• Share
  • Email
  • Embed
  • Like
  • Save
  • Private Content
Pole50
 

Pole50

on

  • 477 views

... ...

...
pôle position
saint pol sur mer - 1995_2005
Magazine d’information de la ville de Saint Pol sur Mer
Site internet : www.ville-saintpolsurmer.fr - Email : mairie@ville-saintpolsurmer.fr
Directeur de la publication : Philippe Everaert
Rédaction - Conception - Réalisation : www.happyday.fr
Pour toute correspondance écrire à "Pôle position" - Ville de Saint Pol sur Mer
Reproduction même partielle interdite. "Pôle position" se réserve le droit de refuser ou de
modifier tout texte ou cliché sans en fournir le motif. Les annonceurs sont responsables de
leur annonce dont l’insertion ne nous engage en aucune manière. Toutes les rubriques sont
libres de publicité "Journal gratuit - ne peut être vendu - ne pas jeter sur la voie publique"

Statistics

Views

Total Views
477
Views on SlideShare
477
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
1
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Pole50 Pole50 Document Transcript

    • V I E M U N I C I PA L E ● E D I TO EDITO Comme vous avez pu le constater, ce que l’on appelle la maquette de ce journal a changé. Il s’agit, en effet, du cinquantième numéro de Pôle Position, l’occasion de le renouveler, de l’améliorer, d’apporter quelques rubriques supplémentaires. depuis dix ans, à Saint Pol sur Mer, ment ou se disent grands bâtisseurs. Pour moi, ce n’est pas si simple. Mon objectif, en 1995, était d’améliorer beaucoup de choses la vie quotidienne des habitants ou plus exactement rendre les Saint Polois plus heureux. ont changé Cette devise est toujours mienne et me guide dans Un nouveau journal, donc, mais avec un objectif qui chacun de mes choix. Ce fut encore le cas, très ré- demeure identique : vous informer de l’actualité de cemment, pour le projet de l’Agence Nationale notre commune. de Renouvellement Urbain. Un dispositif national propose des aides pour transformer la ville. Bien Et ce nouveau Pôle Position est particulièrement spé- évidemment, pendant près d’un an, nous avons cial puisqu’il sera très largement consacré à un rapide étudié en profondeur cette opportunité. Mais au bilan de ces dix dernières années. En 1995, vous m’aviez confié la gestion de Saint Pol quand on a l’ambition sur Mer. Je ne suis pas de ces nostalgiques qui se com- plaisent à regarder vers l’arrière. Cependant, depuis de rendre les Saint Polois dix ans, à Saint Pol sur Mer, beaucoup de choses ont changé. Ces transformations vous seront rappelées plus heureux, on ne peut dans ce numéro alors permettez-moi de profiter de pas commencer par cet édito pour vous livrer des réflexions plus person- nelles. les priver de leur foyer Il y a dix ans, les témoignages de nombreux Saint Polois fur et à mesure de l’évolution de ce dossier, nous m’ont poussé à m’engager pour cette ville. Certaines nous sommes rendus compte qu’il était difficile, personnes connaissaient des situations dramatiques : pour Saint Pol sur Mer, de s’intégrer à ce dispositif. L’idée de l’ANRU est de supprimer certains grands mon objectif, en 1995, ensembles. Sauf que pour construire de nouvelles était d’améliorer la vie résidences, il faut du terrain ; et à Saint Pol sur Mer, nous n’en avons pas : aucun foncier disponible. quotidienne des habitants, Alors pour obtenir la subvention, il fallait déloger de nombreuses personnes qui aiment leur maison de les rendre plus heureux et y vivent depuis des années. Quand on a l’ambi- chômage, logement dégradé ; d’autres rêvaient de tion de rendre les Saint Polois plus heureux, on ne meilleures conditions d’accueil pour leurs enfants ; peut pas commencer par les priver de ce à quoi ils d’autres encore souhaitaient simplement vivre dans tiennent le plus : leur foyer. Il est des trains qu’il faut une ville plus belle, plus propre et plus sûre… savoir ne pas prendre parce que l’on ne sait pas où ils nous conduisent. Un maire ne peut pas prendre Vous le savez, certains maires expliquent avoir un do- sa population en otage et l’emmener à l’aventure maine de prédilection : l’enfance, le social, l’environne- sans garantie de réussite.02
    • VILLE ● INFORMATION Un nouveau Pôle PositionJe suis médecin, comme Jean-Pierre Clicq, mon pre- Dès 1995, Christian Hutin a souhaitémier adjoint qui travaille avec moi sur l’urbanisme. que la population soit mieux informée de l’actualité, des projets et réalisations quand le médicament de la commune. Pôle Position était né. proposé au patient risque Cinquante numéros plus tard, le maga- zine change de maquette. de le rendre plus malade, il ne faut pas le prescrire Lors de ces cinquante éditions, l’équipe deTous les deux nous savons que quand le médica- Pôle Position a essayé de vous présenterment proposé au patient risque de le rendre plus le nouveau visage de la commune et lamalade, il ne faut pas le prescrire. C’est la décision richesse humaine de ses habitants. Avantque j’ai prise. Ce dossier risqué ne constitue pas 1995, il n’y avait plus de journal sortantnotre unique chance de changer la ville et j’ai déjà régulièrement pour informer la popula-beaucoup d’autres solutions sous le coude. tion. La fonction de ce magazine était vrai-Je le disais, beaucoup de choses ont été faites et ment de créer un lien entre la ville et lesnous avons encore de nombreux projets. Mais je Saint Polois.crois que la transformation de notre commune ne Aujourd’hui, ce journal a une nouvelleparfois le courage politique, maquette car il faut savoir se remettre en question, évoluer ; les habitudes de lectu- c’est de dire non à re des gens changent. L’heure est toujours un mauvais projet plus à l’image. L’objectif est de réorganiser le journal pour qu’il soit plus clair et pluspeut pas se faire à n’importe quel