• Like
  • Save

Loading…

Flash Player 9 (or above) is needed to view presentations.
We have detected that you do not have it on your computer. To install it, go here.

L'e-transformation du Cinema en France

  • 3,910 views
Uploaded on

Présentation publique aux élèves du MBA MCI. …

Présentation publique aux élèves du MBA MCI.
Etude sur les impacts d'internet sur la chaîne de valeur du cinéma en France en 2009.

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
No Downloads

Views

Total Views
3,910
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
0
Comments
1
Likes
7

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide
  • Cinéma et piratage: la France championne du monde ?

Transcript

  • 1. L’E-TRANSFORMATION DU CINEMA
    Nathalie, Ursula, Gilles, Olivier, Vincent et Vassili vous présentent :
    24/09/2010
    1
  • 2. Agenda
    • L’histoire du cinéma
    • 3. La filière cinématographie
    • 4. La production
    • 5. La distribution
    • 6. L’exploitation
    • 7. L’E-transformation de la chaîne de valeur du cinéma
    • 8. La production
    • 9. La distribution
    • 10. L’exploitation
    • 11. Le public
    24/09/2010
    2
  • 12. L’HISTOIRE
    24/09/2010
    3
  • 13. HISTOIRE DU CINEMA EN FRANCE
    Naissance
    1895
    1ère
    projection payante
    • Invention du Cinématographe,
    les frères Lumières
    • Création des premiers films d’art Georges Méliès
    • 14. Développement du marché
    Pathé
    24/09/2010
    4
  • 15. HISTOIRE DU CINEMA EN FRANCE
    L’âge d’or
    Naissance
    1895
    1ère
    projection payante
    1929
    Emergence
    du
    parlant
    • 20 salles sonorisées en 1929
    • 16. Premières vedettes du cinéma parlant: Arletty, Fernandel, Jean Gabin….
    234
    150
    Source CNC
    24/09/2010
    5
  • 17. HISTOIRE DU CINEMA EN FRANCE
    Naissance
    L’âge d’or
    1929
    Emergence du
    parlant
    1945
    la couleur dans les salles
    1895
    1ère
    projection payante
    430
    402
    • 1946 : 1er festival de Cannes
    • 18. 1952 : cinéma en relief
    • 19. 1953 : Le cinémascope
    • 20. 1958 : La nouvelle vague
    150
    Source CNC
    24/09/2010
    6
  • 21. HISTOIRE DU CINEMA EN FRANCE
    Le déclin
    L’âge d’or
    Naissance
    1945
    la couleur dans les salles
    Fin années 1950Arrivée de la télévision
    1895
    1ère
    projection payante
    1929
    Emergence
    du
    parlant
    402
    184
    150
    116
    Source CNC
    24/09/2010
    7
  • 22. HISTOIRE DU CINEMA EN FRANCE
    Le rebond
    Le déclin
    L’âge d’or
    Naissance
    1945
    la couleur dans les salles
    Fin années 1950Arrivée de la télévision
    Années
    2000
    Les multiplexes
    1895
    1ère
    projection payante
    1929
    Emergence
    du
    parlant
    430
    402
    200
    184
    150
    116
    Source CNC
    24/09/2010
    8
  • 23. LESMUTIPLEXES
    57%
    Qualité de prestations
    • techniques : écrans géants -son numérique HD
    • 24. qualitatives : multiprogrammation –horaires décalés
    • 25. pratiques : parkings – activités annexes
    Source CNC
    24/09/2010
    9
  • 26. LA FILIERE CINEMATOGRAPHIQUE
    Rassemble et gère les moyens humains, financiers, techniques et artistiques
    Mise en place du film sur le marché & valorisation commerciale
    Accueil des spectateurs
    Projection du film,
    Perception de la recette
    PRODUCTION
    DISTRIBUTION
    EXPLOITATION
    SPECTATEURS
    24/09/2010
    10
  • 27. LA PRODUCTION
    24/09/2010
    11
  • 28. LES FILMS FRANCAIS
    • 6ème pays producteurs de films en 2006 (Unesco)
    • 29. En moyenne 190 films français* sont produits/ an.
    • 30. Des investissements de plus en plus lourds : près de1 milliard en 2009.
    • 31. Budget moyen d’un film 5 millions € (dont 57 % en rémunération).
    Source CNC
    * Films 100 % français et des coproductions majoritairement françaises.
    24/09/2010
    12
  • 32. FINANCEMENT ET PRODUCTION
    Télévisions : 32%
    Producteurs/Distributeurs : 29%
    Source CNC
    24/09/2010
    13
  • 33. LE FINANCEMENT D’UN FILM
    Minimum
    15%
    Aide Automatique
    Aide Sélective
    Fond d’investissement
    Télévision
    Source : Economie du cinéma – L Creton
    24/09/2010
    14
  • 34. LA DISTRIBUTION
    24/09/2010
    15
  • 35. LE ROLE DU DISTRIBUTEUR
    • Un film est un gros paquet de contrats qu’on se partage et qu’on essaie de rentabiliser
    • 36. Challenge : prévoir, avant la sortie du film, combien pourront rapporter l’ensemble des mandats
    • 37. Mandats :
    Salle: vente du film aux exploitants
    Droits TV: vente des droits de diffusion TV dans le futur
    Droits Vidéo: édition et commercialisation des DVD (marge + importante)
    Ventes internationales: vente de ces droits à l’étranger
    Que se passe-t-il là derrière?
    Siège du groupe Pathé
    24/09/2010
