Magellan consulting - Entreprise Numérique : Quelles opportunités à saisir ?
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Like this? Share it with your network

Share

Magellan consulting - Entreprise Numérique : Quelles opportunités à saisir ?

  • 800 views
Uploaded on

Magellan Consulting est très heureux de vous présenter sa nouvelle publication intitulée « Entreprise Numérique : quelles opportunités à saisir ? » ...

Magellan Consulting est très heureux de vous présenter sa nouvelle publication intitulée « Entreprise Numérique : quelles opportunités à saisir ? »

Notre société connaît des rythmes d’évolution et de transformation de plus en plus courts que doivent anticiper les entreprises. Numérique, Digital, 2.0, Internet des Objets, …. Le numérique est devenu un enjeu national. Magellan Consulting l’a compris très tôt en proposant à ses clients depuis 2012 une offre d’accompagnement Entreprise Numérique. Nous souhaitons partager avec vous un recueil d’enseignements pragmatiques. Car le risque, vous l’avez compris, c’est de faire de la technologie pour la technologie en laissant de côté ce qui est primordial : la culture et les usages !

La collaboration est un enjeu majeur pour bien réussir ce tournant stratégique en passe de s’opérer dans de très nombreuses entreprises : mieux innover, mieux créer, mieux s’adapter. Toutes seules de manière isolée ? Non ! Collectivement ! Avec leurs clients, leurs partenaires, leurs fournisseurs. Et avant tout, avec leurs employés.

Magellan Consulting propose ainsi, au travers du livre blanc « Entreprise Numérique : quelles opportunités à saisir ? » une description des véritables avantages à s’engager dans la voie de l’Entreprise Numérique.

Conciliant une double approche métiers / technologies, et une démarche mêlant vision stratégique et pragmatisme, nous proposons au travers de ces pages notre analyse et notre vision des opportunités nouvelles de collaboration offertes par la révolution digitale en cours.

Intelligence collective, tel est le mot d’ordre de la collaboration dans l’Entreprise Numérique.

More in: Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
800
On Slideshare
729
From Embeds
71
Number of Embeds
3