prix. Depuis dix visuel.ans, le bonheur des habitants guide mes choix. Jene changerai pas pour construire, avec vous, une Cette évolution n’empêche pas de conser-ville plus belle, plus juste et plus solidaire. Une ville ver l’esprit de ce magazine : proposer auxplus humaine. Saint Polois une information précise et claire et mettre un coup de projecteur surParfois le courage politique, c’est de dire non à un les hommes et les femmes qui font bougermauvais projet mais oui à un travail proche des at- la ville.tentes et des besoins des habitants.Christian Hutin, Magazine d’information de la ville de Saint Pol sur MerMaire de Saint Pol sur Mer, Site internet : www.ville-saintpolsurmer.fr - Email : mairie@ville-saintpolsurmer.fr Directeur de la publication : Philippe EveraertVice-Président de la Communauté urbaine de Dunkerque, Rédaction - Conception - Réalisation : www.happyday.frConseiller Régional Pour toute correspondance écrire à "Pôle position" - Ville de Saint Pol sur Mer Reproduction même partielle interdite. "Pôle position" se réserve le droit de refuser ou de modifier tout texte ou cliché sans en fournir le motif. Les annonceurs sont responsables de leur annonce dont l’insertion ne nous engage en aucune manière. Toutes les rubriques sont libres de publicité "Journal gratuit - ne peut être vendu - ne pas jeter sur la voie publique" 03
    • VIE MUNICIPALE ● REGARD 1995-2005 Saint Pol sur Mer, une histoire de cœur En 1995, les habitants de Saint Aujourd’hui, Saint Pol sur Mer est Les finances sont saines, la ville Pol sur Mer confiaient la desti- une commune plus belle et plus est belle, la vie associative est ri- née de la commune à Christian agréable à vivre qui a retrouvé sa che et variée, la commune est dé- Hutin et son équipe. capacité à investir. senclavée et pourtant tout n’est pas gagné. A Saint Pol sur Mer, Cette réussite rapide s’explique trop de familles vivent encore des La ville traversait alors une de ses principalement par deux facteurs situations difficiles, notamment à plus grandes crises : patrimoine distincts : Christian Hutin et son cause du chômage. L’emploi est non entretenu, endettement re- équipe ont su, à la fois, défendre une compétence de l’Etat. Néan- cord, imposition très élevée… Il la cause de la commune auprès moins, on ne peut rester insensi- fallait agir vite pour redresser la de ses partenaires et fédérer l’en- ble face à la détresse de certains barre. semble des habitants autour d’un habitants. Le combat mérite donc grand projet de redressement de d’être poursuivi. Pas question de privilégier tel Saint Pol sur Mer. ou tel domaine, à Saint Pol sur En 10 ans, beaucoup de choses Mer tout était à faire et tout Cette manière moderne d’en- se sont passées, beaucoup de était urgent. En prenant en visager l’action politique avec choses ont changé et beaucoup compte les situations les plus une participation active des ha- de choses ont été conçues et dramatiques, Christian Hutin bitants a permis de générer une programmées pour l’avenir. En et son équipe ont transformé véritable mobilisation générale 10 ans, à Saint Pol sur Mer, on a la ville tout en stoppant la folle et de réussir ce que beaucoup créé une nouvelle ville ; on a écrit spirale d’accroissement de la pensaient impossible : le renou- une belle histoire… une histoire dette. veau de Saint Pol sur Mer. de cœur. Inauguration du Salon de l’Habitat04
    • VILLE ● VIE LOCALE Coups de Cœur Une ville qui bougeDepuis dix ans, la ville de SaintPol sur Mer a aussi agi dans denombreux domaines pour amé-liorer la vie des habitants : tra-vaux de proximité, organisationde manifestations, nouveauxservices, action sociale, anima-tions, actions pour les person-nes âgées, culture, sport…Vie associativeGrâce à la création de commis- Emile & Images, le 8 août 2004, devant Romain Rollandsions extra-municipales dessports et de la culture, la ville de ont été rénovés ces dernières an- pour rétablir les finances, la villeSaint Pol sur Mer a mis en place nées : boxe, tennis… a organisé, ces dernières an-une véritable politique de sou- nées, de grandes manifestationstien à la vie associative permet- sportives, festives ou culturelles :tant à tous les clubs ou groupes, Ville en fête inauguration du beffroi, feu d’ar-sur un pied d’égalité, de perce- Saint Pol sur Mer est reconnue tifices, festival de musique, carna-voir des aides pour fonctionner. dans l’agglomération pour sa val, étapes cyclistes, concerts…Aujourd’hui, Saint Pol sur Mer est convivialité. Le calendrier fes-l’une des communes de 25 000 tif est riche et varié. Malgré unehabitants dont la vie associative volonté de limiter les dépensesest la plus riche. De très nom-breux équipements associatifs 05
    • La vie commence à 60 ans… Ville conviviale, Saint Pol sur Mer est une commune où chacun a sa place. Un Conseil des Sages a été mis en place pour que l’avis des aînés soit toujours mieux pris en compte. De multiples animations sont également or- ganisées, tout au long de l’an- née pour les personnes âgées de la commune : semaine bleue, après-midi récréative, ban- quets… sans oublier le colis de fin d’année dont la qualité a été grandement améliorée. Services Christian Hutin a toujours de- Inauguration du Beffroi, le 11 octobre 2003 mandé aux services municipaux de bien prendre en compte les attentes et besoins des ha- bitants. Ainsi, par exemple, le Proximité ville de Saint Pol sur Mer s’est service Etat Civil est désormais attachée à dialoguer avec les ouvert le samedi matin et un Un banc ou une poubelle qui habitants pour réaliser de pe- cyber-point a été mis en place à manquent ; un terrain laissé tits chantiers de proximité ; la médiathèque pour que tous à l’abandon sans clotûre… l’objectif est vraiment d’appor- les Saint Polois puissent avoir Autant de petits détails qui ter une solution à un problème accès à l’internet dans un mon- peuvent empoisonner la vie qui touche quelques familles de toujours plus informatisé. des riverains. Depuis dix ans, la dans un quartier.06
