Your SlideShare is downloading. ×
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×
Saving this for later? Get the SlideShare app to save on your phone or tablet. Read anywhere, anytime – even offline.
Text the download link to your phone
Standard text messaging rates apply

Dossier de presse - MIDEST - Mai 2012

881

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
881
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2
Actions
Shares
0
Downloads
4
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

Report content
Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
No notes for slide

Transcript

  • 1. MIDEST 2012 N°1 mondial des salons de sous-traitance industrielle du mardi 6 au vendredi 9 novembreParc des Expositions de Paris Nord Villepinte Petit déjeuner de presse 31 mai 2012 Contact presse : Christophe DUPREZ Reed Expositions France - 52-54 quai de Dion Bouton – CS 80001 92806 PUTEAUX CEDEX Tél. : + 33 (0)1 47 56 21 57 - Fax : + 33 (0)1 47 56 21 40 christophe.duprez@reedexpo.fr
  • 2. SOMMAIRECOMMUNIQUÉMIDEST 2012 au cœur des challenges de l’industrie p. 3LE SALONUn marché à l’honneur : l’automobile p. 5Une région à l’honneur : le Piémont p. 6Un nouveau président pour le MIDEST p. 7Les événements p. 8Les exposants p. 10Les visiteurs p. 13LA SOUS-TRAITANCE : CHIFFRES CLES p. 15ANNEXESUn peu d’histoire p. 19Fiche d’identité p. 20L’organisateur et les partenaires p. 21Informations pratiques p. 23
  • 3. Rubriques : Industrie Sous-traitance Salons Agenda Juin 2012 MIDEST 2012 AU CŒUR DES CHALLENGES DE L’INDUSTRIELe MIDEST, numéro un mondial des salons de sous-traitance industrielle, tiendra sa 42ème édition du 6 au9 novembre au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte.Dans un contexte de morosité économique ambiante, MIDEST 2012 est une arme pour relever les challengesdu redéploiement industriel de la France prôné par tous les acteurs économiques et politiques. En effet, s’iln’y a pas moyen d’allumer son poste de télé ou de radio sans entendre parler de stagnation du PIB, dedette, de crise, de désindustrialisation, de flambée des cours des matières premières…, les mêmes« Cassandre » nous serinent la nécessaire ré-industrialisation du pays et les enjeux pour les sous-traitantsnationaux qui doivent relever ce défi. Et il est vrai que les dernières années du MIDEST ont témoigné de lacapacité de ces derniers à gérer les crises cycliques, à innover et à se diversifier tant en matière de produitsque de secteurs et marchés. Dans la continuité de la très bonne édition 2011 du salon, ils répondent ànouveau fortement présents : au 29 mai, le taux de réservation est sensiblement identique à celui de 2011 àla même période avec 70% de la surface fermement réservée.Pour les accompagner dans ces mutations en cours, MIDEST mettra tout en œuvre cette année encore pourles soutenir et répondre à leurs attentes. Parmi les nouveautés 2012, le salon développe deux nouveauxVillages - Composites et Informatique industrielle - et met à l’honneur le secteur de l’automobile. Sur le planinternational, c’est le Piémont qui fera l’objet d’un focus particulier au titre de « région invitée d’honneur »tandis que le MIDEST 2012 enregistre pour la première fois la tenue par l’ONUDI, l’Organisation des NationsUnies pour le Développement Industriel, d’une conférence internationale de son réseau de Bourses deSous-traitance et de Partenariat. Enfin, le salon poursuit ses efforts de promotion à destination des visiteursinternationaux en poursuivant l’organisation de sa plate-forme de rendez-vous d’affaires animée par b2fairet une présence accrue sur les réseaux communautaires.Pleins feux sur l’automobile et le PiémontL’automobile est toujours le premier marché client pour les sous-traitants. Un état de fait que reflètefidèlement le MIDEST. Ainsi, en 2011, plus de 53% des exposants déclaraient travailler pour ce secteurstratégique. Or, cela n’aura échappé à personne, l’automobile est en pleine tourmente, en particulier enEurope où la demande ne cesse de décroître alors que les constructeurs délocalisent de plus en plus leurproduction vers des marchés plus dynamiques. Aussi semble-t-il judicieux de dresser, à l’occasion du salon,un panorama des dernières évolutions tant économiques que techniques et d’apporter par la mêmeoccasion quelques touches de couleurs au tableau noir qui prévaut actuellement à travers conférences ettables rondes rassemblant des acteurs majeurs du secteur.Autre nouveauté, doublée d’une première, le MIDEST met à l’honneur en 2012 non pas un pays, mais unerégion : le Piémont. Ce dernier s’est en effet illustré lors des dernières éditions en développant largementsa présence. Le visitorat italien se place par ailleurs à la deuxième place internationale après la Belgique,avec plus de 10% des professionnels étrangers venus sur le salon en 2011. Le Piémont bénéficiera doncd’un pavillon spécial avec une partie institutionnelle qui présentera l’industrie et la sous-traitancerégionales doublée d’une autre composée de stands rassemblant sous-traitants et industriels. Unprogramme de conférences et de tables rondes dévoilera également leur savoir-faire, leurs forces et leursperspectives. Enfin, les sous-traitants piémontais participeront aux rencontres d’affaires b2fair – Businessto Fairs®. 3
