembre 1945)
    • C’est une guerre qui ne pouvait être évitée.
    • C’est la 2 e guerre totale du 20 e siècle.
    • C’est une guerre sans pitié.
    • C’est une guerre raciale.
    • C’est la première grande guerre idéologique de l’Histoire.
  • Présentation générale
    • La 2 GM fut provoquée par le règlement insatisfaisant de la 1ère GM (Traité de Versailles-1919) + les ambitions expansionnistes et hégémoniques de l’Allemagne nazie , de l’Italie fasciste et de l’Empire japonais.
    • Conflit armé à l'échelle planétaire (mobilisation de 100 M de combattants de 61 nations/22 millions de km 2 et 62 M de morts (majorité de civils).
    • Guerre totale: mobilisation complète des ressources économiques, humaines et scientifiques des deux camps (Alliés vs Axe).
  • Les forces en présence
    • Les Alliés  :
    • - Afrique du Sud
    • - Australie
    • - Belgique
    • - Brésil
    • - Canada
    • - États-Unis d'Amérique
    • - France libre – jusqu’en juin 1940
    • - Inde
    • - Luxembourg
    • - Mexique
    • - Norvège
    • - Nouvelle-Zélande
    • - Pays-Bas*
    • - Philippines
    • - Pologne
    • - République de Chine
    • - Royaume-Uni
    • - Turquie
    • - URSS
    • L’Axe :
    • - Allemagne nazie (incluant l’Autriche)
    • - Bulgarie
    • - Croatie
    • - Empire du Japon
    • - Finlande
    • - France*
    • - Hongrie
    • - Irak
    • - Iran
    • - Italie fasciste
    • - Roumanie
    • - Slovaquie
    • - Thaïlande
    • * L'Italie, la Finlande, la Roumanie et la Bulgarie se retournent contre l’Allemagne en 1943-1944 .
    «Les Trois Grands» : les États-Unis, l‘URSS et le Royaume-Uni + la Chine: «Les Quatre gendarmes» selon le Président Franklin D. Roosevelt. Terre d’asile , mais les déportations (1940) Le régime de Vichy collabore avec l’Allemagne nazie (juin 1940 à août 1944). La zone libre: occupée en nov. 1942).
  • Pays neutres
    • Afghanistan
    • Andorre
    • Espagne
    • Irlande
    • Liechtenstein
    • Norvège
    • Portugal
    • Saint-Marin
    • Suède
    • Suisse
    • Vatican
    • En Amérique du Sud, beaucoup d’États se sont déclarés solidaires aux Alliés.
    • Certains déclarèrent la guerre à l’Allemagne… quelques jours avant la fin du conflit comme l’Argentine.
    • Le Brésil est l'un des rares États sud-américains à avoir envoyé des troupes en Europe.
    • Le Danemark voulait rester neutre, mais il bénéficia d’un statut particulier, car les Danois ne sont pas considérés comme des sous-hommes.
    Transit des biens saisis (Juifs) et capitaux. Après la guerre: ≠ intérêt versé + disparition de plusieurs sommes imp. d’argent. D éplacement des troupes allemandes sur son territoire; apprivoisonnement de la Norvège (le peuple meurt et terre d’asile pour les Juifs danois.
  • ██   Alliés ██   Alliés après l'Attaque sur Pearl Harbor ██   Puissances de l'Axe ██   Pays neutres
  • Les Alliés Edward Rydz-Śmigły (Pologne) Albert Lebrun (France) Charles de Gaulle (France) Winston Churchill (G-B) Joseph Staline (URSS) Franklin Roosevelt (É-U) Harry Truman (É-U) Tchang Kaï-chek (Chine)
  • L’Axe Leurs objectifs: Détruire le système politique et économique des démocraties occidentales. Adolf Hitler (Allemagne) Benito Mussolini (Italie) Hirohito (Japon) Philippe Pétain (France) Ses objectifs: - Abrogation du traité de Versailles - Constitution d’une vaste Allemagne -Purification raciale ≠ Juifs
  •  
  • Les ambitions expansionnistes et hégémoniques d’Hirohito
    • Sa modernisation: tardive. Son développement: florissant. Sa puissance économique et militaire: place centrale quelque en Extrême-Orient.
    • Il affronte la Chine impériale à quelques reprises.
    • Les puissances occidentales et la Russie ont des visées. Le Japon s'inquiète.
    • En 1905, après la guerre russo-japonaise, il devient le premier pays asiatique à avoir vaincu une puissance occidentale.
    En 1941, il y a adoption d’un plan qui prévoit l’occupation du sud-est et l'établissement d’une « sphère de la coprospérité de la grande Asie orientale ». Pour permettre l’accomplissement de son expansionnisme militaire sur l’Asie orientale et le contrôle des ressources de l’Asie du Sud-Est, le Japon détruit la principale menace qui subsiste dans le Pacifique : la force navale américaine basée à Hawaii- Pearl Harbour .
  • Attaque japonaise: Pearl Harbour
  • Grandes réalisations: Caractéristiques : Fin: Jouant habilement de mansuétude et de menaces, il installe progressivement l'appareil fasciste dans le pays. Il élimine toute opposition par la violence. Ses adversaires sont dûment battus à coups de gourdin- quand on ne les force pas à avaler de fortes doses d 'huile de ricin : les diarrhées et la déshydratation: mort + essence: MORT ABSOLUE! En d’autres mots, le pouvoir de Mussolini repose sur « le gourdin et l'huile de ricin ». Prise du pouvoir accordée par le roi (29/10/1922). / Fascisation de la société italienne: révision des programmes scolaires, encadrement des loisirs, suppression de la presse indépendante, … / La vie en collectivité, le maniement des armes, la discipline militaire et l’apprentissage du fascisme: notions importantes./ Signature des accords du Latran (1929): État du Vatican et le statut de chef d'État: pape. /Obtention d’élections (1924) par une loi électorale anti-démocratique: majorité absolue. Lors de l’attaque des Alliés en Sicile (1943) : Il est renversé par le roi Victor-Emmanuel III et le maréchal Pietro Badoglio + emprisonné - libéré par un commando SS. Puis, il tente de fuir en Suisse; capturé le 26 avril 1945. On le livre à un officier communiste avec sa maîtresse: Clara Petacci. Il subit un simulacre de procès. Le 28 avril 1945, on les exécute à Giulino di Mezzegra: une foule déchainée s'empare des cadavres, qui sont traînés jusqu'à la place Loreto à Milan + pendus par les pieds. Le corps du Duce connaîtra un sort des plus mouvementés. Benito Mussolini Naissance: 29 juillet 1883 Décès: 28 avril 1945 Occupations et titres: Professeur de français, journaliste, soldat, homme politique et président du Conseil italien. Parti politique: Parti National Fasciste (PNF) - fondé en 1921- dictature totalitaire de 1922 à 1943.
  • Benito Mussolini Il Duce (le chef) « Il y a des libertés : la liberté n'a jamais existé » Le fascisme est un régime politique moderne qui rapproche 2 forces politiques opposées: Droite nationaliste + Gauche socialiste Alors, c’est un courant national-socialiste. Le fascisme rompt avec la démocratie. Pour les fascistes, les institutions politiques de la société capitaliste sont pourries. Alors, ils désirent réformer radicalement la société européenne. Par ailleurs, ils méprisent la bourgeoisie. Mussolini est principalement un socialiste.
