Revue de presse

465
-1

Published on

35 pages réduits en 23 acétates.
3-4h de lecture avec prise de note réduites en 10-15 min de consultation pour mon groupe Lancement d'entreprise !
Bonne journée Groupe |

Published in: Education
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
465
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Revue de presse

  1. 1. Synthèse de la Revue de presse « Se lancer en affaires » Cours Lancement d’entreprise2011, CIFI, CFP Memphrémagog Par Luc Delestrie
  2. 2. Pourquoi une synthèse ? Car lire 35 pages ce peut etre long !  Environ 4h de lecture (avec prise de notes) Une synthèse, on a tout ce qu’il faut !  23 acétates = 10-15 minutes de consultation !! Une contribution à la communauté !
  3. 3. Sommaire Pourquoi se lancer en affaires Profil entrepreneur Plan d’affaires Fiscalité Assurances Des chiffres Principes – règles Soutien – Sources
  4. 4. 1.Pourquoi se lancer en affaires*Alain Samson, auteurMauvaises raisons Ouais mais...  Ne plus avoir de boss ! (vous  Sans clients, on avance pas, il en aurez autant ce seront les nous aide au contrôle de la clients !) qualité du produit et de nous même  Je fais ce que j aime, j aime ce  Pour les congés quand ça me que je fait ! J’pense pas { la tente ! (Vous aurez plus retraite j’ai pas encore d’heures a faire ) commencé à bosser  Moins de stress (Semaine  Idem je fais ce que j’aime. trop de travail , semaine sans Carpe diem je suis en congé, travail) prévoir “coussin”
  5. 5. Mauvaises raisons Ouais mais... Pour les profits (Vs aurez plus  En apprentissage, 1ère fois cé d’heures { consacrer comme long; 2e fois plus facile; 3e je bénévole pour le déléguerai. gouvernement – rapports&formalités) Pour utiliser tout mon  Ouais et même plus c’est ce potentiel (planificateur, qui est stimulant ! Amenez- directeur des opérations, en des projets, des obstacles ! acheteur, vendeur, communicateur, coach)
  6. 6. Mauvaises raisons Ouais mais... Vie excitante, peu de routine  Pour être dans l’action Pour être un agent  Créateur d’emplois, créer de économique la richesse = statut enviable Réaliser mon rêve !  Pas juste coup de tête, cultiver votre vision !
  7. 7. 2. Profil entrepreneur Bien connaître son secteur d’activités Créatif Garde pied sur terre Doué pour communications Discipliné Confiant Offre commerciale supérieure aux concurrents*Dossier travailleur autonome, Nath Vallerand, mai 2011
  8. 8.  Souvent solitaire Débrouillardise, savoir s’adapter Souplesse, s’adapter aux demandes et { la personnalité des clients Capacité d’apprentissage Ténacité = persister, apprendre de ses erreurs, modifier ses façons de faire (= pas entêtement soit refaire mêmes erreurs, pas de remise en question périodiquement)
  9. 9.  Gestion de projets Respect des échéanciers Interagir avec clients Audace (car tolérance aux risques) 5 ans d’expérience dans le domaine Capable cibler créneau car sous-entend qu’on excelle dans ce segment Réseau à qui délégue surplus de travail, pour conserver client ou combler période creuse
  10. 10.  Met la barre haute Écoute le client, faire parler de son projet, de sa vision, de ses attentes Pas seulement produire un bien ou un service... Client est un partenaire d’affaires Savoir répondre aux questions, traiter ses dossiers, évaluer sa satisfaction régulièrement D’autres sujets que vous aimeriez discuter... Quand mandat prend fin, maintenir la relation, l’inviter { événement, envoi d’info* Liette Monat, auteure
  11. 11.  Avoir Énergie Secouer une vie professionnelle qui stagne Envie de connaître seconde carrière Déléguer tenue de livre Sait poser le pied sur le frein quand un mur approche
  12. 12. 3. Plan d’affaires Valider hypothèses Viabilité du projet (mesurer) Faciliter gestion des opérations Obtenir financement la durée du lancement, soutenir jusqu’{ viabilité Trouver mentor, association, etcAlain Samson, auteur
  13. 13.  Facteur crucial lors de la demande de prêt = vous- même Vendre mon produit  Penser comme le client pour produire...  Outils de commercialisation mieux adaptés à eux  Enthousiasme de l’équipe de vente oui mais en plus... Compétence technique et compréhension comportement client