  • 4. L’innovation ? Une obligation !Alors que le salon s’apprête à fêter sa quarante-deuxième édition, il ne cesse d’innover pour toujoursmieux faciliter les rencontres entre professionnels. Ainsi, deux nouveaux Villages, Composites etInformatique industrielle, rejoindront la dizaine de Villages Métiers lancés avec succès ces dernières annéessur MIDEST.La portée internationale de l’événement sera également renforcée par la présence, pour la première fois,d’un pavillon national de l’Afrique du Sud et par la tenue d’une conférence internationale du réseau deBourses de Sous-traitance et de Partenariat (BSTP) de l’ONUDI, l’Organisation des Nations Unies pour leDéveloppement Industriel.En plus des rendez-vous d’affaires, b2fair – Business to Fairs® créera et animera cette année un plateau téléqui accueillera les grands acteurs de l’industrie et de la sous-traitance présents dans les allées.Ces nouveautés viendront renforcer les nombreuses animations mises en place ces dernières années et quirencontrent un succès croissant comme les Trophées MIDEST, sans oublier ces incontournables que sontles pôles technologiques ou encore les conférences.Avec MIDEST, la sous-traitance tisse sa toile sur le WebPour promouvoir la sous-traitance au-delà de la semaine durant laquelle le MIDEST se tient annuellement,le salon ne cesse de se développer sur Internet afin d’aider les professionnels du 1er janvier au31 décembre.Outil inégalable de sourcing grâce à son moteur de recherche performant et aux fiches très détaillées deses exposants, son site Internet www.midest.com s’est imposé comme LA plate-forme du secteur auquotidien, comme en témoignent ses deux millions de pages vues, en hausse de plus de 23,5% en 2011. Ilest devenu une véritable mine d’informations. En plus de la revue de presse mise en ligne chaque vendrediet qui synthétise l’actualité industrielle de la semaine ou encore des dernières études sur le secteur et desdossiers mensuels de conjoncture du ministère de l’Industrie, un nouvel onglet Actu Marchés, disponibledepuis la page d’accueil du site, réalise une pige Web sectorielle des toutes dernières informations paruessur la sous-traitance.Après un an de présence, le compte Twitter de MIDEST, qui permet de suivre l’actualité de l’industrie entemps réel, compte 450 abonnés, alors que le hub Viadeo qui noue des dialogues entre les professionnelssur les grands thèmes de la sous-traitance industrielle rassemble 1 220 membres. FICHE PRATIQUE–AGENDA Dates du mardi 6 au vendredi 9 novembre 2012 Lieu Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte - Hall 6 Exposants 2011 1 724 exposants de 36 pays Secteurs Transformation des métaux Transformation des plastiques, caoutchouc, composites Transformation du bois Transformation des autres matières et matériaux Electronique et électricité Microtechniques Traitements de surfaces, traitements thermiques et finitions Fixations industrielles Services à lindustrie Maintenance industrielle Visiteurs attendus Plus de 40 000 professionnels venus de 70 pays Site Internet www.midest.com Réseaux sociaux : Présent sur Viadeo, Twitter, Facebook et LinkedIn Informations Tél : + 33 (0)1 47 56 21 66 - info@midest.com 4
  • 5. MIDEST 2012UN MARCHE A L’HONNEUR : L’AUTOMOBILEDéfinition*Le terme de « sous-traitant automobile » ne s’applique pas aux grands équipementiers, ou fournisseurs derang 1 qui ont des relations contractuelles directes avec les constructeurs. Il concerne ceux du rang 2 etplus, présents dans tous les secteurs du MIDEST : ingénierie, mécanique, plasturgie, caoutchouc,électronique, forge, fonderie, découpage-emboutissage, revêtements… Les sous-traitants travaillent pourles constructeurs ou les équipementiers.L’ensemble des fournisseurs français de l’automobile, équipementiers et sous-traitants, occupe lequatrième rang mondial et le deuxième européen, derrière l’Allemagne. L’Hexagone bénéficie en effet de laprésence sur son sol de grands constructeurs (Renault, PSA, mais aussi Toyota…) et des principauxéquipementiers de la filière, étrangers ou français, comme Faurecia et Valeo.En 2011, 917 des 1 724 exposants du MIDEST travaillaient pour ce marché, soit 53,2%. Il représente doncde loin le premier secteur client du salon. Côté visiteurs, 10% en sont issus.L’automobile : premier secteur de sous-traitance en France**Prime à la casse oblige, les commandes de l’automobile, du point de vue tant des constructeurs que deséquipementiers, ont connu en France en 2010 l’embellie qu’on pouvait espérer. Cette industrie s’était eneffet inscrite dans un lent repli depuis 2004 : en 2009, elle ne représentait plus que 32% des commandes desous-traitance, contre 40% en 2004. Or en 2010, elle était remontée à 33,4% et les commandes en valeursabsolues avaient augmenté de 17,9% sur un an.Après cette année record et malgré un fléchissement en fin d’année, 2011 s’est révélée un bon millésime,avec une baisse de seulement 1,7% sur un an à jours comparables.Les premiers mois de 2012 sont plus difficiles. Mais le BIPE prévoit une baisse contenue à 10% cette annéeavant une reprise de lordre de 5% lan prochain.Sous-traitant automobile : une position souvent délicateMalgré ces résultats meilleurs que ce que l’on pourrait craindre, on observe depuis plusieurs années uneforte précarisation de la situation des sous-traitants qui travaillent pour l’automobile. Majoritairementcomposés de PMI, ces fournisseurs, de rang 2 et plus, dépendent non seulement étroitement descirconvolutions du marché, mais sont également confrontés aux exigences croissantes de leurs clients :réduction des coûts, intégration de fonctions supplémentaires, qualité et innovation… Sans parler desdivers abus (délais de paiement, brevets…) que la Médiation des relations inter-entreprises s’attache àréduire au moins en partie, ou du manque de diversification de leurs marchés. Enfin, les entreprises lesmoins spécialisées sont confrontées à la concurrence directe de concurrents installés dans les pays à faiblecoût de main d’œuvre.L’automobile en vedette sur MIDESTLe MIDEST s’intéresse cette année plus particulièrement à ce qui constitue le premier marché de lasous-traitance industrielle et étudie les bouleversements à la fois économiques et techniques dont il estactuellement le théâtre.Du 6 au 9 novembre prochains, plusieurs conférences et tables rondes rassemblant ses principaux acteurspermettront aux exposants comme aux visiteurs de mieux appréhender ses fluctuations.* Source : étude DGCIS 2009** Sources : étude MIDEST 2011, articles de LaTribune.fr et des Echos du 2 janvier 2012 5