Actions

Shares
Downloads
16
Comments
0
Likes
0

Embeds 71

https://twitter.com 65
https://www.linkedin.com 5
http://www.slideee.com 1

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Livre Blanc Entreprise numérique Quelles opportunités à saisir ? 48-50 rue de la Victoire 75009 Paris +33 1 42 66 06 06 magellan-consulting.eu twitter.com/ MagellanCons
  • 2. LE SOMMAIRE 4   SYNTHèSE EXéCUTIVE 5   tendances clés 5.......  Tendance #1 : Transversalité 5.......  Tendance #2 : Multi-local 6....... Tendance #3 : Internationalisation 6.......  Tendance #4 : Génération Y 7   NOTRE VISION 7....... Transposer les habitudes de la génération Y en entreprise 7....... Tirer profit des usages 2.0 8.......Prôner un juste équilibre entre sphère privée  et sphère professionnelle 9.......  énérer la confiance et l’implication nécessaires G pour dépasser le 1.5 10   votre entreprise numérique des challenges concrets 11  11..... Développer le sentiment d’appartenance 11..... Faciliter la collaboration 13..... Encourager l’intelligence collective 16..... Identifier et solliciter plus facilement l’expertise 16..... La mobilité : point d’étape nécessaire dans cette convergence 17.....  e Réseau Social d’Entreprise comme point de convergence L des activités de l’employé 18..... L’entreprise étendue 19  L’ENTREPRISE NUMéRIQUE, ET APRÈS 20  MAGELLAN CONSULTING, VOTRE ACCéLARATEUR DU NUMéRIQUE Entreprise Numérique - Quelles opportunités à saisir ? 3
  • 3.   SYNTHÈSE EXéCUTIVE L’ambition de ce livre blanc est de proposer aux décideurs une grille de lecture facilitant une compréhension des enjeux du concept d’Entreprise Numérique dans un contexte d’évolutions économiques, technologiques et sociales. Nous mettrons en exergue comment les nouveaux outils de ce qu’on appelle le Web 2.0, et surtout les usages associés, peuvent aider les entreprises à améliorer leur performance et saisir de nouvelles opportunités. Les contraintes exogènes, comme l’ouverture des mar- chés, l’internationalisation de la compétition, les phénomènes de crise ont forcé les entreprises à faire évoluer leur business model et leur organisation. L’impact de ces changements a été amplifié par l’arrivée des outils du Web 2.0 permettant un accès plus rapide, plus massif et plus fiable aux informations. Les contraintes sont aussi endogènes avec notamment l’apport de nouveaux usages technologiques des générations Y et C. Le challenge réside donc dans la capacité de l’entreprise à transformer ces contraintes en opportunités. Ce livre blanc montre comment les fondations d’une entreprise numérique participeront à l’atteinte d’objectifs stratégiques comme :  L’augmentation de la capacité d’innovation grâce, no- tamment, à la mise en place de « réservoirs d’idées », de communautés d’experts, de cycles de communications très efficaces, multi-sources/multi-destinations/multi-locals ;  Une plus grande attractivité de l’entreprise notamment pour les générations Y et C grâce au développement d’un vrai sentiment d’appartenance, à la promotion du travail collaboratif et grâce à une facilitation de la politique de mobilité ;  Un positionnement marketing plus efficace grâce aux dialogues directs avec les clients, partenaires et distributeurs, à leur participation à la définition de la stratégie produits (ou services), à l’émergence de nouveaux canaux de distribution (eBusiness, mBusiness) ;  Une plus grande agilité dans la réaction aux situations de stress grâce, par exemple, à l’identification rapide de la bonne personne, l’accès à une communauté d’experts, une participation des intervenants de la chaîne de valeur. 4 LE POTENTIEL EST COLOSSAL McKinsey Global Institute montre, par exemple, que l’utilisation des médias sociaux permet d’accroître de 20 à 25% la productivité dans les sociétés de « prestations intellectuelles ». Le chiffre fait rêver mais pourtant les échecs de déploiement sont nombreux. Les raisons de ces échecs sont pratiquement toujours liées au manque de méthodologie dans la conduite du changement, l’insuffisance d’intégration de la dimension humaine et à l’incapacité à donner du sens et fixer des objectifs. Pour réussir au mieux cette transformation, il est néces- saire d’approcher l’Entreprise Numérique par la recherche d’un équilibre entre une approche descendante (cadre d’utilisation, gouvernance, règles de gestion, charte d’utilisation et surtout apport de sens) et une approche ascendante (flexibilité des solutions et liberté de choix des centres d’intérêts, prise en compte agile des besoins des utilisateurs, implication régulière et fréquente de communautés représentatives de l’ensemble de l’entreprise).  Les fondations de l’Entreprise Numérique, ce n’est pas une question d’outils mais d’usages et même de culture. Les entreprises se transformeront en Entreprises Numériques si elles redonnent de l’importance aux hommes et aux femmes, si elles leur redonnent l’envie et les moyens de partager et d’être solidaires. Damien Philippon (Magellan Consulting, Associé)
  • 4.   TENDANCES CLÉS Afin de maintenir leur position concurrentielle dans un marché en constante transformation, les entreprises doivent s’engager sur la voie d’importantes mutations. Elles doivent être en mesure de proposer à leurs employés, et notamment ceux issus de la génération Y, de nouvelles façons de travailler et de collaborer. Ces évolutions leurs permettront de rester compétitives face aux nouvelles exigences du marché, de répondre au mieux aux attentes de leurs clients, mais aussi de leurs fournisseurs, de leurs partenaires et bien évidemment de leurs employés. Tendance #1 Tendance #2 TRANSVERSALITÉ MULTI-LOCAL La transversalité s’impose comme une nécessité au sein de l’entreprise et au-delà. Aujourd’hui, il est fréquent que les entreprises associent plusieurs entités à la réalisation d’un projet commun. Pour mieux accompagner leurs clients, dont les exigences sont souvent contextuelles, les entreprises ont évolué et sont devenues « multi-locales » avec des activités et des équipes de management propres à chaque centre. Ces décisions ne sont pas neutres en implications. Elles obligent les organisations à évoluer pour acquérir de nouvelles compétences comme la capacité à dépasser l’obstacle des frontières et des différences culturelles. Ainsi, les groupes de travail, les équipes sont souvent constitués d’employés issus de différents départements et possédant des savoir-faire et des expertises complémentaires. Flexibilité et partage sont les maîtres mots pour tirer pleinement profit de telles équipes. Une mise en commun des méthodes de travail, du vocabulaire, des processus ainsi que des outils de communication et de collaboration est nécessaire pour permettre la bonne avancée d’un projet impliquant plusieurs entités fonctionnelles ou géographiques. La flexibilité et la rapidité de communication entre et au sein même de ces équipes sont alors essentielles. D’UN CENTRE D’OPÉRATION UNIQUE VERS DES OPÉRATEURS MULTI-CENTRES Les équipes projets sont construites en associant différentes équipes provenant de différents sites. Entreprise Numérique - Quelles opportunités à saisir ? 5
