Source: Adobe illustrator. Crédits photos OT La Porte du Hainaut
Introduction
La Porte du Hainaut regroupe 39 communes sur 39 049km² et compte 149 685 habitants. Elle est
localisée à l’es...
concurrence vis-à-vis des territoires voisins à La Porte du Hainaut. Une stratégie de développement
viendra compléter cett...
I Contexte et cadre
favorable au tourisme sur le territoire
1.1 Le tourisme en Nord-Pas-de-Calais : un potentiel méconnu
A...
Origine de la clientèle Française de la région

Haute
Normandie
4%
PACA
4%

Ile de France
27%

Autres
33%
NPDC
21%

Rhône-...
-

Mais la région est avant tout pour eux un lieu de passage, d’escale avant de reprendre la route et se
diriger vers la m...
Fréquentation des équipements touristiques culturels et de loisirs payants en 2012
Nausicaà, Boulogne-sur-Mer
606070
Palai...
Né à la fin du XIXe siècle le tourisme d’affaire est lié au besoin des hommes de se réunir et de se
mettre en retrait de l...
lanceront dans le pari de la fabrication de faïence avec plus ou moins de succès..
Pour résumer, de 1792 à 1914, Saint-Ama...
bière via la mise en œuvre pour la première fois dans le Nord de l’Europe de la fermentation basse et
la culture pure de l...
Plusieurs sondages seront nécessaires sur le territoire de la porte du Hainaut avant que le premier
puits d’extraction n’a...
Les principaux étangs d’affaissement se situent sur la commune de Raismes avec la mare à Goriaux
(réserve intégré), l’étan...
Dans un souci de confort et de sécurité pour les travailleurs ont été construits sur le
territoire d’autres bâtiments: 11 ...
Ainsi sur le territoire ces cités sidérurgiques au nombre de 15 se retrouvent à Denain, Escaudain,
Lourches. Toutes sont s...
1 .3 Une protection environnementale favorable à l’attrait touristique:
Selon l’INSEE, en 2010, 77.5% de la population fra...
-Un cadre de vie : Avec des paysages diversifiés où plaines humides plateaux agricoles et sites miniers
se côtoient. Resta...
Le Parc naturel régional est donc un élément incontournable du territoire de La Porte du Hainaut.
C’est un facteur détermi...
évaluant la capacité de charge d’un site, avant sa mise en tourisme, et en la respectant par la suite,
on s’assure d’une p...
o Réserves biologiques :
Quatrième outil du territoire la réserve
biologique se caractérise comme un espace
ayant comme ob...
15 communes du territoire sont concernées par le bassin versant de la Scarpe aval, investies depuis
2000 pour diagnostique...
Synthèse
Le Nord-Pas-de-Calais occupe une position stratégique à
l’intérieur d’un triangle « Londres, Paris, Bruxelles ». ...
II L’activité touristique du territoire d’étude
2.1 L’office de Tourisme et ses services à améliorer
Le territoire est rep...
des visiteurs. Chaque brochure est identifiée par « Le visuel de l’œil » peu emblématique du territoire car il ne fait
réf...
En 2009, la CAPH confie la gestion du Port fluvial de Saint-Amand-les-Eaux à l’Office de Tourisme par le biais d’un
contra...
Confié en 2012 par la CAPH par le bais d’un contrat d’affermage, il est l’un des lieux les plus appréciés des touristes
et...
Source: Crédits photos Office de tourisme de La
Porte du Hainaut, Raismes

Ont été mise en place plusieurs randonnées thém...
-Le site minier de Wallers-Arenberg est l’un des 4 grands
sites de la mémoire du bassin minier Nord-Pas-de-Calais,
ouvert ...
opposant les troupes Franco-anglaises à l’armée allemande venant de Belgique. Le site a accueilli pour
2012 133 personnes ...
minérales de St-Amand-les-Eaux, qui figure aujourd’hui en quatrième position dans le marché de l’eau en
France.
Accueillan...
informations communiquer à l’Office de Tourisme par le propriétaire soit faussées ou qu’il y a eu de
nombreuses entrées gr...


Les temps forts sportifs :
-> Le Festival de la moto de Bouchain qui fête cette année son 10ème anniversaire est l’évén...
Source: Structures touristiques, Map info, Adobe illustrator, Jonathan Loope

2.3 Des hébergements nombreux aux occupation...
L’offre est essentiellement regroupée
sur la commune de Saint-Amand-lesEaux en raison de la présence des
Thermes et du Pas...
Le bilan national montre également un taux d’occupation global de 67% pour les établissements (chiffre
stable par rapport ...
Evolution 2007-2010 de l'offre hébergements des Meublés
Meublés Touristiques

Meublés Clévacances

84
77

57
58

27

2007
...
Du territoire
De la région

Taux d’occupation des hôtels du territoire et de la région
2010
2011
2012
64,34%
62,10%
56,65%...
o Gîtes de séjour : une offre peu présente mais toujours importante
Il s’agit des Gîtes conçus pour l’accueil et le séjour...
D’une capacité totale de 27 personnes ces hébergements ouverts sur environ 40 semaines ont un
potentiel d’occupation maxim...
fonction des services rendus auprès des campings-caristes et ne prend pas en compte ceux qui n’en ont
pas demandés.

Sourc...
Synthèse
Le tourisme du territoire de La Porte du Hainaut est géré par un
Office de Tourisme intercommunal au statut EPIC...
III Stratégie de développement pour le territoire
3.1 Caractérisation du concept et du positionnement de La Porte du Haina...
Enfin, le territoire de « Bien-être », faisant référence aux Thermes de Saint-Amand-les-Eaux. Cette
structure constitue le...
En découle un fort contraste entre le tourisme de nature et de bien-être, et le tourisme de découverte
économique.
Ce cont...
Diagnostic et stratégie touristique sur le territoire de La Porte du Hainaut
Diagnostic et stratégie touristique sur le territoire de La Porte du Hainaut
Diagnostic et stratégie touristique sur le territoire de La Porte du Hainaut
Diagnostic et stratégie touristique sur le territoire de La Porte du Hainaut
Diagnostic et stratégie touristique sur le territoire de La Porte du Hainaut
Diagnostic et stratégie touristique sur le territoire de La Porte du Hainaut
Diagnostic et stratégie touristique sur le territoire de La Porte du Hainaut
Diagnostic et stratégie touristique sur le territoire de La Porte du Hainaut
Diagnostic et stratégie touristique sur le territoire de La Porte du Hainaut
Diagnostic et stratégie touristique sur le territoire de La Porte du Hainaut
Diagnostic et stratégie touristique sur le territoire de La Porte du Hainaut
Diagnostic et stratégie touristique sur le territoire de La Porte du Hainaut
Diagnostic et stratégie touristique sur le territoire de La Porte du Hainaut
Diagnostic et stratégie touristique sur le territoire de La Porte du Hainaut
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Diagnostic et stratégie touristique sur le territoire de La Porte du Hainaut

1,468

Published on

0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
1,468
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
6
Actions
Shares
0
Downloads
16
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Diagnostic et stratégie touristique sur le territoire de La Porte du Hainaut