  • 6. MIDEST 2012UNE REGION A L’HONNEUR : LE PIEMONTUne région de référence de la sous-traitance européenne*Pour la première fois, MIDEST met à l’honneur en 2012 une région internationale, le Piémont.Implantée au nord-ouest de l’Italie, elle se situe en effet en plein cœur de l’Europe. La technologie et lamécanique y règnent à travers quelque 468 000 entreprises organisées en pôles extrêmement innovateurs,souples et efficaces. Si le Piémont est célèbre pour être le berceau de l’industrie automobile italienne, quisait qu’il regroupe également les entreprises les plus performantes du pays dans l’aérospatiale, lestechnologies de l’information, le dessin industriel ou encore l’éco-industrie ? Sa vocation internationale estconfirmée par sa part dans les exportations nationales : 30 milliard d’euros, soit 10,8% du total italien.Environ 6 000 sociétés piémontaises travaillent exclusivement ou essentiellement en sous-traitance avec65 000 travailleurs. Ramenées à l’échelon du pays, elles représentent 5% des entreprises et 13,2% desemplois de la sous-traitance. Le cœur du système est constitué de 2 500 PME qui fournissent 80% dupotentiel régional de fourniture et enregistrent un chiffre d’affaire de près de 5,4 milliards d’euros chaqueannée. Près de 80% d’entre elles comptent moins de 50 salariés, 78,1% travaillent dans le secteurmécanique, 10,3% dans le plastique/caoutchouc et 11,6% dans l’électronique/électromécanique. Plus de lamoitié œuvrent pour l’automobile et 60% travaillent pour des clients étrangers, en particulier la France etl’Allemagne.Un acteur majeur du MIDESTLa mise à l’honneur du Piémont sur le MIDEST 2012 constitue un juste retour des choses pour cet acteur depremier plan de la sous-traitance italienne qui, sous l’égide de la Chambre de Commerce de Turin et duCentro Estero per l’Internazionalizzazione, a largement accentué sa présence sur le salon en trois ans. Uneperformance qui devrait être largement surpassée cette année.Le visitorat transalpin se place, par ailleurs, au deuxième rang des pays, après la Belgique, avec plus de 10%des professionnels étrangers venus au salon.Le Piémont bénéficiera d’un pavillon spécial, situé à l’entrée sud et organisé en deux grands secteurs pourpermettre aux visiteurs de mieux appréhender ce marché : une première partie institutionnelle présentantl’industrie et la sous-traitance régionales à travers les institutions, associations, centres techniques,presse… ; et une seconde composée de stands rassemblant des sous-traitants et industriels de la région.Un programme de conférences et de tables rondes regroupant de grands acteurs piémontais permettraégalement de découvrir leur savoir-faire, leurs forces et leurs perspectives.Enfin, les sous-traitants piémontais participeront en nombre aux rencontres d’affaires b2fair – Business toFairs®.* Source : brochure Sous-traitance - Chambre de Commerce de Turin et Centro Estero per l’Internazionalizzazione (avril 2010) 6
  • 7. MIDEST 2012UN NOUVEAU PRESIDENT POUR LE MIDESTUn nouveau président a été désigné pour cette 42ème édition.Suite au protocole d’accord signé en 1991 entre les organisateurs, les syndicats professionnels etl’Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie (ACFCI), le MIDEST est en effet présidéen alternance tous les deux ans par un responsable de syndicats puis de chambres de commerce.Pour les éditions 2012 et 2013, les chambres de commerce et d’industrie ont désigné Monsieur JérômeDelabre pour succéder à Monsieur Jean-Claude Monier qui a présidé le salon en 2010 et 2011.Vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Territoriale (CCIT) Littoral Normand-Picard encharge de l’Industrie et membre du bureau de l’UIMM (Union des Industries et des Métiers de laMétallurgie) du Vimeu, Jérôme Delabre connaît très bien le MIDEST. Ce titulaire d’un Master en mécaniqueest en effet le président directeur général des Etablissements Delabre, spécialisés dans le découpage etl’emboutissage, et de Delabre France Tôlerie, acteur dans le secteur de la tôlerie et de la chaudronnerie,qui exposent depuis 1994 sur le collectif de la région Picardie.A 45 ans, fort de cette solide expérience, il milite activement pour le rapprochement d’entreprises : en plusde ses fonctions à la CCIT et à l’UIMM, il est le président fondateur d’Alliance Industrie, associationregroupant cinq PME de sous-traitance industrielle, et préside le PIPM (Performance Industrielle PicardieMaritime), groupement d’entreprises qui se partagent un expert en Lean Manufacturing. 7
  • 8. MIDEST 2012 : LES EVENEMENTSLes rendez-vous d’affairesLe succès d’un salon professionnel dépend en grande partie du nombre et de la qualité des contacts établis.Un tel événement constitue en effet une plateforme idéale pour les petites et moyennes entreprises quidésirent élaborer des accords de partenariat technique ou commercial.Fort de ce constat, MIDEST accueille pour la deuxième fois en 2012 un programme de rencontres d’affairesmises en place par b2fair – Business to Fairs®.Ce programme international d’échanges professionnels propose une approche multisectorielle adaptée auxbesoins et aux exigences spécifiques des petites et moyennes entreprises. Celui-ci s’opère via l’organisationet la coordination de rendez-vous d’affaires qualifiés avec les partenaires potentiels souhaités dans unsecteur spécifique pour constituer des partenariats internationaux concrets entre sous-traitants et avec desdonneurs d’ordres.Les rencontres b2fair constituent un espace de rencontres privilégié pour soutenir les entreprises dansl’acquisition de nouveaux contacts professionnels et qualifiés. Plateforme d’échange d’expériences et desavoir-faire sur des marchés ou des produits bien ciblés, elles permettront de faire naître de nouvellestechnologies et de nouveaux produits… qui auront ainsi été conçus sur MIDEST !En plus des rendez-vous d’affaires, b2fair – Business to Fairs® créera et animera cette année un plateau téléqui accueillera les grands acteurs de l’industrie et de la sous-traitance présents dans les allées.Contact : Amrita Singh – Tél : +352 42 39 39 370/377/334Site Web : www.b2fair.com/midest2011 - Mail : b2fair@cc.luLes Trophées, un rendez-vous prisé tant par les exposants que par les visiteursLes Trophées du