• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Dossier Solutions Marketing Saas Guru
 

Dossier Solutions Marketing Saas Guru

on

  • 986 views

Le guide des solutions marketing de SaaS Guru. Il contient cartographie du marché, témoignages client et business cases, analyses d'experts ... Pour en savoir plus www.saas.guru.com

Le guide des solutions marketing de SaaS Guru. Il contient cartographie du marché, témoignages client et business cases, analyses d'experts ... Pour en savoir plus www.saas.guru.com

Statistics

Views

Total Views
986
Views on SlideShare
985
Embed Views
1

Actions

Likes
1
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 1

http://www.linkedin.com 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Microsoft PowerPoint

Usage Rights

CC Attribution-ShareAlike LicenseCC Attribution-ShareAlike License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Dossier Solutions Marketing Saas Guru Dossier Solutions Marketing Saas Guru Presentation Transcript

    • Marketing Marché Novembre 2011 – MKG 01Business case InterviewsTémoignages Solutions Les dossiers thématiques
    • Sommaire • Edito • Le marché des application marketing SaaS en 2011, cartographie et état des lieux • Interviews : – Pierre Touton, Directeur de la société update software: du e-CRM vers le social CRM – Stéphane Claret, DG de PageOnDemand.com: quand le SaaS booste le print • Business Case: Carrefour Market – Pascal Hebert, Président de FBC Software: l’irrésistible ascension d’un éditeur français • Ils ont choisi… 3 histoires de choix de logiciels • Focus : les réseaux sociaux au secours de l’email marketing • Ressources : les fournisseurs d’informations recommandés par SaaS Guru • News: actus, évènements, lectures… Ce qu’il ne faut pas rater, en un clin d’œilLes dossiers thématiques 2
    • Edito n’auront pas réagi assez vite. Gare au syndrome Kodak: autrefois On ne parle plus que de ça: le Social Business. florissante, la firme américaine, passée à côté du numérique, est aujourd’hui dans un état inquiétant. Oui, il faut aller vers le 2.0, et il faut aller vers le Cloud comme le rappellent Thierry Bayon Depuis que Marc Bénioff (Salesforce), héritier putatif de Steve Jobs en idées révolutionnaires, a proposé son projet de Social (Marketor) ou Joël Pera (Best’Ware). Enterprise, ce concept jusque-là réservé à un public averti est devenu l’un des termes les plus bruyants sur la Toile. Il faut dire que Et dans ce grand chambardement, les Directions marketing, qui depuis des mois, les faiseurs d’opinion surenchérissent de sont génétiquement douées pour guider l’entreprise dans la jungle propositions très 2.0. Ainsi Thierry Breton, P-DG d’Atos, avait-il du web, ont une belle carte à jouer. Elles pourraient bien devenir le annoncé en avril que son entreprise devrait s’être affranchie des nouveau cœur de l’entreprise, là où s’organisent tous les emails en 2014, pour passer à d’autres modes de échanges, là où la valeur se cristallise. Alors, messieurs les communication, tant en interne qu’à l’extérieur. C’est vrai que marketers, de l’audace, tirez les premiers! Chatter de Salesforce se diffuse encore plus vite que Facebook dans Explorez, évaluez, testez, découvrez… Pour vous aider, nous avons les entreprises, que les RSE (réseaux sociaux d’entreprises) se réuni dans ces pages une cartographie des offres, des analyses, des multiplient, que les agences de com’ opèrent un virage à 180 vers annonces, des témoignages, des business cases… la présence sociale… Car c’est là que se situe le grand défi à venir du 2.0: dans C’est vrai aussi que le phénomène est si rapide qu’on peut l’organisation des données, dans la sélection d’une information légitimement se demander ce qu’il adviendra des malheureux qui juste, pour la bonne personne, au bon moment. Philippe GUIHENEUC Thierry BAYON tbayon@marketor.fr pguiheneuc@marketor.fr Directeur de SaaS Guru. Consultant pour SaaS Guru. Analyste et consultant en stratégie SaaS/Cloud.Les dossiers thématiques 3
    • Les solutions Marketing en mode SaaS : qui fait quoi ?Cartographie Une typologie et quelques acteurs Cliquez sur un logo pour accéder au descriptif de la solution NOTORIETE Détails et explication de la segmentation sur la planche suivante Social marketing N CMS, brand content N ANALYSE Etudes & analyses A F A F N L L FIDELISATION A F Marketing Automation Evènements N L N A F A F Mobile M, Géomarketing L N L Email marketing A F N Affiliation/Search N L A F A F L L LEADSLes dossiers thématiques 4
    • Typologie des offres: définitions et détailsCartographie NOTORIETE Social marketing CMS, brand content Comme le marketing automation, le ANALYSE social marketing est transverse à tous Etudes & analyses Il est impossible de citer toutes les les domaines, mais il est essentiellement solutions de CMS: avec le utilisé aujourd’hui pour analyser Ensemble de solutions dont l’objectif est de développement des usages autour du (monitoring, e- remonter des informations aux directions web 2.0, la production de contenus est reputation), communiquer et fidéliser. devenue un sujet stratégique. marketing en vue de les aider à mieux FIDELISATION cerner leur marché. On trouve dans cette catégorie des solutions aussi différentes Marketing Automation Evènements que Le Sphinx, qui est un logiciel d’études en ligne, et Google Analytics, qui remonte Selon Laurent Azières (Adelanto), se On les pensait condamnés par le 2.0. Il les statistiques de trafic d’un site web. définit par l’automatisation du n’en est rien. Au marketing en vue d’améliorer la contraire, certains, comme Amiando ou quantité et la qualité des projets fournis Evenium, surfent sur la synergie entre aux forces commerciales. En clair: les discussions physiques et rencontrent Mobile M, Géomarketing ERP du marketing. Un domaine dont virtuelles. l’intérêt ne se dément pas. Le mobile marketing et le géomarketing ont Email marketing comme vocation commune d’exploiter des matériels et données de proximité pour Après une année difficile, les éditeurs Affiliation/Search d’email marketing passent à l’offensive. proposer des services localisés. L’email reste la technique marketing la Avec l’email marketing, le premier poste plus utilisée; mais pour améliorer sa budgétaire des décideurs marketing. Si popularité, le cap est mis sur le couplage le search est une valeur sûre, l’affiliation avec les réseaux sociaux. progresse très vite grâce à d’excellents ROI. LEADS 5Les dossiers thématiques