  • Adolf Hitler Nazisme : (abréviation de national-socialiste) Cette doctrine politique est fondée sur le nationalisme , sur le racisme et sur la toute-puissance de l’État ou d’un parti unique . Elle est définie dans les années 1920 par Adolf Hitler et elle est appliquée de 1933 à 1945 en Allemagne. Naissance: 20 avril 1889 en Autriche Décès: 30 avril 1945 à Berlin (Allemagne): suicidé avec sa femme (Eva Braun)- capsule de poison: cyanure de potassium. Père  -> Alois Hitler Mère -> Klara Pölzl Occupations et titres: Homme politique allemand/ Reichspräsident (Président)/ Reichskanzler (chancelier du Reich-1933)/ Reichsführer (chef du Reich-1934). Parti politique: Le NSDAP ( National-Sozialiste deutsche Arbeiter Partei ) Grandes réalisations: Fondation du III e Reich- Deuxième Guerre mondiale. Caractéristiques  : Brillant orateur, organisateur talentueux, grand manipulateur, propagandiste hors pair et il est élu Homme de l’année 1938 par le Time Magazine ./ Mépris de la démocratie et du parlementarisme. Il étudie les thèses pangermanistes. Il observe l’influence de la politique sur les masses. La popularité du Führer   repose sur son opposition au Traité de Versailles, des succès diplomatiques et économiques obtenus (notamment une importante réduction du chômage) et de sa politique de réarmement.
  •  
  •  
  • Arthur Szyk
  • Les fondements de la pensée hitlérienne Dans «Mein Kampf», il compare continuellement les Juifs à des «parasites» dont il faudrait se débarasser. Il affirme qu’il y a un «sang allemand» et un «sang juif» et qu’il faut purifier l’Allemagne du judaïsme.
  • Le pangermanisme, l’antisémitisme et le paganisme
    • PANGERMANISME:
    • Création d’un « espace vital » allemand en Europe de l’Est.
    • Unification des territoires habités par les Allemands + élargissement.
    • Hitler cible deux adversaires fondamentaux : les communistes et la France (dirigée par les Juifs et empire colonial multiethnique + vengeance de l’Allemagne (1919).
    • ANTISÉMITISME
    • Hitler est obsédé par l’idée de la pureté de la race aryenne. Les Allemands et les peuples nordiques en sont les dignes représentants.
    • La « race aryenne » est assimilée aux canons esthétiques de l’homme germanique: grand, blond et athlétique (représentations d’Arno Breker- sculpteur favori d’Hitler).
    • Les Juifs: responsables de tous les malheurs, ennemis de toutes les races ≠ intégration
    • Les Juifs représentent 1% de la population allemande.
    • Si trop riches: profiteurs et dépouillent les chrétiens.
    • Si pauvres: parasites-sales et pouilleux.
    • Si sont patrons: capitalistes exploitant le peuple.
    • PAGANISME
    • Parallèlement, Hitler développe un intérêt particulier pour le paganisme nordique pré-chrétien , plus conforme à ses théories raciales qu’un christianisme trop humaniste.
    • La religion des dieux Wotan et Thor avait notamment été glorifiée par les opéras de Richard Wagner dont Hitler était un fervent admirateur. Heinrich Himmler fut le fidèle hitlérien qui poussa le plus loin cette passion. On retrouve ce symbolisme mythologique dans l’uniforme et les rituels des SS, « chevaliers noirs » du III e Reich .
  •  
  • Les races
    • Les idées d’Hitler sur les races humaines sont tirées de Die Grundlagen des neunzehnten Jahrhunderts (1899) « Genèse du dix-neuvième siècle » du Britannique d’expression allemande Houston Stewart Chamberlain. Ces thèses reprennent elles-mêmes celles de l’ Essai sur l'inégalité des races humaines (1853) du racialiste français Gobineau. Ce dernier s’inspire également du darwinisme social de Herbert Spencer tel que le prônait la Deutsche Monistbund « Ligue moniste allemande » fondée par Ernst Haeckel.
    Houston Stewart Chamberlain Gobineau Herbert Spencer Darwin Ernst Haeckel
  • L’idéologie raciste d’Hitler Les sous-hommes Les races d'esclaves La race supérieure Les races tolérées Les Aryens: groupe dominant = peuples germaniques et scandinaves. Les peuples libres sont composés des Latins (Français, Espagnols, Italiens,...) et des Japonais. Ils restent très haut dans la hiérarchie des races, mais ils doivent être dominés par les Aryens. Les Slaves (Pologne, Biélorussie , URSS, Ukraine, Pays baltes, Balkans, …), des Africains et des Asiatiques. Ce sont des êtres humains, mais ils doivent être réduits en esclavage. * La Pologne est le pays ayant perdu le plus de population au prorata. La culture polonaise fut enterrée, car on la germanise. Il y a éducation clandestine. Les Juifs, les Tziganes, les prostituées, les homosexuels, les témoins de Jéhovah et les handicapés. Ils sont considérés comme des races inférieures et nuisibles devant être détruites.
  • Oups!
    • - Hitler entend se servir des JO, organisés à Berlin en 1936, comme outils de propagande. La prétendue supériorité de la « race aryenne » devrait donc être confirmée par les performances des athlètes allemands. Les 4 médailles d’or remportées par Jesse Owen, athlète noir américain, ridiculisent au contraire les théories racistes du Führer qui quitte la tribune d’honneur dépité et refuse de serrer la main du vainqueur.
  • Loi «pour la protection du sang et l’honneur allemands»
    • «Fermement persuadé que la pureté du sang allemand est la condition primordiale de la durée future du peuple allemand et animé de la volonté inébranlable d’assurer l’existence de la nation allemande pour les siècles à venir, le Reichstag a arrêté à l’unanimité la loi suivante, proclamée par la présente:
    • Art. 1. 1)– Les mariages entre Juifs et citoyens de sang allemand ou apparenté sont interdits. Les mariages conclus malgré cette prohibition sont nuls et non avenus, même s’ils ont été contractés à l’étranger pour éluder cette loi.
    • Art. 2. – Les rapports extraconjugaux entre Juifs et citoyens de sang allemand ou apparenté sont interdits.
    • Art. 3. – Il est interdit aux Juifs d’employer à des travaux de ménage chez eux des citoyennes de sang allemand ou apparenté au-dessous de 45 as.
    • Art. 4. 1) – Il est interdit aux Juifs de hisser le drapeau national du Reich et de pavoiser aux couleurs du Reich.
    • 2) Il leur est par contre permis de pavoiser aux couleurs juives.
    • L’exercice de cette autorisation est protégé par l’État.
    • Art. 5. 1) – Tout contrevenant à l’article 1er sera puni de travaux forcés.
    • 2) Tout contrevenant à l’interdiction de l’article 2 sera puni de prison ou de travaux forcés.
    • 3) Tout contrevenant aux prescriptions des articles 3 ou 4 est passible d’une peine de prison pouvant s’élever à un an et d’ne amende ou à l’une ou l’autre de ces deux peines.
    • Art. 6. – Le ministre de l’Intérieur du Reich avec l’assentiment du représentan du Führer et du ministre de la Justice, édicte les prescriptions juridiques et administratives nécessaires à l’aplication de cette loi.
    • Nuremberg, le 15 septembre 1935»
    Seuls les citoyens bénéficient des droits civiques. Pour être citoyen, il faut être de sang allemand, la religion importe peu. AUCUN JUIF ne peut donc être citoyen.
  • Symboles
    • Le svastika (croix gammée)
    • Origine du symbole : indienne + signe de vie.
    • Le symbole nazi est identique, mais en sens inverse comme pour en retourner aussi la signification.
    • La croix noire représente le combat, le cercle blanc représente la pureté (la race aryenne) et le rouge représente la pensée sociale.
    • Le salut de Mussolini, repris par Hitler à partir de 1926 est le même que celui des légionnaires de l’empire romain et des gladiateurs.
    «Ave Caesar, morituri te salutant» «Salut César, ceux qui vont mourir te saluent» .
  • Le climat d’avant-guerre
    • Traité de Versailles (1919): l’Allemagne doit reconstruire l’Europe: endettement.
    • Le R-U, la France, la Belgique, le Japon et les É-U se partagent les anciennes colonies allemandes.