MIDEST reviennent pour une septième édition qui permettra de mettre en avant lesavoir-faire et les qualités trop souvent méconnus des sous-traitants, quel que soit le secteur pour lequel ilstravaillent.Leur succès ne cesse de croître d’année en année. En 2011, ce sont ainsi plus de 80 candidaturesinternationales qui ont été reçues et ont généré près de 200 retombées dans la presse française etétrangère. Les nominés et lauréats ont unanimement salué le bénéfice d’image que cette manifestationleur procure.Destinés à valoriser la sous-traitance industrielle et à permettre aux visiteurs de découvrir des exposantsaux performances et aux atouts remarqués, ils reflètent l’évolution de la sous-traitance à travers sixgrandes catégories : Bureau d’études, Innovation, Organisation, International, Réalisations Exemplaires etPartenariat / Alliance. Cette large variété offre ainsi à chaque exposant la possibilité de participergratuitement pour mettre en valeur ses potentialités et ses particularités.Les conférencesUn large programme de conférences, d’accès libre et gratuit, fera, cette année encore, le point sur lesdernières évolutions technologiques et les spécificités des offres internationales présentées sur le salon.Des conférences techniques permettront d’aborder globalement une technique, sa mise en œuvre et sesavantages.Des conférences économiques seront proposées par les partenaires du salon.Enfin, les conférences Flash du CETIM, interventions d’une quinzaine de minutes, reviendront en 2012 etpermettront d’aborder une vingtaine de sujets. 8
  • 9. Les pôles technologiquesEspaces d’information et d’expertise, les pôles technologiques ont pour mission d’apporter aux visiteurs etaux exposants des informations précises et exhaustives sur l’évolution de chaque métier : Forge, Usinage etmachines spéciales, Revêtements et traitements de surfaces, Fixations industrielles, Métaux en Feuille,Chaudronnerie et tuyauterie, Fonderie.Ces pôles sont organisés et animés en collaboration avec les centres techniques concernés : le CETIM(Centre technique des industries mécaniques), le CTIF (Centre de développement des industries de mise enforme des matériaux – Fonderie) et le LRCCP (Laboratoire de recherches et de contrôle du caoutchouc etdes plastiques). Les experts présents répondent aux questions des visiteurs, diagnostiquent les solutions lesplus performantes aux problèmes posés et les orientent vers les exposants.Le Club PartenairesLe Club Partenaires MIDEST facilite le rapprochement entre les exposants qui souhaitent tisser desrelations techniques ou économiques. Le site Internet www.midest.com permet d’organiser leur rencontreen amont ou sur le salon.MIDEST innove pour optimiser la visiteAfin de rendre le salon toujours plus lisible et permettre aux visiteurs de repérer d’un simple coup d’œil lesexposants du secteur qui les intéresse, MIDEST a instauré en 2011 un code couleurs qui est décliné àtravers tout le salon. A chaque secteur d’activité correspond une couleur spécifique reprise sur lesenseignes de chaque exposant, y compris dans les stands régionaux et nationaux, voire même sur lesmoquettes d’allées dans la partie du salon organisée en secteurs.Autre événement lancé en 2011, les visiteurs peuvent télécharger sur leurs IPhone, Androïd et Blackberryune application spécialement dédiée au MIDEST. En dehors de ses multiples fonctions (recherche parmots-clés, consultation de la liste des exposants et du programme des conférences, infos pratiques, gestionde leur agenda…), elle leur permet de se téléguider dans le hall en visualisant l’emplacement du stand qu’ilsrecherchent. L’application est téléchargeable via un code présent sur différents supports : Journal du Salon,bornes situées aux entrées, cartes d’invitation… 9
  • 10. MIDEST 2012LES EXPOSANTSMalgré le contexte incertain, MIDEST 2011 a affiché de très bons indicateurs, réunissant 1 724 exposants(chiffre stable) et 42 769 visiteurs, ce dernier chiffre étant en augmentation de 5,8 % par rapport à l’édition2010. Mais au-delà des chiffres, les participants ont quasi-unanimement salué le climat d’affairesparticulièrement favorable qui a marqué cette édition.Porté par ce succès, MIDEST 2012 s’annonce sous de bons auspices. Ainsi, au 29 mai, le taux de réservationest sensiblement identique à celui de 2011 à la même période : 70% de la surface du salon est déjàfermement réservée. Le salon devrait donc regrouper environ 1 730 sous-traitants venus d’une quarantainede pays.Pour faciliter la participation des PME et PMI, plusieurs solutions adaptées à leurs objectifs leur sontproposées cette année encore : • Participation individuelle sur le secteur de leur activité : transformation des métaux (chaudronnerie, décolletage, finitions / traitements de surfaces / traitements thermiques, fixations industrielles, fonderie, forge, machines spéciales, matières / matériaux / produits semi-finis, mise en forme et découpage des métaux, usinage), transformation des plastiques / caoutchouc / composites, électronique / électricité, microtechniques, services à lindustrie (aide à la conception / ingénierie / études, qualité / contrôle / mesures, recherche & développement, éditeurs de logiciels / informatique industrielle, environnement et développement durable...), transformation du bois, maintenance industrielle (travaux de maintenance, matériels et fournitures pour la maintenance, éditeurs de logiciels dédiés -GMAO, EAM, aide au diagnostic...). • Participation sur un stand collectif régional ou national :  Les 18 régions françaises présentes en 2011 et qui regroupent de très nombreuses PMI innovantes ont d’ores et déjà confirmé leur venue sur une surface au moins équivalente de près de 7 000 m² : Alsace, Auvergne, Basse-Normandie, Bourgogne, Bretagne, Centre, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, Haute-Normandie, Ile-de-France, Limousin, Lorraine, Nord Pas-de-Calais, Poitou-Charentes, Midi- Pyrénées, Pays de la Loire, Picardie et Rhône-Alpes.  A l’international sont attendues plus de 650 entreprises venues de plus de 35 pays, 23 étant déjà représentés à ce jour. Plusieurs pavillons, nationaux ou régionaux, révèleront l’étendue du savoir-faire de ces sous-traitants et la richesse de leur offre. Tous les grands acteurs internationaux ont confirmé leur venue et les pavillons habituels se sont réinscrits. Nouveau en 2012 : en dehors de la mise à l’honneur du Piémont (voir page 6), cette nouvelle édition du MIDEST accueille un nouveau pavillon national de l’Afrique du Sud et une conférence internationale du réseau de Bourses de Sous-traitance et de Partenariat (BSTP) de l’ONUDI, l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel. 10