    • Quelques données et résultats d’études, par segment Marché Croissance du marché du SaaS deLE MARKETING DES EDITEURS MARKETING 15 à 30% selon lesQue pensent les éditeurs du modèle SaaS? Selon un segments ausondage mené par Marketor auprès de 24 éditeursmarketing (à paraître): premier semestre 2011 (selon le 85% ont lancé une offre SaaS ou sont sur le point baromètre Cockpitde le faire Software Business Pour 70% d’entre eux, l’offre saaS est l’offrestratégique ou va vite le devenir at Glance). L’offre SaaS permet avant tout de pénétrer unnouveau marché – mais elle est aussi la résultanted’une demande croissante des clients AFFILIATION ET REFERENCEMENT L’adaptation du business model a posé des MOBILE MARKETING: Selon lObservatoire de le-pub SRI Cap- MESURER L’EFFICACITEdifficultés à 60% des répondants. 65% ont avoué que Gemini, l’affiliation occupe la troisièmela politique tarifaire était une question délicate. Et DES CAMPAGNES place dans les budgets e- Sur le front du Ml’évolution de la force de vente est considéré comme le marketing, derrière le search et lefrein principal au business development. Marketing, les éditeurs et display. Le marché a enregistré une prestataires se concentrent En revanche, seuls 15% ont déclaré avoir connu des forte hausse en France (+10% endifficultés dans le déploiement technique majoritairement sur la mesure nombre et +30% en volume au premier des retours d’une campagne.(hébergement) semestre 2011, source CPA – Collectif Il est intéressant de constater que ces Parmi les KPI: identifier des plateformes d’affiliation). Le secteur l’origine des téléchargementsprofessionnels du marketing ont l’intention de des services est le principal OUTILS DE PUBLICATIONdémultiplier leurs propres efforts marketing pour pour évaluer la pertinence de contributeur, devant le luxe et la En 2010, Wordpress a été le telle ou telle bannière.promouvoir leurs solutions. Ils plébiscitent l’emailing maison. Globalement, le nombre de clics CMS open source le plus(80%), les séminaires (70%), le référencement naturel MARKETING DIRECT a progressé de 32% et le chiffre téléchargé, loin devant(70%) et l’animation sociale (65%). salon A l’occasion du dernier Par rapport à leurs Stratégies d’affaires généré par l’affiliation de 14%. Joomla et Drupal, selonactions en 2010, les techniques qui verront leur budget Les professionnels expliquent ces bons l’agence de marketing digital Clients, France Pubvite l’UFMD ont présenté le bilanaugmenter le plus et sont l’affiliation (+170%), le chiffres par un meilleur ciblage des Water & Stone. La plus forte des investissements en marketing direct et relationnelsocial marketing (+62%) et la relation presse (+33%). campagnes. L’affiliation serait ainsiLes 2010. Seul l’emailing cote: -18%en baisse. Les croissance enregistrée est en salons n’ont pas la (-5%) est d’intention de directement à l’origine près de 6% des celle de Tiki (+570% debudget TV 2011. spots en et radio sont en forte hausse (+13% et revenus du e-commerce. Un euro investi téléchargements en un an). +17% respectivement), devant Internet (+9%). En dans les programmes d’affiliation Wordpress apparaît rapporterait près de 15 euros de également comme l’outil le valeur, le marketing direct traditionnel (papier et revenus… Comme dans le même temps L’EMAILING? LES RESEAUX SOCIAUX AU SECOURS DE plus éditeurs de (13% des populaire téléphone) reste de loin le principal vecteur de searchaux promettentont ciblage plus finen une meilleure interactivité solutions au Face et déconvenues enregistrées une 2010, votes display un enregistré et les contre grâce2% communication des entreprises (9 Md€). Il représente croissance respective de 14 et 17% C’est notamment la stratégie au d’emailing couplage avec des fonctionnalités sociales. second, Drupal). de 30% du budget markcom des annonceurs. dans Heys, le fondateur d’Emailvision, qui mise notamment sur le story-telling Nick les budgets marketing, on Enfin, 70%thématiques Les dossiers des annonceurs affirment s’être engagés comprendlui, dynamiserait le de search, de l’ordre de +20%. Sur ce sujet, lire qui, selon que les éditeurs taux de clic de 6 référencement et de services marketing, 5 éditeurs sondés ». notre focus « Emailing et social d’affiliation dans une stratégie marketing ciblée sur les réseaux et
    • Interview Entretien avec Pierre Touton, Directeur de la société update software: du e-CRM vers le social CRM (1/2) 16 ans passés dans la plasturgie, chez Tiga puis Wavin où il était en charge du support, lui ont donné les clés d‟une relation clients réussie SaaS Guru – Parlons justement des contenus. Vous avez focalisé dans l‟industrie. Un savoir-faire qu‟il a ensuite fait fructifier auprès le blog sur une offre spécifique, Cosmic. Pourquoi avoir fait ce d‟acteurs IT: Generix, dont il a été DG, puis update software AG dont il choix ? dirige la filiale française depuis 5 ans. Un éditeur qu‟il a fait entrer de Pierre - Cela correspond à une très forte conviction d‟update software. plain-pied dans l‟ère du social business et de l‟animation Depuis longtemps, nous couvrons avec nos offres l‟ensemble des sociale, comme il l‟explique dans cette interview pour SaaS Guru. relations clients, quel que soit le canal de discussion (email, téléphone, etc.). Mais depuis cette année, grâce à SaaS Guru – update software est une société internationale avec Cosmic, nous étendons cette couverture au canal très particulier des filiales dans de nombreux pays, dont la France. Comment constitué par les réseaux sociaux. cette initiative originale de blog s’inscrit-elle dans votre plan Dans l‟histoire du marketing relationnel, l‟avènement du « social » général de communication ? représente une évolution importante. Il était nécessaire de l‟isoler pour Pierre - Le blog, et plus généralement l‟ensemble de l‟infrastructure 2.0 en parler de façon spécifique. Nous sommes d‟ailleurs convaincus que que nous avons mise en place et dont le blog n‟est que l‟élément les réseaux sociaux constituent un enjeu majeur pour les central, s‟inscrit dans la politique d‟animation de notre écosystème de entreprises, parce qu‟ils représentent une formidable source de partenaires. Il s‟agit de mieux le cerner, de comprendre les attentes compétitivité. des acteurs, de le segmenter et d‟apporter des réponses appropriées. Nos autres actions marketing ou de communication sont plus SaaS Guru – Le blog a donc pour rôle principal d’améliorer l’outil traditionnelles: phoning ou communication technique autour du Cosmic via les discussions engagées avec vos partenaires? produit, pas forcément adaptées à la relation partenariale. Pierre – Il ne s‟agit pas d‟améliorer l‟outil mais d‟optimiser son usage. Nous sommes ici sur des aspects liés à la communication, donc au SaaS Guru – « Ecosystème de partenaires »… Vous pouvez verbe, au langage. En tant qu‟outil, Cosmic possède des préciser ? fonctionnalités avancées, mais en matière de suivi de l‟e-réputation, le Pierre - Ce sont des sociétés de service, souvent de conseil, qui sont succès des recherches effectuées sur le web repose essentiellement des acteurs B2B auprès de nos clients finaux et qui les sur le choix des bons mots-clés. Or, le domaine de la sémantique accompagnent, tant dans leurs choix que dans la mise