Hollande
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Hollande

on

  • 1,290 views

 

Statistics

Views

Total Views
1,290
Views on SlideShare
1,290
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
13
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

Hollande Hollande Document Transcript

  • "Mes chers concitoyens,Les Français, en ce 6 mai, viennent de choisir le changement en me portant à la présidence dela République. Je mesure lhonneur qui mest fait et la tâche qui mattend.Devant vous, je mengage à servir mon pays avec le dévouement et lexemplarité querequièrent cette fonction. Jen sais les exigences et, à ce titre, jadresse un salut républicain àNicolas Sarkozy qui a dirigé la France pendant cinq ans et qui mérite à ce titre tout notrerespect.Jexprime ma profonde gratitude à toutes celles et à tous ceux qui ont, par leurs suffrages,rendu cette victoire possible.Beaucoup attendaient ce moment depuis de longues années, dautres, plus jeunes, ne lavaientjamais connu. Certains avaient eu tant de déceptions, les mêmes tant de souvenirs cruels. Jesuis fier davoir été capable de redonner espoir. Jimagine ce soir leur émotion, je la partage, jela ressens. Et cette émotion doit être celle de la fierté, de la dignité, de la responsabilité. Lechangement que je vous propose, il doit être à la hauteur de la France. Il commencemaintenant.Aux électeurs -- et ils sont nombreux-- qui ne mont pas accordé leur suffrage, quils sachentbien que je respecte leurs convictions et que je serai le président de tous. Ce soir, il ny a pasdeux France qui se font face. Il ny a quune seule France, une seule nation, réunie dans lemême destin. Chacune et chacun en France, dans la République, sera traité à égalité de droitet de devoir. Aucun enfant de la République ne sera laissé de côté, abandonné, relégué,discriminé. Et la promesse de la réussite sera honorée pour laccomplissement pour chacun,pour sa vie et pour son destin personnel. Trop de fractures, trop de blessures, trop de ruptures,trop de coupures ont pu séparer nos concitoyens. Cen est fini.Le premier devoir du président de la République est de rassembler et dassocier chaquecitoyen à laction commune pour relever les défis qui nous attendent. Et ils sont nombreux, ilssont lourds. Le redressement dabord de notre production pour sortir notre pays de la crise, laréduction de nos déficits pour maîtriser la dette, la préservation de notre modèle social pourassurer à tous le même accès aux services publics, légalité entre nos territoires -- je pense auxquartiers de nos villes et aux départements ruraux --, la priorité éducative -- lécole de laRépublique qui sera mon engagement--, lexigence environnementale, la transition écologiqueque nous devons accomplir, la réorientation de lEurope pour lemploi, pour la croissance,pour lavenir.Aujourdhui même où les Français mont investi président de la République, je demande à êtrejugé sur deux engagements majeurs: la justice et la jeunesse. Chacun de mes choix, chacunede mes décisions se fondera sur ces seuls critères: est-ce juste ? Est-ce vraiment pour lajeunesse ? Et quand au terme de mon mandat, je regarderai à mon tour ce que jaurai fait pourmon pays, je ne me poserai que ces seules questions: est-ce que jai fait avancer la cause delégalité ? Est-ce que jai permis à la nouvelle génération de prendre toute sa place au sein dela République ?Jai confiance en la France, je la connais bien. Jai pu autour de cette France-là, que jai visitée,que jai rencontrée, mesurer à la fois les souffrances, les difficultés de bien trop nombreux denos concitoyens et en même temps, jai pu relever tous les atouts, toutes les forces, toutes les
  • chances de notre pays. Je nous sais capable, nous peuple de France, de surmonter lesépreuves, de nous redresser, nous lavons toujours fait dans notre histoire, nous avons toujourssu surmonter les épreuves, nous y réussirons encore pour les cinq ans qui viennent.Les valeurs de la République, la liberté, légalité, la fraternité, la dignité humaine, légalitéaussi entre les hommes et les femmes, la laïcité. Tout cela, cest autant de leviers pour nouspermettre daccomplir la mission qui est la mienne. Jai évoqué tout au long de ces derniersmois le rêve français, il est notre histoire, il est notre avenir, il sappelle tout simplement leprogrès, la longue marche pour quà chaque génération, nous vivions mieux. Ce rêve françaisqui est celui que vous partagez tous de donner à nos enfants une vie meilleure que la nôtre.Cest ce rêve français que je vais mefforcer daccomplir pour le mandat qui vient de mêtreconfié.Mais aujourdhui même, responsable de lavenir de notre pays, je mesure aussi que lEuropenous regarde, et au moment où le résultat a été proclamé, je suis sûr que dans bien des payseuropéens, cela a été un soulagement, un espoir. Lidée quenfin laustérité ne pouvait plus êtreune fatalité, et cest la mission qui désormais est la mienne, cest-à-dire de donner à laconstruction européenne une dimension de croissance, demploi, de prospérité, bref davenir etcest ce que je dirai le plus tôt possible à nos partenaires européens et dabord à lAllemagne,au nom de lamitié qui nous lie et au nom de la responsabilité qui nous est commune.Mesdames, messieurs, chers concitoyens, nous ne sommes pas nimporte quel pays de laplanète, nimporte quelle nation du monde, nous sommes la France. Et président de laRépublique, il me reviendra de porter les aspirations qui ont toujours été celles du peuple deFrance, la paix, la liberté, le respect, la capacité de donner au peuple le droit aussi desémanciper de dictatures ou déchapper aux règles illégitimes de la corruption. Eh bien oui,tout ce que je ferai sera aussi au nom des valeurs de la République partout dans le monde.Le 6 mai doit être une grande date pour notre pays, un nouveau départ pour lEurope, unenouvelle espérance pour le monde. Voilà le mandat que vous mavez confié. Il est lourd, il estgrand, il est beau.Jaime mon pays, jaime les Français et je veux quentre nous, il y ait cette relation, celle quipermet tout et qui sappelle la confiance.Enfin, avant de vous quitter -- mais je reviendrai -- je veux saluer tous ceux qui mont permisdêtre ce que je suis aujourdhui: ma famille, ma compagne, mes proches, tout ce qui faitfinalement la force dâme dun homme ou dune femme au moment où il brigue une granderesponsabilité, et là, au moment où je vais lexercer. Je salue aussi les forces politiques, lemouvement que jai dirigé. Je suis socialiste, jai toujours voulu le rassemblement de la gauchemais, plus largement, le rassemblement de tous les républicains. Et je salue les humanistes quiont permis aussi notre victoire ce soir.Enfin, je salue mon département de la Corrèze. Je vous dois tout, vous mavez toujoursapporté vos suffrages, et encore pour cette élection, je pense que nous serons le départementqui ma donné le plus, non pas en nombre, mais en ampleur par rapport à la population.Je salue ma ville de Tulle, la ville que jai dirigée, là où nous sommes. Vous mavez permispar la légitimité du suffrage de pouvoir convaincre aujourdhui tous les Français. Maisdésormais, je suis au service de la France et je suis mobilisé dès à présent pour réussir le
  • changement. Telle est ma mission, tel est mon devoir. Servir, servir la République, servir laFrance, servir au-delà de nous-mêmes, servir les causes, les valeurs que, dans cette élection,jai portées et qui auront à être entendues ici en France, et partout en Europe et dans le monde.Vive la République et vive la France !"