  1. 1. Source: Adobe illustrator. Crédits photos OT La Porte du Hainaut
  2. 2. Introduction La Porte du Hainaut regroupe 39 communes sur 39 049km² et compte 149 685 habitants. Elle est localisée à l’est de la région Nord-Pas-de-Calais et au cœur du département du Nord (59). Elle possède une situation géographique privilégiée en raison de sa proximité avec Lille (à 20 minutes) et de son aéroport international, de Tournai en Belgique (30 minutes) ainsi que de Bruxelles et Paris respectivement à 1h et 1h30. La Porte du Hainaut est également à la croisée de grands axes autoroutiers (A2, A23), d’un réseau de bus, de tramway et de voix ferrées (8 gares TER) qui maillent l’ensemble du territoire. Trois entités caractérisent le territoire : L’Amandinois, marqué par le phénomène de périurbanisation lié à l’implantation d’habitants allant travailler sur Lille. Le Denaisis, marqué par un passé sidérurgique et minier florissant. L’Ostrevant, territoire rural maillé de petites communes. De part l’inscription du Bassin minier au patrimoine mondial de l’humanité, le patrimoine industriel qui se voit grandi. Qui aurait pu penser qu’un coron (une habitation ouvrière typique des régions d’Europe occidentale), des chevalements ou encore un terril se retrouverait un jour exposés au regard du monde. Ce patrimoine a également fortement bouleversé les paysages du territoire, avec notamment la création de mares et d’étangs liée à l’affaissement des galeries minières, des pelouses métallicoles (sur sol pollué par des métaux lourds), des carrières inexploitées ou même, des terrils désignés comme « Les montagnes du Nord ». Peu de définitions légales désignent le patrimoine industriel. La charte internationale pour le patrimoine industriel de juillet 2003 de Nizhny Tagil tend à être la plus complète: « Le patrimoine industriel comprend les vestiges de la culture industrielle qui sont de valeur historique, sociale, architecturale ou scientifique. Ces vestiges englobent : des bâtiments et des machines, des ateliers, des moulins et des usines, des mines et des sites de traitement et de raffinage, des entrepôts et des magasins, des centres de production, de transmission et d'utilisation de l'énergie, des structures et infrastructures de transport aussi bien que des lieux utilisés pour des activités sociales en rapport avec l'industrie (habitations, lieux de culte ou d'éducation).» Le patrimoine industriel prépondérant sur l’ensemble du territoire apparaissait comme une évidence afin de présenter l’activité touristique de La Porte du Hainaut. Autour de cette question « Comment tirer profit du passé industriel pour en extraire et développer des attraits touristiques ? » Cette problématique posée tend à démontrer la réussite de reconversion du territoire en un espace touristique attrayant. Après un rapide regard du secteur touristique de la Région et du Département, une analyse détaillée sera portée sur les diverses offres touristiques que propose le territoire : à partir de son cadre naturel, des activités proposées par l’Office du Tourisme et des acteurs privés… (pas d’analyse de la 1
  3. 3. concurrence vis-à-vis des territoires voisins à La Porte du Hainaut. Une stratégie de développement viendra compléter cette analyse au travers des différents problèmes soulevés. Source: Le territoire de La Porte du Hainaut; map-info, adobe illustrator, jonathan Loope 2
  4. 4. I Contexte et cadre favorable au tourisme sur le territoire 1.1 Le tourisme en Nord-Pas-de-Calais : un potentiel méconnu Au cœur de l’Europe du Nord-Ouest, le territoire occupe une position stratégique à l’intérieur d’un triangle « Londres, Paris, Bruxelles ». Ce sont 45 millions de touristes potentiels dans un rayon de 250km, et plus de 100 millions à seulement 300km. La région est également une position de carrefour avec 175 millions de passagers par an, usant de mode de transports variés et complémentaires (routier, ferroviaire, aérien et transmanche). Les récentes et futures initiatives de la région devraient permettre d’augmenter le potentiel touristique en pérennisant le secteur. Après le choix de Lille comme capitale européenne de la culture en 2004, l’ouverture du Louvre-Lens en 2012 et de l’inscription du Bassin minier sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco, elles offrent de nombreuses perspectives. La région s’affirme ainsi comme étant une destination touristique à part entière, avec comme nouvelle marque « Nord-Pas-de-Calais Créateurs d’horizons ». Ce sont également 7 types de tourisme que promeut le territoire, organisés selon 3 piliers principaux : le Tourisme social et solidaire, le Tourisme d’affaires et le Tourisme culturel. Viennent ensuite avec cependant une expansion moins forte le Tourisme minier (ou industriel), le Tourisme de mémoire (lié aux différentes guerres de par le passé), le Tourisme durable et enfin Tourisme maritime, grâce aux 145 kilomètres de côtes. - Le territoire d’étude de La Porte du Hainaut se base quant à lui sur 3 types de tourisme dont : le Tourisme culturel qui est à regroupée avec le patrimoine industriel et de mémoire, le Tourisme vert favorisé par le cadre naturel présent sur le territoire et ces activités proposées, et le Tourisme lié à l’eau (Thermes, Port fluvial, centre aquatique). o Les types de clientèles du NPDC et du territoire : Plus de 4 millions de touristes ont séjourné en hôtellerie et hôtellerie de plein air dans la région, représentant ainsi plus de 6 millions de nuitées pour 2012.  La clientèle Française : Elle représente environ 73% des touristes de la région qui reste en moyenne 3.8 nuits par voyage. Sur cette clientèle 78.4% sont venus pour des motifs personnels et ont séjourné dans des hébergements non marchands, des parents ou des amis (tourisme affinitaire). 3
  5. 5. Origine de la clientèle Française de la région Haute Normandie 4% PACA 4% Ile de France 27% Autres 33% NPDC 21% Rhône-Alpes 5% Picardie 6% Source: chiffres du bilan 2012 CRT NPDC, excel, Jonathan Loope -  Comme le montre le graphique, la clientèle régionale ne représente que 21% de la clientèle Française. Ce chiffre inquiétant s’explique notamment par le faible taux de départ en vacances des habitants du Nord-Pas-de-Calais, qui est de 43% en 2012. Pour la moitié d’entre eux, la raison de ce blocage demeure financière et pour l’autre moitié ce sont les freins au départ liés à diverses situations personnelles et problèmes difficiles à résoudre qui posent problème (santé, isolement, peur de l’inconnu…). Afin d’octroyer le droit de partir à tous, de nombreuses associations de la région aident au départ en vacances, en organisant des opérations ponctuelles, des séjours spécifiques… Elles favorisent ainsi le tourisme social et de solidarité à plusieurs milliers de familles. Dans ce sens le conseil régional soutient plusieurs associations et projets comme par exemple le TER Mer (4 weekends) et TER Vert (1 weekend) à seulement 1 €. Depuis 2003 ce sont plus de 645000 personnes qui ont pu profiter de cette offre et venir par exemple sur le territoire de La Porte du Hainaut qui est l’une des destinations du TER Vert. De façon générale, les touristes français du territoire d’étude coïncident avec ceux de la région. La majorité d’entre eux vient de la moitié nord (au dessus de l’Ile de France). La clientèle étrangère : Les touristes étrangers de la région ont représenté pour l’année 2012 près 27% de la clientèle. La moitié d’entre eux était composée de Britanniques, qui apprécient particulièrement la région en raison de sa proximité et du passé industriel en commun avec la leur. Ils représentent le 1er marché étranger en hôtellerie, comme en hôtellerie de plein air. Cependant en raison de la baisse du taux de change entre la livre et l’euro, la baisse du pouvoir d’achat au Royaume-Uni, et la concurrence des lignes aériennes low-cost entre le Royaume-Uni et les autres régions française, il est à noter la forte baisse de cette clientèle, estimée en 2007 à 1 350 000 nuitées et qui ne représente pour la région plus que 800 000 nuitées. Les touristes Belges, Allemands et Néerlandais constituent les autres types de clients étrangers. 4
  6. 6. - Mais la région est avant tout pour eux un lieu de passage, d’escale avant de reprendre la route et se diriger vers la moitié sud de la France. Contrairement au cas Français, la représentation des clientèles étrangères du territoire d’étude ne coïncide pas avec celui de la région. Ce sont les touristes belges qui prédominent sur le territoire en raison de la proximité du pays, qui est frontalier à La Porte du Hainaut. Sur un total de 5571 personnes accueillies physiquement et par téléphone à l’Office intercommunal du territoire, 343 étaient de nationalité étrangère venues essentiellement y passer quelques jours avant de reprendre la route vers une autre région de France. Evolution des nuitées des principales nationalités dans l’hôtellerie de plein air entre 2005 et 2012 à l’échelle régionale : 1600000 1400000 1200000 1000000 Britanniques Belges 800000 Allemands 600000 Néerlandais 400000 200000 0 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 Source: chiffres du bilan 2012 CRT NPDC, excel, Jonathan Loope o Les activités recherchées : la priorité aux loisirs et aux divertissements Ce sont en moyenne près de 13 millions de touristes par an qui fréquentent les équipements culturels ou de loisirs dans la région. S’ajoutent également à cela près de 58 millions d’excursionnistes euro-régionnaux. A travers le top 10 de fréquentation des équipements touristiques payants de la région, il est possible de voir que les équipements de loisirs et de divertissements prédominent avec en tête l’Aquarium géant Nausicaâ de Boulogne-sur-mer (estimé à 606 070 visiteurs) et le parc Le Fleury, qui se situe sur territoire de La Porte du Hainaut et arrivant en 5ème position avec près de 200 000 visiteurs. Les équipements culturels occupent la seconde place en termes de fréquentation même s’ils sont plus nombreux que les équipements de loisirs. Il existe ainsi plus de 60 musées, 5 villes d’art et d’histoire et un patrimoine bâti au combien riche et varié. Le Centre historique de la mine de Lewarde arrive en 9ème position des sites les plus fréquentés de la région, démontrant l’attrait touristique indiscutable du patrimoine industriel. Il permet au visiteur de se plonger dans le passé de la région pour comprendre les enjeux actuels de l’activité minière ainsi que les énergies d’aujourd’hui et de demain. 5
  7. 7. Fréquentation des équipements touristiques culturels et de loisirs payants en 2012 Nausicaà, Boulogne-sur-Mer 606070 Palais des Beaux arts de Lille 316720 Bagatelle, Merlimont 261000 Musée d’art et d’Industrie- la Piscine, Roubaix 248980 Le Fleury, Wavrechain-sous-Faulx 200000 Musée des Beaux-Arts, Arras 174040 Dennlys Parc, Dennebroeucq 173590 Zoo, Maubeuge 164890 Centre historique, Lewarde 156330 LaM, Villeneuve d’Ascq 156110 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Source: chiffres du bilan 2012 CRT NPDC, excel, Jonathan Loope Les grands événements culturels sont tout aussi attractifs on compte parmis eux: Lille 2004 (qui a fait plus que tripler la fréquentation de la clientèle étrangère), Lille 3000 et les capitales régionales de la culture qui sont autant d’exemples - La Porte du Hainaut présente le même type de fréquentation que la région où les équipements de loisirs et de divertissement prédominent avec plus de 60% de la clientèle. Arrive ensuite en seconde place le tourisme culturel et industriel en pleine croissance grâce à la volonté du territoire de mettre en valeur son passé. o Les retombées économique du tourisme favorable pour la région : Le tourisme en Nord-Pas-de-Calais est un secteur porteur d’emplois. Avec 39 000 emplois salariés dont 62% dans le département du Nord, et 38% dans le Pas-de-Calais, la région se situe au 9ème rang national. Comparé aux autres régions de France, le NPDC avoisine des régions à priori plus attractives comme par exemple les Pays de la Loire ou le Midi Pyrénées. Mais ce chiffre reste à relativiser car la région est l’une des plus importante de France en termes de population et d’emplois. Contre 4.8% d’emplois salariés touristique au niveau national, le NPDC n’en compte que 3%. A la tête des emplois, on retrouve la restauration qui représente 37% des emplois touristiques de la région et 13% dans le domaine de l’hôtellerie. Seuls 15% des salariés du tourisme sont employés entre mai et septembre en tant que saisonniers. L’emploi touristique de la région se fonde donc en grande partie sur des contrats pérennes. Malgré cela, les emplois restent peu attractifs avec des salaires horaires plus ou moins faibles. - La province du Hainaut dont fait partie le territoire d’étude ainsi que 2 autres arrondissements, recense environ 4500 emplois dans le secteur du tourisme pour l’année 2012, soit environ 3% de l’emploi total. La majorité d’entre eux est lié à la restauration (environ 45%), puis vient la catégorie « autres emplois » qui englobe les emplois dans les administrations, guidages, jobs saisonnier… o Focus sur le tourisme d’affaire enjeu capital de la région : 6
