Your SlideShare is downloading. ×
Formation MOPA - L'écolabel européen pour un hôtelier - Alban Martinez (UMIHRA)
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Introducing the official SlideShare app

Stunning, full-screen experience for iPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

Formation MOPA - L'écolabel européen pour un hôtelier - Alban Martinez (UMIHRA)

1,631
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,631
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
22
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. L’Ecolabel Européen pour les hébergements touristiques : concrètement c’est quoi ? Présentation de l‘opération collective « éco- label européen » développée en AquitaineU.M.I.H.R.AMOPA - CNFPT – 15 septembre 2011
  • 2. Pourquoi choisir l’éco- l’éco- label européen ?Plus que n’importe quelle autre forme de développement, le tourisme nécessite unenvironnement préservé de toute nuisance.Souvent situés dans des endroits agréables mais fragiles, les services d’hébergementtouristique exercent certaines contraintes sur les ressources locales et peuventgravement les perturber. L’éco-label européen, qui est le seul signe de qualité environnementale certifié par un organisme indépendant et valable à l’échelle de l’Europe, constitue à ce titre, une opportunité unique de répondre aux enjeux environnementaux de demain et aux nouvelles attentes de la clientèle.
  • 3. L’ECOLABEL EUROPÉEN Les objectifsObjectif : Valoriser les produits ou services plusrespectueux de l’environnement. Le but étant de réduire les impacts sur l’environnement dus à l’activité de fabrication du produit ou du service
  • 4. L’ECOLABEL EUROPÉEN Les principes• Une démarche volontaire.• Une démarche multi-critères.• Une exigence de performance, de qualité• une information consommateur spécifique
  • 5. L’ECOLABEL EUROPÉEN Généralités• Type d’hébergement touristique : • Hôtels, Motels, appartements hôtels • Pension de famille, gîte d’étape • Auberges de jeunesse, refuges de montagne • Chambres d’hôtes • Résidences locatives
  • 6. SERVICE D’HEBERGEMENT TOURISTIQUE Démarches de labellisationLors de l’admission : Un audit de l’hébergement est effectué permettant de vérifier la conformité des exigencesContrôle annuel : un audit de suivi est effectué tous les deux ans DEMANDE DE CERTIFICATION Référentiel de Certification MISE EN ŒUVRE Évaluation par AFAQ AFNOR CERTIFICATION Délivrance de l’Ecolabel Européen par AFAQ AFNOR CERTIFICATION CONTRAT D’UNE DUREE DE 3 ANS ou plus Délivrance du Certificat
  • 7. Principes et Bénéfices CREDIBLE Basé sur des études scientifiques Supporté par les autorités publiques Cycle de vie Fiable VISIBLECertifié par un organisme Facile à reconnaîtreindépendant et compétent
  • 8. Les 90 critères Energie Eau 20 13 10 Produits 5 chimiques 1 7 7 5 2 4Management 12 4 Déchets Autres Critères optionnels Critères obligatoires29 critères obligatoires61 critères optionnels
  • 9. Observation des résultats Consommation énergétique* de référence d’un hôtel Moyenne Moyenne pour les hôtels éco-labellisésClassement kWh/nuitée kWh/m² kWh/nuitée kWh/m²2 étoiles 74.8 299.6 33.4 169.43 étoiles 77.8 315.3 33.7 185.64 étoiles 83.5 324.4 34.2 199.55-étoiles 96,4 357.6 58.6 209.9*éléctricité et chauffage
  • 10. Observation des résultats Consommation en eau de référence d’un hôtel Moyenne Moyenne pour les hôtels éco-labellisésClassement l/nuitée l/nuitée2-étoiles 335 2013-étoiles 424 2104-étoiles 454 2835-étoiles 594 310
  • 11. Observation des résultats Consommation de déchets de référence d’un hôtel moyenne Moyenne pour les hôtels éco-labellisés2 -4 étoiles 2 kg/nuitée 0.8 kg/nuitée2 -4 étoiles 0.28 €/nuitée 0.11 €/nuitée
  • 12. SERVICE D’HEBERGEMENT TOURISTIQUE La communication – site internet
  • 13. Pourquoi l’UMIHRA a-t-elle engagée une opérationcollective pour promouvoir l’éco-label européen?
  • 14. Pourquoi une opération collective régionale? Permettre aux professionnels d’anticiper et d’intégrer, dans leurs stratégies, les contraintes et les futures mutations liées aux problématiques environnementales Favoriser les échanges de bonnes pratiques et l’émulation des participants Diminuer les coûts relatifs à cette démarche pour chaque entreprise
  • 15. Les objectifs du programmeL’objectif principal du programme était d’inciter une dizaine d’hôteliersaquitains à s’engager sur la voie de l’éco-label européen afin de : Permettre à ces entreprises hôtelières, de mieux apprécier la dimension environnementale et la place que celle-ci peut avoir dans leur stratégie Faire qu’un maximum de ces entreprises engagées dans l’opération puissent obtenir la certification éco-label européen des hébergements touristiques Mettre en place, dans chaque établissement, un diagnostic permettant d’identifier les actions à mener et qui permettront un retour sur investissement rapide. Valoriser le savoir-faire et le professionnalisme de ces hôteliers qui volontairement se sont engagés dans cette démarche. Apporter un atout supplémentaire à ces entreprises dans leur positionnement vis à vis de leurs marchés nationaux et européens