    16
  • 38. LES FRAIS DE DISTRIBUTION
    Chaque année, environ 690 000 € sont en
    moyenne consacrés à la sortie d’un film
    d’initiative française de fiction.
    24/09/2010
    17
  • 39. LA CHRONOLOGIE DES MEDIAS
    • Années 60 : délai de 5 ans avant toute diffusion d’un film à la TV
    • 40. Loi du 29 juillet 1982 : définie l’ordre et les délais d’intervention des exploitations d’une œuvre cinématographique
    • 41. Protéger les exploitants
    • 42. Garantir un juste équilibre entre chacun des acteurs
    • 43. Permettre le meilleur amortissement possible des œuvres
    * Accord signé le 20/12/2005
    24/09/2010
    18
  • 44. ANALYSE D’AFFICHE
    Exemple: Mesrine – Part 1
    Producteur
    1ère diff Free TV France
    Droits Vidéo France
    Droits Pay TV France
    Droits Salle Canada
    Droits Salle France
    Mandat droits TV
    Droits BO
    24/09/2010
    19
  • 45. Les premiers distributeurs de 2009
    LES DISTRIBUTEURS
    24/09/2010
    20
  • 46. TYPOLOGIE DES DISTRIBUTEURS
    24/09/2010
    21
  • 47. ZOOM SUR EUROPACORP
    Succès historique !
    • Produit des films exportés (Taken, Le Transporteur)…
    • 48. DVD et Salles représentent moins d’un quart du CA !
    24/09/2010
    22
  • 49. v
    Je vous fait les droits vidéo pour Belgique à 20 000€ avec le Luxembourg en cadeau
    Je t’ai bien eu avec le package de navets que je t’ai vendu pour avoir le dernier Taxi !
    Désolé je suis un distributeur salle uniquement
    Le dernier Taxi est une daube…
    Marché du film à Cannes
    24/09/2010
    23
  • 50. L’EXPLOITATION
    24/09/2010
    24
  • 51. LES SOCIETES D’EXPLOITATION
    • En 2009, EuroPalaces(Pathé Gaumont) exploite 744 salles de cinéma, soit 13,6 % du parc national.
    • 52. Avec 6,9 % du parc, CGR est le deuxième exploitant avec 375 salles.
    • 53. UGC détient 371 salles (6,8 % des écrans français).
    • 54. Parc national de 5 470 salles
    • 55. 4 principaux réseaux : EuroPalace (Gaumont Pathé), UGC, CGR et MK2
    • 56. Une multitude d’exploitants indépendants dont circuit Arts et Essai
    24/09/2010
    25
  • 57. LES CHIFFRES D’AFFAIRES
    Sources: CNC, communication financières des chaînes et distributeurs
    24/09/2010
    26
  • 58. PART DE MARCHE DES FILMS FRANCAIS
    2009 :
    36% de PDM
    SELON LEUR NOMBRE D’ENTREES
    Source CNC
    24/09/2010
    27
  • 59. Analyse du prix d’un ticket de cinéma
    QUEL EQUILIBRE FINANCIER ?
    24/09/2010
    28
  • 60. LE ROLE DE L’ETAT
    • Assurer la survie et le développement du secteur
    • 61. Préserver l’identité culturelle nationale
    TSA
    120 M€
    TST
    390 M€
    Autres
    0,4 M€
    Taxe vidéo
    29 M€
    Recettes
    CNC : soutenir et promouvoir l’économie du cinéma
    Dépenses
    Cinéma 228 M€
    42% des recettes
    Aides automatiques
    152 M€
    Soutien sélectif
    75 M€
    Production & création : 52%
    Distribution : 10%
    Exploitation : 32%
    Diffusion du cinéma : 6%
    Production : 48%
    Distribution : 15%
    Exploitation : 37%
    Source : Loi de finances 2009
    24/09/2010
    29
  • 62. 1èresMODIFICATIONS DE LA CHAINE DE VALEUR
    PRODUCTION
    DISTRIBUTION
    EXPLOITATION
    SPECTATEURS
    TELEVISION
    TELEVISION
    TELEVISION
    VIDEO
    24/09/2010
    30
  • 63. LA TELEVISION
    FINANCEMENT DE LA PRODUCTION
    Coproduction, préachat & achat de droit
    • Canal + : 12,5 % du chiffre d’affaires annuel dont 10% en eof
    • 64. Chaines en clair * : investissement de 3,2% du chiffre d’affaires N-1 dont 2% en eof**
    EXPLOITATION
    Autorisation pour les chaînes de diffuser 144 films/an (en prime time) dont 40% d’eof
    *Lorsqu’elles diffusent au moins 52 films par an
    ** Œuvre d’expression originale française
    24/09/2010
    31
  • 65. LA VIDEO
    • 1er loisir audiovisuel en France : 1,34 milliard d’€ en 2009 + 0,5% vs N-1
    • 66. Les films représentent 57,6 % des recettes vidéo (PDM films français 21,8 %)
    24/09/2010
    32
  • 67. L’e-TRANSFORMATIONDE LA CHAINE DE VALEUR
    24/09/2010
    33
  • 68. EVOLUTION CHAINE DE VALEUR
    PRODUCTION
    DISTRIBUTION
    EXPLOITATION
    PUBLIC
    Crowdsourcing
    24/09/2010
    34
  • 69. LE CROWDSOURCING
    Life in a day (2010)
    • YouTube - Ridley Scott & Kevin MacDonald
    • 70. Montage de séquences vidéos tournées par des internautes pour réaliser un long métrage pour le festival de Sundance
    • 71. Bilan : 80 000 vidéos - 197 pays - 45 langues différentes
    24/09/2010
    35
  • 72. LE CROWDSOURCING
    • 2009 : Faintheart – UK – MySpace - Vito Rocco
    Plus de 800 vidéos téléchargés par des réalisateurs débutants
    1 million de visionnages
    1400 auditions via webcam ou films téléchargés sur MySpace
    Sortie dans 50 salles le 23 janvier 2009 au Royaume-Uni
    • 2006 : A Swarm of Angels – UK – Site web collaboratif dédié - Matt Hanson