  8. 8. Né à la fin du XIXe siècle le tourisme d’affaire est lié au besoin des hommes de se réunir et de se mettre en retrait de la vie quotidienne pour réfléchir. Il va du voyage de stimulation au lancement de produits, en passant par l’organisation de séminaires. La clientèle professionnelle dans le Nord-Pas de Calais représente environ 55% des nuitées hôtelières. Ce touriste dépense entre 2.5 à 3 fois plus qu’un touriste d’agrément, et 30% des congressistes reviennent à l’occasion d’un séjour d’agrément. La chambre de commerce et d’industrie de région, le Conseil régional et le comité régional de tourisme ont bien compris cet enjeu : En partenariat avec l’Etat, ils ont co-signé une convention visant à faire du NPDC une destination de référence en termes de tourisme d’affaire. - Sur le territoire de La Porte du Hainaut le tourisme d’affaire reste encore à développer, même s’il est à noter que de nombreux ouvriers séjournent dans les hébergements du territoire dans le but de travailler quelques semaines ou mois sur des chantiers aux alentours. Il s’agit pour l’OT de l’un des chantiers à mener. 1.2 Le passé industriel : la marque du territoire L’industrie a marquée le territoire de La Porte du Hainaut, chaîneries, brasseries, sidérurgies ou encore extractions minières, se sont autant d’exemples qui ont fait vivre des milliers d’habitants durant des siècles. La plupart d’entre elles ont fermées, principalement du à la modernisation et à la concurrence mondiale des produits. Aujourd’hui, Il n’en reste aujourd’hui que leurs traces présentées ici dans cette partie. o Des industries aux produits reconnues :  L’industrie céramique La céramique apparait au Moyen âge dans le monde arabe et est répandue en Asie Mineure et en Espagne. Elle est introduite en France vers la fin du XVème siècle. La première manufacture de faïence apparait sur le territoire en 1675 dans la commune de Saint-Amand-les-Eaux. En 1718 une deuxième faïencerie ouvre ses portes dans cette commune, les produits fabriqués y seront ici très recherchés, en raison de leurs finesses et de leurs cachés artistique décorés par des peintres célèbres comme Gauday, Watteau ou encore Fernig.. Ces produits sont exposés à Lille, Paris comme de véritables objets artistiques et attireront même la reine d’Angleterre à en faire acquisition. Après un tel succès de nombreux ouvriers du territoire se 7 Source: Crédits photos OT de La Porte du Hainaut
  9. 9. lanceront dans le pari de la fabrication de faïence avec plus ou moins de succès.. Pour résumer, de 1792 à 1914, Saint-Amand-les-Eaux deviendra l’un des centres céramistes les plus importants de France. Avec ses 5 usines et un personnel comportant avant la 1er guerre mondiale, plus de 1500 ouvriers, soit à l’époque un dixième de la main d’œuvre française affectée à l’industrie faïencière. De se passé il ne reste aujourd’hui que les musées pour en parler, car plus aucune des manufactures n’existent sur le territoire, délocalisées pour des raisons économiques.  Les chaîneries Les livres évoquent la première installation d’une chaînerie sur l’entité Amandinoise du territoire vers 1815. Ce serait plus d’une dizaine d’usine qui auraient ouvertes sur le territoire en l’espace de deux siècles. Ces chaines reconnues au niveau national étaient principalement utilisées pour les activités maritimes ainsi que de levages. De part son activité une des chaîneries du territoire eu même triste réputation à l’époque puisque leurs chaines étaient destinées aux esclaves et autres galériens. En 1875 ont dénombrés près de 270 ouvriers dans les usines et à ceux-ci s’ajoute un nombre important de chaîneries artisanales (travail à domicile) qui occupent plus de 50% des chaînetiers. Mais durant la guerre 1914-1918, les Allemands démontèrent de nombreuses usines en employant la technique de la « terre brulée » (tactique militaire consistant à détruire ou endommager gravement les ressources afin de ralentir l’adversaire). Beaucoup fermèrent, quand d’autres participèrent à des grands chantiers comme celui de 1932 afin de fournir les chaînes du paquebot « Normandie ». De nos jours, il ne reste qu’une seule chaînerie basée sur Saint-Amand-les-Eaux. Ce passé industriel perdure malgré tout grâce à de nombreuses expositions et œuvres d’art sur le territoire.  Les brasseries La région doit sa tradition brassicole à deux facteurs : L’un est lié au climat, du fait du manque d’ensoleillement et de la fraîcheur des températures ne permettant pas à la vigne de pousser. L’autre fait référence aux eaux souterraines abondantes et des terres fertiles de la région permettant à la matière première de la bière de se développer. Dès 1891 ont comptait dans la région 1651 brasseries sur les 2732 de France. Les premières brasseries sur le territoire de La Porte du Hainaut apparaissent officiellement en 1697. En l’espace d’un siècle leurs nombres double la quantité de bière, mais sa conservation et son transport restent limités. C’est à Saint-Amand-les-Eaux que Louis Pasteur et Georges Auguste découvre le secret de la longévité de la 8 Source: Crédits photos OT de La Porte du Hainaut, Brasserie la Choulette à Hordain
  10. 10. bière via la mise en œuvre pour la première fois dans le Nord de l’Europe de la fermentation basse et la culture pure de levain. Pendant la première guerre mondiale de nombreuses brasseries de la région ont été détruites par les armées à la recherche de métaux. Beaucoup cesseront toute activité ou se regrouperont pour former des coopératives. En 1939, il ne reste alors dans la région plus que 919 brasseries. La seconde guerre mondiale et son lot de destruction, la concurrence du vin porteront un coup décisif aux brasseries qui en 1950 n’étaient plus que de 137. Aujourd’hui la région compte 28 brasseries dont deux sur le territoire qui produisent trois grandes bières régionales que sont « La Choulette » la « Germinal » et bien sur « La Porte du Hainaut » baptisé en 2001 après la constitution de la communauté d’agglomération.  Les moulins Moulins à eau, à vent, à vapeur ou à moteur ils ont été les témoins des siècles, après avoir rendu tant de services. Mais un jour, le progrès est apparu et les moulins ont du disparaitre. A cette époque où l’électricité était inconnue, l’eau et le vent paraient à cette absence. L’eau rendit moins de services sur le territoire du fait du manque de courant dans les rivières mais le vent quand à lui palliait à cette absence. Rien que sur la commune de Saint-Amand-les-Eaux ont dénombrés une dizaines de moulin à vent utilisés principalement pour moudre le blé et ainsi fabriquer la farine qui servit à nourrir une grande partie du département du Nord. De ce passé, il ne reste que deux moulins sur le territoire : L’un à eau sur la ville de Denain, l’autre à vent sur Saint-Amand-les-Eaux. o Le bassin minier entre acier et charbon : une empreinte toujours présente : Source: Crédits photos OT de La Porte du Hainaut Moulin STAmand-les-Eaux Le bassin minier du NPDC est un espace géographique vaste de 120 kilomètres de long ayant été pendant longtemps l’un des cœurs économique de la France. Mines et sidérurgies ont jouées un grand rôle dans le développement du territoire et le façonnement des paysages. Et ce sont ses ouvriers qui ont participés à la création d’une identité renommée. Depuis bientôt 1 an le bassin minier du NPDC est classé au patrimoine mondial de l’humanité dans la catégorie « Paysage culturel évolutif vivant» par l’UNESCO.  L’industrie minière : L’exploitation du charbon sur le territoire de La Porte du Hainaut commence réellement à partir de l’implantation de la compagnie des mines d’Anzin, vers 1720, par la découverte d’une veine de charbon à Fresnes-sur-Escaut (commune à proximité du territoire d’étude). Cette compagnie devient alors l’une des premières plus grandes sociétés industrielles Françaises. 9
  11. 11. Plusieurs sondages seront nécessaires sur le territoire de la porte du Hainaut avant que le premier puits d’extraction n’apparait, celui situé sur la commune de Denain en 1828. Dès lors les fouilles vont s’intensifier sur le territoire pour donner naissance à de nombreux puits d’extractions… Deux autres compagnies minières étaient présentes sur le territoire. La compagnie de Douchy et celle de Vicoigne qui exploitent leurs premiers charbons vers le milieu du XIX siècle. La fermeture de la mine de Wallers-Aremberg, marque en 1989, l’arrêt de l’extraction du charbon sur le territoire de La Porte du Hainaut. Presque 14 ans se sont écoulés mais se passé est resté encré sur le territoire par la présence de nombreux éléments que sont : - Le terril : « Le terril est un amoncellement de roches stériles et de déchets qui, remontés avec le charbon étaient triés en surface. Le charbon d’un côté et le reste était acheminé sur le terril. 26 terrils sont encore présents sur le territoire (38 entre 1828 et la fin du XIX siècle) qui peuvent être en cours d’exploitation pour utiliser les roches stériles (pour des routes par exemple), préserver pour sa qualité faunistique et floristique (dans le cadre Natura 2000, ZNIEFF…) ou utiliser comme des lieux de loisirs (mise en place de sentier de randonnée…) Source: Photo 18/04/13,Raismes, Jonathan Loope Le terril doit sa morphologie à certains impératifs techniques et économiques, aussi on observe : Les terrils plats, faits au 18ème et au 19ème siècle. Edifiés par l’acheminement des stériles via l’homme ou par des chevaux, la pente ne devait donc pas être trop raide. On en recense 19 sur le territoire de La Porte du Hainaut encore intacts. Les terrils coniques, édifiés au 20ème siècle pour des raisons d’espaces. Ces terrils sont propres aux zones agricoles ou urbaines. On en dénombre 9 encore intacts sur le territoire. Enfin, les terrils modernes édifiés à partir de la seconde moitié du 20 ème et dont la forme est le mélange entre terrils plats et coniques. Aucun de se type de terrils n’est présent sur le territoire. Un autre terril intact situé sur la commune d’Haveluy est à rajouter sur le territoire. Répertorié à l’inventaire des zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique, il est le seul terril du territoire à être encore en combustion. - Etangs d’affaissement : Au début du 20 siècle de nouvelles zones humides apparaissent sur le territoire lié à l’exploitation minière. Le sol est creusé de galeries souterraines qui, sous le poids des couches situées au dessus des galeries entraînent l’affaissement des galeries. Traduisant ainsi en surface un creux qui formera une étendue d’eau dès que la rencontre avec la surface de la nappe phréatique sera faite. Source: Photo 13/05/13 Mare à Goriaux, Raismes, Jonathan Loope 10
  12. 12. Les principaux étangs d’affaissement se situent sur la commune de Raismes avec la mare à Goriaux (réserve intégré), l’étang du prussien, le marais Foucart…. - Le chevalement : « Est une charpente en bois, en maçonnerie ou métallique qui coiffe le sommet d’un puits de mine. Au dessus de la structure reposent les molettes sur lesquelles passent les câbles d’extraction. Ces grandes roues sont placées à l’aplomb du puits afin de permettre aux câbles qui soutiennent les cages de plonger verticalement dans le puits. » 4 chevalements sont encore présents sur le Source: Photo 25/04/13 Chevalement site minier territoire, laissent comme vestiges de l’activité Aremberg, Wallers, Jonathan Loope passé. L’un sur la commune de Raismes sur l’ancienne fosse Sabatier et datant de 1951. Les 3 autres se situent sur la commune de Wallers et datent eux de 1954. - L’industrie minière prend son essor au XIXème siècle et l’exploitation du sous sol du Nord-Pas-deCalais réclame bon nombre de main d’œuvre. Pour loger cette main-d’œuvre et la fixer, les compagnies d’exploitation minière entreprennent la construction de logements ouvriers. . Les premiers logements sont organisés en barreaux, de petites tailles avec un potager. Ce sont des « Corons » qui vont faire leurs apparitions vers 1925 jusqu’à la seconde moitié du XIX siècle. 22 sont présents sur le territoire réparties sur 11 communes. . Inadaptés en raison des affaissements dus à l’extraction de charbon en profondeur, ils sont Source: Photo 25/04/13 Chevalement site minier Aremberg, Wallers, Jonathan Loope remplacés par des cités pavillonnaires (moins longues, plus travaillées, à alignements rectiligne). Ce type de cité apparaît en 1867 et sera utilisé jusqu’à la seconde guerre mondiale. 36 cités pavillonnaires sont réparties sur le territoire de La Porte du Hainaut. . Viens ensuite les Cités Jardins apparues en 1904 et se développant surtout dans l’entre deux guerres. Ils mettront en avant le cadre de vie et le végétal. Une cité jardin est présente. . Durant la seconde partie du XXème siècle la nationalisation des houillères fait naitre les cités modernes caractérisées par l’édification de Camus et l’utilisation de panneaux de béton pour la construction. 9 sont présentes sur le territoire réparties sur 6 communes. . A cela se rajoute deux autres types d’habitations : Le Château patronal et 3 maison d’ingénieur sur le territoire. 11
