Your SlideShare is downloading. ×
Afficher cette lettre dans votre navigateur internetPar Olivier GUY, édition du 21/01/2013A la uneLe siège social dIter Or...
Devant lampleur des défis à relever, de nombreux scientifiques, et non des moindres, se sont depuislongtemps désolidarisés...
Economie et Politique[Energies renouvelables]Le rapport "Renewable Power Generation Costs in 2012" de lIRENA (Internationa...
Société[Arnaque]Certaines entreprises malhonnêtes profitent de laugmentation des prix de lénergie pour convaincredes parti...
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

La lettre du climat n°07

87

Published on

Newsletter hebdomadaire sur le climat et les énergies.
Abonnement gratuit sur overcast.fr .

Published in: News & Politics
0 Comments
0 Likes
Statistics
Notes
  • Be the first to comment

  • Be the first to like this

No Downloads
Views
Total Views
87
On Slideshare
0
From Embeds
0
Number of Embeds
0
Actions
Shares
0
Downloads
1
Comments
0
Likes
0
Embeds 0
No embeds

No notes for slide

Transcript of "La lettre du climat n°07"

  1. 1. Afficher cette lettre dans votre navigateur internetPar Olivier GUY, édition du 21/01/2013A la uneLe siège social dIter Organization a été inauguré le 17 janvier par Geneviève Fioraso, ministrefrançaise de la recherche, et Günther Oettinger, commissaire européen en charge de lénergie(batiactu.com). ITER est le projet expérimental qui doit permettre de valider la possibilité deproduire de la chaleur -et par conséquent de lélectricité- à partir de la fusion datomes dedeuterium et de tritium, dans un plasma chauffé à 150 millions de degrés (technologie " tokamak"). Ilne devrait être pleinement opérationnel quen 2027.La fusion nucléaire nest pas gourmande en matières premières : quelques centaines de kilos decombustible par réacteur et par an devraient suffire. Or on trouve facilement le deuterium dansleau de mer et le tritium se génère à partir du lithium, un métal dont on pense quil est trèsabondant, même si lindustrie des batteries lithium-ion en consommera de plus en plus. Bref, ITERest lespoir -ou le mirage selon certains- dune énergie presque illimitée pour lhumanité, sansémission de CO2 ni déchets radioactifs.Bien que les écologistes soient assez discrets sur le sujet dans les medias, ITER représente un pointde friction supplémentaire dans la majorité gouvernementale. EELV-Les Verts a plusieurs foismanifesté son hostilité au projet, notamment pour des raisons de coût. Le parti écologiste adailleurs voté contre la rallonge budgétaire décidée en avril dernier par le Parlement Européen(reporterre.net) alors que le gouvernement français a accepté daugmenter sa dotation au projet de60 à 100 millions deuros par an pour les trois prochaines années.Il faut dire quen matière de dérapage, ITER fait mieux que lEPR de Flamanville puisque son coûtprévisionnel est passé de 6 à 16 milliards deuros, dont plus de 45% à la charge de lEurope. La Francesest engagée à financer 20% de la contribution européenne tandis que Chine, Inde, Japon, Corée,Russie et Etats-Unis couvrent le reste des besoins.Lincertitude qui pèse sur le projet est avant tout dordre scientifique. Lambition dITER est darriverà produire, pendant seulement 500 secondes, 10 fois plus dénergie que lapport nécessaire auchauffage du plasma, alors que les dispositifs expérimentaux existants en génèrent pour linstantmoins quils nen reçoivent. Même si ITER atteint ses objectifs, on sera encore très, très loin duneapplication industrielle fonctionnant 24 heures sur 24.On peut donner une idée des difficultés à surmonter en observant que le plasma à 150 millions de °Cdoit être confiné dans un champ magnétique créé par des aimants supraconducteurs maintenus à-271°C. Il faut donc séparer ces deux températures extrêmes par une paroi capable de les isolerlune de lautre. Actuellement, on ne sait pas faire. Dautres inconnues subsistent, comme latechnique de transformation du lithium en tritium dans le réacteur, ou le processus de récupérationde la chaleur du réacteur pour la génération délectricité. 1
  2. 2. Devant lampleur des défis à relever, de nombreux scientifiques, et non des moindres, se sont depuislongtemps désolidarisés du projet (La Tribune).Lincertitude est aussi financière car le pool de nations impliquées pourrait se disloquer devant lesdifficultés techniques et lalourdissement de laddition. Les Etats-Unis se sont déjà retirés dITERentre 1998 et 2003, officiellement à cause de doutes sur les coûts et la technologie. Or, on arécemment appris quils allaient lancer un projet de "tokamak" en collaboration avec la Corée duSud. Ces 2 pays étant parties prenantes dans ITER, et compte tenu des investissements en jeu, celapourrait bien préfigurer un nouveau retrait qui mettrait en péril son équilibre financier(Knovel.com).Lidéal serait évidemment la fusion à froid, comme prétend lavoir découverte le Professeur Rossiavec sa machine e-cat (fusion-froide.com). Pour linstant cela ressemble plutôt à un canular.Météo et climat[Climato-sceptiques]Les publications du groupe News Corp (appartenant à Rupert Murdoch) dont le Wall Street Journalest le vaisseau amiral, réservent en général