    Participation financière des internautes à la production
    Film placé sous licence Creative Commons (CC).
    Aujourd’hui en stand-by
    24/09/2010
    36
  • 73.
    • Les récits transmédias
    Définition : œuvre participative qui se raconte sur différents médias (Internet, TV, mobile, Cinéma, ...) chaque partie de l’histoire étant conçue pour un média précis
    Pionnier : Lance Weiler (US) en 2006 avec le film Head Trauma
    LE CROWDSOURCING
    24/09/2010
    37
  • 74. LE CROWDSOURCING
    • Mind mapping : association d'idées, structuration de scénarios
    • 75. Outils collaboratifs de rédaction de scénarios
    plotbot
    28 486 scénaristes
    18 433 projets
    72 558 scènes
    scripped
    65 000 scénaristes
    24/09/2010
    38
  • 76. EVOLUTION CHAINE DE VALEUR
    PRODUCTION
    DISTRIBUTION
    EXPLOITATION
    PUBLIC
    Crowdsourcing
    Crowd funding coproduction
    24/09/2010
    39
  • 77. LE CROWD FUNDING
    • Films indépendants
    • 78. Complément de financement
    • 79. 11 films produits avec des financements entre 6 500 et 75 00€
    • 80. 13 films à produire
    • 81. Financements soumis entre 10 000 et 200 00 €
    • 82. 1 film produit
    • 83. Projet pédagogique
    • 84. Durée de 16 mois
    • 85. Un unique film
    • 86. Sortie prévue en 2011
    24/09/2010
    40
  • 87. LE CROWD FUNDING
    En chiffres …
    Date de sortie : 17 février 2010
    Entrées en salles : 58 584
    Date de sortie : 3 mars 2010
    Entrées en salles : 229 813
    24/09/2010
    41
  • 88. EVOLUTION CHAINE DE VALEUR
    PRODUCTION
    DISTRIBUTION
    EXPLOITATION
    PUBLIC
    Crowdsourcing
    Crowd funding coproduction
    Casting des talents
    24/09/2010
    42
  • 89.
    • Panic Attack – Court-métrage - 2009
    • 90. Fred – L’enfant roi
    LE CASTING DE TALENTS
    Réalisateur Fede Alvarez
    5 minutes de film + 700 000 visionnages en 2 semaines
    =
    1 contrat avec un studio à Hollywood !
    Un ado +
    des vidéos + des millions de visionnages
    =
    1 Film
    24/09/2010
    43
  • 91. EVOLUTION CHAINE DE VALEUR
    PRODUCTION
    DISTRIBUTION
    EXPLOITATION
    PUBLIC
    e-promotion
    24/09/2010
    44
  • 92. LA PROMOTION
    • Que font les distributeurs ?
    • 93. Sites vitrines
    • 94. Présentation des films produits
    • 95. Annonce des sorties en DVD
    • 96. Fiche réalisateurs produits
    • 97. Sites évolués
    • 98. Mise à disposition de contenus : bandes annonces en avant-première, goodies, making-off, extraits de films
    • 99. Annonces des sorties
    • 100. Liens vers les réseaux sociaux
    • 101. Investissements dans les réseaux sociaux
    • 102. Ouverture de compte Twitter
    • 103. Création de page Facebook
    • 104. Création de chaîne YouTube
    24/09/2010
    45
  • 105.
    • Mini-site http://www.titredufilm-lefilm.com/
    • 106. Mise à disposition de bandes annonces sur les sites prescripteurs
    • 107. Utilisation des réseaux sociaux (Facebook, page du film, Fan Page FB de distributeurs)
    • 108. Chaîne YouTube ou Dailymotion pour poster des interviews acteurs, réalisateurs, ou des vidéos du films
    LA PROMOTION
    24/09/2010
    46
  • 109.
    • Achat de bannières et d’habillage de Home Page
    • 110. Pas d’achat de liens sponsorisés
    LA PROMOTION
    24/09/2010
    47
  • 111. EVOLUTION CHAINE DE VALEUR
    PRODUCTION
    DISTRIBUTION
    EXPLOITATION
    PUBLIC
    e-promotion
    Crowd Funding distribution
    24/09/2010
    48
  • 112. DISTRIBUTION ET CROWD FUNDING
    Zoom sur “People for Cinema.com”
    (création : fin 2009)
    • projet lancé mi 2009 ; levée de 400 K€ fonds d’amorçage
    • 113. ouverture de la plate-forme au public : Nov. 2009
    • 114. partenariat avec MARS Distribution, Europa Corp, Wild Bunch
    24/09/2010
    49
  • 115. DISTRIBUTION ET CROWD FUNDING
    Simulation pour une mise de 20€
    Simulation pour une mise de 2 000 €
    24/09/2010
    50
  • 116. DISTRIBUTION ET CROWD FUNDING
    • “mises” de 20€ à 10 K€
    • 117. 20 films par an
    • 118. représente de 2 à 10% du budget marketing/distribution du film
    • 119. une “communauté” de passionnés ; des privilèges VIP…
    • 120. matériel de e-promotion
    • 121. €€€ pour P4C : 15% des montants collectés + 10% de frais de gestion
    24/09/2010
    51
  • 122. DISTRIBUTION ET CROWD FUNDING
     Evolution possible versunemonétisation de leur audience ?
    24/09/2010
    52
  • 123. DISTRIBUTION ET CROWD FUNDING
    Déjà une “success story” pour PeopleForCinema : le film “Les petitsRuisseaux”
    320 internautesontréuni 30 K€ et gagné 2x leur mise !
    24/09/2010
    53
  • 124. EVOLUTION CHAINE DE VALEUR
    PRODUCTION
    DISTRIBUTION
    EXPLOITATION
    PUBLIC
    e-promotion
    Crowd Funding distribution
    Numérisation des copies
    24/09/2010
    54
  • 125. DISTRIBUTION ET NUMERISATION
     
