0
SOCIAL MEDIA WEEK Ecrire pour le web 18 février 2013
SOMMAIRE                                      1.   Comportements de lecture sur internet                                  ...
1   Comportements de lecture sur le web
Le web est un média interactif                                                   Linformation est abondante               ...
Carte de chaleur - Le F patternLa lecture à l’écran est difficile ● On lit donc en diagonale, en survolant l’écran ●    On...
Dans le palmarès des zones les plus ignorées on trouve : ● Les zones à faible densité informationnelle ●    Les zones diff...
Les internautes se concentrent sur les zones qui peuvent leur apporter le plus dinformations en un minimumdefforts. Ils re...
2   Points techniques
Accessibilité : le web est aveugle20% de la population française souffrant d’un handicap (source d’avril 2003). La moitié ...
Métadonnées : indexez votre contenuLe contenu des pages web est structuré à laide de balises meta, en langage HTML. Les di...
Référencement naturel : pas si naturel que ça ?Algorithme secret de Google = prise en compte de 200 critères + PageRankPag...
3   Votre contenu vs. Google
Google Panda, Google PingouinEt larche de Noé...
Google PandaSus aux fermes de contenus !                                                         Fiche didentité :Fermes d...
Google PingouinSus aux abus doptimisation du référencement inutiles                                                       ...
Quelques conseils à garder en4   tête
1. Définir une charte éditoriale  Un outil opérationnel                           À destination des responsables, des réda...
2. Écrire courtChercher la voie la plus rapide de l’émetteur au lecteur                               ●   Privilégier les ...
2 (bis) La concision nest pas limprécision
3. Hiérarchiser linformation La pyramide inversée
4. Guider la lecture La typographie est votre amie                       Un travail mené en amont par le DA / graphiste et...
5. Illustrer le contenuLes images libres de droit                          Prévoyez une légende, n’oubliez pas de mentionn...
5 (bis). Compléments dinformations sur limage                    Le droit à limage                    Toute personne qui e...
6. Penser à la diffusion sur les réseaux sociaux                    Des titres courts et accrocheurs :                    ...
5   Aller plus loin
Storify : la curation et le direct
Prezi : dynamiser vos infographies
Easil.ly : vos infographies en un clin doeil
Slideshare : intégrer vos pdf et présentations
http://www.nytimes.com/projects/2012/snow-fall/#/?part=tunnel-creekSnow Fall - The avalanche at Tunnel Creek
http://www.whitehouse.gov/state-of-the-union-2013#webformDiscours "State of the Union"
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×

Ecrire pour le web smw

600

Published on

Transcript of "Ecrire pour le web smw"