en place d‟outils ressort du savoir-faire de l‟entreprise et il n‟existe pas d‟intelligence tels qu‟update.revolution ou Cosmic. artificielle assez poussée pour pouvoir le modéliser de façon automatique. SaaS Guru - Avant le blog, comment travailliez-vous avec les Le recours à l‟intelligence humaine est donc nécessaire. C‟est en cela partenaires ? que nous avons besoin des partenaires. Si je devais faire un parallèle Pierre - Le recrutement et l‟animation du réseau s‟appuyaient avec la communication, je dirais que beaucoup de gens sont capables essentiellement sur des newsletters et des petits-déjeuners. Avec le de faire un film publicitaire, mais que pour produire un film dont le blog, nous passons au web 2.0, ce qui nous permet d‟ouvrir le débat à message touche directement les personnes ciblées, c‟est beaucoup de nouveaux acteurs pertinents. plus difficile. Cela demande une grande proximité avec la cible en question et beaucoup d‟expérience du métier de l‟entreprise cliente. SaaS Guru – Comment les sensibilisez-vous ? C‟est ce que les partenaires peuvent apporter. update software est un Pierre - Le blog doit être bien référencé dans les moteurs de éditeur de solutions CRM et nous voulons rester sur ce métier recherche, ce qui dépend du volume et de la qualité des contenus qui y d‟éditeur, nous devons donc travailler avec un écosystème de sont publiés. Ensuite, les thématiques abordées sont pour beaucoup partenaires. dans la dynamique d‟échanges. (lire la suite page suivante)Les dossiers thématiques 7
    • Interview Entretien avec Pierre Touton, Directeur de la société update software: du e-CRM vers le social CRM (2/2) SaaS Guru – Un des reproches qu’on fait aux réseaux sociaux, c’est qu’en Pierre – Oui, il y a une démarche similaire aux USA sur le secteur dépit de leur succès ils n’attirent pas toutes les catégories de la pharmaceutique. Il faut savoir que les deux marchés les plus matures population, notamment certains types de décideurs ou de catégories socio- aujourd‟hui pour le social marketing sont la France et les USA. Ceci professionnelles. Or, vous vous adressez surtout à des industriels et à des acteurs du négoce. Forment-ils un bon public pour votre blog ? étant dit, l‟objectif est qu‟à la fin de l‟année tous les pays aient lancé un Pierre - Je veux d‟abord revenir sur votre présupposé. L‟impression que les programme social similaire. réseaux sociaux n‟attirent, pour dire les choses simplement, que les jeunes et les geeks, est fausse. Elle est liée au succès et à la notoriété de Facebook, qui est SaaS Guru – Et quels sont les attendus pour cette expérience un réseau social de masse. En BtoB, les médias sociaux jouent un rôle important d’animation sociale ? de fluidification des échanges, ce n‟est pas la quantité des messages qui compte Pierre - L‟objectif premier est de faire des ventes. le plus mais la profondeur de l‟échange, qui se matérialise par de l‟interactivité. Vous pouvez n‟avoir que quelques clients et faire vivre des milliers de personnes grâce à eux si vos clients sont très satisfaits de vos produits. Cela étant dit, la SaaS Guru – N’est-il pas paradoxal de parler de ventes, alors que population que nous visons, les influenceurs et les conseils, est génétiquement vous avez surtout évoqué jusqu’ici la construction d’un dialogue « webophile », tout simplement parce qu‟elle va là où l‟information est pertinente. avec votre écosystème ? Or il y a beaucoup d‟informations pertinentes sur la blogosphère. Pierre - L‟un et l‟autre ne sont pas incompatibles ! Pour autant, nous ne visons pas tant un chiffre d‟affaires que la généralisation d‟un SaaS Guru – Vous parlez beaucoup d’échanges, d’interactivité. usage. Cosmic est un outil facile à déployer. De plus, l‟engagement Téléchargez le livre Qui, chez update, participe aux discussions sociales avec votre financier pour l‟essai est faible. Essayer Cosmic permet au client de blanc „De l‟e-CRM au écosystème? trouver, dans son marketing relationnel, les composantes essentielles Social CRM‟ co- Pierre - Toute l‟entreprise peut participer, il n‟y pas de limitation. au développement de son business. Notre objectif est donc que le plus rédigé par update grand nombre possible d‟entreprises essaient Cosmic, et qu‟ainsi notre software et Marketor SaaS Guru – Avez-vous mis en place une charte, comme dans philosophie du social CRM trouve l‟écho le plus large. certaines sociétés, pour définir les conditions d’intervention d’un salarié dans la blogosphère? SaaS Guru – Une dernière question : quelles sont les suites Pierre - Non. Bien sûr, les échanges professionnels, quel que soit le prévues à cette initiative 2.0 ? lieu et la nature de l‟échange, doivent respecter des règles. Mais dès Pierre - Pour commencer, assurons-nous que ce qui a été mis en lors qu‟on veut favoriser la communication directe entre nos partenaires place fonctionne conformément à nos souhaits ! Un des facteurs de et les forces vives de la société, on se doit aussi de laisser une certaine succès va résider dans notre capacité à animer notre réseau de liberté. De cette liberté dépend la qualité des rapports et la valeur que clients, prospects et partenaires autour de Cosmic dans l‟écosystème peut nous apporter, et que nous pouvons lui apporter. l‟environnement 2.0. Personnellement, je trouve que c‟est un challenge L‟animation sociale, c‟est aussi une chance de réintroduire de l‟humain formidable. Ensuite, nous projetons de compléter l‟offre Cosmic par dans la relation entre l‟entreprise et ses interlocuteurs. une offre communautaire de partage autour de l‟innovation, innov8. En revanche, nous organisons la discussion, au sens où, dans un Elle permettra de faire de l‟innovation de projets en facilitant le partage premier lieu, le service marketing apporte un niveau initial des idées sur un produit ou un service, dans une perspective très d‟informations et de réponses, relayé ensuite par ceux que nous « Social Business ». Mais nous aurons le temps d‟en reparler. appelons des experts-consultants, qui peuvent dialoguer avec nos clients, partenaires et prospects pour aborder des sujets plus précis. Par exemple, « J‟ai une problématique d‟e-réputation dans le bâtiment » ; ou « J‟ai une problématique de gestion de crise, quelle surveillance proposez-vous de mettre en place? » SaaS Guru – Chez update software, d’autres pays que la France ont-ils lancé ce type d’initiative 2.0 ?Les dossiers thématiques 8
