RéPertoire Sans Couverture

  • 1,911 views
Uploaded on

 

More in: Business
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Be the first to comment
    Be the first to like this
No Downloads

Views

Total Views
1,911
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0

Actions

Shares
Downloads
1
Comments
0
Likes
0

Embeds 0

No embeds

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
    No notes for slide

Transcript

  • 1. Une nouvelle mission du CLPS: Point d’Appui aux écoles en matière de prévention des Assuétudes Le Gouvernement de la Communauté française a adopté le 21 avril 2006 un « Programme d’action de prévention des assuétudes en milieu scolaire ». Ce dernier prévoit, notamment la création d’un projet pilote mettant en oeuvre des « Points d’Appui aux écoles en matière de prévention des Assuétudes » (PAA) et a souhaité en confier la réalisation aux Centre locaux de promotion de la santé agréés en Communauté française de Belgique. Depuis septembre 2007, le CLPS est donc chargé d’un « Points d’Appui aux écoles en matière de prévention des Assuétudes » qui joue le rôle d’interface entre les services de promotion de la santé dans le domaine des assuétudes en vue : Ø de renforcer la connaissance des acteurs scolaires des écoles secondaires de la Communauté française concernant l’offre de prévention de ces services ; Ø de faciliter l’adaptation de l’offre de prévention aux besoins du milieu scolaire ; Ø de permettre un échange entre les écoles d’une part, et entre les écoles et les services d’autre part ; Ø d’impliquer les services et les écoles dans une dynamique de réseau. Les « Points d’Appui aux écoles en matière de prévention des Assuétudes » s’adressent : Aux directions, enseignants, éducateurs, médiateurs des établissements secondaires... Ainsi qu’à leurs partenaires effectifs ou potentiels, c’est-à-dire principalement : Ø les centres PMS et les services PSE ; Ø les services actifs dans le champs de la santé, de l’action sociale, de l’aide à la jeunesse (maisons médicales, services de santé mentale, centres de planning familial, service AMO,...) Ø les services spécialisés en matière d’assuétudes. Le « Points d’Appui aux écoles en matière de prévention des Assuétudes » base son approche en matière de prévention des assuétudes en milieu scolaire sur le Programme quinquennal de promotion de la santé et la Circulaire de recommandations du Gouvernement de la Communauté française relative à la prévention des assuétudes en milieu scolaire1. Cette approche y est définie comme suit : Ø la prévention des assuétudes à l’école s’inscrit dans une optique de promotion de la santé et a, en conséquence, une visée éducative. Elle ambitionne de renforcer les compétences des jeunes afin qu’ils puissent éviter une entrée dans des consommations problématiques de produits licites ou illicites ; Ø conformément à la Note de politique fédérale de 2001 relative aux drogues, la santé et le bien être du jeune constituent la dimension prioritaire de la prévention ; Ø la prévention concerne l’ensemble des assuétudes (cannabis, tabac, alcool, médicaments, jeux, etc.). 1 Circulaire n°1552 du 19/07/2006, Recommandations du Gouvernement de la Communauté française relative à la prévention des assuétudes en milieu scolaire. Autorité : Maria ARENA, Ministre Présidente chargée de l’enseignement obligatoire et de promotion sociale.
  • 2. « Dans une optique de promotion de la santé, la prévention a surtout pour but d’aider les individus à trouver les ressources pour affronter les problèmes de la vie, à comprendre le sens et les enjeux des questions qui se posent à eux, à faire des choix personnels en tenant compte du contexte social. Cette prévention a donc une visée fondamentalement éducative. Elle n’est pas axée principalement sur la connaissance des produits. Elle privilégie l’analyse des représentations sociales et la compréhension des comportements liés aux produits : abstention, consommation récréative, abus, dépendance... Elle vise à ce que chacun puisse se situer par rapport à la consommation, problématique ou non, de produits illicites ou non. »2 En matière de prévention des assuétudes chez les adolescents, les interventions efficaces seraient celles qui : Ø « s’inscrivent dans la durée et s’intègrent dans un projet global de santé ; Ø sont modulées en fonction du contexte et des besoins des jeunes ; Ø s’intègrent au territoire avec la participation de l’ensemble des intervenants ; Ø proposent une approche multidisciplinaire et multi-secteur ; Ø travaillent les compétences psychosociales dans une optique de santé globale au lieu de se focaliser sur un produit ; Ø sont construites en partenariat avec les jeunes et favorisent les méthodes interactives ; Ø interviennent à un âge précoce. »3 « L’école, deuxième milieu de vie le plus influent après la famille, est le lieu d’ancrage privilégié de ces interventions. [...] Fréquentée quotidiennement par la très grande majorité des enfants et des adolescents dans nos pays industrialisés, elle est le lieu privilégié pour les atteindre. »4 De nombreuses écoles sont déjà bien lancées, parfois sans le savoir, dans un travail de Promotion de la Santé notamment dans le domaine des assuétudes. Des discussions informelles aux projets globaux d’école, ces différentes initiatives doivent êtres soutenues, étendues et prolongées. Pour ce faire, les écoles ne manquent pas de partenaires : les acteurs de Promotion de la Santé pouvant les y aider sont nombreux, ce répertoire en témoigne ! Il importe toutefois que, pour toute action qu’elle entreprend, l’école réserve une place de choix au service de Promotion de la Santé à l’Ecole (PSE) et au centre Psycho médico-social (PMS). Partenaires internes à la structure scolaire, ils constituent des relais de première ligne en matière de santé !5 2 ASBL QUESTION SANTE, Drogues, assuétudes : Quelles prévention ?, Bruxelles, 2001 3 ROUSSEL S. et DOUMONT D., Quelle efficacité pour la prévention des addictions chez les adolescents ? in Prospectives Jeunesse Drogues, 50-51, éd. ANCIAUX L., Bruxelles, janvier-mars 2009, extrait de l’étude ROUSSEL. S et DOUMONT, D., Quelle efficacité pour la prévention des addictions chez les adolescents, Série de dossiers techniques 08-49, Avril 2008, UCL-RESO. Téléchargeable gratuitement à l’adresse suivante: http://www.uclouvain.be/reso- dossiers.html 4 BANTUELLE M., DEMEULEMEESTER, (sous la direction de) Bantuelle M. & Demeulemeester R. (2008), Comportements à risque et santé : agir en milieu scolaire, Saint-Denis, INPES. 5 LUFIN A., L’école « ensantée », éd. Service Education pour la Santé de la Croix Rouge de Belgique, Bruxelles, 2002.
  • 3. Présentation du répertoire Origine Ce répertoire a été réalisé par le « Points d’Appui aux écoles en matière de prévention des Assuétudes » et répond à une demande des Ministres de la Santé et de l’Enseignement obligatoire en Communauté française. Objectif et public Le répertoire a été créé en vue d’informer les acteurs scolaires concernant l’offre de prévention. Il est destiné aux centres PMS et aux services PSE mais également aux services spécialisés en matière de prévention des assuétudes et les services actifs dans le champ de la Promotion de la Santé de l’arrondissement de Liège. Contenu Il référence un ensemble de ressources (services, outils, formations, brochures et monographies) existantes en matière de Promotion de la santé dans le domaine des assuétudes et des conduites à risque. Dynamique du répertoire Le lecteur constatera qu’aucune page n’a été numérotée. Cette manière de procéder permetde proposer des mises à jour facilement intégrables au répertoire. Vous pourrez les obtenir en consultant les valves du site internet www.clps.be ou en vous abonnant gratuitement à sa newsletter « atout santé ». Pour les professionnels ne disposant pas d’une connection internet, les mises à jour peuvent être envoyées par la poste sur simple demande.
  • 4. Comment utiliser le répertoire ? Vous recherchez un service? Les services repris dans ce répertoire remplissent chacun des missions spécifiques et ne travaillent pas nécessairement sur les mêmes territoires. Leurs fiches ont été classées en fonction. a. Les services proposant une aide pour tout l’arrondissement de Liège : Ø Les services spécialisés en matière d’assuétudes sont des organismes dont la mission spécifique est d’assurer l’accueil, l’aide psychosociale, le traitement des personnes concernées directement ou indirectement par les problèmes d’assuétudes et ceci dans une approche multidisciplinaire. Ces services proposent également des actions et des outils de prévention. Ø Les services d’Aide en Milieu Ouvert (A.M.O.) ont pour activité l’aide préventive au bénéfice des jeunes de 0 à 18 ans. Les projets menés par les AMO s’inscrivent dans une logique préventive plutôt que curative avec comme spécificité de travailler dans le milieu de vie des jeunes et dans leurs rapports avec l’environnement social (famille, quartier, communauté culturelle, et, entre autres, l’école). Dans ce cadre, ils proposent une aide aux écoles pour développer des projets de promotion de la santé, notamment dans le domaine des assuétudes. Ø Les Services de Médiation scolaire en Région wallonne s’occupent de la prévention du décrochage et de la violence en milieu scolaire. Ils interviennent prioritairement au niveau des problèmes relationnels à l’école (au sein du groupe classe, entre les élèves et les membres du personnel, entre les parents d’élèves et les membres du personnel,...). Parmi leurs missions, ils peuvent notamment aider l’école à mettre en place des stratégies de prévention des assuétudes. b. Les services proposant une aide auprès d’une commune spécifique bénéficiant d’un Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention et/ou d’un Plan de Cohésion Sociale L’objectif principal du Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention est de « réduire le sentiment d’insécurité généré par différents phénomènes (tels que les vols, la violence, la délinquance, les nuisances publiques liées à l’usage de drogue et les nuisances sociales). »6 Vous trouverez plus de renseignements sur le site du Ministère de l’Intérieur http://www.vps.fgov.be/ Le Plan de Cohésion Sociale vise à « créer, au sein de la société, une solidarité qui réduise au minimum l’exclusion, tout en soutenant des mesures spécifiques pour aider ses membres les plus vulnérables. Il ne s’agit donc pas seulement de garantir contre les risques sociaux dans une démarche de prévention, mais bien d’assurer l’égalité des chances et des droits pour tous, dans l’ensemble des domaines de la vie quotidienne (logement, santé, culture, éducation, formation, emploi, etc.) et dans une perspective multidimensionnelle d’émancipation des personnes. Ainsi définie, la cohésion sociale englobe toutes les politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion et les politiques d’inclusion sociale ; elle poursuit un objectif ambitieux d’accès au bien-être pour tous par la promotion de l’accès effectif de tous aux droits fondamentaux. » Vous trouverez plus de renseignements sur le site de la Région wallonne http://cohesionsociale.wallonie.be Les services subventionnés dans le cadre de ces plans peuvent, eux aussi, proposer aux écoles de la commune pour laquelle ils travaillent, des actions de prévention des assuétudes. 6 http://pssp.marche.be/
  • 5. Vous recherchez un outil de promotion de la santé ? Ce répertoire présente une série d’outils de promotion de la santé (photolangages, cd- rom, expositions, jeux, dossiers et fiches pédagogiques,...). Chacun fait l’objet d’une fiche signalétique. Ces dernières ont été classées par ordre alphabétique. Le répertoire se clôture par un index reprenant les différentes thématiques abordées par les outils. La fiche descriptive de ces derniers peut-être retrouvée facilement à l’aide de la cote de classement numérique qui lui a été attribuée. Rappelons que, pour optimaliser l’utilisation d’un outil, il est nécessaire de se l’approprier et de l’adapter à la situation. En accompagnement de certains outils, des services proposent une formation à leur utilisation. Les renseignements utiles concernant ces formations ont été intégrés à chaque fiche d’outil. Vous trouverez des compléments d’information ainsi qu’une panoplie d’autres outils sur le site de l’Outilthèque PIPSA : http://www.pipsa.org. Vous recherchez une formation? Nous avons également intégré à ce répertoire quelques formations existantes sur l’arrondissement de Liège en matière de prévention des assuétudes. Des formations plus généralistes liées à la promotion de la santé ont également été inclues. Vous recherchez une information? Vous trouverez à la fin de ce répertoire une sélection de références bibliographiques de brochures récentes et de monographies ayant pour thêmes la promotion de la santé à l’école, la prévention des comportements à risques et la prévention des assuétudes. Cette sélection a été effectuée par les centres de documentation du CLPS et du Centre Nadja où ces documents sont à votre disposition. 2 SPIECE C. « Quels outils en promotion de la santé? » in Education Santé, n° 210, mars 2006. .