    • Coût des copies physiques = 30 à 35 % des coûts de distribution
    • 126. 200 à 250 € / copienumérique
    • 127. 1000 € / copieargentique ; si 500 salles  500 K€ de frais de copie !!
    A court/moyenterme : fichierstéléchargés en très haut débit
    24/09/2010
    55
  • 128. DISTRIBUTION ET NUMERISATION
    24/09/2010
    56
  • 129. DISTRIBUTION ET NUMERISATION
    3 possibilités pour diffuser les films vers les cinémas numériques , ou « d-cinéma »
    • Disques durs : un disque dur pouvant contenir 500 Go (soit 3 films)
    • 130. Réseaux terrestres à haut débit (ADSL et fibre optique)
    • 131. Satellite : permet d’envoyer les fichiers de films mais aussi la seule solution pour diffusion en direct de contenus
    24/09/2010
    57
  • 132. DISTRIBUTION ET NUMERISATION
     
     Nouvelle répartition des coûts dans les budgets de distribution
     
    Une chance pour les “petites” sorties
    10% d’économie sur les frais d’édition
    Source Manice
    24/09/2010
    58
  • 133. EVOLUTION CHAINE DE VALEUR
    PRODUCTION
    DISTRIBUTION
    EXPLOITATION
    PUBLIC
    Nouvelle chronologie des medias
    24/09/2010
    59
  • 134. NOUVELLE CHRONOLOGIE DES MEDIAS
    SALLE
    CINEMA
    DVD
    VOD*
    PAY PER VIEW
    TELEVISION PAR ABONNEMENT
    TELEVISION GRATUITE COPRODUCTRICE DU FILM
    TELEVISION GRATUITE
    4 mois
    22 mois
    10 mois
    4 mois
    4 mois
    24 mois
    12 mois
    36 mois
    9 mois
    7 mois 1/2
    6 mois
    Juillet 2009 : publication au J.O. d’un accord entre professionnels sur une “Nouvelle chronologie des Medias”
    24/09/2010
    60
  • 135. NOUVELLE CHRONOLOGIE DES MEDIAS
    Objectifs des pouvoirspubliques
    • Encourager les acteurs économiques de la chaîne de valeur à développer une offre légale attractive par une multiplicité de supports de consommation « rentables » des films.
    • 136. Encourager le public à ne pas pirater, par un accès plus rapide à des offres légales
    “ InstaureruneChronologie des Medias, c’estaménager des régimes d'exclusivitéssuccessives qui sont autant de formes de financement du cinéma(…)
    essentiel à notre production, à son dynamisme, à sa créativité. ”
    Frédéric Mitterrand - 21/07/2009
    24/09/2010
    61
  • 137.
    • Documentaire sorti en 2009
    • 138. Réalisé par Yann Artus-Bertrand
    (production Luc Besson / mécénat groupe Pinault-Printemps-Redoute 10M€)
    • Film diffusé le 5 juin 2009 en France au cinéma, sur Internet, à la télévision et dans des centaines d’autres pays
    L’OVNI HOME
    24/09/2010
    62
  • 139. EVOLUTION CHAINE DE VALEUR
    PRODUCTION
    DISTRIBUTION
    EXPLOITATION
    PUBLIC
    Nouvelle chronologie des medias
    Nouveaux canaux VOD / Streaming
    24/09/2010
    63
  • 140. NOUVEAU CANAL DE DIFFUSION : LA VOD
    2 modes de consommations : Streaming = location
    Téléchargement = vente
    40 % du top 10 « cinéma » 2009-2010 est disponible en VOD
    Près de 50 plates-formes françaises !
    24/09/2010
    64
  • 141. NOUVEAU CANAL DE DIFFUSION : LA VOD
    CA total marché France 2007 : 29,2 M€
    2008 : 53 M€
    2009 : 83 M€
    Projection 2010 : 120 à 150 M€
    Panier moyen : 3,8 €
    75% : œuvres cinématographiques
    95% : paiement à l’acte
    95% : consommé sur appareil TV
    Sources : GFK-NPA et CNC
    24/09/2010
    65
  • 142. NOUVEAU CANAL DE DIFFUSION : LA VOD
    Et la VOD payante sur YouTube ?
    Des discussions avec les Grands Studios depuis 2009
    Test activé en Janvier 2010 sur 5 films pendant 10 jours aux USA
    Arrivée de la VOD attendue officieusement pour fin 2010 (Financial Times)
    Une clef pour atteindre la rentabilité ?
    24/09/2010
    66
  • 143. VOD:MOTEURS ET COMPARATEURS
    24/09/2010
    67
  • 144. EVOLUTION CHAINE DE VALEUR
    PRODUCTION
    DISTRIBUTION
    EXPLOITATION
    PUBLIC
    Nouvelle chronologie des medias
    Nouveaux canaux VOD / Streaming
    Equipementdes salles
    24/09/2010
    68
  • 145. EXPLOITATION : EQUIPEMENT DES SALLES
    A date déjà 1480 salles équipéessur 5000 en projection numérique + 50 / mois en 2010 !!! Dont ¾ en 3D
    Basculementcomplet à l’horizon 2013
    •  Conversion au numérique d'une cabine = 70 K€ 
    • 146. Des programmes européens soutiennent les investissement en production ou diffusion numérique : environ 500 M€ de 2000 à 2007
    • 147. Plusieurs dispositifs d’aide directe à la numérisation des salles animé par le CNC
    24/09/2010
    69
  • 148. EXPLOITATION : DIFFUSION
    Un parc national français de 5 470 salles et1500 équipées en numérique à fin 2010
    EuroPalaceGaumont +Pathé
    - Un réseau national de 744 salles
    - Dont 40 salles équipées en numérique& une programmation spécifique ”Gaumont Digital” 
    UGC
    - Un réseau national de 371 salles
    - Dont seulement 10 salles (3 sites) équipées en numérique à mi- 2010 !
    - Ambition d’équiper 100% des salles en numérique avant fin 2012    
    MK2
    - Un réseau national de 58 salles
    - Dont 100% équipées en numérique d'ici à fin 2010   
    CGR
    - Un réseau national de 375 salles
    - Dont 100% sont équipées en numérique 
    Sources : CNC et Manice
    24/09/2010
    70
  • 149. EXPLOITATION : EQUIPEMENT DES SALLES
    Sorties cinématographiques en numérique
    Parmices sorties, depuis 2 ans, les films en 3D Relief semblentunearmeefficace pour augmenter la fréquentation des salles
    24/09/2010
    71
  • 150. EXPLOITATION : DIFFUSION
    Equipementnumérique des salles = opportunités de programmationsdiversifiées pour élargir le public et les sources de revenu :
    • ressorties de classiques, fonds de catalogue
    • 151. effet "longue traine“ (documentaires)
    • 152. concerts, opera, sports, événements
    • 153. exemple : GAUMONT PATHE : diffusion de la saison 2010-2011 (11 opéras) du Metropolitan Opera en direct et en HD dans 40 salles à travers la France 
    24/09/2010
    72
  • 154. EXPLOITATION : DIFFUSION
    Interview de Nathanaël Karmitzdir. général de MK2
    «  Ces technologies redonnent leurs lettres de noblesse [aux salles]. Elles permettent de lutter contre le piratage (…) Le numérique nous permet de réinventer ce qui se passe dans une salle (…) plus d'espace aux courts-métrages, la publicité sera moins coûteuse et plus réactive. (…) la salle a de plus en plus vocation à organiser de grands événements collectifs : du cours de philo au concert (…) »  