  13. 13. Dans un souci de confort et de sécurité pour les travailleurs ont été construits sur le territoire d’autres bâtiments: 11 écoles, 2 églises, 1 salle des fêtes, 14 dispensaires.  L’industrie sidérurgique : Le département du Nord fut le précurseur de l’industrialisation du territoire avec dès 1780. Les prémisses de l’introduction du machinisme. Cela se confirmera à partir du 19eme siècle par le développement important des activités sidérurgiques et métallurgiques. La sidérurgie est une industrie cher au territoire de La Porte du Hainaut, puisque en 1835 le premier haut-fourneau de France est construit sur la commune de Denain qui de fait deviendra la capitale française de la sidérurgie. L’emplacement de ces entreprises à proximité des mines n’est pas anodin. D’un côté la transformation du charbon permettait l’obtention de coke indispensable à la fabrication de l’acier. De l’autre la sidérurgie permettait de fournir en acier les industries minières. Deux industries sidérurgiques étaient présentes sur le territoire d’étude ainsi que sur le bassin minier tout entier: D’abord le groupe Usinor de Denain, où l’on installe dès 1834 sous la demande du roi Louis-Philippe une forge appelée « Usine à Fer » et comprenant un haut fourneau, des fours, une machine à vapeur… En 1912, ce sont six hauts fourneaux qui tournent à plein régime et qui produisent beaucoup plus que prévue. La première et la seconde guerre mondiale conduit à la destruction et à la reconstruction de l’usine par deux reprises… Ce qui ne l’empêchera pas d’être en 1960 la première entreprise sidérurgique de France, employant près de 8000 personnes et dont une grande majorité habitait le Denaisis . La crise économique des années 1970-1980 conduit la production de fonte et d’acier de l’usine à s’arrêter, les sections ferment une à une et seront relocalisées sur la façade maritime du Nord-Pasde-Calais. En 1844, le Groupe Cail s’implante lui aussi sur la commune de Denain. C’est une succursale d’un atelier parisien de fabrication d’appareil à distillation continue. Du fait de la guerre franco-prussienne en 1870, l’entreprise ne répond plus qu’aux besoins de la défense nationale qui voit sa production transformée en matériel militaire. De 1881 à 1973 la société n’aura subi que des restructurations et l’effectif des salariées ne diminué. Le dénouement attendu arrive en 1986 par la fermeture définitive du site. Source: Crédits photos Office de tourisme de La Porte du Hainaut, Denain L’habitat sidérurgique répond aux mêmes objectifs que l’habitat minier à savoir fixer la main d’œuvre éviter qu’elle ne parte vers d’autres entreprises. 12
  14. 14. Ainsi sur le territoire ces cités sidérurgiques au nombre de 15 se retrouvent à Denain, Escaudain, Lourches. Toutes sont souvent méconnues mais mériteraient une attention particulière tant leurs dispositions, leurs matériaux et leurs formes sont remarquables. Contrairement aux sites liés à l’extraction minière, le patrimoine industriel sidérurgique du territoire n’est pas suffisamment mis en valeur. Jugé malfamé en raison d’un fort taux de chômage depuis la fermeture des usines sidérurgiques, Denain (ville la plus pauvre de France en 2010) comme d’autres communes mériteraient que l’on si arrêtent afin d’apprécier sont patrimoine sidérurgique. Source: chiffres "Mission bassin minier", map info, adobe illustrator, Jonathan Loope 13
  15. 15. 1 .3 Une protection environnementale favorable à l’attrait touristique: Selon l’INSEE, en 2010, 77.5% de la population française vivait en zone urbaine, soit 47.9 million d’habitants. Cette urbanisation de la population depuis la fin de la seconde guerre mondiale n’est pas sans conséquence sur les écosystèmes. Ainsi entre 2000 et 2010, les villes ont accrues leurs occupations d’espace de 19%. Cette vitesse de croissance est similaire à celle qui régnait dans les années 50 et 60. Le Nord-Pasde-Calais n’échappe pas à cette artificialisation des sols. La région est ainsi la quatrième la plus peuplée de France avec une densité de population jugée par l’institut national des statistiques et des études économiques de 324 hab/km² en 2006. La protection environnementale devient donc un enjeu pour les territoires de la région afin de préserver des zones intactes à l’urbanisation et par la même occasion favorable à l’attrait touristique. L’intercommunalité de La Porte du Hainaut enclavée entre des grandes agglomérations comme Valenciennes, Douai et plus au nord Lille, possède un vaste espace environnemental préservé qui la distingue des autres territoires. o Le Parc naturel régional Scarpe-Escaut : Le premier et le plus important des outils de préservation et de protection qui caractérise le territoire à savoir le Parc naturel régional Scarpe-Escaut créé le 13 septembre 1968. Il est le tout premier Parc naturel régional de France et l’un des trois parcs de la région Nord-Pas-de-Calais. Etendu sur 430km². Le Parc compte en tout 55 communes classées, 2 communes associées et 7 villes-portes représentants sur le territoire de l’intercommunalité de La Porte du Hainaut 16 communes classées et 1 ville-porte. Elles sont toutes représentées (deux élus par communes) et composent le Syndicat des communes intéressées, instance de concertation et de proposition ainsi qu’un Syndicat mixte qui gère le Parc naturel régional. Tout proche de la Belgique, il compose avec le Parc naturel des plaines de l’Escaut (en Wallonie), le Parc transfrontalier du Hainaut. Cette espace repose sur 4 engagements fondamentaux en concordance avec la vocation initiale d’un parc définie par le décret instituant les PNR mais aussi de sa charte. -Une économie durable : Par la valorisation des produits locaux et de saison en construisant des débouchés économiques aux ressources locales. Maintien de l’agriculture (notamment de l’élevage et des prairies), favorisation des initiatives de lutte contre le changement climatique. Structurer une offre de tourisme et de loisirs originale et durable pour tous ainsi que pratiquer une gestion différenciée sur le territoire. -Des richesses naturelles : Des communes classées riches en termes de patrimoine naturel de faune et de flore, de zones humides, de forêts diversifiées….. 14
  16. 16. -Un cadre de vie : Avec des paysages diversifiés où plaines humides plateaux agricoles et sites miniers se côtoient. Restauration des patrimoines bâtis qu’ils soient d’origines agricoles, religieuses, artisanales ou industrielles. Ainsi que la volonté d’accompagner un urbanisme le plus durable possible. -Un projet éducatif : A l’aide de nombreux outils pédagogiques, d’équipements et d’acteurs afin de persévérer dans l’idée d’un développement durable du territoire. Fort de ses engagements la Charte du Parc naturel régional Scarpe-Escaut (2010-2022) est officiellement reconnue Agenda 21 local. Source: Map info, Jonathan Loope Les contraintes en termes de capacités d’aménagements sont donc importantes face à une Charte réglementaire, mais cette protection véhicule avant tout un argument touristique exceptionnel. Elle est un gage de qualité pour l’ensemble des touristes. Elle défend un patrimoine naturel mais aussi culturel à un moment où les voyageurs sont de plus en plus à la recherche de l’authentique. 15
  17. 17. Le Parc naturel régional est donc un élément incontournable du territoire de La Porte du Hainaut. C’est un facteur déterminant de l’attractivité du territoire, jugé comme véritable poumon vert situé à proximité de grande agglomération où la pratique est essentiellement liée aux sports de nature. o Natura 2000 : Le deuxième outil du territoire est la labellisation européenne « Natura 2000 ». Le fonctionnement est ici très différent, la réglementation y est beaucoup plus souple. Ce programme de préservation fait écho aux directives Oiseaux (1979) et Habitat (1992). Le mode de préservation repose sur l’organisation du tissu collectif autour d’un document d’objectif (DOCOB), dans lequel les acteurs du territoire vont s’organiser pour préserver les espaces d’intérêts faunistique ou floristique. Par ce programme ils recevront une aide financière de l’UE. Ce DOCOB est signé pour 5 ans, à la suite de quoi est réalisée une évaluation pour juger de l’efficacité de l’action menée. Si cela s’avère concluant, le plan d’aide peut-être alors renouvelé. Le projet suppose une cohésion locale forte de la part des différents participants car sa réussite atteste d’une motivation partagée sur la zone et d’une implication soutenue de la population. Là encore la labellisation conduit à des retombées touristiques et donc économiques. Cette forme de collaboration peut-être une base pour une mise en coercition des compétences autour d’un objectif commun. Avec ce label européen, les acteurs du territoire mènent une politique commune afin d’entretenir le paysage. Ce même paysage qui est un attrait majeur de l’activité touristique. o Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique Faunistique et Floristique (ZNIEFF): Une ZNIEFF correspond à un inventaire des espèces animales et végétales sur le terrain concerné. Elle garantit une grande connaissance des écosystèmes présents et permets ainsi une meilleure gestion de l’espace. C’est un élément primordial dans l’évaluation d’une capacité de charge pour un site touristique. La réalisation de ces inventaires est opérée en fonction d’un schéma établit par le Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN) et le Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable (MEDD). Ils sont généralement menés par les Directions Régionale de l’Environnement en collaboration avec les acteurs naturalistes du territoire ciblé (ONF, PNR, ONCFS…). Le MEDD est aussi financeur du programme. Cette reconnaissance naturaliste n’est pas un facteur publicitaire pour attirer du public. Elle est un élément primordial dans la mise en place d’un plan de développement de tourisme de nature. En 16
  18. 18. évaluant la capacité de charge d’un site, avant sa mise en tourisme, et en la respectant par la suite, on s’assure d’une pratique durable et une fréquentation raisonnée du milieu. Jean-Pierre LozatoGiotart, dans son livre « Chemin vers l’écotourisme », déplore le manque de considération pour les inventaires scientifiques dans la mise en tourisme des territoires, rendant de fait la capacité de charges des sites, caduques. Avec dix-sept ZNIEFF 1 de deuxième génération et trois ZNIEFF 2 de deuxième génération, le territoire de La Porte du Hainaut possède déjà des outils particulièrement précis. Source : Map info, Jonathan Loope 17
  19. 19. o Réserves biologiques : Quatrième outil du territoire la réserve biologique se caractérise comme un espace ayant comme objectif de protéger des habitats ou espèces particulièrement représentatives du milieu forestier et/ou vulnérables. Trois degrés de protection sont possibles : -Réserves biologiques intégrale : Où toutes Source: Photo 30/05/13, Charlotte Cebo opérations sylvicoles sont interdites, mis à part l’élimination de certaine essences exotiques invasives ou de sécurisation de cheminement ou voies longeant/traversant la réserve. Elles visent ainsi à laisser s’exprimer la dynamique naturelle et spontanée des habitats. -Réserves biologique dirigée : La gestion est ici de type conservatoire ayant comme objectif la conservation d’habitats ou de communautés vivante justifiant la mise en réserve. -Des zones tampons : Où une gestion restauratrice ou conservatrice spécifiques est mise en place pour protéger la réserve. La demande initiale vient du propriétaire ou d’une autorité nationale ou locale, faite auprès de la direction générale de l’ONF. Un plan de gestion et un projet de règlement sont constitués sur la base d’un plan-type. Ce plan est périodiquement évalué et mis à jour, indépendant de l’aménagement forestier. Un comité consultatif de gestion est crée localement pour améliorer et/ou valider la gestion des réserves. Aucune des réserves biologique intégrale n’est présente dans le Nord-Pas-de-Calais. Douze réserves biologiques dirigées sont présentes dans la région dont quatre sur le territoire de La Porte du Hainaut. o Gestion des Eaux : L’eau est omniprésente sur le territoire, tant en surface qu’en profondeur. Les cours d’eau, fossés, étangs, mares, marais, tourbières ou encore nappes aquifères sont autant d’exemples qui prouvent cette empreinte. Leurs intérêts touristiques est non négligeable tant ils façonnent le territoire et permettent d’y pratiquer de nombreuses activités comme par exemple le Canoë, le Kayak. Leur protection apparait donc essentielle et pour se faire deux schémas d’aménagement et de Gestion des Eaux sont présents sur cette étude.  SAGE de la Scarpe aval Un outil de planification instauré par la Loi sur l’eau de 1992 qui a permis de créer un espace d’échanges et de concertation autour de la problématique de la gestion de l’eau au sein du bassin versant. 18
  20. 20. 15 communes du territoire sont concernées par le bassin versant de la Scarpe aval, investies depuis 2000 pour diagnostiquer la situation, élaborer ce Schéma et identifier les enjeux. 5 grands enjeux ont été définis de manière collective sur la base d’un état des lieux du diagnostic : -Sauvegarder la ressource en eau -Lutter contre les pollutions -Prévenir des inondations et maitriser les écoulements -Protéger et restaurer les milieux aquatiques naturels et les zones humides -Connaitre, sensibiliser et communiquer. Le pilotage du SAGE, de son élaboration à sa mise en œuvre est assuré par la commission locale de l’eau (CLE) présidée par Monsieur Alain Bocquet député-maire de Saint Amand les Eaux. Le Parc naturel régional Scarpe-Escaut assure l’animation de la CLE.  SAGE de l’Escaut L’association Escaut Vivant est ici la structure porteuse provisoire du Schéma en attendant la création d’un syndicat mixte dédié au SAGE, au plus tard début janvier 2014. Comparé aux sages avoisinant, celui de l’Escaut n’est encore qu’à ses débuts. Le périmètre a été fixé en 2006 et ce n’est quand 2011 que la CLE a été formée, composée de représentants des collectivités locales, d’usagers et des administrations, tous chargés de rédiger le document. Les enjeux sont les mêmes que pour celui de la Scarpe aval ; pouvoir protéger les zones humides lutter contre les risques naturels des crues, développer le transport fluvial sont ainsi quelques exemples de la volonté des porteurs du projet. Les loisirs et le sport ne sont pas mis de côté car ils sont intimement liés au destin du fleuve par le biais d’associations et de clubs, canoë kayak, aviron… 15 communes du territoire sont traversées par l’Escaut du Nord au Sud. 19