  • 6. 1. Les Services
  • 7. Sommaire des services a. Les services proposant une aide pour tout l’arrondissement de liège Les services spécialisés en assuétudes Ø Centre Alfa asbl Ø Centre Nadja asbl Ø Maison du social - Cellule assuétudes Ø Point cannabis de Liège de Seraing de Visé Les services d’aide en Milieu Ouvert Ø Centre Liégeois d’Aide à la Jeunesse AMO Ø Teignouse AMO Les services de médiation scolaire en wallonie Ø Service de médiation scolaire en wallonie b. Les services proposant une aide auprès d’une commune spécifique bénéficiant d’un Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention et/ou d’un Plan de Cohésion Sociale Ø La Cellule prévention de Fléron Ø Le GAPpp (Gestion, Autonomie, Prévention, produits psychotropes) de Flémalle
  • 8. a. Les services proposant une aide sur l’arrondissement de Liège
  • 9. Centre ALFA asbl Rue de la Madeleine, 17 – 4000 LIEGE : 04/223.09.03 : 04/223.56.86 : alfa_prevention@hotmail.com : www.centrealfa.be Statut juridique : asbl, Service de Santé Mentale subsidié par le Ministère de la Santé de la Région wallonne et la Communauté française. Service spécialisé en assuétudes. Responsable : Catherine DUNGELHOEFF. Personnes de contact : Florence RENARD, Dominique BIETHERES. Horaire de fonctionnement : jours ouvrables de 8h30 à 17h. Type de services proposés au secteur scolaire : Ø Accueil-information : information individuelle ou en groupe, pour les professionnels, les parents ou les jeunes, à propos de la prévention, du fonctionnement du centre, des produits, des différents traitements, de la réinsertion des toxicomanes, du décrochage scolaire en lien avec la dépendance,... Ces informations peuvent être obtenues sur le site ou au centre Alfa. Ø Prévention : un programme « à la carte » est proposé sur base de l’analyse de la demande faite avec le demandeur. Par exemple : formation des professionnels à la gestion de situation de crise et à l’animation de projets de prévention élaboré avec le demandeur. Ø Centre de documentation : relais au sein des écoles de campagnes existantes, mise à dispositio de dossiers documentaires (cannabis, alcool, tabac, obligations légales,…). Possibilité de réorientation vers d’autres services (Centre Nadja, CLPS). Ø Aide méthodologique : à destination des professionnels du milieu scolaire (PMS, PSE, éducateurs, enseignants) mais aussi d’autres institutions (AMO, Maisons de quartier,…). Ø Formation : formation généraliste à la problématique des assuétudes et formations à la carte ; formation à l’utilisation d’outils (Diabolo-Manques, Kottabos, Accro moi non plus,…). Ø Sensibilisations : informations lors de journées pédagogiques. Animation de groupes en 6 séances pour les élèves fumeurs dans le cadre scolaire. Soirées d’information pour les parents dans le cadre, ou non, de l’association de parents. Ø Tabalfa : aide au sevrage tabagique ou à une modification de la gestion de la consommation. Ø Autres : groupes de parole pour élèves ou enseignants. L Mode de traitement de la demande : contact téléphonique puis prise de rendez-vous. E La première étape est l’analyse de la demande (chez le demandeur ou au centre ALFA). S Cette analyse se fait de préférence avec plusieurs membres de l’institution demandeuse. En cas d’urgence, si le demandeur est déjà en contact avec le service ou a déjà été formé en matière d’assuétudes, l’intervention peut être très rapide. S E Public : professionnels, enseignants, particuliers, consommateurs. R Les services proposés s’adressent aux personnes : de tout âge. V I Territoire d’action : Communauté française. C E S
  • 10. Philosophie de travail Le Centre Alfa définit son travail de prévention des assuétudes en complémentarité avec le service thérapeutique. Inspirée du modèle thérapeutique, l’intervention préventive s’articule sur les approches psychosociales et systémiques. C’est-à-dire que toute demande d’intervention est analysée avec le demandeur afin d’adapter l’intervention à chaque situation. L’objectif global est toujours d’aider les demandeurs à développer une attitude préventive et/ou à gérer des problèmes de dépendance dans leur cadre professionnel ou personnel en mobilisant les ressources qui leurs sont propres et qui s’intègrent au mieux à leur contexte quotidien. Cette optique de travail s’appuie sur la conviction qu’il n’y a pas de recette préventive universelle et que les problèmes de dépendance sont le fruit de rencontres entre une personnalité et un produit dans un contexte socio-culturel et familial donné. Le travail qu’effectue le Centre Alfa en matière d’assuétudes concerne tous les types de dépendance. Le Centre Alfa propose les outils de promotion de la santé, expositions et formations suivants : Ø création de programme et d’animation « à la carte » sur base des besoins de l’école ; Ø formation généraliste à la problématique des assuétudes et des formations à la carte ; Cette formation est décrite plus en détail dans la section « formation ». Ø formation à l’utilisation des outils « Diabolo-Manques », « Kottabos », « Accro moi non plus ». Ces formations sont décrites plus en détail dans les fiches réservées aux outils concernés. L E S S E R V I C E S
  • 11. Centre NADJA asbl Rue Souverain-Pont, 56 – 4000 LIEGE : 04/223.01.19 : 04/221.18.43 : nadja.asbl@skynet.be : www.nadja-asbl.be Statut juridique : asbl subsidiée par la Région wallonne et la Communauté française, service spécialisée en assuétudes. Responsable : Dominique HUMBLET. Personnes de contact : Vinciane SCHUL, Nicole STENUIT, Gérard DAVID, Anne-France HUBEAU. Horaire de fonctionnement : jours ouvrables de 9h à 17h sauf le vendredi, fermeture à 16h. Type de services proposés au secteur scolaire : Ø Accueil-information : accueil de tout public intéressé par la prévention des assuétudes et la proposition de services adaptés à la demande. Orientation interne (au sein du service) et/ou externe vers des partenaires extérieurs. Ø Prévention : outil « Mille Facettes. Parler des dépendances avec les jeunes ». Formation à l’utilisation de l’outil ; accompagnement individualisé post-formation, supervision. Ø Centre de documentation : prêt et consultation de 9.000 documents (livres, revues spécialisées, outils pédagogiques, dossiers thématiques…) sur les assuétudes, l’adolescence, la communication, la promotion de la santé,… Accompagnement de chaque recherche documentaire à l’aide d’une base de données. Documents encodés dans la base de données Résodoc accessible via le site internet http://www.uclouvain.be/reso-webdoctes.html. Ø Aide méthodologique : à la réalisation de projets préventifs, d’animations et de travaux de fin d’étude. Ø Formation : formations aux techniques de communication en matière d’assuétudes. Supervision individelle et collective. Ø Consultations : accueil-guidance, psychothérapies individuelles et familiales pour les consommateurs. Ø Soutien aux parents : « Point d’Accueil Parents »; formation pour les parents. Mode de traitement de la demande : sur rendez-vous pour les demandes de prévention, de consultation thérapeutique et de recherche documentaire; immédiate pour la consultation de documentations. L E Public : professionnels, enseignants, PMS, PSE, consommateurs, parents, maisons de jeunes, S services d’Aide à la Jeunesse, centres d’hébergement, mouvements associatifs,... Les services proposés s’adressent aux personnes : de tout âge. S Territoire d’action : Communauté française. Dynamique locale de proximité et suivis E thérapeutiques sur l’arrondissement de Liège; formation des publics relais en Communauté R française. V I C E S
  • 12. Philosophie de travail Le Centre Nadja envisage son travail de prévention des assuétudes dans le cadre de la communication : être à l’écoute du sens qui motive les conduites de consommation permet en effet de négocier des objectifs individuels et/ou collectifs qui tiennent compte de la personne dans sa globalité. Cette optique de travail repose sur la conviction que consommer une drogue, en tant que comportement humain, exprime un sens pour la personne qui y recourt. Curiosité, défi, envie de s’intégrer,… ou réponse à des besoins essentiels comme « se sentir en sécurité », « se sentir pacifié », « se sentir vivre », « avoir confiance en soi », « être différent »… : le sens recherché s’inscrit dans la logique de l’expérience de vie de la personne et dans les rapports qu’elle entretient avec ses différents environnements. Ce comportement pourra rester épisodique ou au contraire se systématiser voire se transformer en dépendance si la personne n’a pas, en elle ou dans son environnement, d’alternative pour répondre à sa recherche. Le travail qu’effectue le centre Nadja en matière d’assuétudes concerne tous les types de dépendance. Le Centre Nadja propose les outils de promotion de la santé, expositions et formations suivants : Ø Sensibilisation et formation à l’utilisation de l’outil « Mille facettes. Parler des dépendances avec les jeunes » ; Ø formations à l’utilisation de l’exposition itinérante « Diabolo-Manques » ; Ø formations à l’utilisation de la bande dessinée photolangage « A la recherche de Nicolas » ; Ø cycle de formation de base « Communication et Assuétudes »; également modulable pour les groupes et institutions scolaires ; Ø cycle d’approfondissement en prévention ; Ø cycle d’approfondissement en relation d’aide. Ces outils et formations sont décrits plus en détail dans la section qui leur est réservée. L E S S E R V I C E S
  • 13. La Maison du Social - Espace Beeckman (Cellule de prévention des Assuétudes) Rue Beeckman, 26 – 4000 LIEGE : 04/237.93.27 : 04/237.93.31 : maisondusocial@provincedeliege.be : http://social.prov-liege.be Statut juridique : service public spécialisé en assuétudes – Province de Liège. Responsable : Françoise NATALIS. Personnes de contact : Sylvie ETIENNE, Frédéric LEKEU. Horaire de fonctionnement : jours ouvrables de 08h30 à 12h30 et de 13h30 à 16h30. Type de services proposés au secteur scolaire : Ø Prévention : mise à disposition d’outils de prévention et organisation de formations à leur utilisation. Ø Aide méthodologique : organisation et soutien à la mise sur pied de séances d’informations et de prévention à l’attention des jeunes, enseignants, parents, intervenants sociaux,… Ø Centre de documentation : bibliothèque et dossiers de presse traitant de divers thèmes « psycho-médico-sociaux », dont les assuétudes. Base de données TELESOC reprenant les coordonnées et activités de divers services locaux et nationaux. Mise à disposition de publications dont : « Assuétudes, le répertoire des services d’aide en Province de Liège ». Ø Formation : formations à l’utilisation d’outils proposées à l’attention de divers publics : enseignant, intervenants PMS,... Mode de traitement de la demande : sur rendez-vous sauf pour les demandes d’informations qui sont prises en charge immédiatemment. Les demandes peuvent être introduites par téléphone, mail, courrier ou en se présentant directement à la Maison du Social. Public : enseignants, intervenants sociaux, jeunes, parents,... Les services proposés s’adressent aux personnes : de tout âge. Territoire d’action : Province de Liège. L E S S E R V I C E S
  • 14. Philosophie de travail La Maison du Social – Cellule de prévention des Assuétudes aborde la problématique des assuétudes au sens large, c’est-à-dire des dépendances à un comportement (jeu excessif, Internet, GSM…) ou à un produit, qu’il soit licite (alcool, médicaments…) ou illicite (cannabis, ecstasy…). Ses actions concernent principalement les secteurs de l’information et de la prévention. Une attention particulière est accordée aux jeunes mais également à l’ « outillage » de celles et ceux qui sont amenés à réaliser, avec eux, des activités d’information et de prévention. Le travail qu’effectue la Maison du Social - Cellule de prévention des Assuétudes en matière d’assuétudes concerne tous les types de dépendances. La Maison du Social - Cellule de prévention des Assuétudes propose les outils de promotion de la santé et expositions suivants : Ø exposition itinérante « Diabolo Manques » ; Ø bande dessinée photolangage « A la recherche de Nicolas » ; Ø Kottabos ; Ø jeu pédagogique « Cool les joints? Vu les risques, pas si sûr » ; Ø exposition « Si tu bois trop, tes neurones trinquent » ; Ø exposition « Cool les joints? Vu les risques, pas si sûr » ; Ces outils et expositions sont décrits plus en détail dans la section qui leur est réservée. NB : Chacun de ces outils est présenté dans la brochure « Méthodologie pour la mise en place d’un projet d’école en matière d’information et de prévention des assuétudes » ou sur le site : http://social.prov-liege.be. La Maison du social propose également diverses publications disponibles sur demande. La majorité de celles-ci se retrouvent sur le site internet. L E S S E R V I C E S
