Julia & Roem (Enki Bilal)

5,417 views
5,250 views

Published on

0 Comments
1 Like
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

No Downloads
Views
Total views
5,417
On SlideShare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
2,634
Actions
Shares
0
Downloads
0
Comments
0
Likes
1
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Julia & Roem (Enki Bilal)

  1. 1. JULIA & ROEM Enki BILAL casterman
  2. 2. JULIA & ROEM Enki BILAL
  3. 3. En guise de prologueLE COUP DE SANG est le nom du dérè glementclimatique brutal et généralisé qui s’est abattu sur la Terre.La planè te est totalement désorientée, dévastée, morceléepar des catastrophes naturelles hors norme.En quelques semaines, le Monde a perdu tout semblantde cohérence. La nature a craché sa colè re.Plus que jamais, la survie est une affaire individuelle.La recherche d’eau douce potable devient la préoccupationpremiè re, chacun pour soi.Seuls quelques Eldorados, réunissant toutes les conditionsde survie, subsistent encore (lieux géographiques improbables,préservés par les événements). Les hommes seraient en trainde s’y réorganiser.Communications déréglées, transports maritimes dangereux,transports aériens rares, seule la terre bien dure et bien fermeoffre à certains le moyen de gagner ces lieux.L’histoire commence sur la Route…
  4. 4. « Y a une route, c’est mieux que rien,sous les semelles c’est dur et ça tient. » Gérard Manset
  5. 5. Ça tangue sous les roues.Depuis le pont effondré, ça tangue sous les roues¼Je roule dans un désert qui devrait être celui de Gobi, et ça tangue sous moi parce que cest le désert lui-même qui tangue, je le vois bienà la ligne dhorizon tout autour¼ 5
  6. 6. Le désert flotte sur une mer dont tous les paramètres de mes radars devenus fous indiquent quelle devrait être Baltique¼ Le sol est déployé sur leau comme une couverture sur un lit. Cest la réalité¼ 6
  7. 7. ¼ Parce que depuis le Coup de Sang, seule la folie ne se trompe pas¼ Je crois en cette géographie chamboulée, recomposée de fond en comble, et je ne crois plus en Dieu¼ Le plasticien, le chirurgien qui a lifté à ce point lécorce terrestre, ce ne peut être lui, car ce chirurgien, à lévidence, cest la Terre elle-même¼ Je le sais, parce que je suis fou. 7
  8. 8. Roem¼ Si tu devais regretter une chose¼ ¼ Une seule chose que taies pas connue dans Une seule ? ta vie avant de crever¼Une seule¼ Sans hésiter, une histoire damour¼ la Vraie, la Grande¼ Celle qui tue¼ 8
  9. 9. Cest bizarre, jen suis pas là¼Moi, ce serait plutôt un désir de pôlenord, bien blanc, bien glacé, bien dur,avec les ours et les pingouins¼ Cest con, non ? Ce qui est con, Merkt, cest quaujourdhui plus personne ne sait où il se trouve, ton pôle nord¼ Personne. 9
  10. 10. La nuit, jai déjà remarqué, la couverture qui sétale sur le paysage change de nature. Moins organique que dans la journée, elle donnelimpression de laisser passer un air frais et une énergie venus dailleurs. Je me remettrais presque à croire en Dieu entre le coucher et le lever du soleil. La nuit, aussi, je fais deux choses¼ 10
  11. 11. ¼ Je fume pour ne pas dormir, et je ne roule jamais pour préserver les batteries solaires de la Ferrari.Roem, non, on va pas se refaire une journée¼ ça sert plus à rien davancer, cette marche, çana plus aucun sens, la route, elle chaloupe sous nos pas¼ Javais le pied marin et maintenantjai la gerbe en me traînant dans un désert au milieu de nulle part¼ Autant crever ici¼ Tu as raison, ici cest très bien¼ 11
  12. 12. En plein cú ur de rien¼12
  13. 13. Il ta demandée en mariage ? Ça te regarde ?13
  14. 14. Il est fou damour, ça se voit : ses traits¼ Cette espèce de crispation, de sidération dès quil te regarde, la voix blanche quand il te parle¼ Surprenant chez un homme de son âge¼ Mais de quoi je me mêle ? Il a quoi, au moins quarante ans¼ Le double de toi, ma petite Julia¼ Tu laimes au moins ? En tout cas, ton père, lui, il en est fou¼ Tybb, cest dégueulasse de dire ça !TYBB est dégueulasse, cest nouveau pour personne, mais il na pas tort de dire ça. Papa ne cachait pas son envie de voir Kyle resteravec nous. Les armes, les munitions, les médicaments, lhélicoptère(!), plus tout un tas dautres choses, ça fait une dot pas négligeablepar les temps qui courent¼ Tu vas dire oui ? Je te dis merde ! 14