  21. 21. Synthèse Le Nord-Pas-de-Calais occupe une position stratégique à l’intérieur d’un triangle « Londres, Paris, Bruxelles ». Ce sont ainsi 45 millions de touristes potentiels dans un rayon de 250km. Afin de capter cette clientèle l’office de tourisme de « La Porte du Hainaut » se base sur 3 types de tourisme que sont: le tourisme culturel à regrouper avec le patrimoine industriel et de mémoire, Le tourisme vert et le tourisme lié à l’eau. Cette clientèle est principalement Française venu d’Ile-deFrance, de Picardie ou de la région NPDC. Celle étrangère subie une forte baisse : On assiste à une diminution de la venue touristique des Britanniques, qui représente la clientèle la plus importante pour la région. Même si la région est moins attractive que d’autre, elle reste génératrice d’emplois. En 2011, ont recensé dans la région 39000 salariés dans le secteur tourisme soit environ 3% de l’emploi total. Le passé industriel caractérise la marque du territoire. Moulins, brasseries, chaîneries… ont longtemps fait vivre le territoire. De plus, ils ont permis la reconnaissance du territoire à l’échelle nationale et internationale. Le bassin minier regroupant les industries d’extraction de charbon et la sidérurgie constitue un fort atout touristique du fait de la présence de nombreuse trace de son passé (terrils, chevalements, maisons…) mais également de son récent classement au Patrimoine mondial de l’Unesco en tant que paysage culturel évolutif vivant. Son activité passée a profondément modifié les paysages avec notamment l’effondrement des anciennes galeries donnant naissance à des étangs ou encore la modification de la végétation utilisée comme matériaux de construction. Le territoire de La Porte du Hainaut est aussi doté d’outils de préservation et de protection de la nature, qui permettent d’offrir aux touristes un espace naturel au cœur de nombreuses agglomérations : le PNR, la zone natura 2000, ZNIEFF, réserves biologiques et SAGE. 20 L’essentiel à retenir  45 millions de touristes potentiels dans un rayon de 250km  1 136 415 touristes estimés en 2012 sur La Porte du Hainaut  21% des touristes du NPDC s’avéraient venir de la région  60% de la clientèle du territoire d’étude ont fréquentés des équipements de loisirs et de divertissement  39000 emplois touristiques dans la région  Patrimoine industriel riche (chaîneries, industries céramiques, industries minières…)  Première anniversaire du classement du Bassin minier à l’Unesco  29 terrils, 4 chevalements, 86 habitations minières…  1960 : Denain, capitale de la sidérurgie de France  PNR Scarpe – Escaut, premier PNR de France et troisième parc de la région  Zone nature 2000, ZNIEFF, réserves biologiques et SAGE offrant au territoire de la PdH une nature préservée
  22. 22. II L’activité touristique du territoire d’étude 2.1 L’office de Tourisme et ses services à améliorer Le territoire est représenté par la Communauté Agglomération de La Porte du Hainaut qui exerce de plein droit en lieu et place des communes membres, des compétences obligatoires, optionnelles dans la limite de l’intérêt communautaire et facultatives. La CAPH a ainsi choisi le Tourisme comme compétence facultative avec la volonté de se doter d’une structure permettant la mise en œuvre d’une politique de développement touristique sur le territoire. En 2002, le conseil communautaire se prononce alors sur la création d’un Office de Tourisme intercommunal qui prendra dans un premier temps la forme associative dans l’attente de l’adoption de la loi de décentralisation permettant aux EPCI de se doter d’un Office de Tourisme EPIC. Une antenne est également mise en place sur la commune de Bouchain, qui sans régisseur ne peut vendre des produits, souvenirs, tickets…. La principale différence entre un Office de Tourisme au statut associatif et celui en EPIC réside dans sa capacité à pouvoir gérer des équipements touristiques et de commercialiser des produits touristiques. o Informer, accueillir, communiquer: les missions principales d’un Office de Tourisme :  Des missions qui sont assurées par différents supports de communication : L’accueil physique, téléphonique et l’envoi des courriers sont assurés par l’accueil de l’Office de Tourisme intercommunal situé sur la commune de Saint-Amand-les-Eaux ainsi que par l’antenne de l’OT localisée sur la ville de Bouchain. Ils assurent l’envoi de la documentation promotionnelle de l’OT ainsi que la gestion de la documentation touristique du territoire, du département et de la région. Ils sont également tenus d’établir les statistiques relatives à la fréquentation de l’OT. Le statut EPIC de l’Office de Tourisme intercommunal lui permet de vendre des produits dérivés ( T-shirt, boussoles, cartes postales et parapluies), gérer une billetterie pour les visites guidées, randonnées.. Ainsi que de gérer la vitrine Place de Marché de l’ADRT. Evolution 2007-2010 de la fréquentation de l'OT 4000 3500 3463 3305 3000 2500 2260 2000 1500 1000 2266 1298 Courriers Envoyés Accueils Téléphonique Accueils Physique 1098 500  0 La communication et l’information 2008 aussi par 2010 passe 2009 la distribution des brochures éditées par l’Office de Tourisme. 2007 2011 2012 Un guide curistes, de restauration, d’hébergements des cartes touristiques, un guide centré sur amandinois, les Source: OT Porte du Hainaut, excel, Jonathan Loope petites clés (destiné à sensibiliser les enfants scolarisés du CE2 au CM2) et des pochettes qui sont mis à disposition 21
  23. 23. des visiteurs. Chaque brochure est identifiée par « Le visuel de l’œil » peu emblématique du territoire car il ne fait référence en rien sur les activités ou sites à visiter. Enfin l’accroche rédactionnelle « La Porte ouverte sur… » faisant référence à l’intitulé du territoire : « La Porte du Hainaut ».  L’Office de Tourisme dispose également d’un site internet (http://www.Tourisme-porteduhainaut.fr). Structuré en différentes parties, il permet d’informer le futur visiteur des sites et activités possible à voir ou à faire sur le territoire. Une vidéo dès l’ouverture du site internet offre au visiteur la possibilité d’avoir un avant goût de « La Porte du Hainaut ». Les brochures sont aussi disponibles sur le site au format PDF. Pourvu d’un manque de dynamisme, d’esthétisme et surtout d’information, il a tendance à donner un aspect en demi-teinte du Tourisme du territoire au moment où 69% des Français planifient leurs vacances sur internet. 29044 personnes (visiteurs sans doublon) ont ainsi visités le site internet, représentant un taux de croissance annuel moyen sur la période 2010-2012 de +10.51%.  Trois bornes interactives touristiques complètent l’accueil du visiteur. Deux sont situées sur la commune de SaintAmand-les-Eaux (l’une devant l’Office de Tourisme intercommunal, l’autre au niveau du casino). Elles recensent respectivement 550 et 3882 consultations pour l’année 2012. A l’ouest, une troisième borne est située sur la commune d’Escautpont. Installée en 2011, elle a recensée pour l’année 2012 près de 290 personnes. Des bornes qui présentent un aspect négatif flagrant, celui de leurs dispositions sur le territoire. En effet, même si la commune de Saint-Amand-les-Eaux est présentée comme la capitale touristique du territoire (de part sa fréquentation et les activités proposées), d’autres sites mériteraient une attention particulière. Le problème avait déjà été soulevé par le passé. Trois bornes furent donc ajoutées afin de les répartir sur le territoire mais, en raison des dégradations à répétions et du coût des réparations, elles furent retirées de la circulation (Denain, Bouchain, Wallers).  Source: Photo 03/06/13 Borne SaintAmand-les-Eaux, Jonathan Loope L’Office de Tourisme s’engage également dans un souci de qualité à divers labels et projets : -Adhésion à la démarche qualité et respect du référentiel mise en place par l’UDOTSI du Nord. -Obtention en 2011 du label « Tourisme et Handicap visuel et mental » afin de favoriser l’accès au Tourisme pour tous. -Aide à la démarche de création des meublés de Tourisme, gîtes ruraux ainsi qu’à la labellisation « CléVacances » et « Gîtes de France ». -Projet EURAPHIS III : Un projet transfrontalier subventionné par des fonds FEDER ayant pour mission d’atténuer l’effet frontière mise en valeur et en Tourisme du patrimoine historique bâti et naturel. -Participation au référencement des 100 « Plus beaux détours de France » pour la commune de Saint-Amand-lesEaux depuis 2003. o Gestion d’équipement touristique à fort potentiel touristique :  Le Port fluvial de Saint-Amand-les-Eaux 22
  24. 24. En 2009, la CAPH confie la gestion du Port fluvial de Saint-Amand-les-Eaux à l’Office de Tourisme par le biais d’un contrat d’affermage. Cette structure est également labélisée depuis 2010 « Pavillon Bleu » qui valorise chaque année les ports de plaisance, qui mènent de façon permanente une politique de recherche et d’application durable en faveur d’un environnement de qualité. L’OT est ainsi responsable de plusieurs missions comme l’entretien du port, l’ouverture des écluses et des ponts, l’accueil des bateaux, la gestion des activités annexes (location de VTT, bateaux électriques) et la mise en place/l’encadrement de plusieurs animations et évènementiels que voici : ->La Fête du Nautisme, dans une démarche d’éco-évènement propose durant deux jours des animations gratuites Source: Photo 25/05/13 Fête du Nautisme, Jonathan Loope sur l’eau parmis lesquelles ont retrouves des engins pédaliers, kayaks… Des ateliers scientifiques sur l’eau, le vent et la navigation complètent les animations. Organisée tout les mois de mai elle a accueilli cette année plus de 2000 personnes. ->Le Festival de l’eau se déroulant pendant le mois de juin est rythmé chaque année par la découverte d’un pays. Il propose au Port fluvial et autour du centre ville : animations, aquatique show, spectacle de rue, activités nautiques… Dans le cadre de la Fête du Têt (nouvel an vietnamien qui marque l’arrivée du printemps) c’est l’ensemble de la commune qui s’est métamorphosée cette année aux couleurs de ce pays attendant près 12 000 personnes. -> La journée européenne du patrimoine, le rallye fluvial (chasse au trésor sur l’eau), la semaine du nettoyage de Printemps en collaboration avec les écoles du territoire et l’organisation d’anniversaire pour les enfants qui désirent passer un moment convivial entre ami(e)s autour d’activités pédagogiques. Evénements Festival de l’eau Semaine du nettoyage de Printemps Fête du Nautisme Journée du Patrimoine Rallye Fluvial Anniversaires (nombre de personnes accueillies) Total Affluence 2011 12000 Affluence 2012 Pas d’événement 594 200 80 Autres Accueil Camping-cars Ecluse : Nombre de Passages Anneaux loués Location de Canoës-Kayaks- Bateaux électriques Location de vélos  Affluence 2010 10000 2010 97 53 25 319 En place en 2011 Parc de La Porte du Hainaut de Raismes 23 900 2500 Pas d’événement 335 50 320 22 Pas d’événement Evénement crée en 2012 100 11851 14750 500 2011 44 23 23 2012 19 57 35 137 17 18 Source : Jonathan Loope : Bilan touristique de La PdH 2012
  25. 25. Confié en 2012 par la CAPH par le bais d’un contrat d’affermage, il est l’un des lieux les plus appréciés des touristes et des excursionnistes en dénombrant plus de 200000 personnes pour l’année 2012. L’OT a pour mission de fédérer les associations qui occupent le parc (modélisme, pêche..), d’organiser des animations et évènements, d’avoir la gestion des animations (bateaux à pédales, jeux gonflables, mini-golf,…) mais aussi des équipements (bar, restauration rapide). Enfin de favoriser Source: Crédits photos Office de tourisme de La le développement touristique du parc en lien avec les partenaires. Porte du Hainaut, Raismes o Les activités proposées par l’Office entre patrimoine et nature :  Les visites guidées Avec pour l’année près de 3284 personnes accueillies, les visites guidées offrent aux visiteurs la possibilité de mieux appréhender le passé historique du territoire. Du forfait établi pour les comités d’entreprise et d’action sociale à la simple réservation pour les familles tout est mis en place pour accueillir les clients au sein de visite guidée. Quatorze visites sont proposées à travers le territoire, certaines ont plus de succès que d’autres. La visite portant sur l’histoire de l’Abbaye de Source: Crédits photos Office de Saint-Amand-les-Eaux est celle la plus fréquentée avec plus de 1000 tourisme de La Porte du Hainaut, StAmand-les-Eaux personnes pour l’année 2012. En revanche, la visite de la ville de Bouchain intitulée « Bouchain, la clé des Pays-Bas » est le plus grand flop avec 0 personne en 2012. La difficulté de mettre en place des visites guidées est grande en raison des nombreux enjeux politiques du territoire où chaque commune s’estime plus accueillantes que d’autres et désire sa propre visite. En revanche, même si certaines des villes de « La Porte du Hainaut » ne se prêtent pas à la visite guidée en frôlant des chiffres alarmants, un manque de renouvèlement des offres et également à noter. Source : Jonathan Loope : Bilan touristique de La PdH 2012  Les randonnées La pratique de la randonnée est en pleine expansion sur le territoire grâce à la mise en place d’un service dès 2009 au sein de l’OT dédié entièrement à cette pratique. 24