    • Renforcement de la police municipaleCréation d’un service de restauration pour les personnes âgées Information ple, une augmentation consé- Création de lieux de vie et quente de l’aide à l’action sociale. Christian Hutin a souhaité mettre Par ailleurs, la Ville de Saint Pol sur Aménagements de pieds en place, à Saint Pol sur Mer, une Mer et Villenevie, ont ouvert un d’immeubles véritable démocratie participa- centre social supplémentaire au tive avec des citoyens informés niveau de la Plaine Bayard pour et écoutés. C’est ainsi que deux qu’un plus grand nombre d’ha- magazines présentent à la popu- bitants puisse trouver un équipe- lation les réalisations de la com- ment à proximité de chez eux. mune : Pôle Position et Faites la Ville. Par ailleurs, les Ateliers de Travail Urbains et d’autres ins- Une ville plus sûre tances permettent aux habitants Depuis 1995, Christian Hutin et de venir poser des questions ou son équipe municipale ont tout Espaces de jeux de proxi- donner leur opinion lors de pro- mis en oeuvre pour accroître la mité pour les enfants jets importants dans différents sécurité des habitants. Ainsi, ils quartiers de la commune. ont obtenu la réouverture d’un poste de police à Saint Pol sur Mer. Par ailleurs, ils ont renforcé Une ville considérablement la police mu- plus solidaire nicipale, qui assure des missions Un accent a également été mis, d’îlotage, de sécurisation et de ces dernières années, sur l’aide proximité. Enfin, une brigade de aux plus démunis avec, par exem- surveillance a été mise en place pour assurer le contrôle nocturne Ouverture d’un 3ème Centre des bâtiments municipaux. Social Plaine Bayard Création de Pôle Position, magazine d’information 07
    • VILLE ● ENFANCE Enfants de cœur Une ville plus juste Animations au Centre Aéré Transformer la ville, c’est pré- Chacun se souvient aussi des parer un avenir meilleur pour mauvaises conditions d’accueil ses habitants et, en premier dans les anciens locaux du centre lieu, les plus jeunes d’entres aéré qui ne répondaient plus aux Protection des abords des eux. Depuis dix ans, un accent normes d’hygiène et de sécurité. écoles particulier a été mis sur la fa- mille en général et sur l’enfance La ville de Saint Pol sur Mer a en particulier. L’objectif est d’of- bâti, boulevard de l’Aurore, un frir à chaque jeune le plus large restaurant municipal flambant éventail de possibilités afin que neuf permettant de recevoir, chacun puisse se former, ap- dans des conditions optimales, prendre, s’amuser… bref s’épa- les enfants scolarisés mais aussi nouir et trouver sa voie. les personnes âgées. Parallèlement, dès 1995, la mu- nicipalité a proposé aux respon- Apprendre sables des écoles un véritable Dans le domaine de l’enseigne- programme pluriannuel de réno- ment, la ville de Saint Pol sur Mer vation et d’entretien des établis- a mis en place toute une série sements. La plupart des écoles d’actions, des plus particuliè- présentaient, en effet, d’impor- res aux plus spectaculaires, afin tantes détériorations dues à une Rénovation des d’améliorer les conditions d’étu- absence d’entretien pendant de établissements scolaires de des jeunes Saint Polois. longues années. En fonction de l’urgence, dans tous les établis- Chacun se souvient, en effet, de sements, d’importants travaux l’absence de solution pour les pa- ont été réalisés pour changer la rents souhaitant que leurs jeunes couverture, isoler, assurer l’étan- enfants déjeunent à la cantine. chéité, modifier le système élec- trique… En n’oubliant pas, dans le même temps, qu’un parte- Election du Conseil Municipal des enfants Construction du restaurant municipal sur une friche urbaine08
    • nariat étroit a été mis en place Soutenir les famillesentre les écoles et les services Quand on doit s’occupermunicipaux pour assurer une d’un bébé, les tâches les plusplus grande efficacité des petits banales comme des courses ouentretiens du quotidien. des démarches administratives, peuvent s’avérer des plus Enfin, dans tous les quartiersCette relation privilégiée entre la compliquées. La Ville de Saint de la commune, des terrainsville et ses écoles s’est à nouveau Pol sur Mer a souhaité proposer multisports sont proposés auxdémontrée lors d’opérations tel- une solution performante aux enfants pour qu’ils puissent, enles que l’installation de postes familles qui doivent faire garder fin d’après-midi ou le week-end,informatiques dans les établisse- leurs enfants quelques heures pratiquer leur discipline favoritements, la fourniture de nouveaux par semaine : la halte-garderie. avant de se rendre dans leur as-livres ou des actions pédagogi- Grâce au professionnalisme de sociation sportive ou culturelle,ques telles que l’enfouissement son personnel, cet équipement dans les centres sociaux ou àd’un trésor sous le beffroi. de grande qualité contribue à l’école municipale des sports… l’éveil des enfants et soulage deLa volonté d’aider les plus jeunes nombreux parents. Cet outil auà se former et à se construire un service de la famille a démontréavenir se traduit également par toute son importance puisqu’illa mise en place d’une Aide aux ne désemplit pas.Etudes. Grâce à des finances mu-nicipales saines, la ville de Saint Le calendrier d’un enfant se dé-Pol sur Mer peut désormais aider compose en jours de classescertaines familles à financer les mais aussi en jours de congés.