  • 11. • Participation au cœur d’un Village métier dans leur secteur. Les Villages métiers, qui connaissent chaque année un réel succès, seront de nouveau animés par les organisations professionnelles de référence. Les dix déjà présents l’an dernier seront de retour : • Caoutchouc, • Electronique, • Fixation européenne, • Fonderie, • Forge, • Mise en forme des métaux, • Plastiques, • Traitements des matériaux, • Transformation du bois, • Usinage & Machines spéciales. Ils bénéficient d’ores et déjà de taux de réservation encourageants. Nouveau : à ceux-ci s’ajouteront en 2012 deux petits nouveaux : les Villages Composites et Informatique industrielle. Le premier accueillera tous les métiers de la transformation des composites sur un espace d’exposition spécialement dédié à une présentation optimale des produits, process, innovations et savoir-faire auprès des visiteurs en quête de solutions innovantes et compétitives. Le second réunira les compétences des différents acteurs de l’informatique appliquée dans des domaines tels que les techniques de conception, l’analyse, la programmation, la production, le contrôle… 11
  • 12. LES EXPOSANTS MIDEST 2011 (Source MIDEST 2011)MIDEST 2011 a enregistré 1 724 exposants (1 074 français et 650 étrangers venus de 35 pays). 650 EXPOSANTS ETRANGERS DE 35 PAYS : Afrique du Sud Hongrie Roumanie Algérie Inde Royaume-Uni Allemagne Israël Serbie Belgique Italie Slovaquie Bosnie-Herzégovine Lituanie Slovénie Bulgarie Luxembourg Suisse Canada Macédoine Taïwan Chine Maroc Tchèque, République Danemark Pakistan Tunisie Espagne Pays-Bas Turquie États-Unis Pologne Vietnam Grèce PortugalRÉPARTITION DES EXPOSANTS PAR SECTEUR 2011 2005 SECTEURS EXPOSANTS Décolletage 51 Usinage 261 Machines Spéciales 43 Finitions – Traitements de surfaces – Traitements Thermiques 128 Forge 52 Fonderie 151 Chaudronnerie – Constructions Métalliques 111 Fixations industrielles 38 Produits semi-finis, Métaux, Procédés 57 Production par mise en forme des métaux, 225 découpage des métaux Outillages, Moules, Modèles, Prototypes 29 Equipements industriels 9 Plastiques / Caoutchouc / Composites 175 Electricité-Electronique 86 Microtechniques 21 Services à l’industrie 229 Maintenance industrielle 42 Transformation du bois 10 Transformations des autres matières ou matériaux 6 12
  • 13. MIDEST 2012LES VISITEURSSur le plan de la fréquentation, le nombre de visiteurs était en augmentation sensible en 2011 de 5,8 % surun an, soit 42 769 professionnels venus de 65 pays. Des secteurs d’activités diversifiés Des fonctions variées et décisionnaires 13
  • 14. Des visiteurs internationaux en provenance de 65 pays (hors France) 14
  • 15. MIDEST 2012LA SOUS-TRAITANCE : CHIFFRES CLÉS____________________________________________________________1/ EN FRANCERappel : suite à la réorganisation du système public des statistiques industrielles, nous nous sommes basés, commenous le faisons depuis trois ans, sur des sources de substitution. Principalement sur les indices chronologiquessectoriels de l’Insee, recoupés par des données complémentaires. Rappelons, comme il est d’usage, que ces indicessont établis par sondages. Et que de ce fait, ils ne peuvent prétendre à une absolue précision. Aussi, bien qu’ellessoient élaborées avec soin, les statistiques publiées dans ce document doivent être considérées comme desestimations.En 2011, le total des activités des secteurs de sous-traitance s’est établi à 59,85 milliards d’euros,pour les entreprises employant au moins 20 personnes. ACTIVITÉS Chiffres Evolutions 2011 / 2010 Chiffres d’affaires 2010 d’affaires (entreprises de 20 personnes et plus) (millions d’euros) 2011 En chiffre En production (millions daffaires d’euros)Mécanique industrielle et de précision (1) 6 578,13 + 2,00 % + 3,29 % 6 794,55Découpage – emboutissage, repoussage, tôlerie (1) 4 903,63 + 7,04 % + 7,76 % 5 284,15Fonderie (1) 3 779,03 + 7,49 % + 9,81 % 4 149,75Chaudronnerie, tuyauterie, constructions métalliques (1) 2 828,88 + 4,40 % + 2,00 % 2 885,46Forge, estampage, matriçage, métallurgie des poudres(1) 1 983,39 + 18,47 % + 19,07 % 2 361,62Traitements et revêtements des métaux (1) 1 950,57 + 12,73 % + 15,6 % 2 254,86Décolletage (1) 1 387,00 + 9,46 % + 12,38 % 1 558,71Moules, modèles, maquettes et outillages* (1) 1 018,77 + 4,21 % + 7,59 % 1 096,09Frappe à froid, fixations (1) 1 117,59 + 7,98 % + 8,99 % 1 218,06Organes et sous-ensembles mécaniques (1) (4) 547,94 + 7,57 % + 9,05 % 597,53Ressorts (1) 259,46 + 0,85 % + 1,88 % 264,34Pièces techniques en matières plastiques (1) 9 706,68 + 6,31 % + 7,37 % 10 422,06Transformation des élastomères (1) 3 312,55 + 5,41 % + 9,51 % 3 627,57Assemblage de cartes électroniques (1) (2) 2 134,02 + 4,95 % + 2,40 % 2 185,24Autres sous-traitances électroniques et électriques (1) 5 292,70 + 6,15 % + 4,71 % 5 541,99Façonnage en textile-habillement (1) 1 632,79 - 4,48 % + 0,74 % 1 644,87Maintenance industrielle** (3) 5 071,36 + 6,06 % + 7,09 % 5 430,92Divers 2 353,77 ns ns 2 530,30Total Sous-traitance industrielle 55 858,26 + 6,09 % + 7,14 % 59 848,07*Outillages de presse et spéciaux. ** Estimation après déduction des doubles comptes (au total, la maintenance sous-traitée atteint 7 milliardsd’euros).Sources et bases d’évaluations : indices mensuels de l’Insee (1), données communiquées par le Snese (2), l’AFIM - Observatoire de laMaintenance Industrielle (3) et le MHP (4)Par rapport à 2010, ce chiffre correspond à une croissance de 6,09 % en volume (production)... Etde 7,14 % en valeur (chiffre d’affaires), cet écart s’expliquant par les variations de prix et lesdécalages de paiement.Après les excellents résultats enregistrés en 2010, c‘est donc une deuxième année faste pour lasous-traitance française. 15
