Your SlideShare is downloading. ×
Crta   Amandine Bidault   Le Tourisme Rural En France Et En Aquitaine
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Crta Amandine Bidault Le Tourisme Rural En France Et En Aquitaine

2,816
views

Published on


0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
2,816
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
3
Actions
Shares
0
Downloads
47
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. Le touris me rural en France et en Aquitaine 6 novembre 2008
  • 2. Le touris me rural, es s ai de définition
  • 3. Définition de l’es pace rural L'espace rural et la campagne sont généralement déf inis par rapport à leur contraire, l'espace urbain. Ainsi, selon l’INSEE, l'espace rural regroupe l'ens emble des petites unités urbaines et communes rurales n'appartenant pas à l'es pace à dominante urbaine composé des pôles urbains, couronnes périurbaines et communes multipolarisées. Cet espace est très vaste, il représente 70 % de la s uperficie totale de la France, les deux tiers des communes de la métropole et rassemble 34 % de la population f rançaise avec un poids démog raphique en continuelle bais s e depuis les trois dernières décennies (source : R G P 1999).
  • 4. Définition d’un touris te Selon la déf inition de l’OMT, est considérée comme touriste «toute pers onne en déplacement hors de s a rés idence habituelle pour une durée d'au moins une nuit et de quatre mois au plus, pour l'un des motif s suivants : agrément ( vacances, week-end) , santé ( thermalisme, thalassothérapie, etc.) , missions ou réunions de toutes sortes ( congrès, séminaires, manif estations sportives, pèlerinage, etc.) , déplacements prof essionnels, voyages d'af f aires et voyages scolaires ».   On peut donc être un touris te s ans être en vacances . Le terme de «visiteurs» est utilisé comme concept de base de l'ensemble du système des statistiques du tourisme ; les visiteurs se répartissent donc en excursionnistes et en touristes. Cette déf inition permet de souligner que la pratique de lois irs à la journée en milieu rural et notamment périurbain ( randonnée, f réquentation d'un centre équestre, visite d'une f erme…) ne fait pas partie du touris me au s ens s trict, puisqu'il f aut qu'il y ait nuitée pour pouvoir parler de tourisme.
  • 5. Définitions du touris me rural Selon S O UR C E , le centre national de ressources du tourisme et du patrimoine rural, le touris me rural dés ig ne un touris me local, voulu et maîtris é par les g ens du pays , un touris me de rencontre et de partag e, puis ant s es arg uments dans la riches s e des terroirs et la convivialité des habitants .   Henri Grolleau alors secrétaire général de l’association nationale « Tourisme en E space R ural», en 1 993, le déf init comme un «... tourisme d’échelle locale, il est d’initiative et de gestion locales, il vise des retombées locales, il valorise les ressources naturelles, les paysages, les patrimoines et la culture locale ». La déf inition d’Euroter ( Tourisme en Europe rurale) de 1 992 donne encore d’autres précisions : « Le tourisme rural se déf init dans l’économie globale du tourisme comme la valorisation touristique des espaces agrestes, des ressources naturelles, du patrimoine culturel, du bâti rural, des traditions villageoises, des produits du terroir, par des produits labellisés, illustratif s des identités régionales, couvrant les besoins des consommateurs en hébergement, restauration, activités de loisirs, animation et services divers, à des f ins de développement local durable et de réponse adéquate aux besoins de loisirs dans la société moderne, dans une nouvelle solidarité sociale ville- campagne ».
  • 6. Définitions du touris me rural Dans les faits , le touris me rural ou touris me vert es t s ouvent défini par la nég ative : il concerne tout le territoire national hormis le littoral (touris me bleu), les villes (touris me urbain) et la montag ne (touris me blanc). Mais cette déf inition pose plusieurs sortes de problèmes :  • vacancier interrogé sur le lieu de ses vacances dira qu'il est allé «à la mer» même s'il a un séjourné dans l'arrière pays du littoral, car il raisonne en terme de destination et non d'espace. Ses réponses peuvent alors, selon les cas, f igurer dans les rubriques «littoral» ou «campagne» des statistiques ; •de la même f açon, l'espace montagnard est, par déf inition, rural et le tourisme de montagne, s'il est blanc l'hiver, est vert l'été ( sans parler de la moyenne montagne dans laquelle le tourisme peut être vert également en hiver) ; • certain nombre de séjours touristiques visent à la découverte simultanée de plusieurs un espaces : le littoral et son arrière pays, un ou plusieurs centres urbains et le milieu rural environnant. La diversité des termes usités ne f acilite pas, dès lors, l'analyse des données chif f rées : on parle selon le cas de tourisme rural ( en milieu rural) par opposition aux destinations mer, montagne et ville. L'agritourisme, plus restrictif , est inclus dans le tourisme rural et désigne les activités d'accueil, d'hébergement, de restauration et de loisirs dont le siège est une exploitation agricole.