études de leurs enfants. Il faut donc s’occuper du temps à l’école mais aussi du temps li- bre. Avant 1995, les centres aérésDevenir Citoyen n’ouvraient qu’un mois par an.La Ville de Saint Pol sur Mer, en Cela posait d’importants problè-partenairat avec l’Education Na- mes aux familles pour faire gar-tionale et ses écoles, a mis en pla- der leurs enfants au mois d’aoûtce depuis quatre ans, un Conseil ou pendant les autres vacancesMunicipal des Enfants. Il s’agit de scolaires. La ville a développé cesensibiliser les plus jeunes à la vie service aux parents et amélioré,démocratique et citoyenne en constamment, les prestationsorganisant, dans les classes, les offertes aux enfants : activités di-élections des représentants des versifiées et attrayantes, person-élèves à ce conseil. nel d’encadrement professionna-Véritable succès, cette opération lisé, restauration améliorée…permet aux enfants de s’essayer àun scrutin «comme les grands». Aujourd’hui, les centres de loisirsElle constitue aussi une occasion attirent des milliers d’enfants pourd’écouter l’avis des plus jeunes, vivre des moments d’exception ennotamment, sur les sujets qui les pratiquant le golf, le poney, le charconcernent directement. à voile ou l’accrobranche. 09
    • VILLE ● CADRE DE VIE Cœur de Ville Une ville plus agréable à vivre des heures d’ouverture, de plus en plus de Saint Polois fréquen- tent cet espace. Ville verte et fleurie Il suffit parfois de quelques amé- nagements pour transformer une rue ou une place. Dès que la ville réalise un chantier dans une partie de la commune, elle y intègre un projet de verdisse- ment et de plantations. Les bou- levards de l’Aurore et de l’Espé- rance constituent des exemples frappants de réaménagements paysagers réussis. Ces deux ar- Modernisation du mobilier urbain tères ont été transformées, no- tamment grâce à la plantation d’arbres, d’arbustes et de fleurs. Améliorer la vie des habitants, tout un véritable poumon vert c’est faire en sorte qu’au quoti- au centre d’une zone urbaine. dien, ils se sentent mieux dans Saint Pol sur Mer compte donc Une ville leur rue, dans leur quartier, désormais trois grands espaces plus moderne dans leur commune ; c’est donc naturels. Il faut d’ailleurs noter Autre facteur de transformation transformer leur cadre de vie, que le Parc Prigent a été rendu d’une ville : le mobilier urbain. rendre la ville plus belle, plus aux habitants grâce au chan- Dans toute la commune, dès que propre, plus attrayante. gement de sa clôture. Autrefois possible, en liaison avec la Com- Depuis 10 ans, à Saint Pol sur dissimulé derrière de hauts murs Mer, d’importants efforts ont de béton, le parc était oublié. été consentis pour changer l’en- Aujourd’hui, il a repris sa place vironnement urbain. et, grâce à un réaménagement La nature en cœur de ville Quand on habite une ville, on aime pouvoir retrouver, pour une promenade, un petit coin de nature. Ces dernières années, à Saint Pol sur Mer, un nouveau parc a été créé Plaine Bayard. Il assure le lien entre plusieurs par- ties de la ville et constitue sur-10
    • Parc de la Plaine Bayard Avant AprèsLes services municipaux fleurissent la ville munauté urbaine de Dunker- pas pris en compte et les dé- que, la Ville de Saint Pol sur Mer chets s’amoncelaient dans les implante de nouveaux luminai- caniveaux. Désormais, au ni- res, améliore l’éclairage public, veau du personnel communal, modernise le mobilier urbain… une équipe a été missionnée Ces aménagements constituent, sur ce travail et a reçu le soutien pour les habitants, les signes d’assistants efficaces : les ba- d’une ville en mouvement, d’une layeuses mécaniques. La ville ville qui bouge et investit pour le a, en effet, investi, dans des bien-être de tous. machines permettant de traiter plus rapidement d’importantes surfaces et donc de maintenir Une ville plus propre la ville plus propre. Mais, bien Il y a quelques années, la ville de évidemment, pour que des Saint Pol sur Mer ne possédait rues soient parfaitement pro- même pas de service propreté. pres, rien ne vaut le civisme des Ce domaine n’était absolument habitants… Des espaces verts en cœur de ville La nouvelle clôture du Parc PrigentLes saint polois se sont réappropriés le parc Prigent 11
    • V I L L E ● PATRIMOINE Rénovation du Centre Aéré Cœur à l’ouvrage Une ville transformée Avant Après Mal entretenue et exsangue fi- naval. Mais en 1995, le diagnostic nancièrement, la ville de Saint est sans appel : le kiosque n’est pas Pol sur Mer avait cessé d’entrete- seulement détérioré à l’extérieur, nir son patrimoine et de s’adapter sa toiture menace de s’écrouler et aux évolutions de la société. La ses fondations de s’effondrer. Ce Rénovation résidence Corvette commune était devenue grise et qui est donc certain, c’est qu’il n’est triste. A partir de 1995, un vaste plus question de laisser quiconque programme de rénovation de la monter dessus. ville a été mis en place. L’ambition La décision de sauver ce patrimoi- était simple : intervenir dès que ne a été rapidement prise pour possible pour améliorer, rendre que perdure le symbole de la vie plus pratique et embellir. festive saint poloise. Avec ses partenaires, et notam- ment l’Etat, la Région, la CUD Avant et le FEDER, la ville de Saint Pol sur Mer s’est donc attaquée à de Nouvelle vie nombreux édifices. pour Romain Rolland Le Centre Romain Rolland est l’un des plus grands équipements de la commune. On l’a peut-être oublié tant son nouveau visage Le kiosque, symbole de s’est parfaitement intégré dans Après la vie festive la ville, mais l’ancien bâtiment Au centre de la place Jean Jaurès, s’était dégradé, faisait triste mine, le kiosque est le théâtre de toutes ne répondait plus aux exigences les fêtes et de toutes les manifes- actuelles de sécurité des person- Rénovation résidence Frégate tations. Il est au cœur de la fête nes et se montrait peu pratique pour l’une des plus importantes pour ses usagers. manifestations de l’année : le car- La décision a donc été prise de le restaurer et de le requalifier : Résidence Jean Bart nouvelle façade, nouvelle salle de spectacle, nouvelle organisation interne, nouvelle tribune, nouvelle Avant entrée… Le complexe a été com- plètement repensé pour répondre Après aux attentes de ses utilisateurs. Saint Pol sur Mer prend de la hauteur Depuis des siècles, les hommes du Nord ont construit des tours pour affirmer leur identité. Cette force symbolique manquait à Saint Pol12