  • 16. Trois remarques doivent cependant nuancer cette bonne impression générale :1 - Ce « rebond » de 2010 et 2011 n’efface pas entièrement les effets de la dernière crise...Globalement, on a seulement retrouvé les niveaux d’activité de... 2005.2 - Tous les secteurs ne sont pas logés à la même enseigne. Tandis que la forge, les traitements desmétaux, le décolletage, la fonderie ou la transformation des élastomères caracolent en tête,d’autres secteurs ont du mal à « trouver leur souffle », comme la mécanique industrielle, lachaudronnerie-constructions métalliques, les ressorts ou l’assemblage de cartes électroniques...3 - Après un premier semestre en hausse sensible, la fin de l’année 2011 a été marquée par uneforte inflexion des courbes de croissance. Or ce ralentissement s’est prolongé dans les premiersmois de 2012...Structure81,2 % des firmes de sous-traitance emploient moins de 20 personnes. Mais les entreprises decette catégorie ne réalisent que 17,8 % des activités totales de sous-traitance. Ce sont, enrevanche, les firmes employant 20 personnes ou plus qui assurent l’essentiel des livraisons(82,2 %) et qui regroupent la plus grande part des effectifs (78,2 %)... Cette répartition desactivités selon la taille des entreprises reste quasiment la même d’année en année. Elle n’a riennon plus d’exceptionnel : on observe des structures de cette nature dans la plupart des autressecteurs industriels.Pour l’ensemble de l’année 2011, l’offre de sous-traitance industrielle française, toutes taillesd’entreprises confondues, s’est élevée à près de 73 milliards d’euros (après les 68 milliards de2010, les 60 de 2009 et les 77,2 de 2008). Chiffres d’affaires Nombres 2011 Effectifs dentreprises (millions d’euros) Entreprises de 20 personnes et plus 59 848,07 388 509 5 719 Entreprises de moins de 20 personnes 12 992,98 108 406 24 624 Total Sous-traitance industrielle 72 841,05 496 915 30 343Prix et rentabilitéMalgré la poursuite de la croissance, la plupart des entreprises n’ont toujours pas retrouvé le pleinemploi de leurs capacités de production. Dans le même temps, les coûts de l’énergie se sontaccrus... Mais les prix des matières premières sont restés stables. Ils ont même parfois baissé...Dans ce contexte contrasté, les donneurs d’ordres ont fait jouer à plein la concurrence. Ce quiexplique la modération des « effets prix » constatés. Certains tarifs ont encore pu, dans certainscas très rares, être revus à la hausse en début d’année. Mais pour l’essentiel, les accroissements sesont cantonnés en dessous de 1 %. On observe même des baisses dans certains secteurs comme lachaudronnerie et la sous-traitance en électronique.Globalement, les évolutions de prix se répartissent comme suit. La hausse moyenne s’établit à0,25 %. ACTIVITÉS Evolution des prix en (entreprises de 20 personnes et plus) 2011 / 2010 Service industriel du travail des métaux* + 0,50 % 16
  • 17. Visserie - boulonnerie et ressorts 0,00 % Fonderie + 1,00 % Chaudronnerie - tuyauterie, constructions métalliques - 2,00 % Organes et sous-ensembles mécaniques + 1,00 % Pièces techniques en plastique et caoutchouc + 1,00 % Sous-traitance en électronique et électrotechnique - 2,00 % Autres secteurs de sous-traitance + 0,88 % TOTAL + 0,25 % * Mécanique industrielle, décolletage, découpage-emboutissage, forge, métallurgie des poudres, traitements et revêtements des métaux, moules, modèles et outillages de presseEn ce qui concerne la rentabilité, les indicateurs dont nous disposons sont rares et très aléatoires.Compte tenu des éléments analysés au point précédent, on peut cependant accorder une certainecrédibilité aux indices montrant une amélioration légère des ratios. Impression confirmée parquelques « remontées d’informations » directement reçues des entreprises. On peut ainsi estimerle taux moyen de rentabilité (résultat net comptable / chiffre d’affaires hors taxes) à environ 1 %.Un chiffre encore bien faible, certes ! Mais on reste dans le vert... Taux de rentabilité RNC / CAHT* 2007 2008 2009 2010 2011Entreprises de 20 personnes et plus + 1,96 %** + 0,7 %** - 2,6 %** + 0,5 %** + 1,0 %**** Résultat Net Comptable / Chiffre d’Affaires ** données définitives ***estimationsExportationsEn 2011, la poursuite du développement des activités s’est accompagnée d’une forte progressiondes ventes de sous-traitance à l’exportation. On peut même dire que ce sont les débouchés sur lemarché mondial qui ont fourni la plus belle part de la croissance. Tandis que les livraisons dansl’Hexagone s’accroissaient de 5,2 %, les exportations s’inscrivaient en hausse de 12,9 %.La structure des ventes à l’international ne s’est pas fondamentalement modifiée. Commed’habitude, c’est l’Europe qui est la principale destination des livraisons de sous-traitance. Mais leséchanges avec les pays émergents se sont accrus parfois de façon sensible. Notamment avec l’Asie(et plus particulièrement la Chine et l’Inde...), l’Amérique latine (surtout le Brésil) ou même lesnouveaux membres de l’Union Européenne. Au final, le taux global d’exportation pour l’ensembledes secteurs de sous-traitance s’établit à 26,8 %, soit 1,4 % de plus qu’en 2010.Les premiers pointages effectués à partir des statistiques douanières semblent indiquer que lesimportations ont progressé moins vite que les exportations. Ce qui tend à prouver que lacompétitivité des sous-traitants français reste forte. Mais aussi, et peut-être surtout, que lemarché industriel français manque de tonus. Compte tenu de ces éléments, on peut estimer quele taux de couverture (exportations / importations x 100) est remonté aux environs de 91... contre88 en 2010. Les échanges de sous-traitance restent déficitaires. Mais un peu moins... Taux d’exportation / CA 2007 2008 2009 2010 2011Entreprises de 20 personnes et plus 25,4 % 25,7 %* 24,6 %* 25,4 %* 26,8 %** estimations2/ EN EUROPEAu total, en 2011, l’offre de sous-traitance de l’ex-Europe des 15 s’est établie à 419,79 milliardsd’euros. Soit une croissance de 7,7 %, légèrement supérieure à celle de la France.Autour de cette moyenne, les chiffres montrent des situations très différentes. 17