  • 5. Tendance #3 Tendance #4 INTERNATIONALISATION GÉNÉRATION Y Autrefois limité, l’accès démocratisé aux études supérieures dans des pays à forte croissance tels que l’Inde et la Chine est en passe d’inverser la balance de l’emploi des cadres. L’Europe et les Etats-Unis, jusque-là principales zones d’origine de ces profils, vont connaître un net ralentissement, essentiellement lié à leur démographie(1). Les grandes entreprises seront donc amenées à recruter plus facilement des profils qualifiés dans ces nouvelles zones de croissance. De ce fait le centre de gravité des groupes va se déplacer sous la pression de ces nouvelles contraintes démographiques et éducatives(2). Le concept de génération Y(3) embrasse les personnes nées entre le début des années 80 et la fin des années 90. Cette génération est habituée à un usage accru des nouveaux moyens de communication, médias et technologies digitales. Ils sont environ 13 millions en France, 70 millions aux Etats-Unis et 200 millions en Chine . Elle partage énormément : intérêt commun pour les outils technologiques et informatiques par exemple, ou encore des valeurs communes comme le respect de l’équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle et le sentiment d’appartenance.(4) Cette tendance aura un impact important sur la façon dont les employés travailleront et collaboreront dans la décennie à venir. Tout juste trentenaires, ces jeunes employés vont continuer leur progression au sein des grands groupes jusqu’à accéder à des postes à fortes responsabilités managériales. Pour toute entreprise qui souhaite continuer à se développer, il est par conséquent essentiel de comprendre la culture et les valeurs de cette génération, de s’assurer que ces employés s’engageront à long terme dans le développement de l’entreprise, tout en continuant d’attirer des profils plus expérimentés venant du monde entier. http://www.towerswatson.com/assets/pdf/7656/Global_talent_2021.pdf http://www.lemonde.fr/emploi/article/2012/11/27/en-2021-le-chasse-croisemondial-des-jeunes-diplomes_1796085_1698637.html (3)  http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9n%C3%A9ration_Y (4)  http://lagenerationy.com/generation-y-definition/ (1)  (2)  200 M La génération Y 70 M •  ette génération est caractérisée par un usage accru et une familiarité C avec les technologies de communication, média et numérique. 13 M FRANCE 6 Pour accompagner cette transformation, nous sommes persuadés que le management traditionnel doit s’accompagner d’une autre forme de management, directement inspirée de l’expérience du Web 2.0 et appréciée par les employés de la génération Y : c’est notamment à ce niveau que doit agir la transformation vers l’Entreprise Numérique. •  e concept de génération Y désigne les personnes nées entre le début L des années 80 et la fin des années 90 U.S.A. CHINA
  • 6.   NOTRE VISION TRANSPOSER LES HABITUDES de TIRER PROFIT DES USAGES LA GÉNÉRATION y EN ENTREPRISE En repartant de retours d’expérience de grands groupes ayant CONCEPT De l’ENTREPRISE 1.0 Nous proposons d’associer le concept d’ Entreprise 1.0 à l’idée de l’entreprise communément admise : les organisations sont gérées sur un modèle hiérarchique ou au travers de matrices ; la collaboration et le partage d’informations reposent sur des technologies éprouvées comme les emails, l’intranet, les espaces de travail collaboratifs basiques et les applications professionnelles. Dans ce cadre, le concept d’Entreprise Numérique correspond à l’introduction et à la démocratisation des éléments constitutifs du Web 2.0 et aux différents usages afférents dans un contexte professionnel : nous l’appelons la « socialisation des processus » de l’entreprise. Comme dans leur vie privée, les employés sont devenus familiers, voire dépendants de ces technologies, ils sont en attente de les voir transposées dans leur environnement de travail afin de bénéficier des mêmes potentiels. Ils sont toutefois souvent déçus de la technologie mise à leur disposition dans le milieu professionnel, souvent obsolète. Les ordinateurs et les téléphones portables en sont des exemples flagrants : certaines grandes entreprises disposent toujours de Microsoft XP et proposent des téléphones « standards » à leurs employés alors que ceux-ci utilisent quotidiennement Windows 7 (voire 8), smartphones et tablettes. Ce phénomène d’Entreprise Numérique est stimulé par l’importance grandissante de la génération Y, souvent considérée comme un des leviers majeurs pour garantir la transformation vers l’Entreprise Numérique. Il paraît donc nécessaire d’impliquer systématiquement des employés issus de cette génération Y dans les différentes parties prenantes de conception et de mise en œuvre d’un projet d’Entreprise Numérique. engagé une transformation vers l’Entreprise Numérique (Orange, Air Liquide ou encore Dassault Systèmes), nous tâcherons d’identifier les bénéfices escomptables : variables selon le contexte, et parfois inattendus. de nouveaux usages grâce à de nouveaux outils Il est désormais relativement clair au sein des instances dirigeantes que l’ Entreprise Numérique est incontournable dans leur stratégie de développement et de transformation. Une des étapes pour réunir les conditions favorables à une telle transformation passe sans doute par la réassurance. Beaucoup d’inconnues, voire de craintes, subsistent en effet autour des usages accompagnant l’Entreprise Numérique. pourquoi cette méfiance ? Le Web 2.0, les Réseaux Sociaux d’Entreprise ou encore les smartphones ne sont pas simplement des outils et technologies, ils représentent d’abord et surtout des usages bien spécifiques. Une fois ces technologies mises en place, les employés en auront forcément des utilisations variées, qu’il est nécessaire d’orienter autant que possible, afin d’éviter d’éventuels bruits informatifs ou usages déviants. Néanmoins, les sponsors de tels projets doivent accepter des évolutions dans les usages parfois différents de ce qu’ils avaient initialement prévu. A titre d’exemple : si nous revenons 20 ans en arrière, personne n’aurait pu anticiper le succès des emails. A l’inverse d’autres technologies comme RNIS couplé à de la visioconférence domestique auraient dû connaître un large essor, elles n’ont en réalité rencontré qu’un succès très limité. Le phénomène BYOD • Le « Bring Your Own Device » (BYOD) s’est révélé être un des défis majeurs pour les DSI et les Directions Générales en 2012. Cette pratique autorise (voire même encourage) les employés à utiliser leur ordinateur et/ou téléphone personnels comme outils professionnels. • Beaucoup d’entreprises songent à cette oportunité, tout en garantissant un niveau de sécurité et de confidentialité conforme à leur utilisation dans un contexte professionnel. Entreprise Numérique - Quelles opportunités à saisir ? 7
  • 7.  FORD  amélioration de l’efficacité opérationnelle Le constructeur automobile, possédant plus de 70 usines partout dans le monde, était par essence une structure « en silos ». Plusieurs équipes pouvant travailler sur les mêmes concepts, se posant les mêmes questions, n’avaient pas la possibilité de communiquer et de partager leurs expériences. La mise en place du Réseau Social d’Entreprise Yammer(5) a ouvert l’entreprise à une libre collaboration. n léments clés : Partage d’expérience, communautés E d’experts, questions-réponses instantanées n Résultats : 10 000 collaborateurs utilisent désormais le réseau, et la culture d’entreprise s’oriente chaque année toujours davantage vers plus de partage et d’intelligence collective.(6) DES BÉNÉFICES CONCRETS GRÂCE À CES NOUVEAUX USAGES Les nouveaux usages liés à ces technologies digitales entraînent comme nous l’avons vu de nouvelles façons de travailler, de collaborer et de communiquer. Ces nouvelles habitudes, si tant est que le projet de transformation ait été correctement conduit, apportent avec elles des bénéfices concrets à plusieurs niveaux. Collaboration améliorée, co-création et innovation encouragées et catalysées, transformation facilitée et sécurisée vers le concept d’ « entreprise étendue », engagement, sentiment d’appartenance et culture d’entreprise renforcés, accès à l’information et identification des compétences facilités. Plus globalement, une étude récemment publiée par le McKinsey Global Institute montre que l’utilisation des médias sociaux permet d’accroître de 20 à 25% la productivité dans les sociétés de prestations intellectuelles.