    • Centre Romain RollandBoulevard de l’Aurore sur Mer qui avait été trop long- temps dévalorisée. A l’initiative de Christian Hutin, dans le cadre de la restructuration du centre- ville, la municipalité a décidé de bâtir un beffroi, le beffroi de Saint Pol sur Mer. Cet édifice s’est lui aussi rapidement intégré dans le paysage urbain. Mieux que ça, il l’a embelli, transformé et devenu le symbole du renouveau de la commune et de la fierté retrou- vée de ses habitants. Une ville en mutation Le kiosque à musique Partout dans la commune, en partenariat avec la Communauté urbaine et les bailleurs, la Ville de exemple, avait plusieurs usages Saint Pol sur Mer a transformé, ; celui de recevoir les enfants, amélioré et embelli des résidences bien sûr, mais aussi l’accueil de pour que les habitants s’y sentent diverses manifestations. Ces lo- mieux mais aussi pour que la com- caux étaient eux aussi dégradés, mune soit, de manière générale, vieillots, tristes ; ils ne répondaient plus agréable à vivre. L’un des sym- plus aux normes de sécurité. Ce boles de cette transformation est bâtiment a fait l’objet d’un grand l’entrée de ville côté Dunkerque chantier pour le transformer qui a, désormais, un tout nouveau complètement et lui permettre visage. Cette zone autrefois décriée d’accueillir ses publics dans des est redevenue attractive à l’image conditions optimales. de l’ensemble de la commune. Résidence Ravel Des équipements performants De la même manière, la ville de Saint Pol sur Mer a entrepris de rénover son propre patrimoine, des lieux de vie qui accueillent les usagers. Le centre aéré, par 13
    • VILLE ● FINANCES Affaire de cœur Une ville désendettée inférieure à un an. Cette gestion ri- goureuse s’est accompagnée d’un effort d’équipement important. Ces investissements sont financés essentiellement par l’autofinan- cement et par les subventions re- çues. En 2004, grâce à une parfaite maîtrise des dépenses, Saint Pol sur Mer dégage un excédant de 11 millions d’Euros. Cette réserve a été constituée afin de permet- tre la réalisation de chantiers importants d’aménagement urbain. L’objectif est de ne plus jamais plonger la ville dans la précarité avec des taux d’endet- tement très élevés». Comme vous avez pu le cons- a pour clients le Ministère des Aucune tater au fil de ces pages, la Finances, la Cour des Comp- augmentation Ville de Saint Pol sur Mer s’est tes, 29 des 37 villes de plus de complètement transformée et 100 000 habitants…, a étudié d’impôt en 10 ans embellie ces dix dernières an- la situation financière de Saint Les impôts et taxes ne représen- nées. Ce succès est d’autant Pol sur Mer. tent que le 1/4 des recettes de plus impressionnant qu’il s’ac- la commune. Ces dernières an- compagne d’un complet dé- Le cabinet Klopfer a conclu que : nées, afin de financer ses trans- sendettement de la commune. «L’épargne brute est en forte formations urbaines, Saint Pol Et tout cela sans la moindre progression depuis 1995 ; ce sur Mer n’a jamais augmenté la augmentation d’impôts ! Saint résultat est le fruit d’une maî- pression fiscale et, au contraire, Pol sur Mer possède toujours trise rigoureuse des dépenses de s’est tournée vers ses partenai- des ressources faibles mais, fonctionnement et d’un rythme res et a tout mis en œuvre pour grâce à une gestion rigoureu- de progression des recettes de accroître les dotations qu’elle se, ses finances sont saines et fonctionnement plus rapide que reçoit. la ville n’a plus de dettes. celui des dépenses. Cette crois- La faible part de l’imposition sance n’est pourtant pas la con- dans les recettes de la commune séquence d’une hausse des taux implique que Saint Pol sur Mer d’imposition». soit souvent considérée comme L’avis d’un cabinet une ville pauvre. Mais, comme de référence Le cabinet note également que : le démontre un grand nombre Un cabinet indépendant, spé- «La commune s’est fortement dé- de familles, ne pas avoir beau- cialisé dans le contrôle de ges- sendettée depuis 1995. En 2003, coup d’argent n’empêche pas tion et les finances locales qui la capacité de désendettement est de bien tenir son budget.14
    • Le renouveau du commerce Saint Polois La rue de la République est l’une des plus grande artère commerciale du nord de la France. Pourtant, on le sait, le commerce traditionnel a, ces dernières années, du mal à ré- sister. Pour favoriser le déve- loppement de ce commerce et donc la vie de la commune, la ville de Saint Pol sur Mer a travaillé à la redynamisation de son axe principal, notam- ment avec la création d’une place de centre-ville. Notons aussi que la zone des arches bleues, que de nom- breuses enseignes avaient quittée, affiche aujourd’hui complet et contribue à gé- nérer des flux de consomma- teurs issus de l’ensemble de l’agglomération à Saint Pol sur Mer. Une Zone Franche Urbaine àBien gérer de Saint Pol sur Mer a considé- Saint Pol sur Merpour poursuivre rablement diminué son endette- ment. Dans le même temps, grâce Le grand succès de Christianla transformation à l’augmentation de ses subven- Hutin et de son équipe pourde la ville tions et au soutien de ses parte- soutenir l’économie locale est naires comme l’Etat, la Région, la d’avoir obtenue l’attributionEndetter une ville, c’est hypothé- CUD et le FEDER, elle a mené un d’une Zone Franche Urbaine àquer l’avenir et faire peser sur les vaste chantier urbain pour embel- Saint Pol sur Mer. Les aides fis-générations futures, le poids d’une lir et moderniser la commune. Le cales ainsi octroyées permet-mauvaise gestion. La réduction de faible niveau d’endettement actuel tent l’implantation et le main-la dette permet au contraire de est le garant de la poursuite du tien de nombreuses entreprisesse laisser des possibilités d’action renouvellement urbain engagé ces et donc de créer et de sauverdans le futur. Depuis 10 ans, la ville dernières années. des emplois. 15