    • Après la crise économique de 1929, les économies mondiales sont en chute libre. En 1923, l’Allemagne rompt ses paiements. L’économie allemande s’écroule. En 1929, les É-U retirent leur prêt à l’Allemagne.
    • En 1932, l’Allemagne atteint le fond du baril. Les chômeurs sont plus que nombreux = crise profonde. La démocratie et le libéralisme économique sont dûrement ébranlés .
    • Afin de résoudre ce problème: l’Allemagne hitlérienne (régime totalitaire). s’affirment sur le continent= grand danger pour les démocraties.
    • C onflits régionaux: guerre d'Espagne (1936), guerre sino-japonaise (1937) et la campagne de Pologne (1939) .
    • Berlin revendique le corridor de Dantzig ( prétexte du déclenchement de la 2 GM) .
  • Les alliances des forces de l’Axe
    • Rapprochement entre l’Allemagne nazie et l’Italie fasciste.
    • Signature du traité d’amitié (l’Axe Rome-Berlin)
    • Éviction de l’Italie de la Société des Nations suite à son agression contre l’Éthiopie.
    • Signature du Pacte anti-Komintern traité d’assistance mutuelle contre une éventuelle agression de l’URSS (Allemagne et Japon) + 1937 : l’Italie les rejoint.
    • 1939: Signature d’un traité d’alliance militaire, le Pacte d'Acier.
    • Sept. 1940 : Signature du Pacte tripartite entre le III e Reich , l’Italie et l’empire du Japon- formalise la coopération entre les puissances de l’Axe pour établir un « nouvel ordre ». * Ce pacte oblige l’Allemagne à déclarer la guerre aux États-Unis après l’attaque japonaise sur Pearl Harbor.
  • Dates importantes...
    • 2 mai 1935: Signature du traité franco-soviétique d'assistance mutuelle.
    • 23 août 1939 : Signature d’un pacte de non-agression germano-soviétique ( revers pour la France- elle ne peut plus compter sur l’URSS pour menacer une Allemagne expansionniste).
    • 1er septembre 1939: Invasion de la Pologne par les nazis suite au refus de restituer le corridor de Dantzig .
    • 3 sept. 1939: Déclaration de guerre (France, R-U, Australie et Nouvelle-Zélande VS l’Allemagne. C’est le début de la 2 GM.
    • 10 sept. 1939: Déclaration de guerre du Canada à l’Allemagne.
    • 28 oct. 1939: Port de l'étoile jaune (Juifs).
    • 18 jan.1940: Affirmation de la neutralité du DK, de la Norvège et de la Suède.
    • 9 avril 1940: Invasion all. du DK et de la Norvège; reddition du DK. La résistance est importante en Norvège.
    • 5 mai 1940: Formation d’un gouvernement norvégien exilé à Londres.
    • 10 mai 1940 : Présence de troupes fran. et brit. en Belgique/ Lancement de l’opération allemande Fall Gelb (vaste offensive sur les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg- violant la neutralité de ces états) + Capitulation de l’armée belge.
    • 15 mai 1940: Capitulation des Pays-Bas (royauté et gouvernement exilés à Londres).
    • 20 mai 1940: Ouverture d’Auschwitz.
    • 28 mai 1940 : Signature de la capitulation sans condition de l’armée belge par le roi. Le gouvernement se réfugie en France afin de poursuivre la lutte. Le Congo belge est à la disposition des Alliés.
    • 10 juin 1940: Déclaration de guerre à la France et au R-U par l’Italie, malgré l’opposition du roi + Capitulation de la Norvège.
    • 14 juin 1940: Entrée des Allemands dans Paris./ Nomination du maréchal Pétain comme chef du gouvernement français.
    • 17 juin 1940: Mise en place d’un blocus total du R-U par les Allemands .
    • 22 juin 1940: Signature de l’armistice (France). Pétain instaure en France un régime autoritaire, le Régime de Vichy.
    • Juil. 1940: Proposition de paix au gouv. brit. faite par Hitler: REFUS!
    • 4 juillet 1940: Rupture des relations entre la France (Vichy) et le R-U.
  •  
    • 5 juil. 1940: Bataille d'Angleterre (fin en 1941).
    • 28 juil. 1940: Premier bombardement nocturne sur Londres et premier bombardement sur Berlin (réplique).
    • 5 août 1940: Début du Blitz: Londres est soumise à des attaques aériennes intenses (23 000 victimes civiles).
    • 27 sept.1940: Signature du pacte tripartite entre les trois pays de l'Axe dirigé contre les É-U et le R-U.
    • 12 oct. 1940: Hitler renonce au projet d’invasion du R-U.
    • 20 nov. 1940: Adhésion de la Hongrie et de la Roumanie au pacte tripartite.
    • 26 fév.1941: Signature d’un traité d’amitié éternelle entre la Hongrie et la Yougoslavie.
    • 1 er  mars 1941: Ralliement de la Bulgarie (Axe)
    • 13 avril 1941: Signature d’un pacte de neutralité de 5 ans signé entre l’URSS et le Japon.
    • 22 juin 1941: A ttaque surprise de l’armée allemande contre l’URSS ( opération Barbarossa) + La Roumanie, l a Finlande, la Hongrie et l’Albanie déclarent la guerre à l’URSS -Churchill et Staline signent un traité d’alliance afin de lutter ensemble jusqu’à la victoire sur le nazisme. Le R-U et les É-U étendent l’aide matérielle à l’URSS (12 milliards de dollars en équipement et en nourriture) + entrée en guerre des É-U.
    • 1er sept.1941: Port obligatoire de l’ étoile jaune pour tous les Juifs allemands de plus de 6 ans.
    • 23 nov. 1941: Première utilisation des chambres à gaz pour tuer des Juifs (Auschwitz).
    • 7 déc. 1941: Déclaration d e guerre du R-U à la Roumanie + attaque de Pearl Harbor.
    • 8 déc. 1941: Déclaration d e guerre du R-U au Japon.
    • 11 déc. 1941: Déclaration d e guerre de l ’Allemagne et l’Italie aux É-U.
    • 13 déc.1941: Déclaration d e guerre de la Hongrie aux É-U.
    • Jan.-août 1942: Invasion des Philippines et des Indes orientales néerlandaises ainsi que tout le Sud-Est asiatique par les Japonais.
    • 2 juin 1942: Déclaration de guerre du Mexique (suivi par d’autres états latino-américains) à l’Allemagne.
    • 8 nov. 1942- Débarquement des Alliés en Afrique du Nord «Opération Torch».
    • 8 sept. 1943: Débarquement des Alliés en Sicile -la campagne d'Italie. Mussolini est chassé. L’Italie capitule et se range du côté des Alliés.
    • 19 mars 1944: Changement de camp, la Hongrie est libérée par les Soviétiques.
    • 4 juin 1944: Libération de Rome.
    • 22 juin 1944: «Opération Bagration» Reprise de la Biélorussie, destruction de la Wehrmacht et reprise de Varsovie (Staline).
    • Le 6 juin 1944 : Opération Overlord (Débarquement des Alliés –É-U, R-U et Canada- le + grand débarquement de l'Histoire).
  • Débarquements
    • 25 août 1944: Libération de Paris.
    • En 1945, les Alliés franchissent le Rhin. Ils occupent de vastes secteurs de l’ouest et du sud de l’Allemagne. Quant aux Soviétiques, ils progressent de façon continue à l’est. Ils s’emparent de Budapest. Ils atteignent Berlin.
    • 30 avril 1945: Suicide d’Adolf Hitler. Les Soviétiques s’emparent de Berlin. Toute résistance militaire nazie cesse. Par contre, la bataille de Berlin continue jusqu’au 2 mai, car quelques civils continuent à résister.
    • 7 mai 1945: Capitulation de l’Allemagne à Reims .
