LES FEMMES ÉLOIGNÉES
DU MARCHÉ DU TRAVAIL
Délégation aux droits des Femmes et à l’égalité
Mme Hélène FAUVEL, rapporteure

...
LES FEMMES ÉLOIGNÉES DU MARCHÉ
DU TRAVAIL

Cette étude cible particulièrement les femmes qui cumulent faibles
qualificatio...
Emploi et travail des femmes
La part des femmes dans la population active est passée de :
 34,5 % en 1900 à 48 % en 2010....
Déterminants de l’activité féminine
 La composition familiale est un facteur important de l’activité
féminine
 Le taux d...
Déterminants de l’activité féminine
 Un autre élément majeur est le niveau de diplôme
En 2011, entre 20 et 29 ans, le tau...
Une forte segmentation professionnelle
 Les dix métiers employant le plus de femmes représentent à eux seuls
près de la m...
« Évidence » du travail masculin, « contingence »
du travail féminin
 Le droit à l’autonomie économique des femmes, grâce...
D’autres facteurs de retrait du marché
du travail
 Discriminations au travail notamment en lien avec la grossesse
et le c...
Déficit de modes de gardes adaptés

Le Haut conseil de la famille évalue le manque de places d’accueil des
enfants à envir...
Une répartition inégale des charges familiales
entre les mères et les pères
 En 2010, les femmes consacrent en moyenne 4 ...
Congé parental = congé maternel
 L’immense majorité des bénéficiaires du congé parental (total ou
partiel) sont des femme...
Quelles conditions pour garantir le droit
au travail des femmes ?
La grande majorité des femmes éloignées du marché du tra...
Des pistes pour favoriser l’égalité des chances
et garantir la liberté de choix
 Lutter contre les discriminations dans l...
Des pistes pour favoriser l’égalité des chances
et garantir la liberté de choix
 Développer et diversifier les modes d’ac...
Des pistes pour favoriser l’égalité des chances
et garantir la liberté de choix
 Encourager une gestion partagée des resp...
Œuvrer pour une meilleure insertion
professionnelle des femmes,
c’est tout à la fois conforter leur statut social

et gara...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Les femmes éloignées du marché du travail

2,473

Published on

L'étude « Les femmes éloignées du marché du travail » de la délégation des droits des femmes et à l’égalité du CESE, rapportée par Hélène Fauvel (Groupe CGT-FO) et présentée en séance plénière le 25 février, analyse les différents freins qui restreignent l'accès des femmes au marché du travail et propose des préconisations pour favoriser l’égalité des chances et garantir la liberté de choix des femmes dans ce domaine.

Published in: News & Politics
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
2,473
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
5
Actions
Shares
0
Downloads
16
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Les femmes éloignées du marché du travail