  • 15. Le Point Cannabis Rue Beeckman, 26 – 4000 LIEGE : 04/237.93.27 : 04/237.93.31 : pointcannabis@provincedeliege.be : www.pointcannabis.be Statut juridique : service public, spécialisé en assuétudes – Province de Liège. Responsable : Françoise NATALIS. Personnes de contact : Emilie DENGIS, Benjamin MONFORT, Sylvie ETIENNE. Horaire de fonctionnement : jours ouvrables de 12h à 17h. Type de services proposés au secteur scolaire : Ø Accueil-information : pour les jeunes, consommateurs ou non, qui voudraient en savoir plus sur les effets du cannabis; des parents et proches interpellés par les risques que courent leurs enfants, adolescents; des professionnels et futurs professionnels qui, dans le cadre de leurs missions sont des interlocuteurs auprès des jeunes et des familles. Ø Aide méthodologique : organisation et soutien à la mise sur pied de séances d’information et de prévention à l’attention d’un large public: jeunes, enseignants, parents, intervenants,… Ø Documentation : mise à la disposition de brochures d’information et d’outils de prévention sur le cannabis. Ø Sensibilisation : soutien à la mise sur pied de séances d’information à l’attention des parents, mais aussi des directions, des enseignants ainsi que de l’ensemble de la communauté éducative (CPMS, PSE, assistants sociaux, éducateurs,…). Ø Consultations : soutien à la diminution ou à l’arrêt de la consommation. Ce service, proposé par une équipe pluri-disciplinaire (assistants sociaux, médecin généraliste et psychologue) est anonyme et gratuit. Mode de traitement de la demande : les demandes sont clarifiées par téléphone, le demandeur est éventuellement orienté vers une prise en charge par les psychologues du service. Les demandes d’informations font l’objet d’une réponse immédiate par les assistants sociaux, avec ou sans rendez-vous. Public : professionnels, enseignants, PMS, PSE, consommateurs, parents, maisons de jeunes, services d’Aide à la Jeunesse, centres d’hébergement, mouvements associatifs... Les services proposés s’adressent aux personnes : de tout âge. L Territoire d’action : Province de Liège. E S S E R V I C E S
  • 16. Philosophie de travail Le Point Cannabis se veut un service ouvert à tous : jeunes et moins jeunes, consommateurs ou non. Pour le grand public, il subsiste encore de nombreuses zones d’ombre et de fausses croyances sur le cannabis, que ce soit à propos de ses effets sur la santé, des conséquences sociales qu’entraîne sa consommation, ou encore de la législation en vigueur. L’objectif du service est de fournir des informations claires et précises, d’aider et d’orienter toute personne confrontée, de près ou de loin, aux problèmes liés à la consommation de cannabis mais également de prévenir la dépendance à cette drogue. Le travail qu’effectue le Point Cannabis en matière d’assuétudes concerne avant tout la dépendance au cannabis. Par extension, il envisage également toutes les drogues dites « douces ». Le Point Cannabis propose les outils de promotion de la santé et expositions suivants : Ø jeu pédagogique : « Cool les joints? Vu les risques, pas si sûr,... »; Ø exposition « Cool les joints? Vu les risques, pas si sûr,... ». Autres Point cannabis en Province de Liège Point Cannabis de Visé Rue du Collège, 31 - 4600 VISE : 04/374.85.68 : 04/374.85.58 : p.kloos@prevention-vise.be : www.pointcannabis.be Personnes de contact : Mustapha JAMALI et Pascale KLOOS. Horaire de fonctionnement : le mercredi de 12h00 à 16h00 et les autres jours sur rendez-vous. L Point Cannabis de Seraing E Rue de la Banque, 8 - 4100 SERAING S : 04/338.57.20 : www.pointcannabis.be S Personne de contact : John DEVRIESE. E R Horaire de fonctionnement : les lundi, mercredi et vendredi : de 11 à 14h et de 16 à 18h. V I C E S
  • 17. Centre Liégeois d’Aide aux jeunes (CLAJ) Rue Ernest de Bavière, 6 - 4020 Liège :04/344.44.72 :04/344.44.80 : claj@skynet.be : www.claj.be Statut juridique : asbl, service d’Aide en Milieu Ouvert subsidié par la Communauté française. Responsable : Nicole RASQUIN. Personne de contact : Annick EVRARD. Horaire de fonctionnement : jours ouvrables de 9h à 18h ainsi que sur rendez-vous. Type de services proposés au secteur scolaire : Ø Accueil-information : écoute, orientation, soutien et travail en réseau. Ø Prévention : actions de prévention générales ou spécifiques. Notamment par la mise en place d’outils de prévention générale et de valorisation de l’estime de soi et d’outils de prévention plus spécifique sur la consommation et les conduites à risque. Ø Aide méthodologique : aide à l’élaboration de projets dans les milieux de vie et auprès de toute personne en contact avec les jeunes. Ø Sensibilisation : possibilité de faire de la sensibilisation en milieu scolaire en fonction de la demande. Ø Action en milieu de vie : à l’école, dans le quartier, en famille. Ø Soutien aux parents : individuel à la demande. Mode de traitement de la demande : sur rendez-vous pour les demandes de prévention. Le service d’écoute, orientation et soutien des consommateurs est immédiate si possible et peut faire l’objet d’un transfert personnalisé de la situation entre professionnels. Public : jeunes, parents et toute personne en relation avec ceux-ci. Les services proposés s’adressent : aux jeunes de 0 à 20 ans et leurs encadrants. Territoire d’action : Liège. L E S S E R V I C E S
  • 18. Philosophie de travail Le CLAJ définit son travail de prévention des assuétudes comme un travail de prévention et de réduction des risques. Son objectif est de mettre en place une aide préventive au bénéfice des jeunes de 0 à 18 ans (ou 20 ans dans certaines conditions) et de leurs familles, dans leur milieu de vie et dans leurs rapports avec l’environnement social. Le travail qu’effectue le CLAJ en matière d’assuétudes concerne tous les types de dépendance. Le Centre Liégeois d’Aide aux jeunes propose les outils de promotion de la santé, expositions et formations suivants : Ø outils de prévention générale et de valorisation de l’estime de soi; Ø outils de prévention spécifique sur la consommation et les conduites à risque; Ø outil « Trajet. De l’exclusion à l’autonomie des jeunes : des pistes d’action »; Ø formation à l’utilisation de l’outil « Trajet. De l’exclusion à l’autonomie des jeunes : des pistes d’action ». L’outil « Trajet. De l’exclusion à l’autonomie des jeunes : des pistes d’action » ainsi que la formation à son utilisation est décrit plus en détail dans la section qui lui est réservée. L E S S E R V I C E S
  • 19. La Teignouse AMO Clos Nolupré, 17 c - 4170 COMBLAIN-AU-PONT : 04/369.33.30 : amo@lateignouse.be : www.lateignouseamo.be Statut juridique : asbl, service d’Aide en Milieu Ouvert subsidié par la Communauté française et la Région wallonne. Responsable : Véronique DETAILLE. Personne de contact : Céline PUISSANT. Horaire de fonctionnement : jours ouvrables de 9h à 16h. Remarque : GSM de garde 24h/24h (déviation de la ligne fixe). Type de services proposés au secteur scolaire : Ø Accueil-informations : écoute, orientation, soutien et travail en réseau. Ø Prévention : animation, outils, actions collectives et communautaires pour les jeunes et leurs familles dans leurs milieux de vie. Ø Aide méthodologique : aide à la mise en place de projets de prévention avec les publics concernés (jeunes, enseignants, parents, animateurs, CPMS, CPSE,…). Ø Sensibilisations : modules de sensibilisation et de conférence accessibles aux parents, équipes éducatives, organisateurs de soirées, mouvements de jeunesse. Ces programmes ont pour thème « la consommation, dépendances et bien-être, de la recherche de sens à la réalisation de projets ». Ø Consultations : suivis individuels et collectifs des jeunes dans le cadre des missions organiques des AMO. Ø Action milieu de vie : quartiers d’habitations sociales, campings, écoles. Ø Soutien aux parents : ateliers de soutien à la parentalité avec les écoles, CPMS, les maisons de jeunes,... Mode de traitement de la demande : rencontre immédiate de la personne demandeuse. Une seconde rencontre incluant l’équipe entière (y compris PMS et PSE) permet d’analyser la motivation de la demande : pourquoi l’école entreprend-t-elle la démarche? Quelles sont ses attentes vis-à-vis du service? Définition des perspectives de travail. Public : professionnels, enseignants (ordinaires et spécialisés), particuliers, consommateurs. L E Les services proposés s’adressent aux personnes : de 18 ans maximum ainsi qu’à celles en contact avec ces dernières. S Territoire d’action : Esneux, Sprimont, Comblain-au-Pont, Aywaille, Hamoir, Ferrières, Anthisnes, Ouffet, Tinlot, S Clavier, Nandrin. E R Intervention payante hors couverture. V I C E S
  • 20. Philosophie de travail L’AMO la Teignouse définit son travail de prévention des assuétudes sous l’angle de la réduction des risques et d’une approche globale des différentes dimensions de la promotion de la santé. Son travail s’inscrit dans le milieu de vie et dans les campings. L’interlocuteur direct est le jeune et la porte d’entrée vers son suivi est ce qu’il apporte. Le travail qu’effectue l’AMO la Teignouse en matière d’assuétudes concerne tous les types de dépendance. L’AMO La Teignouse propose les outils de promotion de la santé, expositions et formations suivants Ø dvd « Ce soir on sort, chacun sa fête » ; Ø bande dessinée photolangage « A la recherche de Nicolas » ; Ø outil « Trajet. De l’exclusion à l’autonomie des jeunes : des pistes d’action » ; Ø sensibilisation à l’outil « Mille facettes. Parler des dépendances avec les jeunes » ; Ø formation à l’utilisation de l’exposition itinérante « Diabolo-Manques » ; Ø formation à l’utilisation du Kottabos ; Ø formation « Trajets. De l’exclusion à l’autonomie des jeunes: des pistes d’actions » ; Ces outils et formations sont décrits plus en détail dans la section qui leur est réservée. L E S S E R V I C E S
  • 21. Service de Médiation Scolaire en Wallonie Bâtiment Les Ateliers Rue Adolphe Lavallée, 1 1080 Bruxelles : 02.690.83.69 : 02/690.84.30 : myriam.beckers@cfwb.be : http://www.mediation-scolaire.be/ Statut juridique : service public. Nom du responsable : Myriam BECKERS. Personne de contact : dépendante du réseau d’enseignement concerné. Pour plus d’information, vous pouvez contacter la responsable des services de Médiation scolaire en Wallonie ou le CLPS. Horaire de fonctionnement : jours ouvrables de 8h30 à 17h. Type de services proposés au secteur scolaire : Ø Prévention : prévention du décrochage scolaire de la violence, des assuétudes, de la maltraitance en favorisant et en rétablissant le lien social entre l’école, le jeune et la famille. Ce travail peut notamment se faire par des animations (par exemple sur la citoyenneté) ou l’utilisation d’outils de prévention des assuétudes. Ø Documentation : relais au sein des écoles de campagnes existantes. Ø Aide méthodologique : aide méthodologique apportée dans le cadre de projets de classe ou d’école. Ø Sensibilisations : notamment lors de journées pédagogiques. Ces sensibilisations concernent, entre autres, le rapport à la règle, à la loi ; éviter la consommation qui mène à l’exclusion pour favoriser d’autres réponses sans éluder la sanction. Ø Consultations : à destination des jeunes en décrochage scolaire et mise en réseau avec des acteurs relais spécialisés après avoir créé un climat de confiance ; actions collectives par rapport à certains dysfonctionnements. Ø Soutien aux parents : médiation école-famille. Territoire d’action : toutes les écoles de la Communauté française. Mode de traitement de la demande : contact par téléphone puis rendez-vous dans les 15 jours. L E En cas d’urgence : possibilité de faire appel à l’équipe mobile. S Public : enseignants, parents et élèves. S E R V I C E S
  • 22. Philosophie de travail Le service de médiation scolaire en Wallonie définit son travail de prévention des assuétudes comme une approche globale ne visant ni un produit en particulier, ni les produits illicites exclusivement. Son objectif est d’aider les individus à trouver les ressources pour affronter les problèmes de la vie, à comprendre le sens et les enjeux des questions qui se posent à eux, à faire des choix personnels en tenant compte du contexte social. Le travail qu’effectue le service de médiation scolaire en Wallonie concerne tous les types de dépendance. Le Service de Médiation Scolaire en Wallonie ne propose pas d’outil de promotion de la santé spécifique mais mobilise ceux repris dans ce répertoire en fonction des situations rencontrées dans le cadre de son travail avec les écoles. L E S S E R V I C E S
  • 23. b. Les services proposant une aide auprès d’une commune spécifique dans le cadre d’un plan de prévention
  • 24. Service prévention de Fléron Rue François Lapierre, 19 - 4620 FLERON : 04/355.91.85 : 04/355.91.34 : prevention@fleron.be : http://prevention.fleron.be Service E.L.I.O.T (Ecoute Locale, Intervention et Orientation pour personnes dépendantes) Rue de Romsée, 18 - 4620 FLERON : 0498/06.72.35 Statut juridique : service communal subventionné dans le cadre du Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP) de la ville de Fléron. Responsable : Chantal PIRENNE. Personne de contact : Chantal PIRENNE (Service prévention) ou Agnés HORNAY (Service E.L.I.O.T). Horaire de fonctionnement : jours ouvrables de 8h à 12h et de 13h30 à 17h00. Type de services proposés au secteur scolaire : Ø Accueil-informations : individuel par le Service E.L.I.O.T. Ø Prévention : formation à l’utilisation de l’outil « Accro moi non plus » et de l’exposition itinérante « Diabolo-Manques » dans les différentes écoles de la commune de Fléron par le service prévention prévention de Fléron. Ø Consultations : suivis psychosociaux, contrôle et gestion de la consommation pour augmenter la qualité de vie, par le Service E.L.I.O.T. Ø Soutien aux parents : entretien social et psychologique par le Service E.L.I.O.T. pour les personnes qui constituent l’entourage du consommateur afin de les aider à mobiliser plus de ressources autour de ce dernier. Mode de traitement de la demande : sur rendez-vous. Public : enseignants, parents et consommateurs de la commune de Fléron. Les services proposés concernent les personnes : de tout âge. L E Territoire d’action : Fléron, Romsée, Retinne, Magnée. S S E R V I C E S