    • 8 mai 1945: Proclamation de l’armistice mettant fin à la guerre en Europe. *Le III e Reich pour lequel Hitler prédit une durée d’un millénaire a finalement semé la destruction un peu plus de 12 ans.
    • 6 et 9 août 1945: Hiroshima et Nagasaki
    • 8 août 1945: Déclaration de guerre de l’URSS au Japon.
    • 14 août 1945: Capitulation sans conditions par le conseil impérial japonais.
    • 28 août 1945: Occupation militaire du Japon.
    • 2 septembre 1945: Signature des actes de capitulation du Japon présidée par Douglas MacArthur.
  • Afin de mieux comprendre... Les cartes!
  •  
  •  
  • Hiroshima
  • Nagasaki
  • Les conséquences
  •  
  • La victoire dans le Pacifique
  • La victoire Moscou Berlin New York Londres Paris V
  • Participation canadienne
    • 19 août 1942: Débarquement de Dieppe (échec)
    • 6 juin 1944: Débarquement de Normandie (15 00 soldats canadiens envoyés/ 130 000 en tout et 7 000 bateaux)
    • L’implication canadienne est importante, car si l’Angleterre tombe: ce sera l’Amérique ensuite...
    • Nombre de soldats canadiens enrôlés: 1 070 000 dont 700 000 seront envoyés outre-mer, 41 000 morts et 53 000 blessés ou disparus.
  • Les opprimés
  • Système de marquage nazi des prisonniers
    • Les nazis développent un système de symboles afin de différencier les individus selon la raison de leur incarcération. Par cet étiquetage, ils subissent un traitement différent.
  • Pour les émigrés Pour les prisonniers politiques allemands, les résistants et les autres prisonniers politiques. Pour les homosexuels Pour les prisonniers de droits communs Pour les « Sectateurs de la Bible » Pour les prisonniers asociaux (dont les lesbiennes) Pour les Tziganes Pour les prisonniers politiques espagnols Pour les prisonniers formés au travail Pour les prisonniers politiques français Pour les Juifs « honte de la race » Pour les Juifs asociaux Pour les Juifs émigrés Pour les prisonniers politiques juifs Pour les Juifs
  • Arbeit macht frei  : Le travail rend libre... «Ici… vous n’existiez plus… vous n’étiez plus rien...»
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Les Juifs
    • Les Juifs : « parasites » ou de la « vermine »: ennemis de toutes les races; ≠ intégration; exclusion de la communauté du peuple allemand
    • - 1% de la population allemande/ responsables de la défaite allemande ainsi que de la décadence culturelle, physique et sociale de la civilisation aryenne dite « supérieure ».
    • 1933: les docteurs, les avocats et les commerçants juifs: boycott; exclusion des Juifs de tous les emplois dans les gouvernements (sauf les anciens combattants et ceux qui sont en service depuis + de 10 ans) -loi « pour le rétablissement d’une fonction publique professionnelle ».
    • 1935: Proclamation des lois de Nuremberg (les lois « pour la protection du sang et de l’honneur allemand » et « sur la citoyenneté du Reich »).
    • Conséquences:
    • L’accès aux emplois de la fonction publique et aux postes dans les universités, l’enrôlement dans l’armée ou la pratique de professions libérales, la possession de permis de conduire, les mariages mixtes ou les relations sexuelles entre Juifs et Allemands= interdictions.
    • Retrait de leur citoyenneté. Ils sont une autre race: exploitation + extermination.
    • Ségrégation complète entre le peuple allemand et les Juifs.
    • 1937:« loi d’aryanisation »: les Juifs sont dépossédés de leurs entreprises.
    • Lourdement frappés par ces mesures discriminatoires, les Juifs allemands émigrent massivement vers l’Amérique, la Palestine ou l’Europe de l’Ouest.
  •  
  •  
  •  
    • Après l’arrivée de Hitler au pouvoir, la propagande antisémite s’intenfie et on éduque les enfants à être racistes: des livres sont imprimés pour apprendre aux enfants que leur ennemi, ce sont les Juifs.
  •  
  •  
  •  
  •  
    • «À partir de mai 1940, c’en était fini du bon temps, d’abord la guerre, la capitulation, l’entrée des Allemands, et nos misères, à nous les Juifs, ont commencé. Les lois antijuives se sont succédé sans interruption et notre liberté de mouvement fut de plus en plus restreinte. Les Juifs doivent porter l’étoile jaune; les Juifs doivent rendre leurs vélos, les Juifs n’ont pas le droit de prendre le tram; les Juifs n’ont pas le droit de circuler en autobus, ni même dans une voiture particulière, les Juifs ne peuvent aller que chez un coiffeur Juif; les Juifs n’ont pas le droit de sortir dans la rue de huit heures du soir à six heures du matin; les Juifs n’ont pas le droit de fréquenter les théâtres, les cinémas et autres lieux de divertissement; les Juifs n’ont pas le droit d’aller à la piscine, ou de jouer au tennis, au hockey ou à d’autres sports; les Juifs ne peuvent pratiquer aucune sorte de sport en public. Les Juifs n’ont plus le droit de se tenir dans un jardin; les Juifs n’ont plus le droit d’entrer chez des chrétiens; les Juifs doivent fréquenter des écoles juives, et ainsi de suite, voilà comment nous vivions et il nous interdisait de faire ceci ou de faire cela. Jacque me disait toujours: Je n’ose plus rien faire, j’ai peur que ce soit interdit. »
    • Anne Frank
  • La Nuit de cristal Reichskristallnacht « Je n'ai agi ni par haine ni par vengeance, mais par amour pour mon père et pour mon peuple qui subissent des souffrances inouïes . Je regrette profondément d'avoir blessé un homme mais je n'avais pas d'autre moyen d'exprimer ma volonté... Ce n'est pas un crime d‘être Juif. Nous ne sommes pas des chiens. Le peuple juif a aussi le droit de vivre. » Goebbels Herschel Grynszpan Ernst vom Rath Raison: Organisée par Joseph Goebbels, à la demande d’Hitler suite à l'assassinat d'Ernst vom Rath, 3e conseiller de l'ambassade d'Allemagne à Paris, par le jeune Juif Herschel Grynszpan le 7 nov. 1938: Opération de grande envergure contre les Juifs. Déroulement : Nuit du 9-10 nov. 1938- les SA - « Division d'assaut » i.e organisation paramilitaire du NSDAP - devaient être habillés en civil afin de faire croire que c'était un mouvement spontané de la population furieuse contre les «profiteurs»: épisode de violence raciste. Cibles: Destruction de magasins juifs, de lieux d’habitations et ≈ 300 synagogues (feu). Résultats: Rapt de 30 000 Juifs- camps de concentration (Dachau, Buchenwald, Sachsenhausen)+ plusieurs centaines de morts + plusieurs suicides + plusieurs viols + responsabilité des violences. Conséquences: Amende d'un milliard de marks + les biens des Juifs sont massivement spoliés. Réactions : Rappel de l’ambassadeur américain + manifestations (accord de 27 000 visas/ 140 000 demandés par les Juifs) + dénonciation de plusieurs traités commerciaux avec l'Allemagne: les entreprises allemandes ont perdu 1/4 de leurs exportations.
  • Les camps de concentration Konzentrationslager
    • Les camps de concentration éliminent tous les opposants politiques au nazisme.
    • But des camps: exploitation des Juifs jusqu’à la mort!