(7) Un gain de productivité de 20 à 25% McKinsey Global Institute PRÔNER UN JUSTE ÉQUILIBRE ENTRE SPHÈRE PRIVÉE ET SPHÈRE PROFESSIONNELLE Avec l’émergence du phénomène réseaux sociaux et la place qu’ils occupent désormais dans notre société, il est devenu incontournable pour un dirigeant d’entreprise, un journaliste ou un homme politique par exemple d’avoir une vraie réflexion sur l’image qu’il souhaite diffuser via ces nouveaux canaux de communication. Qu’elle soit strictement professionnelle, ou se teinte de messages à caractère plus privé, nous sommes convaincus qu’une présence et un engagement réfléchis et maîtrisés sont nécessaires. Il en va naturellement de même pour les entreprises et de plus en plus pour l’ensemble de leurs employés. Visibilité, communication, développement des ventes, publicité, recrutement : ce n’est là qu’un bref aperçu des possibilités qu’offre une telle présence sur des médias comme LinkedIn, Twitter, Facebook, Slideshare, … Magellan Consulting vous aide à tirer profit des technologies de l’Entreprise Numérique en identifiant de manière pragmatique des cas d’usages concrets pour votre activité cœur de métier, en équilibrant de manière optimale un cadre d’utilisation suffisamment directif avec des libertés d’initiative. 8 Ces nouvelles technologies sociales qui s’implantent au cœur de la société tendent à estomper la frontière établie entre les sphères privées et professionnelles. L’employé se retrouve au centre de ces différents réseaux, il est en relation directe avec ses amis, sa famille mais aussi ses collègues, managers, clients, partenaires, … Ainsi, un des facteurs clés de succès d’un projet d’ « Entreprise Numérique » auquel nous sommes fortement attachés réside dans le maintien permanent d’un juste équilibre entre la satisfaction des attentes des collaborateurs en termes de communication et de visibilité sur les différents canaux qui leur sont proposés et la mise en place d’un cadre d’utilisation, respectant les orientations stratégiques et éthiques de l’entreprise. Ceci passe notamment par la prise en compte des contraintes de sécurité, de confidentialité incombant au caractère professionnel des relations que le collaborateur peut nouer et développer au travers de ces mêmes canaux. Sony, par exemple, aide ses salariés à devenir ambassadeurs de la marque. Certaines entreprises freinent les collaborateurs qui décident d’aider les clients en apportant des solutions artisanales. Sony a fait un choix différent et a décidé d’accompagner cette démarche améliorant l’image de marque, valorisant le travail du collaborateur et devenant potentiellement une source d’innovation. https://www.yammer.com/pdfs/case_study_ford.pdf  ttp://www.eweek.com/c/a/Messaging-and-Collaboration/Designing-the-Socialh Enterprise-in-the-Facebook-Era-218376/1/ (7)  http://www.mckinsey.com/~/media/McKinsey/dotcom/Insights%20and%20pubs/ MGI/Research/Technology%20and%20Innovation/The%20social%20economy/ MGI_The_social_economy_Full_report.ashx (5)  (6)  8
  • 8.  NOTRE VISION (suite) Générer la confiance et l’implication nécessaires pour dépasser le 1.5 UN VÉRITABLE PROJET D’eNTREPRISE La transformation vers l’Entreprise Numérique doit être considérée par les directions générales et les directions métiers comme un véritable projet d’entreprise. A ce titre, des impacts sur l’organisation, les processus et les usages pourront apparaître tout au long des projets afférents à cette transformation. L’Entreprise Numérique, au-delà des technologies sociales qu’elle apporte à l’organisation, s’accompagne de transformations sur les comportements et les processus. Ces changements ne doivent pas se substituer à l’Entreprise 1.0, mais venir la compléter pour la rendre encore plus performante, plus attractive et plus humaine. Ces impacts ne sont pas sans soulever des inquiétudes, légitimes auprès du management intermédiaire. Néanmoins, une implication forte d’un sponsor mandaté par la direction générale dès les premières phases d’étude et de définition des lignes directrices du projet permettent de vaincre ces craintes de dérive : dérives en termes d’image de l’entreprise, dérives des usages des technologies sociales, mise en défaut des liens hiérarchiques, communication non maîtrisée, dangers d’intelligence économique, … L’Entreprise Numérique ne va pas remplacer l’entreprise actuelle mais va la faire évoluer et la rendre plus efficace. Il ne s’agit pas de passer brusquement d’un modèle à l’autre mais de permettre à ces deux modèles de coexister dans l’entreprise et de s’enrichir mutuellement. Encore une fois, une approche équilibrée croisant une prise en compte des besoins des utilisateurs, profitant de leur émulation et de leur énergie créative, avec une structuration et la définition d’un cadre de bonnes pratiques représente un des éléments essentiels dans la réussite de cette transformation. Entreprise Numérique - Quelles opportunités à saisir ? 9
  • 9.   VOTRE ENTREPRISE NUMÉRIQUE Pour tirer le meilleur de la transformation vers l’Entreprise Numérique il est important de se concentrer sur un nombre limité d’objectifs stratégiques. Magellan Consulting en a identifié quatre sur lesquels l’Entreprise Numérique peut apporter le plus de valeur. Soutenir l’esprit de transformation au sein de l’entreprise Renforcer le lien social n  assembler les employés de toute part autour de la culture R d’entreprise n Soutenir et faciliter l’intégration des nouveaux arrivants n  aciliter F la communication interne et promouvoir la collaboration. n Attirer les talents de la génération Y du monde entier et garder les meilleurs éléments  aire de l’Entreprise Numérique un véritable argument F de recrutement pour recruter et garder les meilleurs employés à travers toute l’entreprise n  roposer un environnement qui permette à la génération Y P de profiter rapidement de l’expérience de ses aînés n  avoriser la créativité des employés pour apporter de la F valeur à l’entreprise. n Gagner en efficacité au travail et dans toutes les activités de l’entreprise Développer l’intelligence collective au sein de l’entreprise n Encourager les initiatives créatives n Favoriser l’accès aux connaissances et aux expertises n Enrayer l’inefficacité induite par la surcharge d’informations. n Développer le concept d’Entreprise Numérique étendue n Mieux anticiper la demande du marché  éduire le risque lié aux fournisseurs et R aux partenaires n  enforcer l’image de l’entreprise et avoir confiance R dans les relations entretenues avec les clients n n E  tre reconnu sur le marché comme un leader dans des domaines clés.  ORANGE  RENFORCER LE LIEN SOCIAL ET FAVORISER LES ÉCHANGES Chez le premier acteur des télécommunications français, plusieurs communautés métiers ont commencé à utiliser des réseaux sociaux dès 2006. Plusieurs de ces initiatives ont été fédérées sous le programme ‘Orange Plazza’, visant à fournir un réseau social d’entreprise, que chaque employé pourrait s’approprier Eléments clés : Réseau Social d’Entreprise, profil employé, réseau de contacts, fils conversationnels, partage de documents n  ésultats : 30 000 membres conquis en 1 an et plus de 1 200 communautés créées R n 10