    • VILLE ● URBANISME Développement urbain Les habitants au cœur d’un projet politique simplement, on peut dire que des Cheminots, nous étions en- l’objectif de l’ANRU est de mo- core en manque de foncier ; et difier des quartiers urbains très quand l’espace manque et qu’il denses dans lesquels certains faut construire des logements, habitants connaissent de gran- que fait-on ? On bâtit des tours ! des difficultés. A Saint Pol sur J’avais donc l’impression de jouer Mer, nous avons le cas de la ré- à l’apprenti sorcier en construi- sidence Guynemer qui est très sant des résidences encore trop haute, ce qui implique une très importantes impliquant, à moyen forte densité de population et terme, des problèmes de promis-Christian Hutin et Guy Verryser qui, en plus, coupe la ville en cuité et de densité aux quatre deux. Nous avons donc souhaité coins de la ville. Deuxième cas de étudier la possibilité de détruire conscience : pour soigner depuis Depuis plusieurs mois, la ville cette tour. des années des patients dans la de Saint Pol sur Mer étudiait la cité des Cheminots, je connais faisabilité d’un projet urbain beaucoup de maisons. Certaines, proposé par l’Agence Nationale Pôle Position : A quoi ressemblait très anciennes doivent être réno- de Renouvellement Urbain. alors le projet ? vées ou parfois même démolies ; Aujourd’hui, le Conseil Munici- d’autres sont en excellent état et pal a tranché et a décidé de ne Christian Hutin : Dès le départ, très agréables à vivre. pas être candidat pour entrer nous avons été confrontés à une dans ce dispositif qui ne conve- grande difficulté : la ville de Saint nait pas à la typologie de notre Pol sur Mer ne dispose d’aucune Pôle Position : Quelle a été votre commune. Explications. réserve foncière. Pour être très position ? clair, l’ensemble du territoire de notre commune est déjà cons- Christian Hutin : Nous avons Pôle Position : Comment la ville truit. Alors, bien sûr, nous pou- longuement travaillé sur le su- de Saint Pol sur Mer s’est elle in- vions détruire Guynemer, mais jet, notamment avec Jean-Pier- téressée au projet proposé par le nous ne savions pas comment re Clicq, mon premier Adjoint, Gouvernement ? reloger toutes les familles. Nous qui était en charge du suivi de avions cependant la possibilité ce dossier. Nous partagions le Christian Hutin : Nous sommes de reconstruire des logements même point de vue. Nous en en veille permanente. Nous som- neufs dans la Cité des Chemi- avons fait part au Conseil Muni- mes à l’affût de tous les dispositifs nots. cipal à qui nous avons proposé que proposent des partenaires de rencontrer et consulter la po- comme l’Europe, l’Etat ou la Ré- pulation sur ce sujet. C’est ce qui gion pour faire bouger et évoluer Pôle Position : Que pensiez-vous a été décidé. Même si je n’aimais notre ville. C’était un programme de ce projet ? pas ce projet, il représentait une important ; nous nous y sommes subvention importante pour la donc intéressés très vite. Christian Hutin : Je souhaitais ville et la possibilité séduisante obtenir des subventions pour mo- de détruire Guynemer. Je crois derniser notre commune, mais beaucoup à la démocratie par- Pôle Position : Quel est son objectif ? deux choses ne me plaisaient pas ticipative. Il m’a semblé natu- du tout. La première, c’est que rel d’informer la population et Christian Hutin : Pour résumer même en récupérant les terrains d’écouter son avis. Pendant près16
    • La cité des Cheminots de trois mois, nous avons donc Pôle Position : Le projet est donc à laquelle je pense souvent. été à la rencontre des habitants : abandonné ? J’ai découvert, il y a quelques réunions publiques, permanen- années, la note de présenta- ces en mairie, visites chez les ha- Christian Hutin : Pour nous, tion du projet des architectes bitants… Je souhaite d’ailleurs, la phase d’études a démontré qui ont construit Guynemer. dans ce cadre, remercier Louis qu’en raison du manque de ter- Ils expliquaient, à l’époque, Gobeaut qui a été, en tant que rain, le dispositif ANRU ne con- dans ce petit dossier, que la président de l’association des venait pas à notre commune. résidence allait créer un «trait habitants de la Cité des Chemi- Nous avons donc décidé de ne d’union» entre les deux parties nots, un de nos interlocuteurs pas donner suite. Nous ne dépo- de la commune. Aujourd’hui, privilégiés. serons pas de dossier de candi- d’autres architectes me disent dature à ce programme. Par con- qu’il faut raser Guynemer parce tre, tout n’est pas à oublier dans que ces tours coupent la ville Pôle Position : Quels furent les ce projet. Je souhaite travailler en deux ! Dans ce domaine, retours ? main dans la main avec la so- comme dans les autres, il y a ciété ICF Nord-Est pour étudier des modes, des théories qui Christian Hutin : Si nous avions ce que nous pouvons faire pour se succèdent. Nous, responsa- senti de l’enthousiasme pour ce améliorer la Cité des Cheminots bles politiques, devons nous projet, nous aurions été prêts, et notamment les logements appuyer, quotidiennement Jean-Pierre Clicq et moi-même, les plus anciens. Je veux aussi sur l’expertise de spécialistes. à revenir sur