  • Camps du pays de l'Ems (All.) camp de concentration camp pénitentiaire ≈ 80 000 détenus et prisonniers; ≈ 180 000 prisonniers de guerre; ≈ 30 000 morts (principalement des prisonniers de guerre soviétiques) Neuengamme (All.) camp de concentration ≈ 106 000 prisonniers; ≈ 55 000 morts Bergen-Belsen (All.) camp d'échange, camp de concentration ≈ 150 000 morts Sachsenhausen (All.) camp de concentration ≈ 200 000 prisonniers; ≈ 100 000 morts Buchenwald (All.) camp de concentration ≈ 250 000 prisonniers; ≈ 56 000 morts Dachau (All.) camp de concentration ≈ 200 000 prisonniers; ≈ 30 000 morts Dora-Mittelbau (All.) camp de concentration ≈ 60 000 prisonniers; ≈ 20 000 morts Flossenbürg (All.) camp de concentration ≈ 100 000 prisonniers; ≈ 30 000 morts Ravensbrück (All.) camp de concentration de femmes ≈ 150 000 prisonniers; ≈ 30 000 morts Sachsenhausen (All.) camp de concentration ≈ 200 000 prisonniers; ≈ 100 000 morts Mauthausen (Autriche) camp de concentration ≈ 195 000 prisonniers; ≈ 95 000 morts Gross-Rosen (Pologne) camp de concentration ≈ 125 000 prisonniers; ≈ 40 000 morts Stutthof (Pologne) camp de concentration ≈ 110 000 prisonniers; ≈ 65 000 morts Janowska (Ukraine ) camp de travail forcé installation de meurtres de masse ≈ 200 000 morts (la plupart juifs) Natzweiler-Struthof ( France) camp de concentration ≈ 40 000 prisonniers; ≈ 25 000 morts
  • Shoah
    • La Shoah désigne l'extermination en masse, systématique et programmée des civils juifs (victimes: ≈6 millions : ¾ des Juifs de l'Europe occupée et les ⅔ de l’Europe.
    • Ce génocide fut perpétré par les nazis de 1942 à 1945.
    • L'Holocauste fut pratiqué par des exécutions de masse dans les territoires polonais et soviétiques.
    • 15 hauts responsables civils et militaires du III e Reich se rencontrent afin de trouver une solution finale à la question juive. La conférence de Wannsee (20 janvier 1942) dure moins de 2 heures. Ils élaborent une politique d’extermination de tous les Juifs d'Europe: Aktion Reinhardt : « la solution finale de la question juive  ». Les premiers camps de la mort sont déjà installés, la technique du gazage a fait ses preuves et les fours crématoires effacent toute trace des crimes. Les Juifs y sont déportés. Les invalides, les malades et les enfants sont les premières victimes. Quant aux autres, ils sont rapidement épuisés par le travail forcé, la sous-alimentation et les traitements sauvages. Puis, ils sont à leur tour gazés. En d’autres mots, les Allemands e xploitent les Juifs jusqu’à la mort. Par conséquent, ils réorganisent l’Europe au profit de l’Allemagne
    • - Occupation nazie = régime d’exploitation .
  •  
  • Les camps d'extermination (1942) « Tout le peuple polonais disparaîtra du monde […]. Il est essentiel que le grand peuple allemand considère tâche majeure que celle de détruire tous les Polonais.  » Heinrich Himmler # camp de concentration et d’extermination La Pologne est le pays qui a le plus perdu de personnes au prorata de sa population. Auschwitz-Birkenau (tests) # (Pologne) ≈ 1 500 000 de morts + 400 000 prisonniers Treblinka (Pologne) ≈ 1 000 000 de morts Belzec (Pologne) 434 508 gazages entre 03-1942 et 12-1942 / terrain de 80 000 mètres carrés- un record inégalé de densité meurtrière Chelmno (Pologne) ≈ 340 000 morts- le premier en opération Sobibor (Pologne) ≈ 250 000 morts Majdanek (Pologne) ≈ 78 000 morts Jasenovac (Croatie) ≈ 90 000  morts (Serbes, Juifs, Croates,…) + 1 000 000 de prisonniers Maly Trostinez (Biélorussie) ≈ 60 000 morts
  •  
  •  
  •  
  • Auschwitz
    • Complexe concentrationnaire: 3 camps
    • Auschwitz I: camp principal
    • Auschwitz II ou Birkenau: camp d’extermination
    • Auschwitz III ou Monowitz: camp de travail fournissait de la main d’oeuvre gratuite (production de caoutchouc synthétique).
    • 7 chambres à gaz utilisant du Zyklon-B et 3 ensembles de crématoires.
    • Estimation du nombre de morts: entre 2,1 et 2,5 millions dans les chambres à gaz, dont près de 2 millions de Juifs, ainsi que des Polonais, Tziganes et des prisonniers de guerre soviétiques. Près de 330 000 déténus moururent suite à la faim, les mauvais traitements, etc.
    • En 1942: accélération des exécutions juives i.e extermination de masse (génocide) 3/5 de la population juive d’Europe meurt!
  •  
    • Les victimes gazées dans les 2 bunkers étaient obligées de se déshabiller dans des baraques en bois situées tout près des chambres à gaz. Après gazages, les corps étaient évacués et brûlés à l’air libre. Entre janvier 1942 et mars 1943, 175 000 Juifs y furent exterminés, dont 105 000 entre janvier et mars 1943.
  •  
  •  
  •  
  •  
    • Quand les troupes soviétiques libèrent Auschwitz le 27 janvier 1945, ils trouvèrent ces survivants dans un état pitoyable. Ils découvrirent: 836 525 vêtements féminins, 348 820 vêtements masculins, 43 525 paires de chaussures ainsi qu’un nombre incroyable de brosse à dent, miroirs et autres effets personnels, 460 prothèses et 7 tonnes de cheveux humains provenant des victimes gazées. Ces cheveux humains étaient achetés par la société allemande établie en Bavière pour la réalisation de vêtements.
  • Les expériences «scientifiques»
      • Docteur Josef Mengele : expériences pseudo-médicales sadiques- intérêt scientifique douteux et dénuées d'éthique.
      • Son surnom: « ange de la mort »
      • Cobayes: les prisonniers d'Auschwitz- sélection des envois vers les chambres à gaz./ Intérêt pour les jumeaux.
      • Expériences: Tentatives pour changer la couleur des yeux en injectant divers produits directement dans l'œil./ Tentative de création artificielle de « frères siamois » en reliant entre elles les veines de deux jumeaux: ÉCHEC!/ Exécutions des sujets + dissection.
      • Les doctrines raciales nazies impliquent l’amélioration du sang allemand: Stérilisation de 400 000 « asociaux » et malades héréditaires; 5 000 enfants trisomiques, hydrocéphales ou handicapés moteurs disparaissent; exécution de 200 000 schizophrènes, épileptiques, séniles et paralytiques. (1934)
      • Euthanasie des malades mentaux « Action T4 » libérant des places dans les hôpitaux pour les blessés de guerre. Les victimes sont gazées dans de fausses salles de douche.
      • Fin de la guerre: 23 personnes impliquées dans des expériences sur l'homme- 20 médecins et 3 officiels nazis: «  Procès des médecins  » qui est le premier de la série des Procès de Nuremberg. Peines: Vaste programme 5 acquittements, 7 sentences de mort et diverses peines de prison. Conséquences: élaboration d’un ensemble du code de Nuremberg posant les bases de la bioéthique et de ce qui est tolérable en matière d'expérimentation sur l'homme 1947).
  •  
  • D’autres victimes...
  • L’homosexualité
    • Berlin: capitale mondiale pour les homosexuels et le développement de l’identité homosexuelle au 20 e siècle.
    • Depuis l’arrivée d’Hitler au pouvoir:
    • - Danger pour l’État (freine la politique de natalité i.e l’accroissement de la race aryenne)
    • - Destruction du rendement de l’État
    • - Maladie psychiatrique
    • Conséquences:
    • - Répression
    • - Exil des littéraires, des artistes et des politiciens
    • - Destruction de la sous-culture homosexuelle
  • Attention… on vous surveille!
    • Création d’un bureau spécial pour les affaires homosexuelles
    • Création de la liste rose
    • Nouveau code pénal (1935)
    • Tous les endroits fréquentés par les homosexuels sont fermés.
    • Certains sont emprisonnés et d’autres se marient afin de ne pas connaître un fin tragique.