    Numérisation des salles  menace pour 50% des emplois !
    12 Juillet 2010
    « La grève, C'est aussi au cinéma. Ce week-end, en effet, des projectionnistes du réseau UGC ont cessé le travail, et certaines salles sont restées fermées. …….. » (01.Net)  
    Source LeFigaro.fr
    24/09/2010
    73
  • 155. EVOLUTION CHAINE DE VALEUR
    PRODUCTION
    DISTRIBUTION
    EXPLOITATION
    PUBLIC
    Nouvelle chronologie des medias
    Nouveaux canaux VOD / Streaming
    Equipementdes salles
    Services en ligne au public
    24/09/2010
    74
  • 156. EXPLOITATION : SERVICES EN LIGNE
    • Mise en place de sites web
    • 157. Proposition de contenus et de services en ligne
    • 158. Dates de sorties, séances, critiques
    • 159. Bandes-annonces
    • 160. Réservation de place
    • 161. VOD
    • 162. Critiques de films par les internautes
    • 163. Développements d’applications iPhone (UGC)
    • 164. Réservations de séance en ligne ou via le mobile
    24/09/2010
    75
  • 165. EVOLUTION CHAINE DE VALEUR
    PRODUCTION
    DISTRIBUTION
    EXPLOITATION
    PUBLIC
    Nouvelle chronologie des medias
    Nouveaux canaux VOD / Streaming
    Equipementdes salles
    Services en ligne au public
    Evolution des revenus pub.
    24/09/2010
    76
  • 166. EXPLOITATION : PUBLICITE
    2 principales régies commercialisent
    Le media “écran de cinéma” au national
    1 autre acteur commercialise localement
    24/09/2010
    77
  • 167. EXPLOITATION : PUBLICITE
    • cinéma “publicitaire” représente 30% des établissementsmais 65% des salles et 85% des entrées !
    • 168. donc réseaux « commerciaux » = Multiplex
    Source : régie ScreenVision / données 2009
    24/09/2010
    78
  • 169. EXPLOITATION : PUBLICITE
    cinéma : 100 M€
     Media cinéma : le plus petit des inv. publicitaires
    Source : KANTAR MEDIA Janv-Juil 2010 ; base valorisation en brut tarifé
    24/09/2010
    79
  • 170. EXPLOITATION : PUBLICITE
    100 M€
    sur la période : Janv-Juill. 2010
    Media cinéma : la plus petite PdM
    Media cinéma : évolution comparée vs. Internet
    Source : KANTAR MEDIA Janv-Juil 2010 ; base valorisation en brut tarifé
    Source : TNS Media Intelligence ; base valorisation en brut tarifé
    24/09/2010
    80
  • 171. EXPLOITATION : PUBLICITE
    La projection numérique = nouvel intérêt pour les annonceurs sur ce « petit » media
    Potentiel pour un nouvel élan à l’investissement publicitaire
    De nombreux avantages :
    • + réactif + facile d’accès + qualité constante son et image
    • 172. récupération simplifiée des films créés pour les campagnes TV & web
    • 173. possibilité de proposer des contenus plus événementiels : 3D
    24/09/2010
    81
  • 174. EXPLOITATION : PUBLICITE
    La régie Screenvision propose aux annonceurs une offre spécifique pour diffuser les créations 3D relief
    24/09/2010
    82
  • 175. EVOLUTION CHAINE DE VALEUR
    PRODUCTION
    DISTRIBUTION
    EXPLOITATION
    PUBLIC
    Media prescripteurs
    Communautés
    Usages et consommation
    Le piratage
    24/09/2010
    83
  • 176. LES MEDIAS PRESCRIPTEURS
    • Deux magazines de référence sur le marché français
    Des tirages dépassant les 100 000 exemplaires par mois
    • Pourtant délaissés progressivement par leur public
    Roularta Média
    Lagadère
    Chiffres ODJ 2009 (2) Etudes AEPM Audipresse 2008 et 2009
    24/09/2010
    84
  • 177. LES MEDIAS PRESCRIPTEURS
    Pas de site Internet propre
    L’Express avec la caution de Studio Ciné Live pour les informations cinéma
    Pas d’application mobile
    Présence dans les médias Sociaux (Facebook)
    Mise en place d’un portail de divertissement
    Création d’une application iPhone et d’une appli Android
    24/09/2010
    85
  • 178.
    • Podcasts
    • 179. Allocine Bandes-annonces
    • 180. Allocine – La minute
    • 181. Télérama Podcast Cinéma
    • 182. Commeaucinema.com – Le Flash
    • 183. Les bandes annonces
    • 184. Applications mobiles et jeux (iPhone, android)
    • 185. IMDb (the Internet Movie Database)
    • 186. Cineshowtime
    • 187. iCiné
    LES MEDIAS PRESCRIPTEURS
    24/09/2010
    86
  • 188. 24/09/2010
    87
  • 189. EVOLUTION CHAINE DE VALEUR
    PRODUCTION
    DISTRIBUTION
    EXPLOITATION
    PUBLIC
    Media prescripteurs
    Communautés
    Usages et consommation
    Le piratage
    24/09/2010
    88
  • 190.
    • Accès à du contenu riche sur le film en 1clic
    • 191. Amplification du bouche à oreille
    • 192. Critiques / recommandations des spectateurs diffusées instantanément et à un grand public
    • 193. Les spectateurs peuvent se référer aux avis de leurs pairs et ne plus se contenter des critiques des professionnels
    LE PUBLIC : LES COMMUNAUTES
    24/09/2010
    89
  • 194. LE PUBLIC : LES COMMUNAUTES
    • Création de communautés
    • 195. Réseaux sociaux (Facebook, MySpace)
    • 196. Blogs de passionnés
    • 197. Plates-formes communautaires
    24/09/2010
    90
  • 198. EVOLUTION CHAINE DE VALEUR
    PRODUCTION
    DISTRIBUTION
    EXPLOITATION
    PUBLIC
    Media prescripteurs
    Communautés
    Usages et consommation
    24/09/2010
    91
  • 199. LE PUBLIC
    24/09/2010
    92
  • 200. QUEL PUBLIC EN 2009 ?
    Population en France
    64,66 millions
    57,41 millions +6ans
    34,7 millions internautes +11 ans
    32,26 millions
    Sources : Insee 01/2010, CNC – Médiamétrie, enquête 75 000 Cinéma, 6 ans et plus
    24/09/2010
    93
  • 201. QUEL PUBLIC EN 2009 ?
    Professions
    CSP- : 23,5%
    Inactifs : 50,7%
    CSP+ : 25,8%
    0,9%
    Agriculteurs
    14,9%
    Retraités
    9,5%
    Chef entreprise,
    cadres
    0,6 entrées
    7,1 entrées
    5,5 entrées
    14%
    Employés
    30,2%
    Elèves,
    étudiants
    4,5 entrées
    13,6%
    Professions inter.
    8,6%
    Ouvriers
    6,3 entrées
    5,4 entrées
    3,9 entrées
    Sources :  CNC – Médiamétrie, enquête 75 000 Cinéma, 6 ans et plus
    24/09/2010
    94
  • 202. 33,6%
    +25ans
    24/09/2010
    95
  • 203. QUEL PUBLIC EN 2009 ?
    Zoom sur les moins de 25 ans
    Le plus fort tx de penetration (86,9% au - 1 x par an, +1,3%)
     
