La lettre du climat n°04
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

La lettre du climat n°04

on

  • 171 views

Newsletter hebdomadaire sur le climat et les énergies.

Newsletter hebdomadaire sur le climat et les énergies.
Abonnement gratuit sur overcast.fr .

Statistics

Views

Total Views
171
Views on SlideShare
170
Embed Views
1

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

1 Embed 1

https://insystem.websecure.ma 1

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

CC Attribution-ShareAlike LicenseCC Attribution-ShareAlike License

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

La lettre du climat n°04 La lettre du climat n°04 Document Transcript

  • Afficher cette lettre dans votre navigateur internetPar Olivier GUY, édition du 24/12/2012Prochaine édition le 7 janvier 2013. Bonnes fêtes à tous.A la uneIl est encore difficile de se prononcer sur les chances de réussite de la transition énertique enAllemagne ("Energiewende"). Bien loin de lesprit du principe de précaution à la française, Angela Merkel adailleurs récemment déclaré "No risk, No fun !".En tout cas, la Fondation Heinrich Böll y croit dur comme fer et délivre tous les arguments pour nousconvaincre sur le site German Energy Transition.En revanche, le Sydney Morning Herald fait état dun rapport dexperts qui souligne linsuffisance desprogrès réalisés jusquà maintenant dans le domaine de lefficacité énergétique, si lobjectif dunebaisse de 10% de la consommation électrique dici 2020 doit être tenu.En matière dénergies renouvelables, les Allemands semblent cependant sur la bonne voie : lespuissances installées en solaire et en éolien montrent une croissance soutenue. A tel point quenseptembre dernier, lAllemagne comptait autant de capacité photovoltaïque que tous les autres payseuropéens réunis, avec 30 GWc, et devenait le premier producteur mondial délectricité solaire(Clean Technica). En 2012, les éoliennes auront quant à elles produit plus de 9% de lélectricitéoutre-Rhin. Au total, les renouvelables contribuent aujourdhui pour 20% de la production électriqueavec un objectif de 35% en 2020. Les tarifs de rachat garantis des kWh renouvelables, moteur de cesuccès, représenteront 20 milliards deuros sur la facture des consommateurs en 2013 (Le Monde).En septembre dernier, le Centre dAnalyse Stratégique, organisme dépendant du premier ministrefrançais, publiait une étude plutôt critique sur le projet allemand, mettant surtout en avant lesproblèmes potentiels : linsuffisance du réseau électrique, le déséquilibre des flux électriquestransfrontaliers en Europe, le risque de recours accru aux énergies fossiles pour pallierlintermittence des renouvelables. Ce rapport est étrillé dans le magazine Renewables Internationalqui lui reproche sa mauvaise foi.Quoi quil en soit, et contrairement à certaines idées reçues, la France continue dimporter delélectricité dAllemagne durant les périodes de froid (Energeia).Météo et climat[Biologie]Futura-sciences.com revient sur deux exemples concrets de conséquences du réchauffementclimatique, mises en évidence ces dernières années par des équipes scientifiques. Le premier enAntarctique où la hausse des températures océaniques provoque lextension des zones colonisées par 1
  • les crabes royaux. Même sils sont très appréciés dans nos assiettes, ces crustacés monstrueuxdétruisent tous les éco-systèmes dans lesquels ils sinstallent.Le deuxième exemple est plus inquiétant : la fonte des régions polaires et du permafrost (terresgelées en profondeur) pourrait libérer dans latmosphère des virus emprisonnés depuis des millionsdannées, contre lesquels lespèce humaine nest pas préparée à de défendre. Comme lesextraterrestes dans "La Guerre des Mondes", serons-nous finalement vaincus par les microbes ?[Arctique]Sur scientificamerican.com, Peter Wadhams anticipe une disparition totale et prochaine des glacesdété en Arctique, car la fonte accélère elle-même le réchauffement en augmentant dun facteur 6 lachaleur du soleil accumulée dans locéan (différence dalbedo entre leau libre et la glace). Lesconséquences sétendront jusque sur terre avec la fonte consécutive dune partie du permafrost cequi libèrera de grandes quantités de méthane. Le méthane est un gaz à effet de serre au pouvoir deréchauffement 25 fois plus grand que le CO 2.Selon Wadhams, la seule issue possible est de mettre en oeuvre dès maintenant des solutions de géo-ingénierie, cest à dire de manipuler nous même le climat pour inverser le phénomène. Mais lestechniques actuellement envisagées -projection de goutelettes deau dans les nuages pouraugmenter