  • 18. Huit pays affichent des hausses au dessus de la moyenne. C’est le cas du Luxembourg, duDanemark, de la Suède, de l’Autriche et du Royaume-Uni, dont les taux de progression sontcompris entre 7,7 et 10 %. Mais remarquons surtout les performances de la Belgique, desPays-Bas et de l’Allemagne qui se situent au dessus de 10 %.Les sept autres pays sont au dessous de la moyenne... Avec des « fortunes » très diverses. Pour laFrance, l’Italie et la Finlande, les taux de croissance sont compris entre 5 et 7,7 %. L’Espagne et lePortugal se placent entre 2 et 5 %. Et deux pays connaissent des évolutions négatives : l’Irlande etla Grèce.Par ailleurs, l’offre des 12 « nouveaux membres » de l’Union Européenne peut être globalementévaluée à environ 70,86 milliards d’euros. Ce qui correspond à une croissance de 11,5 %.Ainsi, le total des activités de sous-traitance dans l’Union Européenne (UE 27) s’établit à490,65 milliards d’euros. Si l’on ajoute au total obtenu pour l’Europe des 15, les offres de la Suisseet de la Norvège (pays non membres de l’Union), on peut estimer à 444,97 milliards d’eurosl’ensemble des activités de sous-traitance réalisées en Europe de l’Ouest.Enfin, nous avons, comme chaque année, évalué l’offre de sous-traitance correspondant à l’« arcoriental de l’Europe » (dans lequel nous intégrons la Turquie et l’ensemble des ex-« pays de l’Est »,à l’exclusion des membres de la Communauté des Etats Indépendants - CEI). Pour l’instant, il nes’agit que d’une première estimation, compte tenu de l’indisponibilité de certaines sourcesstatistiques. Pour cette zone, les productions de sous-traitance peuvent être évaluées à quelque122 milliards d’euros, en progression de 13 % par rapport à 2010). La sous-traitance en Europe, en 2010 et 2011 Chiffres d’affaires des secteurs de Lignes Pays et zones sous-traitance (en milliards d’euros) 2010 2011 Allemagne 118,82 131,45 France 67,98 72,84 Italie 46,06 48,39 Royaume Uni 38,99 42,13 Espagne 35,89 36,92 Pays-Bas 13,67 15,43 Autriche 13,08 14,38 Belgique 10,72 11,91 Suède 10,92 11,76 Finlande 7,86 8,27 Portugal 7,87 8,12 Danemark 6,23 6,75 Irlande 5,51 5,45 Grèce 5,12 5,05 Luxembourg 0,86 0,94 1 Total UE 15 389,58 419,79 2 12 nouveaux membres 63,55 70,86 3 = 1+2 Total UE 27 453,13 490,65 4 Suisse + Norvège 23,53 25,18 5 = 1+4 Europe de l’Ouest 413,11 444,97 18
  • 19. MIDEST 2012UN PEU D’HISTOIRECréé en 1971 à Nancy sous le nom « Marché International pour la Diffusion Européenne de laSous-Traitance », MIDEST a beaucoup évolué depuis sa création, autant que la sous-traitance industrielle àlaquelle il a contribué à donner une identité forte tout au long de ces années. MIDEST a su valoriser enparticulier le potentiel des régions françaises où la sous-traitance se développait rapidement, tirée par uneindustrie en croissance dans l’Hexagone. N’oublions pas qu’à l’origine, MIDEST était une manifestationitinérante jusqu’à son installation définitive à Paris.La décision de localiser MIDEST à Paris s’explique très rationnellement. La taille du salon, d’une part,exigeait des infrastructures adaptées. Le développement international et l’élargissement géographique desmarchés nécessitaient, d’autre part, de rechercher un lieu proche d’un aéroport international. Enfin, lepoids des centres de décision concentrés en région parisienne a amené les organisateurs à sédentariserMIDEST au Parc des Expositions de Paris Nord Villepinte, proche de l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle.Des liens étroits unissent le salon et les professions de la sous-traitance.Des comités stratégiques et techniques, réunis régulièrement, permettent de fixer les principalesorientations de MIDEST, dont le souci permanent est de répondre toujours mieux aux besoins du marché.Récemment, l’instauration d’un comité international et la mise à l’honneur d’un pays ont permis derenforcer la participation d’exposants du monde entier. Plus de cinquante organismes étrangers sont ainsipartenaires de la manifestation et contribuent à sa forte représentation internationale.Numéro un mondial des salons de sous-traitance industrielle, MIDEST est unique en son genre par sonampleur et permet aux industriels du monde entier de découvrir les évolutions, procédés et innovationsmis en œuvre par les sous-traitants dans tous les domaines, à l’exception du textile.Les donneurs d’ordres de tous les marchés d’applications, automobile, constructions mécaniques,aéronautique, électricité, électronique, énergie, chimie, médical…, s’y retrouvent chaque année.Les regroupements nationaux et régionaux proposent aux donneurs d’ordres une approche géographiquede la sous-traitance à l’échelle mondiale tandis qu’une sectorisation très fine en grands thèmes et villagesspécifiques à certains métiers orientent les donneurs d’ordres vers les solutions adaptées à leurs besoins.Une trentaine de pays sont représentés par un pavillon et 18 régions françaises fédèrent leurs entreprisessur un espace collectif. 19