  • 10.   DES CHALLENGES CONCRETS L’évolution vers l’Entreprise Numérique doit être matérialisée par l’identification de challenges concrets. Magellan Consulting a catégorisé six de ces challenges parmi les grands projets réussis d’Entreprise Numérique. DÉVELOPPER LE SENTIMENT D’APPARTENANCE La motivation et l’engagement de l’employé doivent être au centre de toutes les initiatives pour accompagner la transformation vers « l’Entreprise Numérique ». Les employés créent leur profil, se décrivent à travers leur CV, leurs compétences et leurs aspirations. Avoir un profil à jour et facilement compréhensible favorise la communication au sein de l’entreprise et des équipes, et par là même le développement de communautés. Nous sommes persuadés que ce profil personnel enrichi représente une condition nécessaire à la bonne réalisation des différentes initiatives 2.0 au sein de l’entreprise. ON-BOARDING ET SENTIMENT D’APPARTENANCE Le Réseau Social d’Entreprise, en stimulant le sentiment d’appartenance à une communauté, permet de resserrer les liens interprofessionnels à tous les niveaux de l’entreprise. Tous les employés et leurs managers peuvent construire leur propre réseau et se bâtir une « e-réputation » interne à l’entreprise. A travers un Réseau Social d’Entreprise, les employés auront un intérêt fort à mettre en avant et actualiser régulièrement leurs expériences, leurs aptitudes, leurs aspirations et leurs compétences. Ces informations et leur facilité d’accès permettra une correspondance plus fine entre les besoins de l’entreprise et les attentes de ses employés. C’est une façon de compléter le système hiérarchique traditionnel en créant, en intégrant et en s’investissant dans la communauté de son choix, voire en devenant un leader d’opinion. En interne, le Réseau Social d’Entreprise facilite l’intégration des nouveaux arrivants. L’information n’est plus attachée à une boîte mail, mais bien à une fonction. Ainsi l’intégration de nouveaux collaborateurs et leur montée en compétences est facilitée, grâce à un transfert de connaissances immédiat. La motivation et l’efficacité au travail en sont renforcées, favorisant une plus grande fidélité des employés à leur employeur. FACILITER LA COLLABORATION Etre une Entreprise Numérique et une entreprise multinationale (voire « multi-locale») requiert des outils de collaboration de qualité et des infrastructures déployées à l’échelle internationale. COLLABORATION TRANSVERSE OUTILS COLLABORATIFS Pourquoi ? Comment ? 1. Des outils communs à l’ensemble des collaborateurs (quels que soient le pays, le métier, les équipes, …) permettent de tirer le meilleur parti de la collaboration 2. Ces outils centralisent les données de référence et informations générales, telles qu’annonces, communiqués, référentiels, … 3. Des outils intuitifs et ergonomiques permettent de favoriser leur adoption par le maximum d’utilisateurs 4. Rapatrier l’information utile au collaborateur au sein d’un outil central, prenant en compte le maximum de sources de données 5. Faciliter la remontée de signaux faibles : informations de veille, remontées du terrain, contexte clients ou partenaires 6. Encourager la proposition d’idées innovantes, la prise d’initiatives, … Entreprise Numérique - Quelles opportunités à saisir ? 11
  • 11. Collaboration et communautés métiers Les employés exerçant une même fonction au sein de l’entreprise (par exemple les forces de vente ou les équipes de R&D) ont un véritable intérêt à adopter les usages de l’Entreprise Numérique. En effet, au sein d’une communauté dédiée (privée ou publique), ces équipes peuvent partager leurs expériences, leurs savoir-faire et leurs expertises, pour le bénéfice de chacun ainsi que celui de la communauté.  TWITTER  LA COLLABORATION AUTONOMNE Twitter, entreprise connaissant un essor fulgurant, a réalisé des dizaines d’acquisitions depuis 2010. Chacune faisant intervenir un grand nombre de parties prenantes, et causant une accumulation de documents et d’e-mails, les utilisateurs métiers décidèrent eux-mêmes de se constituer une plateforme collaborative via l’outil Podio. Au travers d’un ‘Business App Store’, les utilisateurs finaux créèrent un outil de workflow décisionnel adapté à leur besoin, sans intervention de l’IT. n Eléments clés : Projet métier, Applications métiers, Espace collaboratif sur-mesure n Résultats : Rationalisation et standardisation du processus d’acquisition. Efficacité opérationnelle 12 Organisation personnelle et organisation d’équipe Les outils et infrastructures collaboratifs permettent aux employés comme aux managers d’organiser leur travail plus efficacement. Ces outils peuvent aider les employés à mettre en avant leurs aptitudes, à s’investir dans la communauté de leur choix mais également à capitaliser sur d’anciens projets pour mieux préparer les projets suivants. Les managers peuvent utiliser ces outils pour réagir plus rapidement aux besoins du terrain, encourager les initiatives des employés, identifier les bonnes personnes pour constituer des équipes plus rapidement et plus efficacement. C’est aussi un moyen d’identifier les leaders d’opinion, les leaders de demain tout en stimulant le sentiment d’appartenance à l’entreprise. Cette nouvelle forme de collaboration vise à sortir les employés et managers de leur ligne de management locale pour s’orienter vers une façon de travailler plus participative et associant tous les échelons de l’entreprise.
  • 12. ENCOURAGER L’INTELLIGENCE COLLECTIVE Dans un projet typique de l’entreprise 1.0 les directives sont essentiellement impulsées par le top management, les parties prenantes sont majoritairement identifiées de façon verticale (au sein d’une même direction métier, au sein d’un même pays, …). Aujourd’hui les entreprises cherchent de plus en plus à tirer au maximum profit de la diversité et de la complémentarité des employés qui les composent. Pour cela, elles favorisent l’échange et la rencontre des savoirs autour du concept d’intelligence collective : créer plus vite de la valeur en encourageant et favorisant la collaboration entre des profils aux compétences complémentaires. L’intelligence collective permet de stimuler l’émergence d’idées innovantes, et contribue à maintenir la motivation des équipes. Dans l’Entreprise Numérique, l’approche et l’échelle utilisées sont différentes. Il ne s’agit plus de quelques personnes qui travaillent ensemble sur un même sujet, dans un environnement prédéfini, souvent cloisonné géographiquement ou fonctionnellement. Non seulement un grand nombre d’employés venant du monde entier peuvent participer au projet mais d’autres employés peuvent également se joindre volontairement au projet et apporter leur compétence et leur expérience au groupe s’ils le souhaitent. L’ENTREPRISE NUMÉRIQUE, CATALYSEUR DE L’intelligence collective ÉQUIPE PROJET ÉQUIPE PROJET Discussion Espace Projet Réseau Experts … RSE Dans cette optique de catalyser l’intelligence collective de l’entreprise, les Réseaux Sociaux d’Entreprise permettent un accès transverse et facilité à l’ensemble des compétences et expériences des collaborateurs de l’entreprise. Entreprise Numérique - Quelles opportunités à saisir ? 13
  • 13. Accès à l’ensemble du patrimoine informationnel de l’entreprise Le carburant de l’innovation Les employés des grandes entreprises créent quotidiennement beaucoup d’informations. Que ces données soient échangées par mail ou stockées dans des bases de données, elles ne seront ensuite accessibles qu’à un nombre restreint d’employés. L’information dont vous avez besoin existe sans doute déjà quelque part. Les Réseaux Sociaux d’Entreprise permettent l’émergence de nouvelles connexions entre les employés, et par conséquent l’émergence de nouvelles associations d’idées. Ces connexions ne sont en effet plus limitées aux métiers et n’ont plus par ailleurs à faire face à des barrières géographiques. Il s’agit ainsi de conditions propices à l’apparition, au développement et à la maturation d’innovations pour l’entreprise. Un des défis majeurs dans la gestion du flux informationnel au sein de l’entreprise est d’identifier les informations existantes et faciliter l’accès à celles-ci, quelle que puisse être leur source originelle. Le dépassement des silos historiques de l’entreprise et la coexistence d’un modèle organisationnel traditionnel avec un modèle d’Entreprise Numérique, facilitant la collaboration et la participation, permettent à l’ensemble des collaborateurs d’être force de proposition. L’Entreprise Numérique tend à rendre disponible et facilement accessible l’ensemble du patrimoine informationnel de l’entreprise (tout en respectant les contraintes de confidentialité). Cela se traduit par une contextualisation avancée de l’information : identification de l’auteur d’un document, présentation du contexte de production du document, utilisation de mots-clés significatifs et appartenant à un référentiel d’entreprise, … L’auto modération en œuvre au sein de telles communautés, accompagnée d’une gouvernance d’entreprise adaptée, permet alors de s’assurer que les idées les plus prometteuses sont remontées aux instances de décision idoines. Le processus d’innovation est ainsi ouvert à l’ensemble de l’entreprise, et le risque de bruit informationnel maîtrisé. Nous avons l’intime conviction que dans toute activité, l’efficacité de l’entreprise repose principalement sur sa capacité à faciliter l’accès aux informations. De plus en plus envahis par les informations et les emails, l’enjeu de l’Entreprise Numérique est plus que jamais de faciliter et d’améliorer l’accès à l’information pour les employés.   “If only HP knew what HP knows, we would be three times more productive”  SNCF  LE CLIENT AU CŒUR DU PROCESSUS D’INNOVATION La SCNF a fait figure de précurseur dans le domaine des entreprises étendues en proposant à ses clients de soumettre leurs idées pour améliorer l’expérience de leur voyage et de voter pour les meilleures suggestions, directement depuis un site web communautaire. n (8) Lew Platt (ex-PDG Hewlett-Packard) (8) 14 “Si HP savait tout ce que HP sait, nous serions trois fois plus productifs” n E léments clés : Clients au cœur du processus d’innovation et d’amélioration du service, communautés sociales Résultats : Des communautés par transporteur avec une mise en œuvre des idées retenues à partir des différents sites web. Contribue à l’amélioration de l’image de marque, en développant plus de proximité avec les attentes des clients.
  • 14. Le défi majeur des entreprises est de combler le retard avec les usages de la vie privée, ceci en identifiant au plus vite les leviers 2.0 qui serviront les activités et priorités de celles-ci. La compréhension du graphe social de la société Peut-être avez-vous déjà entendu parler de « graphe social » ? Il représente les connexions existant entre les membres d’une même communauté. De nombreux salariés d’une même entreprise sont ainsi présents sur un réseau social comme Linkedln ou Facebook. En ayant accès à ce type d’informations, vous seriez en mesure d’établir un graphique social de votre organisation. Ces informations pourraient alors se révéler très utiles pour mesurer l’une des principales forces de l’entreprise : la connexion et la proximité entre les employés. En faisant le choix de l’implémentation d’un Réseau Social d’Entreprise, il est ainsi possible de mesurer le niveau de connexion entre les employés d’un même pays, d’une même entité, ou entre des employés de deux entités données. On pourrait alors aboutir à un schéma du « cerveau de l’entreprise » ce qui aiderait à résoudre certains problèmes organisationnels. Est-ce que les employés d’une société nouvellement acquise sont bien intégrés? Est-ce qu’ils arrivent à créer des liens avec les employés d’autres filiales? Quelle évolution note-t-on dans la collaboration entre deux entités ayant de nombreux projets communs? Ces indicateurs jusqu’alors considérés comme « intermédiaires », ou « intangibles » peuvent désormais être analysés. QUELS AVANTAGES POUR L’ENTREPRISE ? La mise en place d’une collaboration 2.0 impacte toute l’organisation de l’entreprise et peut ainsi lui permettre d’améliorer son image, ses résultats et ses ambitions. Ces nouveaux outils vont aider l’entreprise à :  Mieux anticiper les demandes du marché  Réduire le risque lié aux fournisseurs et aux partenaires (respect des délais et contrôle des coûts)  Renforcer l’image de l’entreprise et la confiance des clients  Multiplier les contacts et le réseau des employés  Etre reconnue sur le marché comme un leader dans les domaines qui lui sont propres. Entreprise Numérique - Quelles opportunités à saisir ? 15
  • 15. Identifier et solliciter plus facilement l’expertise outils de recherche permet d’encourager la formation d’une vaste communauté de sachants qui servirait d’intermédiaire pour les employés et répondrait à leurs questions. Ces nouvelles possibilités se traduisent par un gain de temps et d’efficacité immédiat pour l’entreprise et une participation optimisée des experts. Parmi les communautés naissantes, deux typologies peuvent alors ressortir. Des communautés restreintes pour les experts « certifiés », permettant de rester à la pointe des sujets. Mais aussi des communautés plus ouvertes, mêlant experts, sachants et tout employé de l’entreprise, ayant plus pour but l’information et le partage, voire la vulgarisation. L’identification et la sollicitation du sachant est également un domaine dans lequel l’approche 2.0 et le Réseau Social d’Entreprise permettent à l’entreprise de gagner en efficacité. Quelles possibilités offre donc la mise en place d’un Réseau Social d’Entreprise concernant le partage d’informations et l’implication des experts ? Tout d’abord, mobiliser le collège d’experts pour encourager la capitalisation, le partage des bonnes pratiques et l’innovation. Ensuite, réduire la distance entre collaborateurs pour un meilleur soutien des employés par les experts. Cette facilitation de l’accès aux expertises et aux COMMUNAUTÉ D’EXPERTS Partager idées / questions / documents 1 Améliorer la collaboration entre les disciplines 2 Améliorer la collaboration au sein des disciplines entre les centres 3 Élargir les connaissances communes (b+d) 4 Économiser du temps et des ressources (c+e) 5 Identifier les employés pointus sur certains sujets (futurs experts) Discipline 1 Questions ouvertes A B Employés “sachant” F Évaluer Pour tirer au maximum profit des nouveaux usages collaboratifs, et de la convergence des outils, ceux-ci doivent pouvoir être accessibles de la même façon quel que soit le contexte : depuis les locaux d’un fournisseur ou d’un client, lors d’un rendez-vous extérieur, depuis le domicile des collaborateurs dans le cas du télétravail, depuis un smartphone, une tablette… Discipline 3 Réponses ouvertes E Identifier le bon expert Consulter les C conversations existantes Fournir des réponses D La mobilité : point d’étape nécessaire dans cette convergence 16 Discipline 2 Autres employés Il est aujourd’hui difficilement concevable d’imposer des changements dans la façon de travailler du collaborateur selon l’endroit où il se trouve. Ainsi, l’entreprise doit identifier la mobilité comme une composante clé de son modèle d’organisation, et l’intégrer systématiquement dans ses travaux sur ses processus internes. Il n’est pas nécessaire que l’ensemble des applications métiers soient accessibles depuis un smartphone, mais il est primordial que la réflexion ait lieu pour l’ensemble des cas d’usages que vivent les collaborateurs au quotidien (flux de validation, flux d’information et de notification, processus de création, acte de vente, …)