leur pouvoir de réflexion, dispersion de particules réfléchissantes dans latmosphère,blanchissement des toits, des routes et des trottoirs- semblent hypothétiques et insuffisantes (voirmon article à ce sujet sur overcast.fr). Il faudrait donc accélérer la recherche dans ce domaine.Energie et matières premières[Retour vers le futur passé]La régression du charbon au profit du gaz de schiste dans le mix énergétique des Etats-Unis masqueune réalité mondiale : les projections de lAgence Internationale de lEnergie indiquent quen 2017 lecharbon représentera la même proportion que le pétrole dans la consommation mondiale dénergie(Atlantico.fr).Daprès cette compilation de plusieurs études effectuées par la World Nuclear Association, lescentrales à charbon émettent en moyenne environ 20% de CO 2 de plus que celles à fioul et 80% deplus que celles à gaz. Malheureusement, les technologies de capture et séquestration du CO2, quipermettraient de neutraliser en partie la pollution de ces centrales progressent beaucoup troplentement (The Guardian).[Gaz et pétrole de schiste]Le Saint-Louis Beacon sinquiète des risques de pollution dus au transport des eaux usées desactivités de fracturation hydraulique dans le Dakota du Nord, mais aussi de la ponction croissanteque demandent ces activités sur les eaux du Missouri. Cela pourrait avoir des conséquences enmatière de navigabilité du fleuve en saison sèche. Cette réflexion intervient alors que le Mississipi,dont le Missouri est un affluent, subit une période de sécheresse sans précédent qui met en périllactivité économique de toute une région (The New York Times).La France, comme cela était prévisible, lâche discrètement du lest sur le gaz de schiste enpréparant avec Alger un accord qui permettra aux sociétés françaises de sentrainer à lexploitationde cette ressource sur le territoire algérien (Le Point). 2
  • Economie et Politique[Etats-Unis]Selon National Journal, la nomination par Barack Obama de John Kerry au Secrétariat dEtat pourraitannoncer une nouvelle priorité pour la politique climatique aux Etats-Unis. En effet, Kerry est connupour ses prises de positions en faveur de la lutte contre le réchauffement de la planète. On leconsidére comme le Sénateur le plus compétent sur ces questions, avec Al Gore bien sur.[OPEP]LAdministration Américaine dInformation sur lEnergie a estimé les revenus pétroliers des pays delOPEP pour 2012 : 1.052 milliards de dollars, dont 30% reviennent à lArabie Saoudite. En 2013,toujours selon cette agence, ces revenus devraient diminuer, à 955 milliards de dollars.LOPEP comprend 12 membres : Algérie, Angola, Equateur, Irak, Iran, Koweit, Libye, Nigeria, Qatar,Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Venezuela.Science et technologie[Brevets]LOMPI (Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle, WIPO en anglais) a rendu publique laversion 2012 de sa compilation dindicateurs sur les brevets. On peut constater que le solaire,léolien et les piles à combustible font lobjet de très nombreux dépôts, en augmentation constantedepuis plusieurs années (multiplication par 3 entre 2000 et 2010). En nombre de brevets, lesclassements montrent une suprématie asiatique. Energie solaire : 1-Japon 2-Corée 3-USA (France6ème) . Eolien : 1-USA 2-Allemagne 3-Chine (France : 9ème). Piles à combustibles : 1-Japon 2-USA 3-Corée (France : 6ème).Entreprises[Assurances]Les assureurs sintéressent au changement climatique. Et pour cause. Daprès les chercheurs duBerkeley Lab, Les pertes liées aux évènement météorologiques et climatiques ont doublé tous les 10ans depuis 1980, en valeur réelle, pour atteindre aujourdhui 50 milliards de dollars par an.Les chercheurs ont recensé des actions de 129 compagnies dassurances, dans 29 pays concernant : larecherche sur le climat, le développement de produits et services climato-responsables, lasensibilisation au problème climatique, la réduction des émissions, lévaluation du risque climatique,la finance responsable et linfluence sur les politiques publiques.Société[Islam]Sur Alarabiya.net, une reprise dun article dAssociated Press sur la place du débat climatique dansles prêches des imams : très insuffisante pour les environnementalistes mulsulmans. 3
  • Photo/vidéo de la semaineVu de satellite, la centrale solaire à tour dIvanpah en Californie a un petit air de "Nazca"technologique. Tous les détails sur cette centrale construite par Brightsource et à laquelle Googleapporte des financements, sur ivanpahsolar.com.AbréviationsGWc = gigawatt-crêteWIPO = World Intellectual Property OrganizationPour vous abonner : overcast.fr 4