  • 7. Le tourisme rural en France Source : Direction du Tourisme
  • 8. L’offre nationale Les structures d’accueil en espace rural présentent une grande diversité de catégories d’hébergements ( 20 0 6) : • 50 0 lits en hôtellerie rurale, 8% de l’of f re nationale, avec une hôtellerie 94 indépendante dominante. • 8 0 0 0 emplacements de camping , 33% de l’of f re nationale. 30 On remarquera, pour l’hôtellerie et le camping, une restructuration notable vers le haut de gamme. • 50 0 gîtes ruraux labellisés , 31 de l’of f re nationale. 50 % • 0 0 0 chambres d’hôtes labellisées ( +23% en 6 ans) , 92% de l’of f re nationale. 32 • 0 0 0 lits en villages de vacances , 1 de l’of f re nationale. 37 5% • 0 0 0 lits en résidences de tourisme , 6% de l’of f re nationale. 28 • des résidences secondaires f rançaises ( source : enquête logements 20 0 2, 5% communes rurales) .
  • 9. L’offre nationale 2/2 Un patrimoine rural divers ifié Un patrimoine culturel avec notamment: • 7 parcs nationaux et 44 parcs naturels régionaux ( 1 du territoire national) , 2% • 28 sites inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, • 40 0 0 0 monuments historiques, 90 Pays d’art et d’histoire, 6 0 0 0 musées et un millier de f estivals culturels. Une g as tronomie de terroir 50 0 f ermes auberges labellisées, tables d’hôtes, restaurants et goûters à la f erme… Les agriculteurs contribuent pour une part importante au développement du tourisme en zone rurale. Des activités de pleine nature en développement • Randonnées pédestres : 1 0 0 0 km de chemins et sentiers balisés 80 • Tourisme équestre : f ermes équestres, 1 0 0 0 km de sentiers équestres balisés 60 • Tourisme f luvial : 8 50 0 km de voies navigables • Cyclotourisme : 9 0 0 0 km de véloroutes et voies vertes programmées • Activités d’eau vive : 250 0 0 0 km de rivières, 26 0 0 0 km de parcours aménagés…
  • 10. Principales caractéris tiques du touris me rural Le touris me rural représ ente près du tiers de la fréquentation touris tique français e ( 28 % des nuitées totales, 31 des nuitées personnelles des Français) . % Une attractivité tout au long de l’année L’une des caractéristique propre du rural, à l’inverse des autres espaces de séjour, est son absence de saisonnalité. Des s éjours courts La durée moyenne de séjour ( 4,5 jours) , en revanche, est plus f aible que sur le littoral ( 6,6 jours ) ou en montagne ( 5,8 jours) . Elle reste cependant supérieure à celle de l’urbain ( 3,3 jours) . On observe un allongement de cette durée de séjour dans tous les espaces en été.
  • 11. Principaux indicateurs Orig ine des touris tes de l’es pace rural Ce sont les départements d’Ile-de-France et du Rhône qui émettent le plus de touristes vers l’espace rural. Des tination des touris tes de l’es pace rural On observe une nette attraction de quelques départements du sud et d’une partie du bassin parisien.