  1. 1. SOCIAL MEDIA WEEK Ecrire pour le web 18 février 2013
  2. 2. SOMMAIRE 1. Comportements de lecture sur internet 2. Points techniques 3. Vos contenus vs. Google 4. Quelques conseils à garder en tête 5. Aller plus loin : texte et formats innovantsmail : fleur.douet@lanetscouade.com mail : corentin.marsac@lanetscouade.comtwitter : @fleurdouet twitter : @corentinmarsac
  3. 3. 1 Comportements de lecture sur le web
  4. 4. Le web est un média interactif Linformation est abondante On ne lit pas... on « scanne » en attrapant des mots clés ! On lit 25 % moins vite à lécran que sur papier 79 % des internautes scannent (balayent) les textes au lieu de les lire 10 % seulement des internautes utilisent les barres de défilement Si on ne trouve pas, on part chercher ailleurs L’internaute décide en un coup d’œil de l’intérêt de la page Vous avez 3/10e de seconde pour le convaincre ! Il lit en moyenne : 20 % dun texte de 600 mots 50 % dun texte de 100 motsJakob Nielsen, Why Web users scan Instead of read, (1997) et Reading on the web (1997)
  5. 5. Carte de chaleur - Le F patternLa lecture à l’écran est difficile ● On lit donc en diagonale, en survolant l’écran ● On lit bien un texte de gauche à droite ● Sur une page de résultats Google, tous les regards cumulés forment un triangle
  6. 6. Dans le palmarès des zones les plus ignorées on trouve : ● Les zones à faible densité informationnelle ● Les zones difficiles à lire ou à comprendre
  7. 7. Les internautes se concentrent sur les zones qui peuvent leur apporter le plus dinformations en un minimumdefforts. Ils regardent surtout : ● Les informations synthétisées (titres, tableaux, listes...) ● Les éléments de navigation (menu, moteur de recherche...) ● Les liens hypertextes ● Les images légendées
  8. 8. 2 Points techniques
  9. 9. Accessibilité : le web est aveugle20% de la population française souffrant d’un handicap (source d’avril 2003). La moitié sont issues despathologies du vieillissement.Un site accessible est un site qui est utilisable par tout usager quels que soient : ● son handicap ● le support utilisé pour accéder au site ● les moyens d’accès au siteRespecter les règles d’accessibilité améliore le site pour tous les utilisateurs en termes de : ● navigabilité ● ergonomie ● structure des contenus ● référencement naturelLes navigateurs web peuvent être configurés pour améliorer l’accès aux sites pour les personnes handicapées : ● désactivation ou remplacement des feuilles de styles ● désactivation des couleurs ● désactivation des images ● grossissement des pages ● navigation au clavier sans utiliser la souris…Règles daccessibilité : WCAG : http://www.w3.org/Translations/WCAG20-fr/ et WAI : http://www.w3.org/WAI/Tests d’accessibilité « accessiweb » : http://www.accessiweb.org/ et : http://accessibiliteweb.com/fr
  10. 10. Métadonnées : indexez votre contenuLe contenu des pages web est structuré à laide de balises meta, en langage HTML. Les différentes balisesemployées permettent de structurer les informations selon différents thèmes (mots-clés, description, auteur, titre,sujet…). ● Indexer votre document pour les moteurs de recherche ● Rendre plus facile le "scan" du document pour le lecteur ● Automatiser la mise en page (feuille de style)
  11. 11. Référencement naturel : pas si naturel que ça ?Algorithme secret de Google = prise en compte de 200 critères + PageRankPage Rank : indicateur de pertinence dune page web par rapport aux autres. Tous les liens ne se valent pas : unsite important pointant vers votre site améliore votre PageRank
  12. 12. 3 Votre contenu vs. Google
  13. 13. Google Panda, Google PingouinEt larche de Noé...
  14. 14. Google PandaSus aux fermes de contenus ! Fiche didentité :Fermes de contenus :Sites web qui multipliaient la production de Nom : Google Pandacontenus bas de gamme (copiés/collés, ou pages Mise en action : février 2011, 3e version en août 2011vides de texte) avec beaucoup de publicités dans a eu des effets drastiqueslunique but de monétiser le trafic généré sur le siteweb Effet : 12 % des sites web indexés par GoogleComment éviter dêtre pénalisé par Googe Panda ? ont été pénalisés, en particulierProduire du contenu original (non copié/collé dun les sites de e-commerce, forums,autre site web) portails dactus, annuaires... ● Ne pas multiplier les pages redondantes Version : 23 ● Produire du contenu de qualité cest-à-dire : - un contenu guidant la lecture delinternaute (structuration claire, titre, accroche,intertires, body) - un contenu documenté (liens hypertextespour approfondir le sujet) et qui intéresse - éviter le flash : Google ne peut pas accéderau contenu pour ensuite lindexer
  15. 15. Google PingouinSus aux abus doptimisation du référencement inutiles Fiche didentité :Avec Pingouin, Google part à la chasse aux Nom : Google Pingouincontenus cherchant à optimiser leurréférencement en utilisant de manière abusive : Mise en action : avril 2012- des liens hypertextes, vagues ou sans valeur Effet : sanctionner les pages de sites web abusant de liensajoutée, hypertextes ou de mots clés inutiles, 3% des sites- des mots clés, notamment dans les titres et indexés par Google ont été touchés par ce nouvelaccroches algorithmeComment sen prémunir ? Version : 3 ● Renseigner des liens hypertextes pointant vers un contenu spécifique, avec une description sémantique justeEx : Lemonde.fr => description juste : Le journalfrançais Le Monde ● Eviter la juxtaposition de mots clés dans les titres et accroches, ou dans les liens hypertextes