    • Interview Entretien avec Stéphane Claret, DG de PageOnDemand.com: quand le SaaS booste le print (1/2) Marketor / SaaS Guru – Proposer un logiciel de design industriel de SC – Non, je me suis associé avec Cyril Desmoineaux, notre Directeur catalogues papier, à une époque où tout semble se digitaliser… C‟est de Technique, et David Taïeb, notre DAF, pour conjuguer trois la provocation, non ? expertises, dans les domaines de la production de catalogues, de l‟entrepreneuriat et du développement logiciel. Dans un premier Stéphane Claret – (Il sourit) Absolument pas. Je précise d‟ailleurs que temps, ce qui nous a guidé, c‟est la volonté de partir des besoins plutôt PageOnDemand.com ne concerne pas que le prépresse, mais que de l‟existant. De se démarquer de la „culture prépresse‟ par une également la communication digitale. Avec notre application solution entièrement revisitée, y compris techniquement. Objectif initial : PageEX, rien n‟interdit de concevoir un support pour ebook, ou un proposer aux petits annonceurs (moins de 500 pages par an) une micro-site dédié, par exemple. Ceci étant dit, c‟est vrai qu‟aujourd‟hui solution d‟édition souple, économique et facile à prendre en main. Donc notre promesse de valeur concerne essentiellement la création de 100% SaaS. catalogues papier. Tout simplement parce que c‟est là qu‟est le marché, en attendant que la vague des livres virtualisés traverse M/S – Aviez-vous des concurrents directs à l‟époque ? l‟Atlantique. Actuellement, en France, les Kindle n‟ont pas encore SC – Pas sur ce segment. Ce qui nous a mis dans une posture décollé. Le tout digital n‟est pas pour demain. À l‟inverse, le marché du d‟éducation... J‟ai dû faire plus de 600 démonstrations les premiers mois catalogue papier répond à des besoins considérables, particulièrement avant de signer ma première commande. Mais ça a fini par payer. C‟est dans certains secteurs d‟activité comme la grande distribution où il est un petit monde que celui de la publication de catalogues. D‟une façon perçu comme plus lisible, donc plus efficace. À chaque tentative de le ou d‟une autre, tout le monde se connaît. Notre travail d‟évangélisation remplacer par d‟autres supports, le volume des ventes baisse. Et dans nous a apporté de la notoriété. En 2009, à notre grande surprise, on a ce domaine, qui est souvent marqué par l‟absence d‟outils reçu un appel de Carrefour… professionnels adaptés, il existe de nombreux gisements de productivité. M/S – Qui n‟est pas précisément une petite entreprise. M/S – Si le terrain est si prometteur, comment se fait-il que vous soyez Au moment où PageOnDemand.com si peu nombreux à proposer des solutions ? SC – En effet. Je dois reconnaître que ça a été une surprise. La annonce la signature d‟un premier discussion avec eux nous a ouvert les yeux sur le potentiel de notre contrat aux USA, Stéphane SC – Avant tout parce que c‟est un marché de niche, ce qui signifie que solution. On s‟est rendu compte que notre marché était plus ouvert Claret, Directeur Général de cet pour s‟y investir il faut une certaine expérience du métier. En ce qui me qu‟on ne l‟imaginait. Petit ou grand volume, techniquement, c‟est le éditeur français, s‟exprime sur les concerne, j‟ai travaillé pendant 5 ans chez Raja, un des leaders de même principe. Conséquence : depuis Carrefour, PageOnDemand.com raisons qui l‟ont poussé à prendre l‟emballage. J‟y ai appris les ficelles de l‟édition de catalogues. Par la sert des annonceurs depuis quelques centaines de pages par an à plus tous les codes à rebours pour suite, j‟ai rejoint Catalliances, éditeur d‟un logiciel de pilotage éditorial… de 60 000 pages, avec la même application. imposer le collaboratif 2.0 dans un monde jusque-là cloisonné : le M/S – Un périmètre fonctionnel proche de PageOnDemand.com ? M/S – Combien de clients utilisent PageOnDemand.com aujourd‟hui ? prépresse. Une démarche couronnée SC – Au-delà du nombre de clients qui traduit mal la disparité des de succès. SC – Nos solutions naviguent dans les mêmes eaux mais Catalliances cas, c‟est plutôt le nombre de pages traitées qui est notre indicateur de s‟adresse uniquement aux grandes entreprises. Les prix rendent leurs base. Mais pour répondre à votre question, on dénombre une centaine solutions inaccessibles aux PME. J‟y suis resté 5 ans, l‟occasion de de clients et plus de 2800 utilisateurs. rencontrer une large représentation d‟éditeurs de catalogue et de me faire une idée assez précise de leurs besoins. L‟occasion aussi de sentir M/S – Au bout de 5 ans, 100 clients, c‟est peu, non ? qu‟il y avait un marché à prendre dans le middle-market, marché qu‟aucun acteur n‟adressait. J‟en ai parlé à ma direction, qui n‟a pas SC – J‟aimerais que ça aille plus vite. Mais on se situe sur un marché accroché. Ça ne m‟a pas découragé. J‟ai profité d‟un plan social pour relativement étroit et le changement d‟outil ne se fait pas tous les ans. prendre mes distances, puis monter le projet, en 2006. Par ailleurs, notre modèle d‟industrialisation de la production catalogue est toujours dans une phase d‟évangélisation. Mais le marché nous M/S – Mais vous n‟avez pas démarré seul… reconnait aujourd‟hui comme des experts dans notre domaine. (suite page suivante)Les dossiers thématiques 9
    • Interview Entretien avec Stéphane Claret, DG de PageOnDemand.com: quand le SaaS booste le print (2/2) M/S – Revenons au produit. Vous dites qu‟il permet d‟internaliser le process de rattrape sur la quantité… Certaines agences ont compris qu‟elles avaient tout à gagner à production, sans pour autant enlever aux agences la réalisation du catalogue. Pouvez- préconiser la solution à leurs clients, ne serait-ce que pour gagner en confort de relation vous expliquer ce paradoxe ? client. Mais il est vrai que beaucoup sont encore sur une position défensive. SC – La production d‟un catalogue est un processus très complexe, qui fait intervenir M/S – Sur quel modèle économique repose PageOnDemand.com ? beaucoup de monde, entre les briefs initiaux et d‟incessants allers-retours entre le donneur d‟ordre et l‟agence. Je dis „le donneur d‟ordre‟, mais le plus souvent la SC – En dehors d‟éventuels coûts de set up, incluant de la formation, le paramétrage conception et la fabrication font intervenir plusieurs personnes chez l‟annonceur. D‟autre initial et parfois de l‟intégration, le tarif est un prix à la page. Il est donc fonction du part, je rappelle qu‟on se situe dans un monde déterminé par des calendriers stricts. Si volume, mais aussi de la durée d‟engagement. Certains de nos contrats s‟étendent sur vous sortez le catalogue de Noël en janvier, c‟est trop tard. En résumé, le processus de trois ans, d‟autres sur trois mois. Globalement le prix de page va se situer entre 25 et 60 production est tendu, complexe et semé d‟embûches, ce qui explique d‟ailleurs que les €. annonceurs en délèguent une large part aux agences, qui ont mis en place des méthodologies et des dispositifs de production qu‟une entreprise, quelque soit sa M/S – Et le set up ? taille, ne pourrait pas s‟offrir. Reste que la délégation d‟une tâche aussi délicate pose d‟innombrables problèmes de pilotage. Par exemple, pour préparer une réunion les SC - C‟est extrêmement variable. C‟est souvent un partenaire intégrateur qui va s‟en annonceurs