  • 25. Philosophie de travail Le service prévention de Fléron définit son travail de prévention des assuétudes comme un travail d’information des jeunes concernant la dépendance ainsi que les risques qui lui sont liés, sans pour autant la diaboliser. L’objectif est de leur permettre de faire des choix en toute conscience et leur faire comprendre la nécessité de rester en contact avec le monde extérieur malgré les problèmes. Il s’agit de comprendre avec le jeune la signification de son comportement partant du principe que derrière tout comportement, il y a une recherche “souvent inconsciente” d’une valeur importante pour le jeune. Par la prévention des assuétudes, le service prévention de Fléron essaye de comprendre les valeurs impliquées afin de pouvoir chercher avec les jeunes, d’autres moyens d’y parvenir. Le travail qu’effectue le service prévention de Fléron ainsi que le service E.L.I.O.T en matière d’assuétude concerne tous les types de dépendance. Le service prévention de Fléron propose les expositions et formations suivants : Ø animation de l’exposition itinérante « Diabolo-Manques »; Ø formation à l’utilisation de l’exposition « Accro moi non plus ». Ces outils sont décrits plus en détail dans la section qui leur est réservée. L E S S E R V I C E S
  • 26. Gestion Autonomie Prévention des Produits Psychotropes (GAPpp) Rue Spinette, 2 – 4400 FLEMALLE : 04/235.10.52 : 04/235.99.87 : secretariat.gappp@flemalle.be : http://www.flemalle.be/francais/cpas/guidance.htm Statut juridique : service communal subventionné par la Région wallonne (Plan de Cohésion Sociale) et le Ministère de l’intérieur (Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention). Responsable : Docteur Jean-Marie LEMAIRE. Personnes de contact : Solange GELDOF, Sophie POLLERS. Horaire de fonctionnement : jours ouvrables de 8h à 17h. Permanences le lundi, mercredi et vendredi de 13h à 15h. Type de services proposés au secteur scolaire : Ø Accueil-information : information, distribution de brochures et réorientation si nécessaire. Ø Prévention : travail de proximité dans les écoles, distribution de brochures et animations (Kottabos, Diabolo-Manques,…). Ø Documentation : distribution de documentation et de brochures sur les assuétudes. Ø Consultations : suivis psychosociaux intra et extra muros; accompagnement de l’usager dans les différentes étapes de son parcours (entrée et sortie d’hospitalisation, prison, réinsertion,…) et à domicile. Les suivis sont organisés pour les consommateurs et/ou leurs proches. Ø Action en milieu de vie : travail de proximité dans les quartiers, les écoles ; accompagnement des comités de quartier. Ø Autres : concertation avec le médecin généraliste des usagers et les autres intervenants ; collaboration avec le Parquet dans le cadre de la probation prétorienne; collaboration avec le service d’Aide aux Victimes. Participation à la coordination sociale flémalloise (34 services). Public : toute personne habitant la commune de Flémalle et vivant les conséquences d’une consommation problématique de psychotrope, c’est-à-dire alcool, drogues, médicaments. Les services proposés concernent les personnes : de tout âge. Territoire d’action : Flémalle. L E S S E R V I C E S
  • 27. Philosophie de travail Le GAPPp définit son travail de prévention des assuétudes comme un travail d’amélioration des conditions de vie, de sevrage, de réduction des risques liés à la consommation, de recherche de stabilité ou d’autonomie, d’accompagnement de la personne dans son milieu de vie. Le GAPPp s’inscrit dans des projets de prévention qui privilégient le retissage du lien social. Le travail qu’effectue le GAPPp en matière d’assuétudes concerne les dépendances aux produits psychotropes c’est- à-dire alcool, drogues, médicaments. Le GAPPp propose les outils de promotion de la santé et expositions suivants : Ø animation de l’exposition itinérante « Diabolo-Manques » ; Ø animation à l’aide du Kottabos. Ces outils sont décrits plus en détail dans la section qui leur est réservée. L E S S E R V I C E S
  • 28. 2. Les outils
  • 29. Sommaire des outils Une cote numérique a été attribuée à chaque fiche d’outil afin de faciliter l’utilisation de l’index thématique qui se trouve en fin de répertoire. a. Les outils pédagogiques Ø OP001 100% Prévention santé Ø OP002 « Accro moi non plus » Ø OP003 « A la recherche de Nicolas » Ø OP004 Bus « Diabolo-Manques. Une exploration à la découverte de soi » Ø OP005 Cannabis : en parler aux ados : guide pratique pour des activités de prévention à l’école. Ø OP006 « Ce soir on sort, chacun sa fête » Ø OP007 « Cool les joints? Vu les risques, pas si sûr! » Ø OP008 Des idées qui ne manquent pas de souffle Ø OP009 « Je bois, je fume, j’anime... et alors? » Ø OP010 Kottabos Ø OP011 Les jeunes et l’alcool Ø OP012 Le tabac à l’école secondaire : piste pour l’action au premier cycle Ø OP013 Libre comme l’air Ø OP014 « Mille facettes, parler des dépendances avec les jeunes » Ø OP015 Nancy au pays des Merveilles Ø OP016 Tababox Ø OP017 Tabac : Dossier pédagogique Ø OP018 « Trajet. De l’exclusion à l’autonomie des jeunes: des pistes d’actions » b. Les expositions Ø EX001 « Cool les joints ? Vu les risques, pas si sûr! » Ø EX002 « Si tu bois trop, tes neurones trinquent! »
  • 30. a. Les Outils pédagogiques
  • 31. O 100% prévention santé U 2008 T I L S Cote : OP001. P Description de l’outil : jeu de questions-réponses. E Sous la forme d’un coffret, ce jeu a été conçu afin D d’acquérir de façon interactive et ludique des connaissances sur les thêmes de la santé. A G Ce coffret rassemble 500 questions-réponses sur les thêmes suivants : contraception, O addiction, VIH-Hépatites-IST, sexualité et adolescence. Public : de 15 à 25 ans. Objectifs : Ø faciliter l’appropriation de connaissances liées à la santé, afin que les jeunes adoptent des comportements leur permettant une gestion optimale des risques ; Ø permettre aux professionnels de créer leurs propres animations à l’aide de cet outil, pour amorcer plus facilement la discussion avec les jeunes. Modalités d’acquisition : Achat: 15 euros auprès du promoteur. Prêt : CLPS. Mots clés : Adolescence - Alcool - Bien-être - Cannabis - Corps humain - Dépendances - Dopage - Drogues (autres que Cannabis et Alcool) - Estime de soi - Grossesse - Infections sexuellement transmissibles - Prévention - Tabac - Représentation sociale - Santé globale - Sécurité routière - Sexualité. Coordonnées du promoteur : Mouvement Français pour le Planning Familial de Sarthe 74, avenue du Général de Gaulle 72000 Le Mans FRANCE Tél : 02.43.24.91.84 Fax : 02.43.24.92.14 E-mail : mfpf72@wanadoo.fr
  • 32. O « Accro moi non plus » U réédition: 2006 T I L S Cote : OP002. Description de l’outil : jeu et exposition interactifs P basé sur le modèle d’un « livre dont vous êtes le héros ». E D Tout au long du jeu, le joueur doit entrer dans la peau d’un jeune et vivre à travers lui une tranche de vie avec ses plaisirs A et ses difficultés, avec ses tuiles et ses coups de pot. G Durant son parcours, il se trouve face à des choix: à chaque O étape, le jeune doit en effet choisir entre différentes possibilités de réaction aux situations qui se présentent à lui. L’exposition interactive aborde la vie des jeunes et les problèmes plus ou moins graves qu’ils peuvent rencontrer, ainsi que les liens éventuels avec des consommations : produits légaux ou illégaux, dangereux ou inoffensifs. A la fin de sa « partie de jeu de rôle », le joueur a la possibilité de consulter : des infos sur le sujet en rapport avec le personnage, de répondre à des quiz ou de lire des textes proposant des liens entre la situation qu’il vient de rencontrer et le problème des dépendances. Par le biais des quiz, le joueur peut tester ses connaissances et les approfondir grâce aux liens entre chaque question et l’info qui s’y rapporte. Cet outil comprend également : cd-rom contenant l’ensemble de l’exposition, un dossier pédagogique proposant des pistes d’exploitation aux professionnels désireux d’approfondir le sujet. Public : de 14 à 18 ans. Objectifs : Ø faire réfléchir les jeunes sur les choix qu’ils font dans les situations difficiles qu’ils rencontrent ; Ø dédramatiser la consommation générale, sans la banaliser ; Ø informer les jeunes sur les assuétudes en général et sur certains produits en particulier ; Ø aborder les problèmes qui les concernent dans leur vie de tous les jours ; Ø identifier les ressources qui peuvent leur venir en aide. Modalités d’acquisition : Achat: cd-rom : 3€ auprès du promoteur. Dossier pédagogique : 20€ (y compris le CD) auprès du promoteur. Formation: 25€ (40€ y compris le dossier pédagogique). Les formations sont données par l’organisme Latitude jeunes ainsi que par le centre Alfa. Prêt : CLPS.
  • 33. O Mots clés : Adolescence - Alcool - Argent - Bien-être - Cannabis - Communication - U Dépendances - Drogues (autres que Cannabis et Alcool) - Ecole - Emploi - Estime de soi - Législation - Médicament - Relation parent/enfant - Représentation sociale - Prévention - T Sécurité routière - Stress - Secte - Sexualité - Tabac - Violence. I Coordonées du promoteur : L Latitude jeunes S Rue Saint-Jean, 32 1000 Bruxelles BELGIQUE P Tél : 02 515.04.02 E Fax : 02 512.27.62 E-mail : pierre.baldewyns@mutsoc.be D Site : http://www.ifeelgood.be A G O
  • 34. O « A la recherche de Nicolas » U 2002 T I L S Cote : OP003. Description de l’outil : bande dessinée photolangage à destination P des jeunes dont les bulles sont vierges à partir de la treizième page; E un dossier pédagogique est prévu à l’attention des enseignants. D Cet outil comprend: une bande dessinée « complète » à destination A de l’animateur; une bande dessinée photolangage. G Durée: variable en fonction des thêmes exploités, de la méthode O d’animation et de la taille du groupe. Public : de 10 à 18 ans. Objectif : Ø permettre aux jeunes de réfléchir sur différents thèmes en lien avec l’adolescence, notamment celui des consommations problématiques. Modalités d’acquisition : Gratuit : Maison du social - Espace Beeckman (Cellule de prévention des Assuétudes). , AMO « la Teignouse ». Prêt : CLPS. Mots clés : Adolescence - Consommation - Communication - Dépendances - Décrochage scolaire - Drogues (autres que Cannabis et Alcool) - Ecole - Relation parent / enfant - Estime de soi - Législation - Médicament - Prévention - Relation parent / enfant - Représentation sociale - Secte - Sécurité routière - Stress - Sexualité - Tabac - Violence. Coordonnées des promoteurs : Maison du social - Espace Beeckman Rue Beeckman, 26 4000 Liège BELGIQUE Tél : 04 237.93.27 Fax : 04 237.93.31 E-mail : Frederic.lekeu@provincedeliege.be Site : http://social.prov-liege.be Teignouse AMO Clos Nolupré, 17 C 4170 Comblain-au-Pont BELGIQUE Tél. : 04 369.33.30 Fax : 04 369.33.31 E-mail : amo@lateignouse.be Site : www.lateignouseamo.be
  • 35. O Bus « Diabolo-Manques. U Une exploration à la découverte de soi » T 1999 I L S Cote : OP004. P Description de l’exposition : exposition itinérante placée dans E un double bus et intitulée « Diabolo-Manques : une exploration à la découverte de soi ». D A Cet outil comprend également : un guide pédagogique et des documents informatifs. G O Il existe deux versions de l’outil « Diabolo-Manques »: 1. Une version animation ; 2. Une version exposition. Toutes deux demandent l’encadrement de professionnels psycho–éducatif, social et, idéalement, de personnel enseignant. Public : La version animation est adaptée pour les élèves du dernier cycle de l’enseignement primaire ainsi que pour les élèves du premier cycle de l’enseignement secondaire. La version exposition est adaptée pour tout public à partir de 7 ans. Objectifs : Ø faire la part des choses entre rumeurs, fantasmes, et réalité ; Ø recadrer toute consommation à travers la problématique adolescente ; Ø intégrer leurs représentations des assuétudes dans une vision globale de la santé ; Ø réajuster leurs représentations stigmatisantes et/ou banalisantes face aux assuétudes ; Ø renforcer le dialogue adultes-jeunes et favoriser la mise en place de projets de prévention au sein des écoles ; Ø faire des choix différents face aux difficultés de la vie ; Ø développer ou renforcer les ressources des jeunes (confiance en soi, affirmation de soi,...). Modalités d’acquisition : Prêt : Maison du social - Espace Beeckman (Cellule de prévention des Assuétudes). Gratuit à l’exception de l’alimentation électrique du véhicule, à charge du demandeur. L’animation du bus « Diabolo-Manques » nécessite une formation. Cette formation est gratuite. La Maison du Social oriente le demandeur vers un formateur et ce, en fonction de sa localisation géographique. L’école peut également recourir à un formateur de sa connaissance (voir fiche services) Mots clés : Adolescence - Alcool - Cannabis - Consommation - Dépendance - Drogues (autres que Cannabis et Alcool) - Estime de soi - Grossesse - Législation - Médicaments - Milieu festif - Prévention - Publicité - Représentation sociale - Santé Globale - Tabac.