    Mais
     
    Leur poidssur les entrées à diminué de  plus de 4% en 9 ans
    alorsque le nbred'entrée ne baisseque de 2%
    30,2%
    Elèves,
    étudiants
    Sources :  CNC – Médiamétrie, enquête 75 000 Cinéma, 6 ans et plus
    24/09/2010
    96
  • 204. COMMENT CONSOMME-T-IL ?
    24/09/2010
    97
  • 205. Nombre d’internautes
    Sources :  Médiametrie 6 ans et plus comparer à l’ensemble de la population active sur internet
    24/09/2010
    98
  • 206. QUEL CONSOMMATEUR EN 2009 ?
    Les assidus
     4,6 €
    Au moins1 fois 
    parsemaine
     
    Essentiellement des jeunes (15-24) qui se connectent à FB (80%) pour partager leur experience cinema (WOM) au travers de leur Iphone (16%)
    Sources :  étude Médiametrie pour AlloCiné, CNC – Médiamétrie, enquête 75 000 Cinéma, 6 ans et plus
    24/09/2010
    99
  • 207. QUEL CONSOMMATEUR EN 2009 ?
    Les réguliers
     6,4 €
    Au moins1 fois 
    par mois
    Sources :  étude Médiametrie pour AlloCiné, CNC – Médiamétrie, enquête 75 000 Cinéma, 6 ans et plus
    24/09/2010
    100
  • 208. QUEL CONSOMMATEUR EN 2009 ?
    Les occasionnels
     6,7 €
    Au moins 1 fois 
    par an
    Sources :  étude Médiametrie pour AlloCiné, CNC – Médiamétrie, enquête 75 000 Cinéma, 6 ans et plus
    24/09/2010
    101
  • 209. QUEL CONSOMMATEUR EN 2009 ?
    Evolution
    3,9% du public pour 21,5%des entrées
    30% du public pour 48%des entrées
    66,1% du public pour 30,5%
    des entrées
    Sources :  étude Médiametrie pour AlloCiné, CNC – Médiamétrie, enquête 75 000 Cinéma, 6 ans et plus
    24/09/2010
    102
  • 210. QUEL CONSOMMATEUR EN 2009 ?
    Les habitués
    3/4 se connectenttous les jours à internet
    3/10jeunes (15-24 ans)
    1/2vivent en agglo>100 000 hab 
    1/4 CSP+
    Sources :  étude Médiametrie pour AlloCiné, CNC – Médiamétrie, enquête 75 000 Cinéma, 6 ans et plus
    24/09/2010
    103
  • 211. QUE FAIT-IL SUR INTERNET ?
    24/09/2010
    104
  • 212. 24/09/2010
    105
  • 213. ResidentEvil
    24/09/2010
    106
  • 214. MillaJovovich
    Inception/ResidentEvil
    1,35 millions entrées Fr S1
    4,5 miilions entrées Fr à date
    85,5 millions USD en Fr à date
    24/09/2010
    107
  • 215. QUEL CONSOMMATEUR EN 2009 ?
    Les pirates
    58%
    Assidus
    58% des spectateurs consomment du contenu audiovisuel (film, serie TV) via streaming, réseaud'ami etP2P... au moins 1 fois par an
    65%
    Réguliers
    54%
    Occasionnels
    Sources :  étude Médiametrie pour AlloCiné
    24/09/2010
    108
  • 216. 24/09/2010
    109
  • 217. QUEL CONSOMMATEUR EN 2009 ?
    Les jeunes pirates
    84,2%
    14-25 ans
    Sources :  étude Médiametrie pour AlloCiné
    24/09/2010
    110
  • 218. QUEL CONSOMMATEUR EN 2009 ?
    La génération virtuelle
    24/09/2010
    111
  • 219. QUEL CONSOMMATEUR EN 2009 ?
    Quel pirate ?
    71%
    USA
    20%
    à l'affiche
    93%
    y vont autant 
    et plus
    Sources :  étudeMédiametrie pour AlloCiné
    24/09/2010
    112
  • 220. QUEL CONSOMMATEUR EN 2009 ?
    Motivations du pirate pour aller au cinema
    Des prix plus bas
    55%
    Une projectionen 3D
    52%
    Sources :  étude Médiametrie pour AlloCiné
    24/09/2010
    113
  • 221. LE PIRATAGE
    . Piratage et cinéma: origines et impacts
    . La loi Hadopi: la bonne réponse ?
    . Comment marginaliser le piratage ?
    • Essor du piratage sur Internet: le MP3
    • 222. Format MPEG: Moving Picture Experts Group
    normes internationales de compression/décompression, traitement, codage de la vidéo et de l’audio
    • MPEG-1 : audio / vidéo - MP3 (MPEG-1 audio couche 3)
    • 223. MPEG-2 : télévision numérique
    • 224. MPEG-4 : gestion droits numériques (DRM) et la 3D.
    Streaming, multimédia sur mobile, radio numérique, jeux vidéo, HD.
    24/09/2010
    114
  • 225. LE PIRATAGE : les débuts sur Internet
    1990 DivX;-) création du codec
    1999 Napster(1 er site de P2P audio)
    Développement du haut débit
    2002 Explosion du trafic P2P (BitTorrent; eMule )
    24/09/2010
    115