  16. 16. Quelques conseils à garder en4 tête
  17. 17. 1. Définir une charte éditoriale Un outil opérationnel À destination des responsables, des rédacteurs et des animateurs du site web et de l’écosystème social. Les règles énoncées sont : ● des règles éditoriales ; ● des règles rédactionnelles ; ● des règles d’illustration ; ● un circuit de validation des contenus. Elle détache les grands objectifs en termes : ● de fond : ○ Positionnement du site, missions, cibles ; ○ Concepts et Valeurs ; ○ Ton et style ; ● de forme : o Structure et format des contenus ; o Hiérarchie des informations.
  18. 18. 2. Écrire courtChercher la voie la plus rapide de l’émetteur au lecteur ● Privilégier les titres courts ● Privilégier les phrases courtes ● Privilégier les paragraphes courts ● Privilégier les tournures simples ● La phrase simple est la mieux comprise ○ Une seule idée par phrase ○ 12 à 15 mots par phrase environ ○ Préférer les mots courts et courants ○ Éviter les acronymes
  19. 19. 2 (bis) La concision nest pas limprécision
  20. 20. 3. Hiérarchiser linformation La pyramide inversée
  21. 21. 4. Guider la lecture La typographie est votre amie Un travail mené en amont par le DA / graphiste et lintégrateur. Utiliser titre (H1), sous-titres (H2), sommaire et ancres pour faciliter la recherche Privilégier les listes à puces dès que possible Mettre en évidence les mots importants (couleurs, gras, hyperlien) Pour des citations, il est conseillé daugmenter le corps des caractères, ou la fonction "quote" Éviter le «bruit» : animation, sons, contraste de couleurs inapproprié De la même façon, nutilisez pas le soulignement pour mette en avant une idée : dans les conventions web, le soulignement identifie les liens hypertextes. UN TEXTE ECRIT EN MAJUSCULES EST LU 13 A 20 % PLUS LENTEMENT Un texte écrit en italique est lu 13 à 20 % plus lentement
  22. 22. 5. Illustrer le contenuLes images libres de droit Prévoyez une légende, n’oubliez pas de mentionner la source de votre photo, et le nom de l’auteur si demandé (selon la nature de la licence Creative Commons) Vous pouvez utiliser les moteurs de recherche suivants : http://commons.wikimedia.org/wiki/Accueil http://search.creativecommons.org/ http://www.flickr.com/creativecommons http://compfight.com/ www.sxc.hu/advanced_search http://www.freefoto.com www.photoree.com www.wylio.com www.freedigitalphotos.net openphoto.net
  23. 23. 5 (bis). Compléments dinformations sur limage Le droit à limage Toute personne qui est prise en photo doit autoriser la prise de vue. La personne autorise à ce que cette photo soit diffusée, elle peut également le refuser. Attention aux photos de groupe Lalternative textuelle aux images Ce qui est essentiel à la compréhension d’une image: - la description d’un tableau ou d’un graphique Ce qui n’est pas essentiel à la compréhension d’une image: - les puces décoratives - les images d’illustration Accessibilité : Si aucune alternative textuelle nest associée aux éléments graphiques, les aides techniques vont néanmoins tenter de retranscrier une information pour lutilisateur. Dans la plupart des cas, cest le chemin du fichier de lélément graphique qui est affiché, par exemple, "upload/files/images/ar_000.jpg".
  24. 24. 6. Penser à la diffusion sur les réseaux sociaux Des titres courts et accrocheurs : ● Pour inciter les internautes à consulter votre contenu ● Pour pouvoir être twittés facilement (moins de 140 cc) Illustrez votre contenu : ● Afin quune image miniature (thumbnail) accompagne le lien que vous partagez sur Facebook Ajoutez des boutons de partage sur votre : ● Les algorithmes de ranking prennent de plus en plus la dimension sociale de vos contenus : contenus les plus likés, retweetés etc... Renseignez le profil Google+ de lauteur du site / blog / contenu : ● Certains CMS possèdent un espace où une description de lauteur peut être renseignée. Si vous possédez un profil Google+, indiquez le ! ● Google a tendance à privilégier les contenus dont le profil G+ est renseigné ● Limage et la bio de votre profil G+ safficheront sous votre contenu dans les résultats de recherche Google => propension plus forte à cliquer
  25. 25. 5 Aller plus loin
  26. 26. Storify : la curation et le direct
  27. 27. Prezi : dynamiser vos infographies
  28. 28. Easil.ly : vos infographies en un clin doeil
  29. 29. Slideshare : intégrer vos pdf et présentations
  30. 30. http://www.nytimes.com/projects/2012/snow-fall/#/?part=tunnel-creekSnow Fall - The avalanche at Tunnel Creek
  31. 31. http://www.whitehouse.gov/state-of-the-union-2013#webformDiscours "State of the Union"
  1. A particular slide catching your eye?

    Clipping is a handy way to collect important slides you want to go back to later.

×