  • 20. MIDEST 2012FICHE D’IDENTITE • Secteurs - Transformation des métaux (chaudronnerie, décolletage, finitions / traitements de surfaces / traitements thermiques, fixations industrielles, fonderie, forge, machines spéciales, matières / matériaux / produits semi-finis, mise en forme et découpage des métaux, usinage), - Transformation des plastiques / caoutchouc / composites, - Electronique / électricité, - Microtechniques, - Services à lindustrie (aide à la conception / ingénierie / études, qualité / contrôle / mesures, recherche & développement, éditeurs de logiciels / informatique industrielle, environnement et développement durable...), - Transformation du bois, - Maintenance Industrielle (travaux de maintenance, matériels et fournitures pour la maintenance, éditeurs de logiciels dédiés (GMAO, EAM, aide au diagnostic...). • Président du Salon Jérôme DELABRE, Vice-président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Territoriale (CCIT) Littoral Normand-Picard en charge de l’Industrie, membre du bureau de l’UIMM (Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie) du Vimeu, président directeur général des Etablissements Delabre et de Delabre France Tôlerie, président fondateur d’Alliance Industrie et président du PIPM (Performance Industrielle Picardie Maritime). •Principaux contacts Michel FILZI, Directeur Général du Pôle Environnement, Industrie, Santé, Spectacle, Hôtellerie et NTIC Sylvie FOURN, Directrice de la Division Industrie et Environnement et Directrice de MIDEST Annick TURPAULT, Directeur Adjoint de la Division Industrie Brigitte AUBRY, Secrétaire Général de MIDEST • Exposants attendus 1 750 exposants d’une quarantaine de pays • Visiteurs attendus Plus de 40 000 professionnels de 70 pays 20
  • 21. MIDEST 2012L’ORGANISATEUR ET LES PARTENAIRESA propos de l’organisateurReed Expositions France est une filiale de Reed Exhibitions (Reed), premier organisateur mondial de salons,avec un effectif de 2 500 personnes à travers le monde.Reed Exhibitions organise chaque année de nombreux événements - salons, conférences, congrès etréunions d’affaires - rassemblant 7 millions de participants. Avec 460 salons dans 36 pays, il intervientprincipalement sur 14 marchés : aéronautique, arts, bâtiment, commerce-distribution-marketing,confort-maison, édition, énergie, hôtellerie-restauration, industrie, informatique et hautes technologies,sécurité, sports et loisirs, santé, tourisme.Membre de Reed Elsevier group plc, leader mondial dans l’édition et la diffusion d’informationsprofessionnelles, Reed propose aux entreprises des solutions globales de développement sur de nouveauxmarchés qui s’appuient sur les salons, les publications professionnelles, les services Internet et le marketingdirect.Reed est aujourd’hui leader sur le marché français de l’organisation de salons avec 70 manifestations etdeux filiales, Reed Expositions France et Reed-Midem.Reed Expositions organise 60 salons professionnels et grand public, dans les secteurs de lart (FIAC, ParisPhoto), de laudiovisuel (Satis), de la bijouterie (Éclat de mode), du confort (interclima+elec, idéo bain), dela construction (Batimat…), de lédition (Salon du Livre…), de léquipement de la maison (Maison&Objet,organisé par la Safi, filiale des Ateliers d’Art de France et de Reed), de lenvironnement (Pollutec...), de lafranchise, de lhôtellerie et de la restauration (EquipHôtel…), des loisirs nautiques (Nautic - Salon nautiquede Paris, Festival de la Plaisance de Cannes…), de lindustrie (Midest...), du marketing et de lacommunication (Viscom, VAD, Marketing Point de Vente…), du médical (Journées Internationales deBiologie, Cardiostim), des nouvelles technologies (MedPi, Documation…), de la sécurité (Expoprotection,APS…), du transport et de la logistique (SITL) et du tourisme (International French Travel Market -TopRésa…).En 2011, les manifestations organisées par Reed Expositions France ont rassemblé 16 500 entreprisesexposantes et 1,3 million dacheteurs français et étrangers.Pour plus d’informations, veuillez contacterREED EXPOSITIONS FRANCE52-54, quai de Dion-Bouton - 92806 Puteaux CedexTél. : + 33 (0)1 47 56 50 00, fax : +33 (0)1 47 56 51 07Reed Expositions France www.reedexpo.frReed Exhibitions www.reedexpo.com 21
  • 22. Les Partenaires• A.C.F.C.I : Assemblée des Chambres Françaises de Commerce et d’Industrie• Fédération de la Plasturgie• F.I.M. – Fédération des Industries Mécaniques• FIM Sous-Traitance comprenant : AFF – Association Française de Forge, AFFIX – Association des Fabricants de Fixations Mécaniques, AFIM – Association Française des Industries du Moule, Modèle et Maquette, AMICS – E&PI – Syndicat des Concepteurs de Machines Spéciales, d’Equipements et de Process avec les Usineurs, GIMEF – Groupement Français des Industries Transformatrices des Métaux en Feuilles Minces, S.N.C.T. - Syndicat National de la Chaudronnerie, de la Tuyauterie et de la Maintenance Industrielle, S.N.DEC - Syndicat National du Décolletage, SNFR – Syndicat National des Fabricants de Ressorts, UITS – Union des Industries de Traitements de Surfaces.• Les Fondeurs de France• ARTEMA : le Syndicat des Industriels de la Mécatronique• Syndicat National du Matriçage Laiton et Métaux non Ferreux• SNESE : Les Fabricants d’Electronique et Services Associés• UCAPLAST : Union des Syndicats des PME du Caoutchouc et de la Plasturgie• U.N.I.T.A.M. : Union intersyndicale des Fabricants d’Articles pour la Table, le Ménage et Activités Connexes 22
  • 23. MIDEST 2012INFORMATIONS PRATIQUES - Dates du mardi 6 au vendredi 9 novembre 2012 - Lieu Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte – Hall 6 - Prix d’entrée 55 € TTC Presse : entrée libre sur présentation de la carte de presse - Horaires du mardi au jeudi de 9h00 à 18h00 Le vendredi de 9h00 à 16h00 - Catalogue disponible au prix de 42 € TTC (frais de port inclus) 30 € TTC sur le salon - Moyens d’accès En voiture : à 15 mn du boulevard périphérique de Paris par les autoroutes A1 et A3, ensuite bretelle A104, sortie Parc des Expositions En métro/RER : à 20 mn du cœur de Paris, ligne B du RER, direction Aéroport de Roissy, station Parc des Expositions En train : La SNCF accorde des tarifs préférentiels aux participants de MIDEST. 14 TGV desservent chaque jour la gare de Roissy, à 3 mn en RER direct de Paris-Nord Villepinte. En avion : Le Parc est à quelques minutes de l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle, par le RER ou l’autoroute A1. Air France, transporteur officiel de MIDEST, accorde des tarifs préférentiels à ses participants. - Site Internet www.midest.com - Réseaux sociaux Présent sur Viadeo, Twitter, Facebook et LinkedIn. - Informations info@midest.com Tél. : +33 (0)1 47 56 21 66 23

×