  • 36. O Coordonnées du promoteur : Maison du social - Espace Beeckman U Rue Beeckman, 26 T 4000 Liège I BELGIQUE Tél : 04 237.93.27 L Fax : 04 237.93.31 S E-mail : assuetudes@provincedeliege.be Site : http://social.prov-liege.be P E D A G O
  • 37. O Cannabis : en parler aux ados. Guide pratique pour des U activités de prévention à l’école. T 4e édition, 2004 I L S Cote : OP005. P Description de l’outil : guide illustré par des questions posées par des E jeunes. Ce guide part aussi bien des besoins des adultes que de ceux des jeunes. En 3 parties distinctes mais reliées entre elles par des renvois, D il donne des informations sur le cannabis et sa consommation, propose A des fiches pratiques pour des animations de prévention en classe et offre des pistes pour dialoguer avec des jeunes pour lesquels on soupçonne G une consommation de cannabis. O Public : de 13 à 20 ans. Objectifs : Ø donner des repères en Promotion de la santé ainsi que des pistes d’action aux acteurs scolaires ; Ø aborder la question du cannabis à l’école et offrir un support à l’action dans les classes. Modalités d’acquisition : Achat: gratuit à commander sur le site du promoteur. Prêt: CLPS. Téléchargement gratuit sur : http://www.sfa-ispa.ch/DocUpload/cannabis_parents.pdf. Mots clés : Adolescence - Cannabis - Communication - Consommation - Dépendances - Ecole - Législation - Prévention - Réduction des risques - Relation famille / école - Représentation sociale. Coordonnées des promoteurs : Institut suisse de prévention de l’alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA) Avenue Louis-Ruchonnet, 14 Case postale 870 1001 Lausanne SUISSE Tél : +41 (0)21 321.29.35 Fax : +41 (0)21 321.29.40 E-mail : librairie@sfa-ispa.ch Site : http://www.sfa-ispa.ch/
  • 38. O « Ce soir on sort, chacun sa fête » U 2007 T I L S Cote : OP006. Description de l’outil : jeu de rôle sur base d’un support audio-visuel. P Cette mise en situation est suivie d’un débat en classe. E D Durée : l’animation dure entre une et deux séances de ± deux heures. A Public : à p artir de 15 ans. G Objectifs : O Ø parler et réfléchir à la consommation d’alcool en milieu festif avec les jeunes ; Ø identifier le sens qu’ils donnent à ce type de comportement afin d’envisager avec eux des pistes préventives. Modalités d’acquisition : l’animation est assurée gratuitement par l’AMO La Teignouse sur le territoire qu’elle couvre (Voir fiche AMO « La Teignouse »). Intervention payante hors couverture. Mots clés : Adolescence - Alcool - Consommation - Dépendances - Milieu festif - Réduction des risques. Coordonnées du promoteur : Teignouse AMO Clos Nolupré, 17 C 4170 Comblain-au-Pont BELGIQUE Tél. : 04 369.33.30 Fax : 04 369.33.31 E-mail : amo@lateignouse.be Site : www.lateignouseamo.be
  • 39. O « Cool les joints? U Vu les risques, pas si sûr » T 2009 I L S Cote : OP007. Description de l’outil : jeu pédagogique réalisé sous la forme P d’un « Jeu de l’oie ». L’élève est amené à répondre à des questions E de connaissances qui lui offrent des informations sur le cannabis, ses effets sur la santé et les risques liés à sa consommation. D A Ces questions permettent également de démentir les idées fausses G qui circulent au sujet du cannabis et d’aborder des notions telles que la transgression, la dépendance et la prise de risques. O D’autres questions visent à mener une réflexion globale destinée à favoriser l’acquisition et le développement de capacités et de compétences sociales pour faire face aux problèmes de la vie quotidienne et aux questions existentielles que les jeunes se posent. Enfin, d’autres questions proposent des jeux de rôle qui abordent le cannabis. Ceux-ci interrogent encore davantage sur la problématique des dépendances et des consommations au sens large. Cet outil comprend : un plateau de 70 cm sur 160 cm qui se plie en deux, une petite valisette contenant 6 pions de couleurs différentes, 2 dés, 3 types de cartes, un sablier, un règlement et un résumé du jeu, ainsi qu’un guide pédagogique comprenant les réponses aux questions de connaissances. Public : à partir de 12 ans. Objectifs : Ø faciliter l’introduction du thème de la consommation de cannabis en classe et aider les enseignants à mener des activités de prévention à l’école ; Ø prendre connaissance d’informations sur le cannabis, sa consommation et la notion de dépendance ; Ø permettre aux jeunes de s’interroger vis-à-vis de leur propre consommation de cannabis et de prendre position par rapport à cette thématique. Modalités d’acquisition : Prêt : Point Cannabis de la Province de Liège. Une séance d’information gratuite relative à l’utilisation du jeu et ses exploitations est donnée lors de l’emprunt. Mots clés : Adolescence - Cannabis - Consommation - Dépendances - Réduction des risques - Représentation sociale. Coordonnées des promoteurs : Point Cannabis de la Province de Liège rue Beeckman, 26 4000 Liège BELGIQUE Tel : 04 237.93.11 Fax : 04 237.93.31 E-mail : pointcannabis@provincedeliege.be Site : www.pointcannabis.be
  • 40. O Des idées qui ne manquent pas de souffle U 2002 T I L S Cote : OP008. Description de l’outil : recueil d’activités permet de faire des P expériences gratifiantes autour du corps, du souffle, E de la communication, de découvrir ses limites, sans prise de D risque, en gardant le contrôle de soi. A Cet outil comprend : un manuel d’utilisation de 36 pages G ainsi que 47 fiches d’animation structurées en 7 dimensions: O Ø Je cherche mon identité, mon image. Ø J’affronte les difficultés, je cherche des solutions. Ø J’entre en relation. Ø Je me réserve des moments de plaisir. Ø Je gère mon temps, j’aménage mon espace. Ø Je prends soin de mon corps. Ø J’ai des rêves. Public : à partir de 12 ans. Objectifs : Ø favoriser la prévention du tabagisme en privilégiant la personne et non le produit ; Ø prendre en compte toutes les dimensions de l’être humain dans la prévention du tabagisme ; Ø développer des processus impliquant et participatifs avec les jeunes ; Ø encourager la prise en charge de la gestion des risques. Modalités d’acquisition : Achat: 30 euros auprès du promoteur ; Prêt: CLPS. Mots clés : Adolescence - Bien-être - Communication - Dépendances - Environnement - Estime de soi - Prévention - Représentation sociale - Santé globale - Stress - Tabac. Coordonnées du promoteur : Educa Santé Avenue Général Michel, 1b 6000 Charleroi BELGIQUE Tél : 071 30.14.48 Fax : 071 31.82.11 E-mail : doc@educasante.org Site : http://www.educasante.org
  • 41. O «Je bois, je fume, j’anime ... Et alors ?» U 2002 T I L S Cote : OP009. P Description de l’outil : dossier pédagogique comprenant des fiches d’information et des fiches d’activités. La problématique E de la consommation d’alcool et de tabac y est abordée à partir D d’une réflexion sur les valeurs et les attitudes. A Les activités proposées visent le développement de l’esprit G critique, l’estime de soi et la capacité à dire « non ». O La première partie du dossier invite à réfléchir, à se poser des questions et à prendre position. La deuxième partie élargit nos connaissances. Les effets, les dangers, les cigarettes light, l’ébriété, le rôle du tabac et de l’alcool dans nos relations,... La troisième partie propose 28 fiches d’activité concrètes: un jeu de rôle, un jeu de piste, la création d’une publicité, une enquête,... Le dossier pédagogique peut tout à fait être exploité en dehors du cadre des mouvements de jeunesse. Public : à partir de 15 ans. Objectifs : Ø amener les jeunes à se positionner face à la consommation, élargir leurs connaissances, proposer des activités. ; élaborer une réflexion de groupe sur les consommations de tabac et d’alcool chez les jeunes Ø Ø renforcer les compétences des jeunes face aux sollicitations de consommation de tabac et d’alcool (la sienne et celle d’autrui) ; Modalités d’acquisition : Prêt : CLPS. Mots clés : Alcool - Cannabis - Consommation - Dépendances - Estime de soi - Mouvement de jeunesse - Prévention - Tabac. Coordonnées du promoteur : Guides catholiques de Belgique rue Paul-Emile Janson, 35 1050 Bruxelles BELGIQUE Tél : 02/538.40.70 Fax : 02/537.33.62 E-mail : gcb@skynet.be Site : http://www.guides.be
  • 42. O Kottabos U 2000 T I L S Cote : OP010. P E Description de l’outil : outil pédagogique permettant d’animer neuf activités ludiques à propos de la D consommation d’alcool. A Le Kottabos joue avec la curiosité naturelle du public. G Le public expérimente des mises en situation qui O simulent la prise d’alcool avec ses conséquences de contre-performance, les pertes physiologiques lors de l’absorption d’alcool (vision, réflexes), l’accumulation et l’élimination lente de l’alcool dans l’organisme, les écarts individuels face à l’ingestion d’alcool, les retards de réponse de notre cerveau lors de la consommation d’alcool. Cet outil comprend également : un guide de l’animateur qui présente les notions théoriques fondamentales liées à chacune des expériementations. Public : de 15 à 65 ans. Objectifs : Ø fournir les éléments pertinents à une compréhension des phénomènes complexes ; Ø susciter la réflexion individuelle et collective sur son comportement ; Ø se situer dans l’environnement ; Ø développer ses facultés à évaluer et maîtriser les risques liés à la consommation d’alcool ; Ø apporter des réponses précises à des questions de la vie quotidienne. Modalités d’acquisition : Achat : 3800 euros - Comité Départemental de prévention de l’Alcoolisme du Nord. Prêt : Maison du social - Espace Beeckman (Cellule de prévention des Assuétudes) Mots clés : Alcool - Consommation - Corps humain - Grossesse - Prévention - Réduction des risques - Sécurité routière. Coordonnées du promoteur : Maison du social - Espace Beeckman Rue Beeckman, 26 4000 Liège BELGIQUE Tél : 04 237.93.27 Fax : 04 237.93.31 E-mail : frederic.lekeu@provincedeliege.be Site : http://social.prov-liege.be Association nationale de prévention en alcoologie et addictologie du Nord - Comité Départemental de prévention de l’Alcoolisme Boulevard Carnot, 24 - Les Caryatides 59000 Lille FRANCE Tél. : +33 (0)3 28.36.47.00 Fax : +33 (0)3 28.36.47.01 E-mail : comite59@anpa.asso.fr Site : http://www.cg59.fr/frontoffice/index.aspx
  • 43. O Les jeunes et l’alcool U 2004-2007 T I L S P E D Cote : OP011. A G Description de l’outil : série d’outils pédagogiques, composée de plusieurs cahiers et destinée aux enseignants de degré secondaire abordant différents thèmes liés à l’alcool. Une O première partie, plus théorique, rassemble les principales informations; une seconde propose des suggestions d’animation et des fiches de travail. La série « Les jeunes et l’alcool » est composée actuellement de 5 cahiers : Ø Cahier 1 : L’alcool dans notre société - hier et aujourd’hui (2005) ; Ø Cahier 2 : L’alcool dans le corps - effets et élimination (2004) ; Ø Cahier 3 : Alcool et circulation routière: connaître les risques et adapter les comportements (2005) ; Ø Cahier 4 : Alcool et ivresse: entre risques et plaisir (2006) ; Ø Cahier 5 : Alcool et publicité: de l’incitation à la consommation (2007). Public : de 12 à 18 ans. Objectifs : Ø Prendre connaissance d’informations sur l’alcool (Cahiers 1, 2 et 3) ; Ø comprendre certains phénomènes (Cahiers 1, 2 et 3) ; Ø favoriser une analyse critique du sujet (Cahiers 4 et 5) ; Ø prendre conscience de certains problèmes ou de certaines possibilités de prévention (Cahier 3) ; Ø prendre position par rapport au sujet (Cahiers 4 et 5). Modalités d’acquisition : Achat : 4CHF par cahier auprès du promoteur ; Prêt : CLPS ; Téléchargement gratuit sur http://www.sfa-ispa.ch/. Mots clés : Adolescence - Alcool - Consommation - Corps humain - Dépendances - Législation - Prévention - Publicité - Réduction des risques - Représentation sociale - Sécurité routière. Coordonnées des promoteurs : Institut suisse de prévention de l’alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA) Avenue Louis-Ruchonnet, 14 Case postale 870 1001 Lausanne SUISSE Tél : +41 (0)21 321.29.35 Fax : +41 (0)21 321.29.40 E-mail : librairie@sfa-ispa.ch Site : http://www.sfa-ispa.ch/
  • 44. O Le tabac à l’école secondaire : piste pour l’action au premier U cycle T 2006 I L S Cote : OP012. Description de l’outil : guide pédagogique proposant une P série de pistes pour aider les enseignants et les professionnnels E de la santé scolaire à mettre en place une politique de gestion du tabac à l’école. D A Ce guide est constitué de fiches pour une utilisation à 3 niveaux : G Agir: O Ø fiches méthodologiques pour réaliser des activités au sein de l’établissement, en classe et avec les parents ; Ø fiches de proposition d’intégration dans les cours ; Ø fiches qui présentent les ressources pédagogiques diponibles, les services spécialisés et la documentation. Comprendre: Ø fiches ressources invitant à la réflexion sur le phénomène du tabac à l’école et chez les jeunes ; Ø fiches pour situer le rôle de l’école dans le dispositif de prévention du tabagisme. Approfondir: Ø fiches qui présentent la définition des concepts, le point sur l’approche des dépendances en général et à l’école et sur la prise de risques à l’adolescence. L’outil comprend également : un document pédagogique à destination des acteurs scolaires pour leur donner des repères en Promotion de la santé et des pistes d’action programme de prévention du tabac intégrable au programme scolaire. Public : de 12 à 14 ans. Objectifs : Ø mieux gérer la question du tabac à l’école ; Ø engager l’action dans les classes. Modalités d’acquisition : Prêt : CLPS; Téléchargement gratuit sur le site de l’Unité ULB-PROMES : http://homepages.vub.ac.be/~ghouioux/doc/guide_tabac_secondaire.pdf. Mots clés : Adolescence - Communication - Consommation - Dépendances - Ecole - Législation - Méthodologie - Prévention - Sevrage tabagique - Tabac. Coordonnées du promoteur : Unité de Promotion et d’Education pour la Santé (ULB-PROMES) Route de Lennik, 808 Case Postale 596 1070 Bruxelles BELGIQUE Tél : 02/ 555 40 81 Fax : 02/ 555 40 49 E-mail : promes@ulb.ac.be Site : http://www.ulb.ac.be/esp/promes/
  • 45. O Libre comme l’air U 2003 T I L S Cote : OP013. P Description de l’outil : guide pédagogique composé de fiches permettant à toute personne de se poser en animateur d’un groupe E d’élèves autour des questions de santé. D A Aucune fiche ne nécessite de pré-requis en termes de connaissances en santé. La santé, telle qu’elle est ici approchée, n’est pas une G thématique réservée à certains enseignants, mais plutôt un aspect O à considérer de façon transversale dont tout le monde peut se saisir dans la classe. Cet outil comprend : un livret pédagogique, des fiches d’animation, une planche de 16 cartes de mise en situation et un Cd-Rom. Public : de 14 à 18 ans. Objectifs : développer une approche globale et positive de la santé des jeunes autour des questions liées au tabagisme et plus largement aux dépendances, en apportant non seulement des connaissances sur ce sujet mais aussi en développant le savoir-faire des élèves. Modalités d’acquisition : Prêt : CLPS (la version en prêt contient une disquette à la place du Cd-Rom) ; Téléchargement gratuit sur le site internet : http://www.inpes.sante.fr/CFESBases/catalogue/ pdf/780.pdf. Mots clés : Adolescence - Argent - Bien-être - Communication - Dépendances - Ecole - Environnement - Estime de soi - Législation - Prévention - Représentation sociale - Santé globale - Tabac. Coordonnées du promoteur : Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES) Boulevard de la Libération, 42 93203 Saint Denis Cedex FRANCE Tél : +33(0)1 49 33 22 22 Fax : +33(0)1 49 33 23 90 E-mail : inpes@inpes.sante.fr Site : http://www.inpes.sante.fr/
  • 46. O « Mille Facettes. Parler des dépendances avec les jeunes. » U 2007 T I L S Cote : OP014. P Description de l’outil : E « Mille Facettes. Parler des dépendances avec les jeunes » se propose de tracer quelques pistes qui aideront l’animateur à D ouvrir le dialogue avec les jeunes en situant l’usage de produits A psychotropes dans leurs préoccupations et motivations G d’adolescents. Les thèmes développés jettent un pont entre les générations en recadrant la consommation de produits O psychotropes dans diverses facettes à l’œuvre dans toute expérience humaine: la dépendance, la modification de conscience, le rapport aux normes, l’appartenance à un groupe. Ce guide est structuré en deux parties : 1) une partie théorique qui aborde les connaissances théoriques nécessaires concernant : Ø la problématique des assuétudes (les différents facteurs impliqués dans l’interaction « Produit – Individu – Environnement » et leur ouverture à la notion d’assuétudes) ; Ø une démarche préventive appliquée aux assuétudes dans une optique de promotion de la santé ; Ø les règles de base de l’utilisation des outils de prévention. 2) une partie pratique qui présente un choix d’outils et d’animations adaptés à différents âges à partir de deux pistes : Ø une piste partant directement des diverses définitions et classifications de produits psychotropes et des problèmes inhérents à ces classifications, pour déboucher sur les facettes de l’expérience humaine mises en œuvre par la consommation de drogues ; Ø une autre piste partant des facettes de l’expérience humaine pour y inscrire la consommation de drogues et les assuétudes. Cet outil comprend: un classeur constitué de repères théoriques, de fiches pédagogiques et de matériel d’animation. L’outil étant évolutif, le classeur permettra de recueillir des fiches additionnelles qui seront envoyées aux personnes formées. Public : à partir de 14 ans. Objectifs : Ø créer et/ou faciliter la communication avec les jeunes par rapport à leur consommation, à la prise de risque et développer des projets à ce sujet ; Ø mettre à la disposition de l’enseignant, une palette d’outils qui lui permette de partir des préoccupations de son groupe classe et de construire progressivement son animation ; Ø créer une dynamique avec le public cible pour faire évoluer l’outil ; Ø créer une dynamique extra locale par les publics relais et les services spécifiques extra locaux.