  • 226. LE PIRATAGE : LES ORIGINES
    2000 : très forte croissance du nombre d’accès haut débit
    Source: 2eme étude Tera , Réflexion sur les effets économiques du piratage, 01/2009
    24/09/2010
    116
  • 227. LE PIRATAGE EN FRANCE
    Trafic P2P très important:
    Source : SNEP
    24/09/2010
    117
  • 228. LE PIRATAGE : LES USAGES
    • Le P2P : partage de fichier
    • 229. Le streaming: beststreaming.fr adsltv.fr
    • 230. Le téléchargement direct (Direct Dowload)
    24/09/2010
    118
  • 231. LE PIRATAGE : LES USAGES
    Explosion du trafic P2P (BitTorrent 1.0; eMule )
    Source : Cisco
    24/09/2010
    119
    The Web Is Dead. Long Live the Internet
    Wired - Chris Anderson and Michael Wolf
    Août 2010
  • 232. LE PIRATAGE : LES USAGES
    Piratage des films diffusés en salle en France :
    • 38% des films sont disponibles on-line AVANT leur sortie en salles
    • 233. film américain : disponible (moy)16 jours avant la sortie en salles en France
    • 234. film français : disponible (moy)4 mois après la sortie en salles françaises
    Piratage des films avant leur sortie en DVD : 94%
    Source : étude CNC Piratage 2007
    24/09/2010
    120
  • 235. LE PIRATAGE : LES USAGES
    Cinéma et piratage : des effets positifs ?
    Source: http://intermedia.homo-numericus.net/archives/276
    24/09/2010
    121
  • 236. LE PIRATAGE : LES USAGES
    93% des internautes sont des pirates …
    58% des spectateurs du cinéma …
    et ce chiffre monte à 84,2 % pour les 15 – 24 ans…
    Numérama, ( 20 mai 2010) à propos du livre « Et toi, tu télécharges ? » de Alban Martin 2010.
    24/09/2010
    122
  • 237. LE PIRATAGE : HADOPI
    La réponse des l’industries de la création : HADOPI
    Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et
    la Protection des droits sur Internet
    Christine Albanel indiquait en 2006:
    « La France détient le triste record de champion du monde puisqu’un milliard de fichiers ont été piratés en France »
    24/09/2010
    123
  • 238. LE PIRATAGE EN VALEUR
    Quelques chiffres
    • nombre de films téléchargés = nombre d’entrées en salle …
    • 239. manque à gagner : environ 10 milliards d’euros en Europe en 2008
    • 240. destructions d’emplois: plus de 185 000 en Europe en Europe en 2008
    Source: Tera Consultants. Etude « Promouvoir l’économie numérique : l’enjeu de l’emploi dans les industries créatives de l’UE » 03/2010
    24/09/2010
    124
  • 241. LE PIRATAGE EN VALEUR
    Estimation de pertes de CA et d’emplois entre 2008 et 2015 en Europe pour toutes les industrie créatives (cinéma, musique, TV …)
    (Basé sur une augmentation de 24% du trafic IP des particuliers, P2P et streaming, Cisco System)
    Source: Tera Consultants. Etude « Promouvoir l’économie numérique : l’enjeu de l’emploi dans les industries créatives de l’UE » 03/2010
    24/09/2010
    125
  • 242. LE PIRATAGE EN VALEUR
    Impacts sociaux économiques du piratage en France en 2007 :
    • Perte de revenus pour l’industrie du cinéma : 605 millions d’€/ an
    • 243. Perte d’emplois directs liés à la chaine de valeur : 2400
    Film en salle : 201 millions d’€
    DVD : 326 millions d’€
    VoD : 67 millions d’€
    Revenu TV gratuite : 9,8 millions d’€
    Source: étude Tera , Réflexion sur les effets économiques du piratage, 01/2009
    24/09/2010
    126
  • 244. LE PIRATAGE : HADOPI
    Les cibles
    • Les réseaux P2P dans un premier temps
    • 245. Les internautes qui téléchargent et surtout partagent leur fichiers P2P
    • 246. les pirates « égoïstes » seront donc moins ciblés …
    • 247. films surveillés : 100 nouveautés et œuvres issues de catalogues grand public
    • 248. Création d’une contravention pour « négligence caractérisée et défaut de sécurisation » de son accès Internet
    Source : HADOPI et www.pcinpact.com
    24/09/2010
    127
  • 249. LE PIRATAGE : HADOPI
    Les moyens:
    • Relevé des infractions: Trident Media Guard, surveille et collecte les IP suspectes
    Populations ciblés:
    Cible n°1: les « pros » du piratage