  26. 26. Source: Crédits photos Office de tourisme de La Porte du Hainaut, Raismes Ont été mise en place plusieurs randonnées thématiques dont: -L’Initiation à la marche nordique : Ouverte à tous et encadrée par un diplômé, elle se réalise 12 fois dans l’année en forêt Domaniale de Raismes- St-Amand-les-Eaux- Wallers au tarif de 5€ par personne. -La Rando Saint-Jacques de Compostelle : Inaugurée en Avril dernier, elle est le prolongement du tronçon ZeebruggeTournai en direction de la Galice (Espagne). Un balisage fut mis en place à partir de coquilles en laiton posées au sol s’étendant sur une quinzaine de kilomètres. 30 autres kilomètres doivent être inaugurés en Septembre. -Randonnons sur La Porte du Hainaut : Chaque mois l’une des 39 communes du territoire est mise en avant par la réalisation d’une randonnée afin de découvrir les caractéristiques naturelles et patrimoniales des villes. -Les Randos Terroirs : Basée sur la découverte des produits du terroir d’un producteur de La Porte du Hainaut. Elles sont réalisées deux fois par an en partenariat avec la chambre d’agriculture de la région au tarif de 2€. -Les Randonnées premiers gestes : Qui permettent d’acquérir les gestes de premiers secours, adaptés à la randonnée pédestres. Elles sont composées d’une partie théorique et d’une partie pratique via une mise en situation La Porte du Hainaut est composée de 3 GRP : -Le GR 121 qui relie Bruxelles à Boulogne-sur-Mer sur une longueur totale de 263.45km (dont 18.50km sur le territoire). -Le GR 121 C variante du GR121 qui s’étant sur La Porte du Hainaut sur environ 13.85km. -Enfin le GRP Bassin minier crée en 2010 et divisé en plusieurs boucles, représente plus de 460km de parcours répartis sur le Pas-de-Calais et le Nord. En traversant forêts, terrils, campagnes, cités minières et lieux de souvenir des deux guerres mondiales, il est ainsi possible de découvrir ou de redécouvrir principalement le passé industriel. Trois boucles traversent le territoire représentant 72.1km de sentier. En partenariat avec l’agglomération 13 circuits balisés pédestres sont à rajouter étendus sur plus de 80.4km de sentier. Dix-huit circuits (soit 169km) non balisés pédestres ou à VTT sont également empruntables après consultation d’une carte touristique disponible à l’OT et son antenne. 2.2 La Porte du Hainaut, une terre riche en activités Les sites et structures touristiques sont nombreux sur le territoire. En 2012, près de 80 000 visiteurs ont fréquentés les sites culturels et patrimoniaux du territoire et environ 900 000 personnes sur les structures de loisirs et de divertissements. Des lieux fortement orientés sur deux aspects avec d’une part le passé industriel et de l’autre les atouts naturels de La Porte du Hainaut. o Les sites culturels et patrimoniaux à visiter, fortement orientés sur le passé industriel du territoire 25
  27. 27. -Le site minier de Wallers-Arenberg est l’un des 4 grands sites de la mémoire du bassin minier Nord-Pas-de-Calais, ouvert en 1899, il symbolise toute l’évolution de l’épopée minière. Ce sont les anciens mineurs qui guident les visiteurs dans la salle d’exposition, les bâtiments de l’époque et enfin les galeries du décor du film Germinal (tiré du livre d’Emile Zola) qui retraçait la vie des mineurs grâce notamment à des acteurs comme Gerard Depardieu, Renaud…. Le tarif est de 7 € par personne et le site a accueilli, en 2012, près de 2653 personnes. Source: Crédits photos Office de tourisme de La Porte du Hainaut, Wallers-Aremberg -Le musée de la Tour Abbatiale de Saint-Amand-les-Eaux ayant accueilli 14006 personnes, est un lieu de collection permanente et éphémère. Il retrace également l’histoire de la ville et des industries du territoire. L’entrée y est gratuite. Cette Tour Abbatiale fut sauvée lors du démantèlement de l’abbaye bénédictine après la révolution. Le carillon, composé de 48 cloches et datant de 1640, résonne dans toute la ville. -Le centre régional de la photographie de Douchy-les-Mines est le site culturel le plus visité du territoire avec 55011 personnes en 2012. Crée en 1982, il interroge au travers de sa programmation artistique et culturelle, la place de l’image dans la société et son rapport avec l’histoire. -Le musée des arts et traditions populaires d’Escaudain, dont l’entrée est gratuite sur rendez-vous, plonge le visiteur dans la vie locale du siècle dernier, illustrant particulièrement l’industrie de la mine et des métiers d’autrefois. -Le musée régional du chemin de fer de Denain recèle d’une collection de matériel ferroviaire estimée à plus d’une centaine de pièce avec notamment le plus vieux wagon du cercle d’étude ferroviaire-nord qui date de 1892. Le site est sous la responsabilité d’une association d’anciens cheminots. Il a accueilli en 2012 plus de 270 personnes au tarif de 2.5 € par personne. -Le musée d’histoire locale de Mortagne du Nord est une Source: Crédits photos Office de tourisme de La Porte du Hainaut, Denain structure gratuite qui évoque l’épopée des sœurs Fernig et aborde l’héritage patrimonial de la ville. Il a accueilli en 2012 110 personnes. -Le musée de la résistance en zone interdite de Denain, né d’une volonté et de la mémoire d’anciens partisans, retrace la résistance locale durant la seconde guerre mondiale. Au tarif de 1 €, il a accueilli 2700 personnes. -Le musée de la Bataille de l’Escaut à Flines les Mortagne, datant de 2010, retrace le combat du 20 au 26 mai 1940 26
  28. 28. opposant les troupes Franco-anglaises à l’armée allemande venant de Belgique. Le site a accueilli pour 2012 133 personnes au tarif de 5€ par adulte. -L’historial Amandinois de Saint-Amand-les-Eaux est un musée thématique qui recense l’ensemble des objets en provenance des industries amandinoises dès XIXème et XXème siècle (chaînerie, faïencerie…). Il est également possible de découvrir des ustensiles de la vie familiale des années 1920-1930. Géré par une association, il est possible de le visiter au tarif de 2€. Accueillant en 2012 220 personnes. -Le musée d’archéologie et d’histoire locale de Denain retrace les principales époques qui ont marqué la ville et sa région en y présentant maquettes, objets et archives. Son tarif est de 1€ et il a accueilli 2800 personnes. Source: Crédits photos Office de tourisme de La Porte du Hainaut, Saint-Amand-les-Eaux -Le musée d’histoire locale de Thiant, ayant accueilli environ 100 personnes, est un musée associatif racontant la riche histoire industrielle de la commune, en présentant quelques objets et photographies. La visite est gratuite. -Le moulin blanc situé sur la commune de St-Amand-les-eaux est le seul survivant des 22 moulins à vent que comptaient la commune et ses alentours. Bâti en 1802, le maire décide en 1986 de le restaurer pour le faire visiter. Il a accueilli en 2012 1313 personnes et est ouvert gratuitement au public sur rendez-vous. -Le musée de la Tour d’Ostrevant de Bouchain localisé sur les restes du château des seigneurs de l’Ostrevant datant en partie du XIIe siècle, abrite de riches collections du Xe jusqu’au XXe siècle relatant la vie de la ville. Il a accueilli en 2012 591 personnes. Tarifs adulte 2.5€. -Enfin, l’industrie Sevelnord à Lieu-St-Amand, conçue pour la fabrication de 200000 véhicules par an, offre la possibilité d’être visitée (2000 personnes en 2012) gratuitement. o Les structures de loisirs et divertissement, hétéroclites dans les offres En plus du Parc de La Porte du Hainaut géré par l’Office de Tourisme intercommunal, 3 autres structures s’identifient comme très attractives pour les visiteurs : -> La chaîne thermale du soleil se caractérise comme le véritable carrefour touristique et culturel de la commune de Source: Crédits photos Office de tourisme de La Saint-Amand-les-Eaux. Les sources sont nombreuses dans Porte du Hainaut, Saint-Amand-les-Eaux la ville, certaines sourdent dans la forêt et sont inexploitées. Déjà en 50 avant J.C sous l’empire romain, les eaux étaient connues des soldats qui, blessés venaient s’y soigner. En 1835, les thermes mis en place jusque là pour soigner les armées Françaises sont cédés au Département du Nord, qui les reconstruit. Salles de bains, douches, logent tout est fait pour y accueillir la bourgeoisie. Dans les années 60, après une succession de hausses et de baisses de la fréquentation, une nouvelle activité thérapeutique est mise en place, consistant à utiliser l’eau comme boisson pour les rhumatismes et affections chroniques. Elle va donner naissance à la société des eaux 27
  29. 29. minérales de St-Amand-les-Eaux, qui figure aujourd’hui en quatrième position dans le marché de l’eau en France. Accueillant aujourd’hui près de 10 771 curistes venus de France et d’ailleurs, la fréquentation des thermes se porte bien et tend à augmenter chaque année. Types d’offres Mini-cures Curistes Medicale Remise en forme Total 2007 2008 Pas d’information 6260 6268 2000 2000 8260 8268 2009 71 6574 1705 8350 2010 2011 2012 75 127 158 7041 7063 7444 2287 3065 3169 9403 10255 10771 Source : Jonathan Loope : Bilan touristique de La PdH 2012 -> Le casino/ Pasino, toujours situé dans la commune de Saint-Amand-les-Eaux est lié à l’histoire des thermes. En 1852, l’officier de santé concessionnaire de l’établissement indique au préfet que les distractions manquent ; On construit alors une salle de jeux comme il était donné de voir dans les stations thermales allemande de l’époque. Les autorisations de mise en place des jeux s’enchainent (Petit Chevaux, le baccara, la boule, le whist..), la fréquentation augmente entrainant de nombreux agrandissements. Dans les années 90, les lieux deviennent trop exigus, les parkings aussi, les curistes ne trouvent plus suffisamment de calme et rares sont ceux qui jouent. Il faut séparer les deux activités, déménager pour tout réorganiser et s’étendre. Afin de séduire une nouvelle clientèle le terme casino est remplacé par Pasino (concept d’un Casino nouvelle génération), mis au point par Isidore Partouche qui ouvre ainsi le premier établissement du groupe Partouche. Le Pasino a accueilli en 2012 aux jeux près de 486398 personnes, confirmant une baisse de fréquentation d’année en année qui s’explique par plusieurs raisons, la baisse du pouvoir d’achat, l’interdiction de fumer dans les lieux publics… Il est à noter également que l’ouverture d’un casino dans la ville de Lille engendrera une baisse des joueurs venus de la métropole Lilloise. Couverts servis Entrées Jeux Fréquentation Globale 2007 2008 2009 2010 149059 149237 129219 125037 657583 599415 543576 517812 819275 764317 693569 658874 Source : Jonathan Loope : Bilan touristique de La PdH 2012 2011 148237 495211 643448 2012 164645 486398 651043 -> Arrive ensuit le Parc d’attraction « Le Fleury » sur la commune de Wavrechain-sous-Faulx. Ouvert depuis 1990, le Parc s’étend sur 40 hectares d’espace de nature composées d’étangs, de bois et de parcs animalier. Une vingtaine d’attractions est disponibles, des événements et animations garantissent une vraie séquence de Source: Crédits photos Office de distraction et de divertissement. L’entrée payante commence à tourisme de La Porte du Hainaut, Le FLEURY partir de 10 €. La fréquentation selon le propriétaire est estimée pour l’année 2012 à 200 000 personnes, un bilan en hausse selon les estimations précédentes. Cependant, en consultant l’analyse financière du Fleury sur le site « Société.com », qui délivre gratuitement ses informations, il est possible de remarquer que la situation de l’entreprise est fortement dégradée, la rentabilité défavorable… Il donc possible que les 28
  30. 30. informations communiquer à l’Office de Tourisme par le propriétaire soit faussées ou qu’il y a eu de nombreuses entrées gratuites. Nombre d’entrées 2007 150000 2008 150000 2009 172500 2010 2011 2012 110000 117000 132000 Source : Jonathan Loope : Bilan touristique de La PdH 2012 -> D’autres structures de loisirs et de divertissement sont présentes sur le territoire : Parcours aventure, Calva’kid, train touristique… Voici donc en annexe le bilan des fréquentations de 2007 à 2012. o Les temps forts du territoire : De nombreux temps forts accueillent les touristes et les excursionnistes sur le territoire de La Porte du Hainaut. Qu’ils soient culturels ou sportifs, de petites ou de grandes dimensions, voici un condensé des événements à fortes fréquentation.  Les temps fort culturels : -> Avec une estimation jugée en 2012 à plus de 30 000 spectateur la ville de Bellaing accueille tout les ans au mois de Septembre (et ce depuis 14 ans) le festival Médiéval le temps d’un weekend. Pour cet événement c’est le village quasi complet qui se mobilise pour ainsi proposer de nombreuses animations dans les rues et aux alentours du château : spectacle de feu, tournoi de chevalerie, spectacle de rapaces, danse médiévale et bien plus encore. -> En seconde position se place le Grand Carnaval de Printemps de la commune de Denain crée dès 1903 et rassemblant près de 15 000 carnavaleux. La région détient un record : celui du plus grand nombre de fanfares, batteries et carnavals. Très attachés à leur culture musicale, les musiciens amateurs transmettent l’idéal de ces formations en interprétant les musiques du peuple, interprétées Source: Crédits photos Office de par le peuple lui même. Historiquement, le carnaval est la tourisme de La Porte du Hainaut, Denain période de divertissement pendant laquelle l’ordre établi est bouleversé. Les hommes se changent en femme, les petits deviennent grands. Les conventions sociales qui ont longtemps entravées dans le Nord-Pas-de-Calais sont ainsi modifiées, bousculées et même oubliées le temps d’un weekend. -> Dans un tout autre style viennent ensuite les 3 jours Gourmands organisés par la ville de Saint-Amandles-Eaux. Depuis bientôt 16 ans, ce salon de la gastronomie rassemble près de 11 000 personnes autour de bons petits plats façonnés par des artisans et des petits producteurs de toute la France. -> D’autres exemples rassemblant moins de 10 000 visiteurs auraient pu être citées, dont: Le Festival de l’eau, la Bataille de Denain (spectacle), le carnaval des Pipi Malo, le Festival des Carillions, les Métallurgical (concert)… 29