  • 47. O Modalités d’acquisition : U Achat : 100 € dont 50€ pour la formation préalable de 2 X 3 heures. T I Les dates de formations sont précisées sur le site du centre Nadja. http://www.nadja-asbl.be. Prêt : CLPS (réservé aux personnes qui ont suivi la formation). L S Mots clés : Adolescence - Communication - Consommation - Dépendances - Drogues (autres que Cannabis et Alcool) - Ecole - Estime de soi - Milieu festif - Prévention - Publicité - Réduction des risques - Représentation sociale - Santé globale. P E Coordonnées du promoteur Nadja asbl D Rue Souverain-Pont, 56 A 4000 Liège BELGIQUE G Tel : 04 223.01.19 O Fax : 04 221.18.43 E-mail : nadja.asbl@skynet.be Site : www.nadja-asbl.be
  • 48. O Nancy au pays des merveilles U 2009 T I L S Cote : OP015. P E Description de l’outil : pièce de théatre-forum visant la prévention de la consommation d’alcool et de cannabis chez les jeunes. D Ce spectacle a été formé en partenariat avec les AMO A « Point de chute » et « Média-Jeunes » de Bastogne. G Nancy est une jeune fille sans problème, bonne scolarité, des amis, O des parents qui l’écoutent, un amoureux,... Elle découvre l’alcool et le cannabis par Thomas, son fiancé. Elle connaît des jeunes qui consomment « modérément » et fait la fête avec eux. Malheureusement, Nancy tombe dans un engrenage, elle ne sait plus s’arrêter et devient en quelques mois une épave... Public : de 15 à 20 ans. Objectifs : Ø éduquer les jeunes à une consommation raisonnable et responsable, socialement adaptée. Les informer sur ce que dit la loi et les risques encourus par la consommation (l’objectif n’est pas de diaboliser l’alcool, de le stigmatiser, de le prohiber, de viser l’abstinence,... ni pour autant de banaliser) ; Ø faciliter la communication autour de l’alcool ou du cannabis à l’école, en famille,... Modalités d’acquisition : Prix pour une représentation : 600€. Afin de diminuer le coût de la représentation, vous pouvez demander une intervention de la part des Tournées Art et Vie. Ce programme d’aide aux artistes prendra en charge : 210 € sur les 600 € à payer. Il est toutefois nécessaire d’en introduire la demande auprès du Service Général des Arts de la Scène 3 à 4 mois avant la date prévue pour l’animation. Plus d’informations concernant le Service Général des Arts de la Scène sur le site internet http://artscene.cfwb.be. Mots clés : Adolescence - Alcool - Cannabis - Consommation - Dépendances - Ecole - Législation - Réduction des risques - Relations parents / enfants. Coordonnées du promoteur : Alvéole Théatre Avenue de la Gare, 15 6600 Bastogne BELGIQUE Tél & Fax : + 32 (0) 61 21 50 21 E-mail : alveole@skynet.be Site : http://www.alveoletheatre.be
  • 49. O Tababox U 2006 T I L S Cote : OP016. P Description de l’outil : cet outil propose une large palette E d’activités qui durent de 1h30 à 2h. Il s’adresse à tous les D professionnels qui souhaitent réaliser des programmes de prévention du tabagisme auprès A des jeunes de 14 à 25 ans. Il s’adresse également aux professionnels qui désirent animer des séances de prévention plus ponctuelles. Ce large choix d’activités permet à des animateurs non- G expérimentés de monter des projets adaptés à leur niveau de compétence en sélectionnant des O activités pertinentes par rapport aux objectifs qu’ils poursuivent. Cet outils comprend : un cd-rom contenant des fiches imprimables qui sont de trois types : 1) des fiches de méthodologie de projet ; 2) des fiches d’information sur différents thèmes liés au tabac ; 3) des fiches d’animation classées par thèmes. Ø La prise de risques et les produits psychoactifs ; Ø La cigarette comme rite de passage ; Ø L’image du fumeur dans les médias ; Ø Les mesures de lutte contre le tabac et leurs possibles contournements ; Ø La représentation sociale du fumeur ; Ø Le tabac et l’environnement ; Ø Les effets du tabagisme et la dépendance ; Ø Séances d’aide à l’arrêt du tabac. Public : de 14 à 25 ans. Objectifs : Ø situer la problématique du tabac dans le contexte social et culturel actuel ; Ø prendre conscience des facteurs individuels et environnementaux favorisant l’entrée et le maintien du tabagisme. Modalités d’acquisition : Achat : peut être envoyé sur demande au CRAES-CRIPS ; Prêt : CLPS ; Téléchargement gratuit sur le site : www.craes-crips.org/pubicatios/2006/tababox/accueil.html Mots clés : Adolescence - Cannabis - Consommation - Dépendances - Environnement - Industrie du tabac - Législation - Méthodologie - Prévention - Publicité - Réduction des risques - Représentation sociale - Sevrage tabagique - Tabac. Coordonnées du promoteur : CRAES-CRIPS Quai Jean Moulin, 9 69001 Lyon FRANCE Tél : 04 72 00 55 70 Fax : 04 72 00 07 53 E-mail : lucie.pelosse@craes-crips.org Site : http://www.craes-crips.org
  • 50. O Tabac : dossier pédagogique U 2006 T I L S Cote : OP017. P Description de l’outil : classeur contenant des fiches théoriques, E des fiches d’animations, des outils, informations pratiques, un cd-rom, D un photolangage et un dvd du film « Révélations » ainsi qu’un dossier A pédagogique déclinant le tabac en cinq sous thèmes : G Ø le produit et ses effets ; O Ø les manipulations opérées par l’industrie du tabac ; Ø le savoir-vivre du tabac ; Ø le sevrage tabagique ; Ø le tabac et la loi. Dans chacune des thématiques, se trouvent des explications théoriques, des séquences de cours détaillées, le matériel nécessaire à celles-ci ainsi que des informations pratiques. Les sous-thèmes sont exploitables au travers des différentes disciplines scolaires. Cet outil contient également : Public : à partir de 16 ans. Disponibilité : Achat: gratuit sur demande auprès du promoteur ; Prêt : CLPS. Mots clés : Corps humain - Dépendances - Ecole - Industrie du tabac - Législation - Prévention - Publicité - Représentation sociale - Sevrage tabagique - Tabac. Coordonnées du promoteur : Département Prévention Santé de la Province du Luxembourg MARCHAL, C. Chaussée d’Houffalize 1 bis 6600 BASTOGNE Tél : 061/21.36.71 Fax : 061/21.23.47
  • 51. O « Trajet. De l’exclusion à l’autonomie des jeunes: U des pistes d’actions » T 2006 I L S Cote : OP018. P E Description de l’outil : « boite à outils » utilisable dans les différents milieux de vie du jeune D (famille, institution, école, milieu) dans laquelle sont A réunis des outils pratiques racontés par les parents, les enseignants et les éducateurs qui les ont G inventés pour mieux répondre aux besoins des O jeunes qu’ils avaient devant eux. Public : parents, professionnels, jeunes de l’enseignement secondaire. Objectifs : Ø réunir les adultes autour de principes éducatifs, autour d’un thème commun (le projet éducatif) afin de favoriser l’épanouissement des jeunes ; Ø créer une grille d’analyse commune aux adultes travaillant avec le jeune dans ses différents milieux de vie. Modalités d’acquisition : Achat : 10 € ; Prêt : CLPS ; Téléchargement gratuit sur le site internet : http://kbs-frb.be/uploadedFiles/KBS-FRB/Files/FR/ PUB_1643_Fonds%20Collinet_Trajets.pdf. Cet outil nécessite une formation pour pouvoir être utilisé. Ces formations sont dispensées, sur Liège, par le CLAJ et par l’AMO «la Teignouse». Mots clés : Adolescence - Communication - Décrochage scolaire - Dépendances - Ecole - Education - Insertion sociale - Relation famille / école - Représentation sociale. Coordonnées des promoteurs : Centre Liégeois d’Aide aux jeunes AMO Trempoline AMO Rue Ernest de Bavière, 6 - 4020 Liège Service de Formation Tél: 04/344.44.72 Grand-rue, 3 Fax: 04/344.44.80 6200 Châtelet claj@skynet.be Tél et fax : 071/24.30.06 www.claj.be E-mail : ressources@trempoline.be http://www.trempoline.be Teignouse AMO Clos Nolupré, 17 C 4170 Comblain-au-Pont BELGIQUE Tél. : 04 369.33.30 Fax : 04 369.33.31 E-mail : amo@lateignouse.be Site : www.lateignouseamo.be
  • 52. b. Les Expositions
  • 53. E « Cool les joints? vu les risques pas si sûr... » 2009 X P O S I Cote : Ex001. T I Description de l’exposition : composée de 12 panneaux sur O bâches. Les thêmes abordés sont les suivants : N Ø Le cannabis: des récepteurs spécifiques et des ligands endogènes S dans le cerveau. Ø Le cannabis: une drogue douce? Ø Le cannabis induit-il des maladies mentales? Ø L’usage de cannabis est-il dangereux pour la santé? Ø Le cannabis, une drogue sans dépendance? Ø Intoxication par le cannabis: un cortège de manifestations. Ø Le cannabis, potentiellement un médicament utile? Ø La théorie de l’escalade, qu’en est-il? Ø L’usage problématique de cannabis: un outil d’auto-évaluation. Ø Le cannabis: différents niveaux de consommation. Ø Le cannabis « toléré » en Belgique? Public : à partir de 14 ans. Objectifs : fournir des informations claires et précises sur les problématiques liées à la consommation de cannabis (effets sur la santé, aspects légaux,…). Modalités d’acquisition : Prêt: Point Cannabis de la Province de Liège Mots clés : Cannabis - Consommation - Corps humain - Dépendances - Drogues (autres que Cannabis et Alcool) - Législation - Médicament. Coordonnées des promoteurs : Point Cannabis de la Province de Liège rue Beeckman, 26 4000 Liège BELGIQUE Tel : 04 237.93.11 Fax : 04 237.93.31 E-mail : pointcannabis@provincedeliege.be Site : www.pointcannabis.be Laboratoire de psychologie médicale, alcoologie et toxicomanie de l’Hôpital Universitaire Brugmann professeur Paul VERBANCK Place Van Gehuchten, 4 1020 Bruxelles BELGIQUE Tel : 02 477.27.01 Fax : 02 477.21.62 E-mail : pverbanc@ulb.ac.be Site: http://www.ulb.ac.be/medecine/psymed/
  • 54. « Si tu bois trop, les neurones trinquent !» E 2004 X P O S I Cote : Ex002. T Description de l’exposition : exposition composée I de 12 panneaux de 80 cm sur 130 cm chacun d’entre eux reprenant une information scientifique sur l’implication de O l’alcool dans la vie quotidienne et un « slogan ». N S Les thêmes abordés sont les suivants : Ø les effets sédatifs de l’alcool ; Ø les effets excitants de l’alcool ; Ø alcool et mémoire ; Ø alcool et conduite automobile ; Ø alcool et estimation du danger ; Ø alcool et sommeil ; Ø la dépendance envers l’alcool ; Ø alcool et circuits de récompense ; Ø les effets toxiques de l’alcool sur le cerveau ; Ø le stress et l’alcool ; Ø l’alcool parmi les drogues ; Ø modulation des effets de l’alcool par les circonstances de la consommation. Public : à partir de 14 ans. Objectifs : informer sur les méfaits liés à l’abus d’alcool sur la santé physique et mentale. Modalités d’acquisition : Prêt: Maison du social - Cellule de prévention des Assuétudes. Mots clés : Alcool - Argent - Consommation - Dépendances - Environnement - Relation famille- école - Relation parent-enfant - Stress. Coordonnées des promoteurs : Cellule de prévention des Assuétudes de la Maison du social - Espace Beeckman Rue Beeckman, 26 4000 Liège BELGIQUE Tél : 04 237.93.27 Fax : 04 237.93.31 E-mail : frederic.lekeu@provincedeliege.be Site : http://social.prov-liege.be Laboratoire de psychologie médicale, alcoologie et toxicomanie de l’Hôpital Universitaire Brugmann professeur Paul VERBANCK Place Van Gehuchten, 4 1020 Bruxelles BELGIQUE Tel : 02 477.27.01 Fax : 02 477.21.62 E-mail : pverbanc@ulb.ac.be Site: http://www.ulb.ac.be/medecine/psymed/
  • 55. 3. Les formations
  • 56. Ateliers et Echanges thématiques en promotion de la santé Description de la formation : forme d’ateliers s’organisent à partir d’une problématique ou d’une question qui mobilisent ces acteurs : la violence, la précarité sociale, les nouveaux enjeux de la parentalité, la promotion de la santé à l’école, le concept de participation, … Durée : 3 heures par mois tout au long de l’année académique. Les participants s’engagent à venir à l’ensemble des ateliers (8 à 10). Public : relais professionnels qui souhaitent réfléchir et échanger à propos d’une problématique particulière dans le champ de la promotion de la santé. Objectifs : Ø Offrir un espace aux acteurs locaux qui souhaitent partager avec d’autres les questions, les réflexions, les difficultés qu’ils rencontrent dans le cadre de leur pratique en lien avec la promotion de la santé et/ou la thématique abordée ; Ø Favoriser les échanges d’expériences, de pratiques et de savoirs, inviter le groupe à servir de « ressource » pour chaque participant ; Ø Permettre aux participants de réfléchir au contexte institutionnel, social et politique dans lequel s’inscrivent leurs pratiques et aux questions éthiques qui sous-tendent ces pratiques ; Ø Permettre aux participants d’interroger le sens et la pertinence de leur projet ou de leur pratique en les invitant à en préciser l’origine, la demande, la place faite au « public » ou aux « usagers », le but, les objectifs, les stratégies,... ; Ø Permettre aux participants de se familiariser davantage avec certaines stratégies propres à la promotion de la santé : approche globale, prise en compte des déterminants de santé, santé communautaire, principe de participation, élaboration de partenariats intersectoriels. Les contenus s’élaborent essentiellement à partir des attentes, des questions, des difficultés et des pratiques rapportés par les participants. Des textes peuvent ponctuellement venir alimenter ces ateliers. Ces ateliers sont généralement mis en place en étroite collaboration avec les Centres Locaux de Promotion de la Santé. Si vous souhaitez que des ateliers soient organisés à propos d’une question ou problématique particulière, faites-en part au CLPS ou au secrétariat de l’asbl Repères. Ces formations peuvent également être organisées, pour une équipe professionnelle, à la demande d’une institution. Chaque demande spécifique fera l’objet d’une rencontre préalable afin de préciser les attentes des futurs participants et d’adapter le projet de formation en fonction de celles-ci. F Coordonnées des formateurs : Repères asbl O Bld de Waterloo, 99 R B-1000 Bruxelles Tel : 010 45 73 31 M Fax : 010 45 73 31 A E-mail : reperes.secr@gmail.com T Site : http://www.reperes.be I O N S
