• Like
  • Save
Revue de presse kylia   semaine 18
Upcoming SlideShare
Loading in...5
×
 

Revue de presse kylia semaine 18

on

  • 365 views

Retrouvez une sélection des meilleurs articles de la presse immobilière de la semaine

Retrouvez une sélection des meilleurs articles de la presse immobilière de la semaine

Statistics

Views

Total Views
365
Views on SlideShare
365
Embed Views
0

Actions

Likes
0
Downloads
0
Comments
0

0 Embeds 0

No embeds

Accessibility

Categories

Upload Details

Uploaded via as Adobe PDF

Usage Rights

© All Rights Reserved

Report content

Flagged as inappropriate Flag as inappropriate
Flag as inappropriate

Select your reason for flagging this presentation as inappropriate.

Cancel
  • Full Name Full Name Comment goes here.
    Are you sure you want to
    Your message goes here
    Processing…
Post Comment
Edit your comment

    Revue de presse kylia   semaine 18 Revue de presse kylia semaine 18 Document Transcript

    • LA REVUE DE PRESSE DE LA SEMAINE Du 23 au 27 avril 2012Logement : la CNL veut "faire barrage"Le 23/04/2012La Confédération nationale du logement (CNL), la plus importante association de locataires, aappelé aujourdhui à une "participation massive" au second tour de lélection présidentielle le 6 mai,"pour faire barrage" à la politique actuelle du logement."La participation massive au scrutin du 6 mai est nécessaire, pour faire barrage à la poursuite etlamplification dune politique qui a fait du logement un produit marchand et cher, contre lintérêtgénéral", estime la CNL dans un communiqué."Le bilan gouvernemental est particulièrement négatif pour les locataires, mal-logés, sans-logis,accédants à la propriété et pour lensemble des consommateurs", selon la CNL."Notre pays a besoin dautres choix politiques, économiques et sociaux en rupture avec ceux mis enœuvre depuis 2007", année de lélection du président actuel Nicolas Sarkozy, ajoute la CNL aulendemain du premier tour de lélection présidentielle."Pour ce gouvernement et son candidat, le logement, et particulièrement le logement social, nest plusune priorité nationale, mais une source de spéculation, de profit répondant aux intérêts particuliers",considère lassociation.La CNL appelle "à faire du 1er mai prochain un rendez-vous important des luttes", réclamant "unblocage de tous les loyers, la construction de 250.000 de logements véritablement sociaux par an,larrêt de toutes les saisies et expulsions, la majoration de 25% des aides personnelles, la mise enœuvre dun service public du logement, de lhabitat et de lénergie".Source : LeFigaro.fr 1
    • Les banques françaises devraient résister à une baisse de15 % du marché immobilierLe 24/04/2012Dans une étude parue mardi 24 avril, lagence de notation Standard & Poors,estime que le marché du crédit immobilier restera une activité « vitale » pourles banques françaises quelles éviteront de mettre en péril.Le 12 avril dernier, lagence de notation Standard and Poors estimait que le marché immobilierfrançais, surévalué par rapport à ses pairs européens, pourrait voir ses prix baisser en moyenne de15 % dans les deux années à venir. La production nouvelle de crédits immobiliers pourrait dès lorsseffondrer de 20 % à 30 % en 2012. Les banques françaises, pour lesquelles cette activité est« vitale » selon lagence, pourront-elles y faire face ?Dans une étude publiée aujourdhui Standard & Poors ne prévoit pas en tout cas de dégrader lesnotes en raison de ce facteur. Elle estime même que le marché immobilier français demeure unélément de soutien pour les notes des banques françaises : il est globalement sain, contient peu derisque, est source de forte fidélisation des clients, et génère dautres sources indirectes de revenus.Atterrissage en douceurPar conséquent, même si la hausse du chômage devrait provoquer une dégradation du coût durisque, cest-à-dire une hausse des créances douteuses, S&P ne prévoit pas une dégradationsupérieure à 12 points de base entre 2012 et 2013. Ce qui ferait revenir le coût du risque simplementà ses niveaux de 2009.A ceux qui en doutaient, S&P assure que même avec les contraintes réglementaires dites de Bâle IIIles obligeant à renforcer leurs fonds propres et leur liquidité pour éviter toute nouvelle crise, lesbanques françaises continueront de considérer le crédit à lhabitat comme une activité stratégique.« De ce fait, nous ne prévoyons pas un tarissement de loffre de crédit, mais plutôt une contribution 2
    • des banques à un atterrissage en douceur dun marché que nous jugeons surévalué, par unerestriction modérée de loffre de crédit », explique lagence.Volume contre margesLes marges des banques françaises étant en outre inférieures à celles appliquées dans les autrespays européens, elles seront en mesure de compenser la baisse des volumes par une amélioration deleurs marges. Ne souhaitant toutefois pas « mettre en péril le marché », les banques ne devraient pasaugmenter les taux de plus de 50 ou 100 points de base dici fin 2013, prédit lagence.Certes une baisse plus marquée et prolongée des prix nest pas à exclure mais S&P ne lenvisage pasà ce stade, « compte tenu des facteurs structurels de soutien des prix, en particulier la persistancedun excès de demande de logement sur loffre ».Source : LesEchos.fr 3
