Your SlideShare is downloading. ×
  • Like
La Connaissance et les 3 "e" de l\'Entreprise
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Thanks for flagging this SlideShare!

Oops! An error has occurred.

×

Now you can save presentations on your phone or tablet

Available for both IPhone and Android

Text the download link to your phone

Standard text messaging rates apply

La Connaissance et les 3 "e" de l\'Entreprise

  • 170 views
Published

Apprenez comment l\'informatisation de votre entreprise peut vous conduire à de nouvelles stratégies grâce à la maîtrise des connaissances

Apprenez comment l\'informatisation de votre entreprise peut vous conduire à de nouvelles stratégies grâce à la maîtrise des connaissances

  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
170
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
2
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. La Connaissance etles trois « e-… » de l’Entreprise
  • 2. Le socle de l’entreprise est constitué par les ressources humaines au centredesquelles est placé l’individu sous l’angle des compétences, de la formation, dela motivation, de la polyvalence, de la responsabilité, de l’aptitude à travailleren groupe et à tisser son propre réseau de relations; ce sont en effet lesressources humaines qui confèrent à l’entreprise son dynamisme et sonoriginalité dans le cadre d’une vision globale assimilée par tous et d’uneinternationalisation délibérée et non simplement subie; le maillage intégrateurde l’ensemble des établissements, filiales et partenaires constitue en lui-mêmeun facteur d’innovation dans les produits et procédés de fabrication, processusadministratifs et services; l’ensemble est supporté par une infrastructureregroupant l’ensemble des moyens physiques dont l’entreprise dispose pourexercer son activité et un réseau ou infostructure, à la fois réservoir deconnaissances et système de circulation de l’information; le coeur del’entreprise est ainsi constitué par son patrimoine immatériel .Les connaissances en sont le cœur et se manifestent essentiellement dans lestrois grandes fonctions que sont- la production- le commerce- la gestion
  • 3. Premier « e-… » : L’e-Production
  • 4. L’ e-production consiste à tirer parti des connaissances des différents acteursau service de la conception, du développement et de la fabrication en faisantcollaborer les intervenants habituels et même d’autres plus ou moins concernéset en leur donnant une parfaite visibilité soit du produit ou du process en coursde conception ou de développement, soit des opérations en cours.En quoi l’e-production intervient-elle dans votre stratégie? En dehors desavantages qu’elle ne manquera pas de vous apporter si elle est convenablementconduite, elle répond à une réaction de défense vis-à-vis de la posture de vosconcurrents ou de vos clients.Si vous êtes fabricant , donc fournisseur, vos clients vont pouvoir, grâce àInternet, se regrouper sur une place de marché et vous mettre en concurrencede manière transparente avec d’autres fournisseurs, sans possibilité d’esquive;la conséquence ne peut être qu’une baisse de prix.Comment pouvez-vous réagir? D’abord en tant que client, agir comme lesclients.Mais, en tant que fournisseur, vous allez pouvoir mettre Internet à profit pourcontrecarrer la stratégie de vos clients en instituant le travail collaboratif auniveau de la conception et du développement, accélérant de la sorte la mise surle marché de vos nouveaux produits pour être le first mover avec les avantagesque cela comporte; d’autre part, vous avez également la possibilité d’utiliserInternet pour faire participer vos clients au développement de vos produits, laconcurrence n’existant pas pour des produits qui ne sont pas encorecommercialisés; cela accroîtra en outre votre potentiel d’innovation.En tant que client, si vous participez au développement d’un produit mené parl’un de vos fournisseurs ou sous-traitants, il vous sera probablement demandéde signer un accord de secret (non diclosure agreement) mais vous serez endroit d’exiger, en contrepartie de votre collaboration, une licence croisée ouune exclusivité d’utilisation ou de distribution -éventuellement pour certainssecteurs géographiques, certains segments de clientèle ou certainesapplications-, limitée ou non dans le temps, ce qui peut vous assurer une avanceappréciable sur vos concurrents.