utilisent majoritairement un tableur Excel et quelques planches Powerpoint… occuper. Un gros projet peut prendre une centaine de jours et coûter 80K€, un petit Comparativement, PageOnDemand.com est une solution qui permet à l‟ensemble des projet sera plutôt entre 5 et 10K. Le paramétrage des gabarits demande une expertise intervenants de collaborer efficacement dans le cadre d‟un ou de plusieurs projets. graphique qui est généralement du ressort de l‟agence. Le paramétrage en lui-même de l‟application est très simple, parce que réduit à la création d‟utilisateurs. Ensuite, ce qui M/S – Un exemple ? va impacter le coût du set up c‟est la conduite du changement, la montée en charge, la formation…. On n‟a pas installé Carrefour du jour au lendemain, il a fallu un travail SC – L‟élaboration en direct live, sur un écran web partagé, de la maquette de page à préparatoire assez long. À l‟inverse, on a déjà fait des démarrages en 5 jours chez des réaliser, avec un niveau de rendu identique à celui d‟une première PAO. petits clients. M/S – Comment réagissent les annonceurs quand vous leur présentez votre solution ? M/S – Un des points forts réels ou supposés du SaaS, c‟est la fidélisation, la récurrence de l‟abonnement au service. Qu‟en est-il avec PageOnDemand.com ? Avez-vous un taux SC – Les annonceurs voient très vite quel usage ils vont pouvoir en faire, et ce que ça va de satisfaction et de réabonnement élevé ou le concept du prix à la page est-il un facteur leur apporter. La difficulté, dans notre cas, vient du fait que PageOnDemand.com de volatilité ? propose une nouvelle façon de travailler. Au lieu de n‟intervenir qu‟en début et fin de processus, et de laisser l‟agence en roue libre pendant toute la phase d‟exécution, ils SC – Le churn est très, très faible. Une fois qu‟un annonceur s‟est engagé, qu‟il a mis à vont piloter la production au jour le jour. C‟est une démarche structurante… ce qui peut plat son organisation pour une utilisation optimale de l‟outil de pilotage, il n‟a aucune plaire, ou pas. Mais je le répète, nous ne constatons jamais de frein sur la perception de velléité à revenir en arrière. Et pour un gros client, qui table sur des gros volumes et des valeur. Pour tous nos interlocuteurs, l‟intérêt de la solution est manifeste. En fait, on vend contrats dans la durée, une certaine stabilité est nécessaire. des gains d‟économie. À la fois sur les coûts cachés internes et sur la prestation de l‟agence. M/S – L‟essayer, c‟est l‟adopter ? M/S – Pour les agences, vous apparaissez comme un cost killer, non ? SC - On n‟essaie pas PageOnDemand.com : on le choisit, et une fois qu‟on l‟a choisi, il est adopté. SC – Ce n‟est pas si simple. Le budget prépresse d‟un annonceur est fixé en début d‟année. Il ne va pas changer parce que l‟équipe s‟est dotée d‟un outil de pilotage ! Alors Page suivante: le cas Carrefour certes, PageOnDemand.com optimise le coût de production de chaque catalogue, mais l‟annonceur pourra de facto produire un plus grand nombre d‟ouvrages. L‟agence seLes dossiers thématiques 10
    • Business case PageOnDemand: focus sur le cas client Carrefour MarketFocus : le cas client Carrefour marketAu cours de l‟année 2009, 1000 magasins Champion sont passés sous l‟enseigne Carrefour Market. La gestion de ces deux enseignes a fait se multiplier pardeux le nombre de pages de catalogues. Parallèlement à ce changement d‟envergure, Carrefour Market a pour particularité de faire des versions. Ainsi, pourune même opération, plusieurs versions d‟un même catalogue sont déclinées pour les différentes tailles de point de vente.Jusqu‟à présent, chaque version d‟un catalogue nécessitait de reprendre intégralement tout ce qui avait été réalisé. Aucune capitalisation du travail déjàaccompli pour un catalogue ne pouvait être faite. Les risques d‟erreur étaient accrus, notamment les changements de prix ou de libellés en dernièreminute, car toute modification sur un catalogue demandait à être répercutée manuellement sur l‟ensemble des autres versions. A cela venait s‟ajouter unprocessus très séquencé avec une tendance à régler les problèmes par la rigidité. En effet, les 3 phrases principales créaient des ruptures de charge :- Conception de la charte ;- Préparation des contenus ;- Exécution des pages.Chacune de ces phases étant parfaitement distincte, aucune ne pouvait commencer sans que la précédente ne soit achevée. Parallèlement, lors du passaged‟une phase à une autre, le planning subissait de fortes ruptures de charges. Au fur et à mesure de l‟avancé du projet, de forts accroissements de la chargede travail étaient observés. De plus, la phase d‟exécution était nécessairement très longue car c‟était seulement à ce moment qu‟il était vraiment possible decontrôler, donc de rattraper les erreurs qui n‟avaient pas pu être anticipées. Ce phénomène est d‟autant plus important lorsqu‟il s‟agit comme ici de gérer 4versions en même temps. Le problème était aggravé par le fait que les équipes de Carrefour Market et du pré-presse ne partageaient pas le même outil deconception, ce qui empêchait toute bonne collaboration.Les conséquences de cette organisation étaient :- Un planning très long et pour autant très difficile à tenir car aucune souplesse n‟était permise ;-Une charge de travail exponentielle en bouclage nécessitant des heures supplémentaires ou bien souvent de faire appel à des intérimaires afin de tenir ladate du BAT du catalogue. Avec PageOnDemand.com, la plus grande version de catalogue est produite seule jusqu’au BAT. Les autres versions, plus petites, sont liées à la grande, de sorte que les données soient toujours mises à jour globalement sans empêcher les spécificités de mise en page par version. Parallèlement les ruptures de charge ont été éliminées grâce à des phases concomitantes. La charte graphique peut être peaufinée, améliorée même après démarrage de la phase de conception. La validation anticipée des contenus est facilitée par les prémaquettes automatiques qui, ne faisant pas appel au pré-presse, permettent un travail parfaitement autonome du côté de l‟annonceur. La phase d‟exécution, bien plus courte est beaucoup plus aboutie. Désormais, grâce aux gabarits qui servent aux pré-maquettes automatiques, “l‟intelligence de la mise-en-page” est déplacée en amont. Il n‟est plus nécessaire de disposer d‟une trop forte expertise des règles propres à la mise en page de l‟annonceur pour en terminer l‟exécution. Les méthodes de conception proposées par PageOnDemand.com répondent parfaitement aux besoins de Carrefour Market et plus généralement aux véritables besoins de process catalogues : des phases d‟élaboration mieux proportionnées, sans rupture de charges et où chaque équipe dispose d‟une visibilité totale sur l‟avancement des pages et des versions entre elles. Grâce aux nouvelles pratiques de PageOnDemand.com, une courbe d‟efforts constante est obtenue avec une amplitude réduite significativement. PageOnDemand.com rejoint la façon naturelle d‟élaborer des catalogues avec la possibilité de faire des changements au dernier moment sans danger. Grâce à PageOnDemand.com, toutes les informations (textes, images, prix) modifiées en dernière minute dans une version de catalogue se reportent automatiquement et en toute sécurité sur toutes les autres versions. Les risques d‟erreurs ont été éliminés. Avec l‟aide de PageOnDemand.com, les plannings ont bénéficié d‟une réduction nette de 20 jours, permettant plus de souplesse pour les acheteurs et de produire plus de catalogues avec un même effectif pour les chefs de publicité. La charge de travail maintenant lissée évite le recours aux heures supplémentaires ou à l‟intérim. Les dossiers thématiques 11