    • «L’homosexualité est une dégénérescence.»
  • Rééducation ou éradication
    • Rééducation par le travail forcé
    • Rééducation par la psychanalyse
    • Rééducation par la stérilisation
    • Éradication avec le temps
    • Expériences médicales: euthanasies avec le décret de septembre 1939
  • LE PARAGRAPHE 175
    • « Un acte sexuel contre nature entre des personnes de sexe masculin ou entre des êtres humains et des animaux est punissable d'emprisonnement ; la perte des droits civils peut aussi être imposée. » Code pénal allemand 1871
    • Entre 1933 et 1945: 100 000 hommes furent arrêtés pour homosexualité. Plus de 10 000 d'entre eux furent envoyés dans des camps de concentration. Le taux de mortalité des homosexuels prisonniers dans les camps est estimé à 60%. À peine 4000 d'entre eux survécurent. "Peu" ont été envoyés dans les chambres de la mort. Esclaves des camps, victimes de tortures physiques, castrés ou cobayes pour des expérimentations médicales, ils devaient tous arborer le triangle rose.
    • Le fait que les homosexuels furent emprisonnés dans les camps de concentration est relativement connu aujourd'hui. En revanche on ignore généralement que beaucoup d'entre eux ont continué à subir des persécutions dans l'Allemagne de l'après-guerre. Le Paragraphe 175 n'a été aboli en Allemagne de l'Ouest qu'en 1969, et nombre d'homosexuels emprisonnés pendant la guerre sont restés en détention après la libération.
  •  
  • Bilan homo
    • Quelques dizaine de milliers de prisonniers homosexuels/ 2 millions d’homosexuels (population estimée)
    • Ils sont les grands oubliés de cette guerre tragique
    • Excuse en 2000 lors de l’Armistice
    • Pierre Seel: premier a parler
    • les homosexuels. Avec un taux de mortalité de 60 % dans les camps nazis, ils furent le second groupe le plus assassiné après les Juifs et avant les Tziganes, et durent en outre endurer fréquemment l'homophobie d'autres détenus.
  • Les Tsiganes
  • Les Tsiganes
    • Peuple indo-européen d’origine indienne. Il s’agit des Kshattriyas qui, venus du nord de l’Inde, sont arrivés en Grèce au IXe siècle. Puis, au XIIIe siècle, les Rajputs les ont rejoints. Ils ont formé le peuple tsigane. Ils se nomment les «fils de Ram» (héros de l'épopée indienne Ramanaya). Les Tsiganes n’ont pas d’État propre, ils sont dispersés. Ils pratiquent le nomadisme. Le seul nom que les Tsiganes se donnent eux-mêmes, c’est le nom de Rom (masc. sing.) qui signifie «homme» en hindi.
    • Les Tsiganes des régions germanophones qui ont été déportés et exterminés en partie (85 %) par les Allemands lors de la Seconde Guerre mondiale.
    L es Sinti
  • Les crimes
    • Déportation dans des camps de concentration et dans des camps de travail à des fins d’extermination de populations entières (Juifs, Slaves, Roms, Tziganes), ou de catégories particulières d’individus (franc-maçons, communistes, résistants politiques, homosexuels, Témoins de Jéhovah, handicapés, etc.) commandées par le régime nazi.
    • Le régime Shōwa ne fut nullement en reste en Asie avec, à son actif, 10 millions de civils chinois enrôlés de force par la Kôa-in au Manzhouguo, environ 200 000 « femmes de réconfort » enrôlées en Corée et dans tout l'Extrême-orient, ainsi que l'annihilation systématique de populations civiles, principalement en Chine et notamment lors du massacre de Nankin.
    • Il faut ajouter les meurtres systématiques de partisans communistes et de résistants, ainsi que les représailles contre les civils, par les nazis ; les expérimentations sur des êtres humains auxquelles se livrèrent des médecins nazis tels le SS Josef Mengele et l'unité japonaise 731 ; les bombardements aériens massifs de civils d’abord par l’Axe en Europe (Coventry en Angleterre, Rotterdam aux Pays-Bas) et en Asie (Shanghai, Chongqing : la ville la plus bombardée de la guerre), puis par les Alliés avec du napalm : Tōkyō au Japon, Dresde (35 000 morts) et Hambourg en Allemagne. Et, pour la première et unique fois en plus de soixante ans, la bombe atomique fut utilisée contre un pays : deux bombes A larguées par les États-Unis ont explosé à trois jours d'intervalle, à Hiroshima et Nagasaki au Japon.,
  • La religion catholique
  • Bilan de la guerre (issues)
    • Victoire des Alliés
    • la capitulation sans condition du III e Reich (8 mai 1945)
    • la capitulation sans condition du Japon (2 sept. 1945)
    • Émergence des États-Unis d’Amérique et de l'URSS comme superpuissances (domination du monde pour près de 40 ans). Ils sont les principaux vainqueurs.
    • Affaissement de l’Europe et processus de décolonisation en Asie, dans le monde arabe et en Afrique. Il est achevé au début des années 1960.
    • La somme des dégâts matériels n’a jamais pu être chiffrée de façon sûre, mais il est certain qu’elle dépasse les destructions cumulées de l’ensemble des conflits connus par le genre humain depuis son apparition. Le traumatisme moral ne fut pas moins considérable, la guerre ayant reculé les limites de la civilisation et de la violence dans des proportions inédites. Elle fut aussi le théâtre de multiples crimes de guerre, dont l’Axe n’eut jamais le monopole.
  • L’occupation de l’Allemagne
    • Il y a séparation de l’Allemagne entre les 4 puissances victorieuses: le Royaume-Uni, la France, l’URSS et les États-Unis d’Amérique.
    • La ville de Berlin est en plein RDA.
    • Elle est séparée en 4.
    • La priorité de l’Allemagne: nettoyer son territoire.
    • RFA et RDA (1949)
    • Le fonctionnement de la ville de Berlin est problématique, car il y a une dualité entre la démocratie et capitalisme économique vs le communisme.
    • Les pièces sont placées afin de débuté la Guerre Froide qui oppose les démocraties vs ?
    • Création de l’OTAN (1949) et le Pacte de Varsovie (1955) (soutien militaire et politqieu
  • La nouvelle Europe
    • La Silésie et la Poméranie, anciennement allemandes, deviennent polonaise.
    • Le gouvernement polonais est en exil à cause de Staline. Ce dernier réorganise les élections et le parti communiste en Pologne (1947).
    • La Tchécoslovaquie devient communiste.
    • Il y a formation d’alliances militaires entre ces pays et l’URSS.
  • Armes chimiques et bactériologiques
    • La Deuxième Guerre mondiale a vu un développement très important des armes de tous types, en puissance et en quantité
    • En Europe, les gaz de combat ne furent pas utilisés dans les combats entre belligérants, mais seulement contre les civils déportés, dans les camps d'extermination nazis. Des réserves importantes de gaz tabun et sarin furent retrouvées en Allemagne en 1945, suffisantes pour tuer des millions de personnes. Elles furent immergées dans des caissons de béton sous la Manche. On s'inquiète de leur état de conservation aujourd'hui.
    • En Asie toutefois, Hirohito permettait dès juillet 1937 l'utilisation systématique de gaz toxiques contre l'armée chinoise et les populations civiles. Par peur des représailles et afin de s'assurer que ces armes ne soient jamais employées contre des intérêts occidentaux, chaque utilisation faisait l'objet d'une directive spécifique approuvée par l'empereur et transmise par le chef d'état-major de l'armée.
    • Emploi des armes chimiques par les Japonais
    • - 1939: contre l’URSS et en Mongolie
    • - 1942: aux Philippines
    • À ces armes chimiques, s'ajoutent les armes bactériologiques employées à maintes reprises contre des civils en Chine et contre l'armée soviétique lors de la bataille de Halhin Gol.