    • Immobilier à Paris : poursuite de la baisse des prixLe 26/04/2012Dans lancien à Paris, les prix accusent un recul trimestriel de 0,9% à fin février. Dici à juinprochain, le mètre carré pourrait se négocier autour de 8.100 euros et retrouver ainsi le niveaude juin 2011.La baisse des prix des appartements anciens est bel et bien enclenchée à Paris. Le prix de vente aumètre carré poursuit son recul en passant de 8.380 euros en novembre 2011 à 8.300 euros en février,selon les dernières statistiques des Notaires de Paris, Ile-de-France. Portant sur les actes de ventesignés et par conséquent sur les avant-contrats signés trois mois avant, ces statistiques font état unebaisse trimestrielle de 0,9% à fin février.En analysant cette fois les avant-contrats conclus en février, qui déboucheront sur des actes notariéssignés avant lété, les notaires tablent sur un prix de vente à Paris aux alentours de 8.100 euros lemètre carré, soit un prix proche de celui atteint en juin 2011. Et en baisse par rapport au pic de 8.380euros le mètre carré, enregistré en novembre 2011.Reste que malgré cette glissade, lachat immobilier dans la capitale reste souvent inabordable pourles acquéreurs, en particulier les primo-accédants. Dans cette période marquée par les échéancesélectorales, les acheteurs ont tendance à reprendre le pouvoir.Pic historique des ventes en janvierQuant au volume des ventes des appartements anciens dans Paris intra-muros, il totalise 10.300transactions signées entre début décembre 2011 et fin février 2012, soit une hausse de 21 % parrapport à décembre 2010 et février 2011. Ce boum sexplique essentiellement par leffet de la réforme ersur limposition des plus-values immobilières. Juste avant lentrée en vigueur à compter du 1 février2012, de ce régime de taxation durci, 5.348 ventes ont été signées durant le seul mois de janvier. Unvéritable pic des ventes jamais enregistré à Paris au cours des dix dernières années !Source : LesEchos.fr 4
    • Immobilier locatif : retour en grâce des SCI soumises à lISLe 27/04/2012Lavantage de détenir de limmobilier locatif dans une société assujettie à limpôt sur les sociétés (IS) alongtemps été effacé par la taxation applicable lors de la cession des titres ou de limmeuble,cependant que le recours à une structure non IS permettait daccéder à lexonération aprèsquinze ans de détention.Lalourdissement de limposition des plus-values immobilières des particuliers, avec une exonérationacquise dorénavant au bout de trente années de détention, a modifié la donne.La société civile immobilière (SCI) soumise à lIS permet tout dabord de réduire lassiette taxable desloyers, un amortissement du bien ainsi que les frais dacquisition pouvant être déduits. Le résultat netest ensuite imposé à 33,33 % (15 % dans la limite de 38.120 euros), alors que le particulier aurait étéimposé au taux de 54,12 % (impôt sur le revenu au taux marginal et prélèvements sociaux inclus, horscontribution sur les hauts revenus). Certes, le résultat nest pas encore entre les mains de la personnephysique, qui devra sacquitter pour ce faire de limposition sur les dividendes (36,5 % en cas doptionpour le prélèvement forfaitaire libératoire ou 37,72 % en cas dimposition au barème au taux marginalde lIR) mais son montant peut être calibré au gré de ses besoins.Relevons en outre que les loyers dans la SCI à lIS ne sont soumis ni aux prélèvements sociaux ni à lacontribution sur les hauts revenus, ce qui permet daffecter plus de liquidités au remboursement de ladette dacquisition de limmeuble.Enfin, linconvénient persistant lié au régime fiscal de sortie (absence dabattement au titre de la duréede détention en cas de cession des titres et majoration de lassiette taxable du montant delamortissement déduit en cas de cession de limmeuble par la société) peut être fort opportunémentatténué par la donation des titres avant leur cession voire même après la cession de limmeuble par lasociété. Qui a dit que SCI soumise à lIS et immobilier faisaient mauvais ménage ?Source : LesEchos.fr 5
    • A propos de KYLIAKYLIA, nouvel acteur du marché immobilier, est un réseau 100% web composé d’une familled’enseignes immobilières toutes spécialisées dans un domaine de transaction.Le concept KYLIA repose sur 3 idées fortes :• La dématérialisation de l’agence avec vitrine permettant une meilleure rémunération des agents et lapratique de taux de commission jusqu’à deux fois inférieurs par rapport aux agences immobilièrestraditionnelles.• L’hyperspécialisation des agents engendrant une plus grande réactivité sur le terrain, plus deprofessionnalisme mais surtout plus d’efficacité vis-à-vis des clients.• La culture du partage permettant de fédérer l’ensemble des équipes autour d’un objectif commun :La croissance !Plus d’information sur le site Internet : http://www.kylia-immo.comContact Presse : KYLIA ImmobilierMarie LAURENT / pub@kylia-immo.com / 01 46 51 93 39 6