    • Interview de Pascal Hebert, Président de FBC Software: quand le Interview pionnier du traitement d’enquête évolue vers le SaaS (1/2) SG : Quand avez-vous créé votre société et de quand date votre solution ? A-t-elle été créée d’abord en mode résidentiel ? PH : La société a été crée sous la raison sociale Grimmersoft en 1983. 10 ans plus tard nous avons lancé les premiers logiciels d‟enquête sous Windows : QuestionData (1er logiciel d‟enquêtes sous Windows), StatBox (1er add in Excel), WordMapper (1er logiciel de textmining par approche statistique sous Windows). En 2007, la société a fait l‟acquisition de Perspective 123 le N°1 français des logiciels et services pour les enquêtes internes et la formation. Dernièrement en 2010 nous avons fusionné avec Conversoft pour devenir le numéro 1 français des logiciels destinés au marché des enquêtes et sondages. Nous avons aujourd‟hui plusieurs produits qui sont disponibles en mode résidentiel mais toute notre gamme est en train de migrer vers le SaaS comme notre solution d‟Enterprise Feedback Management (EFM) Obseo et tout dernièrement Questiondata.com qui est une solution simple mais complète de d‟enquête en ligne. SG : Pouvez-nous préciser quel est le périmètre fonctionnel de ce service ? Depuis 25 ans FBC Software anime le PH : Cette solution couvre l‟ensemble des besoins liés à la création, au routage et à la collecte des réponses jusqu‟à l‟analyse et la diffusion marché des logiciels des rapports. C‟est une solution très complète et illimitée aussi bien en termes d‟envoi d‟emails que de collecte des réponses. C‟est la solution pour les enquêtes, tests idéale pour les PME qui souhaitent aussi bien interroger leurs marchés ou mesurer la satisfaction de leurs clients que pour un département et analyses statistiques. Ressources Humaines souhaitant garder le contact en interne avec ses salariés. Le tout pour un prix unique de 500€ H.T. par an. Ce marché se Si une société a des besoins plus sophistiqués, elle a la possibilité de basculer vers notre solution phare Obseo. caractérise par une SG : Quels sont les usages et/ou les références associées dont vous êtes le plus fiers ou qui illustrent le mieux l’utilisation grande diversité d‟outils optimisée qu’un client a fait de votre solution ? spécialisés par type d‟application (enquêtes PH : Le produit est sorti il y a 15 jours et nous comptons déjà parmi nos clients la RATP, la MSA , la CCI du Maine et Loire et des instituts en d‟études : NEW DEAL, INCOME CONSULTING… ligne, CATI, scanérisatio n, traitement SG : Quels sont les bénéfices/ROI qu’il en a retiré ? statistique, production de PH : Un délai de livraison express, une prise en main immédiate, aucune formation nécessaire. Une enquête construite et routée sur 20000 tableaux et personnes en moins de 2 jours. rapports, gestion de panels …) ou par métier SG : Auraient-ils été les mêmes avec une solution ‘résidentielle’ ? (enquêtes marketing, tests de PH : Pour seulement 500€/an, la plateforme offre un hébergement de qualité qui garantit un services optimum en termes de connaissances, analyse sécurité, réactivité, disponibilité, adaptabilité, évolutivité et éco-responsabilité. sensorielle, qualité,…). Les clients s‟affranchissent donc des coûts et ressources nécessaires à la maintenance du serveur et à la mise à jour de la solution sur le serveur. .Les dossiers thématiques 12
    • Interview de Pascal Hebert, Président de FBC Software (2/2) Interview SG : Comment abordez-vous la question de l’interfaçage avec le SI de vos clients ? PH : Notre plateforme questiondata.com est complètement autonome et nécessite pas d‟interfaçage particulier. Il suffit de charger la base de données sur laquelle l‟enquête sera routée et de bénéficier des traitements et rapports en ligne ou si le client le souhaitent il peut récupérer les données en format csv ou questiondata pour un traitement encore plus sophistiqué. Site FBC Software => SG : Avez-vous pleinement adopté le modèle SaaS par rapport aux critères intéressants en premier chef les décideurs à http://bit.ly/shGoLj savoir : paiement à l’usage, élasticité tarifaire, peu ou pas d’engagement dans la durée ? Fiche SaaS Guru => http://saas- PH : Nous avons opté pour une tarification aussi simple et lisible que possible. Pour un abonnement annuel de 500€, tout est compris. Il guru.net/solution-saas/feedback- n‟y a aucuns coûts cachés. co-solution1.html SG : Proposez-vous aux prospects la possibilité d’essayer votre solution que ce soit par une version gratuite sur un périmètre limité ou par une période d’essai ? PH : Il est essentiel aujourd‟hui de tester pour approuver. Nous offrons 1 semaine d‟évaluation avec un accès à l‟ensemble des fonctionnalités de la plateforme. SG : En quoi vous différenciez-vous de vos concurrents principaux ? PH : Nos principaux concurrents imposent systématiquement des limites en termes de nombre d‟emails à envoyer ou de réponses à collecter. La qualité de l‟hébergement que nous proposons est bien supérieure à celle offerte par la concurrence. En outre aucun d‟entre eux ne disposent de notre expérience et notre connaissance du marché, garantes de l‟élaboration de solutions parfaitement adaptées aux besoins d‟enquêtes. SG : Votre solution est-elle disponible en plusieurs langues ? PH : Toutes nos solutions existent en français et en anglais Pour en savoir plus sur SG : Avez-vous d’autres projets (extension du périmètre fonctionnel de votre solution, lancement d’une nouvelle Questiondata.com application…) http://bit.ly/ssxKWi PH : Nous avons une roadmap qui s‟enrichit avec les demandes des clients, chez FBC Software nous portons une grande importance à la cocréation avec les utilisateurs de nos solutions logicielles.Les dossiers thématiques 13