notre position. poursuivre l’amélioration des A nous d’écouter leur avis, de Mais ce que nous pensions s’est conditions de vie des habitants prendre du recul, d’analyser confirmé : ce projet est très sé- de Guynemer. Le boulevard a les dossiers dans toutes leurs duisant techniquement, mais a été complètement redessiné. dimensions puis de trancher. des conséquences humaines. C’est un plus. Il faut poursuivre Je l’ai dit, ce dossier était très On ne peut pas dire à des cen- dans ce sens. La ville sera aux cô- séduisant techniquement mais taines de personnes : on démo- tés des habitants pour bâtir son difficile humainement. Il nous lit votre maison, on vous met là, propre projet d’amélioration de faut donc étudier des solutions après on vous déménagera là- la qualité de vie. alternatives qui s’appuieront bas. Certains habitants nous ont sur d’autres dispositifs que exprimé leurs craintes et beau- l’ANRU. C’est ce que nous fai- coup de tristesse à l’idée de Pôle Position : Ce choix fut-il dif- sons, je crois avec succès de- quitter leur foyer. Je le disais, il ficile ? puis 10 ans. y a des trains qu’il faut savoir ne Et comme vous le découvrirez, pas prendre parce que l’on ne Christian Hutin : C’est notre dans ce numéro, nous avons en- sait pas où ils vous emmènent. rôle d’élus. J’ai une anecdote core beaucoup d’autres projets. 17
    • à ce titre, notre ambition est Mon objectif et mon devoir de proposer le meilleur ser- sont de préserver la sécurité vice possible aux habitants et le confort de nos clients. de nos logements et d’œu- vrer main dans la main avec les collectivités locales pour Pôle Position : Vous avez ren- adapter notre patrimoine contré récemment le maire aux besoins particuliers de de Saint Pol sur Mer, qu’est-il chaque commune. ressorti de cette réunion ? Nous collaborons depuis plus de 10 ans avec Christian Hu- Christian Antoine : Chris- tin et son équipe. Nous avons tian HUTIN a voulu témoi- commencé à échafauder des gner de son engagement projets pour rénover la Cité personnel en sollicitant des des Cheminots avant même aides financières auprès que l’ANRU n’existe. des autorités ministérielles compétentes afin d’accom- pagner l’effort conséquent Pôle Position : Quels sont d’ICF Nord Est en terme de vos projets au niveau de la réhabilitations et de démo-Christian Antoine Cité des Cheminots ? litions. Pour ce faire, il m’a proposé de réexaminer en- Christian Antoine : Notre pa- semble le dossier en inté- trimoine sur la Cité des Chemi- grant nos contraintes tech- La société ICF Nord-Est gère nots est très divers. Certaines niques mais aussi les inquié- la plus grande partie des lo- habitations datent du début tudes de certains locataires. gements de la Cité des Che- du siècle dernier ; d’autres Le but est de rendre cette minots. Le bailleur travaille sont beaucoup plus récentes. opération possible mais donc, en partenariat avec Quand un parc est très ancien, avec un phasage différent la ville, à étudier toute op- on a beau tenter de l’amélio- et moins rapide. Dans les se- portunité d’amélioration de rer au fur et à mesure, les ha- maines à venir, les services ce quartier. Rencontre avec bitations demeurent conçues de la mairie et ICF Nord Est Christian Antoine, Président pour répondre aux attentes vont élaborer un diagnostic de la Société Nord-Est Immo- des familles en 1922 ! partagé sur la nature et l’am- bilière des Chemins de Fer. pleur des travaux à réaliser, La nécessité de détruire cer- en accord avec les locataires tains logements est donc et leurs représentants. La sé- Pôle Position : ICF Nord-Est réelle. Il faut aussi savoir que curité et le confort des occu- et Saint Pol sur Mer, c’est une certaines habitations parais- pants demeurent la premiè- longue histoire… sent agréables et bien amé- re des priorités. Les bases nagées, mais que leurs struc- d’un nouveau projet seront Christian Antoine : ICF Nord tures et leurs équipements alors posées pour donner au – Est est présent à Saint Pol intérieurs, du fait de leur quartier un nouveau souffle sur Mer depuis 1922. Nous ancienneté, ne peuvent plus et une modernisation digne sommes un bailleur social et, être réhabilités. de Saint Pol.18
    • VILLE ● URBANISME Projets Construire l’avenirTransformer une ville prend du Rénover les propriété. Les Opérations Pro-temps. Il faut imaginer un projet, grammées d’Amélioration del’étudier, mesurer ses incidences, résidences privées l’Habitat apportent des aidesle dessiner, le financer et le réa- Par ailleurs, on sait qu’il est financières aux propriétairesliser. Le combat permanent de souvent plus facile de rénover pour la requalification du pa-Christian Hutin et de son équipe des résidences HLM en parte- trimoine privé vétuste. Grâceest de réduire ce délai pour que nariat avec les bailleurs que à l’Opération Programméela commune s’embellisse le plus des immeubles privés en co- d’Amélioration de l’Habitat derapidement possible. Ainsi, detrès nombreux chantiers ont vule jour ces dernières années en Plan d’aménagement de la place Jean Jaurèsun temps record. Un rythme quiva se poursuivre dans les mois àvenir puisque plusieurs projetssont très avancés dans de nom-breux domaines.Améliorer l’Habitat,réorganiser la villeEtre bien loger constitue unedes préoccupations principalesdes familles. Saint Pol sur Merest redevenue une communeattractive et de plus en plus depersonnes veulent y vivre.Permettre auxfamilles de devenirpropriétairesA Saint Pol sur Mer, de nombreu-ses familles et, notamment desjeunes ménages, souhaitent con-tinuer à habiter leur communetout en accédant à la propriété.Dans ce cadre, la ville et ses par-tenaires ont mis en place un pro-gramme de promotion de l’acces-sion sociale à la propriété. Dans lesprochains mois, des logements enaccession seront construits en lieuet place des serres. 19