  • Les bombardements alliés
    • Certains considèrent que les bombardements alliés, dont ceux commis à Dresde, Berlin, Tōkyō et surtout les bombardements atomiques d'Hiroshima et de Nagasaki constituent des crimes de guerre. D'autres font remarquer que ces bombardements avaient pour but de saper le moral et la volonté de combattre des puissances de l'Axe et ainsi de hâter la fin de la guerre. En particulier, le haut commandement japonais aurait été prêt à sacrifier plusieurs millions de soldats. Enfin la libération des milliers d'atolls occupés par les Japonais était très coûteuse en vies. Il faut préciser que le Japon, vaste archipel assez éloigné des côtes, n'avait jamais connu un débarquement ennemi ni une occupation étrangère en plus de 2 500 ans d'histoire. Si la controverse sur la nécessité de lâcher ou non les bombes atomiques ne trouvera sans doute jamais de fin, c'est un fait que la guerre prit fin moins de dix jours plus tard, et que les décideurs et les opinions publiques s'en réjouirent sans percevoir à l'époque la spécificité du bombardement atomiques par rapport aux innombrables destructions de villes auxquelles la guerre avait déjà habitué. En Allemagne 600 000 personnes, essentiellement des civils, sont tuées lors des bombardements stratégiques alliés. (Opération Gomorrah sur Hambourg, bombardements sur Berlin et Dresde) effectués par les Alliés.
  • Postérité de la Deuxième Guerre mondiale (É-U.)
    • Les États-Unis d'Amérique prennent l'initiative d'avoir une attitude positive .
    • Ils imposent la démocratie à travers une épuration et un contrôle des rouages de l'État et de l'éducation ( en Allemagne et au Japon).
    • Ils fournissent à partir de 1947 une aide économique à la reconstruction de l'Europe (plan Marshall). Objectifs: une reconstruire rapidement les économies occidentales (1950) et éviter que les populations aient la tentation de s'abandonner au communisme ou aux néo-fascismes.
    • À l'issue de la Seconde Guerre mondiale, les États-Unis sont avec l'URSS l'une des deux plus grandes puissances mondiales. Les États-Unis possèdent la première flotte de guerre, la première flotte de commerce, ils détiennent 75 % des stocks d'or du monde (d'où la devise «  dollar as good as gold  », le dollar est aussi sûr que l'or).
  • Héritages de la guerre
    • 1- Destruction matérielle et morale de l’Europe
    • Fin de l’hégémonie militaire, politique et économique de l’Europe.
    • Nouvelles puissances fortes: URSS et les États-Unis d’Amérique.
    • Discréditation des nationalismes (poussés trop loin)
    • Fin des dictatures chez les vaincus seulement.
    • 2- Bombe atomique: science peut mener à al destruction totale.
    • 3- Shoah : grand échec moral de la civilisation européenne. Traumatisme des camps de concentration.
    • * La 2GM laisse place à une nouvelle ère inquiétante: héritage terrible!
  • Coûts humains (civils tués)
    • MONDE: Guerre ayant fait entre 40 et 60 millions de morts.
    • EUROPE
    • ≈ 11 millions de personnes furent assassinées par les criminels nazis 
    • - ≈ 15% de la population civile polonaise disparaît: ≈ 6 millions de Polonais, dont 3 millions de Juifs et 3 millions de catholiques: les prêtres, les enseignants, les médecins, les officiers, les fonctionnaires, les commerçants importants, les grands propriétaires fonciers, les écrivains, les journalistes, … ).
    • - ( ≈ 3 millions de Juifs des autres pays d'Europe)
    • - ( ≈ 2 millions de Tziganes (240 000/700 000), handicapés, homosexuels, témoins de Jéhovah et autres).
    • ≈ 20 millions de citoyens de l’URSS sont tués ( ≈ 3 700 000 des prisonniers de guerre soviétiques sur 5 500 000 capturés par les Allemands meurent de faim, d’épuisement ou de maladie; les commissaires politiques sont systématiquement abattus; ≈ 11 500 000 civils soviétiques meurent. Des villages et des villes sont anéantis.
    • ASIE
    • ≈ 10 et 30 millions d’exécutés sous le régime showa
    • - ( ≈ 2,7 millions seulement pour l'opération tue tout, pille tout, brûle tout ( sankô sakusen ) menée dans le nord de la Chine par le général Yasuji Okamura).
    Il y a eu 4 fois plus de morts que lors de la Première Guerre mondiale.
  • Les pertes humaines
  • Vers la paix Quelques conférences...
  • Conférence de Québec 17 au 24 août 1943
    • - Dirigeants présents: Mackenzie King, Roosevelt et Churchill.
    • - Décisions: Intensification d es bombardements sur l'Allemagne; poursuite de l'accumulation de forces américaines et britanniques pour libérer la France; libération souhaitée de l'Italie; déclaration sur la Palestine; condamnation des atrocités allemandes en Pologne et signature de l' Accord secret de Québec par Churchill et Roosevelt (partage de leur technologie en vue de la construction d'armes nucléaires).
    • À cette conférence, ils avaient en mains des plans de destruction des territoires habités des côtes atlantiques et pacifiques.
    • * En 1942, la force nazie est au plus fort. Ottawa était prête en cas d’invasion à raser St-Jean de (T-N), Halifax, St-Jean (NB) et Québec: la politique de la «Terre brûlée»… terre de désolation- les documents furent brûlés en 1944.
  • Conférence du Caire 22 au 26 novembre 1943
    • Dirigeants présents: Tchang Kaï-chek, Roosevelt et Churchill.
    • * Décisions: Reddition sans condition du Japon par la force; dépossession des îles du Pacifique occupées à partir de 1914 et tous les territoires chinois occupés par le Japon: la Mandchourie, Formose, …)- restitution à la Chine; libération et indépendance de la Corée.
  • Conférence de Téhéran 28 novembre au 1 er décembre 1943
    • Dirigeants présents: Staline, Roosevelt et Churchill.
    • * Première rencontre des trois grands.
    • Décisons: Ouverture d’un nouveau front à l’ouest pour soulager les troupes russe; promesse russe d’entrer en guerre contre le Japon; préparation de la stratégie finale contre l'Allemagne; choix de la date pour l'opération Overlord ; statut de la Pologne.
  • Conférence de Yalta 4 au 11 février 1945
    • Dirigeants présents: Churchill, Roosevelt et Staline
    • Décisions: Projets pour la capitulation de l'Allemagne; projets pour l'Europe d'après-guerre; choix de la date pour la conférence des Nations unies, conditions pour l'entrée en guerre de l'URSS contre le Japon.
    • *Roosevelt, très malade, commence à être préoccupé par le danger que représentera Staline après la guerre.
    • Staline ratifie une entrée en guerre contre le Japon dès que l’Allemagne aura été vaincue. Accord unanime sur l’occupation intégrale de l’Allemagne et son découpage en zones relevant de la responsabilité de chacun des alliés (États-Unis, Grande-Bretagne, France, URSS).
  • La victoire européenne (1945)
    • Écrasée sous les bombes, assaillie de tous côtés, l’Allemagne nazie voit sa capitale Berlin investie le 30 avril par les Soviétiques. Hitler s’y donne la mort dans son bunker le même jour.
    • Le 7 mai à Reims, le colonel général allemand Alfred Jodl signe l’acte de reddition inconditionnelle des forces armées allemandes (capitulation) en présence de l'Américain Bedel-Smith, du général soviétique Ivan Susloparov et du général français François Sevez. L'Allemagne se rend sans conditions aux Alliés.
    • Le lendemain à Berlin, le maréchal Wilhelm Keitel signera, à son tour, la capitulation du IIIe Reich. C’est officiellement le 8 mai 1945 qu’est proclamé l’armistice qui met fin à la guerre en Europe.