  31. 31.  Les temps forts sportifs : -> Le Festival de la moto de Bouchain qui fête cette année son 10ème anniversaire est l’événement sportif le plus attendu du territoire. Chaque année au mois de juin, ce sont près de 20 000 passionnés de la moto qui s’y réunissent. 80 exposants animent le festival, des concerts et de nombreuses balades en moto sont organisées au cours du week-end. -> Vient ensuite le « Paris-Roubaix » , l’une des plus anciennes courses cycliste, créée en 1896 par Théodore Vienne. Cette classique flandrienne traverse une bonne partie du territoire de La Porte du Hainaut. Deux lieux mythiques de la course sont ainsi présents sur le territoire: La trouée d’Arenberg longue de 2.4 km, est un secteur pavé déniché par Jean Stablinski en 1967, et réputé pour sa difficulté Source: Crédits photos Office de tourisme de La Porte du Hainaut, Wallers en raison de la morphologie de ses pavés, disjoints et non alignés. Le second lieu est le Pont-Gibus, un autre secteur pavé qui porte le surnom du coureur Gilbert DuclosLassalle qui ayant gagné la course mythique en s’échappant de cet endroit. Un « passeport vélo » à l’échelle nationale est actuellement en projet et a d’ailleurs pour objectif de relier les grands lieux du cyclisme dont ces 2 grands secteurs pavés. -> Le troisième grand événement, qui rassemble chaque année près de 7000 personnes, est la course des Terrils sur la commune de Raismes. Depuis 30 ans, les coureurs s’efforcent de gravir les terrils du territoire. Cet événement s’échelonne de la course « familiale », sur 3km, à la « contrebandiaire » où 6 terrils sont à gravir, le long de 67km de course. -> Bien d’autres temps forts sportifs de plus petit envergure sont présents voici donc une liste non exhaustive: L’open international de Tennis Féminin, le concours hippique, les 24h du Bassin Rond… 30
  32. 32. Source: Structures touristiques, Map info, Adobe illustrator, Jonathan Loope 2.3 Des hébergements nombreux aux occupations variables La capacité d’accueil touristique est constituée de l’ensemble des hébergements à vocation touristique (meublés, gîtes, hôtels…) présents sur le territoire de La Porte du Hainaut. Cette dernière présente une grande diversité de l’offre aussi bien dans le type d’hébergement que dans la gamme proposée. 31
  33. 33. L’offre est essentiellement regroupée sur la commune de Saint-Amand-lesEaux en raison de la présence des Thermes et du Pasino, deux importants capteurs de touristes qui passent plusieurs nuits sur le territoire, avec notamment une moyenne 3 semaines pour effectuer une cure. Néanmoins, d’autres communes présentent un réceptif touristique. o Location meublées Clévacances : Répartition du nombre de structure d'hébergement 3% 4% 2% 14% 4% 48% 25% Meublés touristiques Meublés Clévacances Gîtes ruraux Gîtes de séjour Chambres d'hôtes Campings Hôtels Source : Jonathan Loope : Bilan touristique de La PdH 2012, excel des hébergements dédiés aux curistes Un meublé Clévacances est par définition « Un hébergement de Tourisme ayant reçu le label de l’association Clévacances. Cette labellisation se fait par le préfet sur conseil de l’Office de Tourisme selon une grille de critère instituée par l’association, attribuant à l’hébergement de 1 à 5 clés. Ce label est un gage de qualité de l’hébergement de Tourisme ». Leurs localisations correspondent à la proximité de l’établissement des Thermes en se concentrant sur une unique commune qui est celle de Saint-Amand-les-Eaux. Elles représentent 25% des hébergements touristiques proposées sur le territoire, soit 35 meublés ayant une capacité totale d’accueil de 112 personnes. En plus de se situer non loin de l’établissement thermal leurs périodes d’ouvertures correspondent avec ce dernier, allant de début mars à fin novembre, soit environ 39 semaines. La qualité des hébergements est quant à elle variable, allant de 1 à 4 clés mais, ce sont les 3 clés vacances qui dominent cette offre avec 22 hébergements. Après enquête auprès des propriétaires, il est possible d’estimer le taux d’occupation moyen des Clévacances à 69.43% en 2012. Un pourcentage qui va varier selon les clés car en effet, plus une location est classée, moins le taux d’occupation est important, allant ainsi de 66.21% pour des 3 clés à 75,85% pour les 1 clés. L’étude jugée au première abord pouvait laisser penser que les tarifs (plus élevés chez les mieux classés d’environ 200 € de différence pour 3 semaines) étaient la seule raison de ce déséquilibre. Mais ceux ci allaient à l’encontre du bilan national Clévacances 2012, estimant que le taux d’occupation des 3 clés vacances étaient de 71% contre 56% pour les 1 clés. C’est donc une nouvelle fois la proximité des Thermes qui influe au même titre que les tarifs sur l’occupation des hébergements. 32
  34. 34. Le bilan national montre également un taux d’occupation global de 67% pour les établissements (chiffre stable par rapport à 2011), plaçant le territoire de La Porte du Hainaut ainsi que la région toute entière (71%) au dessus de la moyenne nationale. o Locations meublées touristique: la force du territoire D’après la définition légale un meublé touristique est « Une villa, un appartement ou un studio meublé, à l’usage exclusif du locataire, offert en location à une clientèle de passage qui effectue un séjour caractérisé par une location à la journée, à la semaine ou au mois et qui n’y élit pas domicile ». « Les meublés de Tourisme sont répartis dans l’une des catégories exprimées par un nombre d’étoiles croissant suivant leur confort fixées par arrêté ». Code du Tourisme. Article D324-I, D324-2 Elles représentent plus de 48% des structures d’hébergements proposées sur le territoire, la désignant comme l’offre la plus importante. De façon détaillée ces locations correspondent à 70 chambres de 2 à 4 personnes réparties sur 37 propriétaires qui louent à 73% depuis au moins 3 ans. Cette catégorie offre ainsi une capacité d’accueil totale de 163 personnes sur une durée moyenne de 42 semaines. La majorité de ces hébergements est de nouveau localisée sur la commune de Saint-Amand-les-Eaux ou dans les villes voisines en raison de la proximité des activités proposées. Ce sont ici les meublés touristiques classés 3 étoiles et les non classés qui prédominent avec 52 structures (respectivement 26 pour les deux). Ils sont également les plus représentatifs en terme d’occupation avec 64.60% pour les hébergements 3 étoiles. Le taux d’occupation global fixé à 59,21% en 2012 a perdu en l’espace de deux ans -7.54 points. Cette baisse s’explique d’une part par la hausse de fréquentation des excursionnistes plutôt que des touristes mais, également en raison d’un manque d’information des propriétaires de meublés ayant eux les années précédentes une forte occupation. Du côté des tarifs les meublés touristiques et locations Clévacances proposent des formules sur 3 semaines afin de capter un maximum de curistes. Les prix varies respectivement de 564€ à 691.62€ qui peut s’expliquer par le prix d’adhésion du label Clévacances de ** renouvelable tout les 3 ans. C’est un gage de qualité qui n’apporte malheureusement pas plus de clientèle d’après les propriétaires, en raison notamment de l’absence d’une centrale de réservation. Type de structure Meublés Touristiques Meublés Clévacances 33 Taux d’occupation 2010 Taux d’occupation 2011 Taux d’occupation 2012 Taux de croissance annuel moyen 67.21% 63.59% 59.67% -16.19% 70.60% 63.83% 69.43% -1.19%
  35. 35. Evolution 2007-2010 de l'offre hébergements des Meublés Meublés Touristiques Meublés Clévacances 84 77 57 58 27 2007 2008 2009 65 29 36 35 29 20 70 2010 2011 2012 Source : Jonathan Loope : Bilan touristique de La PdH 2012, Excel o Les hôtels : des établissements en perte de vitesse « Les hôtels sont classés ou homologués Tourisme par arrêté préfectoral après délibération de la commission départementale d’action touristique. Les hôtels de Tourisme, quel que soit le nombre de chambres, sont répartis dans l’une des catégories désignées par un nombre d’étoiles croissant, en fonction de critères fixés par un tableau de classement élaboré par l’organisme mentionné à l’article L . 141-2 et homologué par arrêté du ministre du Tourisme. Le tableau de classement est révisé au moins tous les cinq ans ». Définition LegiFrance : Article D311-5 du code du Tourisme. Au nombre de 6 sur le territoire de La Porte du Hainaut, ils offrent un potentiel d’occupation maximal de 76057 personnes établis en fonction du nombre de chambres, de leurs capacités d’accueil et des jours d’ouvertures. Ils représentent 4% des structures d’hébergement. 5 d’entre eux sont classés de 1 à 3 étoiles, mais tous sont marqués par une baisse d’occupation dès 2011, avec une estimation globale de 56.65% soit -7.69 points. Cette diminution n’est pas locale, elle se retrouve également au niveau régional avec 57,60% de taux d’occupation pour 2010 à 56% en 2012. La micro-région Hainaut-Cambrésis-Avesnois dont fait partie le territoire et établit par le CRT afin d’analyser l’hôtellerie, présente le mois de septembre et d’octobre comme le plus propice à la hausse de fréquentation. Cela s’explique d’une part par un fort taux de retraités venus visiter les alentours hors des périodes d’affluence, ainsi que par la présence de nombreux touristes professionnels de passage représentant à eux seuls 59% des réservations sur cette micro-région durant l’année 2011. A travers le bilan annuel touristique 2012 établi par le CRT, Il est intéressant de voir que seul les établissements 1 et 4 étoiles sont en hausse par rapport à l’année dernière. Les hôtels 3 étoiles (qui représentent 50% de l’offre de La Porte du Hainaut) baissent de 1.8 points avec une très légère hausse en avril et juillet d’environ +0.3 point. 34
  36. 36. Du territoire De la région Taux d’occupation des hôtels du territoire et de la région 2010 2011 2012 64,34% 62,10% 56,65% 57,60% 58,00% 56,00% Source : Jonathan Loope : Bilan touristique de La PdH 2012, excel o Gîtes ruraux : des hébergements qui se portent bien Un Gîte rural est « Un logement de vacances, classé meublé de Tourisme, dans une maison située en espace rural, dans un bourg ou à l’extérieur. Il est destiné aux particuliers ou familles et se loue en priorité à l’unité semaine, mais des locations de week-end ou de milieu de semaine peuvent également être pratiquées. Les Gîtes ruraux font l’objet d’un classement en épis (1 à 5) en fonction de leurs environnements extérieur, de la qualité du gros œuvre et de l’aménagement intérieur ». A la différence du label Clévacances les Gîtes ruraux, de séjours et les chambres d’hôtes sont gérés par le label Gîtes de France qui dispose d’une centrale de réservation via leur site internet, permettant un suivi plus poussé de leurs évolutions. Au nombre de 21, ils sont éparpillés sur l’ensemble du territoire et peuvent accueillir un maximum de 80 personnes toute l’année. Pour ce qui est de leurs labellisations qui varient peu (entre 2 et 3 épis), elles n’ont pas de réelle influence sur la fréquentation des hébergements. Le client fait ici plus attention aux activités proposées, sites à visiter à proximité avant d’effectuer la réservation. Les taux d’occupation sont en net augmentation depuis 3 ans, passant de 67.15% à 75.90% contrairement au département du Nord qui est lui en Taux d'occupation des Gîtes Ruraux du baisse depuis cette période (72% à 69% territoire et du département en 2012). 0,9 0,85 De même que le CRT les gîtes de France Nord ont condensés leurs informations en micro-région, plaçant le territoire dans la rubrique Hainaut-CambrésisValenciennois. Cette dernière présente une fréquentation stable contrairement aux 4 autres du département. 0,8 0,75 0,7 0,65 0,6 0,55 0,5 2009 2010 Du territoire 2011 2012 Du département Les gîtes offrent une formule curiste de Source : Jonathan Loope : Bilan touristique de La PdH 2012,excel semaines pour un prix nettement supérieurs aux hébergements précédant qui est de 797.86€. 35 3
  37. 37. o Gîtes de séjour : une offre peu présente mais toujours importante Il s’agit des Gîtes conçus pour l’accueil et le séjour à la nuitée, de groupes de jeunes ou d’adultes à partir de 12 personnes, imposant la présence du propriétaire ou du gestionnaire à proximité. Des activités complémentaires (sportives, culturelles…) doivent êtres proposées soit par l’équipe d’accueil, soit par des organismes extérieurs. 4 Gîtes de séjours sont présents sur le territoire, offrant une capacité d’accueil de 80 personnes qui sont ouvert toute l’année. Le taux d’occupation global de ce type d’hébergement est de 40.98%. il reste positif à par rapport à celui de l’année 2010 mais négatif vis à vis de l’année 2011. Du territoire Du département Taux d’occupation des Gîtes de séjour 2010 2011 2012 29,77% 31,27% 31,23% 37,43% 45,62% 40,98% Source : Jonathan Loope : Bilan touristique de La PdH 2012,excel Des chiffres qui s’expliquent essentiellement par le type de clientèle : des touristes d’affaires étrangers qui séjournent sur le territoire pour plusieurs semaines/mois dans le cadre de divers chantiers de construction. Sur les 303364 clients des Gîtes de séjours du département du Nord, 77485 ont été hébergés sur la microrégion Hainaut-Cambrésis-Valenciennois représentant une baisse du taux de croissance annuel moyen de -0.29% qui reste malgré tout supérieur à celui du département (-1.23%). Enfin, il est à noter la présence d’un Gîte labellisé Panda. Ce label requière la labellisation des Gîtes de France, d’être situé sur un territoire de Parc naturel régional et d’être à proximité d’un chemin de randonnée. Il repose sur différents critères afin de toujours faire référence en matière de Tourisme durable. Le terme Panda fait bien sûr référence à l’association WWF co-initiateur du projet. o Chambres d’Hôtes : la nouveauté du territoire « Les chambres d’hôtes sont des chambres meublées situées chez l’habitant en vue d’accueillir des touristes, à titre onéreux, pour une ou plusieurs nuitées, assorties de prestations » Définition LegiFrance : Article L324-3 du code du Tourisme. Avec seulement 4 chambres d’hôtes jusqu’en 2010 c’est la nouveauté du territoire puisqu’on dénombre aujourd’hui près de 14 offres réparties encore une fois sur l’ensemble du territoire de La Porte du Hainaut. 36