  • 57. «Communication et Assuétudes» Description de la formation : formation rassemblant des intervenants d’horizons divers (relation d’aide et prévention) mélant notions théoriques et exercices d’intégration. Durée : 5 séances d’une journée (10h à 16h) et 2 matinées d’exercices pratiques. Public : professionnels en contact avec les jeunes ou intéressés par la promotion de la santé : institutions scolaires, PMS, PSE, maisons de jeunes, services d’aide à la jeunesse, mouvements associatifs,... Objectifs : Ø acquérir des connaissances de base ainsi que différentes grilles de lecture en assuétudes ; Ø intégrer des outils de communication permettant de décoder, avec l’interlocuteur, la façon dont celui-ci organise son expérience subjective ; Ø déterminer et évaluer des objectifs d’intervention, en prévention ou en relation d’aide, tenant compte de soi, de l’autre et du contexte institutionnel ; Prolongement possible : Ø Cycle d’approfondissement en prévention ; Ø Cycle d’approfondissement en relation d’aide. Vous trouverez une description détaillée du contenu de la formation sur le site du centre Nadja: www.nadja-asbl.be. NB: le contenu de la formation peut être adapté aux contextes professionnels des institutions demandeuses (scolaires ou éducatives, collectivités locales, groupes de parents, institutions confrontées à des problématiques de consommation). Dans ce cas, le programme de la formation n’est pas défini a priori, une entrevue préalable permettra de clarifier les motivations et attentes des participants. Un programme adapté au contexte sera négocié sur ces bases. Les objectifs de ces formations adaptées sont les mêmes que ceux décris ci-dessus, mais ils visent également : Ø la réalisation d’un état des lieux partagé par l’ensemble des partenaires ; Ø la définition des objectifs spécifiques au contexte institutionnel ; Ø l’acquisition d’un langage commun ; Ø l’intégration d’un programme de prévention et/ou de la relation d’aide dans le projet global de l’institution ; Ø l’élaboration d’un plan d’action. F Coordonnées des formateurs : O Nadja asbl Rue Souverain-Pont, 56 R 4000 Liège M BELGIQUE A Tel : 04 223.01.19 Fax : 04 221.18.43 T E-mail : nadja.asbl@skynet.be I Site : www.nadja-asbl.be O N S
  • 58. Formation généraliste à la problématique des assuétudes Description de la formation : typiquement, le contenu (toujours modulable) des formations est le suivant : Ø analyse des représentations des toxicomanes chez les participants ; Ø informations sur les phénomènes de dépendance ; Ø analyse des rôles, fonctions et limites de chacun au sein de son institution ou de son environnement ; Ø réflexion sur les attitudes préventives les plus adéquates en fonction du cadre donné. Durée : minimum 3 séances de 3 heures. Public : professionnels, parents et jeunes. Objectifs : les objectifs et le contenu des formations sont définis à partir d’une analyse commune des besoins des demandeurs. Coordonnées des formateurs Centre Alfa Rue de la Madeleine, 17 4000 LIEGE Tél: 04/223.09.03 Fax: 04/223.56.86 E-mail: alfa_prevention@hotmail.com Site: www.centrealfa.be F O R M A T I O N S
  • 59. « Trajets. De l’exclusion à l’autonomie des jeunes: des pistes d’actions » Description de la formation : Articulations de contenus et d’échanges visant à répondre à ces deux questions de base : 1) Quel est le besoin éducatif du jeune, en face de moi ? 2) Quel est le principe éducatif pour lequel l’adulte, en face de moi, a besoin de renforcement? Durée pour la séance d’information: une journée ; pour la séance de formation: deux journées minimum. Public : groupe de 15 à 20 personnes (enseignants, directeurs, parents, éducateurs, PMS, PSE…). Objectifs : Ø proposer aux adultes des principes éducatifs de base permettant de viser un objectif commun, à savoir « le développement harmonieux du jeune » ; Ø aider à la construction et à la mise en place d’outils visant le développement harmonieux du jeune. Coordonnées des promoteurs : Centre Liégeois d’Aide aux jeunes AMO Rue Ernest de Bavière, 6 - 4020 Liège Tél: 04/344.44.72 Fax: 04/344.44.80 claj@skynet.be www.claj.be Teignouse AMO Clos Nolupré, 17 C 4170 Comblain-au-Pont BELGIQUE Tél. : 04 369.33.30 Fax : 04 369.33.31 E-mail : amo@lateignouse.be Site : www.lateignouseamo.be Trempoline AMO Service de Formation F Grand-rue, 3 O 6200 Châtelet Tél et fax : 071/24.30.06 R E-mail : ressources@trempoline.be M http://www.trempoline.be A T I O N S
  • 60. 4. Sélection bibliographique
  • 61. a. Les brochures
  • 62. B Sélection du CLPS : I B Ø 35 idées reçues : le point de vue d’Infor-Drogues. Bruxelles : Infor-Drogues, 2006. S L E Ø Alcool et autres drogues : le vrai et le faux. Information sur les drogues et l’alcool, I L Bruxelles, iDA, 2007. O E G Ø Anorexie et boulimie : guide à l’attention des parents. Bruxelles : Mutualité socialiste, C 2006. R T A Ø Chicha, agréable à fumer… Bruxelles : FARES, 2009. I P O Ø Drogues, assuétudes, quelle prévention ? Information sur les drogues et l’alcool, H Bruxelles, iDA, 2008. N I Ø Fêtard mais pas soulard. Fêtarde mais pas pocharde. Liège : Drogues Risquez moins, Q Echevinat de la santé, 2009. U Ø L’abus d’alcool nuit gravement à la santé. Bruxelles : Mutualités libres, 2009. E Ø Manuel de survie pour parents d’ados qui pètent les plombs. Bruxelles : Ministère de la Communauté française, 2008. (yapaka.be) Ø Paradis artificiels : enfers déguisés. Charleroi : Mutualité socialiste, 2005. Ø Parents d’ados : maintenir le cap pendant la tempête. Bruxelles : Mutualité socialiste, 2009. Ø Tabac, tu sais déjà mais encore. Observatoire de la santé du Hainaut, 2006. Ø Une histoire comme plein d’autres. Bruxelles : Ministère de la Communauté française, 2007. (yapaka.be)
  • 63. b. les monographies
  • 64. B Sélection du Centre Liégeois de Promotion de la Santé I B S L E BANTUELLE M., DEMEULEMEESTER R. Comportements à risques et santé : agir en milieu I L scolaire. Programmes et stratégies efficaces. – Vanves : INPES, 2008. 132p. O Cet ouvrage propose une synthèse de la littérature scientifique internationale concernant les E G interventions de prévention des conduites à risque. Il s’adresse à toute personne qui souhaite C engager une démarche de promotion de la santé de jeunes en âge d’être scolarisés (3-18 R T ans). Il traite en particulier de la violence, de l’usage de substances psycho actives, des A comportements dangereux sur la route ou durant les loisirs et des comportements sexuels à I risque. Il propose des stratégies de prévention reconnues comme efficaces ou prometteuses P O ainsi que des ressources utiles à leur conception, leur implantation et leur évaluation. H N I Institut Suisse de Prévention de l’Alcoolisme et autres toxicomanies. Cannabis: en parler aux Q ados: guide pratique pour des activités de prévention à l’école., 2000. - 96 p. - Dossier U pédagogique Le guide pour des actions de prévention à l’école offre aux enseignants un outil complet pour E traiter du thème du cannabis dans leur classe. Il donne des informations sur le cannabis et sa consommation, propose des fiches pratiques pour des animations de prévention en classe et offre des pistes pour dialoguer avec des jeunes chez qui on soupçonne une consommation de cannabis. COPPER-ROYER B., FIRMIN-DIDOT C. Lâche un peu ton ordinateur ! : Comment mettre des limites ?. Paris : Albin Michel, 2006. – 131p. L’ordinateur est devenu le premier loisir des 10-15 ans, devant la télévision. Ils y consacrent de nombreuses heures pour « chatter «, faire des recherches pour leurs exposés, envoyer des mails ou jouer en ligne... Mais, pour profiter pleinement de cet outil formidable, il faut savoir gérer son temps. Or l’adolescent a une tendance naturelle à l’excès et des difficultés à se détacher d’un écran hypnotique... C’est aux parents de l’y aider et de connaître l’utilisation qu’il fait d’Internet, alors que 72% d’entre eux déclarent l’ignorer... Comment le mettre en garde par rapport aux sites violents ou pornographiques, aux mauvaises rencontres ? Et s’il est « accro « aux jeux vidéos ? Comment lui fixer des limites raisonnables ? Comment nous situer face à cet outil que nous maîtrisons souvent moins bien que lui ?... Un livre qui donne de précieux conseils pour gérer ce nouvel outil qui a envahi la vie de la famille. DUCLOS G., LAPORTE D., ROSS J. Favoriser l’estime de soi des adolescents. Editions du CHU Sainte Justine, 2002. – 89p. Les adolescents sont en quête de leur identité et ont besoin, sur ce chemin parfois ardu, d’une bonne estime de soi… Comment faire vivre à son adolescent un sentiment de confiance ? Comment l’aider à se connaître ? DUCLOS G., LAPORTE D., ROSS J. L’estime de soi de nos adolescents : guide pratique à l’intention des parents. Editions du CHU Sainte Justine, 1995. – 178p.- Comment faire vivre un sentiment de confiance aux jeunes, comment les aider à se connaître, comment leur apprendre à coopérer et enfin, comment les guider dans la découverte de stratégies qui mènent au succès? Ces grandes questions sont abordées dans ce guide dont l’utilisation et la lecture ne peuvent qu’aider à entretenir de bonnes relations avec vos adolescents. FAVRESSE, D., SMET, P. de. Tabac, alcool, drogues et multimédias chez les jeunes en Communauté française de Belgique. Service d’Information Promotion Education Santé SIPES, 2009. – 65p. Résultats de l’enquête HBSC 2006 – Novembre 2008 portant sur la consommation d’alcool, de tabac, de cannabis, d’ecstasy, la polyconsommation, l’usage abusif de TV et de jeux
  • 65. B GAUDREAU O., CLOUTIER C. Aventure dans mon univers : Estime et affirmation de soi I chez les 9 à 12 ans. Maison de Quartier de Fabreville, 2005. – 159p. - ISBN 2-89619-026-0 B Guide visant à soutenir les intervenants dans leur démarche éducative auprès des jeunes. Son S L objectif est de favoriser chez le jeune la prise de conscience de sa valeur personnelle et de ses E compétences dans différents domaines… I L Le programme contient 12 ateliers thématiques. O E G C JANSSEN B., PLAS C. Parole d’ados, paroles d’acteurs de terrain au sujet du tabac : R une base de réflexion et de débat autour des usages, de la consommation et de la T A dépendance. FARES, 2005. – 29 p. I Document à destination des professionnels qui encadrent et accompagnent des jeunes. P O Ces différents thèmes y sont abordés : représentations du tabac, jeunes et tabac, prévention H du tabagisme : quelle prévention et pour quoi faire ?, rôle des adultes, acteurs de prévention ?, N esquisse d’une démarche de promotion de la santé,… I Q LEUENBERGER, P. Ecole et cannabis : Règles, mesures et détection précoce : Guide U à l’intention des enseignants et des établissements. Berne : Office fédéral de la E santé publique ; Lausanne : SFA / Institut suisse de prévention de l’alcoolisme et autres toxicomanies ISPA, 2004. 33p. Ce document tente de répondre aux questions suivantes : 1. Comment l’école dans son ensemble peut-elle gérer le problème de la consommation de cannabis? Quelles règles doivent être adoptées, quelles mesures doivent être prises en cas de consommation? 2. Comment les enseignants peuvent-ils réagir lorsqu’ils sont en contact direct avec des élèves consommateurs? MAHLER V. Ados, comment on vous manipule. – Paris : Albin Michel, 2004. 205p. Le monde qui entoure les adolescents cherche souvent à les contrôler, les faire adhérer, les fidéliser bref les manipuler. Cet ouvrage met en avant les signes de ces manipulations et en explique les conséquences. L’auteur propose des clés pour mieux comprendre ces mécanismes de pouvoir, d’attraction ou d’influence, du tabac aux banques en passant par la pub, les sectes ou l’Internet. THOMAZEAU A.-M. , AMBLARD O. 160 questions strictement réservées aux ados. Paris : De La Martinière Jeunesse, 2006. 254p. Les auteurs répondent le plus simplement possible aux questions de vie, graves, drôles, étonnantes, intimes et parfois dérangeantes que se posent les adolescents.