  • 5. Deuxième « e-… » : L’e-Commerce
  • 6. Pourquoi e-commerce? Parce que, après avoir conçu des produits, il faut nonseulement les fabriquer mais les vendre; aussi, avons-nous placé l’e-commerceaprès l’e-production bien que, avec l’avènement d’Internet, l’on “vende” deplus en plus de produits avant de les fabriquer: en effet, même s’il ne s’agit pasd’une vente classique, le fait pour le client de concevoir son produit en ligne oupour le fabricant de configurer son produit en ligne suivant les options du clientconstitue en lui-même une partie de l’acte de vente. Néanmoins, la vente àproprement parler c’est-à-dire la livraison physique et, la plupart du temps, lerèglement ne peuvent intervenir qu’après la fabrication.Nous placerons donc sous ce vocable d’e-commerce l’ensemble des fonctions enligne non administratives gravitant autour de la vente et contribuant à fairevendre le produit ou le service en amont ou en aval de l’acte de vente strictosensu.
  • 7. Troisième « e-… » : L’e-Gestion
  • 8. La finalité de l’ e-gestion est de réduire les coûts -essentiellement par réductiondes stocks- et de mieux satisfaire le client par le raccourcissement des délais, lerespect des engagements sur les dates de livraison, une meilleure qualité et despossibilités accrues de personnalisation. Cela suppose une visibilité de l’ensemble des acteurs sur la chaîned’approvisionnement ou Supply Chain. A cela, un préalable: chacun des acteursdoit disposer d’un ERP susceptible de communiquer avec les autres par unExtranet ou Interne, que ce soit à partir de son bureau, de son portable ou deson mobile. Ce qui caractérise l’e-gestion par rapport à la gestion tout court, c’est unobjectif d’optimisation que l’on s’efforce d’atteindre grâce au travailcollaboratif et à des systèmes de gestion de connaissances incluant la tenue àjour d’indicateurs, la simulation et l’aide à la décision. Il est sûr que l’e-gestionapportera à ceux qui en feront bon usage un avantage compétitif et des gainssubstantiels (élimination de non-valeurs entraînées par une mauvaisesynchronisation des flux physiques, plus grande réactivité pour saisir dseopportunités).
  • 9. Trois « e » pourl’«e-Entreprise »
  • 10. Le passage à l’économie de la connaissanceet à l’informatisation qu’elleentraîne implique une double évolution organisationnelle et stratégiquequicaractérise l’ e-Entreprise.Le changement de cap dans l’organisation concerne les méthodes de travail, lemanagement, les structures et une politique de relations humaines entièrementnouvelle.L’aspect stratégique concerne essentiellement la conception du coeur de métieret les relations avec les partenaires en rupture totale avec les pratiquesantérieures; les objectifs stratégiques (rentabilité, expansion, flexibilité,autonomie, diminution du risque) restent sensiblement les mêmes mais ce quichange, c’est surtout la manière de les atteindre: chacun est libre de pondérerces différents objectifs selon ses propres impératifs mais les nouvellestechnologies gravitant autour d’Internet changent considérablement la donnedans la mesure où, par exemple, elle permettent aux entreprises qui prétendentau leadership -toutes ne peuvent pas y parvenir par définition- de prendre lecontrôle d’une chaîne de valeur en prenant un minimum de risques, enconcentrant leurs investissements sur leur coeur de métier, en conservant lemaximum de degrés de liberté et de facilité d’adaptation et en étendant leuractivité grâce à des prestations de services de plus en plus nombreuses; lesstratégies collaboratives permettent par surcroît de mieux maîtriser les aléas etde mieux anticiper l’évolution des marchés.Les stratégies antérieures étaient axées sur la soumission à la loi du plus fort:prix imposé au fournisseur, absence de choix laissé au client, mépris duconcurrent; aujourd’hui, l’on n’hésitera pas à traiter le fournisseur enpartenaire non seulement en rationalisant le processus d’approvisionnementmais encore en le faisant participer au développement de certains produits, àrecueillir l’avis de ses clients et même à leur laisser consulter celles de sesbases de données qui les concernent ou à travailler avec ses concurrents dans lecadre d’actions se situant en amont ou en aval de la vente proprement dite.Cette nouvelle manière de travailler offre beaucoup plus de souplesse maisdemande une plus grande réactivité et une responsabilisation accrue de la partdu personnel.