  • 16. QUELS AVANTAGES POUR L’employé ? Les employés de l’entreprise sont les premiers bénéficiaires d’une transformation vers un modèle d’Entreprise Numérique. En effet, les nouveaux usages induits par cette transformation vont leur permettre de :  Faciliter la collaboration sur les projets auxquels ils participent pour atteindre plus rapidement et plus efficacement leurs objectifs, individuels et collectifs Le RSE comme point de convergence des activités de l’employé Si l’employé pouvait accéder de manière simplifiée à toutes les informations et les systèmes qu’il utilise il pourrait alors se concentrer sur son cœur de métier, et donc gagner en efficacité. L’Entreprise Numérique a l’ambition de rassembler au sein d’un portail adapté tous les événements qui concernent l’implication de l’employé dans les processus de l’entreprise. Ainsi dans le cadre d’un projet, le directeur de projet peut suivre des événements métiers tels que la réception d’une commande d’un montant important. Le processus d’achat est géré dans une application de type ERP. Lorsque la réception est signifiée dans le système, le Réseau Social d’Entreprise interfacé avec l’ERP interprète l’événement et notifie le directeur de projet. Le directeur de projet accède à l’information depuis le Réseau Social d’Entreprise et peut basculer directement dans l’ERP pour accéder au suivi de commande détaillé. Dans l’Entreprise Numérique l’employé est placé au centre de son réseau social, applicatif et informationnel. C’est la notion de réseau « user centric ». Les connexions avec les autres personnes motivent les employés et les encouragent à RÉSEAU SOCIAL D’ENTREPRISE  Faire connaître plus facilement et plus largement leurs expériences, leurs compétences et leurs aspirations au sein de l’entreprise  Intégrer plus rapidement et plus efficacement un nouveau projet, une nouvelle équipe, de nouvelles fonctions  Identifier plus facilement au sein de l’entreprise ou dans son écosystème proche, les interlocuteurs à même de les aider sur une problématique précise produire de la valeur ajoutée. La dimension sociale amène les gens à adopter volontairement les outils et les solutions 2.0. Un Réseau Social d’Entreprise offre de nouvelles possibilités pour mettre l’employé au centre de son environnement de travail. Il est possible de réaliser des connexions avec de multiples applications, de recevoir des notifications et d’en enrichir automatiquement sa base de données. Qu’il accède au Réseau Social d’Entreprise ou qu’il utilise une application métier, l’employé reste en permanence connecté à son « univers » par le biais de la technologie sociale : depuis le Réseau Social d’Entreprise en accédant à une vision consolidée d’informations complémentaires issues de plusieurs applications, ou depuis les applications métiers pour déclencher une conversation sur le Réseau Social d’Entreprise en lien avec un processus ou une information gérée par l’application. De plus en plus l’employé a besoin d’accéder aux informations de l’entreprise à tout moment, quel que soit l’endroit où il se trouve, les outils utilisés ou le type d’information. Il s’agit du concept ATAWADAC (AnyTime, AnyWhere, AnyDevice, AnyContent (9)) qui traduit un besoin d’instantanéité et de mobilité. L’Entreprise Numérique permet aux employés d’avoir accès à leur environnement de travail personnel de n’importe où. Cela les aide à trouver rapidement l’information dont ils ont besoin. Les outils 2.0 ont été imaginés pour apporter une plus grande flexibilité et plus d’efficacité grâce notamment aux smartphones et aux tablettes. Les employés peuvent tenir leurs engagements peu importe où ils se trouvent. Mobiquité : à tout moment, de n’importe où, sur tout terminal, quel que soit le contenu. (9)  Pourquoi ? Comment ? 1. Beaucoup de solutions existent sur le marché : éviter les développements spécifiques 2. Identifier les interconnexions nécessaires au sein du SI de l’entreprise, et les éventuels recouvrements avec des outils existants 3.  e Réseau Social d’Entreprise comme socle robuste pour les autres initiatives autour du numérique L 4.  rojet Réseau Social d’Entreprise : “Start small, think big, move fast” P 5. Le profil collaborateur et son engagement : clé de voûte du Réseau Social d’Entreprise et des initiatives autour  (10) du numérique 6.  a mobilité comme catalyseur de l’engagement des utilisateurs (smartphones, tablettes, …) L Commencer petit, voir grand, avancer rapidement (10)  Entreprise Numérique - Quelles opportunités à saisir ? 17
  • 17.  cas d’Usage  LE 2.0 AU SERVICE DES COMMUNAUTÉS DE PARTENAIRES L’ENTREPRISE ÉTENDUE L’Entreprise Numérique permet de répondre à une attente forte de ses clients, partenaires et fournisseurs ; celle de pouvoir être davantage impliqués dans les processus de l’entreprise et d’avoir une meilleure visibilité sur ses activités. De quelle manière l’Entreprise Numérique permet-elle de répondre aux attentes des clients, partenaires et fournisseurs en matière de collaboration 2.0 ? COLLÈGUES ÉQUIPES COMMUNIQUER SIMPLEMENT IDENTIFIER LES COMPÉTENCES RSE COLLABORATEUR PARTAGER LES INFORMATIONS CLIENTS FAIRE ÉMERGER DES IDÉES CRÉER DES SYNERGIES FOURNISSEURS PARTENAIRES Un Réseau Social d’Entreprise permet d’offrir une ouverture maîtrisée aux clients, partenaires et fournisseurs pour que cette collaboration étendue au-delà des frontières de l’entreprise puisse se faire en toute sécurité. Que diriez-vous de pouvoir établir et de maintenir une relation forte et une relation de confiance avec vos clients, partenaires et fournisseurs ? L’Entreprise Numérique peut aider l’entreprise 1.0 à être au plus près de ses clients, de ses partenaires et de ses fournisseurs. En élargissant ses frontières, l’entreprise va prouver son excellence opérationnelle, partager ses méthodes de travail et renforcer ses relations avec les acteurs extérieurs. Le concept de collaboration 2.0 consiste à évoluer vers une prise en compte globale des interactions au sein de l’entreprise. Le Réseau Social d’Entreprise n’est pas l’aboutissement, mais le point de départ des contacts entre le collaborateur, considéré comme épicentre du dispositif, et l’écosystème de l’entreprise. On parle alors d’entreprise étendue. 18 Un grand constructeur automobile a trouvé dans les outils 2.0 un moyen d’asseoir davantage l’efficacité de son réseau de partenaires. Déjà fortement interconnectées, ces communautés existantes ont pu profiter des nouvelles technologies qui s’offraient à elles pour optimiser leurs échanges (internationalisation, instantanéité, …). n  léments clés : Entreprise étendue, communauté de E partenaires n Résultats : Un réseau de partenaires plus large, et à même d’interagir de façon optimale La réponse passe en premier lieu par la création d’un espace de travail partagé au sein de l’entreprise pour les clients et les parties prenantes pour partager les documents, initier le fil conducteur du dialogue et encourager la collaboration entre les équipes. Une première application en est la saisie des remarques ou des idées du client en avance de phase. Puis, l’ouverture du processus d’innovation aux clients : en rassemblant les idées, partageant les commentaires et prenant en compte les retours de chacune des parties prenantes de manière efficiente. Finalement, l’Entreprise Numérique s’emploie à maintenir la communication avec le client la plus continue possible, pour laisser la place à un échange plus convivial et plus interactif. L’organisation et l’animation du dialogue autour des sujets principaux avec les clients, et la promotion de l’excellence de l’entreprise en sont renforcées. QUELS AVANTAGES POUR LES CLIENTS, LES FOURNISSEURS ET LES PARTENAIRES ? Les solutions apportées par l’Entreprise Numérique peuvent aussi bénéficier aux parties prenantes associées. La communication entre tous ces acteurs se fait plus facilement notamment parce que les clients, les fournisseurs et les partenaires peuvent :  Avoir une meilleure visibilité sur l’exécution du projet  Avoir un accès direct à l’expertise de l’entreprise  Avoir l’opportunité de faire des commentaires, de donner leurs idées, leurs retours à tous les stades du projet  Assurer la continuité de l’information pendant tout le cycle de vie du projet à travers l’évolution de l’équipe  Avoir une collaboration plus efficace entre les équipes projet et les investisseurs des clients  S’affranchir de la géographie et permettre une collaboration plus homogène avec les partenaires et les acteurs extérieurs à l’entreprise  Améliorer la relation avec les  fournisseurs en établissant un dialogue informel et en collaborant sur des sujets comme la R&D, l’innovation,…  Simplifier le processus d’offre. 