une place de choix à la négation du changementclimatique. Graham Readfearn en donne un nouvel exemple sur son blog à propos dun articlerécemment publié dans The Australian, un quotidien du groupe.Le rédacteur environnement du journal y affirmait, indûment, que les climatologues avaientdémontré que lélévation du niveau de la mer nétait pas liée au réchauffement climatique. Latechnique de désinformation employée est tout à fait classique : on sappuie sur les travaux dexpertsreconnus, en les tronquant ou en les déformant sciemment pour dénaturer leurs conclusions. Celapermet dénoncer triomphalement une contre-vérité en première page du journal. Puis lorsque lesprotestations arrivent, on publie un démenti dans un entrefilet à lintérieur du journal, que personnene voit. Le mal est fait.Energie et matières premières[Lithium]Lextraction du lithium devient un enjeu économique, non pas encore pour alimenter les réacteurs àfusion nucléaire (voir ci-dessus), mais pour la fabrication des batteries lithium-ion, dont les qualitéssont très prisées pour les voitures électriques : pas deffet mémoire, faible auto-décharge et densitéénergétique élevée.Dans le Financial Times, Andres Schipani qualifie la Bolivie de future "Arabie Saoudite" du lithium. Lacompagnie minière détat Comibol prévoit en effet de rattraper le Chili, premier producteurmondial, en 2016, avant de se lancer dans la production de batteries.Le groupe Bolloré fait partie des partenaires étrangers interessés par la Bolivie car le lithiumreprésente une matière stratégique pour la fabrication de ses batteries LMP (Lithium-Métal-Polymère), réputées plus sures que les lithium-ion. Mais il faut jouer des coudes -avec les japonais,les chinois, les coréens- et les négociations avec la Bolivie semblent assez compliquées (blog de JuanCarlos Zuleta).70% des réserves mondiales de lithium connues se trouvent en Amérique du Sud. 2
  3. 3. Economie et Politique[Energies renouvelables]Le rapport "Renewable Power Generation Costs in 2012" de lIRENA (International Renewable EnergyAgency) livre un tour dhorizon international du coût des énergies renouvelables, basé sur laudit de8000 projets : une mine dinformations.Parmi les enseignements à tirer de cette étude, on relève quaujourdhui, la moitié des nouvellescapacités de production délectricité installées dans le monde le sont en énergies renouvelables. Lesauteurs prévoient que le cout de léolien, du solaire à concentration et dans une moindre mesure duphotovoltaïque vont continuer de baisser dici 2020, alors que lhydraulique, la biomasse et lagéothermie ont atteint leur maturité technologique.LIRENA est une agence intergouvernementale comprenant 105 pays membres et 55 en coursdadmission.[Bangladesh]Le Bangladesh aura sa centrale nucléaire, et cest la société détat russe Rosatom qui la lui fournira.Deux réacteurs de 1000 MW chacun seront construits pour un montant total de 3 milliards de dollars,obligeamment financés par des prêts de Moscou. Les chinois, qui avaient la faveur du précédentgouvernement sont donc écartés par le premier ministre actuel, Madame Hasina, qui préfèresacoquiner avec la Russie (Russia & India Report).Pendant ce temps Arnaud Montebourg est en Arabie Saoudite pour préparer le terrain à la réponse dela France aux futurs appels doffres du Royaume concernant lachat de plusieurs centrales nucléaires(zawya.com).Science et technologie[Solaire]La start-up française Solaire 2G a conçu le panneau solaire Dualsun, à double usage : électricitéphotovoltaïque et eau chaude. Pourquoi ny a-t-on pas pensé plus tot ? Cest dautant plus intelligentque le rendement de la partie photovoltaïque est amélioré par la collecte de chaleur pour le circuitdeau chaude.2G vient de lever 500 k€ pour lancer son activité commerciale (fusacq.com).Entreprises[Google]Javais déjà mentionné lincursion dApple dans la technologie des éoliennes (La lettre du climatn°5). Google vient dinvestir 200 millions de dollars dans un parc éolien appartenant à la filialeaméricaine dEDF Energies Nouvelles, ce qui porte le total des investissements de la sociétécalifornienne dans le domaine de lénergie à plus dun milliard de dollars (Smartplanet.fr). Laconvergence internet-énergie, chère à Jérémy Rifkin, serait-elle en marche ? 3
  4. 4. Société[Arnaque]Certaines entreprises malhonnêtes profitent de laugmentation des prix de lénergie pour convaincredes particuliers de leur acheter de petites éoliennes à installer sur les toits. On fait miroiter auxclients des rendements imaginaires, qui feront baisser leur facture énergétique, et surtout on profitedu crédit dimpot de 40% pour faire avaler passer des prix exorbitants : une petite éolienne depignon achetée 1000 euros en Chine est revendue 12 à 15 fois plus. Article détaillé de RodrigueCoutouly dans terraeco.net.Photo/vidéo de la semaineRénover les logements pour économiser lénergie cest bien, encore faut-il ne pas le faire nimportecomment. Dans cette vidéo (à regarder au moins jusquà 130"), on voit comment une isolationextérieure mal conçue peut mener au drame. Lenfer (au sens propre) est pavé de bonnesintentions...Pour vous abonner : overcast.frArchives de la lettre du climat 4

×