    • nombreux chantiers sont pro- grammés : ■ Dans la ZAC Jardins : l’amé- nagement paysager de la 2ème partie du boulevard de l’Aurore et l’aménagement paysager des espaces pu- blics du quartier des Musi- ciens ; ■ Au niveau des résidences Guynemer-Jean Bart : l’Amé- nagement des cœurs d’îlots et la résidentialisation des pieds d’immeubles Petits Jean Bart ; ■ Sur la Cité des Cheminots : l’Aménagement des espaces publics de la Ferme Marchand, et la réalisation de parcellesProjet d’aménagement d’un pôle de services publics rue de la République de jardins familiaux ; ■ Trois places en cœur de Renouvellement Urbain (OPAH bitations de centaines de fa- ville : Carnot, Jean-Jaurès, RU), plusieurs dossiers sont à milles. Dans les semaines à Saint Benoît. l’étude pour les copropriétés venir, auront lieu la rénova- dans les quartiers Est-Centre tion de la ZAC Jardins par la Dans une commune, les places et Cheminots. Maison Flamande et la pour- constituent des lieux de vie et suite de la réhabilitation de de rencontre à part et contri- la Cité Liberté par Partenord buent à construire l’âme de la Réhabiliter Habitat. ville. A Saint Pol sur Mer, cha- les anciennes cun a pu constater à quel point l’aménagement de la Place du résidences Chevalier de Saint Pol a trans- Depuis 10 ans, la Ville de Saint Embellir le cadre formé la commune. Dans cet es- Pol sur Mer entretient des re- de vie prit, Christian Hutin et son équi- lations privilégiées avec les Changer la ville, c’est aussi pe travaillent sur la rénovation bailleurs sociaux de l’arron- améliorer le cadre de vie. de trois grandes places : Carnot, dissement. Cette bonne en- La Ville de Saint Pol sur Mer, Jean-Jaurès et Saint Benoît. tente a permis, dans un temps dans tous les quartiers, a mis Il s’agit de repenser complète- très court, de réhabiliter une en place une vaste politique ment l’aménagement paysager grande partie du patrimoine d’amélioration de la qua- de ces espaces, de les moder- et donc d’améliorer les ha- lité des espaces publics. De niser et de les arborer. Logi-20
    • quement, c’est sur la Place Jean L’ouverture de la Maison de ment, la ville de Saint Pol surJaurès que les premiers travaux Quartier Est–Centre (rue Mer étudie un projet d’exten-devraient commencer. Etienne Dolet), sion et la création d’un relais Toujours animés par la vo- Assistantes Maternelles. Grâce lonté de renforcer le lien en- à ces nouvelles capacités d’ac-Amélioration tre les services publics et les cueil, encore plus de ménagesdes services à la habitants, Christian Hutin et Saint Polois pourront bénéfi- son équipe souhaitent mettre cier de ces services de qualité.population en place, dans le quartier Est- Enfin, notons, puisque l’on par-Création d’un pôle «services centre, une maison de quar- le de la jeunesse, que la Ville depublics» tier, véritable lieu d’échange Saint Pol sur Mer continue sonL’équipe municipale a le sou- de proximité permettant de vaste programme de rénova-hait permanent d’offrir des développer la vie de quartier. tion des écoles avec d’impor-services toujours plus perfor- tants chantiers, notamment àmants aux Saint Polois. Dans Anatole France.ce cadre, la ville de Saint Pol L’extension de la Halte-Garde-sur Mer a décidé de créer, en rie et la création d’un Relais La Ville poursuit donc sa rapidecentre-ville, un pôle services d’Assistantes Maternelles mutation avec des chantierspublics réunissant toutes les La création de la Halte-Garde- qui fleurissent dans l’ensembledirections qui reçoivent les rie avait permis de soulager de des quartiers dans le cadre duhabitants afin de simplifier les nombreuses familles et de leur Grand Projet pour Saint Pol surrelations entre la population offrir une solution pour faire Mer, initié par Christian Hutinet les services municipaux. Cet garder leur enfant. Aujourd’hui, et son équipe, pour améliorerimmeuble sera parfaitement face au succès de cet équipe- la vie des habitants.équipé, notamment dans ledomaine des nouvelles tech-nologies. Maquette de la future Ferme MarchandLe Projet Ferme MarchandL’ambition est d’améliorer l’of-fre de services à la populationaux niveaux sportif, culturel etassociatif en créant un nou-veau lieu de vie. Cet équipe-ment va réellement transfor-mer le visage de la communeen offrant aux Saint Polois unlieu haut de gamme pour pra-tiquer leur discipline favorite,se rencontrer, échanger…Retardés parce qu’il avait falluintégrer ce projet dans le dossierANRU, les travaux de la FermeMarchand devraient maintenantcommencer prochainement. 21
    • V I E M U N I C I PA L E ● AG E N DA AGENDA OC TOBRE Concert d’Automne - Chorale Mélodie 9 octobre 2005 - 16h00 - Centre Romain Rolland Pavoisement pour le lancement du tricentenaire de la mort du Chevalier de Saint-Pol-Hécourt 31 octobre 2005 33ème festival d’accordéon 16 octobre 2005 - 15h00 - Centre Romain Rolland Organisé par l’Orchestre Municipal d’Accordéon NOVEMBRE Inscriptions au Banquet de Noël des Aînés 2 novembre 2005 - De 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00 Centre Jean Cocteau, Salle Jean Vilar Les banquets auront lieu le 30 novembre et 7 décembre (600 places par banquet) Les personnes inscrites au banquet ne peuvent pas s’inscrire au colis et inversement Inscriptions aux colis des Anciens 3 et 4 novembre 2005 - De 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00 Centre Jean Cocteau, Salle Jean Vilar Les personnes inscrites au banquet ne peuvent pas s’inscrire au colis et inversement Saint Martin 10 Novembre 2005 - 18h00 Deux départs de défilé aux résidences Frégate et Corvette Commémoration de l’Armistice 11 Novembre 2005 Concert de Sainte-Cécile 20 Novembre 2005 - 15h00 - Centre Romain Rolland Organisé par L’Harmonie Batterie Municipale22