  15. 15. Dégustation de conserves deluxe, ce soir, ça vous tente ? Kyle ! Pour toi Tybb !¼ Chose promise¼ WoW ! Attention, ce nest pas un jouet. 15
  16. 16. Merci, Kyle¼Vous memmenez faire un touren hélico ? On va bien finir partrouver dautres réserves¼ Tu lis dans mes rêves, Julia¼ 16
  17. 17. Un mot sur la perception et la propagation du son, depuis la Grande Colère de la Nature¼ Le coup de feu que je viens dentendre, par exemple, je narrive pas à le situer dans lespace, comme je pouvais le faire avant, avec précision, sur un champ de bataille notamment. Comme si lair était moins compact, et les masses nuageuses plus réfractives. Mais ce coup de feu, tout de même, je le situerais dans un périmètre proche. Donc, prudence !Dautant quil y a chute soudaine devisibilité¼ Ça arrive souvent en fin dejournée, le sable se mettant à léviterau-dessus du sol. !? 17
  18. 18. ça va, jeune homme ? Vous mentendez ? 18
  19. 19. Déshydratés¼ Ils étaient déshydratés, à la limite de la rupture. Ouvrez la bouche ! Il me faudra pas mal de patience pour leur faire avaler deux capsules deau en poudre chacun. Le processus est facile à contrôler lorsque les Encore¼ muscles de la bouche répondent correctement, mais là, létat de paralysie des deux gamins rendait la chose franchement dangereuse. Il faut savoir quune fois la capsule fondue sous la langue (compter quatre secondes), la poudre, au contact de la salive, se transforme instantanément en léquivalent de trois gorgées moyennes deau quil vaut mieux maîtriser pour les orienter vers le bon tuyau. 19
  20. 20. Je nen finis évidemment pas, dans de telles situations, de mextasier (et de minterroger) sur cette eau en poudre, invention génialement absurde venue don ne sait où, et dont seules certaines armées avaient commencé à disposer peu de temps avant le Coup de Sang¼ Comme si la Nature navait pas apprécié cette intrusion humaine, une de plus (une de trop ?), dans ses affaires privées¼Si je comprends bien,on vous doit la vie ? Merci, Monsieur¼ Dordinaire, jétais celui qui ne pouvait plus rien faire pour la retenir, la vie. Je laccompagnais tout au plus vers les paradis disponibles¼Vous étiez quoi, fossoyeur ? Pas loin. Aumônier militaire¼ Jétais aumônier militaire multiconfessionnel. Un des rares¼ Je traitais du juif, du chrétien, du musulman, de lhindou, du bouddhiste égaré même, une fois. Joffrais Cest pas une réponse. mes services aux forces de lONU, les conflits ne manquaient pas¼ 20
  21. 21. Roem et Merkt étaient de bons garçons¼ Au moment du Coup de Sang, ils se trouvaient quelque part au pied des Pyrénées, côté espagnol, à faire des photos et de la musique¼ Moi, jétais en opération de sécurisation dans le désert de Gobi¼ De quoi, en toute logique, se retrouver ensemble du jour au lendemain, à tanguer sur une même route, toutes boussoles explosées et tous paramètres compressés. Bien¼ Jai fixé sur laile blessée un module autonome, genre Comment il va ? nano-labo, qui va gérer la diffusion de produits traitants... Si on lui a tiré dessus, cest quil y a du monde pas loin. Du monde armé, ouais¼ Tirer sur un milan sacré, même pour survivre, je ne le ferais pas¼Vous aussi, vous êtes armé. Cest pasbizarre pour un homme de Dieu ? Dieu est le plus grand trafiquant darmes depuis que lhomme la inventé¼ Et quand je dis ª hommeº, je dis mâle¼ Mais en ce qui me concerne, cest légitime défense, Dieu le sait. 21
  22. 22. Je peux vous poser une question ? Votre histoire deau en poudre, elle¼ Non ! Leau en poudre, vous oubliez. Jamais entendu parler. ça nexiste pas et ça nexistera jamais¼ Quest-ce qui est censé Leau. nous avoir sauvés, alors ?Jai assommé mes deux jeunes nouveaux compagnons avec un cocktail de somnifères et de régénérants militaires dernière génération.Demain, ils auront récupéré, je ne suis pas inquiet¼ 22
  23. 23. Bien rangé dans le coffre,le milan anesthésié dort¼ Une brise se lève et des effluves de pétrole viennent se mêler au goût de mon cigare¼ Cest pas désagréable¼ ¼ Tout autour, peu à peu, le sable reprend sa place au sol, dégageant lhorizon quelques secondes avant lencre de la nuit. Juste le temps dapercevoir, à quelques encablures de là, une ruine noire se dresser au bord de la route. 23

×