  • 12. Principaux indicateurs Un héberg ement non marchand prédominant Les deux tiers des séjours du rural s’effectuent chez des parents et amis, 11 % en résidences secondaires, soit plus des trois quarts en hébergement non marchand. Un es pace où l’on dépens e peu E n 2005, la consommation touristique en France s’élève à 108,11 milliards d’euros, dont environ 59 milliards pour les résidents. La part de l’espace rural en terme de consommation touristique représente 19,3 % soit environ 20 milliards d’euros. Autres Es pace rural es paces Territoire français 80 % 20 % Fréquentation touris tique 28% 72% Dépens es touris tiques 1 9,3% 80 ,7%
  • 13. Typolog ie touris tique des départements métropolitains E n 2006, les Français ont effectué 165 millions de séjours personnels en France métropolitaine. Les séjours effectués ont des caractéristiques différentes d’un département à l’autre. Les départements ont ainsi été class és en 6 groupes selon leur dominante : -Littoral -Mixte -Campagne -Ville -Montagne -Corse
  • 14. C aractéris tiques des s éjours des départements à dominante rurale 20 % des s éjours pers onnels des Français et 15 % de leurs nuitées s ont effectués dans les départements à dominante rurale. Les séjours y sont plus courts que la moyenne des séjours en France métropolitaine (3,8 nuits contre 5,0 nuits). 66 % des séjours dans les départements ruraux sont effectués à la campagne (37 % au niveau national). Ils ont pour 70 % d’entre eux un motif affinitaire (visite à de la famille ou des amis) et sont effectués en hébergement non marchand. Les Français s e rendent dans ces département tout au long de l’année s ans privilég ier certaines périodes . Ils y effectuent des s éjours peu actifs : 30 % d’entre eux n’ont donnée lieu à la pratique d’aucune activité particulière et l’activité principale pratiquée est la promenade. Source : SDT 20 0 6
  • 15. Le tourisme rural en Aquitaine Sources : SDT, Enquête clientèle 20 0 4 ( CRTA – BVA et partenaires)
  • 16. Zonag e aquitain de l’es pace rural Dans les diapositives suivantes, l’espace rural décrit concerne les communes colorées ci-contre.
  • 17. Profil s ocio-démog raphique des touris tes de l’es pace rural Profes s ions et catég ories s ociales Age du répondant Ag e moyen : 41,4 ans
  • 18. C aractéris tiques des touris tes de l’es pace rural Type de g roupe Taille de g roupe Taille moyenne de groupe : 3,3 personnes
  • 19. Volume de fréquentation de mai à s eptembre Durée moyenne de S éjours Nuitées s éjour Ens emble Aquitaine 8 345 369 61 520 861 7,4 jours Intérieur aquitain 3 819 982 21 586 714 5,7 jours Es pace rural 2 258 779 13 053 469 5,8 jours
  • 20. Motif de s éjour (en % des s éjours ) Source : Enquête CRTA/BVA - mai à septembre 20 0 4
  • 21. Motifs d’attractivité (en % des s éjours des touris tes venus pour un motif de lois irs - vacances ; total s upérieur à 100% car plus ieurs citations pos s ibles ) Source : Enquête CRTA/BVA - mai à septembre 20 0 4
  • 22. Orig ine des touris tes de l’es pace rural Source : Enquête CRTA/BVA - mai à septembre 20 0 4
  • 23. Département de s éjour des touris tes de l’es pace rural 36,1% des séjours 34,3 % des nuitées 1 % des séjours 8,1 1 % des nuitées 6,4 1 % des séjours 6,1 1 8,5% des nuitées 1 % des séjours 8,1 1 % des nuitées 7,2 1,6 % des séjours 1 1 % des nuitées 3,6
  • 24. Mode d’héberg ement Source : Enquête CRTA/BVA - mai à septembre 20 0 4
  • 25. Période de s éjour et mode de trans port
  • 26. Durée de s éjour des clientèles de l’es pace rural (en % des s éjours ) Durée moyenne de séjour : 5,8 jours Courts séjours : 48% Longs séjours : 52% Source : Enquête CRTA/BVA - mai à septembre 20 0 4
  • 27. La dépens e moyenne de la clientèle touris tique Budget moyen : 580 millions d’€ injectés dans 41,9 € / personne par jour l’économie régionale Source : Enquête CRTA/BVA - mai à septembre 20 0 4
  • 28. Rendez-vous sur www.touris me-aquitaine.fr et sur http://partenaires .touris me-aquitaine.fr Merci de votre attention