  • 66. B Sélection du Centre Nadja I B S L E I CUNGI C. Faire face aux dépendances. Alcool, tabac, drogues, jeux, internet. L Paris: Retz, 2005. -248 p. O Plus que jamais, la société d’aujourd’hui amène de nombreux adultes à des dépendances E G multiples: tabac, alcool, drogues, jeux, internet. .. ce qui, au départ, est un plaisir devient C très vite un esclavage dangereux pour l’équilibre psychique de l’individu. Comment se libérer R T de telles dépendances? Grâce aux thérapies comportementales et cognitives (TCC), dont cet A ouvrage expose les démarches de soins testées dans le cadre d’un suivi thérapeutique et I P médical. O Les TCC proposent tout d’abord un travail sur les représentations du patient. Sans prise de H conscience du problème, la guérison est en effet impossible. La compréhension du problème N permet par ailleurs une meilleure motivation pour se préparer à un plan d’action. I Ensuite, elles mettent en œuvre des programmes adaptés aux différents types de Q dépendances (suivant la substance: drogue, alcool, tabac ... ) ou le comportement problème U (jeu ou sport pathologique, internet, jeux vidéo ... ). Chaque technique est illustrée par des exemples tirés de l’expérience thérapeutique et par des entretiens entre patients et E thérapeutes. Des exercices et des résumés favorisent l’acquisition de savoir-faire directement utiles et transférables à d’autres situations. DESSEZ P., DE LA VAISSIERE H. Adolescents et conduites à risques : prévention et écoute. Rueil Malmaison : ASH, 2007. - 268 p. Alcoolisation, drogues, fugues, violences... les prises de risque et les conduites à risque des adolescents sont des pratiques sociales paradoxales d’affirmation de soi et de socialisation. Elles témoignent d’une souffrance et de la nécessité intérieure de se confronter au monde pour se défaire du mal de vivre et poser les limites indispensables au déploiement de leur existence. Malgré leur désir d’autonomie, les adolescents éprouvent un besoin de reconnaissance, de sécurité et de réassurance. Les adultes - parents, psychologues, éducateurs, enseignants - ont ainsi une mission d’accompagnement et d’écoute. Les auteurs, psychologues et sociologues, mènent une réflexion sur la prévention et les dispositifs d’aide adaptés aux caractéristiques psychosociales de ce public particulier. Ils valorisent les nouvelles formes d’écoute des adolescents et de leurs parents en insistant sur l’intérêt de l’observation et de la prise en compte de leurs liens avec l’environnement. Cet ouvrage s’adresse aux travailleurs sociaux et paramédicaux, enseignants, étudiants en sciences humaines ainsi qu’à tous ceux qui s’intéressent aux modalités de prise en charge de la souffrance psychique des adolescents. GERVAIS Y. La prévention des toxicomanies chez les adolescents. Paris : L’harmattan, 1994. - 217 p. Ce livre s’adresse à tous ceux qui, de près ou de loin, sont en lien avec des adolescents (parents, enseignants, travailleurs sociaux, médecins, élus locaux, policiers, magistrats...). Partant des toxicomanies au sens large du terme qui sont définies comme des signes de malaise, l’auteur invite à une réflexion actuelle sur l’adolescence et son allongement démesuré. Maîtrisant les interactions entre la psychologie et la sociologie, l’auteur nous montre que l’adolescent en difficulté est à la fois le produit d’une famille où les repères sont diffus et d’une société où le sens est incertain. Pour aider tous ces jeunes en souffrance, Yves Gervais propose un autre regard sur la prévention : l’ouvrage devient alors un guide éducatif accessible à tous. Un intérêt tout particulier est porté sur les stratégies de prévention globale en milieu scolaire (collèges, lycées et lycées professionnels).
  • 67. B I HERVE F., MOREL A. Les drogues et dépendances en 200 questions. Paris : De B Vecchi, 2002. - 159 p. S Qu’est-ce qu’une drogue ? Qu’est-ce qu’une addiction ? Qu’est-ce qu’un usage nocif ? Quand L la dépendance survient-elle ? Pourquoi devient-on dépendant ? Quelles sont les conséquences E I sur la santé, les relations sociales ? Y a-t-il un profil psychologique du dépendant ? François L Hervé propose un ouvrage complet qui aidera à mieux comprendre les phénomènes d’abus et O E de dépendance vis-à-vis des drogues. Sous la forme pratique de 200 réponses aux questions G les plus fréquemment posées, l’auteur envisage tous les problèmes auxquels une personne C R dépendante est susceptible d’être confrontée concernant le tabac, l’alcool, les drogues illicites T (cannabis, opiacés, amphétamines, cocaïne et dérivés) ainsi que les médicaments licites. A Écrit dans un langage clair et précis, cet ouvrage fait le tour du problème des drogues, de la I P prévention et des soins médicaux et psychologiques à apporter aux personnes souffrant de O conduite addictive. H N I MATYSIAK J.C. L’effet cacahuète. Paris : Éditions Pascal, 2005. - 125 p. Q Ce livre est avant tout, un outil pour favoriser le dialogue entre parents et adolescents, sur la U drogue et les autres dépendances. Si parfois, certains d’entre nous s’alarment à l’excès devant la moindre conduite jugée E excessive de leur enfant, il nous faut dire, que la majorité des ados qui commence à déraper vers une dépendance, ne s’en rend pas vraiment compte. S’il faut en connaître les dangers, le plus important reste sûrement de comprendre pourquoi les dépendances peuvent nous attirer au point, pour certains, d’en devenir esclave. Adolescents et parents, nous avons tous envie de savoir: « Comment ça marche? » Mais, la dépendance ne tombe pas du ciel. Bref, pourquoi devient-on accro ou addict ?, ce sera la première partie de cet ouvrage. Pour l’ado, ce dialogue sera une façon de ne pas garder un problème ou une interrogation pour soi, sans réponse. En effet, le risque serait d’imaginer des choses fausses, ou d’obtenir des réponses de copains mal informés ou déjà eux-même en difficulté. Pour l’adulte, entendre, comprendre et répondre, c’est tout simplement être parent. Ici, les addictions psychologiques et physiques seront « listées f), analysées, pour mieux prévenir et se prémunir. Il y a tant de questions, que les ados se posent, alors que bien des parents ne s’en doutent même pas! MOREL A. Prévenir les toxicomanies. Paris : Dunod, 2004. - 319 p. La prévention des abus de substances psychoactives est depuis des décennies affichée comme une priorité politique. Elle motive des campagnes d’informations publiques et des multitudes d’actions s’en réclament. Pourtant jamais les usages de drogues (licites et illicites) ne se sont autant répandus et, parallèlement, la confusion règne dans les idées comme dans les actions. Devant un tel bilan, deux nécessités s’imposent : s’interroger quant aux raisons de cet échec et ouvrir de nouvelles pistes afin de rendre la prévention plus cohérente et efficace. Cet ouvrage veut y contribuer, à la fois en interrogeant les fondements éthiques d’une entreprise qui vise à empêcher ou contrôler des conduites individuelles de modification de ses propres états de conscience, et en analysant les divers modèles et méthodes d’intervention. Cette synthèse originale permet de jeter les bases d’une approche transdisciplinaire, intégrant notamment la dimension sociale, souvent réduite au profit des aspects psychopharmacologiques. L’objectif est pragmatique : proposer un guide à tous ceux qui ne se satisfont pas des lieux communs sur « la drogue et la toxicomanie « et qui désirent s’impliquer avec sérieux dans la prévention - professionnels ou simples citoyens - afin de réfléchir et d’agir sans répéter les errements d’un passé encore présent, mais en s’appuyant sur les approches les plus novatrices.
  • 68. B MOREL A. Les conduites addictives : comprendre, prévenir, soigner. Paris : I Dunod, 2008. - 323 p. B S Les conduites susceptibles de mener à une addiction semblent se multiplier en même L temps que s’étend la « modernité ». Une conception purement morale ou médicale de ces E I comportements les dénature en les réduisant à des transgressions et à des maladies. Elle L amène les sociétés à n’agir que dans une perpétuelle « lutte contre », par la peur et le O contrôle des individus. E G En confrontant les acquis des sciences à l’expérience des usagers, les auteurs posent C les bases d’une approche démystifiée des addictions. Une approche multidisciplinaire et R T expérientielle qui ouvre de nouvelles voies pour: A - Comprendre, en partant du sens de ces conduites animées par la recherche de plaisir et de I P mieux-être, et en éclairant les mécanismes de leur échec éventuel; O - Prévenir, en plaçant l’éducation à l’autonomie et à la citoyenneté comme priorité; H - Accompagner et soigner, en concevant la pathologie addictive comme une forme de N I souffrance dans la société moderne et le travail thérapeutique comme nécessairement transdisciplinaire. Q Les auteurs invitent à construire une intelligence collective face aux addictions, afin de U donner aux personnes davantage de pouvoir sur elles-mêmes, sur leur capacité à changer et la définition de leur bien-être. E Cet ouvrage s’adresse aux professionnels de la santé et de l’intervention sociale, ainsi qu’à toute personne qui s’interroge sur le plaisir et ses risques.
  • 69. INDEX THEMATIQUE DES OUTILS
  • 70. Les thématiques listées dans cet index sont les thématiques plus particulièrement abordées par les outils et expositions présentés dans ce répertoire. Adolescence OP001 – OP002 – OP003 – OP004 – OP005 – OP006 – OP007 – OP008 – OP011 – OP012 – OP013 – OP014 – OP015 – OP016 - OP018 Alcool OP001 – OP002 – OP004 – OP006 – OP009 – OP010 - OP011 - OP015 – EX002 Argent OP002 – OP013 – EX002 Bien-être OP001 – OP002 – OP008 – OP013 Cannabis OP001 – OP002 – OP003 – OP004 – OP005 – OP007 – OP009 – OP015 – OP016 – EX001 Communication OP002 – OP003 – OP005 – OP008 – OP012 – OP013 – OP014 – OP018 Consommation OP003 – OP004 – OP005 – OP006 – OP007 – OP009 – OP010 – OP011 – OP012 – OP013 – OP014 – OP015 – OP016 – EX001 – EX002 Corps humain OP001 – OP010 – OP011 – OP017 – EX001 Décrochage scolaire OP003 – OP018 Dépendances OP001 – OP002 – OP003 – OP004 – OP005 – OP006 – OP007 – OP008 – OP09 – OP011 – OP012 – OP013 – OP014 – OP015 – OP016 – OP017 – OP018 – EX001 – EX002 Dopage OP001 Drogues (autres que OP001 – OP002 – OP003 – OP014 – EX001 Cannabis et Alcool) Ecole OP002 – OP003 – OP004 - OP005 – OP012 – OP013 – OP014 – OP015 – OP017 – OP018 Education OP018 Emploi OP002 Environnement OP007 – OP008 – OP013 – OP016 - EX002 Estime de soi OP001 – OP002 – OP004 – OP008 – OP009 – OP013 – OP014 Grossesse OP001 – OP004 – OP010 GSM OP002 – OP014 Industrie du tabac OP016 – OP017 Infections sexuellement OP001 transmissibles Insertion sociale OP018 Jeu OP002 Législation OP002 – OP004 – OP005 – OP011 – OP012 – OP013 – OP015 – OP016 – OP017 – EX001 Médicament OP002 – OP004 - EX001
  • 71. Méthodologie OP012 – OP013 – OP016 Milieu festif OP004 – OP006 – OP014 Mouvement de jeunesse OP009 Prévention OP001 – OP002 – OP004 – OP005 – OP008 – OP009 – OP010 – OP011 – OP012 – OP013 – OP014 – OP016 – OP017 Publicité OP09 – OP004 – OP011 – OP013 – OP014 – OP016 – OP017 Réduction des risques OP005 – OP006 – OP007 – OP008 – OP010– OP011 – OP012 – OP015 - OP016 Relation famille – école OP005 – OP018 – EX002 Relation parent - enfant OP002 – OP003 – OP015 – OP018 – EX002 Représentation sociale OP001 – OP002 – OP004 – OP005 – OP007 – OP008 – OP010 – OP011 – OP013 – OP014 – OP016 – OP017 – OP018 Santé globale OP001 – OP004 – OP008 – OP013 – OP014 Secte OP002 Sécurité routière OP001 – OP010 – OP011 Sevrage tabagique OP012 – OP016 – OP017 Sexualité OP001 – OP002 Stress OP002 – OP008 – EX002 Tabac OP001 – OP002 – OP004 – OP008 – OP009 – OP012 – OP013 – OP016 – OP017