  • 16. Conception générale du projetLe projet a retenu un panel d’hôtels volontaires qui ont bénéficiéd’un suivi divisé en plusieurs phases : Une sensibilisation au label européen et à la problématique « environnement » assurée par l’UMIHRA Une formation aux critères de l’éco-label européen proposé par l’AFNOR Un diagnostic et un accompagnement technique assurés par des experts co-financé (Conseil Régional – ADEME) à 80% dans le cadre du Programme Régional Aquitain de l’Environnement (PRAE) Un audit et une certification réalisée par l’AFNOR, Animation et coordination de l’opération assurée par l’UMIHRA
  • 17. Les coûts financiersLes coûts des 2 jours de diagnostic et des 2 jours d’accompagnement :Remarque :• Les hôtels qui veulent, part la suite, valider leur engagement avec l’obtention du label européen, devront ajouter le coût de l’audit et de la certification réalisé par l’AFNOR, ainsi que le droit d’usage de la marque.
  • 18. Une expérience réussieDepuis 2007 les différents appels à projets engagés par l’UMIHRA etses partenaires ont permis à : 40 hôtels d’être accompagnés 20 hôtels d’obtenir l’éco-label européen l’éco- européen.(Rappel : l’obtention n’est pas obligatoire)L’objectif principal d’accompagner le plus grand nombre de structures à accompagnerla mise en place de bonnes pratiques environnementales selon lescritères de l’éco-label européen des hébergements touristiques est uneréussite
  • 19. Eléments de synthèse Ce programme unique et exemplaire développé en Aquitaine, a permis l’émergence auprès des professionnels du secteur d’une véritable dynamique régionale en faveur de la protection de l’environnement. Aujourd’hui le quart des hôtels éco-labellisés en France sont aquitains éco- Désormais, nous souhaitons, au niveau régional amplifier ce mouvement en :Transmettant ce nouvel état d’esprit au plus grand nombre de professionnels, afin qu’un maximum de personnes soient sensibilisées.Fédérant les professionnels de toute la région pour faire en sorte que cette motivation puisse déboucher sur des actions concrètes dans leurs établissements.Centralisant régionalement les « bonnes pratiques » afin qu’un plus grand nombre puisse en bénéficierReconduisant cette opération auprès d’un panel plus large d’hôteliers : 2ème appel à projet 2008- 09 = 14 hôteliers retenus / 3ème appel à projet 2009-10 : 12 hôteliers retenusFaisant connaître nos actions par une communication, à l’attention du réseau institutionnel et professionnel et en répondant présent aux sollicitations de nos partenairesDonnant le maximum d’informations susceptibles d’aider un professionnel à s’engager dans une démarche en faveur de l’environnement.
  • 20. Eléments d’appréciation - Point de vue du chef d’entreprise - Pourquoi les hôteliers se sont-il engager en faveur de ce label ?• Aspect fonctionnement : Réflexion organisationnelle Résultat objectif : baisse de consommation des postes de charges fixes• Aspect communication : Accès à des supports de communication innovant / porteur / citoyen Le label écologique européen est un objet de communication innovant et structurant d’un point de vue identitaire.• Aspect positionnement territorial : Cas pratique : La Soule Le label européen à permis aux hôteliers de se mettre en cohérence avec le discours touristique du territoire et donc de crédibiliser leur démarche. Importance de la présence d’un salarié du territoire (communauté de communes, office de tourisme …) pour dynamiser et encadrer la démarche. Pour nombre d’hôtelier les pratiques imposées par l’éco-label européen ne sont pas innovantes mais correspondent à des pratiques anciennes dites de bon usage (respect des ressources / anti gaspillage). Il s’agit de respecter l’outil économique transmis en adoptant ces bonnes pratiques.
  • 21. Eléments d’appréciation - Point de vue de la clientèle - Que pense la clientèle des hôtels éco-labellisés ?Postulat de départ : le choix d’un hébergement est basé sur la destination et le prix• A l’exception de la clientèle Nord Européenne aucun client n’avait choisi son hôtel en fonction de l’éco-label européen• Pour le consommateur il y a un réel déficit de notoriété du label• Une fois dans l’hôtel, le client ressent un manque d’identification du fait d’être dans un hôtel éco-labellisé• Le client découvre des pratiques de consommation nouvelles et innovantes (vrac, serviette …) mais ne les associent pas pour autant au label écologique européen
  • 22. Eléments d’appréciation - Point de vue de la clientèle - Que pense la clientèle des hôtels éco-labellisés ?• Une fois l’éco-label identifié par le client, celui cautionne tout à fait la démarche engagée par l’hôtelier et l’adopte : La pratique de ce type d’hébergement a une fonction pédagogique sur la clientèle La découverte du label par « l’expérience » permet à la clientèle de faire le lien avec des pratiques appliqués à titre individuel Le label devient également un réel sujet de discussion entre client et hébergeur une fois la démarche identifiée• Commercialisation : Aucun client n’accepterait une hausse des prix relative à ce positionnement pour deux raisons : Conscience que cette démarche fait baisser les coûts de fonctionnement de l’hôtel La hausse des prix irait à l’inverse des principes du développement durable car elle restreindrait l’accès à ce type d’établissement pour une clientèle moins fortunée• La clientèle ressent également une confusion entre les différents label existants ainsi qu’un manque de transparence ce qui crée une absence de confiance
  • 23. MERCI POUR VOTRE ATTENTION Contact U.M.I.H.R.A umihra@orange.fr 05 56 99 49 37