  1. 1. LES FEMMES ÉLOIGNÉES DU MARCHÉ DU TRAVAIL Délégation aux droits des Femmes et à l’égalité Mme Hélène FAUVEL, rapporteure Le 25 Février 2014
  2. 2. LES FEMMES ÉLOIGNÉES DU MARCHÉ DU TRAVAIL Cette étude cible particulièrement les femmes qui cumulent faibles qualifications, difficultés d’accès ou de retour à l’emploi, notamment après une naissance, dans un contexte aggravant d’inégalité de partage des responsabilités familiales avec leur conjoint. 2
  3. 3. Emploi et travail des femmes La part des femmes dans la population active est passée de :  34,5 % en 1900 à 48 % en 2010. La croissance de l’activité féminine est sous tendue par deux évolutions majeures :  la salarisation et la continuité des trajectoires professionnelles des femmes. 3
  4. 4. Déterminants de l’activité féminine  La composition familiale est un facteur important de l’activité féminine  Le taux d’activité des mères d’un ou de deux enfants âgés de plus de 5 ans est très élevé : 89 %.  Il fléchit avec le troisième :  43 % surtout lorsque le plus jeune a moins de 3 ans. 4
  5. 5. Déterminants de l’activité féminine  Un autre élément majeur est le niveau de diplôme En 2011, entre 20 et 29 ans, le taux d’emploi des femmes sans aucun diplôme atteint  29 % pour les femmes contre 52 % pour les hommes dans la même situation. Et, à tous les âges, les femmes sont plus souvent recrutées en CDD. Leur taux d’embauche en CDD est supérieur à celui des hommes :  de 61 points pour les moins de 30 ans ;  de 11 points pour les 30-49 ans ;  de 10 points pour les 50 ans et plus. 5
  6. 6. Une forte segmentation professionnelle  Les dix métiers employant le plus de femmes représentent à eux seuls près de la moitié (45 %) de l’emploi féminin  Ces proportions sont restées stables au cours des 20 dernières années  Les métiers les plus féminisés sont souvent associés à deux caractéristiques  temps partiel  et faibles qualifications. 6
  7. 7. « Évidence » du travail masculin, « contingence » du travail féminin  Le droit à l’autonomie économique des femmes, grâce à leur travail  n’est pas encore pleinement reconnu  et la notion de salaire d’appoint reste encore très présente.  Des conditions de travail contraignantes, peu épanouissantes et un faible salaire sont largement corrélées  avec des interruptions d’activité plus fréquentes lors de la naissance des enfants. 7
  8. 8. D’autres facteurs de retrait du marché du travail  Discriminations au travail notamment en lien avec la grossesse et le congé de maternité Souvent insidieuses, elles se traduisent par :  des ralentissements dans le parcours professionnel ;  des réflexions sexistes pouvant aller jusqu’au harcèlement. Elles peuvent conduire à l’éloignement de l’emploi par lassitude. 8
  9. 9. Déficit de modes de gardes adaptés Le Haut conseil de la famille évalue le manque de places d’accueil des enfants à environ 350 000. À ce déficit s’ajoute un défaut d’adaptation, notamment en termes d’horaires et de coût. 9
  10. 10. Une répartition inégale des charges familiales entre les mères et les pères  En 2010, les femmes consacrent en moyenne 4 heures par jour aux tâches domestiques  soit une heure de moins qu’en 1986.  La durée quotidienne pour les hommes est en moyenne de 2 heures  soit la même qu’en 1986.  Les activités parentales occupent les pères  ½ heure par jour ;  contre 1 heure pour les mères. 10
  11. 11. Congé parental = congé maternel  L’immense majorité des bénéficiaires du congé parental (total ou partiel) sont des femmes :  plus de 96 %  Les mères les moins qualifiées, occupant des emplois contraignants et faiblement rémunérés  optent plus souvent pour un congé parental total long  ce qui obère leurs chances de retour dans la vie active.  40 % des mères qui ne travaillent plus  ne pouvaient pas modifier leurs horaires en cas d’imprévus  contre 27 % des mères toujours en emploi. 11
  12. 12. Quelles conditions pour garantir le droit au travail des femmes ? La grande majorité des femmes éloignées du marché du travail le sont à leur corps défendant. Ce n’est pas tant l’attrait du congé parental qui les pousse à y recourir que les difficultés de maintien en emploi. En 20 ans, la proportion de femmes au foyer par choix a été divisée par trois. La raison principale est devenue :  la fin d’un CDD : 35 % en 2011 contre 10 % en 1991 ;  ou un licenciement : 11 % en 2011 contre 4 % en 1991. Environ 40 % des mères qui se sont arrêtées de travailler après une naissance auraient préféré poursuivre leur activité. 12
  13. 13. Des pistes pour favoriser l’égalité des chances et garantir la liberté de choix  Lutter contre les discriminations dans l’accès à l’emploi et les parcours professionnels  Mettre en œuvre une politique de mixité précoce et volontariste ;  Favoriser la diversification de l’insertion professionnelle des femmes ;  Faciliter l’accès des femmes les moins qualifiées à la formation continue et/ou à la VAE ;  Rendre visibles leurs compétences ;  Préparer le retour à l’emploi des femmes en congé parental. 13
  14. 14. Des pistes pour favoriser l’égalité des chances et garantir la liberté de choix  Développer et diversifier les modes d’accueil des enfants  Renforcer le partenariat des intervenants dans le cadre des schémas départementaux de développement des services d’accueil de la petite enfance ;  Encourager l’implication des entreprises. 14
  15. 15. Des pistes pour favoriser l’égalité des chances et garantir la liberté de choix  Encourager une gestion partagée des responsabilités familiales entre les deux parents  Faire de la gestion partagée de la parentalité un objectif des politiques familiales et sociales ;  Renforcer la prise en compte de la parentalité dans la vie professionnelle ;  Prendre appui sur le succès du congé de paternité ;  Diffuser les bonnes pratiques de promotion de la parentalité auprès des salariés masculins. 15
  16. 16. Œuvrer pour une meilleure insertion professionnelle des femmes, c’est tout à la fois conforter leur statut social et garantir leur autonomie financière et familiale. 16
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×