  14. 14. Fiscalité Gérer les liquidités: ne pas dépenser taxes perçues avant de les remettre au gouvernement (un tiers des revenus bruts pour couvrir facture d’impôt (4x/an) ++ cotisation au régime des rentes Percevoir taxes si + de 30 000 pas an, s’inscrire { Revenu Qc pour TVQ TPS, crédit sur taxes payées sur intrants et remises à faire au gouv. Déclaration le 30 JUIN Retraite, prévoir 15% des revenus nets avant impôt
  15. 15. Fiscalité Travail à la maison = déductions selon superficie utilisée pour le travail (ex: une pièce sur 5 = 20%)  Chauffage 100% Féd, 100%Qc (100% du 20%)  Électricité 100%Féd, 100% Qc  Assurancehabitations, 100% Féd, 50%Qc  Autres 100%Féd, 50% Qc  Autres 100% déductibles: location cellulaire, frais interurbains, ligne téléphonique d’affaire, fourniture de bureau, honoraires comptable, formation, intérêt sur marge de crédit commercial  Internent en proportion de l’utlisation, nb de d’heures Frais de représentations (repas, billet) 50% déductibles (Qc limite à 1,25% du chiffres d’affaires par an) Publicité et promotion Auto en proportion de l’utilisation Mobilier, montant capitalisé + amortissement permis; si achat à crédit les intérêts sont déductibles 2 congrès par an déductibles Marge de crédit + Fonds de secours = 3 mois 2 ans pour atteindre seuil de rentabilité
  16. 16. Assurances Assurances:  Invalidité  Garantie de renouvellement (primes et prestations fixes peu importe réclamations ou ce qui vous arrive)  Attention aux exclusions  Délai de carence entre le début de l’invalidité et la réception des prestations
  17. 17. Des chiffres 25% échouent la 1ère année 65% échec après 5 ans 80% échec après 10 ans Car Bonne idée + bonne personne pour la réaliser + 10% ont culture entrepreneuriale = prédisposition à réussir en affaires 6% des entrepreneurs sans employés déclarent revenus nets supérieur à 70 000 $ en 2004 13% = taux de travailleur autonome bon an mal an 92 800 personnes entre août 2008 et août 2009 sont travailleurs autonomesAffaires +, janvier 2006
  18. 18. Des chiffres 25% du temps en gestion financière 21% du temps en Marketing 15% du temps en gestion des opérations Total 61% (le reste c’est congé ? ;-) ) 17% ont un ‘principal’ client qui = 50% des ventes 40% ont un principal client !Vigie CVCE, juillet 2005
  19. 19. Principes -règles Règle de Pareto: passer 80% du temps avec 20% des clients qui ne rapportent pas; Passer 20% du temps avec les 80% des clients qui rapportent ! ! ! Équilibre entre...  Ne pas tout faire pour tout le monde  et  Savoir profiter des occasions  Ambition  et  Persévérance: terminer ce qu’on entreprend
  20. 20. Principes - règles Environnement de travail isoler et bureau ergonomique ! Internet a remplacé les pages jaunes, soyez-y ! S’entourer: un mentor, un comptable spécialisé avec les travailleurs autonomes ! Alainsamson.net ou vendreplus.com; les entreprises E. Trudeau ou bien Éric Trudeau (dans la construction) Carte professionnelle ? Oui plus le web
  21. 21. Principes - règles Téléphone fixe si travail à la maison Facebook, LinkedIn, elance.com ++ le terrain Paypal – site de paiement en ligne, aussi Interac, etc
  22. 22. Soutien, sources SAJE, programme de soutien aux travailleurs autonomes, bourse jeunes entrepreneurs (emploi-Qc) Chaire entrepreneriat, HEC Mtl Fédération canadienne de l’entreprise indépendante, section Qc CLD, mesure de soutien au travailleur autonome Corporation de développement économique
  23. 23. Soutien, sources Alain Samson, Un plan d’affaires pour le travailleur autonome Philippe Turchet, le langage universel du corps, synergologie Ghislaine Labelle, Prévenir les conflits de travail; www.calmingthewatersatwork.com Liette Monat, Ne vous arrêtez plus au rouge ! Exceller dans les interactions d’affaires (pas vendre vos services mais écouter) Louis-Jacques Filion, Chaire d’entreprenariat J.A. Bombardier, HEC Mtl Jean-Benoit Nadeau, Guide du travailleur autonome Sylvie Laferté, Gilles St-Pierre, Profession : Travailleur autonome Revenu qc, Revenu canada, Travailleur autonome Entrepreneurship.qc.ca, + Vigie + Fondation Réseau des femmes d’affaires www.rfaq.ca; www3.babson.edu/cwl L’Autonome, Magazine

×