    • Ils ont choisi… Lyreco, l’un des principaux acteurs mondiaux de la distribution de fournitures de bureau, a choisi d’équiper ses équipes sédentaires de télévente en France de sa solution easicrm CENTRE D’APPELS. ‘Au sein de son organisation commerciale, Lyreco dispose de conseillers sédentaires dont la fonction est d’assurer le support des commerciaux terrains en gérant d’une part les secteurs vacants et d’autre part Telenor, opérateur de téléphonie mobile le pilotage des vagues d’appel auprès de clients (120 millions d’abonnes) a choisi Neolane Grands Comptes.’ pour gérer ses communications cross http://bit.ly/sDdOjz canal. ‘Telenor souhaite également implémenter les fonctionnalités de marketing distribue de Neolane, afin de permettre à ses points de vente de pouvoir personnaliser les messages de la marque avec des informations locales. L’équipe marketing de Telenor sera ainsi en mesure de concevoir une bibliothèque contenant Renault Pro, leader européen depuis 13 ans sur le différents modèles de campagnes qui marché du véhicule utilitaire, a choisi Jamespot pour seront mis à disposition des boutiques. réunir les collaborateurs de l’enseigne dans un espace Celles-ci pourront choisir une campagne et commun multilingue. ‘La solution Jamespot est en adapter le message en fonction de facilement adaptable aux métiers de l’entreprise et facile leurs besoins, par exemple proposer une d’utilisation’ promotion selon les produits qu’elles ont A lire ici: en stock’. A lire ici: http://bit.ly/tsZdom http://bit.ly/uUTsxeLes dossiers thématiques 14
    • Emailing et social marketing: 5 éditeurs sondés Focus Ou: le social marketing au secours des emails Parmi les multiples aspects du social marketing, le couplage interagir et s’apporter mutuellement de la valeur – concrètement, je de l’engagement des contacts », dixit Jean-Paul Lieux, Directeur emailing/social media n’est probablement pas le sujet le plus étudié. A veux dire. associé de Dolist. Relation durable, qualité, respect et engagement: tort ou à raison, on considère généralement l’emailing comme une La lecture de la home page du site ne nous en apprend pas beaucoup voilà qui fleure bon la stratégie sociale. Reste à savoir comment ils technique « anti-sociale »: intrusive, massive, du push pur et dur, bien plus. Certes, le social media y est présent comme rubrique à part vont mettre tout ça en musique. à l’opposé de la philosophie Social. Pour autant, l’emailing reste entière. Mais la seule fonctionnalité décrite est le classique « Partagez incontournable – il suffit d’observer quelle part du budget marketing cet email avec un ami », pratique très efficace mais qui n’a rien de lui est consacré. Le phénomène des réseaux sociaux va-t-il porter un révolutionnaire. Quand au livre blanc « Social CRM for dummies », il eCIRCLE coup fatal aux emails ou au contraire leur donner un second souffle? marque là encore la bonne volonté de l’éditeur. Le sujet est traité au L’éditeur allemand affiche clairement une politique pro-social CRM. Et question plus intéressante: comment le couplage des deux fond, avec pour chaque paragraphe une liste complète des dimensions Dès la home page du site, toute une rubrique est consacrée à ce sujet techniques peut-il apporter de la valeur aux marketers? à travailler. Mais ce livre blanc pour les nuls ouvre bien peu de et on propose au visiteur de télécharger gratuitement une étude nouvelles perspectives, ce en quoi il adhère finalement assez bien à la « Panorama européen du social media et email » réalisée par mes charte de la collection. confrères de Mediacom Science. Cette étude est d’ailleurs l’excellente Pour tenter de trouver une réponse à ces questions, je me suis mis à la surprise de mon travail, puisque qu’elle est franchement d’une très place d’un décisionnaire habitué aux campagnes email et qui veut se belle qualité. faire une idée de ce que les réseaux sociaux vont changer à sa EDATIS pratique. J’ai shortlisté, de façon complètement arbitraire*, 5 éditeurs Ici, pas de blabla. La stratégie social media n’est pas du tout abordée en mode SaaS: Emailvision, Edatis, Message Business, Dolist et eCircle. Ainsi, elle ne s’intéresse pas qu’au marché français mais à plusieurs sur la home page du site (qui parle pourtant de tout ce qui touche de marchés européens pris séparément, ce qui permet d’établir des Pour chaque société, j’ai retenu la méthodologie suivante: près ou de loin au e-marketing). Chou blanc également sur Google. comparaisons intéressantes. Cependant, comme dans le cas du livre Pour le moment, Edatis ne semble pas se préoccuper outre mesure de blanc d’Emailvision, elle ne prétend pas donner de nouvelles clés pour 1- recherche de l’expression « social marketing » puis « social CRM » la montée du Social dans son périmètre. comprendre comment emailing et social media pourraient collaborer suivie du nom de l’éditeur dans Google pour le plus grand profit du marketing. L’étude se borne en effet à 2- analyse de la première page web corporate, puis éventuellement de quantifier le potentiel de la fonctionnalité « Partager avec votre MESSAGE BUSINESS la première page du site qui évoque le social CRM réseau » – une fonctionnalité encore largement sous-utilisée, en Les réseaux sociaux font l’objet d’une rubrique de la home page (en l’occurrence. bas à gauche, inutile de chercher par CTRL F, le titre de la rubrique est Vous l’aurez compris, le but de l’exercice n’était pas de faire une étude une image sur laquelle il faut cliquer pour accéder au texte). L’éditeur exhaustive mais plutôt de vivre une « expérience de visite », comme précise que la fonction Share est présente dans la solution. Et il va plus CONCLUSION disent nos amis de la comm. Celle d’un internaute (moi, en toute loin, d’une part en donnant des clés méthodologiques pour optimiser Pas de scoop: le phénomène Social est encore trop frais pour que les subjectivité) en phase de réflexion et qui se livre à une pré- cette fonction (cf notamment le blog Aimez-les), d’autre part en opérateurs l’aient pleinement intégré dans leurs offres. Les plus consultation relativement rapide (une quinzaine de minutes en donnant la parole à des experts, par exemple au cours d’une avancés (eCircle, Message Business et Emailvision) se positionnent moyenne par éditeur). conférence Adetem organisée récemment. avec force communiqués et articles, tandis que pour les autres, la réflexion sur le sujet (si réflexion il y a) reste opaque. Mais aucun ne EMAILVISION semble avoir trouvé un nouveau mode de synergie qui apporte de la valeur supplémentaire à l’usage croisé des deux techniques. Google révèle en premier lieu l’acquisition de Objectivemarketer, en DOLIST janvier dernier. Objectivemarketer est décrit comme un pionnier du Pour ceux qui veulent en savoir plus, je recommande vivement le blog Ni le site corp, ni les dix premiers résultats de recherche Google ne de Bruno Florence (pratiquement incontournable pour tout ce qui Social. Nick Heys, PDG d’Emailvision, a déclaré : “Les web-marketeurs font état du Social CRM en regard de l’offre Dolist. Mais le lauréat touche à l’emailing), en particulier cet article qui décrit