  • 18. EXEMPLES Un exemple tiré de la sphère privée... •  onsieur X a une réunion prévue à M 08h00 mardi matin avec Monsieur Y •  undi dans la soirée, Monsieur Y se voit L contraint d’annuler cette réunion •  e radioréveil de Monsieur X, synchronisé L avec son agenda professionnel, prendra en compte cette annulation de réunion. Sur la base de l’expérience de cas similaires, ou par paramétrage, il s’ajustera à l’heure classique d’alarme de Monsieur X •  e gestionnaire de réservation de salles de L réunion, constatant l’annulation de cette réunion, remet en disponibilité la salle de réunion libérée et les ressources associées (vidéoprojecteur, pont téléphonique, …) ... qui peut être transposé dans la sphère professionnelle Autres exemples où l’utilisateur peut s’affranchir des communications entre différents objets et n’acheter que le service : •  éseau de barrages communicant entre R eux, afin d’optimiser la production hydroélectrique, réduire les risques, prévenir les maintenances, … •  FC / RFID : gestion optimisée de la chaîne N logistique par exemple, gestion des stocks, prévention des infractions, … •  2M : exemple de l’optimisation M de tournées (distributeurs boissons, maintenance machines, …). L’ENTREPRISE NUMÉRIQUE et aprÈs ? Il apparaît de façon naturelle que les usages vont continuer d’évoluer, de concert avec le développement de nouvelles technologies, de nouveaux champs de possibles et de nouveaux types d’interactions. Les organisations réfléchissent ou ont déjà commencé à intégrer des composantes de l’Entreprise Numérique, et déjà se pose la question de l’après. Que nous réservent les prochaines années ? Quelle sera la prochaine mutation structurante au sein des sociétés (humaines comme entreprises) ? Si nous schématisons le Web 2.0 comme l’Internet permettant de créer du lien entre les individus, alors nous pouvons envisager le Web 3.0 comme celui connectant les objets. Le Cloud Computing permet aujourd’hui aux entreprises et aux directions informatiques de s’affranchir des contraintes propres aux machines, l’utilisateur achète en effet du service à un fournisseur, souvent avec un engagement pris sur la qualité de ce service. Demain, cette notion de Cloud Computing pourrait être transposée à tous les usages de la vie courante grâce au Web 3.0 et à cet « Internet des Objets » (IoT : Internet of Things). Les barrières existant aujourd’hui entre les données créées par les machines et celles en provenance des utilisateurs viendront à disparaître progressivement. 3.0 Média Radio Nombre d’années pour atteindre 50M d’utilisateurs TV Internet Réseaux sociaux 38 ans 13 ans 4 ans Internet des objets 2 ans De cette façon, les opérations de traitement, souvent lourdes, répétitives seront encore davantage réalisées par les objets et machines connectés, qui prépareront et pré-alimenteront des flux de validation et de décision. Il sera alors envisageable de proposer des activités à plus forte valeur ajoutée aux employés de l’entreprise concernée par ce développement de l’IoT.  L’utilisateur pourra ainsi s’affranchir complètement d’établir les liens entre différentes machines sources d’informations, et uniquement commander un service. Libre aux machines de communiquer entre elles pour garantir la meilleure réponse à cette demande. “The Internet of Things will augment your brain” Eric Schmidt (CEO Google) « L’Internet des Objets vous ouvre des possibles. » Entreprise Numérique - Quelles opportunités à saisir ? 19
  • 19. Magellan Consulting, votre partenaire pour traNsformer votre Entreprise en Entreprise Numérique L’Entreprise Numérique n’est pas un moule préfabriqué dans lequel peuvent et doivent s’insérer toutes les entreprises. Au contraire, Votre Entreprise Numérique repose sur une vision stratégique, une culture, des collaborateurs et des besoins métiers qui vous sont propres. Il n’existe pas une recette magique permettant de faire évoluer votre entreprise vers Votre Entreprise Numérique. En effet, la trajectoire à suivre dépend du niveau de maturité de vos usages et de votre organisation, ainsi que de l’orientation stratégique souhaitée. Partant de ces deux constats, de par sa double connaissance de vos processus et des technologies du numérique, Magellan Consulting est en mesure de vous accompagner non seulement dans la définition des objectifs stratégiques de Votre Entreprise Numérique, mais aussi dans l’évangélisation des utilisateurs et l’implémentation des outils au service de ces objectifs. Nous avons besoin d’orientations « top-down » pour : •  iloter les bénéfices attendus pour p l’entreprise •  ’assurer que l’éthique groupe est s respectée Nous avons besoin de libertés « bottom-up » pour : • libérer la création et les énergies •  onner aux salariés plus d’autonomie d Au cours des dernières années, Magellan Consulting a eu l’occasion de s’imprégner de cette culture d’Entreprise Numérique par deux biais. D’une part en rencontrant de nombreux acteurs de l’écosystème du numérique (pionniers, éditeurs, utilisateurs…) et en participant à des évènements et conférences. D’autre part en mettant en pratique cette conviction que l’Entreprise Numérique représente un levier de compétitivité incontournable. Ceci en interne, via l’encouragement et la multiplication des usages 2.0, mais aussi auprès de nos clients, en dirigeant des missions sur ces thématiques au sein d’entreprises internationales leader de leur segment. Cette appropriation des technologies et du contexte 2.0 permet aujourd’hui à Magellan Consulting d’être un acteur reconnu dans la gestion de projets d’Entreprise Numérique. Pour vous, l’ensemble des technologies 2.0 représente un océan d’opportunités. Notre expertise se traduit par la capacité de vous guider et de construire concrètement votre projet d’Entreprise Numérique au travers d’une méthodologie éprouvée. Elle repose sur les six piliers suivants :  Implanter l’Entreprise Numérique dans le cœur du réacteur de votre entreprise, c’est-à-dire dans votre cœur de métier,  Mettre en place une gouvernance solide, impliquant le maximum d’acteurs (cœur de métier, communication, RH, IT, …) afin de porter ce projet au rang de projet d’entreprise,  Adopter une démarche itérative avec une phase pilote très rapide, permettant de collecter les retours des premiers utilisateurs et d’améliorer avant généralisation,  Accorder une place prépondérante à la conduite du changement. En effet, la réussite et les bénéfices à tirer d’un tel projet reposent plus sur l’adoption des technologies par les collaborateurs que sur la mise en place de ces technologies,  Assurer la bonne intégration des nouveaux outils 2.0 avec les systèmes déjà existants. Il ne s’agit pas de casser et recommencer, mais bien d’apporter le liant nécessaire pour optimiser communication et collaboration,  Impliquer la génération Y, et bénéficier de son enthousiasme pour les nouvelles technologies comme catalyseur du projet. Notre différence Les trois associés fondateurs de Magellan Consulting, Claude Aulagnon, Michel Hatiez et Didier Zeitoun, n’en étaient pas à leur première aventure entrepreneuriale lorsqu’ils ont fondé Magellan Consulting en 2008. Leur idée : lancer un cabinet de conseil en organisation novateur dont la différenciation est issue de la double compétence processus métiers des clients et maîtrise des technologies de l’information. Notre mission est de créer davantage de valeur pour nos clients en tirant parti des technologies de l’information et de l’innovation, appliquée aux métiers et aux processus des entreprises. 20
  • 20.   NOTES Entreprise Numérique - Quelles opportunités à saisir ? 21
  • 21.   22 NOTES
  • 22. Entreprise Numérique - Quelles opportunités à saisir ? 23
  • 23. 48-50, rue de la Victoire I 75009 Paris Tél : +33 (0)1 42 66 06 06 I Fax : +33 (0)1 42 66 05 52 Web : www.magellan-consulting.eu I Twitter : @MagellanCons