  • Conférence de Potsdam 17 juillet au 21 août 1945
    • - Dirigeants présents : Churchill, Truman et Staline.
    • * C’est la dernière conférence des Alliés réunissant les trois Grands.
    • - Décisions: - R eddition sans conditions du Japon
    • Accords de Potsdam : Séparation de l'Allemagne et de l'Autriche; division de ces pays en 4 zones; désarmement et jugement des criminels de guerre.
    • Transmission d’informations concernant la nouvelle arme des États-Unis (bombe nucléaire).
    • Signature d’un ultimatum: le Japon est menacé d'une rapide et grave destruction: rejet japonais. Deux bombes atomiques sont lancées sur Hiroshima et Nagasaki.
  • Traités de Paris
    • Traités de Paris ratifiés l e 10 fév. 1947 entre les Alliés ( URSS, É-U, R-U, France, Pologne, Yougoslavie, Tchécoslovaquie et Grèce) et les vaincus anciens alliées de l'Allemagne (Italie, Roumanie, Hongrie, Bulgarie et Finlande).
    • Ces textes contenaient des garanties pour la répression des crimes de guerre, la dénazification et la liberté de navigation sur le Danube.
    • L'Italie perdit à la suite de ces accords de petits territoires frontaliers au profit de la France. Elle doit aussi donner à la Yougoslavie une partie de l'Istrie et Zara. L'Italie donne à la Grèce les îles de Dodécanèse. De plus elle doit renoncer à toutes ses possessions africaines.
    • La Roumanie recouvre la frontière hungaro-roumaine de 1938, mais cède définitivement à l'URSS la Bessarabie.
    • La Hongrie retrouve ses frontières du 1er janv. 1938.
    • La Bulgarie est ramenée à ses frontières du 1er janv. 1941.
    • La Finlande doit céder à l'URSS la Carélie méridionale avec Viborg, ainsi que les régions de Petsamo et de Salba. Elle doit également accepter l'établissement d'une base soviétique dans la région de Porkala.
    • En outre, les pays vaincus doivent payer de lourds dommages de guerre aux pays qui ont été lésés. 
  • Japon
    • Le Japon défend ses territoires conquis que les Américains prennent au prix de lourdes pertes (Iwo Jima et d’Okinawa).
    • Le 15 août 1945, après le largage, par les États-Unis des deux premières bombes atomiques sur les villes de Hiroshima et de Nagasaki et l’invasion de la Mandchourie par l’URSS, l'empereur Hirohito annonce la capitulation du Japon. Les actes de capitulation inconditionnelle du Japon sont signés le 2 sept.
  • Objectif après la guerre: Création des Nations Unies
  • Organisation des Nations Unies Date de fondation : 24 octobre 1945 192 pays membres Langues officielles : - arabe - chinois - anglais - français - russe - espagnol Admission des vaincus de la 2eGM: Italie (14 décembre 1955) Japon ( 18 décembre 1956) Allemagne (18 septembre 1973)
  •  
  •  
  • Le procès de Nuremberg
    • Les principaux dignitaires (24) de la hiérarchie nazie sont jugés. Ils sont des criminels de guerre. Le procès se déroule du 20 nov.1945 au 1 er octobre 1946. La plupart sont condamnés pour crime contre l'humanité (nouveauté) ou pour crime de guerre.
    • Ce tribunal est créé suite à l'accord signé le 8 août 1945 afin de juger et de punir les grands criminels de guerre des pays européens de l'Axe.
    • Les chefs du régime nazi doivent être jugés. Près de 200 Allemands y sont jugés; 1600 autres dans d'autres tribunaux militaires.
    • Questionnement : Hitler et les principaux dirigeants nazis doivent-ils être jugés ou exécutés sans procès?
    • - Winston Churchill désire qu’on exécute Hitler sur la chaise électrique, et ce sans procès. Il souhaite pouvoir exécuter sommairement les dirigeants nazis une fois qu'ils sont capturés. Les Américains et les Soviétiques privilégient un procès international.
    Premier rang (de gauche à droite) : Goering, Hess, von Ribbentrop, Keitel ; Deuxième rang (de gauche à droite) : Doenitz, Raeder, von Schirach, Sauckel Tous se disent n-coupables - 3 acquittés - 7 condamnés à la prison - 12 pendus - 1 suicidé
  • Martin Bormann Mort par pendaison Karl Dönitz 10 ans Hans Frank Mort par pendaison Wilhelm Frick Mort par pendaison Hans Fritzsche Acquitté Walther Funk Prison à vie, mais il est libéré pour cause de santé le 16 mai 1957. Hermann Göring Mort par pendaison, mais il se suicide la veille de son exécution avec une capsule de cyanure. Rudolf Hess Prison à vie, mais il se donne la mort dans sa cellule de la prison de Spandau, le 17 août 1987. Alfred Jodl Mort par pendaison, mais il est acquitté à titre posthume de toutes les charges par un tribunal allemand de dénazification en 1953. Ernst Kaltenbrunner Mort par pendaison Wilhelm Keitel Mort par pendaison Gustav Krupp von Bohlen und Halbach Considéré comme médicalement inapte, il a échappé au procès. Robert Ley Se suicide avant le procès, le 25 octobre 1945 Konstantin von Neurath 15 ans, mais il est libéré pour raison de santé le 6 novembre 1954. Franz von Papen Acquitté, mais il est condamné, en 1947, par un tribunal allemand de dénazification à une peine de huit ans. Après 2 ans, il est libre. Erich Raeder Prison à vie, mais il est libéré pour raison de santé le 26 septembre 1955. Joachim von Ribbentrop Mort par pendaison Alfred Rosenberg Mort par pendaison Fritz Sauckel Mort par pendaison Hjalmar Schacht Acquitté –Il a été interné dans un camp de concentration jusqu’à la fin de la guerre. Il est condamné à huit ans de prison par un tribunal allemand. Il est libéré en 1948. Baldur von Schirach 20 ans Arthur Seyß-Inquart Mort par pendaison Albert Speer 20 ans Julius Streicher Mort par pendaison
  • Procès et héritages
    • Au total, il y a eu douze autres procès distincts: le « Procès des docteurs », le « Procès des otages  », le Procès des Einsatzgruppen, …
    • Après les exécutions, le 16 octobre 1946, les corps des condamnés sont incinérés dans un crématorium à Munich. Les cendres sont dispersées dans un affluent de l'Isar afin que les sépultures des condamnés ne deviennent pas un lieu de culte.
    • Héritages du procès de Nuremberg:
    • La définition des crimes contre la paix, des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité:
    • - Crimes contre la paix: «Direction, préparation, déclenchement ou poursuite d'une guerre d'agression ou d'une guerre de violation des traités, assurances ou accords internationaux».
    • - Crimes de guerre: «Assassinat, mauvais traitements ou déportation pour des travaux forcés, ou pour tout autre but, des populations civiles dans les territoires occupés, assassinat ou mauvais traitements des prisonniers de guerre ou des personnes en mer, exécution des otages, pillages de biens publics ou privés, destruction sans motif des villes et des villages, ou dévastation que ne justifient pas les exigences militaires».
    • - Crimes contre l'humanité: «Assassinat, extermination, réduction en esclavage, déportation et tout autre acte inhumain commis contre toutes populations civiles, avant ou pendant la guerre, persécutions pour des motifs politiques, raciaux ou religieux».
    • La création du Code de Nuremberg pose des principes en matière d'expérimentation médicale sur des sujets humains suite au « Procès des Docteurs  ».
  • Citations
    • « Entre le déshonneur et la guerre, vous avez choisi le déshonneur. Et vous allez avoir la guerre. » Winston Churchill
    • «C'est l'armée russe qui a brisé la machine de guerre allemande...» Winston Churchill
    • «Paris ! Paris outragée ! Paris brisée ! Paris martyrisée ! mais Paris libérée !» De Gaulle
  •