La rentabilité du tourisme durable pour les opérateurs Saha Forest Camp
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Like this? Share it with your network

Share

La rentabilité du tourisme durable pour les opérateurs Saha Forest Camp

on

  • 561 views

International Tourism Fair Madagascar 2012 (ITM) aux 3ès Assises internationales du Tourisme Durable et Ethique: ...

International Tourism Fair Madagascar 2012 (ITM) aux 3ès Assises internationales du Tourisme Durable et Ethique:

La rentabilité du tourisme durable
pour les opérateurs et pour Madagascar
avec Saha Forest Camp

Statistics

Views

Total Views
561
Views on SlideShare
561
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
9
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

La rentabilité du tourisme durable pour les opérateurs Saha Forest Camp Presentation Transcript

  • 1. Tourisme DurablePoints de vue d’une ONG Malagasy Assises Internationalesdu tourisme durable et éthique
  • 2. Qui sommes nous pour parler du Tourisme Durable ?FANAMBY :- ONG Malagasy créée en 1997- œuvre pour la conservation de la biodiversité et le développement humain durable- mise sur l’implication effective des communautés dans toutes les démarches deconservation et de développement- croit à une synergie positive d’actions entre l’Etat – Secteur Privé – CommunautésLocales
  • 3. Le Tourisme Durable : Quelle définition ? Quelles stratégies ?- Combien d’ateliers et de réunions ?- Combien d’experts nationaux et internationaux ?- Est-ce une perte ou un gain de temps ? Effet de mode ?? Positionnement marketing ??
  • 4. Où es-ce qu’on en est ?- une volonté d’investirBénéfique au niveau social, environnemental et économique- Associations des guides qui ont pu se développer par le biais des formations- Des Sociétés de droit malagasy qui se font une place : prestations, plusd’emplois,-… Tendance positive
  • 5. Les opportunités - Cadre législatif incitatif qui permet de développer du partenariat privé – état - Le produit touristique « Madagascar » : l’environnement, la mer, les populations… - Vision Durban : engagement du Gouvernement Malagasy
  • 6. Le paradoxe …Les communautés « subissent » les actions mais rarementconsidérer comme des acteurs à part entière dans la pratiqueEt quand tu veux impliquer réellement les communautés dans desentreprises touristiques privées : beaucoup de réticence ?????
  • 7. Des paysans Décideurs, Responsableset Acteurs à part entièreUne plate forme d’Associations de producteurs, touristiques etd’artisans est créée - GIE Sahanala - , pour valoriser :• les terroirs / territoires des Aires Protégées,• le savoir faire et les produits des paysans.Le GIE :> partage les informations sur les services et produits demandéspar le marché,> assure la connexion avec le secteur privé,> organise les collectes et les conditionnements des produits,> organise les démarches de renforcement de capacités,> assure l’exploitation commerciale des sites touristiques,> s’assure d’une plus value pour les associations et lesproducteurs,> contribue à la conservation de la biodiversité.
  • 8. Une démarchedans l’action
  • 9. Tourisme ResponsableLe Saha Forest Camp - Anjozorobe Angavo
  • 10. Vers une prise en main du Tourismepar les communautés locales :une démarche par phaseRéflexion et planification aveclassociation des communautésdu fokontany Antsahabe :- réhabilitation piste daccès :100 pers/jour en 5 semaines- construction de 6 abris tenteset 1 abri restaurant : 48 pers/jen 1 semaine- construction accueil :10 pers/jour en 2 semaines
  • 11. Une évaluation participativeAoût 2006 – Août 2008 : 1.500 visiteurs dont 60% nationauxNb guides : 9Revenus des guides : 1.000.000 ArInvestissements projets communs : 700.000 ArSéances formation/ opérateur privé : 10Femmes : 13Nb repas servis : 1.000Nb nuitées : 210Revenus des femmes (Heb/rest) : 980.000 Ar
  • 12. Amélioration des services et du capital : en 2008 250 personnes des communautés pour la construction : 10 bungalows 1 restaurant Formation continue de 38 femmes avec le secteur privé
  • 13. Les responsabilitésFANAMBY : organisation & renforcement capacités des communautés,organisation spatiale des interventionsOpérateur privé (Kudeta) : Expertise, Mandat de gestionAssociation AMI : Propriétaires, approvisionnements produits, emplois, travauxcommunautaires, propriétaires
  • 14. Les résultats, malgré la crise Nb emplois directs :Nombre visiteurs : 2009 : 182009 : 1199 2010 : 232010 : 2202 2011 : 302011 : 2120 Montant Salaire en USD : 2009 : 12.000 Fonds Communautaire en USD : 2010 : 15.000 2009 : 3.000 2011 : 17.000 2010 : 3.400 2011 : 4.380
  • 15. Merci de votre attention Serge RAJAOBELINA Secrétaire Exécutif 032 02 485 87s.rajaobelina@fanamby.org.mg www.fanamby.org.mg