    • entre 500 et 1000 fichiers = convocation devant un juge civil
    • 250. + de 1000 fichiers = possible comparution au pénal
    • 251. jusqu’à 300 000 € d’amende et 3 ans de prison
    Cible n° 2 les « gentils » pirates
    - de 50 fichiers : riposte graduée
    1er mail d’avertissement
    Si récidive sous 6 mois: 2ème mail + LRAR + sécurisation de l’accès Internet
    Si récidive dossier envoyé à un juge. Sanction jusqu’à 1500 € / mois d’amende
    + 1 mois de suspension accès internet
    Source : HADOPI et www.pcinpact.com
    24/09/2010
    128
  • 252. LE PIRATAGE : HADOPI
    Les objectifs
    • 25 000 actes délictueux quotidiennement (musique et cinéma)
    • 253. 10 000 adresses IP envoyées à HADOPI (hors IP étrangères…)
    • 254. 1000 mails par jour
    • 255. 300 lettres recommandées par jour
    • 256. 100 suspensions par jour
    Source : www.pcinpact.com
    24/09/2010
    129
  • 257. LE PIRATAGE : HADOPI
    Internaute lésé ? Assurez-vous !
    24/09/2010
    130
  • 258. LE PIRATAGE : HADOPI
    HADOPI: les impacts négatifs
    • Seul le P2P sera sanctionné
    • 259. Professionnalisation de la contrefaçon
    • 260. Accès illégaux et payant (est-ce vraiment illégal si je paye ?)
    • 261. Rémunération des sites pirates par la publicité
    • 262. Concurrence déloyale face à l’offre légale
    • 263. Rapport coût /efficacité faible de la Riposte Graduée
    Source: http://www.contrefaconnumerique.fr
    24/09/2010
    131
  • 264. LE PIRATAGE : comment peut-il être marginalisé?
    • La 3D : multiplier les sorties en salle en 3D
    • 265. Le CROWD FOUDING
    • 266. Les récits transmedias
    • 267. TV connectés & TV sur 3G (Smart phone, I Pad…)
    • 268. L’Innovation: hologramme… 
    Cf le livre « Et toi, tu télécharges ? » de Alban Martin 2010
    24/09/2010
    132
  • 269. LES NON SPECTATEURS
    24/09/2010
    133
  • 270. LES NON SPECTATEURS
    Qui sont ils ?
    36,7% (21 millions) en 2008
    31,5%
    29,8%
    52,2%
    51,5%
    24/09/2010
    134
  • 271. LES NON SPECTATEURS
    Pourquoi ?
    30%
    39,4%
    30,9%
    26,1%
    24/09/2010
    135
  • 272. LES NON SPECTATEURS
    Les opportunités ?
    35%
    24/09/2010
    136
  • 273. AUDIOVISUEL : LES DEPENSES DES MENAGES
    24/09/2010
    137
  • 274. 24/09/2010
    138
  • 275. LES DEPENSES DES MENAGES
    Programmes audiovisuels
    293,4 € par foyer
     +1,3% vs 2008
    depuis 2006 la part des depenses
    audio visuelle inférieure à la conso globale des menages
    Sources :   Médiamétrie, Équipement et dépenses des ménages en programme audiovisuel en 2009
    24/09/2010
    139
  • 276. 24/09/2010
    140
  • 277. QUELLE CONSOMMATION EN 2009 ?
    VOD
    TV & Cable
    3 308 M€
    122,4€ /foyer
    -1,3% vs 08
    1 411 M€
    52,2€
    -0,3%
    82 M€
    3€
    +50%
    1 233 M€
    45,6€
    +1%
    Nombre d’abonnés internet = 18,7 millions en 2008 soit + 9,7%
    Sources :   Médiamétrie, Équipement et dépenses des ménages en programme audiovisuel en 2009
    24/09/2010
    141
  • 278. QUELLE CONSOMMATION EN 2009 ?
    Les équipements
    24/09/2010
    142
  • 279. 24/09/2010
    143
  • 280. LE PUBLIC
    24/09/2010
    144
  • 281. MATRICE DE L’E-TRANSFORMATION DU CINEMA
    Connexions Haut débit
    Nouveaux écrans, iPhone, iPad, mobilité
    Numérisation contenus
    Web 2.0Social & UGC
    PRODUCTION
    -
    -
    DISTRIBUTION
    EXPLOITATION
    PUBLIC
    24/09/2010
    145
  • 282. QUESTIONS ?
    24/09/2010
    146
  • 283. ANNEXES
    24/09/2010
    147
  • 284. BIBLIOGRAPHIE
    • Creton Laurent, Economie du cinéma, Nathan Paris, 1994
    • 285. Creton Laurent, Cinéma et marché, Armand Colin,1991
    • 286. Prédal René, Les médias et la communication audiovisuelle, Les éditions d’organisation, 1995
    • 287. Forest Claude, L’argent du cinéma, Belin, 2002
    Sites internet :
    www.mediamétrie.fr
    www.cnc.fr
    www.sevn.fr
    www.senat.fr
    www.culture.gouv.fr
    Etudes KantarMéd
    Etude Allociné
    Etude TeraConsultants
    24/09/2010
    148