avec précision doivent gérer leurs programmes marketing sur l’ensemble des plus Country Representatives des derniers European Business Awards, qui quel mécanisme de Share devrait être proposé par les éditeurs; et cet grands médias sociaux. Il est également évident que de nombreux continue d’afficher une croissance insolente dans un marché article-widget original « Twittemail » (merci à SaaS Guru Khattou de professionnels de l’email marketing sont de plus en plus souvent déprimé, a récemment annoncé un changement de cap radical. « Le m’avoir remonté l’info). amenés à devenir community managers ; ils ont donc besoin d’outils marché à fortement évolué ces dernières années et notre secteur leur permettant de s’adapter rapidement à ce nouveau rôle.” d’activité a subi un grand virage avec, notamment, l’effondrement de Autrement dit, Emailvision va apporter un peu de structuration PG l’e-mail à la performance et des bases de données low-cost. L’objectif business à la communauté des social marketers. C’est très bien mais il est désormais d’obtenir une relation durable en travaillant à la fois la n’est pas fait mention de la façon dont les deux techniques vont qualité de la relation client, le respect de l’internaute et la rechercheLes dossiers thématiques 15
    • Quelques sites qui publient de l’information sur les applications Ressources marketing SaaS • SaaS Guru, bien sûr: le blog www.saas-guru.com pour trouver des articles, des news et des analyses; et le portail www.saas-guru.net, premier catalogue en Europe pour le référencement des solutions SaaS. Si vous avez besoin d‟un logiciel marketing, il y est sûrement! • Notre partenaire La lettre du SaaS et du Cloud, une référence pour l‟actualité des éditeurs: www.lalettredusaas.com • Le blog de l‟Adetem: www.adetem.org, le premier réseau associatif des professionnels du marketing. • Le blog Visionary marketing & innovation de Yann Gourvennec: http://visionary.wordpress.com , pour rester informé des dernières nouveautés high tech et des tendances du 2.0. Si les medias sociaux sont au cœur de vos préoccupations, n‟oubliez pas http://bit.ly/rWOC27 et ses réunions trimestrielles. • Si vous êtes directeur marketing IT ou si vous vous intéressez aux nouvelles technologies: http://bit.ly/sfic7g , incontournable depuis que Salime Nassur en a pris les commandes • E-marketing.fr, le media généraliste sur le marketing • Le blog de SAS Institute (http://bit.ly/tlqF2o) pour la sphère analytique,Les dossiers thématiques 16
    • Actus et évènements autour du marketing SaaS News SEMOL’actu en un coup d’œil Du 2 novembre au 3 novembre 2011, à Paris, Palais des Congrès ‘Le rendez-vous majeur des acteurs du marché des étudesPiquez et cliquez marketing, média et opinion.’Marketo lance une offre pour les PME… aux USA AD TECH New YorkLuma International nominated in Benelux for Deloitte Fast50 Rising Star Du 8 au 10 novembre 2011.Probance lance Orchestra ‘The largest gathering of digital marketers’HTS et update software annoncent un partenariatLUMA Désormais disponible dans l’Appexchange de Salesforce E-MARKETING PARIS 2012IKO implémente l’API Viadeo pour socialiser les CRM Du 24 janvier au 25 janvier 2012, à Paris, Palais des CongrèsE-Deal annonce le lancement de sa version summer 2011 ‘Le forum E-MARKETING PARIS s’affirme comme le rendez-Le CA d’update en hausse vous des professionnels de cette facette ascendante duCheetahmail et 8seconds unissent leur savoir-faire pour offrir des campagnes de marketing.‘testing multivariables efficacesIvidence remporte de red Herring Top 100 EuropeSynthesio lève 15 millions d’euros pour booster son développement A lireinternationalWritethatname se lance dans le B2B Le réseau social d‟entreprise vu par Alain garnierEmailvision se renforce sur la customer intelligenceIBM enrichit son offre Smarter commerce Le livre blanc de Dolist sur l‟emailAmiando lance son app Facebook marketingLes 6 principaux changements de la nouvelle version de Bluekiwi L‟étude IBM sur les états d‟âmeEmailvision récompensé pour sa croissance et son innovation des directeurs marketingLengow lance un nouveau produit Le dossier du JDN sur les outilsZanox marketplace, première place européenne de publicité à la performance de veille et de e-reputationPageOnDemand signe son premier contrat USCabestan enrichit son offre multicanalEmailvision lance une offre d’emailing couplée à la customer intelligence 17
    • Qui sommes-nous ? Marketor est une société de conseil et de services marketing Marketor met ses compétences dans le domaine du SaaS et du spécialisée dans les nouvelles technologies. Nous publions chaque Cloud à la disposition des décideurs : clients année un double baromètre sur le SaaS/Cloud de façon à mesurer finaux, consultants, organismes consulaires ou groupements notamment l‟adéquation entre l‟offre et la demande pour ce type de professionnels sous la forme de participation à des conférences ou solutions. Nous avons en outre créé il y a 4 ans avec IBM un séminaires de sensibilisation pour ces derniers. Vous pouvez nous groupement d‟entreprises, le «Club Alliances» constitué retrouver au travers de deux plateformes 100% dédiées au SaaS et d‟éditeurs, intégrateurs et experts métier, réunis dans des clubs au Cloud : métier autour de la thématique du SaaS et du Cloud. Le Catalogue www.saas-guru.net Le Blog www.saas-guru.com Rechercher : nous établissons une cartographie de l‟offre sur le marché et vous aidons à trouver le ou les bons prestataires/éditeurs Le blog a pour vocation de sensibiliser les décideurs à l‟intérêt des en fonction de la taille de votre entreprise, de votre secteur solutionsSaaS/ASP/On Demand et Cloud. d‟activité, de votre fonction et du type de solution que vous recherchez. Les articles, billets, études ou analyses publiés sont classés par domaine fonctionnel tel que finance, vente/marketing, ressources Comparer : pour mieux appréhender les différences fondamentales humaines, achat, informatique, qualité, scm/logistique, R&D/bureau entre solutions équivalentes, nous vous proposons de les comparer d‟études et production. sous forme de tableaux. Vous trouverez en outre une rubrique « Comprendre le SaaS/Cloud Consulter : Après avoir découvert la fiche d‟un prestataire et » qui vous permettra de décoder le jargon de ce domaine. parcouru une vidéo, une documentation ou visité son site web, vous pouvez directement et nominativement entrer en contact avec lui ou Vous trouverez aussi des témoignages clients et business cases déposer une expression de besoin que nous transmettrons pour démontrant l‟appropriation que le marché fait de ces solutions. vous aux prestataires capables d‟y répondre. En retour, vous serez contactés uniquement par les prestataires se retrouvant dans votre expression de besoin - ce qui vous fera gagner du temps. Ce service est proposé gratuitement et sans engagement. 18