  38. 38. D’une capacité totale de 27 personnes ces hébergements ouverts sur environ 40 semaines ont un potentiel d’occupation maximum de 7823 personnes. Les propriétaires fortement investis n’ont pas hésité à surclasser leurs chambres via Gîtes de France et le label Clévacances. On retrouve ainsi 8 chambres d’hôtes possédant 3 épis, une d’un épi, 2 chambres 3 clés et 3 autres 4 clés. Le taux d’occupation de 40.92% reste relativement stable vis-à-vis de l’année 2010 (40.50%), la microrégion quand à elle connait une légère baisse d’environ 2% sur la même période. A noter que les tarifs moyens par nuit des chambres d’hôtes sont de 64.67€ pour 1 personne et 75.33% pour deux personnes o Campings : des hébergements en crise « Les campings sont destinés à l’accueil de tentes, de caravanes, de résidences mobiles de loisirs et d’habitations légères de loisirs. Ils sont constitués d’emplacements nus ou équipés de l’une de ces installations ainsi que d’équipements communs». Définition DGCIS Au nombre de 3 sur la zone d’étude, ils sont répartis de part et d’autre du territoire. Ouverts environ 256 jours, les campings ont un potentiel d’occupation maximal de 978298 places. Le taux d’occupation général des campings qui est aujourd’hui de 63.26% a perdu en l’espace de 3 ans 13,07 points, avec une baisse encore plus importante entre 2010 et 2011. La fréquentation de ces établissements est fortement liée aux conditions climatiques qui n’ont malheureusement pas été bonne depuis 2 ans. Cette forte baisse se retrouve sur l’ensemble de la région qui n’a jamais vécu une chute aussi importante depuis 2005. Le taux d’occupation (25%) était en hausse chaque année depuis 2008. Il est à noter également que ce taux est composé en grande majorité par des HLL (habitations légères de loisirs) qui par définition sont « des constructions démontables ou transportables destinées à une occupation temporaire ou saisonnière à usage de loisir » R.111-31 du code de l’urbanisme 2010 76.33% Taux d’occupation des Campings 2011 59.93% 2012 63.26% Source : Jonathan Loope : Bilan touristique de La PdH 2012 o Aire d’accueil Camping-car : une structure à faible demande Est une station permettant aux camping-cars d’effectuer des opérations techniques vis-à-vis de l’autonomie et de la propreté (vidange des eaux usées, des eaux noires ainsi que le remplissage des réservoirs d’eau potable. Une seule aire d’accueil est présente sur le territoire. Elle est à la charge de l’Office de Tourisme de La Porte du Hainaut qui veille à rendre services aux clients. Malgré les 4 emplacements disponibles peu d’entre eux viennent sur le site (1.73% en termes de taux d’occupation). Ce pourcentage a été évalué en 37
  39. 39. fonction des services rendus auprès des campings-caristes et ne prend pas en compte ceux qui n’en ont pas demandés. Source: Map info, adobe illustrator, Jonathan Loope 38
  40. 40. Synthèse Le tourisme du territoire de La Porte du Hainaut est géré par un Office de Tourisme intercommunal au statut EPIC, lui permettant de vendre des produits. Il est situé sur la commune de SaintAmand-les-Eaux et une antenne se situe sur la commune de Bouchain. Le principal problème de cet office de tourisme réside dans sa  qualité à promouvoir et à communiquer son tourisme. Un site internet vieillissant, un retard grandissant sur le E-tourisme, un emblème non représentatif du territoire disposé sur les brochures … L’office de tourisme gère deux équipements que sont le Port fluvial de Saint-Amand-les-Eaux et le Parc de La Porte du Hainaut à Raismes. Il met ainsi en place des visites guidées et des randonnées thématiques sur ces deux zones.  Le territoire se compose de 14 musées fortement orientés sur le passé industriel, d’une station thermale reconnue depuis des siècles (la seule au Nord de Paris), d’un casino qui permet de lisser la fréquentation touristique saisonnière, d’un parc d’attraction et de nombreuses autres structures de loisirs et de divertissement.  Le territoire dispose également de divers temps forts culturels, comme les carnavals ou diverses reconstitutions de l’époque. Des temps forts sportifs sont également organisés, à l’instar du « ParisRoubaix », de la course des terrils…  A côté de cela, gîtes, meublés, hôtels, campings…permettent d’héberger la clientèle touristique. Malgré une baisse du taux d’occupation vis-à-vis des années précédentes, ce taux reste supérieur à celui du département et de la région.  Ce sont principalement les curistes qui remplissent les hébergements du territoire. Les meublés touristiques représentent 48% de l’offre locative. Peu présentes il a quelques années, les chambres d’hôtes constituent un nouveau type d’hébergement sur le territoire, favorable aux courts séjours.  39 2002 : Création d’un office de tourisme intercommunal 29044 personnes ayant visité le site internet 200000 visiteurs au Parc de La Porte du Hainaut 3284 personnes ayant participé aux visites guidées mises en place par l’Office de Tourisme 5 offres de randonnées par l’Office de Tourisme 349,4km de sentier de grande randonnée 14 musées pour 81907 visiteurs en 2012 10771 curistes en 2012 486 398 joueurs au casino 200000 visiteurs au parc d’attraction le Fleury 2.4 km constituant la trouée d’Arenberg 48% de meublés touristiques Taux d’occupation des meublés Clévacances en 2012 : 69,43% +9 points de taux d’occupation des gîtes de séjour entre 2010 et 2012 -13 points de taux d’occupation des campings entre 2010 et 2012
  41. 41. III Stratégie de développement pour le territoire 3.1 Caractérisation du concept et du positionnement de La Porte du Hainaut  Concept Au travers des différents enjeux dégagés dans les deux premières parties ainsi que des recherches effectuées et à partir du cadre réglementaire, le concept suivant a été formulé : « La Porte du Hainaut doit s’affirmer comme LA destination au passé industriel accordé à un environnement de nature et de bien-être » Cette notion évoque tout d’abord l’idée de « destination » qui par définition est le « lieu vers lequel quelque chose ou quelqu’un se dirige, est dirigé » dictionnaire Larousse. Elle doit donc être suffisamment attractive et distinctive par rapport aux autres territoires de la région, pour donner envie aux excursionnistes ou aux touristes de si arrêter un ou plusieurs jours. Elle doit être également connue et reconnue aux moyens de supports médiatiques (sites internet, réseaux sociaux, journaux…) et par le bouche à oreille qui, selon une étude publiée en 2009 (PhoCus Wright) est la principale source d’inspiration pour un client, qui sera alors incité ou non à choisir un produit, un service (34%). Ensuite, l’idée de « passé industriel » qui fait, référence aux sous-parties 1.2 et 2.2. En effet, comme évoqué précédemment, La Porte du Hainaut jouit d’un passé industriel exceptionnel : Faïencerie, chaïneries et brasseries ont fait vivre des milliers d’habitants durant plusieurs siècles. Mais ce sont surtout les industries minières qui ont laissé leur empreinte sur le territoire. D’une part, les industries d’extractions minières, qui doivent leur existence sur La Porte du Hainaut à la Compagnie des mines d’Anzin, qui investiront énormément sur le territoire à travers la création de nombreux puits d’extraction, terrils, habitations ouvrières… D’autre part, les sidérurgies, concentrées en grand nombre sur et aux alentours de la commune de Denain, considérée à l’époque comme la capitale de la sidérurgie en France. Du fait de l’inscription du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais au patrimoine mondial de l’UNESCO le 6 juillet 2012 et de la création de la marque Bassin minier en juin 2013, ce patrimoine devient pour la région un véritable atout touristique reconnu mondialement. Le concept ne devait absolument pas épargner « environnement de nature » du territoire, présenté dans le 1.3 : une notion qui entre parfaitement dans le cadre réglementaire propre à « La Porte du Hainaut ». Le premier Parc naturel régional Scarpe-Escaut, de nombreuses zones natura 2000, des hébergements classées Gîtes Panda et des activités de sports de nature et de plein air qui en font de ce territoire un espace propice au tourisme vert, en pleine expansion depuis quelques années. 40
  42. 42. Enfin, le territoire de « Bien-être », faisant référence aux Thermes de Saint-Amand-les-Eaux. Cette structure constitue le seul complexe au Nord de Paris et apporte au territoire près de 10000 curistes qui fréquentent pendant 3 semaines des hébergements, musées et autres activités proposées tout au long de l’année. Une étude réalisée par veilleinfotourisme en 2008 révèle que ces derniers sont présents aux Thermes pour une cure sur prescription de leur médecin généraliste (47%) ou suite à l’avis d’un spécialiste (21%). En France, les 2/3 des curistes sont des personnes du troisième âge, retraités, dont la moyenne d’âge était estimée en 2007 à 63 ans toujours d’après cette même étude. L’arrivée de cette clientèle exigeante sur le territoire de La Porte du Hainaut a amené l’office de tourisme à s’adapter, en mettant en place des conférence médicales, des hébergements de qualité, en formant des guides curistes ou encore en proposant des activités de remises en forme (pour satisfaire au mieux les curistes).  Positionnement Le positionnement définit avant tout en quoi la destination touristique est unique, spécifique et donc apte à séduire les touristes. Il résulte de la rencontre entre plusieurs éléments du territoire qui sont : son identité, ses offres, les attentes et besoins de la clientèle, les objectifs et enfin la concurrence avec les territoires voisins. Il peut ainsi se résumer à travers ce schéma : Un patrimoine riche: Une nature de qualité: Des habitations minières/ des terrils/ des chevalements/ un patrimoine religieux/ fortification Vauban/ PNR Scarpe-Escaut/Natura 2000 / réserves biologiques/ des rivières/ une faune et flore préservées/ calme... Un espace de loisirs et de bien-être: Un parc d'attraction/ des sports de nature et de plein air/ des musées/ une station thermale... Une terre de caractère : Les Nordistes/ dimension humaine/ valeur du travail au fond des mines et dans les usines / social/ famille/ résistance durant la guerre / la chaleur humaine... Des entitées propres : L’amandinois et sa périurbanisation/ le Denaisis au fort passé industriel/ l’Ostrevant est sa ruralité/ Au coeur d'agglomération Valencienne, Lille, Douai Un poids industriel : Contraste Sevelnord/ GSK/ Societé des eaux minérales / Malaquin/ La choulette/ emplois/ des visites Source: Excel, Jonathan Loope 41
  43. 43. En découle un fort contraste entre le tourisme de nature et de bien-être, et le tourisme de découverte économique. Ce contraste ferait du territoire de La Porte du Hainaut une destination unique dans la région du NordPas-de Calais. Puisque même si chaque élément est retrouvable dans la région, la combinaison est elle unique : -> Un patrimoine industriel riche : Longtemps oublié le patrimoine industriel devient aujourd’hui pour chaque commune et agglomération du Nord-Pas-de-Calais un fort atout culturel, touristique et économique. Le territoire de La Porte du Hainaut n’est pas le seul à disposer de ce patrimoine on dénombre 5 à 6 communautés d’agglomérations à fort potentiel dont notamment la CA-Lens-Liévin ou l’on retrouve par exemple les terrils 11/19 et celle de Henin-Carvin qui ne promouvoi pas encore son tourisme. -> Une Nature de qualité : Outres les nombreuses zones Natura 2000, réserves biologique, ZIEFF, la région compte également 2 autres Parc naturels régionaux que le PNR de l’Avesnois étendu sur 1250 km² au sud du département du Nord et le PNR des Caps et Marais d’Opale étendue sur 1320 km² sur la façade maritime Est du Pas-de-Calais. Tout deux sont 3 fois plus grand que le Parc Naturel Régional Scarpe-Escaut situé sur le territoire de la Porte du Hainaut. -> Bien-être : La Porte du Hainaut possède la seule station thermale du Nord-Pas-de-Calais. Cependant il a noté la présence d’un institut de thalassothérapie (soins à base d’eau de mer), sur la commune du Touquet-Paris-Plage et à proximité du parc naturel régional des Caps et Marais d’Opale. Le concept sous forme de graphique Hébergements touristiques 4 Souvenirs et vente de produit locaux 3 Restaurants 2 1 Autres patrimoine 0 Habitants Cure, remise en forme Excursionnistes Cours séjours Curistes Activités de loisirs et divertissements Patrimoine industriel Sites naturels Source: Excel, Jonathan Loope 42

×